Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Radios associatives en danger de mort
de : radiosendanger.info
vendredi 3 mars 2006 - 16h40 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

ATTENTION !
RADIOS ASSOCIATIVES
EN DANGER DE MORT !

Appel à la création d’un Collectif national contre le projet de décret du fonds de soutien à l’expression radiophonique (FSER) et pour la défense de la liberté d’expression

L’Etat s’apprête, en toute discrétion, à porter un coup fatal à nombre de nos radios associatives non commerciales.

Alors que nous allons célébrer le 100ème anniversaire de la Radio en France et le 25ème anniversaire de la légalisation des radios associatives non commerciales, le Ministre de la Culture et de la Communication, par l’entremise de ses services (DDM/Direction des Médias), vient de rédiger un projet de décret tout simplement liberticide.

Et, dans le même temps, plusieurs membres de la commission des finances du Sénat viennent, lors d’une récente audience, de lui prêter leur concours, en demandant la vérification de l’audience effective et en suggèrant de diriger les stations non commerciales vers davantage de publicité !

Assignation à résidence

Il ne s’agit rien moins que de conditionner l’octroi d’une part substantielle de la subvention annuelle de fonctionnement -dite subvention FSER : Fonds de soutien à l’expression radiophonique- à l’acceptation, par les soins des Pouvoirs Publics, de projets éditoriaux présentés par les radios associatives.

Le financement, fondé autrefois sur des critères objectifs, laisse donc,aujourd’hui, entrer la possibilité de l’arbitraire. En effet, nul critère d’attribution n’est, ici, défini. En outre, il est probable que beaucoup moins de radios seront susceptibles d’accéder au FSER, du fait des divers interdits posés par le texte. Quand on sait, par ailleurs, que le versement, à certaines radios, de la subvention du FSER a plus de six mois de retard, on comprend que, dans ce décret, tout semble mis en place pour faire taire les radios associatives.

Il y a là une atteinte manifeste à la liberté éditoriale et, plus largement, à la liberté d’expression, principe inaliénable de toute démocratie digne de ce nom. Drôle de conception du « soutien à l’expression radiophonique »...

De la même façon, le projet de décret entend faire diminuer le niveau de subventionnement. En outre, le ministère s’accorde la capacité d’exercer un contrôle au sein même des radios associatives, par l’envoi d’experts mandatés par ses soins, afin de vérifier la bonne réalisation des projets éditoriaux préalablement validés, sous peine de remboursements des sommes allouées !

Enfin, l’administration centrale se donne dix mois pour traiter les demandes, son silence, à ce terme, valant... refus ! Evolution singulière de la pratique administrative...

Alors que la presse écrite d’information et d’opinion bénéficie d’une diversité d’aides sans aucun critère sélectif ni contrôle éditorial (quelle rédaction pourrait d’ailleurs, aujourd’hui, l’accepter ?), le ministre de la communication entend « assigner à résidence symbolique » un média libre (depuis la fin des années 70) exerçant une mission d’intérêt général.

Il est d’ailleurs significatif que le projet de décret ne fasse même pas référence à l’article 29 (5ème alinéa) de la loi du 30 septembre 1986 modifiée, article qui reconnaît l’accomplissement, par ces radios, d’une « mission de communication sociale de proximité ».

Pourtant, ainsi que le déclarait Dominique Baudis, Président du CSA, « les radios associatives ont une place à part entière dans notre paysage radiophonique et une mission essentielle à remplir notamment dans le processus de décentralisation engagé en France. Ces radios, au service du public, doivent donc continuer de participer au développement de la création radiophonique, à l’animation et à la communication sociale, à l’élaboration de projets de proximité porteurs de promesses pour l’avenir. Elles ont contribué à forger le succès de la radio en France, il est donc légitime qu’elles prennent part directement aux évolutions de la radio et qu’elles soient des acteurs de la radio du futur. »

Appel à front uni

C’est la première fois que l’Etat s’immisce ainsi dans le contenu éditorial des radios libres. Il s’agit là d’une intolérable dérive qui , si nous la laissions passer, pourrait inaugurer toute une série de mesures liberticides, à la fois vis-à-vis des radios associatives et de la presse en général, mais aussi de toutes les associations et du secteur culturel dans son ensemble. Le Ministre de la Communication, qui a encore, ces derniers temps, affirmé son attachement à la liberté d’expression, s’illustre, désormais, par des pratiques à l’envers de son discours. Voilà qui crée les conditions d’une réelle crise de confiance, bien au-delà de nos radios associatives...

En fait, force est de constater que, depuis 2004, de lourdes incertitudes pèsent sur le fonds et affectent la vie quotidienne des radios associatives, en menaçant leur avenir. Certaines révisent leurs projets à la baisse et réduisent leur personnel, au détriment de la "défense et illustration" des initiatives des acteurs sociaux, culturels et économiques de leur bassin d’émission. Et au grand désarroi des collectivités, toutes convaincues de l’immense apport des opérateurs de catégorie A dans le développement territorial.

C’est donc à la mobilisation générale et à la constitution d’un vaste front uni que nous appelons aujourd’hui. Ce collectif se doit de regrouper l’ensemble des organisations radiophoniques associatives, nationales et régionales, ainsi que toutes les forces vives de la Nation : médias, associations, artistes, acteurs culturels et sociaux, démocrates et auditeurs de nos stations, Pour que vivent nos radios libres, sans lesquelles la vie démocratique serait, en bonne part, muette.

Collectif Radios libres en danger, FRAdIF (Fédération des Radios Associatives d’Ile de France)

Signez notre présent appel, sous forme de pétition, sur notre site...
 http://radiosendanger.info



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Radios associatives en danger de mort
4 mars 2006 - 11h08

Vu sur http://radiosendanger.info

Le Ministre vient de décider l’abandon de ce projet de décrêt.
Un autre texte devrait être préparé avec une meilleure concertation des radios A.






"Tout sauf humaine" : Muriel Pénicaud vue par des salariés de Business France (video)
lundi 25 - 18h46
de : Complément d’enquête
TOUS ENSEMBLE dans les grèves et les blocages et vers une manifestation nationale
lundi 25 - 18h21
de : Front Syndical de classe
Vif échange entre Raquel Garrido (FI) et Ruth Elkrief (BFM) à propos de la démocratie (video)
lundi 25 - 18h18
de : La Luciole Mélenchantée
D’une manière certaine
lundi 25 - 16h24
de : L’iena rabbioso
Affaire Business France : Muriel Pénicaud était "informée de tout"
lundi 25 - 16h02
Après la marche, la démarche
lundi 25 - 15h50
de : Jean-Luc Mélenchon
Fête du livre des éditions Noir et Rouge Paris, samedi 30 septembre 2017
lundi 25 - 14h03
de : frank
30 000 personnes à la manifestation du 23 ? Vraiment ?? (8 videos)
lundi 25 - 12h33
de : Les Insoumis Charente-Maritime
Macron hué à Marseille (video)
lundi 25 - 12h11
Le patron de FO, Jean-Claude Mailly, estime que Muriel Pénicaud « fait le job ».
lundi 25 - 11h39
de : Marie-Cécile Renault
La marche du peuple et la diversion
lundi 25 - 11h11
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
La Résistance dans la rue face à la collaboration par Léon Landini résistant FTP MOI
lundi 25 - 11h09
de : Léon Landini
EN DIRECT- Loi travail : les chauffeurs routiers bloquent plusieurs sites
lundi 25 - 10h00
de : Luc Lenoir
Insoumission au Parlement et dans la rue, partout !
lundi 25 - 00h48
de : Christian DELARUE
Bastille !
dimanche 24 - 21h47
de : Gilles
manif rassemblement mardi 26 septembre devant sous préf Montargis 17h30 pour les contrats aidés EVS des écoles
dimanche 24 - 18h12
de : le Rouge-gorge
Sénatoriale , Macron et du Cynisme !
dimanche 24 - 14h05
1 commentaire
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 - 11h07
de : Jean-Luc Mélenchon
Et maintenant ?
dimanche 24 - 10h43
de : LE BRIS RENE
Alors, Laurent Joffrin : Le Pen ou Le Che ?
vendredi 22 - 21h49
1 commentaire
Loi travail : la contestation cherche un second souffle
vendredi 22 - 17h39
Contre le coup d’état social
vendredi 22 - 15h40
Et si la presse se portait plus mal encore que ce qu’on pouvait l’imaginer…
vendredi 22 - 15h13
de : Jacques Cotta
La France Insoumise doit se glisser dans tous les interstices de la société – Entretien avec Manuel Bompard
vendredi 22 - 12h51
Un ex-dirigeant de Lafarge reconnaît des versements d’argent à Daech en Syrie
vendredi 22 - 12h39
Rappel : 8 français sur 10 n’ont pas voté pour Macron : Une autre analyse des résultats
vendredi 22 - 12h36
de : clab
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 - 12h13
de : Front Social
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 - 12h00
VENEZUELA - Journée mondiale - Plan d’action
vendredi 22 - 09h36
de : Jo Hernandez
Quand Pierre Laurent appelait à voter Najat Valaud Belkacem
jeudi 21 - 19h59
de : Stafed
Mutuelle ex-Audiens et MRSCC : un devoir de transparence
jeudi 21 - 17h23
de : Observateur bien informé
Manif Soutien aux Catalans, Pau Vendredi 22 sept. 19h
jeudi 21 - 07h35
1 commentaire
Coup d’état social / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 21 - 02h47
de : Hdm
LA RÉVOLTE DES TERRES
mercredi 20 - 17h04
de : Ernest London
Code du Travail : FO accusé d’avoir réprimandé des militants ayant manifesté
mercredi 20 - 14h38
Emmanuel Macron, un mauvais président pour 56% des Français
mercredi 20 - 12h10
Coup d’État en Catalogne : la Guardia Civil prend d’assaut le gouvernement catalan (video)
mercredi 20 - 11h59
de : Antoine Gasquez
Le généreux cadeau à 300 millions d’Emmanuel Macron aux banquiers et assureurs les plus riches
mercredi 20 - 11h07
de : Hadrien Mathoux
1 commentaire
VENEZUELA : Les Etats-Unis ne sont pas les Maîtres du monde
mercredi 20 - 10h44
de : JO
23 septembre à la Bastille : la marche contre le coup d’État social
mercredi 20 - 07h59
de : Pierrick Tillet

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Abolissez les douanes et soutenez le libre-échange : alors, dans tous les domaines de l'économie, nos ouvriers seront ramenés au niveau de serfs et de pouilleux, comme en Europe. Abraham Lincoln 19eme
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite
Contre le coup d’état social
vendredi 22 septembre
Samedi 23 septembre 2017, donnons-nous rendez-vous à 14h00, place de la Bastille à Paris pour une marche contre le coup d’État social d’Emmanuel Macron, qui veut détruire le code du travail à coup d’ordonnances.
Lire la suite
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 septembre
de Front Social
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/stop-%C3%A... À travers cette pétition, nous proposons la tenue d’une table ronde permettant à tous les acteurs du mouvement social de s’entendre et proposer au plus vite une feuille de route unique et des actions communes... Amis et camarades, Comme vous, nous constatons que le programme de Macron n’épargne personne, des étudiants aux retraités, des jeunes bénéficiant de contrats aidés aux assurés sociaux, des (...)
Lire la suite
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 septembre
À la veille de la présentation des ordonnances, les syndicats opposés à la réforme du code du travail ont manifesté et appelé à la grève. Ces mobilisations traditionnelles sont-elles encore efficaces ? L’éclairage de Stéphane Sirot, historien du mouvement ouvrier. Regards. Après 1936 et 1968, la France est le pays de la grève générale, mais en pratique, depuis 1995, on évalue le rapport de forces dans la rue, en comptant le nombre de manifestants… La manifestation a-t-elle (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ : 3 JOURS POUR AGIR ET SE FAIRE PLAISIR
jeudi 14 septembre
de Info’Com-CGT
Venez échanger, débattre, discuter partager, vous amuser, partager un verre sur le stand d’Info’Com-CGT à la Fête de l’Humanité, avenue Lousie-Michel. :: : Concerts Roadmaster Officiel, Paul Exploit, Damien Accordémon, Palabre, Boris Pelosof :: : Débats Samedi 10 h 30 Inauguration du journal Moins Une, suivi du débat : Faire sauter le verrou médiatique : quelles initiatives pour une information indépendante ? Premiers invités : Pierre Souchon, rédacteur en chef (...)
Lire la suite
Les rendez-vous secrets de Berger et Mailly au ministère et au Château
jeudi 7 septembre
C’est le Canard enchaîné qui révèle les rencontres cachées aux travailleurs comme aux militants de leurs propres organisations de Berger et Mailly avec Macron le 28 août dernier, ce dernier ainsi que le premier ministre voulant " s’assurer qu’ils tenaient bien leurs troupes" !!! Afin de faire accepter la démolition du Code du travail contre de soit-disant contre-parties ! Des raisons supplémentaires pour que les travailleurs expriment leur colère et leur détermination le (...)
Lire la suite
LE 12 SEPTEMBRE, TOUS EN GRÈVE ET DANS LA RUE CONTRE LA LOI TRAVAIL XXL
jeudi 7 septembre
de Info’Com-CGT
Le gouvernement a présenté, ses ordonnances qui vont supprimer ou fragiliser de nombreux droits et continuer à déconstruire le Code du travail. L’heure n’est pas à baisser les bras ! Soyons déterminés dans cette lutte qui doit être la plus importante de ces dernières années car celles et ceux qui défendent ces ordonnances libérales veulent en réalité en finir avec nos acquis et conquis. Cette régression sociale ne se limite d’ailleurs pas qu’au Code du travail. Le (...)
Lire la suite