Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
de : Ocsena
dimanche 12 février 2006 - 15h57 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Liminaire

Nous croisons quotidiennement d’énormes difficultés et des contradictions, qui sont des sortes de grands trous de silence ou de mensonges faits à nous-mêmes et à tous.

L’affaire des "Caricatures" participe de ces dossiers "incertains" et complexes que nous nous proposons d’instruire prudemment, et seulement en partie, à charge comme à décharge.

Voici quelques modestes considérations en vrac soumises à votre éminente réflexion politique.

1° La liberté de la presse, petite histoire, champ, triple "source" : 1ère difficulté

La liberté de la Presse apparaît comme un fondamental de nos "démocratie libérales" elle est à ce titre couchée dans nos Constitutions modernes.

Fruit de luttes rudes ou d’arrangements plus aisés dans le temps lointain, moyen et parfois actuel, on lui donnera au pif deux siècles et demi d’âge dans le principe.

La liberté de la presse se définit d’abord dans les faits, concrètement, par rapport à l’omnipuissance ancienne du Pouvoir politique, de l’Etat, de la censure.

En France, tout spécifiquement, elle prend ses marques également vis a vis de la religion en tant que pouvoir voisin, ou parent du politique, par extension elle s’attaque aussi largement au fondement "métaphysique" de la religion, en ce sens historiquement le tabou religieux se trouve levé en France.

En même temps la liberté individuelle de conscience et de religion est, il va de soi, absolument garantie, elle est un inaliénable privé dont la possibilité d’expression publique est aussi garantie, dans certaines limites, larges, fixées par la loi (voie publique, laïcité, liberté d’association, etc.).

De manière générale et pour se situer dans le présent, la liberté de la presse procède nous semble-t-il de trois libertés

-1.1 la liberté collective d’expression politique (caractéristique théorique des régimes démocratiques libéraux)

-1.2 mais aussi la liberté individuelle de pensée et d’expression reconnues fondamentalement à tout être humain (Droits de l’Homme et du citoyen)

[C’est à chacun de nous de voir ce qui l’emporte pour lui en dignité, en essence, en hiérarchie entre l’une et l’autre (Les droits-de-l’hommistes comme on dit placeront la préséance dans les droits de la personne, les autres dans un intérêt supposé plus général).]

-1.3 Comme si déjà cette première difficulté ou contradiction entre deux libertés ne suffisait pas, il y a une troisième source, ou droit constitutif, ou liberté à laquelle peut prétendre se référer et dont peut prétendre procéder la liberté de la presse : Cette liberté principielle est tout simplement la liberté absolue de recherche et d’expression de ce que nous appellerons l’Universel, c’est à dire qu’elle est la liberté de recherche et d’expression de la Vérité, supposément prouvée, démontrable, montrable, relevant exclusivement de la Raison, du rationnel.

Explicitement écrit ou non explicitement écrit dans nos textes fondamentaux, la quête de cet idéal irradie de façon absolue l’ensemble de nos sociétés modernes.

A quel titre parle-ton donc ? A quel titre parle La presse ? A quel titre peut-elle justifier les "Caricatures", placées ou replacées sur le marché ? La liberté de la presse est-elle, doit-elle être absolument absolue ?

2° La liberté de la presse est-elle, doit-elle être absolument absolue ?

On comprend bien le militantisme des associations de journalistes, notamment reporters : Il est légitime que les journalistes ne se sentent pas une vocation normale à être tués sur le terrain, emprisonnés, etc.. On comprend même que la revendication de la liberté au sens politique, a encore pour eux un grand sens. On comprend que la liberté de la presse est encore largement une conquête à terminer dans le monde.

Pas en France, en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg, etc. etc. Gardons la tête, pas de salade et de jeux de manche, cette conquête est chez nous déjà faite.

"Laissez nous faire notre travail", entend-on, tel quel c’est aussi souvent de trop ou mal venu. Il y a des choses que la presse ne peut pas faire. Ecrire, en effet, disserter, polémiquer rencontre des limites posées par la loi, l’éthique commune, la déontologie journalistique : On ne peut diffamer, insulter, voler le courrier, les gens ont des droits fondamentaux.

La liberté traditionnelle et exceptionnelle accordée à la presse pour tout ce qui relève du politique ne doit pas non plus nous instruire en erreur. Moquer sans contrainte (même de mauvais goût), les politiques est une plage de liberté exceptionnelle qui nous est chère, un contrepoint majeur au pouvoir, elle n’est pas pour autant transposable sans modem dans les autres champs d’activité humaine.

La loi a d’ailleurs comme on disait "subvenu" à ces équivoques : Caricaturer certaines minorités notamment aurait conduit divers de nos journaux à perdre de douloureux procès et aurait soulevé un remarquable bordel.

Vous ne pouvez pas être raciste non plus (même si les usages rendent les choses juqu’à présent très coulantes sur les Belges et les Suisses.)

Mais tout en gros déborde largement le domaine de la loi. Il y a plusieurs décennies les mineurs décidaient au manche de pioche et aux poings sur le carreau de la mine endeuillée les limites exactes à apporter à la photographie de presse et à l’exercice de la profession.

Pour abréger posons donc les questions suivantes : A quoi s’est attaquée la presse avec les caricatures ? Est-ce à un pouvoir politique ? Est-ce à une intime conviction religieuse et personnelle ?

Qu’en est-il également de l’usage à faire de l’humour ? L’humour peut se comprendre comme une agression ritualisée pratiqué entre personnes plus ou moins de connivence, en accord de tolérance en tout cas ? La victime non consentante de l’humour n’est pas obligée d’apprécier spontanément et sans contrepartie un rire qui se porte contre elle.

Si la presse en sa liberté hautement proclamée se sent menacée à son tour dans cette affaire l’est-elle au titre de la liberté politique, de la liberté de conscience, de la liberté intellectuelle d’aller au Vrai ? Ne noyons pas trop le poisson, expliquons-nous : même sur l’idée d’une provo ou d’une simple imbécilité naturelle ,

3° La liberté de la presse va-elle contre la liberté des gens ? dernière part à examiner dans le dossier

Un dernier point dans le débat doit aborder enfin ceci : Si le droit à l’info, au débat, à la polémique, à la liberté de la presse nous est aujourd’hui aussi fondamental et viscéral que le droit au pain, il n’en reste pas moins que par un de ces retournements dont l’Histoire est familière, la presse telle qu’elle a fonctionné ces derniers 30 ans nous est apparue souvent comme assez tordue assez contraire à son évangile premier. Le tous pourris s’est appliquée à elle autant qu’aux politiques.

Faut-il reprendre tous les griefs ? Non, la critique a été bouclée, et tous les livres ont été écrits et lus, Constate-t-on un mieux ? Nous ne sommes pas en vérité encore sortis de la défiance.

C’est que la presse, les medias représentent un pouvoir que le citoyen ne contrôle pas et auquel il participe peu. Presse et medias sont avec nous dans le rapport du fort au faible, de l’unitaire au dispersé. Chargés de refléter le monde, le soupçon fort est qu’ils nous le formatent, qu’ils taisent, mentent, agissent à leur gré. Notre seule surrection citoyenne est celle que nous fournit désormais la e-presse et l’open publishing.

Pour conclure

L’affaire actuelle est l’occasion d’un débat large entre eux et nous, il est probable qu’on est en train de la rater, et que la presse ne se donnera pas et ne nous donnera pas le code de conduite, la déontologie que l’on attend depuis sa naissance.

Il y a ici à examiner non seulement le statut général de la liberté de la presse mais aussi celui spécifique de l’humour de presse.

Ah, voilà que le fil rouge nous annonce qu’afin de démontrer la pureté de ses sentiments dans cette affaire, la presse impliquée fera don des excédents de vente générés par les caricatures à l’association française de "La Chorba d’hiver".

Nous souhaiterions, amis, avoir vos observations.

**************

Les Pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA (et pour la démocratie avancée)
 http://ocsena.ouvaton.org
 ocsena.org@wanadoo.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> "Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
12 février 2006 - 16h23

pour parler de liberté de la presse, il faudrait déjà qu’une presse existe....

pouvez vous citer beaucoup d’organes de communication, presse, radio, télé qui ne soient pas déjà vendus (le plus souvent à la pub) avant d’être achetés par leurs clients, je ne me vois pas revendiquer la liberté de la pub...



> "Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
12 février 2006 - 21h12

Pas d’autocensure de la presse, on veut qu’elle parle de Ségolène ! Na !

Esteban



> "Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
12 février 2006 - 22h15 - Posté par

Oui, Esteban, car dans une presse triste à faire pleurer, Ségolène comparativement passe presque pour un boute-en-train.

Al.


> "Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
12 février 2006 - 22h57 - Posté par

Défendons Philippe Val

Tant que les experts se sont pas prononcés, il peut sans doute encore plaider l’irresponsabilité.

Chen





NOTRE AME DES LANDES : un texte en soutien écrit par Alain Damasio écrivain de SF
lundi 23 - 16h01
de : jean 1
Que serais-je si j’étais Juif ?
lundi 23 - 15h36
de : L’iena rabbioso
Frappes en Syrie, mensonge d’etat ? Couacs dans les tirs !!!
lundi 23 - 15h32
1 commentaire
On a marché sur la gueule de la frontière (video)
lundi 23 - 15h00
de : La Canarde
1 commentaire
google : Blocage agressif et violent afin de fabriquer votre consentement !
lundi 23 - 11h43
de : André
Appel pour un Plan B écolo et social pour l’éducation
lundi 23 - 11h31
de : Christian Laval, Samy Johsua, Laurent Paillard, Paul Ariès
1 commentaire
Les “relations” d’Assaël Adary, patron du cabinet chargé par les médias de compter les manifestants (video)
lundi 23 - 10h16
de : Pierrick Tillet
Pour une charte universelle économique
dimanche 22 - 22h35
de : LE BRIS RENE
Réforme des institutions : un projet à minima d’Emmanuel Macron...
dimanche 22 - 19h04
de : Albert
Groupe fasciste et police côte à côte au col de l’échelle.
dimanche 22 - 16h36
de : jean 1
Le travail tue : un salarié des TCL meurt électrocuté
dimanche 22 - 16h24
de : jean 1
De la Justice, du Droit en France et dans ses anciennes colonies
dimanche 22 - 15h39
de : Nemo3637
Force ouvrière : un congrès qui s’annonce houleux
dimanche 22 - 09h31
3 commentaires
Garantir le maintien du pouvoir d’achat : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron…
samedi 21 - 23h02
de : Albert
Quand la DILCRAH combat la pédagogie de l’antiracisme
samedi 21 - 21h21
de : UJFP
Peuple-classe 99 % en lutte de Rennes en jonction le 19 avril.
samedi 21 - 18h19
de : Christian DELARUE
CRACK CAPITALISM - 33 thèses contre le capital
samedi 21 - 10h18
de : Ernest London
La lutte et la solidarité grandissent avec les cheminots à Puyoo comme ailleurs !
samedi 21 - 08h42
de : Sémard
"Malheur au pays dont le prince est un enfant"
vendredi 20 - 20h12
de : Deeplo
Crime de lèse majesté
vendredi 20 - 17h23
de : irae
1 commentaire
CFDT et FO pas de 1er mai unitaire
vendredi 20 - 14h14
2 commentaires
Frédéric Lordon : et voilà le sens du pari du 5 mai
vendredi 20 - 11h43
4 commentaires
Tolbiac évacué par la police à 5 heures du matin !!! (videos et photos)
vendredi 20 - 07h45
1 commentaire
Usager.e.s et grévistes, nous avons les mêmes intérêts :
 la défense d’un service public de qualité au service du public
vendredi 20 - 07h07
de : via Ch DELARUE
Fonctionnaire(s) et syndicalisme : Pour faire société.
jeudi 19 - 22h01
de : Christian DELARUE
L’insoupçonnable profondeur de la déroute / C’est l’heure de l’mettre - Radio
jeudi 19 - 20h07
de : HDM
Notre-Dame-des-Landes : "Le gouvernement est animé par une idéologie individualiste et capitaliste
jeudi 19 - 18h55
de : jean 1
1 commentaire
Etat espagnol : ¡ Ay Podemos !
jeudi 19 - 16h40
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
info technique concernant le service mail de la poste
jeudi 19 - 16h17
de : info technique
1 commentaire
Grève SNCF : « C’est plus fort qu’en 2014 et 2016, mais moins dynamique. »
jeudi 19 - 08h38
La CGT Mines Energie appelle à la grève à partir de ce jeudi et jusqu’au 28 juin
mercredi 18 - 16h00
Grève : la CGT-RATP dépose un préavis pour jeudi et vendredi
mercredi 18 - 15h34
de : CGT-RATP
Sciences Po Paris à son tour occupée par des étudiants (video)
mercredi 18 - 14h51
4 commentaires
Comme dirait Ruffin un bol d’air...belge (video)
mercredi 18 - 13h26
de : irae
3 commentaires
SNCF : les grèves commencent à peser sur la croissance française
mercredi 18 - 11h15
3 commentaires
Merci Nicolas Hulot, les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l’Etat...
mercredi 18 - 11h01
4 commentaires
JUSTICE DE CLASSE
mercredi 18 - 09h59
1 commentaire
Ce Roi d’Espagne qui fait la leçon démocratique ! Et la République, bordel !
mardi 17 - 15h16
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Survie : il faut virer Macron par ordonnances populaires !
mardi 17 - 14h14
de : Author : Pierrick Tillet
3 commentaires
19 avril, 1er et 22 mai : printemps larvé ou explosion sociale ?
mardi 17 - 09h20

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nous sommes les autres. Henri Laborit
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite
Pour la création d’un Conseil de déontologie du journalisme en France. Allez jusqu’à 200 000 !!!
dimanche 11 mars
de Roberto Ferrario
Signez ici : https://www.change.org/p/pour-la-cr... Les médias et la presse jouent un rôle majeur dans la vie démocratique d’un pays. Mais ils ont aussi le pouvoir de façonner le débat public. Ce pouvoir peut donner lieu à des abus. D’autant plus qu’ils dépendent de 9 milliardaires pour 90% d’entre eux et du gouvernement pour le service public. L’émission politique de France 2 du 30 novembre 2017 dont j’étais l’invité est un modèle du genre. (...)
Lire la suite
Solidarité avec les cheminots !!!
lundi 5 mars
de Roberto Ferrario
En juin 2016 les cheminots grévistes de Versailles ont reçu un chèque de 15 000 € de la part de quatre organisations membres de la CGT. ;-) En preparation de la greve, on doit se préparer à faire la même chose de maintenant... ;-)
Lire la suite
Élections en Italie : une droite honteuse, un rayon d’espoir à gauche
mercredi 28 février
de Marc Botenga via RF
Attentat néonazi, corruption, mafia… Sur fond d’une crise inouïe, l’Italie s’approche des élections parlementaires du 4 mars prochain. Alors que la social-démocratie assume son virage ultra-libéral, la droite recycle Berlusconi et s’en prend aux étrangers. À gauche, un nouvel acteur essaie de remettre les pendules à l’heure : ce sont les partis traditionnels, et non les migrants, qui sont responsables du chômage et de la précarité. Un attentat, une droite (...)
Lire la suite
Italie : Pourquoi voter pour Potere al popolo !
mercredi 28 février
de Chiara Carratù via RF
Potere al popolo ! est né lors de l’assemblée du 18 novembre en réponse à la crise de la gauche radicale, qui risquait encore une fois de disparaître des bulletins de vote, entraînée dans des alliances avec des forces ambiguës par rapport à leurs relations avec le PD (le parcours du Brancaccio, puis la convergence en grande partie avec Liberi et Uguali), ou présente avec des propositions politiques de faibles impact sur les secteurs d’avant-garde de la classe ouvrière. Voilà (...)
Lire la suite
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite