Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Mumia Abu-Jamal "J’ai besoin de vous !"
de : Mumia Abu-Jamal
lundi 6 mars 2006 - 13h17 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 26.8 ko

Le plus célèbre des condamnés à mort américains, citoyen d’honneur de la ville de Paris, nous livre, de sa cellule du couloir de la mort de la Prison de SCI-Greene en Pennsylvanie, un peu de son quotidien et beaucoup de son regard sur le monde. Vingt trois années d’enfermement n’ont pas entamé sa détermination à le changer. Entretien exclusif

Propos recueillis par Emmanuel Maistre

Traduction : Claude Guillaumaud-Pujol, Dany Khayat, Michel Thuriaux, Tim Broadbent.

ECPM : En France, vous êtes l’un des condamnés à mort américains les plus connus, une large part de l’opinion française suit votre affaire et ses rebondissements au fil des années. Pour nous, militants des droits de l’homme vous nous êtes devenus familiers, comme proche. Cela peut paraître incongru, mais j’ai envie de commencer cet entretien en vous posant cette simple question : comment allez vous Mumia Abbu Jamal ?
 Mumia Abu-Jamal : Tout bien considéré, pas mal. Je m’occupe : travaux d’écriture, courrier, lecture...

ECPM : A quoi ressemblent vos journées ?
 Mumia Abu-Jamal : Je me lève tôt (6 heures), je prends mon petit déjeuner et me rends dans la cour (en réalité la cage) pour quelques heures. Les activités quotidiennes constituent le coeur même de la prison ; je m’efforce de varier ces activités et de ne pas m’enfoncer dans la routine. J’ai toujours beaucoup à faire et il arrive que toutes les heures de la journée n’y suffisent pas. Je lis probablement beaucoup plus aujourd’hui qu’à l’époque où j’étais étudiant - j’en suis quasi-certain. En ce temps là, si je voyais un livre de 700 à 1000 pages, je poussais un gémissement ; cela ne m’arrive plus. Sinon, nos journées sont essentiellement rythmées par les repas. On déjeune vers 9h45 environ (c’est tôt !!!) et le dîner vient à 15h 45 (! !!).

ECPM : Et votre cellule ?
 Mumia Abu-Jamal : Les cellules sont dans l’ensemble petites, mais il est vrai que les cellules de la prison "générale" sont encombrées, avec deux occupants dans un espace prévu pour une seule personne. Ce n’est pas (encore) le cas pour les cellules du couloir de la mort.

ECPM : Beaucoup de condamnés à mort américains se plaignent d’une détérioration des conditions de détention ces deux dernières années, faites vous le même constat ?
 Mumia Abu-Jamal : Je crois - d’après ce que j’ai vu et entendu - que les conditions en prison ont empiré ces derniers temps, elles se sont durcies. Parmi les nombreuses raisons possibles, on peut citer en particulier ce qu’on appelle l’Acte de réforme des contentieux en prison (Prison Litigation Reform Act, PLRA), qui a été mis en place sous la présidence de Clinton, ainsi que d’autres lois des Etats qui ont limité l’accès des détenu(e)s aux cours. Le plus scandaleux est que PLRA et ces autres lois sont fondés sur des mensonges. Au cours des années 90, les procureurs généraux de divers Etats ont entamé une campagne médiatique contre ce qu’ils appelaient les « réclamations idiotes » introduites par des détenus pour des raisons telles « Je n’ai pas reçu la commande de beurre de cacahuètes que j’avais demandée, et je considère donc avoir été lésé dans l’exercice du droit de ne pas être soumis à un traitement ‘inhabituel et cruel’ que me reconnaît le 8ème amendement. » Les médias américains ont mis en exergue ce type d’histoires, le plus souvent sans vérifier leurs sources, et les politiciens, sous la pression des médias, ont passé des lois visant à limiter l’accès aux cours et ont donné naissance au PLRA. En fait, un juge fédéral de New York a vérifié plusieurs de ces récits et a trouvé qu’ils méritaient souvent d’être approfondis et que bien souvent, les faits ne correspondaient pas du tout aux histoires colportées par la presse. Mais il était trop tard : la presse et les politiciens avaient déjà sévi. Par voie de conséquence, les prisons sont pires aujourd’hui qu’il y a 10 ans et le nombre de plaintes acceptées a chuté. Pensez-y ! Nous avons pu voir en Iraq la monstrueuse brutalité qui règne dans certaines prisons. Est-ce pure coïncidence si le pire des gardiens de prison du goulag de Bagdad est dans le civil un gardien de prison américain de Pennsylvanie, de SCI-Greene ? (prison où Mumia est enfermé, ndlr) La distance qui sépare les prisons américaines et Abu Ghraib se mesure en pouces, pas en milles.

ECPM : Comment expliquez-vous ce durcissement ?
 Mumia Abu-Jamal : Je tiens vraiment les politiciens et l’ensemble de la presse pour responsables. Voyez vous, il y a bien des années, le psychologue Philip Zimbardo a divisé un groupe d’étudiants en deux : la moitié sont devenus des "détenus", l’autre des "gardiens". En quelques jours, voire en quelques heures, les "gardiens" ont formé des cliques brutales et sinistres à l’encontre des "détenus". Le professeur Zimbardo était le "chef" de cette prison improvisée dans les caves d’un collège. Il s’agissait en quelque sorte de gosses qui jouaient des rôles, mais le jeu est vite devenu tellement réaliste que Zimbardo a dû mettre rapidement fin à l’expérience : il craignait que celle-ci n’entraînât des troubles graves et même chroniques sur le psychisme de ces étudiants ! S’il en est ainsi pour une expérience de cinq à sept jours, qu’en advient-il dans le monde réel ? C’est Dostoïevski qui a écrit qu’une civilisation se reconnaît à la nature de ses prisons.

ECPM : Revenons à votre couloir de la mort, avez-vous des relations avec d’autres condamnés ?
 Mumia Abu-Jamal : Les moyens de communication avec les gars autour de nous sont limités. Bien souvent on crie à travers les portes mais je trouve cela dégradant. Les prisons les plus modernes du pays sont conçues pour un maximum d’isolation, ce qui veut dire qu’un homme peut vivre dans la cellule d’à coté sans que son voisin puisse le voir pendant 6 mois (ou 6 ans !!) sauf à ce que les deux se retrouvent dans les salles de parloir. Il n’y a pratiquement pas d’occasion de dialoguer.

ECPM : Cela fait pour vous vingt trois ans d’incarcération. Comment supportez vous l’enfermement conjugué à l’injustice ? Qu’est ce qui vous fait tenir ?
 Mumia Abu-Jamal : Je connais d’autres frères et sœurs, dont des membres de MOVE, qui ont été injustement emprisonnés plus longtemps que moi ! Je m’inspire donc de ces personnes. John Africa, le leader révolutionnaire de MOVE a dit : « Lorsque l’on s’est engagé à faire ce qui est bien, le pouvoir de la vertu ne trahit jamais ». Lorsque je pense à la durée durant laquelle le peuple africain était injustement confiné dans la prison de l’esclavage, pendant des siècles, j’ai une petite idée de ce que peut être la force. Mes ancêtres étaient des hommes et des femmes forts. Concrètement au quotidien, en tant qu’écrivain j’écris et cela m’aide beaucoup à tenir. Je suis aussi un artiste, j’envoie donc des cartes à mes amis et à ma famille pour les occasions spéciales. J’aimerais répondre à tout le courrier que je reçois, mais je ne peux tout simplement pas. Je n’ai pas suffisamment d’enveloppes, encore moins de temps. Je fais du mieux que je peux et j’espère que les gens sont compréhensifs et me pardonnent.

ECPM : Vous êtes citoyen d’honneur de la ville de Paris, quelle importance y accordez-vous ?
 Mumia Abu-Jamal : C’est un grand honneur. Je me souviens du jour où ma sœur me l’a annoncé. J’ai pensé « Wow ! Ca doit ressembler à ça d’être un ‘citoyen’, car je n’ai jamais eu le même sentiment même après 50 ans de vie aux Etats-Unis ! ». Lorsque j’analyse cette vie, de mon enfance jusqu’à ce jour, je n’ai jamais eu le sentiment d’être un vrai ‘citoyen’ de mon pays natal. J’ai voté, bien entendu, j’ai payé mes impôts. Mais le gouvernement, pendant la plupart de mon existence était un adversaire qui tuait mes camarades politiques, qui tuait mon peuple par la vie dans les ghettos, par une mauvaise alimentation, des flics racistes, des juges racistes, une scolarité médiocre... Ça m’a pris 50 ans, et la vie dans le couloir de la mort, pour devenir enfin un citoyen - d’un autre pays ! Je remercie les habitants de Paris, et de la France, pour cet honneur.

ECPM : En France, le mouvement de soutien à votre libération est particulièrement dynamique et investi, comment l’expliquez-vous ?
 Mumia Abu-Jamal : Je pense que la France, dans ce domaine, possède beaucoup d’avance sur son cousin américain. Je me demande souvent pourquoi il en est ainsi. Et je pense qu’au bout du compte, c’est la façon dont la France et les USA regardent leur fondation révolutionnaire et les principes exposés dans les articles de leur fondation. Lorsque la Constitution des Etats-Unis a été écrite, les noirs ont été implicitement exclus, et ce pendant plus de 100 ans. Lorsque les Américains pensent à la révolution, la Constitution, les Fondateurs, il y toujours des gens qui sont exclus. La Révolution, la Constitution, Georges Washington deviennent d’abord des fétiches, puis de la marchandise qui peut être vendue ou colportée pour gagner de l’argent, certainement pas des principes directeurs inviolables par des riches et puissants. Je pense qu’en France, la Déclaration des Droits de l’Homme et la Révolution qui l’a enfantée sont plus profondément ancrées dans les vies et dans l’esprit des gens. Voilà pourquoi la France est devenue l’asile des rebelles et l’Amérique, la maison de retraite des dictateurs. Combien de gens qui fuient les dictateurs de l’Asie, de l’Afrique et d’ailleurs trouvent refuge en France ? Lorsque les réfugiés haïtiens arrivent en Amérique, soit ils sont enfermés dans la Krome Detention Center à Miami ou renvoyés en Haïti (d’un côté, c’est mieux qu’autrefois où ils étaient emprisonnés à Guantanamo ! Mais ils les ont foutus dehors pour laisser la place aux Afghans, aux Saoudiens, Egyptiens...).

ECPM : De quoi avez vous besoin aujourd’hui ?
 Mumia Abu-Jamal : J’ai besoin de monde pour organiser et construire un mouvement plus grand et plus fort. Un simple citoyen français peut parler à un autre citoyen et ainsi de suite. Ils peuvent devenir membres de nos comités de défense et construire le mouvement. S’ils deviennent assez puissants, ces mouvements peuvent amener le changement !

ECPM : Quel message souhaiteriez vous adresser aux abolitionnistes ?
 Mumia Abu-Jamal : Merci de faire partie du mouvement abolitionniste. Votre travail est très important, non seulement pour moi, mais pour des milliers d’hommes et de femmes dans les couloirs de la mort à travers les Etats-Unis et partout dans le monde ! Merci mes amis ! Votre frère (en français dans le texte, ndltr).

http://www.abolition.fr/ecpm/french...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Mumia Abu-Jamal "J’ai besoin de vous !"
6 mars 2006 - 13h44

Ami Munia, ne te fais plus trop d’illusions de l’accueil des immigrés en France. Pour la plupart, ils sont traités comme des chiens. Il faut en finir avec le mythe de la France, pays des droits de l’homme et terre d’accueil.
Fraternellement,

William






C’est votre étonnement qui m’étonne.
lundi 20 - 11h33
de : irae
François Ruffin dénonce à l’Assemblée Nationale la mainmise des oligarques sur les médias Français !
lundi 20 - 09h26
de : JO
1 commentaire
Clermont-Ferrand : interdiction d’un rassemblement à la mémoire de Wissam, mort en 2012 après son arrestation
lundi 20 - 05h59
QUARTIER EN GUERRE - New-York, années 1980
dimanche 19 - 18h25
de : Ernest London
Cotisation et démocratie !
dimanche 19 - 11h39
de : LE BRIS RENE
1 commentaire
EMMAÜS : 10 ème jour de grève de la faim pour un compagnon
samedi 18 - 09h37
de : Georges
Les députés LREM... interdits de collaborer avec leurs alliés à l’Assemblée
vendredi 17 - 14h20
de : Étienne Girard
1 commentaire
Chiffres du chômage de l’Insee au troisième trimestre 2017. Non au chômage remplacé par la précarité
vendredi 17 - 14h18
de : CGT
18 NOVEMBRE : UNE OCCASION INÉDITE DE FAIRE CONVERGER TOUTES LES LUTTES LORS DE LA MARCHE NATIONALE SUR L’ÉLYSÉE
vendredi 17 - 11h45
de : Front Social
1 commentaire
Le vilain secret de la libération de Raqqa : Une vidéo de 7 minutes glaçante (video)
vendredi 17 - 11h40
de : Audrey Duperron
Les réponses de Mélenchon aux questions fouille-merde de l’Express
vendredi 17 - 11h19
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
Une répression syndicale "jamais vue" au ministère du Travail, selon des syndicats
vendredi 17 - 11h06
Un journaliste de “C à vous” écarté de la visite présidentielle après ses questions aux Insoumis (videos)
vendredi 17 - 09h25
de : M. F.
1 commentaire
Nov 15 La culture victime des options ultralibérales du gouvernement
vendredi 17 - 08h43
Pourquoi l’élection d’une députée LREM a été invalidée
vendredi 17 - 08h35
de : Olivier Pérou
SAISONS - Nouvelles de la ZAD
vendredi 17 - 07h26
de : Ernest London
LE SILENCE DES BLAIREAUX
vendredi 17 - 00h08
de : irae
Mobilisation contre les ordonnances : le miracle n’a pas eu lieu
jeudi 16 - 21h04
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
A propos de Charlie-Hebdo.
jeudi 16 - 16h46
de : L’iena rabbioso
Chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice
jeudi 16 - 16h28
de : C’est quoi la différence entre chirurgie esthétique et réparatrice
LES BLANCS CONTRE LES ROUGES / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 16 - 12h00
de : Hdm
1 commentaire
TOUS A L’ELYSEE SAMEDI 18 !!! (video)
jeudi 16 - 11h07
de : Mat76
La jeune Russie des Soviets, paradis de l’écologie ?
jeudi 16 - 10h46
de : Paul Ariès
Poissy : mobilisation pour soutenir les élus CGT accusés de séquestration
jeudi 16 - 09h03
Macron est un fléau ! Le 16 on manifeste tous ensemble, le 17 on continue et le 18 novembre on marche sur l’Elysée
jeudi 16 - 08h49
"ENCORE UNE GRÈVE ? " EH OUI, ENCORE !
jeudi 16 - 08h44
de : Théo Roumier
#RDLS46 : MAJORITÉ SEXUELLE, CLIMAT, LAÏCITÉ, LAFARGE, NUCLÉAIRE, INVESTISSEMENTS, LIBAN (Video)
jeudi 16 - 08h38
de : JEAN-LUC MÉLENCHON
1 commentaire
Soutenu par la CGT, un salarié de la CGT attaque la direction de la CGT aux prud’hommes
jeudi 16 - 08h26
de : Vincent Vantighem
KOBANE CALLING
jeudi 16 - 07h46
de : Ernest London
RETRAITES : Le Sénat supprime la hausse de la CSG !
mercredi 15 - 17h54
de : JO
Lyon, un laboratoire permanent de l’extrême droite en France
mercredi 15 - 16h26
La France d’Emmanuel Macron capitule devant les paradis fiscaux et pire, elle les imite
mercredi 15 - 13h26
de : Alain Deneault
1 commentaire
L’incroyable fuite organisée de djihadistes avant la chute de Raqqa
mercredi 15 - 12h49
de : Yohan Blavignat
Une centaine de "marcheurs" vont quitter le mouvement vendredi, à la veille du congrès
mercredi 15 - 08h48
4 commentaires
Jeudi 16 novembre 2017 à 11h à Versailles, solidarité avec les 9 militants CGT de PSA Poissy !
mercredi 15 - 07h55
MAIN BASSE SUR LA TERRE – Land grabbing et nouveau colonialisme
mercredi 15 - 07h36
de : Ernest London
MARCHE NATIONALE DU 18 NOVEMBRE : CREER LA SURPRISE
mardi 14 - 23h46
de : LD
Emplois aidés : une mobilisation pour l’instant dispersée…
mardi 14 - 21h26
de : Eve76
ASSISES OUTRE MER : UNE NOUVELLE ESCROQUERIE
mardi 14 - 19h24
de : UNION GENERALE DES TRAVAILLEURS DE GUADELOUPE
Communiqué de l’UCR-CGT : Vers une baisse générale des pensions ?
mardi 14 - 18h00
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite