Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !


de : Durdo REIL
mardi 14 février 2006 - 08h30 - Signaler aux modérateurs
84 commentaires
JPEG - 8.3 ko

de Durdo REIL

Georges Frêche fait beaucoup plus fort que la droite « décomplexée ».

La consigne semble avoir été donnée, dans les rangs de l’UMP, d’attendre un peu avant de reprendre la surenchère des petites phrases racistes. Certains députés du PS libéral pensent peut-être qu’il faut profiter de l’occasion pour occuper le terrain abandonné temporairement. Après tout, il paraît que ça fait monter dans les sondages ! Georges veut sans doute améliorer sa cote de popularité..

Surnommé l’« Imperator »

Décrié depuis qu’il a été élu maire pour ses décisions autocratiques - c’est un ancien maoïste - et mégalomanes, ce cumulard notoire, ce souverain entouré de beaucoup d’obligés n’a pu s’empêcher de « désigner » une vieille copine pour lui succéder à la mairie de Montpellier en 2004 afin d’aller se consacrer - entre autres - à la tâche de Grand manitou de la région Languedoc-Roussillon après en avoir été élu président.

Là encore, sa frénésie de réalisations d’équipements pharaoniques le conduit à augmenter considérablement les impôts locaux (765 millions d’euros en 2005 contre 554 millions en 2004). Pour un homme qui se dit de gauche c’est une bien curieuse façon de gérer.

Il peut toujours prétexter que, dans le cadre de la décentralisation, le gouvernement transfère les compétences sans les fonds y afférents, mais il peut aussi cesser de se prendre pour Amenemhat 1er et préférer les équipements utiles à tous aux équipements de prestige, hors de prix, profitant à quelques uns seulement.

Il ne supporte pas les critiques. Il n’a pas hésité à asphyxier un journal qui a eu le malheur de publier son bilan négatif à la tête de la région.

Au-delà de sa conception singulière de la démocratie, ce personnage a aussi la fâcheuse tendance à rechercher la provocation dans à peu près tous ses discours. Il est constamment à la recherche de la petite phrase qui blesse, qui humilie. Pour lui tout ce qui se trouve à gauche du PS est quantité négligeable.

Les musulmans, ses souffre-douleur préférés

La facette la plus détestable de ce trublion est certainement son attitude digne de l’extrême droite envers une certaine catégorie de la population. Celle d’origine immigrée et notamment les musulmans. Pour quelqu’un qui a dénoncé l’alliance des faux-culs de l’UMP et du FN lors de certaines élections locales, c’est assez étonnant.

En avril 2002, dans une interview au Midi Libre, il a traité les Imams qui ne prêchaient pas en français d’analphabètes. Drôle de conception de l’alphabétisation. A cette occasion, il a parlé de façon très suspecte du foulard islamique et des étudiants musulmans qui voulaient se présenter en tant que tels aux élections du Crous. Il est allé jusqu’à comparer les musulmans aux nazis.

En juin 2002, ses méthodes discriminatoire et ses propos vexatoires - qui n’ont jamais cessé - sont dénoncés dans un communiqué du Comité de Réflexion et d’Innovation de Montpellier.

Des propos dignes du führer

Samedi à Montpellier, lors d’une cérémonie rendant hommage à un ancien porte-parole de la communauté pied-noir, Georges Frêche a apostrophé publiquement Abdelkader Chebaïki, le président de la section héraultaise de l’Association pour la Justice, l’Information et la Réparation des Harkis. On a du mal à croire qu’un élu de la République s’exprime ainsi :
 "Vous êtes des sous-hommes !"
 "Les Harkis ont vocation à être cocus jusqu’à la fin des temps (...) Vous n’avez rien du tout, vous êtes des sous-hommes, vous n’avez aucun honneur !".
 "Vous êtes allés à Palavas avec les députés gaullistes qui ont laissé les harkis se faire massacrer en Algérie. Faut-il vous rappeler que 90.000 Harkis ont été égorgés comme des porcs ?"

Des sous-hommes !

C’est comme cela qu’il espère dissuader les Harkis d’aller à un meeting UMP ?

Sur une grande radio, Jean-Marie Le Pen s’est félicité de la « lepénisation » de Nicolas Sarkozy, il peut aussi être fier de Georges Frêche.

Ce monsieur pense peut-être que le fait d’invectiver tout le monde, y compris ses soi-disant amis politiques, d’être mis en examen pour propos diffamatoires visant la police nationale, d’avoir traité le pape Jean-Paul II d’abruti atténuera la portée de ses paroles et compensera ses attaques incessantes envers les musulmans. Mais chacun se rappelle d’un petit dictateur rabougri que les Allemands ont plébiscité en 1934, chacun se souvient que lui aussi pensait qu’il existait des sous-hommes. Et on ne pourra jamais oublier où de telles considérations ont conduit des millions de gens.

On ne peut pas oublier !

Il cherche, aujourd’hui, à s’excuser. Sera-t-il possible de pardonner des propos aussi abjects ?



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 08h49

CHER DURDO ,

ce n’est pas la premiere fois que le denommé FRECHE , se signale ainsi , excuses ou pas , traités les harkis ou qui que se soit de sous hommes , renvoit inevitablement à la premiere utilisation de cette terminologie , et oui , freche reprend les mots des nazis , il ne reprend pas que les mots d’ailleurs , tous ceux qui l’ont vu eructer sa haine en se precipitant sur un homme pour crier ces indignités , ont pensé à adolf dans ses grands moments , alors bien sur , freche n’est pas Hitler , mais des excuses ne suffiront pas , que tous les electeurs de la vraie gauche , gravent cet episode dans leur memoire , et à bientot m. freche .
claude de toulouse .



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 09h09 - Posté par

bonjour,
je suis harkis de confession musulmane
les harkis ne meritent pas d’etre insultés, ils devraient etre libre de participer à toutes les manifestations qu’ils désirent sans etre inquiété dans leur liberté. il est si grave d’insulter une personne ou un groupe de personnes et le toucher dans son honneur ou dans ce qu’il a de plus précieux, alors que dire des insultes proférées contre le prophète Mohammed (psbl). beaucoup de harkis comme moi étions présent samedi à la manifestation contre les caricatures et nous seront encore présent dans les manifestations pour le respect des harkis.


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 15h37 - Posté par

Tu es harksi ou fils de harkis ? ce n’est pas du tout la meme chose - parce ce que je connais peu de harkis maniant la langue française comme tu le fais - les harkis comme les autres algeriens qui ont vecut cette epoque ne maitrisent pas le français ou alors si tu es fils de Harkis alors dis simplement que tu es français. c’est comme si les enfants de collaborateurs se designaient eux meme, comme des collaborateurs.


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
26 février 2010 - 19h05 - Posté par yoshnouf

enfant d un papa qui a ete emprisonnerpar l armee francaise ce que tu vient de dire est juste et si ce pays ne plais pas j irrai pas plus loin !!!! les harkis la moitir d entre on ete obliger de l ettre ;imagine bijard et ses troupes ; il faut qu on arrete la france et l algerie sont comme un vieux couple .j aime la france et j aime l algerie et ce que j aime le+ c est la laicite


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 09h27 - Posté par

Si je n’avais pas eu un harki, dos à dos, lors d’une embuscade, je serais allé voir Azzerine.
Amitiés
Yves
81100 Castres


Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 09h22

C’est marrant comme tous ceux qui parle de ce sujet ne cite pas le contexte et les propos entier du député. C’est peut-être un horrible personnage mais vous etes en train de faire la part belle à la manipulation polition en faisant ceci.

Le député PS a été pris à partie au milieu de son discours par des manifestants harkis qui lui reprochent de les avoir "trahis" dans une histoire de logements promis mais jamais donnés. Lors de cette altercation, le député PS a apostrophé le président de l’association Ajir 34, également président du comité de quartier de la Rauze, à Montpellier, car il "s’est indigné que nous soyons allés à Palavas", où s’était déroulée peu avant une manifestation à l’appel de députés UMP pour s’opposer à l’abrogation du texte polémique évoquant le "rôle positif" de la colonisation.

Le président de la région languedocienne lui a ainsi lancé : "Vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocu jusqu’à la fin des temps. (...) Vous etes allé à Palavas avec les députés gaullistes qui ont laissés les harkis se faire massacrés en Algérie. (...) Faut-il vous rappeller que 90.000 harkis ont été égorgés comme des porcs. Ils ont massacrés les votres en Algérie et encore vous allez leur lécher les bottes. Mais vous n’avez rien du tout, vous êtes des sous-hommes, vous n’avez aucun honneur !"

Ainsi il ne s’en prenait pas au Harkis en général mais à un homme et à son association. Par ailleurs, le député Freches a déclaré avant l’altercation, au sujet de la loi sur la colonisation, et son article contreversé, ces "petites gens" (les harkis donc) qu’"on a fait partir avec leur petite valise". "Cet article avait été voté, alors qu’on le laisse ! On leur avait fait une petite concession de rien du tout, un tout petit article qui leur donnait du baume au coeur, eh bien, non, il faut le leur enlever ! C’est infamant !" a tonné Frêche.

Comme quoi il a rien contre les harkis puisq’il est même prêt à garder la loi polémique tel quel. En fait il parle à une personne et à une seul, pas à l’ensemble d’une communauté !

Par ailleurs, si des harkis ont été blessé par ces insultes, les pieds-noirs présent à cette manifestation ont du l’être aussi quand ils ont vu qu’un président d’une association, celui qui a porté plainte, profitait d’une commémoration pour régler un différend plus ou moins politique ?



> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 09h52 - Posté par

Rendons à César ce qui est à César, n’en déplaise à certains professionnels de l’hypocrisie et de la récupération politique.

Il est facile et affligeant de construire toute une réfléxion sur un seul mot à savoir "sous-hommes".Mr Fresche, bien qu’excessif, n’a fait que pointer du doigt un fait à mes yeux
consternant.En effet, les Harkis ne sont pas des sous-hommes façon hitler mais certainement des sous-citoyens, laissés pour compte par les gouvernements successifs de la France.

Que les gaullistes aient laissés les harkis se faire massacrer, c’est indéniable.Que les Harkis
se soient alliées à des partis de droite et d’extrème droite, ceux-là même dont les discours ont érigés les populations immigrées comme responsables de tous les maux de la société, c’est tristement vrai.

La forme utilisée par Mr Fresche est maladroite mais il a immédiatement demandé pardon.
Le fond est, quant à lui, symptomatique d’une communauté Harki qui ne sait plus à quel saint se vouer quitte à s’allier avec le démon pour défendre et gagner ce qui lui revient de droit.

Il faut choisir son camp et certainement pas un Ump populiste et opportuniste ou le Front National, parti raciste qui n’en que faire de ces "arabes qui sont morts pour la France".

Alors,Messieurs les représentants de la communauté Harki, ouvrez les yeux car Monsieur Fresche
n’est certainement pas comme vos amis de droite le décrivent !


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 10h40 - Posté par

Vu leur histoire, on peut comprendre que les anciens Harkis et leurs descendants ne sachent plus très bien vers qui se trourner : trahis par la droite, massacrés par leurs compatriotes, méprisés par la gauche...alors que certains ont été enrôlés de force et que d’autres ont dû faire ce choix pour ne pas laisser crever leur familles, et en tous cas que leurs enfants et petits enfants ne portent aucune responsabilité dans ce choix aujourd’hui ancien.

Moi, ce qui m’a choqué (en plus de "sous hommes" qui sera difficile à effacer, même avec plein d’excuses), c’est aussi "JE t’ai donné ton boulot de pompier" assorti de quelque chose qui ressemblait à "alors tu la fermes".
Traduisons : un élu est propriétaire du boulot, il peut le "donner", et en échange, l’heureux bénéficiaire perd ses droits de citoyen... Chapeau !
MC


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 10h53 - Posté par

ce qui ne fait que confirmer que c’est une histoire entre deux hommes et pas de la provocation à la haine racial


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 12h41 - Posté par

la haine RACIALE


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 14h28 - Posté par

oui très juste mais là je commente, je fais pas une diserte ...


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 18h10 - Posté par

diSSerte (rah désolé j’ai pas pu résister...)


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
17 février 2006 - 07h59 - Posté par

Donc, si Le Pen s’en prenait de la même façon à un musulman, on pourrait lui tenir les mêmes excuses car ce serait "une histoire entre deux hommes et pas de la provocation à la haine raciale" ! Sic !


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 20h47 - Posté par

massacrés par leurs compratiotes ? quelle malhonneteté !

c’est la france pour laquelle ils ont trahi leur peuple qui leur a donné un coup au cul


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 16h13 - Posté par

BONJOUR JUSTE UNE PRECISION QUE TOUS LES HARKIS NE VOTES PAS A DROITE OU A L EXTREME DROITE LOIN DE LA PEUT ETRE QUE VOUS AVEZ DES STATISTIQUES
BEAUCOUP DE FRANCAIS D ORIGINE DIVERSE VOTE A L EXTREME DROITE DES IMMIGRES DU
MAGHREBE AUSSI
ET PEUT ETRE QUE SI LA GAUCHE MEPRISER MOINS AUSSI SES REFUGIES POLITIQUES . DONT
JE FAIS PARTIE


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 10h32 - Posté par

Déjà que Jack Lang, qui était présent n’a rien vu (...), je trouve que tu en rajoutes en essayant de trouver des excuses à ce G Frèche qui n’en est pas à son coup d’essai. Des insultes, il en envoi à chaque fois qu’il parle. (les verts sont des connards, la maire de Montpellier est tellement con ! , le président du Conseil général, Vesinet j’aurai sa peau ! ...). Le racisme, chez lui, transpire de ses paroles. Dois je te rappeler qu’a Montpellier, selon Frèche, il y a le plus long tunnel du monde, il commence à Montpellier et finit à Ouarzazate. Qu’il ne faut pas s’inquiéter pour les femmmes musulmanes car ce n’est pas parce qu’elles ont les oreillons qu’elles portent le voile".
Alors le contexte, il me semble que c’est toi qui l’oublie. Peut être pour t’auto-justifier, mais quand même ? J’imagine ce que tu aurais dit si c’était un type de droite qui avait dit ce genre de bouillie fascisante. Deux poids deux mesures selon les étiquettes des gens, ça non plus ça sent pas bon.


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 11h01 - Posté par

Désolé mais j’ai déjà défendu Le Pen aussi pour des propos preté mais pas tenu. Je tiens juste à montrer que cette histoire est partie d’un président d’association qui a un contentieux avec le député en question, et non pas d’un appel à la haine contre les Harkis.

Je ne cherche pas à défendre Freches, juste à rétablir un temps soit peu de vérité. Si tu veux entendre les propos qu’il a réellement tenu, je t’invite à écouter le JT de 20H de France2 de dimanche ou samedi, je ne sais plus. Les autres diffusions part les médias ont été coupé par la suite et il ne reste plus que les insultes.

Cherche aussi sur libération, c’est le seul média qui rapporte que le président de l’association de harkis qui a porté plainte est celui qui a commencé à perturber la commémoration.

Enlevez vos oeillères bordel, je croyais que les gens qui venait sur ce genre de site n’était pas formaté à la sauce TF1, amalgammes, raccourcis, etc ...


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 18h13 - Posté par

Effectivement, cruelle désillusion, cet article ressemble fort à un article de Libé..."Durdo Reil"...pseudo malheureux ici :(
Levochik


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 19h14 - Posté par

"Effectivement, cruelle désillusion, cet article ressemble fort à un article de Libé..."Durdo Reil"...pseudo malheureux ici :(
Levochik
"

Monsieur, je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire. Pouvez-vous être un peu plus explicite ?

Durdo REIL


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 19h54 - Posté par

Que quand vous citez "Les Harkis ont vocation à être cocus jusqu’à la fin des temps" au lieu de "Vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocu jusqu’à la fin des temps.", ça me rappelle cette histoire de Chavez cité par Armangaud qui a fait pas mal de bruit ici. Je ne tiens pas à me faire spécialement l’avocat de Frêche ni à vous insulter (le jeu de mot sur le pseudo est facile et tentant vu le fait reproché), d’autant plus que j’apprécie généralement vos contributions, mais là je vous ai trouvé un peu rapide en besogne.

Cordialement

Levochik (Moscou/Montpellier (qui préfère Frêche à Loujkov d’ailleurs))


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 21h47 - Posté par

Bien, "j’entends" mieux.

Je suis soulagé. J’ai cru, un instant, être accusé d’avoir plagié Libé.

Pour le jeu de mot, pas de problème. Je suis moi-même amateur de jeux de mots.

"Les Harkis ont vocation à être cocus jusqu’à la fin des temps" au lieu de "Vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocu jusqu’à la fin des temps."

Dans les deux cas des Harkis se retrouvent cocus jusqu’à la fin des temps. Non ?

J’ai lu vos commentaires. J’ai l’impression que vous essayez de noyer le poisson. Monsieur Frêche a dit « Vous êtes des sous-hommes ». Personne n’a le droit, encore moins un élu de la République, de traiter des Hommes de sous-hommes. Quelles que soient les circonstances, quel que soit le contexte.

Quand Sarkozy a voulu se dédouaner en disant que c’était une femme qui, de sa fenêtre, lui avait mis le mot kärcher dans la bouche, je l’ai pris pour un rigolo. Mais un sinistre rigolo.

Cordialement

Durdo REIL


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
15 février 2006 - 17h07 - Posté par

"des" Harkis...vous faites exprès de pas voir la différence ou quoi ?
Je cherche pas spécialement à noyer le poisson car je ne le vois même pas très bien. Je connais pas les détails de l’affaire, mais je suis frappé par le fait que vous avez l’air très partial. Comme ce n’est pas la première fois que je lis des propos rapportés de Frêche (modifiés ou pas), je ne m’inquiète pas outre mesure : je préfère la tendance Alain Soral de Frêche à la tendance "Sarko-édulcorée" du PS en général. C’est un élu du peuple, on verra bien si ça se retourne contre lui, mais pour le moment il semble qu’un majorité voit - sous son discours - aussi des actes socialistes (oui c normal il est PS...mais bon c pas si courant). J’utilise un tram très bien et au tarif raisonnable chaque jour, je ne suis pas un fan d’Antigone mais je note qu’il y a des logements sociaux dedans à hauteur - d’après ce que j’ai lu - de 20% (la norme quoi) et que je préfère de toutes façons aux bidonvilles d’avant etc. etc. Je suis sûr qu’il y a matière à un article bien mieux monté sur la personne. Pour le moment, je me répète peut être, ça ressemble à du réglement de compte haineux. vse, poka !

Lvevochik.


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
15 février 2006 - 17h40 - Posté par

Finalement en relisant votre article je le trouve vraiment indéfendable. Je reste sur la dernière impression : une comparaison Frêche/Hitler stupide et nauséabonde. Puisque vous avez lu mes contributions, que pensez vous des rapports "loi sur le voile" et "juifs sous Vichy" ? C’est pareil aussi sans doute ?

Levochik


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 12h34 - Posté par

Restons donc dans le contexte :G.FRECHE avait convoqué cette manifestation non pas pour s’opposer à la droite qui se réunissait contre la suppression de l’aticle 4 (colonialisme positif) mais pour lui meme ne pas leur laisser le terrain pro colonialiste à celle ci ....le"dérapage" n’est que la conséquence de la demarche populiste de G FRECHE...Et Jack LANG qui l’accompagnait et n’a rien entendu....
Fred30


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 14h02 - Posté par

Vous oubliez que Djack Lang présent lors de cet incident s’est défilé , la queue basse et qu’il a même prétendu "n’avoir rien entendu" ( in Le Monde d’hier ).
Vous déculpabilisez le Parti Socialiste qui a dors et déjà déclaré que "cet incident etait clos !"...Ben voyons ! Cachez moi ce Freche ...
Ah ! comme vous auriez eu le souffle plus ample si toutes ces horreurs avaient été proférées par Le PEN ! Ah le beau papier que l’on aurait pu lire de BHL dans Le Point !
Hélas , c’est un socialiste bon teint qui en est entièrement responsable, alors de grâce , assumez et n’essayez pas de lui trouver des "circonstances atténuantes" !

Harold


> Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?
14 février 2006 - 14h23 - Posté par

Je voudrai apporter une précision à ce message concernant "les petites gens, avec leur valise", FRECHE sait à qui il s’adresse en parlant ainsi. Il s’adresse aux pieds noirs qu’il ne cesse de draguer (électoralement parlant), étant donné la forte communauté dans la région Languedoc-Roussillon. Tout est réfléchi chez cet homme, car pour les harkis il n’a jamais levé le petit doigt , pourtant si nombreux dans cette région de Montpellier.

Un fils...de harki de Toulouse.


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 09h34

Je voulais juste dire qu’un maire PS tenant de tels propos sont vraiment honteux surtout contre des enfants de personnes s’étant battu pour la France et décriés ensuites des deux côtés de la méditérannée. De plus, il dit : "Les Harkis ont vocation à être cocus jusqu’à la fin des temps (...) Vous n’avez rien du tout, vous êtes des sous-hommes, vous n’avez aucun honneur !", alors que la plupart des représentant Harkis présent étaient simplement les enfants et n’ont donc rien à voir dans ce qui s’est passé pendant la guerre d’Algérie. Personnement, on dirais ça de mon père, je serais très énervé.

Bryan45

Merci



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 09h45 - Posté par

il n’insulta pas LES harkis mais UN harkis, voir mon commentaire au-dessus du tient


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 10h45 - Posté par

On comprenait très bien que c’était un règlement de compte personnel : il le tutoyait, il en parlait comme d’un vassal. Et c’était en public !
Ca aggrave plutôt la faute, car après cette attaque personnelle, il a généralisé son propos.
Non vraiment, c’est quelque chose qui s’effacera difficilement des mémoires, et jamais de la mienne.
mc


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 11h04 - Posté par

j’ai aussi entendu les harkis insulter le député mais c’est marrant personne n’en parle ...


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 09h39

Il va être intéressant de voir comment la classe politique et les médias à sa botte vont traiter l’événement.

De Jack, qui n’a rien entendu, aux apparitchiks de la nomenclatura, qui considèrent qu’il n’y a plus rien à voir et que l’incident (! !) est clos, en passant par les godillots de l’UMP qui se contentent de "se demander" (seulement) s’il ne faudrait pas que cet individu démissionne, c’est l’état du pays dont le peuple va, une fois encore, prendre la mesure.

Cette classe politique, qui ne va rien entreprendre, est pourtant prête à lever l’immunité parlementaire d’un professeur d’université, au motif de propos considérés comme inqualifiables, simplement pour avoir dit (ce que le Président de la République a repris à son compte) qu’il appartenait aux historiens d’écrire l’histoire.

Que n’aurait-on dit si un élu, même local, s’était laissé aller, même sous l’emprise de la colère, à qualifier les "voyous" de banlieue de novembre dernier de "sous-hommes" ?

Qu’ils prennent garde ! C’est un "tsunami" qui se forme dans la France profonde. Il va atteindre les côtes en 2007.



En effet,
14 février 2006 - 10h25

il y a un point comme entre l’histoire des caricatures et les insultes de Frêches, ces deux faits ont été récupéré politiquement mais apparemment vous etes trop de droite pour vous en rendre compte.

Moi, quand je vois des Harkis votant FN ou Sarko critiquer des jeunes issue plus ou moins de l’immigration, je me dit que la France apaisé avec toutes ses composantes est encore loin.



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 10h27

les harkis des sous hommes ? ET CEUX QUI ONT TRAHI LES HARKIS DES SOUS HOMMES AUSSI ?

UNE PAROLE DONNE = une parole tenu certain l on fait ils savent que l ont sait

un sous homme



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 10h32

Cher ami,
Quoique d’accord avec ce que vous écrivez sur Freche, je me permets une petite précision. Le journal soi-disant "asphyxié" par Freche - le Midi-Libre donc-, n’avait publié le bilan "catastrophique" de ce dernier à la région que pour masquer le passif notoire de Jacques Blanc, qui a passé plus de dix à distribuer les fonds publics à ses amis. Je ne rentre évidemment pas ici dans le bipolarisme régional que vous évoquez avec justesse, mais il y a tout de même des limites. Il faudrait de temps à autre sortir de Paris et appeler un chat un chat.
Tony



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 11h24

Plusieurs choses :

Loin d’être un admirateur de Frêche, j’ai un vrai problème avec tous les gens qui accusent de nazisme à tout va dès qu’un propos les choque !!! Les mots ont un sens, l’oublier, c’est ouvrir la voie à l’obscurantisme et au grand n’importe quoi...
Alors, appelons un chat un chat. Oui Monsieur Frêche est un démago, populo qui fait de la politique localo-localiste mais de là à racontez n’importe quoi, il y a encore un pas. Pas un seul Montpellierain aujourd’hui ne se plaint de ce qu’est devenu sa ville...Une ville dynamique, accueillante et où il fait bon vivre. Alors stop la bêtise, on pêut ne pas aimer le personnage Frêche mais il a été réelu 5 fois Maire de sa ville...Je pense que c’est une preuve suffisante.

Juste une dernière chose : Je ne comprends pas comment on peut critiquer les impôts quand on se dit de gauche...Les impôts, c’est la solidarité, c’est la base d’une société juste...

Yann de Montpellier



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 11h38

Dans la grande bataille contre Freche, la droite et la gauche se rejoignent. Freche est forcement un megalo, un dictateur, et tout et tout...
Aussi faut-il bien trier ses arguments :
Les réalisation de freche sont surement trop grandes trop cher, mais elles sont là, ça marche, elles sont accessibles à tous et peu cher malgres toute la classe politique de tout bord lui mettant des batons dans les roues.
On ne peut pas il me semble critiquer une augmentation des impots quand on est de gauche, et freche est un interventionniste militant.
Ce qu’il faut critiquer c’est ce qu’il ne fait pas, ou pas bien, au niveau de la solidarité avec les plus demunis, ou quand il fait des arretés anti- mendicité, bref tout ce qui concerne le combat de gauche.
Mais la gauche Montpellierenne est trop bete, voila ses grandes batailles :
 La septimanie (qui aurait pu se passer sans trop dépenser, qui aurait un peu plus fait réver les touristes que LR) a été combattue avec des argument identitaire même par la gauche qui aurait pu laisser cela pour les faschistes.
 Le changement de nom des lycées ( qui eux aussi sont mieux qu’avant me semble t-il)
 L’ecole sainte therese
Bref tout ce dont tout le monde s’en fout au lieu de l’attaquer sur des sujets vraiment serieux.

La derniere bourde de freche, avait déjà un caractere privé contre des personnes physiques bien connues de freche et je ne pense pas qu’elle visait la communauté harquis. C’est quand il défend à la tribune les bienfaits de la colonisation qu’il faut l’attaquer, pas sur des petites phrases personnelles.
Quand il attaque les curés et les imams ( d’autant plus si ils font leurs discours en latin ou en arabe) il faudrait l’applaudir.

Bref, fraiche est un personnage complexe, à la limite de la folie, mais tout n’est pas à jeter, et ça ne sert à rien de défendre les arguments de la droite, il vaut mieux en donner de nouveaux, à gauche, car il y en a.................... plein.

Boris Montpellier



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 12h40 - Posté par

Ouf, merci, je croyais que j’étais le seul à trouver cette polémique absurde :)


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 13h47

C’est un brin curieux cette histoire...

Chacun va répétant ce que l’autre dit mais jamais on ne fait entendre l’altercation. Or, l’enregistrement existe puisque je l’ai écouté. C’était au tout début, sur France Bleue je crois.

Pourquoi préfère-t-on broder, donner son sentiment, en rajouter, inventer, plutôt que donner à entendre pour que chacun se fasse son opinion ?

Nous prendrait-on pour du bétail ?

bêêêêêêêêê....



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 13h52

je n’aime pas que l’on sorte les phrases de leur contexte afin de leur faire exprimer n’importe quoi.
Je ne connais pas Frêche et n’ai pas d’avis à priori.
Utiliser a tord et à travers "dicateur" me gène aussi profondément. Il en finit par perdre tout son sens.
En 2 mots je voudrais juste vous dire que je trouve cet article extrêmement partisan et caricatural jusqu’à l’excès.
JP



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 15h02

Frêche n’en est pas à son coup d’essai, voici un florilège de ses "dérapages", si on peut ainsi qualifier une façon de faire de la politique...

Un jour, des fidèles qui lui manifestaient leur mécontentement se sont fait rabrouer : « Taisez-vous, je suis le chef de la communauté musulmane. » (19/6/2003)
http://www.minorites.org/article.ph...

« L’islam a ceci de particulier qu’il mélange le religieux et le politique. A ce titre il n’est pas intégrable dans la République. » (19/6/2003)
http://www.minorites.org/article.ph...

"le maire PS de Montpellier Georges Frêche (..) traite les imams d’« analphabètes » et compare les filles voilées à des malades atteintes des oreillons" (9/10/2003)
http://www.minorites.org/article.ph...

Le seul exemple avéré de scrutin au cours duquel le vote musulman a pu jouer un rôle est la défaite de Georges Frêche aux législatives de 2002. Le maire de Montpellier avait déclaré à propos des femmes voilées : "Elles doivent avoir les oreillons." Pendant toute la campagne électorale, des jeunes femmes voilées l’ont poursuivi avec des pancartes. Une association musulmane, le Comité de réflexion et d’innovation (CRI), lui a mené la vie dure. Au bout du compte, M. Frêche a perdu l’élection à 226 voix près. (19/04/2004)
http://www.minorites.org/article.ph...

Ce qu’on pourrait appeler le système Frêche consiste en un contrôle du culte musulman poussé jusqu’à la caricature. Maire sans interruption de 1977 à 2004, il a multiplié les déclarations à l’emporte-pièce. Le 9 février 2002, au cours de l’inauguration d’un centre funéraire musulman, il assène : "Le représentant des musulmans, il n’y en a qu’un, c’est moi ! Il n’y a pas plus de communauté harkie que de communauté marocaine ou algérienne. Ici, ce n’est pas eux qui décident." La déclaration fait scandale. Les représentants des harkis quittent la salle.
http://www.minorites.org/article.ph...

« J’espère qu’il sera meilleur que l’autre abruti » : c’est en ces termes que Georges Frêche, président de la région Languedoc-Roussillon et de Montpellier-agglomération, a commenté l’élection du successeur de Jean-Paul II. Georges Frêche aurait également déclaré, en parlant du nouveau pape d’origine allemande et du bombardement de Dresde par les Alliés pendant la Seconde guerre mondiale : « C’est dommage, ils en ont loupé un. » (26/04/2005)
http://www.minorites.org/article.ph...

« Nous sommes des gens de gauche respectables. Nous travaillons, nous militons et nous ne sommes pas des abrutis comme le prétend Georges Frêche. Mais nous sommes aussi catalans et nous tenons à le rester » (10/10/2005)
http://www.minorites.org/article.ph...

LE PROJET de création, à Mont pellier, d’un musée de la présence française en Algérie est-il déjà condamné ? Sur place, en tout cas, la municipalité voudrait désormais se donner le temps de la réflexion avant de prendre le risque de raviver les plaies de l’histoire. L’idée de ce musée a été émise il y a quinze ans par le socialiste Georges Frêche, tonitruant maire de la ville jusqu’en avril 2004. Pour lui, il s’agissait de mettre en valeur les apports de la présence française en Algérie de 1830 à 1962. Une manière de rendre hommage au passé des rapatriés d’Afrique du Nord, ses compagnons de toujours, qui pèsent aussi 20% de l’électorat local. (07/11/2005)
http://www.minorites.org/article.ph...

Des déclarations du Président (PS) du conseil régional Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, qualifiant mercredi de "gugusses" les parlementaires socialistes ayant proposé l’abrogation de l’article de loi sur les rapatriés et les harkis, ont suscité quelques remous à Montpellier.
Pendant l’interruption de séance, puis après la reprise des débats, M. Frêche a entonné le chant colonial "C’est nous les Africains qui revenons de loin". Le leader du Front national, Jean-Claude Martinez, lui a alors proposé une déclaration commune sur la vision de la présence française en Algérie.
A la fin du couplet, le leader régional du FN, Jean-Claude Martinez, applaudit : "Bravo Frêche ! Et s’ils te virent, tu sais que tu as toujours une bonne soupe de côté au FN." (01/12/2005)
http://www.minorites.org/article.ph...

François Loncle, l’un des députés qui, avec le président du groupe Jean-Marc Ayrault, ont défendu l’abrogation de la disposition controversée, s’est déclaré "étonné que Georges Frêche, qui fut par ailleurs un excellent maire, bénéficie de la protection constante de François Hollande et de la direction du PS". "J’attends que, dans ces circonstances, le premier secrétaire prenne ses responsabilités", a ajouté le député fabiusien, interrogé par l’AFP. (02/12/2005)
http://www.minorites.org/article.ph...

Le président du Languedoc-Roussillon, ancien maire de Montpellier pendant vingt-sept ans, est taxé depuis longtemps de mégalomanie. Mais cet ancien maoïste est aussi sujet à des dérapages verbaux et à des prises de position qui en font bondir plus d’un au sein même de sa majorité de gauche. (23/12/2005)
http://www.minorites.org/article.ph...

En octobre 2005, Midi Libre était privé de publicité et d’annonce par le président de région, dans des conditions qu’analyse l’article que nous publions ci-dessous, paru en novembre 2005 dans le n°5 de L’Accroche, « Le journal indépendant de Montpellier ». (Acrimed)
Un an sans publicité ni annonces légales. C’est la sanction qu’a annoncée le président de région et de l’agglo, à l’encontre du quotidien régional. Quant aux médias locaux, ils se sont bien gardés d’informer, en détails, leurs lecteurs sur cette décision.
http://www.acrimed.org/article2239.html



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 15h12 - Posté par

Bravo pour le lynchage mais c’est pas très constructif comme commentaire ...


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 16h43 - Posté par

il faut retenir que les propos outranciers d’un élu et la surdité d’un autre.Ces gens que nous avons choisi et élu Nous les responsables demandons aux Harkis et leur famille de nous pardonner ces erreurs V8


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 15h24 - Posté par

en plus, je sur que ce genre de liste à raccourci peut-être fait sur n’importe quel homme politique. Comme d’hab, ceux qui n’ont pas d’argument pour appronfondir un débat se tourne vers ce genre de lynchage affligeant ...


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 18h01 - Posté par

Le lynchage ce n’est pas rapeller les dires d’un pauvre sbir. Le lynchage c’est jeter en pature une "communauté" déjà sacrifié par l’histoire et par les hommes politiques de droite ou de gauche .
Je trouve toujours aussi consternant l’incapacité des militants de gauche ou d’extrème gauche de siaisir les enjeux de la question des Harkis et de leurs descendants. En effet l’amnésie historique tend à occulter que si il a existé des Harkis qui se sont engagés de leurs plein grés dans l’armée beaucoup n’ont pas eu d’autres choix. Obligation de rejoindre l’armée française par la force ou pour répondre aux actions de liquidation mené par le fln. En effet parmi les harkis se cotoient des parcours diversifié qui aboutissent sur le territoire français pour ceux qui ont survécu.
Aujourd’hui on continue de parler du problème harki selon les aléas de l’actualité. Cependant on oublie de dire qu’aujourd’hui le problème résiden principalement dans la situation des enfants des supplétifs de l’armée française. Certe les anciens subissent encore les vexations dû à leur état (beaucoup n’ont toujours pas le droit de rentrer en algérie). Mais le problème aujourd’hui des enfats est explosif et deviendra extrèmement violent quand il finira par rejoindre celui des enfants issuent de l’immigration de travail. Quoi qu’il en soit Frèche et le Ps se comporte comme à l’accoutumée avec arrogance. Il est grand temps de les faire tomber de leur pied d’estal.
Premiere deuxième génération on s’en fout on est chez nous.


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 18h47 - Posté par

En gros que des "dérapages" (sauf le dernier sur Midi Libre) qui lui reprochent d’être contre l’éclatement communautaire....en quoi Frêche n’est pas le "chef" des Musulmans de Montpellier ? Il l’est autant que des non-Musulmans !!!! c’est à dire qu’il l’est en tant qu’ELU des habitants. Moi je dirais pas "chef", mais ça c la tendance hyperautoritaire du bonhomme, qui n’a rien à voir avec la tendance ANTIRACISTE qu’on lui REPROCHE ici !!!

Au pasage, je trouve la "blague" sur les oreillons qd même nettement meilleure que les caricatures sur Mahomet...sans parler du fait que - du peu que j’ai lu là dessus - il me semblait que les pontes de l’Islam avait réagi à cette affaire de voile en disant "à Rome fais comme les Romains" (en substance). Comme quoi Islam et Catholicisme - malgré plein d’excès historiques (va t-on brûler Marx parce qu’il a été trahi par Staline ?) - sont des religions plutôt sympa par leur côté universel et non raciste. Malheureusement on entend surtout Ben Laden et St Nicolas Du Chardonnet :(

Levochik (agnostique)


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 18h34

Vous pensez que ne pas être raciste c’est accepter le voile, les prêches en arabe (ou en latin), la non mixité des piscines, le refus des mariages en dehors d’une "communauté" fantasmée. ? Ce "multiculturalisme" pseudo antiraciste - dont Sarkozy est au passage le meilleur héraut - est la base de la ségrégation...à peu près acceptée dans certaines cultures (je pense au Canada, mais je crois sans y être allé voir que c itou ds les autres pays anglo saxons) mais pas chez nous.

Tout est une question de valeur effectivement, mais attention à bien ouvrir les yeux et à ne pas défendre une ségrégation réellement raciste contre un républicanisme type 1789, parfois violent contre ses immigrés (surtout avec Frêche, qu’on peut difficilement taxer de langue de bois), mais fondamentalement non raciste. Je serais prêt à parier que la variable "sauveur de Juifs en 40" est plus fortement corrélée à "électeur FN en 90" qu’à "pour la liberté du voile en 2000"...

Au passage, une comparaison amusante que j’ai entendue au sujet de la loi contre le voile (que je juge personellement stupide parce qu’elle existait déjà et que ça a été fait sur fond de "loi spéciale pour les musulmans et pour récupérer des voix" avec en parallèle désaveu de la part du Conseil d’Etat des proviseurs ayant tenté de faire respecter la loi de 1905) : "la loi contre le voile des Musulmanes me fait penser aux lois contre les Juifs sous Vichy". Sauf qu’en fait c’est exactement l’inverse qt aux intentions : stigmatiser certains ds le premier cas, déstigmatiser ds le second cas. Je déplore la violence de la "déstigmatisation", mais en tant que fervent adepte du "droit du sol - t’es là tu vis avec les autres", je suis, sur le fond, complétement pour.

Cordialement,

Levochik (Moscou/Montpellier)



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 19h00

il faut arréter de diaboliser à tort et à travers, c’est bon pour personne, c’est notre époque qui réclame qu’on ferme sa gueule, plus personne n’ose l’ouvrir, c’est partout comme ça, dans les entreprises aussi, fermez vos gueules et faites vous oublier, c’est pas sain, c’est ce que réclament nos ennemis, les ceux qui s’approprient le monde pendant ce temps



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 19h31

Vos propos sont aussi outranciers que ceux de Mr Fréche et donnent bien facilement dans le cliché à mon avis.



Et la droite ?
14 février 2006 - 19h42

Certes Georges Fréche s’est montré blessant. Mais en rappelant que la droite gaulliste a laissé en 1962 des dizaines de milliers de harkis se faire égorger sur les quais où l’armée française les avait refoulés, les livrant aux tueurs, il a fait oeuvre utile. Comment un harki peut pactiser avec une droite qui fut complice d’un tel massacre ? Comment oublier les condition indignes dans lesquelles furent reçus les harkis réfugiés en France ? Et aujourd’hui, qui entretient le racisme sinon la droite UMP ? Alors que Fréche ne soit pas un saint OK. Mais la droite...



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 19h47

cela ressort du cas psychiatrique : un spécialiste pourrait nous renseigner sur la perversion du grossier personnage, qui manie l’injure et la bétise en arrivant à entrainer derrière lui une équipe de moutons ?

arlequin



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 20h43 - Posté par

j’ai assisté ce même jour à un discours de Freche, à l’occasion de l’inauguration de studios de répétion à la salle Victoire2.
C’était un déballage impressionnant de démagogie et de mégalomanie.
Il n’a cessé de se glorifier par rapport à ces actes en faveur de la musique disant à plusieurs reprises "nous avons fait.." puis se reprenant "j’ai fait...",
il s’est fait applaudir par sa cour lorsqu’il a promis une augmentation de salaire pour la directrice du Zénith et celle de la salle Victoire, précisant bien qu’il savait, lui, que les jeunes à qui il "offrait" un zénith et une salle rock allaient voter pour lui.
Puis il nous a retardé notre répétition en défilant avec sa cour dans les locaux, s’installant à notre batterie pour tapoter bêtement pendant que sa cour applaudissez. Il est entré dans un local où répétait un groupe métal et un de ses adjoints ou collaborateur a eu un commentaire sympa : "on a bien fait de les parquer loin du centre ville".
Bref, on a perdu 1/2 heure de répet (qu’on a payé) et on était bien énervé.
C’était juste une petite anecdote.
Albu


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
15 février 2006 - 17h34 - Posté par

eh oui....en même temps l’opéra à 3.75 euros et le ciné à 3.70 c aussi grâce à la politique de la ville. Monde cruel tout en nuances de gris...


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 20h28

Frêche, c’est plus que le degré zéro de la politique.

A côté, Sarkozy est un enfant de coeur.
Aucun socialo ( hormis Fabius et Montebourg) n’a osé critiquer.

Faut dire qu’il ramène 5000 adhésions au PS, le Georges !

Du balai, du balai.

André.



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 21h06

Le mot "sous-homme" est évidemment extrêmement condamnable, mais il ne faut pas le sortir de son contexte, car je pense qu’il a été prononcé sous l’emprise de la colère.

Cela dit, que des Harkis qui ont été fourrés jusqu’à la moelle par les gaullistes, viennent maintenat cirer les pompes des UMP est à désespérer de l’intelligence humaine !



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 22h12 - Posté par

Désolé mais je crois que t’es loin du compte.

Visiblement tu connais pas le cheminement politique des harkis depuis20/30 ans.

En plus , il n’ y a pas d’excuse à de tels propos .Vocabulaire de troisième reich.

Et pour finir, sur ce sujet, le PS heritier de Guy Mollet socialiste faiseur et accelerateur de la guerre d’Algerie n’ a jamais su se regarder dans une glace sur cette question.

Evidemment les gaullistes ont de lourdes responsabilités pour la fin de la guerre.

mais qui a poussé de nombreux harkis vers Chirac ?

C’est le PS et son immobilisme , le même immobilisme pour la rafle du Vel d’Hiv.

En 81 , Mitterrand , contrairement à 74 , a recueilli pas mal de voix harkis .

mais après , rien , rien .

Mais qui est donc ce PS français pour donner des leçons ?

Chirac, tout en etant issu du RPR gaulliste a fait une declaration courageuse le 25 septembre 2001 .
Le seul debut de reconnaissance d’une responsabilité des autorités de l’epoque dans le drame des Harkis , c’est Chirac qui l’a fait.

Au PS , à part Montebourg qui a denoncé une fois le passif Molletiste.....aucun elephants ne condamne Mollet...et durant le premier septennat de Mitterrand...le PS n’a en rien amelioré la situation sociale des Harkis

Enfin aujourd’hui peut on dire que les elus UMP soient tous gaullistes ? Non....et en plus il s’agit d’autres personnes.....donc la reflexion de Frêche ne tient pas la route.

Car il est aisé de lui rétorquer que l’argent destiné à soutenir au plan scolaire, social et culturel les harkis , argent géré par l’agence ONASEC , située en languedoc roussillon , à Carcassonne, dans les années 83 à 86.....cet argent a été detourné et utilisé dans des actions sans rapport avec les harkis.

Qu’on ne vienne pas dire que Freche ignore ce scandale qui a fait la une des journaux en 88/89/90/91....et l’oNASEC avait été mis en place par les socialistes , le gouvernement Maurroy puis a continué sous le GVT Fabius.

Les gens de droites, la droite qui mime Le Pen) qui ont courru derriere Le Pen sans parvenir à le degonfler bien au contraire ont ausi fragilisé les harkis.

les gaullistes ont abandonné à la mort les harkis et ceux qui ont été rapatriés ont vecu dans la relegation longtemps.

La gauche PS qui projete la periode de Vichy sur la guerre d’Algerie ne veut pas entendre les harkis , oublie la responsabilités des gaucches qui ont voté le spleins pouvoirs à l’arùmée en algerie en 56 sous Guy Mollet.

apres 81 la gauche PS cautionne le vol de fonds destinés aux harkis ( insertion, scolarité, culturel)....à cette epoque les magistrats n’avaient pas encore l’habitude de mettre en examen hauts fonctionnaires et politiques.....il a fallu attendre affaire Carignon ( RPR) , boucheron (PS)..


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
15 février 2006 - 20h25 - Posté par

Je ne sais si je suis loin du compte, mais toi, tu es en pleine interprétation de ce que j’écris.

Quels sont les termes qui te permettent d’interpoler une amorce de dédouanement du parti socialiste ?
Et M. Frêche est-il d’ailleurs un élément représentatif du PS ?
Quel mot encore, te fait penser que j’ignore la mégalomanie du personnage ?

Je sais au moins autant que toi que le PS a toujours été un parti de va-t-en-guerre : bien avant le ministre belliciste François Mitterrand des années cinquante, dès 1914, les sociaux-traîtres ne sont-ils pas partis la fleur au fusil, ravis d’en découdre avec les Boches ?
Et qui peut oser affirmer que Jean Jaurès aurait, après cet atterrant constat, démissionné de son parti avec fracas ?

Ce qui me débecte, c’est uniquement de voir les harkis aduler l’UMP, seul et « digne » héritier du gaullisme, leur ignoble bourreau de 1962.
Et ce ne sont pas quelques paroles de Jacques Chirac, dont nous connaissons tous le caractère lénifiant, démagogique et calculateur, qui sont de nature à me faire changer d’avis.

Mais à te lire et à ta manière de condamner davantage le PS que l’UMP, on peut se demander pour qui tu roules…


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 19h44 - Posté par

Pour qui je roule ?

relis un peu, je dis que le PS se donne bonne conscience mais je n’exonere en rien les gaullistes et en particulier ceux qui ne trouvent rien à redire à la gestion de la fin de la guerre.

Maintenant , je te recommande d’aller sur le nouvel observateur, y a un article du Professeur d’Histoire Gilles Manceron , vice president de la Ligue des droits de l’homme....et tu jugeras .
Ou fait une recherche par googl actualités , ’’ Frêche..Manceron’’

Tu me dis qu’il est pas representatif , Frêche.....mais alors que fait Hollande par rapport à ça ?

Relis moi encore une fois, je parle aussi de la droite dure qui a courru en vain derriere Le Pen .

Quant à Chirac, mon allusion visait à souligner qu’il est quand même eincroyable que ce soit lui qui ait fait les declarations remettant le plus en cause une histoire officielle et de bistrot sur les harkis .

Les droits de l’homme , ça existe et parait il , c’est la gauche socialiste heritiere de Jaures et de Clemenceau ( qui avait denoncé la situation coloniale et les inegalités en algerie très tôt et à nouveau après 1918) qui les défend le mieux.

Or que voit on... ? après les 2 decennnies de silence après la guerre d’algerie ? Le PS, avec une generation qui n’ etait pas engagée dans ce conflit est incapable d’apprehender cette histoire , en depit de travaux d’histriens, incapable de prendre la mesure des grandes difficultés des harkis dans les decennies qui ont suivi leur arrivée en France.

La legitimité des revoltes algeriennes n’est pas discutable et elles ont commencé bien avant le FLN d’ailleurs.

Le probleme c’est que le PS se drape d’une position decolonisatrice sans denoncer l’engagement socialiste de guy Mollet et du PC aussi en faveur des pleins pouvoirs à l’armée en 56.

Bref , on projete 39/45 ,Vichy et la milice sur la guerre d’algerie , on cache un racisme latent en le maquillant d’un discours ideologique dans laquel les harkis sont assimilés à la milice , (groupe en 39/45 ideologiquement convaincu par les these nazies ).....c’est l’aubaine pour detourner le regard et ne pas se préoccuper des harkis pendant des années, ni les parents , ni les enfants pendant des decennies.

Et dès qu’il ya une attaque, une petite critique.....on crit , à mais c’est pas nous , c’est la droite , les gaullistes qui sont coupables. Est ce là une attitude responsable ? botter en touche , c’est parfois bon au Rugby mais pas quand on veut être un grand parti socialiste européen !

Alors comme ça , pas d’interêt pour les harkis pendant des années et on s’etonne que ces gens qui n’ont que la France soient ballotés et votent pour beaucoup Udf ou UMP ( Chirac).

En 81 et même en 88 , le PS en a eu en grand nombre des voix d’enfants de harkis et s’il en a perdu, c’est à lui de se poser les questions.

Moi j’essaie d’expliquer , et toi tu veux coûte que coûte sauver les meubles et exonerer peu ou prou Frêche.
Soit socialiste , si tu l’es mais ne te compromets pas avec des elus charlots .

T’inquietes , y a un ou 2 bouquins en preparation sur la vie politique en Provence de 1970 à aujourd’hui.( sociologie politique,..).
y en a qui vont reviser pas mal de leur certitudes .

A commencer par cette inexactitude qui consiste à dire que les villes FN durant les années 90 en Provence etaient des villes d’implantation harkie. Orange , Vitrolles, Marignane devenues FN par le vote Harki. simplisme d’etudiant inculte ou militants au cerveau atrophié.

Beaucoup savent que ces villes ne sont pas au nombre des villes et villages d’implantation de harkis.

Il serait bon aussi de faire une etude pointue sur la vie politique dans la petite couronne parisienne durant ces 3 dernieres decennies ( hauts de seine ( majorité RPR), val de marne ( majorité PC), seine saint denis ( majorité PC). ça ferait du bien à bon nombre.


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 20h40 - Posté par

Je me fous de Frêche et du PS, mais avec cette affaire, il me semble que l’on monte en épingle quelques mots malheureux qui ont pu être prononcés dans un contexte bien particulier. (Qui n’a jamais dit de conneries sous le coup de l’émotion, de la surprise ou de la colère ?)

Et si je peux comprendre que les harkis n’aient aucune envie de voter PS (ça tombe bien, moi non plus !), pourquoi ne votent-ils pas PC ou extrême gauche ?


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 21h26

De Papa d’Oc à Frêchescu en passant par Neron du Languedoc ou Septiman 1er, l’ubuesque Frêche n’a usurpé aucun de ses surnoms. Pour changer de la peste Blanc, de ses alliés FN et d’une gestion clanique de le région, ceux qui croient encore en la farce électorale se sont offert quelques années de cholérat frêchien. Faute d’être capable d’imaginer un système dans lequel ces personnages auraient trouvé enfin leur place :les poubelles de l’histoire.Caricature de caricature d’homme politique, ex-maoïste toujours stalinien, ce gars là nous inventerait bien le "régionnal-socialisme" si on le laissait faire.



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
14 février 2006 - 22h20

j’hallucine !

Je lis ça et là que les propos de Frêche sont sortis de leur contexte !
Quand un élu parle de sous hommes, qui sont cocus et se font égorger comme des cochons, contexte ou pas contexte, l’énormité est dite, et dans la bouche d’un élu, c’est inacceptable.

A partir de là, il va devenir impossible de critiquer les propos de Sarkozy dits dans un certain contexte, ceux d’Hitler dits dans un certain contexte etc etc etc..

Hou, Hou, on se réveille les enfants.
Ce n’est pas parce que Frêche est de "gôche" qu’il faut jouer la politique de l’autruche et faire semblant de n’avoir rien entendu.

Antoine.



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
15 février 2006 - 11h17 - Posté par

ANTOINE, comme toi j’ai été d’abord très choqué.
Traiter un individu de "sous-homme" est signe d’un grand mépris et d’une grande bêtise.
Prends le temps de lire le commentaire qui retrace la version complète STP et tu verras que, si la bêtise est confirmée, niveau discussion de bar, les propos sont quand même sacrément sortis de leur contexte.
(4eme commentaire intitulé "Et si on disait vraiment ce qui c’est passé ?")

Quand sarkozy parle de racaille, il englobe en toute conscience l’ensemble des jeunes des cités.
On ne peut pas mettre honnêtement les propos dont il est question sur le même plan.
Encore une fois, je n’ai rien à foutre de Freche, les gens du ps me donnent très souvent des boutons, mais je n’aime pas la malhonèteté.
JP


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
15 février 2006 - 12h42 - Posté par

Mai dans les cités se sont les victimes qui parlent de "racailes" au sujet de déliquants notoires (qui existent), c’est même LEUR terminologie pour les désigner. L’amalgame instrumentalisé entre "racailles" et jeunes est un procés d’intention à des fins politiques, ni plus ni moins : tout le monde n’est pas dupe heureusement !


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
15 février 2006 - 19h30

"l’Algérie c’est la France..." blabla. Le plus scandaleux n’est-t-il pas que - malgré cette affirmation - il y ait tjrs eu un distinguo "Français musulman" (= Français basané, ou autochtone) et "Français de métropole" ? Après tout, si on s’en tient à la phrase cité, est-ce pire que "la Savoie, c’est la France" ou un truc du genre ? La France (comme bon nombre de pays) a été faite en recollant des morceaux, avec un coup de centralisme unificateur par dessus. Géographiquement ça me paraît moins absurde d’avoir fait ça (essayé) avec l’Algérie qu’avec la Réunion (Linguistiquement/culturellement c plus douteux...mais pas complètement loufoque, cf la Bretagne du 19e).
Après, au delà des mots, le pb central de la ségrégation...on tape bcp sur les hommes qui ont vécu la guerre d’Algérie, mais est-ce que ce n’était pas la fin naturelle et inéluctable d’un siècle de proclamation "l’Algérie c la France mais y’a des Algériens moins français que d’autres" ? Un truc foutu irrattrapable (comment dire au FIS "attendez là, on a déconné depuis le début, mais maintenant Ahmed pourra aller au Lycée avec Huguette..." ?)

Levochik



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
15 février 2006 - 20h21 - Posté par

Il y a des mythes fondateurs et cela est aussi valable pour les Etats, la nation.
Ne pas oublier aussi que la Déclaration Universelle des Droits de l’homme avait dès l’origine un caractère universel. ET, pour ceux qui ont le privilège de l’age, le temps ou l’usage des langues régionales étaient bannies dans les écoles au bénéfice du seul français. Aujourd’hui encore, on bataille, certains plus que d’autres, au niveau europééen pour conserver des particularités du Droit social français contre par exemple la mondialisation qui par définition procéde contre les régionalismes. D’ailleurs lorsque Chirac se déplace en algérie la jeunesse lui demande des visas en premier. Comme quoi les vues que l’on peut avoir sur ce sujet sont à géométrie variable et de plus ou moins bonne foi. Chacun y puise en fait ce qu’il arrange son confort matériel ou idéologique. Rien que de très humain.


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
15 février 2006 - 23h10 - Posté par

Comment pouvez-vous défendre le PS et son attitude pendant la guerre d’Algérie. Votre culture politique est au raz des paquerettes.

D’ailleurs cette attitude colonialiste du PS est toujours restée la même, car ce parti n’a jamais remis en cause le capitalisme et son développement naturel, l’impérialisme. Comme je le disais dans une intervention précédente, dans les années 80 à 90, le PS avec cet imposteur de Mitterrand (qui a autant été à gauche que moi je suis le pape) a perpétué la domination et le pillage des anciennes colonies de la France. Son maître d’oeuvre était son fils que les chef d’Etat africains appelaient "Papamadi"... Et lorsqu’il dit "l’Algérie c’est la France", c’est avec un esprit colonialiste de domination, de négation, de racisme et de mépris du peuple algérien.

Par contre, cela n’a rien à voir avec le processus de constitution de la nation française, qui est un processus complexe (parfois répressif), mais au final républicain, avec l’établissement du principe de solidarité et d’égalité national (même si le régime dominant est le capitalisme exploiteur qui cherche à détruire ces principes). La colonisation au contraire, est conçue dès le départ pour piller les richesses d’un pays et écraser ses habitants considérés comme des sous-hommes... Tiens, on retrouve les propos d’un certain Freche...


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 01h00 - Posté par

"Comment pouvez-vous défendre le PS et son attitude pendant la guerre d’Algérie. Votre culture politique est au raz des paquerettes."

Il ne s’agit pas défendre mais de comprendre ou essayer de comprendre.

"D’ailleurs cette attitude colonialiste du PS est toujours restée la même, car ce parti n’a jamais remis en cause le capitalisme et son développement naturel, l’impérialisme. Comme je le disais dans une intervention précédente, dans les années 80 à 90, le PS avec cet imposteur de Mitterrand (qui a autant été à gauche que moi je suis le pape) a perpétué la domination et le pillage des anciennes colonies de la France. Son maître d’oeuvre était son fils que les chef d’Etat africains appelaient "Papamadi"... Et lorsqu’il dit "l’Algérie c’est la France", c’est avec un esprit colonialiste de domination, de négation, de racisme et de mépris du peuple algérien."

Je veux bien vous croire, certainement même dans la mesure ou la parti socialiste est depuis longtemps un parti de gouvernement d’Etat avec tout ce que cela implique. Mais pour un anarchiste comme vous ou moi nous savons bien que la corruption est à l’origine même de la notion du pouvoir arbitraire des Etats-Nations, dont tout dérive. Il y a une logique intrésèque qui est dans le pouvoir même et c’est plutôt lui qu’il faut combattre.

"Par contre, cela n’a rien à voir avec le processus de constitution de la nation française, qui est un processus complexe (parfois répressif), mais au final républicain, avec l’établissement du principe de solidarité et d’égalité national (même si le régime dominant est le capitalisme exploiteur qui cherche à détruire ces principes)."

Cependant, je le fais remarquer ironiquement, la Suisse capitaliste donne plus dans le referendum local et nous pourrions difficilement dire que les citoyens sont plus mal lotis que nous dans la gestion de leur petit pays. Comme quoi il doit manquer quelques variables d’ajustements à votre démonstration. A contrario quelques rares pays qui veulent s’extraire de la mécanique capitaliste ne sont eux-mêmes en rien des modéles sociaux ou économiques de fait, ou alors je suis mal renseigné et je n’ai pas voyagé aux bons endroits depuis une trentaine d’années. Alors votre idéal se concrétise où et quand, ici et maintenant ou demain et ailleurs et à quel prix ?

"La colonisation au contraire, est conçue dès le départ pour piller les richesses d’un pays et écraser ses habitants considérés comme des sous-hommes... Tiens, on retrouve les propos d’un certain Freche..."

Certainement et cela depuis toujours, les colonies grecques puis romaines face aux "barbares", puis les "barbares" face aux romains ...etc, Et pourtant nous sommes le produit de ces colonisations successives ET si l’on fait le bilan, nous devons autant au droit Romain et à la notion de démocratie athénienne qu’à l’esprit de tribus qui animait les hordes gauloises. Comme quoi parfois, c’est à la lumière des siécles et seulement là qu’on peut évaluer justement la force et la vérité des idées.


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 13h43 - Posté par

Intéressant ce rappel à Rome effectivement. La Gaule a bien été une colonie, non ? Quel était le statut des Gallo-romains par rapport aux Romains-pur souche ? Selon Desproges, les Gaulois ont donné la gale aux Romaines... ;c donc qu’il y a eu mélange, donc racisme faible, n’est-il pas ?

A contrario, je crois qu’il y a eu peu de mélange en Algérie : quartiers blancs/ quartiers pas blancs. Seuls les pieds sont devenus noirs, c’est un mélange sacrément limité... J’ai peur de passer pour un affreux raciste de base, mais je me demande qd même si l’endogamie traditonelle de l’Islam n’est pas une cause importante de ça. Après tout, les Français peuvent avoir bcp de défauts, mais ils n’ont pas généralement pas refilé la gale qu’aux Romaines : les expéditions française (aux E.U ou en Afrique par ex) ont laissé des traînées de métissage, non ? Exception douloureuse de l’Algérie (ou du Maghreb) : cultures familiales trop différentes ?

Ceci dit la situation me paraît maintenant bien meilleure en France qu’alors en Algérie : les immigrés maghrébins ont des enfants qui se marient assez facilement avec les "Français de souche" (qqc comme 25% de filles nées d’Algériens mariées à un fils de Français si j’en crois Todd ds "Le Destin des Immigrés"....et mes yeux qd je me balade !) ça doit donner des boutons à Le Pen (ou plutôt à Sarko ?), mais ça devrait bien finir par se mélanger (à terme...40 ans c pas tant en fait). On sera peut être un peu plus foncé de peau (encore que la mélanine ne soit pas répartie de manière si dichotomique au Nord et au Sud de la Méditerranée), et ce de façon autrement plus agréable qu’à coups de lampe UV ;)

Levochik


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 15h48 - Posté par

"Intéressant ce rappel à Rome effectivement. La Gaule a bien été une colonie, non ? Quel était le statut

des Gallo-romains par rapport aux Romains-pur souche ? Selon Desproges, les Gaulois ont donné la gale aux

Romaines... ;c donc qu’il y a eu mélange, donc racisme faible, n’est-il pas ?"

Paradoxalement le racisme n’existait pas suivant nos "normes modernes", il y avait deux grandes classes de

citoyens, les libres et les non libres et ceux qui n’étaient pas citoyens romains. La Force intégrative de

Rome c’est qu’elle a rapidement, en moins d’un siècle concéder des statuts politiques équivalents au

bénéfice des élites locales. Rome procéda par "integratio" c’est à dire en transposant des modeles

culturels et en offrant de fortes gratifications pour tous ceux qui s’inscrivaient dans la gestion des

affaires publiques. Les gaulois etaient "de grandes gueules" ils firent de merveilleux avocats par exemple.

"A contrario, je crois qu’il y a eu peu de mélange en Algérie : quartiers blancs/ quartiers pas blancs.

Seuls les pieds sont devenus noirs, c’est un mélange sacrément limité... J’ai peur de passer pour un

affreux raciste de base, mais je me demande qd même si l’endogamie traditonelle de l’Islam n’est pas une

cause importante de ça. Après tout, les Français peuvent avoir bcp de défauts, mais ils n’ont pas

généralement pas refilé la gale qu’aux Romaines : les expéditions française (aux E.U ou en Afrique par ex)

ont laissé des traînées de métissage, non ? Exception douloureuse de l’Algérie (ou du Maghreb) : cultures

familiales trop différentes ?"

Les monotheistes rigoureux d’une manière générale fabriquent des cultures peut propice à l’intégration de

la pluralité culturelle. A Rome, pouvait coexister une multitude de croyances et de religions orientales,

mais le christianisme et même le Judaïsme posa probléme dans la mesure ou il s’agissait d’un

communautarisme dissident, refusant de sacrifier au culte de l’Empereur ce qui était un crime. La force

intégrative du groupe chrétien déstabilisa ou participa à la destabilisation de l’Empire Romain, et nous

pourrions dire que l’Islam aujourd’hui procéde un peu de la même manière concernant la toute puissance des

USA dans le monde (c’est un peu rapide mais cohérent sauf que les Etats-Uniens sont aussi des religieux

déterministes ce qui modifie radicalement les modalités). Les monothéistes ont un schema de fonctionnement

similaire et la "critique" que l’on pourra faire à l’un se retrouvera d’une manière ou d’une autre chez

l’autre.

"Ceci dit la situation me paraît maintenant bien meilleure en France qu’alors en Algérie : les immigrés

maghrébins ont des enfants qui se marient assez facilement avec les "Français de souche" (qqc comme 25% de

filles nées d’Algériens mariées à un fils de Français si j’en crois Todd ds "Le Destin des Immigrés"....et

mes yeux qd je me balade !) ça doit donner des boutons à Le Pen (ou plutôt à Sarko ?), mais ça devrait bien

finir par se mélanger (à terme...40 ans c pas tant en fait). On sera peut être un peu plus foncé de peau

(encore que la mélanine ne soit pas répartie de manière si dichotomique au Nord et au Sud de la

Méditerranée), et ce de façon autrement plus agréable qu’à coups de lampe UV ;)"

Levochik

Bien evidemment l’histoire des hommes c’est l’histoire du métissage, vivre ensemble consiste le plus

souvent à se rassembler autour d’un mythe fondateur de la société (souvent inconscient), c’est lui qui en quelque sorte détermine

notre façon d’être et de concevoir le monde. Le mythe chrétien, le mythe islamique ont des fondements

irréductibles pour les croyants, mais de manière plus radicale encore il s’oppose et s’opposera toujours au rationalisme authentique : n’oublions pas qu’avec le christianisme une certaine chimére orientale (croyances dans l’au-delà inconcevable pour des philosophes rationnalistes grecs par exemple) s’est imposée globalement à tous comme une banalité en ’Occident pendant plus d’un millénaire. Contrairement à ce qui est souvent dit, nous sommes donc plus orientaux dans nos mentalités que par exemple, certains extrêmes orientaux. Ce à quoi nous assistons actuellement est une compétition entre deux mytologies orientales, le protestantisme déterministe etl’Islamisme détermiste. LA photo de Bellaciao illustrant Bush cote à cote avec B.Laden résume tout. Un Dieu unique qui ordonne le monde avec ses chefs de guerre, parce que le marché de la croyance est grand ouvert à l’heure de la mondialisation !


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 09h21

« Sans la participation la plus large de tous, il n’y aura pas d’identité,
il n’y aura pas de dignité, jamais non plus, il n’y aura de citoyenneté. »
François Mitterrand - BRON (69) - 1990

Paris le 14 février 2006

COMMUNIQUE DE PRESSE

Suite aux excuses de G. Frêche à la population harkie le Parti Socialiste considère que l’affaire des injures racistes est close.
Les militants socialistes réunis dans Prairial 21 pensent le contraire et estiment que le moins que puisse faire le Parti Socialiste est de réserver à un fille ou fils de harki la 2ème circonscription de l’Hérault, circonscription dont G. Frêche était député.



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 11h02 - Posté par

Quand on chasse sur le terrain de la Droite et l’Extrême Droite, c’est qu’on n’a rien d’autre à proposer : l’affaire FRÊCHE c’est la caricature de la décadence du PS. Cela existe ailleurs à PAU par exemple avec notre Sent Pansart (Carnaval) Ubu, maire absolu PS. Quand on vous disait que la France remodelée, décentralisée façon MAASTRICHT (Droite et PS) produirait des Fermiers Généraux comme dans l’Ancien Régime, de véritables potentats, des mafieux, gouvernant par le clientélisme. Nous y sommes : celui de PAU se vantait dans le journal SUD-OUEST d’être milliardaire parce qu’il n’aime pas compter quand il dépense.Où est l’idéal socialiste ? Il l’ont perdu dans un grand bruit de chasse d’eau. Le mal est grand parce que ces individus Droite ou PS pullulent et très souvent jusque dans les plus petits villages.Le règne de la marchandise a gagné les consciences car dans ces milieux élus, entreprises, et petits "lobbies" associatifs, on sait se vendre au plus offrant et on sait de l’autre côté acheter, se faire acheter faire des promesses et verser quelques prébendes. Les droits sont accordés comme des privilèges qu’on négocie contre des voixet les lois et règlements sont faits pour être tournés quand ils vous sont défavorables. Putain, c’est ça la Démocratie ? C’est ça le Socialisme au PS ? Comment on fait pour gagner à Gauche avec de telles casseroles : on se prend des gamelles et on en a pour longtemps. Jdes P


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 12h46 - Posté par

Et oui, le pouvoir encore et toujours le pouvoir sans véritables contre-parties. C’est pour cette raison que les citoyens, hommes libres, doivent se constituer de manière à avoir un cadre légal de contrôle des finances publiques et des collusions d’intérêts entre certaines entreprises privées et le pouvoir politique. C’est bien à ce niveau que nous sommes particulièrement en retard : a force de magnifier et de tout chercher à résoudre par l’homme politique providentiel et mythique (comme si un homme pouvait résumer à lui seul la complexité et les désirs de la pluralité des gens qu’il administre), on fait de cet animal public un plénipotentière qui peut légalement nous contraindre à des choix de vie abérants et qui sont parfois à l’opposé même de ce pourquoi il été élu : de droite à gauche c’est la même chose car c’est le cadre institutionnel qui est périmé et dont profite une caste et ses affidés, en toute légalité. Admettons que nous désirions vivre d’une manière parfaitement socialiste dans une communauté élective, et bien ce Droit nous sera retiré par la contrainte législative, et de la même manière pour tous les choix consensuel que nous pourrions faire en communauté idéologique. Tant que la contrainte et donc la violence et le non respect des Droits des individus ne seront pas pleinement respectés il sera vain de penser à une amélioration du fait politique institutionnel et de tout ce qui en dérive.


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 13h31 - Posté par

POUR TOUT CEUX QUI NE CONNAISSENT PAS G ;FRECHE
VOILA SEPT ANS QUE J4HABITE A MONTPELLIER ET SACHEZ QUE TRES TRES TRES PEU DE CHOSES PEUVENT SE FAIRE QUI NE VONT PAS DANS LA LOGIQUE FRECHIENNE ; C A D UN DELIRE PHARAONIQUE D UNE CITE DU FUTUR AVEC DEUX OU TROIS CENTRE VILLE ;UN CENTRE HISTORIQUE PLASTIFIE ;UNE ALTERNATIVE CULTUREL ET ARTISTIQUE QUASI INEXISTANTE.....ET OUI TOUT çA, CAR FRECHE EST Là DEPUIS PLUS DE TRENTE ANS !!!!!!! TRENTE ANS DE POUVOIR DANS SA REGION.....çA MONTE A LA TETE....CEST SUR !!!!

IL Y A DES REGIONS QUI ONT LA GAUCHE CAVIAR.......AU LANGUEDOC ON A LA GAUCHE FEODALE......


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 13h57 - Posté par

vous pouvez pas écrire en minuscules comme tout le monde ? ou vous vous prenez pour...Georges Frêche ?


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
16 février 2006 - 19h50 - Posté par

Pour information

Nous voulons que le PS
prenne une position officielle"

NOUVELOBS.COM | 13.02.06 | 15:29

par Gilles Manceron,
vice-président de la Ligue des droits de l’homme (LDH)

Peut-on trouver une explication aux propos de Georges Frêche ? Selon vous, est-ce simplement du racisme comme le soutient le MRAP ? N’y a-t-il pas une méconnaissance de l’histoire des harkis ?

 Il y a bien sûr une méconnaissance de l’histoire. Il y a certainement aussi une motivation électoraliste à courte vue mais c’est vrai que Georges Frêche montre ici qu’il connaît mal l’histoire des harkis. Les harkis ont été pris dans le tourbillon de l’histoire, pris de tous les côtés, entre les demandes de soutien dans les maquis et dans l’armée. C’est véritablement le drame des paysans algériens, car c’était bien eux les premiers concernés. Les taxer d’être des traîtres, des collaborateurs calqués sur le modèle français comme le fait le président Bouteflika, n’a pas de sens. Ils n’avaient pas de parti politique, ils étaient peu scolarisés, voire illettrés.
Et cette idée que les harkis sont des traîtres est largement répandue en Algérie, en France et même à gauche.
La LDH n’envisage pas de porter l’affaire devant les tribunaux comme le fait le MRAP.

Nous avons décidé de publier un communiqué pour interpeller le PS afin qu’il condamne les propos de Georges Frêche, qui est tout de même président de région. D’autant que Jack Lang était présent et qu’il a dit qu’il n’avait pas entendu. C’est pour cela que nous voulons que le PS prenne une position officielle.

Le tollé provoqué par ces déclarations relance le vieux débat sur les harkis. Selon vous, comment mettre fin à cette situation floue, à cette méconnaissance ?

 Avec un certain nombre de partenaires, nous organisons un colloque le 4 mars sur les harkis dans l’histoire de la colonisation.
Il s’agit de restituer la complexité de l’Algérie rurale de l’époque, de comprendre tout ce qui a pu conduire à des décisions contradictoires. Il faut que l’Algérie reconnaisse une histoire dont les gens n’ont souvent pas conscience. Il faut casser beaucoup de représentations complètement fausses. Il faut surtout reconnaître la complexité de cette histoire : comprendre la responsabilité de la France et les promesses qu’elle n’a pas tenues, comprendre les traitements discriminatoires qu’ils ont subi à leur arrivée.
Ce sont ces mêmes discriminations de type colonial que l’on retrouve aujourd’hui.

Aujourd’hui, quelle est la situation de la communauté harkie en France ? Et en Algérie, comment sont-ils perçus ? L’opinion de Bouteflika est-elle majoritaire ?

 La communauté harkie est encore sous le coup des discriminations prises contre elle à son arrivée. Aujourd’hui, les petits-enfants vivent dans des cités proches des anciens camps de harkis. Ces cités sont comme les lègues des camps d’origine. La communauté est toujours marginalisée, toujours stigmatisée, toujours vue de façon simpliste comme des traîtres. Aujourd’hui, ils souffrent d’une double stigmatisation puisqu’en plus ils portent des noms d’origine maghrébine. C’est une situation très délicate.
En ce qui concerne le point de vue de Bouteflika, il est souvent partagé car il arrange les Algériens. Tous les harkis ne sont pas partis à la fin de la guerre. Il y avait beaucoup de situations difficiles internes à la société algérienne. De ces problèmes-là, ils n’en parlent pas trop, et au contraire, ils stigmatisent les harkis partis en France pour externaliser ce problème qui est au cœur des préoccupations de la guerre.
Aujourd’hui, quand des gamins algériens se disputent, le mot "harki" revient souvent. La société algérienne a donc du travail à faire pour que les anciens harkis puissent circuler librement en Algérie, être enterrés en Algérie…

Propos recueillis par François Sionneau
(le lundi 13 février 2005)


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
17 février 2006 - 00h03

Voilà un monsieur qui a déclaré n’avoir rien entendu des propos de son ami Georges et qui maintenat dit le contraire en le défendant bec et ongles : "Mais que l’on puisse lui attribuer, au-delà de cette engueulade provoquée dans un contexte de recueillement, des pensées et des propos à l’encontre des Harkis, c’est faire un contresens que je ne peux accepter. C’est à l’encontre de la philosophie de cet homme et de ses actes.".

Il défend son ami à n’importe quel prix !

Est-il digne de confiance ?

Un Président de la République doit être, avant tout, impartial. Peut-il être celui-là ?

Durdo REIL



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
17 février 2006 - 10h00

Georges Frêche est une caricature d’homme politique raciste indigne de ses fonctions de Président de région
Quand a Jack Lang l’autiste du PS qui défend ce facho de peur de perdre le précieux soutient de la fédé PS du coin et bien il est tout simplement indigne d’accéder a la fonction de Président de la République

Daniel



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
18 février 2006 - 13h41

Le 18 février 2006,
Concision.
Les paroles ont été dites . Point barre. Irresponsable adhérent "Les Verts" BZH, j’ai demandé une procédure d’exclusion du PS de l’individu dont je ne peux pas viscéralemnt écrire le nom.
Aucune réponse de Ayrault, LeBranchu, Voynet, Moriceau, Mamere, Hollande, les verts bretagne ETc..
Les réactions des loups ( on ne se dévore pas entre les loups ) ont été bien fraîches.
J’ai lu avec passion ( j’ai 66 ans bientôt) les messages.J’en reste à une seule conclusion-action : l’individu n’a plus de caractère humain.Il doit être frappé d’indignité nationale. Hélas sans plus de compassion.
Ce qu’il a fait avant pour ou contre son microcosme ( Réponse à Yann et Boris) n’a pas à entrer dans le débat... non plus que l’histoire des harkis (d’accord sur la guerrisation par guy mollet) que je soutiens bien sûr.. non plus que les digressions sur l’Islam ... et les vignerons sans eau.
L’emprise de la colère n’est pas une excuse. Loin de là : elle laisse s’épanouir les pensées et les entiments les plus secrets ( et souvent les plus méchants). La colère peut faire d’un brave homme un assassin. Oui certainement ces paroles sont le fodement d’un Tsunami.
J’ai honte d’être de gauche tant que cet alien ne sera pas viré du PS
J’ai vraiment honte d’être français
Renaud breton mais plus fier de l’être . Un peu de grandiloquence "Ich bin ein Harki" PS : Djen dobre au gospodine levochik



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
22 février 2006 - 09h37 - Posté par

Tout est dit !

Durdo REIL


> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
24 février 2006 - 11h00

je ne connaissais pas votre site, mais bravo pour votre article !

oui ça fait peur !
et tous les mêmes, ils se taisent ou comme J Lang le défende.
c’est une honte,
on avait peur du front national, mais qu’a t-on aujourd’hui ?
et qu’aurons nous demain ?

mais ne peut on pas porter plainte pour diffamation et propos raciste ?

Il faut vraiment rester réveillé...

comme disait les Romains,
du pain, de la peur et des jeux.

Monique



> Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
1er mars 2006 - 23h57

Bonjour à vous tous
Si je suis choqué sur la forme employéé par Mr FRECHES,je ne peux remarquer que sur le fond les propos de Mr FRECHES restent fondés.
En effet oui ce sont les gaullistes qui ont laissés les harkis se faire massacrer sauf à penser que POMPIDOU, DE GAULLE, MESMER ne furent pas des gaullistes.
C’est un peu le syndrome de stockholm qui veut que les supliciés pardonnent à leur bourreau.
Quand je vois "le tollé" des élus UMP concernant cette affaire, les mêmes qui soutenaient jacques blanc grand humaniste prêt à pactiser avec le FN pour conserver ses mandats.
Je doute que ces moralisateurs soient les mieux placés pour donner des leçons.
Quand à la communauté harki elle a le droit d’etre indignée et je le suis avec elle par les mots de sous hommes mais elle serait aussi inspirée de revisiter au plus vite son histoire récente.



Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
31 décembre 2008 - 22h30

Chers modérateurs,

Quand je fais une recherche sur "Durdo Reil", ce texte n’apparait pas dans la liste des articles que cet auteur à publiés sur votre site. Je l’aurais manqué sans une recherche par Google.
Pourquoi cela ?

Merci d’avance pour votre réponse.



Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
31 décembre 2008 - 22h50 - Posté par

"Durdo REIL" n’est pas dans la liste des auteurs, liste qui n’est pas exhaustive...


Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
1er janvier 2009 - 12h15 - Posté par

Si, il y est !

Dans la liste des auteurs de a à e. Je viens de vérifier.


Les sous-hommes existent, Georges Frêche les a rencontrés !
1er janvier 2009 - 12h47 - Posté par

ooooops exact, trop speed hier soir :)

donc, à celui qui se plaignait de ne pas retrouver l’auteur, voilà :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?mot194

plus le moteur de recherche du site

je vois pas ce que Bellaciao peut faire de plus :)





La réponse de Cuba au coronavirus fait honte aux autres pays
lundi 6 - 15h40
de : JO
CHINE : durant l’Hommage aux morts du Covid19, BFM TV en manque de respect !
lundi 6 - 15h16
de : JO
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
lundi 6 - 07h48
de : Ernest London
CES PSEUDOS JOURNALISTES MAIS VRAIS ABRUTIS ...
dimanche 5 - 18h39
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Monsieur le Président, je lutte pour vivre et vous faites de moi, de Nous Français-infectés-cloîtrés des fantômes !
dimanche 5 - 18h14
de : Emily Geirnaert
La CAF t’informe...
dimanche 5 - 18h09
de : Najet
Journal de confiné (5).
dimanche 5 - 16h37
de : L’iena rabbioso
Les trois causes psychologiques de la crise du coronavirus : déni, suffisance, irresponsabilité
dimanche 5 - 14h14
de : jean1
Communiqué unitaire du 2 avril. La situation sanitaire de la France est grave !
dimanche 5 - 11h27
de : JO
Que se passe-t-il au Brésil ? A suivre !
dimanche 5 - 11h15
de : JO
COVID-19 : LA MACRONIE BIENTÔT DEVANT LES TRIBUNAUX ? (video)
dimanche 5 - 09h52
de : JO
FEU AU CENTRE DE RÉTENTION (Janvier – Juin 2008)
dimanche 5 - 07h11
de : Ernest London
Journal de confiné (4).
samedi 4 - 18h28
de : L’iena rabbioso
Campagne pour la libération immédiate de Georges Abdallah !
samedi 4 - 17h21
de : Jean Clément
CUBA : Tout le pays dispose de tests rapides pour détection du Covid-19
samedi 4 - 16h09
de : JO
Coronavirus : stock de médicaments pour quelques jours ?
samedi 4 - 15h55
de : JO
Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée
samedi 4 - 15h35
de : JO
Covid-19 : la crise économique qui vient
samedi 4 - 08h02
Postier·es sans masques, éditeurs sans scrupule
vendredi 3 - 18h45
de : Les Confiné·es
Journal de confiné (3).
vendredi 3 - 18h39
de : L’iena rabbioso
UN PNEU MON’NVEU...
vendredi 3 - 12h36
de : Mickael Wamen
1 commentaire
La Défense russe réagit aux articles critiquant l’aide de Moscou à l’Italie !
vendredi 3 - 11h58
de : JO
LQR : La propagande du quotidien
vendredi 3 - 09h37
de : Ernest London
Journal de confiné (2).
jeudi 2 - 22h04
de : L’iena rabbioso
Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat
jeudi 2 - 18h55
de : Yann Philippin, Antton Rouget et Marine Turchi
CORONAVIRUS : PAS DE CONFINEMENT POUR LES FRAIS BANCAIRES ...
jeudi 2 - 15h11
de : Mickael Wamen
Covid-19 des médecins Cubains en Bretagne ?
jeudi 2 - 13h06
de : Gael
Le jour d’avant, C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 2 - 10h28
de : Hdm
1 commentaire
Exemplarité et police : Se (re)tenir ou se lâcher !
mercredi 1er - 19h51
de : Christian DELARUE (MRAP)
Des nouvelles de la région rennaise
mercredi 1er - 18h12
de : jean1
CORONAVIRUS, RIEN N’EST TROP GROS POUR LA CLASSE ORDURIÈRE...
mercredi 1er - 17h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Coronavirus : Mais nous(La CHINE) on voit clair, HEIN/HEIN !
mercredi 1er - 14h46
de : JO
1 commentaire
Journal de confiné (1).
mercredi 1er - 12h09
de : L’iena rabbioso
Aérien, grande distribution, courrier, transports, les salariés tombent comme des mouches
mercredi 1er - 08h02
Bâtiment et construction : la Ministre, le patronat , les ouvriers, les syndicats.
mardi 31 - 22h49
de : Ch DELARUE
Survivre au virus : une méthode anarchiste
mardi 31 - 18h59
de : jean1
1 commentaire
Coronavirus aux Etats-Unis : Incroyable mais vrai, la Russie envoie des équipements médicaux !
mardi 31 - 13h37
de : JO
Crise sanitaire - Les derniers billets d’humeur d’un médecin urgentiste !
lundi 30 - 16h24
de : JO
2 commentaires
Mesures de confinement : les contrôles de police ne doivent être ni abusifs ni violents ni discriminatoires
lundi 30 - 13h35
de : la LDH
3 commentaires
CORONAVIRUS : LECLERC-VOYANT...
lundi 30 - 13h18
de : Mickael Wamen
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite