Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Émilie Carles et la vallée de la Clarée
de : Marius
vendredi 29 juillet 2005 - 13h10 - Signaler aux modérateurs
16 commentaires

Lu sur REBELLYON

Antimilitariste, libertaire, Émilie Carles a milité toute sa rude vie pour ce coin de bonheur dans les montagnes briançonnaises où elle aimait donner le goût d’apprendre et aussi accueillir.

Émilie Allais est née en 1900 à Val des Prés, petit village situé dans la "Vallée de la Clarée", à l’écart de bien des pollutions, au Nord-est de Briançon. Son père est paysan de montagne. Elle a 5 frères et sœurs. A quatre ans, elle perd sa mère foudroyée dans un champ. La vie n’est pas facile. Les journées d’Émilie sont doubles : aux champs et à l’école. Elle fait 7 km à pieds pour aller à l’école à Briançon, car elle veut devenir institutrice. A 16 ans elle parvient à quitter sa vallée pour Paris, afin d’obtenir son diplôme. Émilie est la seule des six enfants de sa famille à poursuivre des études. A Paris elle découvre et se sent à l’aise au sein du milieu anarchiste et pacifiste de l’immédiat après-guerre. Mais déjà à 14 ans, elle s’était forgée des idées antimilitaristes, après que, ses deux frères étant partis à la guerre en 1914, lors d’une permission, l’un d’eux lui ait montré l’absurdité de ce conflit.

De retour au pays, atteinte d’une lésion tuberculeuse, elle exercera le métier d’institutrice durant quarante ans dans ses montagnes des Hautes-Alpes. Elle apprend à ses élèves la tolérance, le refus de la guerre et la fierté de leurs traditions paysannes. D’abord institutrice en remplacement en 1923 aux Gourniers de Réallon, puis à Val des Prés, Émilie devint maîtresse à l’école maternelle des Alberts, puis du Villaré en 1934, puis revient à Val des Prés en 1951 pour être nommée institutrice titulaire de l’école.

En 1927 elle rencontre Jean Carles, de onze ans son aîné, qui devient son compagnon. II est pacifiste, libertaire et libre-penseur. II va lui révéler tout ce qu’elle pensait. Avec lui, elle lutte contre l’injustice, la guerre, le racisme, le patriarcat et la soumission des femmes. Ensemble, en 1936, ils transforment la grande ferme familiale en auberge-hôtel "Les Arcades", pour accueillir les vacanciers du Front Populaire, qui se remplit de copains et de copines anarchistes grâce aux petites annonces dans les journaux "La Patrie Humaine" et "l’En-Dehors"[1]. Le salaire d’Émilie comble souvent le déficit de l’auberge. Ils ont trois enfants : deux fils et une fille. Mais durant la guerre de 39-45, un drame immense se passe devant chez eux, à Val des Prés : leur fille "Nini", âgée de 6 ans, est écrasée par un camion militaire. Jean, son mari, refusant de partir à la Guerre doit se cacher pour éviter d’être fusillé comme déserteur et se réfugie dans un camp de maquisards où il fait la cuisine. Par la suite, il se mobilise pour éviter que leur fils n’aille combattre durant la guerre d’Algérie ; mais épuisé, victime d’une maladie, Jean Carles meurt subitement en 1962. Il était tout son bonheur. Émilie prend sa retraite la même année.

Restée seule avec ses enfants, Émilie Carles continuera encore à se manifester pour défendre la montagne du saccage autoroutier. En 1974, elle réussit à mobiliser la population de Val des Près contre le projet d’autoroute Fos/Mer-Turin qui aboutirait à la destruction de la “Vallée de la Clarée”. Le 13 Août 1973, elle prend la tête d’une manifestation à Briançon contre ce projet. Le 27 Octobre 1976, elle organise une conférence de presse à Paris devant des représentants de ministères et des journalistes. Émilie fait grosse impression et obtient gain de cause : “la Vallée de la Clarée” sera désormais classée et on ne pourra plus dévisager ce coin unique et vivant de nature et de calme.

Elle a raconté sa vie et ses révoltes dans une autobiographie : "Une soupe aux herbes sauvages" qui parait en janvier 1978. Ce livre, qui lui a été demandé, est un immense succès, imprimé à des millions d’exemplaires et traduit dans une dizaine de langues.

Le 29 juillet 1979, Emilie Carles meurt à Val des Prés ; elle fait don de son corps.

Voici trois extraits du livre d’Emilie Carles, "Une soupe aux herbes sauvages" :

C’EST FÉERIQUE... LA VALLÉE DE LA CLARÉE

« Dès les premiers beaux jours de l’année, alors que la montagne est encore imprégnée par l’humidité de la neige à peine fondue, j’ai pour habitude de me reposer, allongée dans mon fauteuil sur la terrasse du Vivier. Dès le matin, le soleil vient y dessiner un jeu d’ombres et de lumières qui m’est tout aussi familier que la voix de ceux que j’aime.
La Clarée, cette rivière bénie des dieux, coule à mes pieds. J’aperçois à travers les branches des arbres le mouvement de ses ondes transparentes qui varient en couleurs et en intensité, tour à tour tumultueuses ou calmes, grondantes ou monotones. Autour de moi les oiseaux chantent. Je leur parle et ils me répondent et je prends ce concert pour moi seule. Quelle présomption ! Ils chantent l’hymne au soleil, celui dont Rostand disait : "O soleil toi sans qui les choses en serait pas ce qu’elles sont." Les gouttes de pluie de la nuit accrochées aux feuilles des saules irradient sous les rayons. C’est féerique, c’est paradisiaque. J’ai sous les yeux le plus beau pays du monde. »

PRÉSERVER LA VIE DE CE VAL NATUREL... CONTRE LE PROJET DE SACCAGE AUTOROUTIER

« Ce qu’il faudrait, c’est que les gens de la commune prennent conscience que cette autoroute n’est pas pour eux. J’essaie de leur expliquer, je leur dis : « Pour aller à l’autre bout du village, pour aller à Pamplinet ou à la Vachette, quelle route prendrez-vous ? Toujours la même vieille route, pendant que les autres vous passeront au-dessus de la tête en vous envoyant leurs gaz d’échappement. Cette déviation s’ajoutera au reste, à la voie express et à la voie ferrée elle aussi prévue. Notre vallée ne sera plus qu’un immense couloir de béton, avec le bruit, l’odeur et la pollution. La Clarée deviendra comme la vallée de la Maurienne, un endroit mort où le feuillage est détruit, les moutons obligés de s’en aller ailleurs. » C’est ça qu’ils doivent se mettre dans la tête, cette autoroute et tout ce qui va avec, ce n’est pas conçu pour le bien du village et pour le bien des paysans. »

LA VRAIE SOUPE AUX HERBES SAUVAGES... SANS CHEF, SANS DOMINATEUR

« Ça, c’est du plantain et voilà de l’oseille sauvage, de la drouille, de l’ortie ou barbe à bouc, du pissenlit, de la doucette, un petit chardon des champs ou chonzio, une plante laiteuse, le laichuron, du mille-feuilles, du chalabrei aux feuilles largement dentelées, de la tétragone ou épinard sauvage, de la langue bogne, une feuille de sauge et un brin de ciboulette. A cela j’ajoute une pointe d’ail, quelques pommes de terre ou une poignée de riz et j’obtiens une soupe onctueuse et délicieuse. Pour la réussir, ce qui importe, c’est de respecter les proportions. Il faut très peu d’herbes de chaque sorte afin qu’aucune ne l’emporte sur les autres. »

[1]L’En-Dehors d’Armand (1922/1939)

 Sources : Éphéméride Anarchiste
et surtout son livre "Une soupe aux herbes sauvages" qu’elle a écrit avec l’aide de Robert Destanque (nombreuses éditions - existe en livre de poche)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Émilie Carles et la vallée de la Clarée
1er août 2005 - 19h59

Rien à répondre,juste dire que je l’ai connue,et que ça fait du bien de savoir que des gens comme elle existent !!! Et heureusement,il y en a plein !!!



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
12 février 2008 - 21h32 - Posté par Margaret

Je viens de finir de lire ce merveilleux ouvrage qu’une amie m’a prêtée !
J’ai été très touché par ce qu’écris Emilie Carles ... qu’elle vie ...
Je n’ai pas pu lacher ce livre ...
Margaret.



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
14 mars 2008 - 22h21 - Posté par stef

J’ai 41 ans, ce merveilleux livre je l’ai lu j’avais vingt ans et il a forgé une partie de moi même. J’aurai aimé rencontrer cette femme exceptionnelle, humble, courageuse et fidèle à ses convictions.
Merci Madame pour ce merveilleux livre.
J’ai deux enfants de 10 et 8 ans, je souhaite vivement qu’un jour ils puissent lire ce livre et qu’il leur apporte la force de vivre dans notre société chaque jour un peu plus pourrie.
Un seul regret que Madame Emilie Carles ne soit pas plus connue.



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
14 juin 2008 - 10h29 - Posté par chriss

Je suis d’accord avec vous.Je suis allée à Val des Pres après avoir lu son livre,pensant pouvoir la rencontrer,mais elle était à l’hopital.J’ai demandé à des habitants,mais ils n’avaient pas l’air de la porter dans leur coeur,car biensur elle n’avait pas été tendre avec plusieurs d’entr_eux.C’était une femme admirable !Mais comme le dit le proverbe:nul n’est prophète en son pays.Christiane


Émilie Carles et la vallée de la Clarée
20 septembre 2008 - 13h40 - Posté par BriZou

Il y a une erreur dans la biographie : Pendant la guerre, Jean Carles a dû se cacher parce que, vu ses opinions politiques, il se trouvait en n°1 sur une liste de 9 otages, liste constituée par le sous-préfet pour le cas où les allemands en auraient besoin...

Livre extraordinaire qui n’a pas pris une ride, d’une personnalité qu’on devrait célébrer dans toutes les écoles au lieu de...

BriZou, institutrice à la retraite, 64 ans.



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
23 septembre 2008 - 23h54 - Posté par kiwi

Je viens de terminer la lecture du livre d’Emilie Carles.Quel choc !Quelle surprise !
Quelle humanité.
Je ne trouve pas les mots pour exprimer mon émotion.C’est fort,c’est plus que jamais d’actualité,je parle de ses idées et de sa lutte.
C’est un livre que toutes les intitutrices et tous les instituteurs devraient lire car,comme le dit si justement Emilie Carles,ils ont une grande responsabilité dans l’éducation des enfants,les enfants qui feront la société de demain.
Générosité,amour,persévérance,fidélité,tenacité,loyauté,voilà ce que j’ai retenu de son livre,de sa vie.
A lire par tous.
Ce livre m’a fait du bien,merci Emilie Carles.



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
6 octobre 2008 - 12h40 - Posté par amande71

Quoi dire de ce merveilleux livre ?
Je l’ai lu quand il est sorti ( en vacances dans les Alpes), je l’ai relu et relu et dernièrement je l’ai repris pour le relire......
Je me rappelle d’Emilie chez B. Pivot avec Henri Vincenot , un moment de bonheur !



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
13 décembre 2008 - 19h07 - Posté par domie71

Le portrait d’une femme combative et visionnaire qui est toujours restée fidèle à ses idées humanistes. Et quand elle parle des hommes (femmes) politiques, rien à changer : qu’ils soient de gauche, de droite ou du centre, ils sont uniquement préoccupés par la réussite et le pouvoir ; ils sont loins des réalités et ne se soucient guère des valeurs humaines.

Et même si tu n’es plus là, merci Emilie pour cette leçon de vie.


Émilie Carles et la vallée de la Clarée
19 décembre 2008 - 18h44 - Posté par corinne domont

comme tout le monde j’ai beaucoup apprecié ce livre !!tres fort !
toujours d’actualité pour la politique !!!
quelle chance a ceux qui l’ont connu !!
quel courage dans cette montagne dure !!!
je partage ses idees sur plein de points : humanisme,combat,lutte acharnée !!!!
je suis contente qu’il y ait des sites entiers en son honneur !!!
cette dame ne doit jamais etre oubliée !!
c’est un ami "rebelle" aussi,comme moi qui me l’a fait decouvrir !!
merci !!
cela m’a semblait souvent dur !!et triste !!injuste !!!!
je suis d’acccord qu il fallait souligner que son mari etait sur une liste d’otages !!!
pour avoir exprimés ses idées !!!bonjour ces scandaleux
collaborateurs !!non la societe n’a pas evolué dans le bon sens !!!
c’est de pire en pire !!
reveillons l’emilie carles qui sommeille en chacun de nous
corinne domont de petit camon dans la somme !



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
4 avril 2009 - 17h11 - Posté par Nanet

Je suis, moi aussi, émerveillée de ce livre ! il faudrait que les insitutrices le lisent à leurs élèves ! en 100 ans, l’humanité a fait un bond extraordinaire ! au début du livre, on se croirait à l’aube de l’humanité ! et je me demande à quelle période les parents ont commencé à aimer et considérer leurs enfants ! leur a-t-il fallu l’instruction pour cela ?
Je veux acheter ce livre et le prêter à tous mes amis ! quel témoignage ! et cela fait du bien de voir qu’il existe dans l’humanité des êtres droits, honnêtes et hostiles à toute compromission - je suis entièrement d’accord avec les avis de l’auteur sur la religion, le pouvoir et les gens...


Émilie Carles et la vallée de la Clarée
19 décembre 2008 - 18h53 - Posté par corinne domont

je suis contente que son ecole et le petit village existe encore !!!



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
9 mars 2009 - 19h38 - Posté par Elvin

J’ai lu et relu ce merveilleux livre qui est une leçon de courage et d’humanité. Come j’aurais aimé avoir une Emilie Carles dans ma famille ai lieu de zombies prétentieux et obsédés par l’argent. Je suis allé à Val des Près en 2004 et j’ai cherché sa maison dans le village... mais les gens que j’ai interrogés ne la connaissaient pas ou faisaient semblant de ne pas la connaître. il est vrai qu’elle devait détonner, avec sa culture et son esprtit rebelle, au milieu de tous ces veaux conformistes, durs à la tâche et ne rêvant que de propriété. Ce sont ges gens comme Emilie Carles qui sauvent l’humanité. Bravo Madame !



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
12 août 2010 - 13h46 - Posté par Ananar 34

Trouvé par hasard chez un ami brocanteur, le titre retenant mon attention, j’ai passé un grand moment à le lire - moment comparable à mes lectures de Giono.
Mais qu’est devenue cette histoire d’autoroute ?
Cet ouvrage mériterait une (bonne) interprétation cinématographique ou tv - afin de mieux faire connaitre tout ça.



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
13 août 2010 - 20h17 - Posté par Ananar 34

Je viens de trouver qu’il y a bien un film (non vu encore...) avec Rufus et Girardot, de 1997. Mais ce film serait quelque peu passé à la trappe...



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
31 mai 2011 - 07h54 - Posté par photoguytou

J’ai lu le récit d’Émilie Carles, puis je suis allé randonner plusieurs semaines de suite, à quelques années d’intervalle, à Névache. Et j’ai relu à plusieurs reprises son livre. Je suis entré dans son récit, connaissant mieux les lieux dont elle parle, les villages et hameaux de cette magnifique vallée, qu’elle a sauvée de la folie des humains.
J’ai fini par « tomber » amoureux de cette vallée, si bien que j’y retourne fréquemment, sans me lasser, et tout ça grâce à Émilie Carles, sans qui, la vallée telle qu’elle est, aurait disparu. Quel désastre ça aurait été.



Émilie Carles et la vallée de la Clarée
17 novembre 2012 - 16h57 - Posté par une lectrice

après avoir lu ce livre magnifique ces derniers jours,
j’ai juste à rajouter ma tristesse de ne pas l’avoir rencontrée
c’est un exemple pour nous tous, je suis encore bouleversée par les récits de sa vie, un grand respect pour cette dame.........






Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire est décédé
vendredi 26 - 12h22
de : Secours Populaire Français
Gouvernement et Medef veulent tout détruire ! Le 27 avril 2019, opposons-leur une riposte générale !
vendredi 26 - 08h41
de : Info’Com CGT
MACRON ET LE TROU NOIR SANS REPIT
jeudi 25 - 23h05
de : Nemo3637
7 commentaires
Près de 70% des policiers d’une compagnie de CRS en arrêt de travail : « Certains sont proches du burn-out »
jeudi 25 - 20h59
de : jean 1
1 commentaire
La police française utiliserait des « armes de guerre » lors des manifestations !
jeudi 25 - 18h20
de : JO
Notre Dame : qui a allumé le feu ?
jeudi 25 - 15h58
de : Patrick Samba
2 commentaires
Des journalistes convoqués pour compromission du secret de la défense nationale
jeudi 25 - 12h49
de : Disclose, ARTE Info, Konbini, Mediapart
ARRESTATION DE GASPARD GLANZ LE 20 AVRIL 2019 À PARIS (ACTE 23 #GILETSJAUNES) (video)
jeudi 25 - 12h39
Le lanceur de balles de défense a été reconnu comme « arme de guerre » par la réglementation internationale.
jeudi 25 - 11h40
de : JO
Mélanie, gilet jaune amiénoise frappée violemment dans la nuque par un policier samedi à Paris (video)
jeudi 25 - 08h51
de : Vanessa Lamarre
2 commentaires
Conférence de presse à haut risque pour Macron
jeudi 25 - 08h24
de : Placide
1 commentaire
Ce qu’a déclaré Gaspard Glanz, repris par Pierrick Tillet, impressionnant de lucidité et de courage
mercredi 24 - 13h33
de : nazairien
1 commentaire
Grande fête du livre Paris samedi 27 avril 2019
mercredi 24 - 11h10
de : Frank
Nous sommes tous des débiles profonds
mardi 23 - 23h37
de : irae
Contre le travaillisme patronal
mardi 23 - 21h35
de : Christian DELARUE
2 commentaires
AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction
mardi 23 - 19h44
de : Stéphane Ortega
Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
4 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
3 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Rendez les choses aussi simples que possible, mais pas plus simples. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite