Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
de : anti répression
samedi 8 janvier 2005 - 18h43 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires

Pays basque pour la libération du chanteur Peio Serbielle.
Tortures , viols , arrestations arbitraires la répression continue de plus belle au pays basque

Pour la libération immédiate et sans condition du chanteur Peio Serbielle

·Sa famille s’inquiète des conséquences sur son travail artistique s’il est maintenu en prison

"L’émotion suscitée" par l’interpellation du chanteur Peio Serbielle rappelée par son avocat Me Blanco est palpable dans les propos des membres de sa famille. Son frère Jean-Bernard, sa soeur Jenofa et sa mère Pierrette ont fait part de leurs inquiétudes si Peio Serbielle demeure incarcéré.

L’artiste souletin a été arrêté le 3 octobre dernier à son domicile à Berraute (Domezain), accusé d’avoir hébergé des membres présumés de la direction d’ETA. Il a été mis en examen pour "association de malfaiteurs". Les multiples fouilles effectuées par la police au domicile n’ont rien donné rappelle sa mère, ni armes ni documents.

Cette dernière indique que son fils a été blessé au bras gauche, tant les menottes ont été serrées, et que la souffrance demeure. "Il aura des séquelles s’il n’est pas soigné" déclare sa mère. Il est toujours dans l’attente d’un électromyogramme. "Il est inquiet car c’est son avenir professionnel qui est en jeu ; il ne comprend pas sa détention" rapporte sa mère qui lui a rendu visite mercredi. De la prison de Nantes, Peio Serbielle a été transféré à celle de Moulins (dans l’Allier) le 16 décembre "qui est plus loin et où c’est beaucoup plus strict" déplore Pierrette Serbielle.

Outre les proches et membres de sa famille, ce sont des artistes et des personnalités politiques diverses qui demandent aujourd’hui sa mise en liberté, par le lancement d’une pétition détaille Jean-François Blanco. Parce qu’il "ne doit pas être condamné avant d’être jugé". "Nous acceptons le débat judiciaire : il s’est expliqué durant quatre jours de garde-à-vue, devant la juge Houyvet le 9 novembre ; oui il a consenti à l’hébergement de personnes par devoir d’hospitalité et d’humanités ; il avait bien pensé que c’était des personnes recherchées, mais pas des militants d’ETA, encore moins de sa direction". Et d’ajouter que "la notion d’illégalité dans l’Etat espagnol s’est considérablement élargie" car "on y est poursuivi non pas uniquement quand on pratique la violence, mais aussi quand on ne la condamne pas". Et d’ajouter que "Peio" offre suffisamment de "garanties de représentations pour être mis en liberté". Une demande refusée fin décembre qui devrait être renouvelée en janvier.

Dommages sur le travail artistique

L’argument artistique est également mis en avant. Son maintien en détention pourrait entraîner des "dommages irréparables sur le travail artistique de Peio" selon Me Blanco. La diffusion prévue en novembre du disque Egon, le chant des légendes basques (chez Sony music) réalisé par l’ensemble vocal Aizkoa dont Peio Serbielle est "la cheville ouvrière" a été suspendue. Une sortie "conditionnée par la remise en liberté du chanteur" informe l’avocat qui ajoute que la société Etchola qui a investi 150000 euros est au bord du dépôt de bilan. "On emprisonne un homme ; et aussi son oeuvre a écrit l’académicienne Florence Delay.

Borotra, Renaud et Delay dans la même pétition L’écrivain Christian Laborde, l’académicienne Florence Delay, les chanteurs Renaud, Moustaki, le musicien Richard Galliano, l’auteur compositeur Jean-Pierre Mader, cohabitent dans la même pétition que le sénateur maire de Biarritz Didier Borotra et ses adjoints Jakes Abeberry et Michel Poueyts, les Verts Noël Mamère, l’eurodéputé Gérard Onesta, Jean Lissar ou le maire souletin de Laguinge Ruben Gomez. Ce sont les premiers artistes et élus à demander la mise en liberté du "chanteur Peio Serbielle, basque et citoyen du monde", qui a expliqué au juge que "l’hébergement qui lui était reproché relevait pour lui d’un devoir d’humanité et d’hospitalité". Une libération pour "le respect du principe de présomption d’innocence", et parce que "le risque grave, et sans doute irrémédiable, que le maintien en détention de Peio Serbielle fait courir à la production et à la diffusion de ses dernières oeuvres

anti repression

http://lejournal.euskalherria.com/i...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
11 janvier 2005 - 01h53

Le prestige et la force du pays basque passe par la musique et non pas par les armes ... je sais que tu le sais Peio.

Egon master.



> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
19 janvier 2005 - 15h42

Bonjour,

je suis le rédacteur de cet article pour Le Journal du Pays Basque.
Je ne sui pas un défenseur du copyright. En revanche, citer la source aurait été la moindre des corrections.
C’est d’aileurs, me semble-t-il, un des critères en matière d’usage des logiciels libres.
Je ne doute pas que cet "oubli" sera réparé.

Merci.
I.E.



> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
19 janvier 2005 - 20h25 - Posté par

Le petit malin de "anti répression" ont publie pas nous

Apre recherche voila le source est cite...

Ciao
Roberto
pour
Bellaciao


> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
5 mars 2005 - 16h51

Ici, Chris de Breizh-Corsica, j’ai signé la pétition pour aider à libérer Peio Serbielle ; je suis entrée de ce fait par la petite porte dans le pays basque ; j’explique ; je suis allée en janvier sur le site des Tri Yann, et là, en pleine page d’accueil, je vois l’appel ; donc, voulant en savoir plus, je lance une recherche sur "peio serbielle" ; tout ce que j’ai vu et entendu, je l’ai apprécié ; je suis pour la langue française, qui doit rester une unité en France, et non pas un rouleau compresseur de toutes les communautés linguistiques de France ; les "Yehzou Bihan" comme le chante le breton Gilles Servat, ont leur richesse, et c’est ça qui fait qu’un pays est plus vivant, plus coloré, plus beau et diversifié ; je suis née à Paris, mais j’ai vécu en Corse, puis je suis partie en Guadeloupe ; j’y ai découvert les cultures bretonne et celtique ; et là, le pays basque.
Toutes les cutures ont leur magie, leur couleur, et si elles sont nées d’autres cultures, elles exixtent aujourd’hui et ne sont pas à négliger, loin de là.

Autre chose ; cacherions-nous la lumière si nous voulons être éclairés ?
Alors, libérons Peio Serbielle.
Est-il juste que nous soyons punis pour avoir ouvert la porte à quelqu’un ? Si oui, alors tous les services sociaux qui s’occupent de milliers de sans-abri devraient être mis en examen !
Comme la réponse est ; "Non, ce n’est pas juste, et cela manque de bon sens", alors il faut libérer Peio Serbielle ! D’ailleurs, il n’aurait jamais dû être incarcéré.
CBC et ses amies, et ses amis, en colère.
Courage, Peio, nous te soutenons à 100% !



> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
17 mars 2005 - 00h15 - Posté par

CBC, à défaut d’avoir le temps de discuter à Paris, je me fais un plaisir de répondre à ton message pour Peio:ouvrir sa porte, être à l’écoute, prendre soin sans demander les papiers ou l’assurance avant tout..nous sommes donc tous complices de Peio, nous qui avons pour code d’honneur la fraternité !!!Il faut d’urgence construire des prisons pourtous et toutes nous y enfermer ! Mon souhait serait qu’il reste alors bien peu de monde dehors !!
A bientôt, Chris, et garde confiance....


> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
10 avril 2005 - 12h16 - Posté par

Coucou ! Je sais qu’ici n’est pas un forum de discussion, mais je voudrais contacter la personne qui m’a répondu : mon e-mail : musicafee@yahoo.fr.
Voir mes deux textes sur Peïo Serbielle : http://www.temps-a-naitre.com
http://www.temps-a-naitre.com/pages...
Normalement, je devrais prendre contact à partir de lundi 11 avril avec Radio-Pays, 93.1, à Paris, afin de lire ces deux textes de soutien à l’antenne ; faute de mieux, ce ne sera pas du direct, mais enregistré. Je vous le signalerai quand ce sera fait ; les textes sont destinés à passer pendant l’émission basque.
Oui, je garde confiance ; n’empêche ; je suis vachement en pétard ; et je ne suis pas près de me calmer. Merci à toi, qui m’a répondu, merci à toute l’équipe de Bellaciao !
Je suis en correspondance courrier suivie avec Peïo Serbielle ; ses lettres sont des cadeaux ; ce gars est un homme de bien, de musique, d’hospitalité et de fraternité ; et ses écrits le prouvent encore plus, si cela était besoin.
Je n’arrêterai pas d’être en colère tant que l’injustice règnera sur ma planête.
CBC, intiales de Chris de Breizh-Corsica, les pieds sur terre, la tête dans les étoiles.


> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
15 avril 2005 - 18h01 - Posté par

Apparemment, il y a un problème avec mes URL : voici la première :

http://www.temps-a-naitre.com.

la deuxième dans un prochain message. bisous à tous et toutes.
CBC, pour unr fois, c’est pas moi qui me plante.


> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
15 avril 2005 - 18h36 - Posté par

Sur celle ci, il y a un point de trop :)

c’est donc ca :

 http://www.temps-a-naitre.com et
 http://www.temps-a-naitre.com/pages...


> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
9 novembre 2005 - 19h05 - Posté par

Peio a changé d’adresse ; voir sur cotebasque.net/zekos/peio.asp
Bises.Christine


> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
23 novembre 2005 - 17h48 - Posté par

Tristes nouvelles de Peio. S.O.S !

Le 03 octobre 2005, triste anniversaire ; Peio est toujours en tôle, comme un terroriste !
Il y a eu des concerts de soutien ; il y en aura d’autres ! Il a été changé de prison ; mais c’est toujours la prison ! Nous avons beau gueuler, hurler, écrire, chanter, faire savoir autour de nous cette situation intolérable ; croyez-vous que cela aide à sortir Peio notre ami, de tôle ? Apparement cela ne suffit pas ; alors, glissons-nous tout doucement vers un état de non-droit ?
J’espère bien que non !!!
Allez donc jeter un coup d’oeil sur www ;cotebasque.net/zekos/peio.asp.

Ecrivez aussi à Peio, il a plus que jamais besoin de notre soutien moral.
Mr Peio Serbielle
Maison d’Arrêt
112, rue Saint-Roch
16016 Angoulême cedex

Eh, oui, Peio est au bord de la dépression ; alors, le mieux que je puisse faire, c’est de lui écrire ; de plus il faut aussi que vous aidiez l’association pour Peio, "Danse avec les ours" ; Président Jean-Bernard Serbielle, allez sur cotebasque.net ; vous pouvez aussi, par chèque, acheter le dernier disque "Egon, le chant des légendes basques", disque qui aurait dû sortir dans les bacs.....en octobre 2004 !!!!!!
Quand je l’aurai, je vous ferai part de mon impression.

Bises, à plus. Christine de Breizh-Corsica.
mon site ; www.temps-a-naitre.com


> pays basque libération immédiate du chanteur Peio Serbielle
15 mars 2006 - 09h28 - Posté par

Au cas où personne ne serait au courant, alllez donc sur www.cotebasque.net/zekos/peio.asp.
Peio Serbielle est libre depuis le 06février 2006.
Et le 4 mars, il a chanté pour Ingrid Betancourt et tous les otages de Colombie ; Vas-y, Peio, chante, nous t’attendons avec impatience dans tous les coins du monde.
Bises à tous. Christine.
Ze site avec mes textes et ma trombine : www.temps-a-naitre.com





Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vous voulez les misérables secourus, je veux la misère supprimée. V. Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite