Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul


de : Matt Lechien
mercredi 1er décembre 2004 - 02h22 - Signaler aux modérateurs
13 commentaires

Vous pouvez trouver les différents volets du dossier en cliquant sur les liens : INTRODUCTION, PRÉAMBULE, CHAPITRE 1, CHAPITRE 2, CHAPITRE 3, CHAPITRE 4, CONCLUSION, DOSSIER COMPLET.

de Matt Lechien

CHAPITRE 3

Se chauffer au biofioul

Le biofioul est un néologisme pour qualifier l’huile végétale que l’on utilise pour se chauffer, par opposition au fioul tout court qui est un dérivé du pétrole dont on peut avoir régulièrement un aperçu sur notre littoral. Dans ce chapitre nous allons donc passer en revue toutes les solutions possibles pour se chauffer avec de l’huile végétale. Dans la rubrique « on nous cache tout, on nous dit rien », vous pourrez aussi trouver de l’information sur le moteur Stirling, qui permet à la fois de se chauffer avec du biofioul, mais aussi de produire toute l’électricité nécessaire pour l’habitat dans une logique de développement durable.

1) LES PETITS CHAUFFAGES ET LES POÊLES A PÉTROLE

Cette section propose une solution très intéressante pour les précaires et aussi pour chauffer les locaux d’un collectif ou d’un squat. Avec de l’huile de récupération filtrée selon la méthode que j’ai détaillée dans le chapitre 1, vous pourrez vous chauffer quasiment gratuitement. Le seul investissement que vous avez besoin de faire, si ce n’est pas déjà fait, c’est d’acquérir un appareil de chauffage que l’on peut trouver pour trois fois rien d’occasion, par exemple chez Emmaüs ou dans des dépôts vente. Si vous préférez en acheter un neuf, comptez environ 100 €. Sans vouloir faire de publicité pour le pétrole, cette solution est doublement avantageuse, car ce mode de chauffage est déjà l’un des moins cher à l’usage.

Le problème qui se pose c’est qu’il existe des quantités de modèles différents, et que vu que nous n’avons pas les moyens du laboratoire de « Que choisir », nous n’avons pas pu les tester tous, ce sera donc à vous de trouver la bonne méthode en fonction des éléments que je vais vous donner. En retour, il serait sympa, si vous choisissez par la suite ce mode de chauffage, de laisser un mot sur les forums d’utilisateurs d’huile végétale afin qu’une base de données publique puisse se constituer. Ça ne prend que cinq minutes, indiquez le nom du fabricant de votre chauffage, le modèle et la méthode utilisée, c’est tout. Un autre monde est possible. Il commence par le partage d’informations sur tout ce qui touche aux alternatives au monde marchand.

a) Les chauffages à pétrole simple

Ceux là, c’est les moins chers à l’achat, mais aussi les plus durs à faire fonctionner. Mais il n’y a rien d’insurmontable, c’est juste l’histoire d’une heure ou deux, le temps de trouver les bons réglages. Ils sont portatifs et peuvent chauffer une pièce jusqu’à 50 m2 maxi. Attention, ces modèles ne fonctionnent qu’avec de l’huile de récupération. L’huile neuve est trop épaisse pour pouvoir brûler correctement. Pour l’instant, à moins que vous ne soyez motivé, je ne vous conseille pas d’utiliser ces petits modèles.

Nous allons refaire des tests, et posterons un additif à ce dossier sur Bellaciao, dès que nous aurons trouvés une méthode fiable à 100% qui vous évite de vous prendre la tête. Si vous voulez tout de même vous lancer, il se peut que lors d’une expérience malchanceuse votre mèche s’éteigne. Pour relancer le poêle, il suffit de la nettoyer avec de l’alcool à brûler et de réalimenter le réservoir avec 100% de pétrole. Si jamais le poêle ne veut vraiment pas repartir, versez un tout petit peu d’alcool à brûler sur la mèche et allumez.

Théoriquement, il n’y a pas de raison pour qu’un petit poêle ne puisse pas fonctionner à l’huile, on a déjà réussi à le faire. Le problème vient de la spécificité des modèles. Peut-être qu’une méthode simple et universelle passera par l’utilisation d’une autre huile que celle de tournesol ou de colza. Affaire à suivre, donc. Cet avertissement concerne aussi les modèles électroniques, bien qu’ils soient plus faciles à faire fonctionner.

JPEG - 25.8 ko

b) Les chauffages à pétrole électronique

Ils sont basés sur le même principe que les simples, sauf qu’ils disposent d’un thermostat et d’une soufflerie. Il faut donc les relier à une prise de courant, mais la consommation est minime. Il sont vraiment très performants, j’en avais utilisé un il y a quelques années à Millau pour chauffer le local de 60 m2 d’un linux center bourré de courant d’air. Au plus rude de l’hiver on arrivait à maintenir 18° sans pousser à fond. L’intérêt c’est que ça réchauffe la pièce immédiatement et que l’on peut chauffer de grands volumes en maintenant les portes ouvertes des pièces pour un coût réduit. Ces modèles sont tous portatifs. Comptez environ 150 € pour en acheter un neuf.

c) Les poêles à mazout

Pas besoin d’explications particulières, si ce n’est que l’on peut en trouver pour trois fois rien en chinant un peu et qu’ils aiment bien l’huile végétale.

Suivant les modèles, le principe reste le même que pour les moteurs :

a) Pour tous les modèles

Jusqu’à 10% d’huile mélangée avec le pétrole, aucun problème, ça fonctionne avec tous. C’est pas grand-chose, mais c’est toujours un geste écologique et 10% d’économisés sur votre budget. Après, vous pouvez essayez d’augmenter progressivement le pourcentage d’huile et vous verrez combien votre chauffage peut en accepter. A savoir que certains poêles fonctionnent à 100% sans rien faire du tout et qu’en règle générale ils acceptent mieux l’huile végétale que les petits chauffages portatifs.

b) Pour passer à 100% d’huile végétale

Pour les modèles moyennement récalcitrants, mélangez un peu d’essence avec l’huile. Commencez à 5%, vous pouvez aller jusqu’à 10% mais pas plus. En règle générale, ça fonctionne très bien. Si jamais, malgré ça, le chauffage ne veut pas s’allumer, il faut adopter le même principe que la bicarburation sur les voitures. Vous allumez avec un peu de pétrole, ensuite vous complétez avec de l’huile végétale, et quand le réservoir est presque vide, vous rajoutez un peu de pétrole pour qu’il s’éteigne avec ce combustible afin de bien se rallumer. Des bricolages simples sont réalisables pour automatiser cette tache, pour l’instant, personne n’a eu le temps de s’y pencher sérieusement. Vous voyez donc ce qui vous reste à faire si vous êtes bricoleur : un kit bicarburation pour chauffage.

Nota bene

Quand on utilise du pétrole ou du fioul, ce mode de chauffage dégage une odeur très perceptible et pas agréable. En passant à l’huile végétale, vous aurez une légère odeur de cuisine pas très prononcée. Un peu comme si vous aviez fait à manger une demi-heure auparavant. Notez bien aussi que l’utilisation d’un chauffage à combustion interne dans un lieu de vie consomme de l’oxygène et dégage du CO2. Il est donc fortement recommandé de prévoir une petite aération dans la pièce où est situé le chauffage. Certains sites conseillent de ne pas s’embêter à filtrer fin pour les chauffages. Effectivement, ça fonctionne un temps... mais après ça s’encrasse. Alors le mieux est de filtrer à 5 microns comme pour les voitures, de toutes façons, que l’on filtre à 15 ou 5 microns, le temps est quasiment le même.

Astuce

Si la légère odeur de cuisine dégagée par la combustion du biofioul vous incomode, il est possible de la masquer en faisant mariner des herbes de votre choix dans l’huile avant usage. Pour ce faire, placez les dans un linge solidement noué et laissez les mariner pendant quelques jours. Le thym fonctionne très bien. Il neutralise l’odeur et dégage un léger parfum.

2) POUR LE CHAUFFAGE CENTRAL

Si vous avez une chaudière au fioul, surtout n’essayez pas d’y intégrer un pourcentage d’huile sans modification préalable. Pour ce type de chauffage, il n’y a que deux solutions : le 0% et le 100%. Pour passer au biofioul, il suffit juste de faire changer vos brûleurs, c’est tout. Le technicien qui se charge de l’entretient de votre chaudière peut tout à fait vous les remplacer, c’est dans ses cordes. Pour ça, il faut lui demander des modèles adequats. Il vous en coûtera environ 1500 € pose comprise. Si la facture vous semble lourde, dites vous bien que c’est le prix à payer pour passer à l’énergie renouvelable, mais aussi pour diviser vos factures de chauffage de plus de 50% par an. Alors faites vos comptes...

JPEG - 14.3 ko

3) LA SOLUTION AU TOP

Elle est extrêmement méconnue, c’est donc une info à diffuser largement. Accrochez-vous bien, il est possible de se chauffer avec des convecteurs électriques classiques alimentés par de l’électricité générée par du biofioul et de l’énergie solaire. Par la même occasion, vous pouvez aussi alimenter de manière autonome toute votre habitation en électricité - voire même, dans la plupart des cas, vendre l’excédant de production à EDF.

Cette solution n’est pas une utopie, elle porte même un nom : le moteur Stirling (ou moteur à air chaud ou à combustion externe). L’invention ne date pas d’hier puisqu’elle est l’œuvre de l’écossais Robert Stirling qui en déposa le brevet le 27 septembre 1816. Elle n’est pas inconnue non plus, puisque des sous-marins suédois sont propulsés grâce à cette technologie qu’on utilise aussi couramment dans le domaine spatial et nautique.

JPEG - 27.6 ko

Comment ça marche ?

La particularité du moteur stirling c’est que les pistons sont actionnés par de l’air chaud. Par conséquent, du fait qu’il n’y ait pas d’explosions, il est presque totalement silencieux, ce qui est particulièrement adapté à un usage domestique quotidien. Voici son mode de fonctionnement : Dans sa description la plus simple, le moteur stirling est constitué d’un cylindre renfermant du gaz et d’un piston récupérant l’énergie mécanique. La combustion est externe, le fluide principal est de l’air soumis à une modeste pression et soumis à 4 cycles : chauffage, détente, refroidissement puis compression.

Le rapport avec le biofioul ?

C’est tout simple ! On utilise une chaudière à huile de tournesol pour fournir la chaleur nécessaire pour faire fonctionner un moteur à haut rendement énergétique. Une toute petite chaudière à faible consommation suffit. A savoir que ce moteur fonctionne aussi à merveille avec une parabole solaire. On peut donc coupler les deux sources de chaleur : biofioul la nuit / solaire le jour. Si ça c’est pas une solution écologique, alors qu’est-ce que c’est ? En passant au 100 % biodiesel pour votre voiture et au stirling pour votre maison, vous vous affranchissez du même coup des pétroliers et d’Electricité de France qui tient tant à ses centrales nucléaires. Autant dire tout de suite que le développement durable est une des plus belles formes de combat contre le capitalisme. C’est efficace, utile et pacifique. On touche là où ça fait mal : le porte monnaie - et en plus on sauve la planète.

Le problème

Il y a un seul problème, mais il est de taille. Les spécialistes qui planchent sur ce sujet sont tous d’accord pour dire que l’invention de Robert Stirling n’a jamais eu la gloire qu’elle mérite. La firme Philips, qui s’est penchée quelques années sur le projet avec succès, a du abandonner le développement de ce moteur pour se lancer dans la course aux moteurs à pétrole qui faisait rage à la fin des années 30. Déjà à cette époque, les industriels n’avaient pas de temps à perdre, ils privilégiaient la rentabilité immédiate au détriment du bon sens. Désormais cantonné à des applications industrielles et militaires, le moteur stirling à usage domestique n’est produit qu’à de très faibles quantités par une poignée de firmes artisanales. Son coût est donc très élevé, comptez environ 20000 €. C’est cher, certes, mais en matière de développement durable il ne faut pas raisonner sur un an ou deux. Il s’agit d’un achat qui vous permet d’être 100% indépendant pour votre production énergétique durant de nombreuses années. Tous les calculs vont en ce sens, en calculant le prix d’achat du moteur dilué sur une quinzaine d’années, comparé à la grosse économie sur votre facture énergétique, ça revient à peu près au même, sauf que vous êtes dans une logique de développement durable.

Pas content du prix ?

Je comprends bien, vous aussi vous voudriez utiliser ce mode de production énergétique, mais il s’avère que l’investissement est beaucoup trop lourd. Qu’à cela ne tienne ! Dites vous bien que ce n’est pas une fatalité. Si ce moteur était produit en série, son coût serait dérisoire. Mais pour cela, il faudrait une réelle volonté politique. Alors allez voir vos élus et mettez les au pied du mur. C’est ça la république, normalement les politiciens sont les serviteurs du peuple. N’ayez donc aucune pudeur à aller leur demander de faire un effort pour l’environnement et l’économie d’énergie fossile. Avec l’envolée des cours du pétrole, ils militent pour ça. Il serait donc judicieux de les prendre au mot et de leur rappeler de ressortir ce qu’ils ont planqué au fond de leurs tiroirs. Si vous en doutiez encore, les politiques nous mentent et tout est bon pour faire du fric, même si ça doit conduire à la destruction de notre environnement. Heureusement, rassurez-vous, il n’y a pas que les politiques qui ont des tiroirs bien remplis.

Des solutions à venir

Mais bon, je me doute bien qu’il ne va pas y avoir un mouvement de foule pour ça. Après tout, pour beaucoup, regarder la première chaîne sur un téléviseur alimenté au nucléaire, ça irradie tellement le cerveau qu’ils ont l’impression que c’est la panacée. Tant que les crasses sont bien planquées sous le tapis, ce n’est pas un p’tit cancer par ci par là, ou des guerres lointaines qui vont faire bouger le bon peuple. Alors conservez bien ce dossier, parce que d’ici un mois ou deux je vais en ressortir un sur la production d’électricité propre en partant en partie de cette base. Avant d’être un biodiesel militant, je suis surtout un fervent supporter de la voiture à air comprimé, sur laquelle j’ai déjà consacré de nombreux articles |source : http://www.mdi.lu ]. J’en ai plus que marre qu’à chaque fois on me dise qu’elle n’est pas 100 % propre à cause de la consommation d’électricité pour compresser l’air qui serait forcément produite par du nucléaire ou du pétrole alors que des alternatives 100% propres et viables existent. Tout ça pour dire que dans ce dossier à venir, vous pourrez trouver tous les plans pour construire vous-même votre moteur stirling pour trois francs six sous avec un bon niveau de bricolage (on peut toujours se faire aider). Mais patience, il me faut encore un peu de temps pour finir de me documenter et effectuer des tests.

4) SOLUTIONS COUSINES

Ce que j’appelle les solutions cousines, c’est les solutions de chauffage à base de végétaux basées sur le développement durable. Je suis bien obligé d’en parler ici parce que si je ne le fais pas, ce n’est pas les médias sous la coupe du pouvoir économique et politique qui vont le faire. Alors sachez qu’il existe des poêles et des chaudières à céréales dans lesquelles on peut brûler du maïs ou du blé. Tout comme le biodiesel, c’est plus écologique que le pétrole ou le gaz à condition que le mode de culture le soit. A savoir que ça consomme très peu, ça a un bon rendement, c’est plus écologique que de se chauffer au bois, ça fait peu de rejets et, cerise sur le gâteau, il y a un foyer comme un insert de cheminée classique qui fait des petites flammes - c’est parfait pour les soirées love-love avec une coupe de bière bio à la main. Vous pourrez trouver facilement des fabricants en cherchant sur le ouèbe.

5) Conclusion

Eh bien voilà, maintenant vous allez pouvoir vous chauffer bio et à pas cher. Il ne vous reste plus qu’à mettre vos chaussons devant la cheminée. Si vous êtes sages, le père noël vous apportera un kit de développement durable et la démocratie directe. Une autre énergie est possible.


Ce texte fait partie d’un dossier complet sur le biodiesel.
Vous pouvez trouver les différents volets en cliquant sur les liens : INTRODUCTION, PRÉAMBULE, CHAPITRE 1, CHAPITRE 2, CHAPITRE 3, CHAPITRE 4, CONCLUSION.


Ce dossier sous copyleft sera compilé au format PDF et diffusé en version à lire en ligne ou sous forme d’ebook et de livres papiers à prix libre. Vous pourrez le distribuer comme bon vous semble (en ligne, téléchargement, version papier...), il n’y a aucune restriction.

Vous pouvez joindre l’auteur de ce dossier à cette adresse : matt@surrealiste.org
Ou bien le rencontrer lors de ses nombreux déplacements, il fait régulièrement de l’info sur ce type de sujet partout où il est convié. SURRÉALISTE éditions tient régulièrement des stands de livres à prix libre lors d’événements non commerciaux en rapport avec l’altermondialisme.

Vous pouvez aussi joindre le site Bellaciao à cette adresse : bellaciaoparis@yahoo.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
1er décembre 2004 - 12h02

Bonjour à tous

Un tout p’tit mot pour saluer le travail accompli par le rédacteur de ce dossier.

J’espère simplement que les volontés politiques vont permettre de légaliser l’usage de tel ou tel carburant.

Merci encore

Péka



> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
23 janvier 2005 - 16h18 - Posté par

WOWWWW.
franchement,un gros bravo au geni ’’home made’’ de Matt.
je suis moi meme un patenteu de naissance,j’ai tres hate d’avoir des nouvelles a propo
de ton moteur sterling ’home made’.
un gros merci de la part d’un cousin quebecois. :)))))
Fred.


> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
10 mars 2005 - 12h11

Bravo pour la qualité de ce dossier d’utilité publique.
Concernant le chauffage au biofioul et la modification d’une chaudière de chauffage central, une question : Où trouver des informations techniques sur le remplacement du bruleur (Constructeur, distributeur, modifiction) ?
Encore merci de nous ouvrir le cerveau sur un monde alternatif .



> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
11 mars 2005 - 15h34 - Posté par

>Où trouver des informations techniques sur le remplacement du bruleur

Tout simplement auprès de ton chauffagiste. Si jamais il n’est pas au courant, envoie moi un mail j’essayerai de te trouver les références du bruleur.


> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
19 août 2005 - 16h08 - Posté par

bonjour, je recherche un bruleur à usage domestique fonctionnant à l’huile de colza pour mon pavillon et la gualère ne fait que commencer, merci à celui qui pourra me fournir des coordonnées de fabricants de ce type de produit tcgiraud2@wanadoo.fr C’est urgent merci à tous, solidarité écologique oblige...


> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
6 septembre 2005 - 10h59 - Posté par

tres interressant cet article ;je recerche moi aussi ce type de bruleur enpensant fortement a de venir producteut de colza.le premier qui obtient des renseignement previent l autre.d.d.rogerwanadou.fr


> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
23 novembre 2005 - 23h38 - Posté par

Fabricant du Brûleur pour l’huile Végétale

Kroll France

651, ave de la plage
69400 villefranche-sur-saône

Tél : 04 74 02 95 40

fax : 04 74 02 95 41

e-mail : france.kroll@wanadoo.fr


> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
7 septembre 2005 - 12h49

je suis partante pour le biofioul mais j’ai entendu dire que c’était interdit de rouler au tournesol comme il est interdit de rouler au fioul domestique. cela m’a choquée, mais est-ce vrai et si oui est-ce contournable ?

natalie dans le gard



> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
12 septembre 2005 - 11h06

Bonjour, toutes nos félicitations pour ce dossier, et, nous cherchons les coordonnées d’un disributeur de poêles chauffant à base de céréales donc si vous avez des infos n’hésitez pas :
j.boulnois@tiscali.fr



> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
3 novembre 2005 - 21h54 - Posté par

Bonjour
je recherche les coordonnees d’un vendeur de bruleur a cereales qui s’adapte sur une chaudiere a fuel .Merci
pascal.charlois@wanadoo.fr


> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
26 janvier 2006 - 21h21

le bois déchiquetté est tout aussi écologique que le blé car le bois broyé n est que du bois de récupération permettant l’entretien des forets .Au contraire des essences d’arbres comme le chataigner pourrait disparaitre, si il n’avait pas une utilisation pour le chauffage. Car il est nécessaire pour sa survie dele couper tout les 20 ans etant fragilisé par des hivers plus courts.D’autre part la combustion des chaudières au bois déchiquetté etant proche dela perfection ,les conséquenses sur l’effet de serre sont neutre



> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
18 mai 2006 - 18h19

je recherche des fournisseurs de brûleurs qui me permettront de passer au biocarburant. Merci de m’adresser une liste avec leur coordonnées.



> DOSSIER BIODIESEL / CHAPITRE 3 : Se chauffer au biofioul
23 mai 2006 - 12h25

Bjr article trèes intéressant mais je désirerai savoir pour une chaudière qui marche au fioul de 40 kw viessman ou je peut trouver un bruleur ? et ou je peut trouver l’équivalent de 4500l d’huile végétal ?






France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite