Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La mort programmée des Services Publics : mise aussi sur le Gril : la Sécu !


de : Patrice Bardet
samedi 28 mai 2005 - 19h51 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 47.1 ko

de Patrice Bardet

La mort programmée des Services Publics : l’aveu du OUI ; mise aussi sur le Gril : la Sécu !

La réponse des travailleurs : la lutte pour conquérir une protection sociale pour tous !

Les partisans du NON affirment que la Constitution programme la fin des Services Publics, c’est à dire la fin par exemple du monopole de la Sécurité Sociale.

Une intense propagande des partisans du OUI prétend que les Services Publics seraient garantis par le traité Constitutionnel Européen. Mais défendons nous la même notion ? Certes NON !

Lire par exemple « Les partisans du "OUI" et les Services Publics : la privatisation rampante acceptée »

En réalité, ce que « défendent » les partisans du OUI, c’est que la mission d’Etat de la Protection Sociale puisse être confiée à des entreprises privées soumises entre-elles à la « concurrence libre et non faussée ». En clair, les Assurance privées doivent pouvoir concurrencer la Sécurité Sociale dès lors qu’elles obéissent à un même « cahier des charges » fusse-t-il minimal, fixé par l’Etat. Pour l’assurance maladie, ce « cahier des charges », c’est la notion de « panier de soins ». C’est ce qui permet à AXA de concurrencer les Caisses Primaires d’Assurance Maladie pour la Couverture Maladie Universelle (CMU) : ils seraient devenus fous chez Axa ? Bien sur que NON, mais c’est un simplement un « investissement » de communication, la « vitrine sociale » pour Bobos , le « cheval de Troie » vers un « marché » bien plus juteux : l’assurance sociale du « soin de confort ».

Rappelons que cette « concurrence » sur la CMU a été mise en place par le gouvernement « socialiste » Jospin, par une ministre « socialiste », Martine Aubry.

Pour une approche un peu plus complète, on lira « Sécu, gouvernement, Constitution Européenne : une raison de plus pour dire "NON" »

Le gouvernement RAFFARIN continue sur cette lancée et démantèle la Protection Sociale, dans la continuité des gouvernements de droite ou « socialistes » : l’exemple de la Caisse Nationale de Solidarité est un exemple...exemplaire !

En très résumé :
 les personnes âgées dépendantes sont actuellement prises en charge par la Sécurité Sociale et par les départements (aide sociale) : les soins par les Caisses Primaires d’Assurance Maladie, l’aide ménagère par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Travailleurs Salariés. On aurait pu confier l’Aide Personnalisée Autonomie (APA) à la Sécu dont c’est la mission de base : la protection sociale dans son ensemble devait être confiée à la Sécu par le Conseil National de la Résistance. Ce n’a pas été fait, par manque de courage politique (au mieux) ou pour préserver la part de « marché » : la protection sociale a été saucissonnée, avec les conséquences que l’on connaît, notamment pour l’assurance chômage, opposant les salariés aux privés d’emploi, les jeunes aux vieux, les malades aux bien portants, les actifs aux inactifs. L’APA a été principalement confiée aux départements : c’était un « choix » politique, celui de l’assistance d’Etat (financée par les impôts indirects injustes : l’impôt foncier et la taxe d’habitation, la TVA et autres taxes, impôts non proportionnels aux revenus) plutôt que la solidarité intergénérationnelle assise sur la création de richesse dans le lieu où elle se forme : l’entreprise ( à cet égard, rappelons que la seule richesse créée est du fait des travailleurs : le capital ne peut « fructifier » que sur l’exploitation de la force de travail , comme un cancer qui ne se développe que sur une cellule saine).
 ce gouvernement de droite extrême prétend faire payer par les seuls salariés la dépendance, met à bas les 35 heures, nous impose la « corvée de pentecôte ». Bien plus grave, il organise la sortie de la solidarité intergénérationnelle des salariés d’une catégorie de population : les retraités, comme si un retraité était autre chose qu’un travailleur...à la retraite. La Caisse Nationale de Solidarité Autonomie n’est pas une caisse de Sécurité Sociale, mais un outil pompe à finance permettant sa casse (la CNSA sera alimentée par la CNAMTS et la CNAVTS, c’est à dire par les salariés) et chargé de donner les fonds à des organismes privés. La Générale de Santé s’est positionnée sur le "marché" juteux de la "dépendance".... Les Caisses de Sécu, quand elles étaient majoritairement gérées par les administrateurs salariés élus (75% avant la « réforme » de 1967 - la CGT était majoritaire-) ont créé les « centres médicaux sociaux », maisons de retraite, établissements de soins, maisons de cure médicale, centres pour handicapés, cliniques, maternités, centres de rééducation et réadaptation des accidentés du travail, (etc, la liste est longue !) innovant constamment pour répondre aux besoins de sécurité sociale ou sanitaire des salariés et de leurs familles
 Depuis 1995, par la volonté des « politiques », les Caisses de Sécu - « pilotées » par la CFDT- se recentrent ( à marche forcée) vers la protection « minimale » : l’assurance ; les établissements médicaux sociaux sont progressivement fermés, vendus au privé (pour les plus « rentables » économiquement) , ceux qui restent détachés des Caisses d’origine, et « mis en concurrence » avec les acteurs du « marché » Privé.

Rappelons aussi
 que le gouvernement « socialiste » Jospin s’est empressé de mettre en œuvre le plan Juppé et accentué la « maîtrise comptable » des dépenses de santé
 que le démantèlement du financement de la protection Sociale a été initié par le gouvernent Rocard, et que les gouvernements socialistes (ou non) successifs ont programmé l’exonération des « cotisations patronales » qu’ils nommaient eux aussi « charges patronales », au prétexte du « développement » de l’emploi. Mais Où sont passées les « promesses » d’embauche de 1.000.000 jeunes d’Yvon Gattaz et Chotard, les 400.000 d’Yvon Perigot, les 500 000 de Jean Gandois, promis en contrepartie des « allègements » de cotisation successifs ? Quand Rocard chiffre à 500.000 le nombre d’emplois créés par l’Euro, de qui se moque-t-il ? L’Euro, comme la politique du « franc fort » chers aux socio-libéraux, n’a fait que détruire l’emploi, jetant de plus en plus de travailleurs dans la misère. Le Traité de Maastricht devait conduire à l’Europe Sociale et assurer le plein emploi. Qu’en est-il aujourd’hui ? La destruction de l’emploi et des systèmes de protection sociale dans toute l’Europe, du fait des contraintes financières du pacte de stabilité.

Les gouvernement successifs aidés par certains « syndicats » de « cogestion » ont toujours accentué cette dérive , étranglant le financement de la protection sociale. De 1981 à 1999, la part des entreprises dans le total des financements de la protection sociale a diminué de 10 points, passant de 53,8 % à 44,0 %. C’est une spoliation ! Les cotisations patronales sont du « salaire socialisé » : à chaque fois que l’on diminue la cotisation patronale, ce qui va dans la poche du patronat est volé aux travailleurs (actifs ou inactifs). En 2003, ce sont 20 milliard d’euros d’exonérations sur les cotisations sociales que les patrons n’ont pas décaissé. Et on ose nous parler de « déficit ». Il est simplement organisé !

En 2001, le MEDEF, dans son projet de « refondation sociale » annonçait la ligne politique « il faut bâtir une protection sociale moderne qui accorde la plus grande place aux services ». Ces « services » étant accessibles, pour le patronat, par la « cotisation », ceci implique que sans cotisation, l’entreprise se dégage de toute solidarité avec les « non productifs ». Ce n’est rien moins que le retour à la « charité publique » comme « filet de sécurité ». Une illustration évidente est celle de la couverture maladie complémentaire. Les « mutuelles » d’entreprise ( mutuelles dites de « groupe ») sont financées en moyenne à 60 % par le patronat, qui entend donc réserver la protection sociale à ses seuls salariés, et refuse toute solidarité avec les autres (rappelons que moins de 20 % des salariés sont couverts par une mutuelle cofinancée par l’entreprise et qu’un retraité perd automatiquement tout droit, de même le salarié licencié ou mis en invalidité, accidenté du travail, ou atteint d’une maladie professionnelle).

Ces Services élémentaires ainsi définis sont bien entendu soumis à la « concurrence », l’Etat étant chargé de définir le « cahier des charges » d’un « service de base », service de base qui peut être rendu par un organisme d’Etat (ou semi-public comme la Sécu), ou un organisme lucratif privé, les « services » complémentaires étant apportés dans le seul intérêt du capitalisme.

A cet égard, la constitution européenne soumet à la concurrence libre et non faussée les Services d’Intérêt Économique Général ( article III-166) et interdit de d’aider ces entreprises (telles la Sécu), même classées SIEG (article III-167).

Ainsi donc la boucle est bouclée !

Les délégués CGT de la Fédération des Organismes sociaux : Sécurité Sociale, Mutualté Sociale Agricole, Aides à Domicile, Mutualité Française, Organismes des Travailleurs Non Salariés, Régimes d’Assurance Chômage, Missions Locales, Régies de quartier, Institutions de Prévoyance, etc..., réunis en congrès cette semaine, ont dénoncé unanimement les déréglementations, restructurations, externalisations, certification, maîtrise comptable, mises en concurrence des salariés entre eux induites par cette politique européenne et française au service du grand patronat.

résumé personnel
Le Congrès de la fédération CGT des Organismes Sociaux a
 réaffirmé que l’on peut rejeter le traité sans rejeter l’Europe
 confirmé solennellement le rejet du traité constitutionnel européen, machine de guerre dirigée contre les intérêts des travailleurs européens
 réaffirmé que l’on peut rejeter le traité constitutionnel européen sans rejeter l’Europe
 refusé la militarisation de l’Europe et rappelé les exigences de paix
 refusé la construction de l’Europe Forteresse, et réaffirmé sa solidarité sans faille avec les sans-papiers
 refusé le « droit de grève » donné aux patrons par le Traité Constitutionnel Européen, alors que la Constitution Française l’interdit
 refusé catégoriquement la flexibilité imposée aux travailleurs et le sacrifice des droits sociaux sur l’autel du commerce
 exigé un emploi et une protection sociale de haut niveau au service des populations
 rappelé que les conquêtes sociales n’ont jamais été données par le patronat, mais arrachées par la lutte des travailleurs.
 refusé la mise en concurrence des travailleurs, quelque soit leur pays, et appelé à la solidarité internationale
 s’est prononcé pour la poursuite des luttes contre les différentes directives Bolkestein, Temps de Travail, Portuaires, Transport, Energie, Communications, Assurance, etc... toutes directives cassant la protection sociale et le statut des travailleurs
 exigé la construction d’une Europe sociale
 s’est prononcé pour le développement des luttes sociales à tous les niveaux, en France comme en Europe, appelé à l’union des travailleurs, pour répondre aux besoins de la population.

RESISTANCES, et en attendant, NON, c’est NON !

Patrice Bardet, délégué au 7° congrès fédéral des personnels des organismes sociaux CGT

patrice_bardet@yahoo.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> La mort programmée des Services Publics : mise aussi sur le Gril : la Sécu !
28 mai 2005 - 23h59

La mort du service public est bien entamée dans la fonction publique, de partout (en Belgique et en France), c’est ainsi qu’elle a déjà commencé en supprimant des profs qui étaient vulnérables par leur statut.
Elle ne fait que confirmer ce que mettent en valeur Nico Hirtt et Gérard de Selys, tous les deux belges, à travers leur livre intitulé "Le tableau noir". Il est possible de les joindre : nico.hirtt@skynet.be
Ne soyons pas stupides au point de croire que cela ne peut pas se produire en France !
Evitons cette langue de bois !
La vigilance reste une règle d’or.
Lisez cet ouvrage !
Vous comprendrez mieux quelles sont les intentions de nos états respectifs, à la hauteur européenne.

"Des milliers d’écoles fermées. Des millions d’enseignants mis à pied. Des dizaines de millions d’enfants à peine alphabétisés. Les autres, obligés de payer, et cher, pour apprendre. Science-fiction ? Non !
C’est la stratégie secrètement mise en oeuvre aujourd’hui pour privatiser l’enseignement. Partout dans le monde. Une catastrophe culturelle, sociale et démocratique sans précédent si cette stratégie aboutit. Cet ouvrage salutaire la dévoile, preuves à l’appui. Le lire, c’est entrer en résistance."
Le Tableau noir

Voter NON, c’est ainsi protéger le service public et le monde du travail dans sa totalité et respecter les bases de la Culture.

fil.rouge@voila.fr



> La mort programmée des Services Publics : réponse de B
29 mai 2005 - 00h46 - Posté par

"Voter NON, c’est ainsi protéger le service public et le monde du travail dans sa totalité et respecter les bases de la Culture". Je dirais plutôt que voter NON revient à conserver une certaine marge d’action pour tenter de protéger les services publics et le monde du travail, car l’offensive actuelle ne sera pas stoppée au lendemain du référendum si le NON l’emporte. Le traité de Nice continuera de s’appliquer, et les différents modèles sociaux en Europe (là où il y en a) devront encore faire face aux attaques des politiques européennes néolibérales (au passage, je signale qu’aujourd’hui, 70% de nos lois nationales sont les applications des directives européennes).

Si le NON l’emporte, le combat ne fera que commencer, et va falloir que l’on redouble d’efforts si on veut entretenir l’espoir d’une Europe un peu moins hardcore.

Comme disent nos "cousins" cajuns de Louisiane : LACHONS PAS LA PATATE !!!

B.

" Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux "
Etienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire, 1576.





Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude
Covid-19 : Cuba en alerte suite à l’augmentation soutenue des infections 21 Février 2021
dimanche 21 - 15h39
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite