Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les partisans du "OUI" et les Services Publics : la privatisation rampante acceptée


de : Patrice Bardet
mardi 12 avril 2005 - 13h47 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
GIF - 46.7 ko

de Patrice Bardet

A propos de cette photo : elle est libre de droit. On dirait mon grand-père de son vivant, et moi aussi ( manque la moustache pour nous deux , et je n’ai pas de béret, mais je porte les mêmes chemises) ; elle m’amuse donc à sa juste valeur personnelle. (mon grand-père n’avait pas d’instruction, mais une grande valeur humaine et une culture révolutionnaire : la solidarité ouvrière ; il me l’a léguée, et j’en suis fier !)

Puisque certains partisans du « OUI » nous garantissent les services publics dans le cadre du traité constitutionnel européen, discutons-en.

Tout d’abord, laissons parler les partisans du « OUI » et lisons très attentivement les limites qu’ils y mettent eux-même : c’est très édifiant !

(ce ne sont jamais des articles complets, pour des problème de copyright ;les extraits sont divers, cités intégralement sur le point en débat : les services publics)

RESISTANCE ! NON, c’est NON !

Patrice Bardet, militant CGT, patrice_bardet@yahoo.fr


Un bon résumé de présentation générale

Nouvel Observateur 1/4/2005 Plusieurs articles du Traité constitutionnel européen traitent de la question très controversée des services publics, bien que ce nom n’apparaisse pas en tant que tel, hormis dans deux articles spécifiques consacrés l’un aux transports, l’autre au système de radiodiffusion publique.

Le Traité parle de "services d’intérêt économique général" (SIEG), une notion apparue dans le Traité d’Amsterdam en 1997, qui, au nom de la concurrence, étend à des entreprises privées la possibilité d’assurer des missions de service public.

L’article II-96, dans la Charte des droits fondamentaux, affirme que "l’Union reconnaît et respecte l’accès aux SIEG tel qu’il est prévu par les législations et pratiques nationales, conformément à la Constitution, afin de promouvoir la cohésion territoriale et sociale de l’Union".

L’article III-122 du Traité fixe le cadre général de fonctionnement de ces SIEG.

Il stipule que "l’Union et les Etats, chacun dans les limites de leurs compétences respectives et dans les limites du champ d’application de la Constitution, veille à ce que ces services fonctionnent sur la base de principes et dans des conditions, notamment économiques et financières, qui leur permettent d’accomplir leurs missions".

Il ajoute que c’est "la loi européenne (qui) établit ces principes et fixe ces conditions, sans préjudice de la compétence qu’ont les états membres, dans le respect de la Constitution, de fournir, de faire exécuter et de financer ces services".

Deux articles de la section "règles de concurrence" renvoient également à la question.

L’article III-166 précise que "les entreprises chargées de la gestion de services d’intérêt économique général ou présentant le caractère d’un monopole fiscal sont soumises aux dispositions de la Constitution, notamment aux règles de concurrence, dans la mesure où l’application de ces dispositions ne fait pas échec à l’accomplissement en droit ou en fait de la mission particulière qui leur a été impartie".

L’article III-167 indique, sans évoquer les SIEG, que "sauf dérogations prévues par la Constitution, sont incompatibles avec le marché intérieur (...) les aides accordées par les Etats membres ou au moyen de ressources d’Etat, sous quelque forme que ce soit, qui faussent ou menacent de fausser la concurrence en favorisant certaines entreprises ou certaines productions".


Nouvel Observateur : débat avec Laurent Joffrin

Question : Bonjour J’ai lu le texte de la constitution pour l’europe et surtout le titre III qui est tellement détaillé qu’il est trés difficile à lire pour la trés grande majorité du public. Le titre III est sans garde fou, il annonce une période de régression sociale pour les pays les plus avancés sur ce thème, au lieu de tirer l’ensemble des pays vers le haut. Dans ce texte rien n’empêche une forme de dumping social et environnemental. Voir le dernier paragraphe du III 137 et le III 144. A la lecture de ce dernier on voit l’absence de garde fou, de plus cet article a été rajouté au dernier moment. On peut s’en rendre compte en lisant l’article III 149 qui fait référence à l’article 144 par erreur car le ou les rédacteurs qui ont rajouté le 144 n’ont pas été vigilant, ce qui pourrait laisser suspecter un rajout de dernière minute insuffisamment pesé sous l’action d’un lobby économique qui cherche à utiliser les distorsions sociales pour être le plus compétitif. De même l’article III 145 dernier paragraphe introduit le verbe "peut" pour le choix des conditions d’exercice d’une prestation.

Réponse d’Alain Joffrin Le titre III regroupe pour l’essentiel les traités déjà en vigueur. Il est exact qu’il donne au lecteur l’impression d’un souci obsessionnel de la concurrence "libre et non faussée" et qu’il est d’inspiration libérale. C’est une grande erreur politique de l’avoir repris sous cette forme, sans le mpodifier ni le réécrire. Mais les nations gardent largement la maîtrise de leurs dispositifis sociaux et culturels. Il est possible de se battre à l’intérieur du cadre nouveau, dont les deux premiers titres sont parfaitement acceptables. J’ajoute que le rejet du traité proposé nous laisserait, en résumé, avec le titre III sans les deux autres... Je ne vois pas le progrès.

Dernier point : le fait de soumettre certaines institutions publiques ou semi-publiques à la concurrence n’est pas toujours anti-social. En France, depuis très longtemps, les transports publics municipaux sont affermés à des entreprises privées sur la base d’un appel d’offres concurrentiel et dans le cadre d’un cahier des charges. Les villes trouvent utile de rechercher l’entreprise la moins-disante (dans le cadre du contrat établi par la ville) pour diminuer le coût des transports pour les usagers et les contribuables. Où est le crime social ? Il s’agit pourtant d’une forme indiscutable de privatisation d’un service public.

Jack Lang Nouvel Obs 7/4/2005

Question : Monsieur Lang, lorsque vous serez de nouveau au pouvoir, comment allez vous justifier auprès de vos electeurs la libéralisation des services publics sans que vous puissiez vous y opposer, puisque exigée par la Constitution Européenne, ?

Réponse de Lang : Vous êtes malheureusement victime d’une propagande mensongère. Le traité n’exige pas la libéralisation des services publics. Nous avons le droit de conserver et de préserver le statut de l’ensemble des services publics qu’ils soient administratifs ou industriels ; la seule chose demandée est d’ouvrir la possibilité pour les activités à caractère économique à d’autres entreprises publiques d’exercer leur activité. C’est à ce titre qu’EDF grand service public français est présent dans le monde entier et constitue le producteur le plus important d’électricité de la planète. Pourquoi EDF disposerait de ce droit et pas d’autres entreprises plus modestes ? Je le répète, le traité actuel ne demande pas la privatisation des services publics, c’est une tromperie.

Nouvel Obs 31 mars 2005 - MArtine Gilson

3. Menace-t-elle les services publics ?

MArtine Gilson  : La Constitution parle de « services d’intérêt économique général ». Pourquoi ce jargon de technocrates ? Parce que cette notion est plus précise que celle de « services publics » : elle couvre les services marchands et non marchands dont les Etats membres de l’Union pensent qu’ils jouent un rôle « dans la promotion de sa cohésion sociale et territoriale ». Cela concerne principalement les transports, les services postaux, l’énergie et les communications.

La Constitution reconnaît la valeur de ces services d’intérêt économique général, mais ne fixe pas la manière dont ils doivent être assurés. Peu importe qu’ils soient nationalisés ou privatisés. Ce sont les missions qui comptent. Le traité n’impose pas leur privatisation. Mais l’Etat, quand il exerce ces services, devra bien utiliser ses deniers et justifier de leur emploi. Imaginons qu’un service postal emploie plus de personnels qu’il n’en faut pour remplir sa mission. La Commission européenne pourra lui demander d’ajuster ses effectifs. Par ailleurs les aides de l’Etat seront, comme aujourd’hui, soigneusement épluchées et ne devront pas fausser le jeu de la concurrence.

Martine Gilson

Blog d’Alain Lipietz : Question et réponse de Lipietz

Question 2°) Par ailleurs, peux tu me confirmer que le terme SIEG du III-122, couvre bien aussi les SIG ou services publics ?

Réponse de Lipietz Non. Il traite des SIEG, les Services Economiques d’Intérêt Général. Ceux des services publics (SIG) qui ne sont pas des SIEG ne sont pas marchands, donc la question de savoir s’ils doivent respecter ou non les règles de concurrence ne se pose pas.

Je rappelle que le titre 3 de la première partie de la constitution précise la répartition des compétences entre l’Union et les Etats, et que « Tout compétence non attribuée à l’Union appartient aux Etats membres », or c’est le cas de la plupart de ceux des SIG qui ne sont pas des SIEG (armée, police, justice, enseignement, santé, culture, etc). Mais dès qu’un des SIG devient marchand, attention ! D’où les problèmes Altmark-in’t Veld etc



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Les partisans du "OUI" et les Services Publics : la privatisation rampante acceptée
12 avril 2005 - 15h19

La “Constitution Européenne“ est une superstition
dont nous n’avons pas besoin.
Comme Thomas PAINES au moment de la Constitution américaine, nous disons :
« Premier et dernier article
de la Constitution : il n’y a pas d’article ! »

http://ventsteppes.free.fr






La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
2 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite