Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance


de : Emmanuelle Piriot
mardi 22 novembre 2005 - 15h43 - Signaler aux modérateurs
16 commentaires
JPEG - 22.6 ko

de Emmanuelle Piriot

68 participants à la "marche de la tolérance et de l’égalité", samedi à Poznan, encourent des amendes pouvant atteindre 1200 euros et des peines d’emprisonnement d’un mois. Leur tort : avoir simplement pris part à cette manifestation.

Des tas de crottin de cheval, des ballons de baudruche violets crevés et des gamins shootant rageusement dans de petites bougies. Voilà à quoi ressemblait la rue commerçante de Poznan, grande ville de l’Ouest de la Pologne, samedi dernier en fin d’après-midi. La police venait de mettre fin à la "marche de la tolérance et de l’égalité" en embarquant plusieurs dizaines de manifestants. Organisée par Zieloni -les Verts polonais-, des associations féministes ainsi que des organisations de défense des gays et lesbiennes, la manifestation s’inscrivait dans le cadre de la journée internationale de la tolérance initiée par l’Unesco.

Elle se voulait un temps fort de la lutte contre les discriminations, sous toutes leurs formes. Sexuelles, raciales, religieuses, liées à un handicap ou à l’orientation sexuelle. En voyant ces adolescents mettre toute leur hargne à détruire le cercle de bougies rouges allumant, dans la nuit, le signe de l’amour et de la paix, on n’est assuré que d’une chose : l’aide de l’Unesco ne sera pas de trop pour promouvoir la tolérance en Pologne.

La marche de l’égalité devait clore trois journées de débats consacrés à la lutte contre les discriminations. Mais en début de semaine dernière, le maire de Poznan (PO droite ultraliberale) et le président de la Région (SLD, alliance de la gauche démocratique, sociaux-démocrates tout aussi conservateurs que leurs homologues de droite) ont décidé de l’interdire. En 2004, des jeunes proches de mouvements d’extrême-droite et de la Ligue catholique des familles polonaises (LPR) (parti nationaliste et fondamentaliste qui vient de faire son entrée au gouvernement au côté du PIS(1)), s’en étaient pris physiquement aux participants en leur jetant des œufs, des pierres et en distribuant des coups de bâtons. Les autorités ont mis en avant ces graves incidents. Et prétexté qu’elles n’étaient pas en mesure d’assurer la sécurité des manifestants. Mais pour les organisateurs et les participants, l’argument ne tenait pas la route. Ces dernières années, les autorités locales ont trop souvent user de leur pouvoir pour qu’ils se laissent priver aussi facilement de leur droit constitutionnel à s’exprimer librement.

Du reste, aucune agression physique n’a été constatée samedi. Les forces de l’ordre ont maîtrisé le déroulement de la manifestation de bout en bout. Vers 15 heures, ceux des manifestants qui avaient assisté le matin à une conférence sur la démocratie, se sont dirigés le cœur serré vers le lieu de rassemblement. « On ne sait pas ce qui va se passer maintenant », expliquait l’un d’entre eux, craignant autant la répression policière qu’un tabassage en règle par les jeunes fachos. En fait, les flics plus nombreux que les manifestants, harnachés en Robocop et pour certains à cheval, se sont empressés de les bloquer dans un tronçon de la rue commerçante. Leur laissant une centaine de mètres tout au plus pour défiler.

« Luttons pour la tolérance ! », « Non à l’homophobie », « Pas de démocratie sans droit à manifester ! », répétaient, sûrs de leur cause, les manifestants rejoints par des jeunes de la ville jusqu’à former un petit groupe d’environ 300 personnes. Le rassemblement a connu plusieurs moments chargés d’émotion. Notamment quand un drapeau européen a été brandi à une fenêtre. Des moments d’autant plus émouvants que de l’autre côté des cordons de police, les slogans des contre-manifestants véhiculaient de toutes autres valeurs. « Nous allons vous faire ce qu’Hitler a fait aux Juifs », « sales pédés, on va vous gazer », « la Pologne catholique » ou encore « pas de sexe avant le mariage », scandaient hargneusement de jeunes opposants, qui restaient quant à eux parfaitement libres de leurs mouvements.

Au bout d’une heure et demie, les forces de l’ordre ont décidé d’abréger la manifestation. Des policiers sont venus encercler certains manifestants, les menaçant pour obtenir leurs papiers d’identité. Quelques minutes plus tard, d’autres flics se sont précipités sans raison au centre de la foule, suscitant la panique et provoquant le sit-in des manifestants. Plusieurs dizaines ont ensuite été évacués par la force, encadrés ou trainés par plusieurs policiers. Ils ont été contraints de monter dans les fourgons de police et conduits au commissariat. D’après les témoignages, certains d’entre eux se sont vus subtiliser leur téléphone portable. D’autres ont reçu des coups. Au final, 68 personnes ont été accusées d’avoir refusé d’obtempérer à l’injonction de quitter la manifestation. Et risquent des condamnations allant jusqu’à 1200 euros et un mois de prison ferme. Des peines volontairement très lourdes, pour dissuader d’autres rassemblements de ce type. Selon le responsable de la police de Poznan, quelques contre-manifestants fascistes auraient aussi été appréhendés. Mais rapidement relâchés sans qu’aucune charge ne soit retenue contre eux. Il n’existe pas en Pologne de loi réprimant les comportements homophobes.

Le compte-rendu fait par les media polonais, mais aussi Euronews, de cette manifestation est lui aussi saisissant. La marche de la tolérance et de l’égalité y est systématiquement présentée comme une manifestation d’homosexuels. Et les revendications plus vastes de lutte contre les discriminations passent aux oubliettes. La thèse des autorités selon laquelle il était nécessaire, pour des raisons de sécurité, d’interdire la manifestation, n’est jamais remise en question. Pire : elle se voit même confortée, tant la mise en scène du dispositif policier est spectaculaire. Mais il faut dire que les associations de défense des gays et lesbiens n’attendent plus grand chose des medias polonais ou l’homosexualité est généralement présentée comme une déviance.

Il ne fait pas de doute que la manifestation a été interdite non pour des impératifs de sécurité, mais parce que les autorités politiques, marchant main dans la main avec l’Eglise catholique, n’ont aucune envie d’entendre les gays et lesbiennes crier dans la rue qu’ils ne veulent plus vivre cachés. Durant la « messe solennelle pour la patrie » du 11 Novembre -fête de l’indépendance polonaise- l’archevêque de Poznan qui ne se prive pas de donner son avis sur la vie politique polonaise, a ainsi estimé que cette manifestation portait atteinte à la mémoire de Jean-paul II. Et salissait l’invitation faite au pape Benoît XVI d’effectuer un prochain voyage en Pologne.

Après la victoire de la droite conservatrice aux dernières élections, la collusion d’intérêts entre l’Eglise et l’Etat semble atteindre un summum avec l’exposition dans une église de Poznan, d’un tableau de huit mètres de long, œuvre d’un professeur de l’école des Beaux-arts de Gdansk, parodiant la fameuse Cène, où des notables de la ville,proche de la droite ultraliberale, sont attablés à la place des apôtres autour du Christ. Rappelons toutefois que les « socialistes » polonais qui viennent de perdre le pouvoir national ne se sont illustrés ni dans la lutte contre l’homophobie, ni dans la promotion de la liberté d’expression.


(1) La LPR s’est illustrée la semaine dernière au Parlement européen où elle compte quelques députés. Elle a organisé une exposition contre le droit à l’avortement où l’une des affiches représentait des enfants derrière des barbelés dans un camp nazi. « Si une mère en vient à tuer son enfant, comment peut-on éviter que les hommes s’entre tuent ? », interrogeait une légende, reprenant une phrase de mère Teresa citée par Jean-paul II. Les panneaux ont été retirés dans la journée. L’avortement reste interdit en Pologne. Et l’interdiction de la fécondation in vitro figure en bonne place dans les priorités gouvernementales.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
22 novembre 2005 - 18h41

C’est fou, la photo ressemble trop à une photo prise en france. Mais je suis pas parano outre mesure, je suppose que les banlieues polonaises sont calmes.



> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
23 novembre 2005 - 00h26 - Posté par

C’est pas vrai, on a le droit encore de manifester en France et les forces de l’ordre ne laissent pas que 100 mètres pour défiler. Encore mieux, ils permettaient même à une cinquantaine "d’arnachistes" d’entamer une marche à Strasbourg, samedi dernier, ce qui n’était même pas prévu...

Ceci dit, tu as certainement raison de t’inquiéter, après il sera trop tard car en Pologne cela fait longtemps qu’il est trop tard d’après le précis déscriptif que je viens de lire mais là aussi il y a quelques précisions à apporter et si la Pologne est aujourd’hui dans cet état c’est probablement parce qu’elle a connu le libéralisme bien avant l’heure, dès la naissance de "solidarnosc", des prétendus mecs de la gauche française se rendaient là-bas essaimer "la bonne nouvelle" de leur entrée dans le capitalisme et ces mecs là, et bien c’étaient de fieffés droitiers, point, ils se présentaient comme appartenant à des partis de gauche français et s’avéraient finalement être dans le secret des appartenances plus proches de la droite ou d’un centre pour faire encore plus hypocrites ; au plus grand malheur des camarades polonais qui n’ont finalement pas connus grand chose de la gauche, de la "sociale"...

La Pologne s’est inscrite très tôt dans un marché de dupes à qui n’était promis qu’à quelques uns les convoitises de la richesse économique pour se retrouver plus qu’à droite avec des groupuscules religieux, portant le cadavre de son pape en légitimité jusqu’à la fin des temps pour mémoire à l’échec social qu’elle est en train de connaître ou à venir...

(ichlo)


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
22 novembre 2005 - 20h13

Une seule droite pour tous les pays avec un seul objectif : l’inquisition.
Un bouc emissaire pour chaque pays.
Citoyens de tous les pays unissons nous.
Policia pertot, no fan cagar !



> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
22 novembre 2005 - 22h10

JE REMERCIE MOI HOMOSEXUEL COMME ON ME QUALIFIE, :
LES PERSONNES , ORGANISMES, partis politique a appelé a voter non pour le TCE

NE SOMMES PAS TOUS ÉGAUX OU JE SUIS UN doux rêveur, DOUÉS D UNE IMBÉCILLITÉ
indécrottable

JB



> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
23 novembre 2005 - 01h35

MONSTRUEUX cette POLOGNE RACISTE.
Quand on pense que ce pays est en Europe... Voila une des raisons qui m’ont fait dire non au traité.
Je n’ai jamais rencontré de polonais non raciste, et par circonstances familiales j’en ai connu plusieurs.
Depuis de nombreuses années, je les barre de mes relations à chaque propos racistes, antijuifs, homophobes, qu’ils peuvent tenir et surtout quand ils croient être en confiance devant une femme blonde d’un certain âge... Avec une dose d’alcool qui ne leur fait pas honneur.
Il n’y en a pas eu un/une, qui m’ont fait changer d’opinion.
Le pire, c’est quand on tombe sur un homosexuel polonais qui tient des propos antisémites... malheureusement les cons c’est partout !
Je n’irais JAMAIS dans ce pays. ET même le très beau plomber polonais, ne m’a pas fait rire. Ce qui est rare pour une friendly-gai comme moi. N’oublions pas l’histoire de ce pays, il y a soixante ans et plus. Toute ses régions limitrophes de l’orthodoxie on pratiqués d’énormes pogroms... en tous genre.
Quand au dernier hypocrite de pape et son succésseur et âme damné (à l’adolescence bien chargée), il nous élimineront bien une religion. Tant mieux. Une de moins. On pourra passer à la suivante qui tue des homosexuels en Iran et dans les pays sous influence.
La seule vertue de l’ancien système communiste, était bien d’avoir éliminée "théoriquement" les religions de tous poils et leurs cohortes de fachos/racistes.
TOUT CELA ME DEGOUTE.



> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
23 novembre 2005 - 03h12 - Posté par

Difficile épreuve pédagogique mais que veux-tu, nos religions dominantes le sont au même titre que celles qu’ils considèrent soit comme des calamités, soit comme des marques de qualités d’un équilibre social où il n’y a plus rien à vivre que du déjà fait, déjà vu et... déjà subi...

le pire chez eux c’est qu’ils tapent fort et leur univers d’uniformes linguistiques m’auriaent préféré naître sourd ; en tous cas, eux ne sont pas nés manchos...


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
24 novembre 2005 - 11h41 - Posté par

... que les allemeands y arrivent en 1939 et que ... l’armée soviétique continuera quelques années plus tard l’occupation de façon encore plus féroce que les tyrans précédants ...


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
23 novembre 2005 - 10h40 - Posté par

Je ne pense pas que la Pologne soit plus rasiste que par exemple la France (je suis même tenté de dire que beaucoup moins). D’ailleurs, faut-il le rappeller encore une fois à tous ceux qui ne sont pas au courant que s’il y avait autant de juifs en Pologne avant la 2eme guerre mondiale, c’est justement parce que, dès le moyen âge, ils y ont trouvé un havre de paix et de tolérance au milieu d’une Europe antisémite... Le havre de paix qui a duré jusqu’à ce que les Allemands y arrivent en 1939.

Moi-même, étant polonais-juif et ayant de la famille en Pologne, je m’efforce de combattre avec toute la force ce genre de commentaires antipolonais, je ne sais pas d’où vient toute cette haine... C’est plutôt cela qui ME DEGOUTE !


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
25 novembre 2005 - 02h54 - Posté par

Petite note aux administrateurs de ce site web. Vous êtes prié de supprimer sans aucun délais le commentaire de ce visiteur, insultes à caractère raciste avec en plus incitation à la haine
Il y a des lois en France qui punissent ce genre d’agissement, il serait bon qu’elles soient appliquées !!!


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
27 novembre 2005 - 21h12 - Posté par

Quelque soit la colère qu’on peut avoir devant ce genre d’événement, on pas le droit au nom d’un quelconque combat pour la tolérance de mettre tous les gens d’une même communauté dans le même panier c’est trop facile, c’est typiquement un discours raciste qui souhaite le châtiment collectif pour punir les fautes de quelques uns.

Je ne connais pas personnellement de Polonais ou Polonaise, ou très peu, mais j’ai des amis qui en connaissent de nombreux et je n’ai pas noté qu’ils étaients fachos.

Même si je ne suis pas non plus d’accord pour l’entrée de 10 pays dans l’Europe imposée comme elle l’a été et qui donne aux forces de droite des alliés supplémentaires, je sais aussi que l’ouverture et la main tendue sont plus efficaces pour changer les mentalités que les exclusions !

Et en ce moment de réaction en France et dans le Monde, on devrait éviter de donner des leçons à tout le monde et chercher plutôt les moyens de repartir dans le bon sens. Et ça c’est plus difficile que les injectives.

Je ne suis pas très optimiste.


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
8 décembre 2005 - 03h19 - Posté par

Je m`excuse d`abord de mon mauvais francais. Les evenements a Poznan ont ete vraiement honteux. Peu importe que les autorites ont change l`avis et n`ont rien fait contre une manifestation de solidarite 2 - 3 jours plus tard. Il y avait aussi des dizaines des manifestations pareilles en Pologne sans aucune reaction violente de l`adminstration locale, la police et meme de ces voyous racistes.
L`antisemitisme en Pologne existe toujours et c`est triste. Malheureusement on n`en a aussi en France. Mais je n`oserais jamais parler de L`ANTISEMITISME FRANCAIS, malgre la collaboration de gouvernement de Vichy avec des Allemands et deportations de masse de Juifs franacais.et une indiference de la population. Bref, l`affaire n`est pas si simple que ca. Tu as le droit de critiquer, evaluer et juger, mais il vaut toujours savoir un peu - un peu plus que des stereotypes simplistes.
Nous - ma famille et moi - nous sommes des Polonais philosemites plutot que des antisemites.
Et croyez moi, mon juge severe, qu`on est nombreux ici.
Take care
Henryk, Poznan, Pologne
henryk.paszke@gazeta.pl


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
9 février 2006 - 20h12 - Posté par

Malheureusement je partage assez cet avis : le polonais, c’est par définition un raciste et un xenophobe. ET pourtant, je déteste les généralisations hâtives. Mais, j’ai envie de me faire plaisir, parfois, comme sur mon site http://homophobie.canalblog.com Quant au traité, je pense que ce n’est pas parce que les polonais sont racistes, qu’il faille anéantir quelque chose d’une telle ampleur. Au contraire, ils n’ont qu’à suivre - ça leur apprendra des choses...


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
23 novembre 2005 - 13h15

Cette histoire me fait très mal car à la fois je suis français d’origine polonaise catholique par mon père et juif par ma mère et que j’aime la Pologne. je m’y rends une fois par an (cette année deux fois).
Des racistes, des homophobes, des antiavortements,et... autres : il y en a en Pologne, comme en France. Ceci dit je pense qu’il y en a moins en Pologne qu’en France de cette catégorie de gens mais que la différence est que ces mauvaises personnes le disent haut et fort dans ce pays sur leurs animosités car ils ne se sentent pas verrouillés. (j’ai été confronté à quelques unes de ces personnes).
C’est sûr que pour moi, ça me fait peur que le gouvernement et l’église marche la main dans la main. Et je suis très étonné que des représentants du PO et du SLD viennet aussi à interdire ces manifestations, venant du PIS ou du samoobrona, je ne dis pas.
j’avais envie d’investir en ouvrant une boutique en pologne vers kalisz mais maintenant depuis qu’il y a ce gouverneemnt ça me fait un peu peur même si j’ai toujours envie.



> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
23 novembre 2005 - 19h19 - Posté par

Je n’ai pas pour habitude de lacher mes états d’âmes sur la toile, mais là, il me serait difficile de ne pas sortir de ma réserve, tant il me semble que certains posts (pas tous) manquent quelque peu de recule et font preuve d’ethnocentrisme.

Il n’y a pas de certitude que tel ou tel pays soit plus fermé, haineux, intolérant, que tel ou tel autre. Ce qui est certain, c’est que certains pays étouffent plus ou moins bien les tensions, les rejets, les lassitudes, ... Alors que l’écho du moindre problème jaillira plus aisément d’un autre pays.
En l’occurrence, on met en exergue le fait de quelques personnes dans un pays que l’on connait peu, on veut absolument prouver que, compte tenu de sa foi, la Pologne rejette l’autre.

Je ne suis pas certain que notre pays, à force de feindre de ne pas prendre en considération les tensions sociales, culturelles et raciales, n’est pas plus un exemple de haine et de rejet, que ne l’est la Pologne.

La France est devenue une cocotte minute, notamment parce que trop de tout est mélangé, sans discernement.

Notre éducation, notre gestion de l’immigration, nos hypocrisies et nos démagogies bien pensantes font qu’aujourd’hui les individus sont étouffés au profit d’une société qui ne sait plus trop bien le message à porter, alors même qu’elle continue de se réclamer de l’Universalité.

Je me rends bien souvent dans ce pays fortement dénigré en réaction à l’article cité en référence.
Je trouve cette Pologne très proche de ce que nous étions au sortir de la seconde guerre mondiale, vraie, fragile, pleine d’avenir.
Cette nation, écrasée pendant des décenies, (re)découvre les joies et les affres des Lois du marché. De même, ayant eu à peine le temps de comprendre son bonheur, le peuple Polonais fait la connaissance avec la mondialisation à tout va. Car il est bien là le problème.
Tout vient de partout, sans réel maîtrise. Alors le peuple se protège et s’accroche à ce qu’il connait : la foi, le pouvoir fort, ses bases culturelles.

La France n’a plus à se poser ces questions là, puisqu’elle n’est plus ce qu’elle dit être.
Notre problème à nous, qui arrive à grand pas, sera de définir ce qu’est la France du XXI iè s.
Alors, avant de donner des leçon de droit de l’homme, reprennons le débat déjà chez nous.

Bien à vous tous.

Y.


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
25 novembre 2005 - 02h49 - Posté par

Rappel : nous effacerons les messages à caractère diffamatoire, injurieux, xénophobe, sexiste, les menaces, la pub commerciale et politique...

Et ce qui ne rentre pas dans la bien pensante de ce site web !!!!
En fait une bonne censure digne de l’URSS faciste


> "Sales pédés, on va vous gazer !" : A Poznan en Pologne, la journée internationale de la tolérance
9 février 2006 - 20h31

"Le rassemblement a connu plusieurs moments chargés d’émotion. Notamment quand un drapeau européen a été brandi à une fenêtre."
Que de confusions !

Le drapeau de l’UE représente les douze étoiles de la médaille miraculeuse de la rue du bac, sur fond azur, couleur de la "vierge". C’est le créateur lui-même (Heitz) du drapeau qui l’affirme. L’UE et la Pologne partagent en commun cléricalisme forcené et ingérence dans la sexualité des individus.






Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite