Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

C’est la xénophobie ambiante qui a donné naissance à la rhétorique du choc des civilisations


de : Patrice Bardet
jeudi 9 février 2006 - 08h35 - Signaler aux modérateurs

C’est la xénophobie ambiante qui a donné naissance à la rhétorique du choc des civilisations.

Un contexte danois caricatural

par Heidi BOJSEN et Johan J. Malki JEPSEN
Heidi BOJSEN professeur à l’université de Roskilde et Johan J. Malki Jepsen politologue à Copenhague.

La question des caricatures de Mahomet est un enjeu qui concerne tout le monde. Les représentations qui s’y rapportent balancent entre divers registres de l’universel, pour se concrétiser dans des situations particulières : l’humour qui élucide côtoie aisément la provocation qui blesse ; l’arrogance, le mépris et l’ignorance se faufilent facilement entre les intentions les plus nobles et les idéaux les plus chers. Tout le monde peut se sentir touché et y voir une question de principe. Chacun selon ses intérêts, sa sensibilité, sa foi et sa part de sens commun.

Cette question a une histoire beaucoup plus nuancée que ne le laisse croire le manichéisme dans lequel elle a été enfermée. Il nous semble impératif de rappeler le contexte spécifique dans lequel ces dessins ont fait leur apparition, en l’occurrence le contexte danois, sans lequel toute compréhension de l’enjeu en question serait illusoire et toute sortie de crise serait vaine.

Nous ne souhaitons nullement dicter ce que devrait être la réaction des uns et des autres. Notre intention est ici d’éclairer et d’informer. En un mot, de contribuer à remettre le sens commun sur la voie du bon sens. Ces caricatures ne sont pas apparues au Danemark à partir d’une tabula rasa.

Le débat public danois s’est centré depuis plusieurs années, avec une intensité jusque-là inégalée, sur la question de l’altérité, révélant par là même la crise identitaire que traverse le pays : immigration, intégration, Europe, mondialisation, « valeurs danoises » (danskhed ou « danicité »), constituent les termes du discours public prédominant.

Celui-ci a fini par relever de l’injure xénophobe et du manque de respect. Les stéréotypes sont devenus, pour une part importante des milieux médiatico-politiques, la valeur absolue de la rhétorique du discours public.

La conséquence inévitable de cette effervescence du débat public a été une normalisation et une banalisation de la xénophobie pour un pan non négligeable de la société danoise au nom même du principe sacro-saint de la liberté d’expression. Dans notre société où la culture politique repose fortement sur le pragmatisme et le consensus, cette soupape populiste a principalement fonctionné pour stigmatiser les musulmans et l’islam, dont on méconnaît toute la complexité et la diversité.

A ceci s’ajoute le fait qu’au Danemark l’Eglise n’est pas séparée de l’Etat. Certains soutiennent, toutefois, que la politique y est séparée de la religion. Il existe néanmoins une religion d’Etat : le protestantisme luthérien. Les prêtres ont le statut de fonctionnaires. Les cours de « christianisme » sont obligatoires à l’école publique. L’inscription à l’état civil des nouveau-nés est effectuée exclusivement par l’administration de l’Eglise luthérienne.

Or la plupart des Danois se disent non pratiquants, certains non croyants. Mais la religion n’est pas une affaire strictement privée pour la majorité d’entre eux : elle est perçue comme constitutive de l’homogénéité culturelle et de l’identité nationales. On s’en sert aussi quand on veut se retrouver dans des rites communautaires tels que les grands repas de Noël ou les fêtes de mariage.

Mais le regard essentialiste prédomine : on se sert de la religion aussi pour définir l’étranger, dont on ne saisit pas immédiatement la proximité identitaire. Le recours croissant à la rhétorique de la stigmatisation ne s’est malheureusement pas limité aux termes du discours public.

La législation danoise n’a pas tardé à prendre le relais. Depuis 2002, le gouvernement a réduit l’aide sociale aux étrangers pendant les premiers mois de leur période de résidence.

Cette loi devait inciter, selon ses partisans, à une meilleure intégration. Elle entraîne plutôt une marginalisation accentuée, selon les analyses du centre de recherches sociales Casa. Egalement en 2002, a été votée la loi dite « des 24 ans ». Elle interdit aux résidents du pays ­ citoyens danois compris ­ d’habiter avec leur époux ou épouse de nationalité non danoise sur le territoire du royaume avant que l’un et l’autre aient atteint l’âge de 24 ans.

La loi a été critiquée par le commissaire chargé des droits de l’homme au Conseil de l’Europe. Une critique partagée et soutenue par la chef de l’Institut danois des droits de l’homme à Copenhague et par plusieurs politiciens de l’opposition.

C’est cette nouvelle pratique du pouvoir, fondée sur l’idée de « tolérance zéro » (ou intolérance ? ), inaugurée par le chef du gouvernement actuel, qui a été employée à l’égard des ambassadeurs des pays musulmans.

En refusant de les recevoir, après la publication des caricatures de Mahomet, et d’engager, à leur demande, le dialogue sur le terrain de la diplomatie, il a fait montre d’un manque de discernement surprenant. L’affaire a pris la tournure d’un incident diplomatique. Les bases de l’internationalisation de cette question des caricatures ont ainsi été jetées. La visite d’un groupe d’imams, présumés fondamentalistes et résidant au Danemark, dans certains pays arabes pour chercher un soutien à leur cause a alors ouvert le second acte de cette histoire.

Surpris et effrayé par la rapidité et l’efficacité de la campagne de boycott des produits danois, le gouvernement a préféré nier sa part de responsabilité et choisir la fuite en avant, adoptant une stratégie de coalition, européanisant ainsi une question de politique intérieure qui le dépassait soudainement. Sa tentative de polarisation à l’échelle internationale de cette question, entre, d’un côté, l’Occident et, de l’autre, le monde musulman, autour, exclusivement, du clivage de la liberté d’expression, est des plus cynique et des plus dangereuse pour la stabilité, déjà amplement mise à mal, d’une grande partie du monde. Curieusement, l’opposition danoise a montré une totale impuissance face à ce développement.

Mais l’impuissance ne signifie nullement la non-existence. A titre d’exemple, des collectifs de médecins, de prêtres, d’écrivains, d’ambassadeurs à la retraite, certains journaux et un nombre considérable d’associations ont tenté d’exprimer leur désapprobation vis-à-vis de cette orientation de la pratique politique au Danemark.

Leur contestation a le plus souvent été récusée. Il est nécessaire, du reste, de signaler que les deux autres grands quotidiens du Danemark, Politiken (centre gauche) et Berlingske Tidende (conservateur), ont ouvertement choisi, dès le début, de ne pas tomber dans le piège islamophobe de la pseudo-lutte pour la liberté d’expression invoquée par le quotidien par qui la crise est arrivée, Jyllands-Posten.

L’enjeu réel de cette question des caricatures n’est nullement celui d’une menace contre la liberté d’expression. Certains veulent cacher une forêt avec un arbre !

Les dessins n’ont pas été publiés en vue d’un véritable débat. Ils relèvent d’une entreprise de stigmatisation et de propagande xénophobe et populiste à l’encontre d’une minorité ethnique au Danemark. Le véritable enjeu est ici celui du respect de la diversité, que les sphères nationalo-populistes refusent, quitte à brandir la liberté d’expression lorsque celle-ci sert leurs intérêts. La liberté de la presse n’a jamais non plus été illimitée ! Il ne s’agit pas non plus de l’amputer.

Un minimum de vigilance éthique, de sens des responsabilités et de respect de la différence nous sortirait des méandres de ces pulsions destructrices héritées du temps où l’on justifiait la soumission de certains peuples par le besoin de les civiliser.

La liberté d’expression, dans un climat où l’un des partenaires est systématiquement rendu suspect, n’est pas une liberté réelle, parce que la liberté d’expression ­ y compris la satire la plus acide ­ sera vaine si elle n’est pas accompagnée d’un encadrement éthique partagé et d’une prise en compte des rapports de force en jeu.

Dans le cas présent, l’agresseur prétend être la victime. Une aberration !

Cela dit, le Danemark compte de nombreux adeptes du bon sens, toutes croyances confondues, qui ont besoin de soutien pour sortir de cette logique folle du « vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous » et défendre le respect de la diversité.

L’enjeu est de vivre en paix et dans le respect mutuel, non pas de tomber dans le piège de l’idéologie du choc des civilisations dont rêvent les deux extrémismes prédominants du moment : le fondamentalisme religieux et le populisme xénophobe.

Paru dans libération du 9/2/2006

http://www.liberation.fr/page.php?A...



Imprimer cet article





La réponse de Cuba au coronavirus fait honte aux autres pays
lundi 6 - 15h40
de : JO
CHINE : durant l’Hommage aux morts du Covid19, BFM TV en manque de respect !
lundi 6 - 15h16
de : JO
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
lundi 6 - 07h48
de : Ernest London
CES PSEUDOS JOURNALISTES MAIS VRAIS ABRUTIS ...
dimanche 5 - 18h39
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Monsieur le Président, je lutte pour vivre et vous faites de moi, de Nous Français-infectés-cloîtrés des fantômes !
dimanche 5 - 18h14
de : Emily Geirnaert
La CAF t’informe...
dimanche 5 - 18h09
de : Najet
Journal de confiné (5).
dimanche 5 - 16h37
de : L’iena rabbioso
Les trois causes psychologiques de la crise du coronavirus : déni, suffisance, irresponsabilité
dimanche 5 - 14h14
de : jean1
Communiqué unitaire du 2 avril. La situation sanitaire de la France est grave !
dimanche 5 - 11h27
de : JO
Que se passe-t-il au Brésil ? A suivre !
dimanche 5 - 11h15
de : JO
COVID-19 : LA MACRONIE BIENTÔT DEVANT LES TRIBUNAUX ? (video)
dimanche 5 - 09h52
de : JO
FEU AU CENTRE DE RÉTENTION (Janvier – Juin 2008)
dimanche 5 - 07h11
de : Ernest London
Journal de confiné (4).
samedi 4 - 18h28
de : L’iena rabbioso
Campagne pour la libération immédiate de Georges Abdallah !
samedi 4 - 17h21
de : Jean Clément
CUBA : Tout le pays dispose de tests rapides pour détection du Covid-19
samedi 4 - 16h09
de : JO
Coronavirus : stock de médicaments pour quelques jours ?
samedi 4 - 15h55
de : JO
Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée
samedi 4 - 15h35
de : JO
Covid-19 : la crise économique qui vient
samedi 4 - 08h02
Postier·es sans masques, éditeurs sans scrupule
vendredi 3 - 18h45
de : Les Confiné·es
Journal de confiné (3).
vendredi 3 - 18h39
de : L’iena rabbioso
UN PNEU MON’NVEU...
vendredi 3 - 12h36
de : Mickael Wamen
1 commentaire
La Défense russe réagit aux articles critiquant l’aide de Moscou à l’Italie !
vendredi 3 - 11h58
de : JO
LQR : La propagande du quotidien
vendredi 3 - 09h37
de : Ernest London
Journal de confiné (2).
jeudi 2 - 22h04
de : L’iena rabbioso
Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat
jeudi 2 - 18h55
de : Yann Philippin, Antton Rouget et Marine Turchi
CORONAVIRUS : PAS DE CONFINEMENT POUR LES FRAIS BANCAIRES ...
jeudi 2 - 15h11
de : Mickael Wamen
Covid-19 des médecins Cubains en Bretagne ?
jeudi 2 - 13h06
de : Gael
Le jour d’avant, C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 2 - 10h28
de : Hdm
1 commentaire
Exemplarité et police : Se (re)tenir ou se lâcher !
mercredi 1er - 19h51
de : Christian DELARUE (MRAP)
Des nouvelles de la région rennaise
mercredi 1er - 18h12
de : jean1
CORONAVIRUS, RIEN N’EST TROP GROS POUR LA CLASSE ORDURIÈRE...
mercredi 1er - 17h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Coronavirus : Mais nous(La CHINE) on voit clair, HEIN/HEIN !
mercredi 1er - 14h46
de : JO
1 commentaire
Journal de confiné (1).
mercredi 1er - 12h09
de : L’iena rabbioso
Aérien, grande distribution, courrier, transports, les salariés tombent comme des mouches
mercredi 1er - 08h02
Bâtiment et construction : la Ministre, le patronat , les ouvriers, les syndicats.
mardi 31 - 22h49
de : Ch DELARUE
Survivre au virus : une méthode anarchiste
mardi 31 - 18h59
de : jean1
1 commentaire
Coronavirus aux Etats-Unis : Incroyable mais vrai, la Russie envoie des équipements médicaux !
mardi 31 - 13h37
de : JO
Crise sanitaire - Les derniers billets d’humeur d’un médecin urgentiste !
lundi 30 - 16h24
de : JO
2 commentaires
Mesures de confinement : les contrôles de police ne doivent être ni abusifs ni violents ni discriminatoires
lundi 30 - 13h35
de : la LDH
3 commentaires
CORONAVIRUS : LECLERC-VOYANT...
lundi 30 - 13h18
de : Mickael Wamen
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite