Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sortir du nucléaire : Oui mais comment ?
de : Stop Nogent
lundi 6 mars 2006 - 10h37 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Le " Réseau sortir du nucléaire " représente médiatiquement l’organisation antinucléaire. Cela pose problème car à la question : comment sortir du nucléaire ? les réponses du Rézo sont plus qu’ambiguës. Il paraît évident que pour être crédible le " Réseau sortir du nucléaire " doit donner quelques indications sur une stratégie de sortie. Les textes du Rézo sur ce sujet se résument à deux revendications : plaider auprès des citoyens pour qu’ils économisent l’énergie et demander au gouvernement de développer les énergies renouvelables.
La stratégie préconisée à court terme repose ainsi sur les économies d’énergie et la mise en place d’un énorme parc éolien. Mais si l’on met des chiffres sur les deux termes de ce scénario on s’aperçoit qu’il n’est pas valable si l’on vise une sortie rapide.

Demander à la population de réduire sa consommation électrique domestique de 50% ne réduirait en fait que de 15% la consommation électrique nationale (la consommation domestique représente environ 30% de la consommation électrique nationale). Cette vision néglige le fait que la consommation électrique ce n’est pas seulement ce que consomment les frigidaires, les machines à laver etc. car nous consommons beaucoup plus d’électricité : le métro et les tramways mais aussi les TGV, la chaîne du froid en amont des congélateurs, les antennes d’émission télé et les relais des portables etc. Il ne faut pas oublier que tous les produits que nous utilisons ou consommons ont nécessité de l’électricité pour leur fabrication. Il est stupide de focaliser les économies d’énergie sur la consommation domestique car l’ensemble de la production électrique consommée en France est consommée par l’ensemble de la population. Evidemment s’attaquer au " hors domestique ", par exemple aux installations scientifiques comme le CERN (environ 1 réacteur), aux réseaux de distribution de l’alimentation, au chauffage électrique des bâtiments publics (universités, écoles, bâtiments des conseils régionaux et généraux ou autres) poserait des problèmes bien plus compliqués que de culpabiliser les plus pauvres vivant sous les toits dans d’anciennes chambres de bonnes et qui n’ont pas d’autres solution pour se chauffer que d’utiliser des radiateurs électriques.

Demander une sortie du nucléaire sans proposer une stratégie vraisemblable revient à décrédibiliser dans l’esprit de la population la possibilité de cette sortie. En fait cela revient à renforcer l’idée que le nucléaire est inéluctable. Cela revient à renforcer la propagande EDF.

Il en est de même pour le développement des énergies renouvelables, essentiellement l’éolien. Dire que l’éolien, énergie locale non centralisée, va résoudre les problèmes énergétiques de Paris et des grandes villes ne tient pas la route. Même si tout le territoire français était couvert d’éoliennes cela ne résoudrait pas le problème de la consommation. Et même si on est fana des éoliennes leur développement ne pourrait pas se faire avant des années. Autrement dit, mettre en avant ce scénario comme solution pour la mise en arrêt du nucléaire c’est accepter le risque à court terme d’une catastrophe nucléaire.

Venons-en à l’arrêt des exportations d’électricité car c’est mettre la charrue avant les boeufs.
Si l’on arrêtait maintenant les exportations d’électricité cela ne changerait rien au nucléaire, sauf que cela engendrerait une perte de revenu pour EDF. En effet l’exportation d’électricité produite par nos réacteurs se fait quand il n’y a pas suffisamment de consommateurs en France. Si au lieu d’exporter, EDF mettait des réacteurs au repos cela ne changerait pas grand chose à la gestion nucléaire. EDF vend l’électricité exportée au prix de ce qu’on appelle en économie le " coût marginal ", c’est à dire le coût supplémentaire pour cette production. Pour le nucléaire ce coût marginal est simplement le coût du combustible qui n’est pas très important par rapport à l’amortissement des installations, au coût de la maintenance etc. Ne pas exporter à bas prix revient à dire que les soldeurs qui vendent à bas prix leur production perdent de l’argent alors que quel que soit le prix de vente cela leur rapporte plus que de la mettre à la poubelle.

L’arrêt rapide du nucléaire impose rationnellement qu’EDF remette en fonctionnement les centrales à charbon, qu’elle travaille rapidement à la mise aux normes " charbon propre " de ses installations ce qui n’est pas très coûteux, qu’elle les mette aux normes de ce qu’Alstom vend à la Chine au lieu de les mettre sous cocon et de les démanteler. Il faudrait en construire d’autres comme en Allemagne et en Espagne et développer les cycles combinés à gaz.

Ne rien dire sur la stratégie de mise au rancart et de démantèlement définitif par EDF du parc de centrales thermiques classiques (ou " thermique à flamme ") c’est accepter cette stratégie dont la seule conséquence est la pérennité du nucléaire.

Il est important, si l’on veut que les citoyens se préoccupent de la sortie du nucléaire :
- qu’on explique bien clairement le désastre qu’une catastrophe nucléaire peut déclencher. Tchernobyl ce n’est pas une catastrophe soviétique mais une catastrophe nucléaire.
- qu’on donne des solutions vraisemblables pour se passer de l’énergie nucléaire sans que cela conduise à un bouleversement fantastique de notre vie quotidienne.

En dehors de cette argumentation, la sortie du nucléaire présentée par le Rézo et les écologistes a finalement pour conséquence d’amplifier dans l’opinion générale la croyance en un nucléaire inéluctable et de renforcer ainsi le clan des nucléocrates de gauche et de droite. Il y a là une coïncidence assez étrange qui devrait poser problème. On en est loin !

Stop Nogent, lettre n°103.

Les énergies renouvelables

Penser qu’un développement rapide des énergies renouvelables, essentiellement les éoliennes, puisse remplacer notre parc électronucléaire, nous plonge en pleine magie.
Il est nécessaire de regarder les chiffres de près. Bien sûr la quantification de notre société est un mal mais on ne peut y échapper lorsqu’on veut montrer qu’il est possible de fournir à la population la quantité de TWh (térawattheures) électriques qui lui permet de vivre actuellement.
Dans tous les journaux écologistes, l’éolienne est le symbole d’une vie nouvelle. Chez les antinucléaires, même quand elle fait allusion aux dangers énormes de l’énergie nucléaire, leur production médiatique prendra l’éolienne pour illustration mais pas les malformations des enfants suite à Tchernobyl !
Ce qui n’est jamais indiqué c’est la comparaison de la production de ces éoliennes à celle les réacteurs nucléaires. Quand on en donne la puissance on ne signale jamais qu’une éolienne ne produit du courant électrique que lorsque la vitesse du vent est comprise entre deux limites : quand elle est trop faible les pales ne tournent pas assez vite, quand elle est trop forte il faut les mettre en berne pour éviter leur destruction.
L’efficacité des éoliennes sur terre ne dépasse guère 20%. On n’a pas de chiffres pour les éoliennes françaises mais personne parmi les écologistes antinucléaires ne les réclame. En Allemagne, que l’on peut prendre pour référence, elle est de 16%. L’efficacité électronucléaire d’un réacteur en bon état est d’environ 80%. Ainsi à puissance égale une éolienne est 5 fois moins productrice de courant. Les éoliennes les plus performantes de 2,5 MW (mégawatts) équivalent à 500 kW (kilowatts) nucléaires. Ainsi pour remplacer 1000 MW nucléaires il faut mettre en place 2000 de ces éoliennes et cela ne représentera que 1,6% de la puissance nucléaire installée française.
Les éoliennes en mer -off shore- sont plus efficaces que sur terre à condition qu’elles soient assez loin des côtes ce qui est le cas au Danemark (10 à 14 km pour le parc de Horns Rev) mais impossible en France car le sous-sol marin descend trop vite à partir de nos côtes. Les efficacités annoncées pour les offshore les plus performants ne dépassent pas 40%. Ainsi le parc danois de 160 MW de Horns Rev qui a fait des pages dans la presse est équivalent à 80 MW nucléaire (l’efficacité d’un réacteur nucléaire est de 80% quand il n’y a pas de gros problèmes) soit 6% d’un réacteur de 1350 MW.
Dans la revue " Systèmes solaires, l’observateur des énergies renouvelables " de novembre 2003 on note " Le parc pionnier de Port La Nouvelle prévoit 16 éoliennes d’une puissance de 2,5 MW chacune soit 40 MW ". Ce parc serait situé à 8 km de la côte et son efficacité atteindra difficilement les 40% du parc offshore danois. Avec une efficacité de 30% il serait équivalent à 15 MW nucléaires
Si l’on prend en compte les " cinq projets offshore dans l’air " mentionnés dans la revue, chaque éolienne ayant une puissance de 2,5 MW :
- 16 éoliennes à Port La Nouvelle
- 84 éoliennes à Port Camargue
- 40 éoliennes à l’Ile de Groix
- 20 éoliennes au large de Saint Nazaire
- 20 sur la côte ouest du Cotentin
ce sont des projets énormes et parfois délirants comme celui de l’Ile de Groix dont la première rangée d’éoliennes est située à seulement 1,5 km de la Pointe des Chats, le parc projeté par Shell couvrant une superficie en mer supérieure à celle de l’île et l’île faisant de " l’ombre " au parc par vent de nord-ouest !
L’ensemble des projets représente 180 éoliennes pour une puissance maximale de 450 MW soit un peu plus de 150 MW nucléaires. Rappelons que la capacité électronucléaire de la France est de 65 702 MW.

Il faut signaler qu’en Allemagne la production d’énergie électrique renouvelable autre qu’éolienne (déchets, bois, etc.) dépasse la production éolienne et ne fait pas tant de battage médiatique. (Voir le Bulletin 96/97, avril-juillet 2003). L’analyse du fantasme éolien en France demanderait un long développement, au moins en ce qui concerne les écologistes, car du point de vue du lobby nucléaire, Jeumont-Industrie fabriquant les rotors on reste dans la même " maison " et c’est le nucléaire plus l’éolien.

Stop Nogent, lettre n°99/100.

Lire :

 Charte pour l’arrêt immédiat du nucléaire

 Sortir de l’impasse nucléaire avant la catastrophe, c’est possible ! (Idem en PDF

 Arrêter rapidement 70% du nucléaire français avec le thermique classique aurait un impact totalement négligeable sur l’effet de serre



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Sortir du nucléaire : Oui mais comment ?
6 mars 2006 - 12h34

Il n’est pas raisonnable de vouloir stopper le nucléaire du jour au lendemain. Mais si l’on "fige" le parc nucléaire actuel, et que l’on se donne 15-20 ans, pour remettre au goût du jour les centrales thermiques vieillissantes, développer et optimiser les énergies alternatives qui existent déja et en découvrir d’autres, réduire les consommations inutiles (les vitrines après 23heures, les bureaux, l’éclairage public réduit de 30-50%, optimiser la co-génération et les process industriels) pourquoi pas ?
Kennedy s’était donné 10 ans pour aller sur la Lune, et il y est allé, avec des ordinateurs moins puissants que ceux que l’on trouve aujourd’hui en grandes surfaces.
Ce projet ne serait pas la Lune, tout existe déjà, il faut une volonté politique et populaire pour impulser cet élan, et cela crééra de l’emploi. Le nucléaire n’est pas une ressource inépuisable, si la Chine et l’Inde s’équipent de centrales, le problème se posera dans 30-40 ans pour l’uranium comme il se pose aujourd’hui pour le pétrole, avec les déchets en plus. Le salut de la planète est dans ce choix, tant environnemental que sociétal. Mais je conçoit très bien qu’il ne profitera pas à ceux qui tirent les ficelles actuellement. Ce sont eux qui bloquent.



> Sortir du nucléaire : Oui mais comment ?
7 mars 2006 - 16h03

D’accord sur de très nombreux points avec vous ...
sauf sur le fait qu’EDF met au rancard les centrales trhermiques à flammes.
Au contraire elle les remet en ce moment en état pour pallier à l’éolien industriel quand il n’y a pas de vent car il faut bien alimenter le réseau (barrages hydrauliques saturés, réacteurs nucléaires sans flexibilité).
De plus GDF + Suez, Paewo + Siemens sont en train de construire des centrales à gaz en Bretagne , en Lorraine etc...

Si vous voulez davantage d’informations, écrivez moi.

H. Texier
Alternative Citoyenne



> Sortir du nucléaire : Oui mais comment ?
12 mars 2006 - 23h14

J’aime bien le collectif Stop-Nogent, c’est même le bouquin des Belbéoch qui m’a fait sauter le pas du militantisme actif.

Personnellement, je suis plutot assez d’accord avec le scénario de sortie de rapide, suivi d’un scénario négawatt adapté.

Je serais assez d’accord avec l’article... s’il n’était pas faux.

Le rézo ne prone pas plus une sortie lente que rapide, il prone une sortie "la plus rapide possible".
Comme c’est son rôle de fédérer tout le monde, il fait connaitre tous les scénarii, dont celui de sortie rapide : voir l’excellente brochure de synthèse"par ici la sortie", partie 3 (p49) téléchargeable sur :

www.sortirdunucleaire.org/index.php...

Blaise CLEMENT - SdN Loire et Vilaine






C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
1 commentaire
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. John Fitzgerald Kennedy
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite