Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Jacques Chirac promulguerait le CPE dès vendredi
de : Bilba
jeudi 30 mars 2006 - 19h35 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

"Jacques Chirac promulguerait le CPE dès vendredi

PARIS (Reuters) - Le Conseil constitutionnel devrait valider la loi sur l’égalité des chances, qui serait promulguée dès vendredi par le président Jacques Chirac, apprend-on de sources parlementaires.

L’article 8 de cette loi institue le contrat première embauche (CPE) dont le retrait est exigé par les organisations syndicales, l’opposition de gauche et des centaines de milliers d’étudiants et lycéens qui ont manifesté à plusieurs reprises dans la rue.

Les neuf "Sages" du Conseil constitutionnel devraient rendre leur décision jeudi en début de soirée, aux alentours de 19h30, a-t-on précisé de mêmes sources.

Jacques Chirac, dont l’intervention est attendue, devrait s’exprimer à la suite de la promulgation de la loi, vraisemblablement vendredi soir, a-t-on indiqué.

Forts d’une mobilisation mardi dans la rue sans précédent depuis 1968, douze syndicats de salariés, d’étudiants et de lycéens ont appelé à une nouvelle journée de grèves et de manifestations mardi prochain, le 4 avril.

Ils ont aussi demandé à Jacques Chirac d’intervenir pour que le CPE soit abandonné, ce qui ne serait apparemment pas le cas.

Un passage en force du CPE serait lourd de conséquences, a prévenu jeudi le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault.

"Il semble que la majorité parlementaire et le président de la République choisissent d’ignorer le discrédit qui frappe l’action gouvernementale pour imposer, par un passage en force, la mise en oeuvre du CPE", écrit-il dans un communiqué.

"Ce serait une décision très lourde de conséquences."

"Les salariés ne comprendraient pas qu’en ces circonstances de petits calculs politiques inspirent le chef de l’Etat", ajoute le leader de la première confédération syndicale du pays.

LA GAUCHE UNIE

Un nouveau sondage publié jeudi confirme l’opposition des Français à ce nouveau contrat de travail réservé aux moins de 26 ans et doté d’une période d’essai de deux ans pendant laquelle un employeur peut licencier sans justification.

Cette enquête CSA pour le journal Le Parisien montre que 42% des personnes interrogées estiment que la mesure doit être suspendue "le temps de trouver une solution" et 41% veulent son retrait. Seuls 12% des sondés veulent le maintien du CPE.

La crise du CPE explique aussi la rechute au mois de mars de la confiance des ménages qui se redressait depuis trois mois après le point bas touché en novembre, sous l’effet des violences urbaines qui avaient agité les banlieues.

L’indicateur résumé du moral des ménages est passé à -26 ce mois-ci après -24 en février.

Les retombées négatives de deux mois de crise entament aussi nettement la cote de popularité du Premier ministre.

De 47% d’opinions positives en janvier, Dominique de Villepin est passé à 29% en mars, son plus mauvais score depuis qu’il a été nommé à Matignon en juin dernier, selon le baromètre CSA pour La Vie et France Info.

Le chef de l’Etat a affirmé à plusieurs reprises ces derniers jours sa "pleine confiance" en Dominique de Villepin.

Sa dernière intervention remonte à vendredi dernier, à l’issue du sommet européen de Bruxelles. Il avait alors exclu tout retrait du CPE, refusant les "ultimatums" de la rue.

Réunis au sein d’un comité de riposte à la politique de la droite, partis et organisations de gauche préparent une déclaration commune anti-CPE qu’ils présenteront vendredi matin.

Les responsables de onze organisations seront présents à l’Assemblée nationale lors d’une conférence de presse pour appuyer cette initiative, dans la droite ligne du comité formé début février sur les ruines de l’ancienne gauche plurielle.

En mobilisant mardi entre un et trois millions de manifestants dans toute la France, les syndicats et les jeunes hostiles au CPE ont fait la démonstration de leur puissance dans le bras de fer qui les oppose au Premier ministre.

Dans une déclaration publiée mercredi après une réunion à Paris, les douze organisations syndicales opposées au CPE estiment "urgent que les plus hautes autorités de l’Etat prennent la mesure de la situation"."

http://fr.news.yahoo.com/30032006/2...

Contrairement à ce qu’a écrit l’Appel des Résistant-es, il ne s’agît pas d’une menace fasciste qui n’ait pas complètement disparu mais d’un fascisme bien présent.

3 millions de personnes, 80 % de la population pour une suspension ou un retrait du CPE, une loi imposée sans concertation par le 49-3 et par un gouvernement désavoué et illégitime est sur le point d’être validée par le Conseil constitutionnel et promulguée par J. Chirac, tout ceci a un nom : "Dictature" !

Bilba.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Jacques Chirac promulguerait le CPE dès vendredi
30 mars 2006 - 21h07

ON S’EN FOUT !

Il a qu’à promulguer... Son Conseil Constitutionnel de 8 UMP désignés contre 2 PS désignés lui a montré le chemin dans cette magnifique course au "cours derrière moi que je t’attrape !" et on n’est plus à une provocation près.

Ce conseil n’est pas élu et il est donc lui-même anticonstitutionnel par rapport à la constitution de la 6° république qu’on veut !

L’heure est à la résistance la plus large, la plus résolue, le plus longtemps possible...
Tous ensemble pour faire du 04 avril un tsunami !
On les aura et le CPE/CNE on l’explosera !

Tous ensemble, et pas de dispersion !

NOSE



> Jacques Chirac promulguerait le CPE dès vendredi
30 mars 2006 - 21h50

THEATRE, THEATRE, tout cela,

le but actuel du gouvernement est de permettre à nombre de ses ministres de bénéficier d’un remaniement ministériel qui aboutira dans quelques jours, après des démonstrations d’opposition suffisamment impressionnantes pour inévitable. Ca s’appelle un sabordage calculé.

Des ministres veulent partir avant la difficile année pré-2007, ils veulent se dégager des conséquences prévisibles de la dernière année chiraquienne. Les postes de députés en seront plus accessibles.

Le piège est aussi pour M. Sarkozy qui ne pourra refuser un remplacement d’un De Villepin non député sacrifié (c’est prévu au contrat). Il a un coup de poker à jouer. 1 an 1er Ministre avec assez de média et de forces économiques favorables pour monter sur la dernière marche...
Mais un an avec toutes les peaux de bananes sur la route (et beaucoup viendront de la droite).
La gauche a moins de chance face à un Sarkozy portée sur une avant dernière marche ministérielles, que face au Sarko-flic actuel déboulant en candidat face à un poulain PS de dernière minute encore à peu près intact et plutôt jeune encore plus performant que Royal (qui a été un test positif).
L’essentiel est de sauvegarder (avec la droite ou la gauche) l’orientation européenne libérale imposée par le OUI (raté dans quelques pays).
Bref utiliser une seule arme le CPE, est une solution permettant plusieurs revirements aisés en fonction de l’évolution des forces. La gauche ne peut refuser la mobilisation mais est-elle sûre que c’est son seul combat utile pour l’avenir ?
PG



> Jacques Chirac promulguerait le CPE dès vendredi
31 mars 2006 - 10h31 - Posté par

THÉÂTRE !

Toi même...

En plus moi je parle théâtre populaire, alors que toi, tu nous parles théâtre bourgeois : genre "au théâtre ce soir", où les décors sont de Dominique 2VILP1, les textes de Jacques Chirac, les vieux costumes de la 5° république !

Je préfère mon théâtre des rues du 4 avril, tiens.

NOSE





"Tout sauf humaine" : Muriel Pénicaud vue par des salariés de Business France (video)
lundi 25 - 18h46
de : Complément d’enquête
TOUS ENSEMBLE dans les grèves et les blocages et vers une manifestation nationale
lundi 25 - 18h21
de : Front Syndical de classe
Vif échange entre Raquel Garrido (FI) et Ruth Elkrief (BFM) à propos de la démocratie (video)
lundi 25 - 18h18
de : La Luciole Mélenchantée
D’une manière certaine
lundi 25 - 16h24
de : L’iena rabbioso
Affaire Business France : Muriel Pénicaud était "informée de tout"
lundi 25 - 16h02
Après la marche, la démarche
lundi 25 - 15h50
de : Jean-Luc Mélenchon
Fête du livre des éditions Noir et Rouge Paris, samedi 30 septembre 2017
lundi 25 - 14h03
de : frank
30 000 personnes à la manifestation du 23 ? Vraiment ?? (8 videos)
lundi 25 - 12h33
de : Les Insoumis Charente-Maritime
Macron hué à Marseille (video)
lundi 25 - 12h11
Le patron de FO, Jean-Claude Mailly, estime que Muriel Pénicaud « fait le job ».
lundi 25 - 11h39
de : Marie-Cécile Renault
La marche du peuple et la diversion
lundi 25 - 11h11
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
La Résistance dans la rue face à la collaboration par Léon Landini résistant FTP MOI
lundi 25 - 11h09
de : Léon Landini
EN DIRECT- Loi travail : les chauffeurs routiers bloquent plusieurs sites
lundi 25 - 10h00
de : Luc Lenoir
Insoumission au Parlement et dans la rue, partout !
lundi 25 - 00h48
de : Christian DELARUE
Bastille !
dimanche 24 - 21h47
de : Gilles
manif rassemblement mardi 26 septembre devant sous préf Montargis 17h30 pour les contrats aidés EVS des écoles
dimanche 24 - 18h12
de : le Rouge-gorge
Sénatoriale , Macron et du Cynisme !
dimanche 24 - 14h05
1 commentaire
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 - 11h07
de : Jean-Luc Mélenchon
Et maintenant ?
dimanche 24 - 10h43
de : LE BRIS RENE
Alors, Laurent Joffrin : Le Pen ou Le Che ?
vendredi 22 - 21h49
1 commentaire
Loi travail : la contestation cherche un second souffle
vendredi 22 - 17h39
Contre le coup d’état social
vendredi 22 - 15h40
Et si la presse se portait plus mal encore que ce qu’on pouvait l’imaginer…
vendredi 22 - 15h13
de : Jacques Cotta
La France Insoumise doit se glisser dans tous les interstices de la société – Entretien avec Manuel Bompard
vendredi 22 - 12h51
Un ex-dirigeant de Lafarge reconnaît des versements d’argent à Daech en Syrie
vendredi 22 - 12h39
Rappel : 8 français sur 10 n’ont pas voté pour Macron : Une autre analyse des résultats
vendredi 22 - 12h36
de : clab
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 - 12h13
de : Front Social
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 - 12h00
VENEZUELA - Journée mondiale - Plan d’action
vendredi 22 - 09h36
de : Jo Hernandez
Quand Pierre Laurent appelait à voter Najat Valaud Belkacem
jeudi 21 - 19h59
de : Stafed
Mutuelle ex-Audiens et MRSCC : un devoir de transparence
jeudi 21 - 17h23
de : Observateur bien informé
Manif Soutien aux Catalans, Pau Vendredi 22 sept. 19h
jeudi 21 - 07h35
1 commentaire
Coup d’état social / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 21 - 02h47
de : Hdm
LA RÉVOLTE DES TERRES
mercredi 20 - 17h04
de : Ernest London
Code du Travail : FO accusé d’avoir réprimandé des militants ayant manifesté
mercredi 20 - 14h38
Emmanuel Macron, un mauvais président pour 56% des Français
mercredi 20 - 12h10
Coup d’État en Catalogne : la Guardia Civil prend d’assaut le gouvernement catalan (video)
mercredi 20 - 11h59
de : Antoine Gasquez
Le généreux cadeau à 300 millions d’Emmanuel Macron aux banquiers et assureurs les plus riches
mercredi 20 - 11h07
de : Hadrien Mathoux
1 commentaire
VENEZUELA : Les Etats-Unis ne sont pas les Maîtres du monde
mercredi 20 - 10h44
de : JO
23 septembre à la Bastille : la marche contre le coup d’État social
mercredi 20 - 07h59
de : Pierrick Tillet

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'argent est bon, mais l'homme est meilleur. Proverbe bamiléké
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite
Contre le coup d’état social
vendredi 22 septembre
Samedi 23 septembre 2017, donnons-nous rendez-vous à 14h00, place de la Bastille à Paris pour une marche contre le coup d’État social d’Emmanuel Macron, qui veut détruire le code du travail à coup d’ordonnances.
Lire la suite
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 septembre
de Front Social
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/stop-%C3%A... À travers cette pétition, nous proposons la tenue d’une table ronde permettant à tous les acteurs du mouvement social de s’entendre et proposer au plus vite une feuille de route unique et des actions communes... Amis et camarades, Comme vous, nous constatons que le programme de Macron n’épargne personne, des étudiants aux retraités, des jeunes bénéficiant de contrats aidés aux assurés sociaux, des (...)
Lire la suite
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 septembre
À la veille de la présentation des ordonnances, les syndicats opposés à la réforme du code du travail ont manifesté et appelé à la grève. Ces mobilisations traditionnelles sont-elles encore efficaces ? L’éclairage de Stéphane Sirot, historien du mouvement ouvrier. Regards. Après 1936 et 1968, la France est le pays de la grève générale, mais en pratique, depuis 1995, on évalue le rapport de forces dans la rue, en comptant le nombre de manifestants… La manifestation a-t-elle (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ : 3 JOURS POUR AGIR ET SE FAIRE PLAISIR
jeudi 14 septembre
de Info’Com-CGT
Venez échanger, débattre, discuter partager, vous amuser, partager un verre sur le stand d’Info’Com-CGT à la Fête de l’Humanité, avenue Lousie-Michel. :: : Concerts Roadmaster Officiel, Paul Exploit, Damien Accordémon, Palabre, Boris Pelosof :: : Débats Samedi 10 h 30 Inauguration du journal Moins Une, suivi du débat : Faire sauter le verrou médiatique : quelles initiatives pour une information indépendante ? Premiers invités : Pierre Souchon, rédacteur en chef (...)
Lire la suite
Les rendez-vous secrets de Berger et Mailly au ministère et au Château
jeudi 7 septembre
C’est le Canard enchaîné qui révèle les rencontres cachées aux travailleurs comme aux militants de leurs propres organisations de Berger et Mailly avec Macron le 28 août dernier, ce dernier ainsi que le premier ministre voulant " s’assurer qu’ils tenaient bien leurs troupes" !!! Afin de faire accepter la démolition du Code du travail contre de soit-disant contre-parties ! Des raisons supplémentaires pour que les travailleurs expriment leur colère et leur détermination le (...)
Lire la suite
LE 12 SEPTEMBRE, TOUS EN GRÈVE ET DANS LA RUE CONTRE LA LOI TRAVAIL XXL
jeudi 7 septembre
de Info’Com-CGT
Le gouvernement a présenté, ses ordonnances qui vont supprimer ou fragiliser de nombreux droits et continuer à déconstruire le Code du travail. L’heure n’est pas à baisser les bras ! Soyons déterminés dans cette lutte qui doit être la plus importante de ces dernières années car celles et ceux qui défendent ces ordonnances libérales veulent en réalité en finir avec nos acquis et conquis. Cette régression sociale ne se limite d’ailleurs pas qu’au Code du travail. Le (...)
Lire la suite