Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Nouvelles de la Mer à boire
de : atheisme.org
vendredi 21 avril 2006 - 01h52 - Signaler aux modérateurs
58 commentaires
JPEG - 15 ko

Après le saccage d’une exposition de dessins antireligieux, un café parisien résiste aux fachos partisans du délit de blasphème.

On voulait un débat, on l’a eu. Le café La Mer à boire, dans le 20e arrondissement de Paris, s’affiche comme un "café animé" et cette présentation a été vérifiée au-delà des espérances lors de la soirée d’explication organisée le 4 avril. La semaine précédente, son exposition de dessins antireligieux avait été vandalisée par des gamins du quartier, avec le soutien implicite de grands frères confortés dans leurs menaces par la caution idéologique des Frères Musulmans (Libération 30 mars 2006).

JPEG - 13.3 ko

Aux côtés de Marika, l’une des trois propriétaires du bar, des dessinateurs de Charlie Hebdo sont venus défendre le droit à la caricature de toutes les religions (par exemple, un dessin de Charb donne le ton : "le bouddhisme c’est moins une religion de con qu’une philosophie de merde"). C’était sans compter une dizaine de jeunes du quartier dont le discours de haine est la copie conforme de celui de Le Pen, transposé dans les populations qui sont ses cibles habituelles.

Pourtant, la soirée avait commencé sans heurts. Marika l’avait ouverte en rappelant les nombreux accrocs subis depuis l’ouverture du café en septembre 2005. Entre autres désagréments, des insultes, dès le premier week end, contre elle et Marianne, autre propriétaire du café, des intimidations variées et, la nuit précédant le débat, le jet d’un pavé dans la vitrine vers 1h du matin. La Mer à boire dérange les machos, les fanatiques et les caïds du quartier, excédés par cet intrus dans ce qu’ils considèrent comme leur territoire. Cette question sera centrale tout au long de la soirée.

Charb, bien connu des lecteurs de Charlie Hebdo, s’engage dans la discussion en rejetant que l’exposition de ces dessins dans un quartier à majorité musulmane relèverait de la provocation, "ou alors la liberté d’expression est une provocation". Charb est comme ses dessins : direct et sans compromis. Parmi ses cibles figurent les deux députés UMP favorables à un retour du délit de blasphème ainsi que Jacques Chirac pour lequel la publication des caricatures de Mahomet dans Charlie fut une "provocation inutile". Réponse mordante du dessinateur : "La démocratie est une provocation ?" Lui succède Faujour, qui sévit à Rouge et à la CGT.

Faujour déplore n’avoir pas reçu beaucoup de soutien de la part de ces organisations lors de l’affaire des caricatures. Martin développe lui aussi ce thème en fustigeant Politis, l’Humanité et, de façon plus générale, la couardise de la gauche sur le droit à la critique des religions. Et il annonce qu’il va déchirer sa carte d’électeur ! Auparavant, il avait dénoncé les accusations de racisme portées contre La Mer à boire, ses trois responsables combattant le Front National depuis toujours.

JPEG - 17.8 ko

Le tour de table effectué, la parole circule dans la salle et on goûte, sans le savoir, les derniers instants de calme avec une dame qui s’oppose à la notion de territoires, possessions de certains groupes du quartier ; l’espace public doit appartenir à tous pour que tous y vivent ensemble. Ce sera la dernière intervention avant la confrontation très animée entre une dizaine de jeunes (la moitié sont originaires d’Afrique noire) et le reste de l’assistance dans un café bondé et à l’atmosphère de plus en plus surchauffée. Le premier cul-bénit, recouvert d’une capuche que n’aurait pas dédaignée un moine, débute, très énervé, par un préambule diplomatique : il est "contre les réactions violentes". Cette précaution oratoire effectuée, une intolérance crasse lui succède, embourbée dans la confusion absolue de sa pensée. Le jeune homme se présente d’abord comme athée pour ensuite préciser qu’il croit en quelque chose sans vraiment savoir quoi et "ne sai[t] pas où donner de la tête".

L’incohérence est totale, la méconnaissance de soi-même aussi. Quant aux concepts de tolérance et de laïcité, ils semblent hors de portée... Dans une ambiance électrique, le fond de sa haine éclabousse l’assistance dans une explosion verbale : "ce que vous faites, c’est de la dictature parce que vous l’imposez aux gens", en parlant des caricatures visibles depuis la rue. Pour conclure ensuite par une fatwa élémentaire : "la meilleure solution c’est qu’ils enlèvent les dessins." D’un égocentrisme pathologique, les propos entendus n’invoquent le respect que pour soi-même et jamais pour l’autre, celui dont la différence peut aller jusqu’à l’adversité, et les "moi" ou "je" s’entrechoquent pour signifier que doit être interdit ce qui déplait à soi-même. "Je" suis le centre et le juge de la bonne moralité, au mépris de la pluralité des opinions. "Moi" plutôt que les autres, haro sur l’altérité.

JPEG - 7.8 ko

Face au détournement sémantique opéré sur ces pseudo agressions de la spiritualité de certains obscurantistes, d’autres témoignages sur des agressions bien réelles vécues dans le quartier énerveront un peu plus les jeunes réactionnaires. Une dame alerte sur les trafics de drogue observés quotidiennement devant le café et une commerçante indique qu’elle a été victime de quatre agressions dans son atelier. A son refus persistant de quitter le quartier, un jeune facho l’exhorte à s’établir ailleurs : "le 20e [arrondissement] il est grand". Une autre dame parvient à surnager au-dessus de la cohue verbale et défend la liberté d’expression. Elle en sait la valeur : autrefois enseignante en Algérie, elle avait été condamnée à mort par les fous d’Allah.

A une adolescente ne trouvant aucun humour dans les dessins, Charb affirme comprendre cela mais précise que, bien qu’athée, il n’irait pas décrocher une croix dans une église au simple motif que cela lui déplait. S’opposent deux conceptions distinctes, et incompatibles, de la relation à l’autre : sous couvert de respect on réclame l’interdiction de toute pensée non conforme au groupe ou dérangeant son enfermement communautaire. L’inculture et la mauvaise information des partisans du délit de blasphème s’est encore affichée quand l’un d’eux, après avoir demandé que l’État ou la Mairie fassent enlever les dessins honnis, crut savoir que le président et directeur de la publication de France Soir avait été licencié par le gouvernement suite à la publication des caricatures de Mahomet.

Erreur, c’est le patron du journal qui a pris cette décision, le gouvernement n’y ayant aucun pouvoir décisionnel. Au-delà de l’erreur factuelle, c’est surtout l’incapacité à comprendre (voire admettre) l’indépendance de la presse, grave méprise sur les principes fondamentaux d’une démocratie. Ignorance, inculture et agressivité, trois ressorts de l’intolérance qui font de ces fachos une réplique parfaite du Front National.

JPEG - 16 ko

Mais les algarades vont bientôt s’interrompre, provisoirement, avec l’administration d’un très solennel cours d’instruction civique. L’homme qui s’exprime est aveugle et, le verbe posé mais intense, la voix calme mais vibrante, il délivre la parole du sage : "le plus grand mal n’est pas d’être choqué mais de ne pas être confronté à ce qu’on ne voit pas". Le silence est total, le moment saisissant.

Est alors laissé à la réflexion des fachos le conseil de cet homme d’expérience : "n’aie pas peur d’être choqué". Hélas le vibrant plaidoyer pour le bar qui a suivi, et la courageuse liberté qu’il incarne, s’effacera sous le poids d’éructations désordonnées. A un jeune réac qui vomit que "les dessins dévalorisent la culture", une réplique jaillit, cinglante : "la religion n’est pas une culture !" Quand les intolérants exigent "le respect pour les gens", on réclame aussitôt le même respect pour les athées.

Voilà presque deux heures que les mots se heurtent dans le chaudron à ébullition qu’est devenu le café. Les interventions se coupent et deviennent inaudibles, les réactionnaires sont agglutinés devant la table des dessinateurs, occupation inquiétante de l’espace typique de la stratégie des territoires. On craint que certains d’entre eux n’en viennent aux mains mais Marika, qui à aucun moment n’aura baissé les bras devant les vociférations de la meute, déclare la soirée terminée. Fin des hostilités.

Cette nouvelle classe de culs-bénits, âgés d’une vingtaine d’années et se parant des atours - superficiels - de la modernité (téléphones portables, lecteurs MP3, fringues, etc.), est apparue sous son vrai visage : la résurgence d’un discours de haine et d’exclusion contre quiconque pense autrement, ou quiconque pense, tout simplement. Tout aussi instructif est le fait que tous ne sont pas musulmans (l’un est incapable de préciser ses croyances tandis qu’un autre est un rasta jamaïcain).

On mesure là l’efficacité du travail de sape effectué dans les quartiers pauvres par l’islam politique quand c’est jusqu’aux non musulmans qui contribuent à l’implantation de cette idéologie absolutiste, machiste et raciste. La soirée aura donc été salutaire sur cette clarification : l’œcuménisme des fachos unit les religions face aux ennemis communs, la liberté d’expression et la laïcité. On le savait déjà mais on confirme. D’où la justesse du dessin de Faujour sur l’affiche

http://www.atheisme.org/lameraboire.html



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 11h34

APRES PÂQUES...

Peut-être aurez-vous remarqué que dans notre pays laïc, qui refuse les signes ostentatoires, on n’a presque pas ... arrêté de parler du Pape (Oui mais des PANNAZI !) dans les médias à longueur de journaux (TV et radio - mais là un peu moins). C’est juste une remarque en passant !

Je trouve sain qu’on débatte de ces choses, comme çà a été fait à "La Mer à Boire"...

Et puis, moi j’aime bien Faujour !
C’est le dessinateur de la NVO et la première chose que je cherche quand j’ouvre ma NVO (dommage qu’il le fait pas aussi dans Le Peuple) c’est le dessin de Faujour... C’est un puissant agitateur d’idée.

NOSE DE CHAMPAGNE



> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 12h46 - Posté par

"Je trouve sain qu’on débatte de ces choses, comme çà a été fait à "La Mer à Boire"..."

Moi aussi.
Mais en l’occurrence, un certain fascisme vert s’oppose au débat.


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 13h49

Moi aussi cet article me gène quelque peu.

Déjà, et pour reprendre les propos de Victor Dedaj il y a quelques jours sur ce forum ("Les barbares sont à nos portes ... et ils apportent le couscous"), défendre la liberté de se foutre de la gueule des musulmans aux cotés de Charlie-Hebdo journal pro-israelien et relai des neo-cons US m’ennuie profondément .... Et je précise que je suis athée à 100% et que je ne déteste pas, loin de là, le blasphème, au contraire ! Mais pas avec n’importe qui !

Par ailleurs, dans cet article l’auteur n’hésite à partir de propos certes malheureux et pas très fins de quelques jeunes à stygmatiser toute une population. Et quel est le rapport entre ce "débat" et des trafics de drogue ou des aggressions physiques ?
Est-ce très malin de qualifier ainsi les jeunes choqués par les caricatures de "fachos, réplique parfaite du Front National" ? J’y vois une banalisation extrèmement dangereuse du Front National ! L’auteur devrait un peu se renseigner sur ce qu’est réellement le fascisme.

C’est le genre de texte qui ne peut que diviser les gens et nous rapprocher un peu plus du fameux "chox des civilisations", thèse ne reposant pourtant au départ sur rien de concret.

Jips



> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 18h30

Je rappelle que le racisme est un délit et non une opinion.

J’ai donc décidé, après avoir lu ce texte, de porter plainte contre le site Bellaciao pour racisme anti-noir et anti-arabe.

Je vais contacter des organisations anti-racistes (le mrap) et voir si nous pouvons déposer une plainte conjointe.

Cordialement.

M. Jean Pubellier
Militant anti-raciste, Lille

alias : Leila Salem (NDLR)



> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 19h00 - Posté par

Cordialement.

t’as de l’humour dis donc !


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 19h07 - Posté par

Pubelllier confond refus de céder contre l’obscurantisme et racisme. Avec des propos comme ceux de Pubellier, le racisme anti-cons va progresser. Mais de ce "racisme"-là, il faut se féliciter.

RS


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 12h03 - Posté par

on voit clairement votre éducation "félicité le racisme anti arabe et antinoir " c’est exactement ce que ponsent le pétrole israelien .


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 19h17 - Posté par

"J’ai donc décidé, après avoir lu ce texte, de porter plainte"

Tu l’as peut-être lu. L’as-tu COMPRIS ?


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 20h58 - Posté par

lns-bzn-57-82-***-57-**.adsl.proxad.net.

LS alias Noura alias Maxime (...) est parmi nous :)


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 10h13 - Posté par

Gna-gna-gna jeeee vaaaais porter plaaaaainte...

M.Pubellier, à votre nom de famille il ne manque qu’un "o" pour illustrer la qualité de vos idées...
Quant au "cordialement" final, il en dit long sur votre faux-culterie

Bellaciao raciste... j’te jure...

Brunz


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 12h07 - Posté par

c’est son droit de porter plainte


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 12h40 - Posté par

C’est également mon droit d’affirmer qu’il est grotesque de porter plainte pour "racisme" contre un collectif généreux et désintéressé comme Bellaciao...

Brunz


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 19h26

DIVERGEANCE ET DISPROPROTION...

J’ai lu la réaction de Mr. PUBELLIER et je la regrette.
Rien ne justifie son qualificatif de raciste sur cet article.
Je suis bien de son avis quand il dit que le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit.
Cela ne l’autorise pas à baptiser une opinion de racisme et donc de délit.
Je disais que je suis content que ce genre de débat puisse avoir lieu.
Je ne dis pas que certains propos ne m’ont pas choqué.
Mais être choqué, c’est être surpris sur les fondements de ses propres croyances. Cela les interpelle et permet de vérifier leur solidité.
Je suis athée (grâce à Dieu comme disait Mouloudji) et je ne suis pas ennemi de ceux qui croient en dieu. Ils en ont besoin. Moi pas et j’ai le droit de dire cela, ici... Mais il existe des lieu sur cette planète où çà me coûterait ma tête, comme il y eu des lieux sur cette planète, en des temps pas si reculés où çà me l’aurait aussi coûté !

Voilà...

NOSE



> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 20h20 - Posté par

Sans mériter le tribunal (il ne faut pas non plus exagérer) je trouve moi aussi que le texte a des relents nauséabonds : déjà il y a une insinuation détestable qui vise à faire des jeunes musulmans des traficants de drogues et des agresseurs physiques.

Par exemple revient sans cesse le qualificatif facho pour désigner les quelques jeunes présents lors du débat.. Et grâce à une généralisation dont l’auteur à le secret, fasciste est appliqué a tous ceux qui ne se bidonnent pas de rire avec Charlie Hebdo quand cet hebdo casse du musulman.

Au dela je ne comprends pas toujours les choix éditoriaux du collectif Bellaciao : pourquoi ce texte mal écrit, hargneux bref pas très interessant peut il être choisis comme édito alors que parallelement le texte de Victor Dedaj est censuré : je ne comprends absolument pas ce qui peut justifier une telle censure.

Il est vrai d’un autre coté que le collectif n’a pas à se justifier.

Jips


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 21h26 - Posté par

C’est quand même une logique facho de s’attaquer à la liberté d’expression. Qui + est avec des gens qui ne sont ni fachos, ni racistes...

Il faut prouver ce qu’on dit.

J’ai relevé là les seules parties pouvant faire l’objet d’une analyse pour savoir si ce sont des propos racistes :

".../...La semaine précédente, son exposition de dessins antireligieux avait été vandalisée par des gamins du quartier, avec le soutien implicite de grands frères confortés dans leurs menaces par la caution idéologique des Frères Musulmans.../..."

"des" gamins du quartiers et non "les" gamins du quartier (pas de racisme là), par contre la notion de "caution ideologique des frères musulmans" pour moi n’est pas établie (mais peut-être n’ai-je pas l’info) mais ce ne sont pas là des propos racistes, surtout, visant à dénier des droits à des gens en fonction de leurs origines...C’est une attaque contre un courant politique religieux, juste ou injuste.

"..../...C’était sans compter une dizaine de jeunes du quartier dont le discours de haine est la copie conforme de celui de Le Pen, transposé dans les populations qui sont ses cibles habituelles.../..."

La critique est hard (dire qu’ils sont copie conforme de LePen) mais c’est une critique et il n’y a rien là qui indique racisme, d’une façon ou d’une autre.

"..../...La Mer à boire dérange les machos, les fanatiques et les caïds du quartier, excédés par cet intrus dans ce qu’ils considèrent comme leur territoire..../..."

Encore une fois, cette interprétation de faits réels scandaleux est discutable mais comprehensible mais il n’y a toujours là rien de raciste, ni de près ni de loin.

"..../....Ce sera la dernière intervention avant la confrontation très animée entre une dizaine de jeunes (la moitié sont originaires d’Afrique noire) et le reste de l’assistance dans un café bondé et à l’atmosphère de plus en plus surchauffée. Le premier cul-bénit, recouvert d’une capuche que n’aurait pas dédaignée un moine, débute, très énervé, par un préambule diplomatique : il est "contre les réactions violentes". Cette précaution oratoire effectuée, une intolérance crasse lui succède, embourbée dans la confusion absolue de sa pensée. Le jeune homme se présente d’abord comme athée pour ensuite préciser qu’il croit en quelque chose sans vraiment savoir quoi et "ne sai[t] pas où donner de la tête"..../..."

"(la moitié sont originaires d’Afrique noire)" c’est descriptif et ne signifie pas que le fait d’être originaire d’Afrique "noire" soit une tare ou autre.
C’est le seul endroit dans le texte où ont peut s’interroger car il y a plusieurs significations possibles à cette parenthese . Mais aucune preuve directe ou indirecte d’une démarche raciste dans la personne qui écrit.

Après, les histoires de critique sur la façon dont le garçon est habillé est un peu stupide (mais on en voit bien d’autres comme celui de "l’unique" qui, sur Bellaciao, parle ici dans un courrier de "nous les bronzés" et ressassant une série de fois son petit racisme à la con contre les "prolétaires blancs", là on a bien pire, et très clair, sans ambiguité).

".../...On mesure là l’efficacité du travail de sape effectué dans les quartiers pauvres par l’islam politique quand c’est jusqu’aux non musulmans qui contribuent à l’implantation de cette idéologie absolutiste, machiste et raciste..../...."

Là la critique est celle d’un courant politique religieux et son influence sur des croyants et des non-croyants, rien de raciste là dedans. "Cette ideologie absolutiste, machiste et raciste" renvoie là bien à une attaque contre les courants politiques de l’Islam (En france, il existe une vieille tradition de laïcité et les Français ne connaissent pas trop des partis ou courants politiques construits sur une confession chretienne, mais en Italie il y eut la DC pendant des dizaines d’années avec toute l’influence délétère que ce parti au pouvoir pendant des dizaines d’années, corrompu, beneficiant de l’appui de l’église, eut sur la société, nos amis allemands ont eu également des partis très influencés par le christianisme).

Rien ne semble justifié dans le fait de dire que cet article est raciste, voire douteux. On peut juste se demander si il était opportun de le publier.

Mais que serions-nous si on reculait devant la connerie et l’agression au motif qu’il ne faut pas desesperer la lutte contre le racisme , de la même façon qu’en d’autres temps on dit qu’il ne fallait pas desesperer la classe ouvrière ?

Copas


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 22h39 - Posté par

Copas,

Peut-etre vas tu un peu vite quand tu dit que les dessinateurs en cause sont tous "ni fachos, ni racistes". Fachos, non bien sur, mais racistes je ne sais pas, à la lecture de Charlie où tout musulman est représenté comme un bolchévique de naguère un couteau entre les dents si c’est un homme et en burqa si c’est une femme.... C’est un journal qui soutien la politique israelienne et qui soutien maintenant les troupes d’occupation en irak devant le péril islamiste. Ce n’est pas une question annexe car cela retire de la crédibilité à ses dessinateurs.

Ceci étant dit voyons le texte :

"L’incohérence est totale, la méconnaissance de soi-même aussi. Quant aux concepts de tolérance et de laïcité, ils semblent hors de portée..."
Pourquoi hors de portée ? Parce qu’ils sont musulmans ? Ou parce que ces notions n’ont pas été enseignées ? Le terme hos de portée est bien méprisant je trouve. Ils n’auront jamais accès à ces notions puisqu’elles sont hors de portée ....

"Dans une ambiance électrique, le fond de sa haine éclabousse l’assistance dans une explosion verbale : "ce que vous faites, c’est de la dictature parce que vous l’imposez aux gens", en parlant des caricatures visibles depuis la rue."

L’exagération est permanente dans le texte : dis moi en quoi la réplique du jeune éclabousse de haine l’assistance ?

"Pour conclure ensuite par une fatwa élémentaire : "la meilleure solution c’est qu’ils enlèvent les dessins.""
C’est le terme fatwa qui est ambiguë ici : ce n’est pas cela une fatwa. Et l’auteur le sait forcément s’il s’interesse vraiment à l’islam. C’est donc a dessein qu’il emploie ce terme religieux. Il y a comme une volonté d’effrayer le lecteur, comme si la décision avait été prise par un mollah quelconque.

"Cette nouvelle classe de culs-bénits, âgés d’une vingtaine d’années et se parant des atours - superficiels - de la modernité (téléphones portables, lecteurs MP3, fringues, etc.), est apparue sous son vrai visage : la résurgence d’un discours de haine et d’exclusion contre quiconque pense autrement, ou quiconque pense, tout simplement"

C’est quoi ce terme classe ? Ils se sont organisés ? Là encore on veut faire peur au lecteur. Et on en profite pour dire que ces jeunes sont carrement contre la pensée, trop cons sans doute. Franchement c’est pas un peu simple comme raisonnement ? L’auteur n’est il pas lui même victime de ce qu’il dénonce ? Arrive t’il a imaginer une pensée différente de la sienne ?

Enfin, et je déplore encore une fois la censure du texte de Victor Dedaj qui l’explique bien mieux que moi, il faut refuser d’etre sommé de choisir entre la liberté d’expression et croyance religieuse par ceux même qui, dans le meilleur des cas ferment les yeux sur l’oppression dans le pire attisent les haines.

Et parmis tous ces jeunes trop con pour admettre une pensée n’y en avait il pas en mars avril contre le CPE ? Cette généralisation puante contribue à rejeter l’autre.

Jips


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 22h44 - Posté par

religion piege à ...


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 01h39 - Posté par

Dis moi Jips, je n’ai pas dit que j’approuvais ce texte, mais indiqué qu’il n’était pas raciste, ni ambigu sur le racisme contrairement à ce qui se dit par certains.

Maintenant pour le reste de l’argumentation de ce texte, on peut être d’accord ou pas, et tu as raison, mais à part des fantasmes on ne voit pas de racisme dans ce qui est écrit.

C’est de celà que je me suis occuppé precisemment.

Par contre ici, dans la file, il y a eu des propos racistes clairs sur les "blancs"...

Copas


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 19h53

Quel soucis !!!

Je vois qu’il y a toujours de mêmes propos délirants :

"Bellaciao est néo-con masqué"
"Vends la guerre des civilisations"
"favorise des discours racistes"

Vous arrêtez un peu de dire n’importe quoi ?

On peut être d’accord ou pas avec Bellaciao, l’orientation globale de ce site, on peut discuter le contenu des articles, mais traîter de néo-cons (donc d’alliés de Bush, pour l’ultra-liberalisme, etc), de racistes (trouver du racisme dans le texte cité est assez compliqué, en + que celà n’est qu’un article selectionné par Bellaciao,...), d’accuser Bellacaio de vendre la guerre des civilisations , il faut être singulierement gonflés et délirants, surtout quand on ne s’appuie sur aucun raisonnements sauf des arguties douteuses et confusionistes, et des glissements argumentaires .

Tout le monde sait qu’une partie des fachos en Europe utilisent la liberté d’expression, conquise, contre eux et leurs petits frères, par les populations à un prix terrible, pour s’attaquer à une minorité dans l’objectif de l’affaiblir.

Mais celà veut-il dire qu’on doit abandonner la liberté d’expression ? Sous pretexte que celle-ci est utilisée également par les racistes ? Doit-on s’engager dans la spirale des lois liberticides imbéciles qui s’appliqueront d’abord à nous ?

Et à qui demandera-t-on d’appliquer des lois liberticides ? Hein ?
N’a-t-on toujours rien appris ?

Les lois limitant les libertés d’expression doivent être abolies .

Les actes d’agression n’ont pas lieu d’être contre des gens de gauche qui critiquent les religions. Ce sont réellement des attitudes de petits fachos, de Lepenistes et de bushiens miserables, ceux qui agressent des gens qui estiment défendre la liberté d’expression.

Indiquer que ces agressions sont intolérables semble même être de trop à certains qui passent par ici. Et on nous ressort la même bouillie contre l’extreme gauche islamophobe (pendant que les alter-egos traitent l’extreme gauche d’anti-semite)...

Les populations minoritaires (comme majoritaires d’ailleurs), en but au racisme et à la discrimination, en Europe comme ailleurs, ont tout interet à l’établissement d’une liberté d’expression encore plus grande que celle actuelle, d’obtenir des moyens necessaires à celle-ci, et non l’inverse comme semble le réclamer sans cesse certains, qui seront d’ailleurs les premières victimes de ce qu’elles ont réclamé à corps et à cri.

Dans l’affaire précise citée dans cet article il y a une disproportion folle de certaines reactions par rapport au problème posé, rappelant tout à fait les réactions de certains chrétiens integristes qu’on a connu dans le passé contre des evenements culturels (comme des films) qui portaient un autre regard, voir un regard critique, ou tout simplement réaliste, sur les religions, l’histoire de celles-ci, leurs origines. Mêmes délires confus, aucune argumentation sinon un discours facho violent.

C’est un problème. Le signaler, se defendre des dits-fachos, les denoncer politiquement est indispensable. On peut comprendre leur malaise mais il n’a pas à prendre comme exutoire ceux qui, eux, se battent pour la liberté, et donc leur liberté.

Mais s’attaquer à ceux qui écrivent sur ces incidents regrettables, dont je ne partage pas toute l’argumentation, est tout simplement très bête.

Copas



> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 20h13 - Posté par

si c’est l’extreme droite qui a publié ce texte, personne n’aurait rien dit, normanl ils sont racistes.

mais lorsque ce sont des gens communistes et extreme gauche je dis : c’est GRAVE TRES TRES GRAVE

Leila Salem (NDLR)


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 20h56 - Posté par

quelques centaines d’articles (racistes ?) ici :

http://bellaciao.org/fr/mot.php3?id...

quant à LS, demandez lui directement pourquoi elle ne veut plus apparaitre sur bellaciao, on peut retrouver ses coordonnees sur oulala.net


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 21h54 - Posté par

Que Leila ne poste plus et ait effectivement eu certains de ses propos censurés (comme tout le monde d’ailleurs) sur Bellaciao est une chose mais ça ne signifie en rien qu’il faille tout mélanger.... Elle a d’ailleurs mon salut puisque je crois avoir reconnu certains de ces propos par ici (et je pense aux questions qu’elle m’a posé, questions auxquelles je réponderai comme d’hab, sans compromissions et sans principes elastiques).

Je suis pour la liberté d’expression la plus totale (et j’emmerde au passage les lourds trains de marchandises de ceux qui veulent juger de ce qu’autrui doit lire, en s’immaginant avec leurs paires de ciseaux décider ce que les autres doivent lire ou regarder et surtout en s’imaginant que les juges, la police vont avoir la même interpretation perso de la censure désirée qu’eux ...).

Mais il ne faut pas confondre avec les choix faits par Bellaciao, choix qui les regardent . En analogie, si vous voulez, ce n’est pas parceque je suis pour la liberté d’expression la plus totale que je suis forcement d’accord pour que Sarkozy vienne parler dans mon appartement. J’exagere le propos afin de mieux me faire comprendre. Il peut parler dans la rue, à la télé , dans les journeaux, ça le regarde et ça regarde ceux qui boivent ses paroles, mais chez moi non (du moins probablement non, surtout quand je mange mon tajin) .

Par contre si on entends plus que lui à la radio et à la télé, dans les journeaux, alors là non !
Puisqu’il n’existe pas d’autres chaînes de télés accessibles à la diversité.

Par contre, sur Internet, il est tellement aisé maintenant de faire un petit site de débats ou simplement un blog, pour exposer ses pensées persos, que parler de censure si Bellaciao coupe des propos est tout simplement ridicule.

Par analogie Bellaciao n’interdit pas aux gens de parler ailleurs, ne demande pas la censure d’Oulala, et c’est ce qui me semble essentiel.

Si Bellaciao finissait par me déplaire, j’irai ailleurs ou je ferai mon petit site ....Et rien ne m’empecherait de le faire (à part un gros poil dans la main).

Copas


> Nouvelles de la Mer à boire
21 avril 2006 - 23h06 - Posté par

J‘ai été sollicitée à plusieurs reprises par des sites musulmans mais j’ai préféré rester avec ce que je pensais être ma famille, ma famille de gauche.

Ce que j’ai vécu sur ce site m’a traumatisé. Je me suis rendue compte que le racisme et l’in tolérance sont loin d’être l’apanage de l’extrême droite mais malheureusement trouvent des adeptes même au sein de l’extrême gauche. Je comprends pourquoi les musulmans ne veulent pas s’impliquer dans les mouvements sociaux et préfèrent rester entre eux.

J’étais la seule voix d’origine musulmane sur ce site, la seule.

Dans des moments de colère, j’avais demandé à ce que mes articles soient supprimés mais pas la dernière fois.

Vous avez utilisé tous les moyens pour me virer, vous ne répondiez jamais à mes questions, vous censuriez mes articles et mettiez en première page des articles de Charlie Hebdo, de Bruckner, de Fourrest, d’Onfray et autres racistes.

Vous me refusiez le droit de porter une autre voix et de défendre les sans voix. J’ai posté des articles de Victor Dedaj et d’autres que j’ai repris sur des sites alternatifs, parcequ’ils denonçaient le racisme anti-musulman, tous ont été supprimés.

Une fois vous aviez publié en première page, un article sur la mort de Sohane, une fille arabe (d’après son prénom) et moi avions posté chacune un message pour donner notre avis sur l’instrumentalisation de cette affaire, vous avez censuré nos réponses et vous aviez laissé toutes les autres qui tapaient sur les jeunes des banlieues, la fille m’a écrit et m’a expliqu é qu’elle ne remettrai plus les pieds sur ce site j’aurai du faire comme elle.

Le nettoyage ethnique ne se fait pas seulement en Palestine et dans les beaux quartiers de la France bien blanche mais aussi dans des sites alternatifs.

Tu as raison, restez entre vous, vous serez bien en petite famille bien blanche, une arabe, beurrrrrrrk, sa place est ailleurs.

Leila Salem (NDLR)


Erreur...
21 avril 2006 - 23h36 - Posté par

je te reconnais bien là , l’outrance , la colere , des mots definnitifs que tu regrettes ensuite , tu oublies un peu vite , l’accueil que certains de tes articles ont reçu , tu fais semblant d’oublier les liens qui se sont crées avec tel ou tel , grace au site !
Je te l’ai dit , tu es l’eau et le feu à la fois , la rigueur mathématique que tu enseignes disparait dés que les premieres manifestations de colere arrivent .
Qui t’a jetée hors du site ? roberto ou ta propre intolerence ?
Ta parole doit elle etre sacralisée parce que tu es la seule intervenante reguliere d’origine arabo musulmane ?
Te souviens tu du poeme sur l’amitié que tu avais posté pour me demander de ne pas partir quand une lourde incomprehension s’etait glissée entre les moderateurs et moi meme ?
Je me moque comme de l’an quarante de tes origines , elles sont tout aussi respectables que les miennes , mais là n’est pas l’important , l’important c’est toi et ce que tu peux nous dire de ce monde que tu connais et que je connais mal et trop peu .
tu es sans doute trop en colere pour que mes mots te touchent , mais les mots d’un ami doivent toujours etre pesés avant d’etre effacés .

claude de toulouse .


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 01h58 - Posté par

Ne généralises pas , merci
Ne mélanges pas les gens pour mieux les attaquer, merci
Restes-en aux faits réels et aux dires réels des gens, merci
Et ne penses pas que, parceque les gens ne suivent pas ton raisonnement sur les "blancs" et les "arabes", ils sont racistes ou intolerants.

Pour ce qui est de Bellaciao, j’ai decouvert ce site en 2005 et je ne fais pas partie de leur collectif, je n’ai donc aucun moyen de censurer quiconque.

D’autant plus que ma position est d’estimer que ça les regarde , position qui ne se confonds pas avec l’approbation de leurs positions, leurs choix, ou de leur decision de censurer ou pas.

Pour ce qui est de Charlie Hebdo, je n’ai jamais aimé ce journal,...

Les propos procedent là par glissements inqualifiables et cherchant à totaliser .
C’est invraissemblable...

Appliques-toi !

Je pense que tu as exagéré là et qu’il conviendrais que tu reviennes sur tes propos.

Copas


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 14h17 - Posté par

"J’étais la seule voix d’origine musulmane sur ce site, la seule."

Même si c’était vrai, qu’est-ce qu’une voix "musulmane" ?
C’est une voix sans intérêt.


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 01h30

A propos du site atheisme.org, source de l’article ci-dessus et de son administrateur M. Bézecourt

D’anciens militants d’extrême droite se recyclent dans une association familiale laïque
LE MONDE | 16.11.04 | 14h02

De bien étranges textes circulent ces temps-ci dans les milieux laïques. La lettre d’informations Respublica, diffusée sur Internet et rédigée notamment par l’Union des familles laïques (UFAL), a publié un article intitulé "Les cathos veulent réévangéliser Paris : non merci !" aux accents nettement antisémites, sous la signature de Jocelyn Bézecourt. Dans cette description des cérémonies de la Toussaint, il est question de "Jean-Marie Aaron Lustiger (...), le juif converti-qui- s’avance sur le podium, vêtu d’une djellaba blanche". L’auteur s’en prend au Dieu des chrétiens et des juifs : "La divinité imaginaire n’eut donc pas le loisir d’humer l’odeur des sacrifices et des bûchers, dont le Pentateuque - la Torah - ressasse maintes fois qu’elle lui est agréable." La croix est qualifiée d’"immondice cruciforme".

Spécialiste de l’extrême droite, René Monzat rappelle que "c’est une secte intégriste, la Contre-Réforme catholique, qui sous la plume de son gourou, l’abbé Georges de Nantes, a commencé, au début des années 1980, à ne jamais mentionner le nom du cardinal Lustiger que précédé de son prénom juif".

M. Bézecourt est un récidiviste. Sur son site, atheisme.org, il attaque violemment l’islam, le christianisme et le judaïsme. Il parle d’une "idiotie insondable" à propos des prêches du grand rabbin Joseph Sitruk, et de "croyance en un dieu sanguinaire". Le mur des Lamentations, à Jérusalem, est qualifié de "mur des jérémiades". Il évoque les rabbins loubavitchs, "qui ont montré de grandes qualités dans l’exercice des transactions" dans le scandale du Sentier.

Mais l’affaire est plus grave. M. Monzat affirme qu’un "petit groupe d’anciens militants d’extrême droite a infiltré l’UFAL et essayé d’infléchir son discours dans un sens nettement antimusulman, identitaire et nationaliste". Nicolas Pomiès, secrétaire national de l’UFAL chargé de la communication et militant de l’association Attac en Seine-et-Marne, ferait partie de ce groupe.

Christian Bouchet, ancien secrétaire général du groupe d’extrême droite Unité radicale, raconte sur son site que M. Pomiès a été "parmi les responsables d’une revue franco-belge qui flirtait avec le racisme anti-arabe, le néonazisme et le révisionnisme. On a connu aussi cet étrange militant laïque proche de l’Eglise druidique des Gaules et de la Wicca -une organisation sataniste -".

"ERREURS DE JEUNESSE"

La revue interne du mouvement d’extrême droite Nouvelle Résistance, dont Le Monde s’est procuré une copie, fait état, dans son numéro 37 en août 1996, de l’exclusion de trois militants pour "activité fractionniste". Les trois membres cités, Nicolas Pomiès, Frédéric Van Wierst et Frédéric Crépaldi, se retrouvent dans l’UFAL, les deux derniers étant responsables, l’un dans l’Orne, l’autre dans la Manche. M. Monzat décrit Nouvelle Résistance comme "une organisation nationaliste révolutionnaire, héritière de l’extrême droite contestataire". En 1992, Frédéric Van Wierst avait déjà été exclu du mouvement Ecolo-J d’Antoine Waechter pour entrisme. Parmi les membres de l’UFAL, figurait aussi Philippe Pissier, admirateur et traducteur du mage sataniste Aleister Crowley, inspirateur d’une partie de l’extrême droite néopaïenne. Il aurait démissionné récemment.

Bernard Teper, président de l’UFAL, reconnaît que, "effectivement, deux de nos militants ont participé à des courants d’extrême droite. Lorsqu’ils nous ont rencontrés, ils ont joué cartes sur table : ils nous l’ont avoué. On a le droit d’avoir fait des erreurs de jeunesse. Quand à Respublica, ce n’est pas une publication de l’UFAL, même si je suis membre de son comité de rédaction".

Xavier Ternisien
• ARTICLE PARU DANS L’EDITION DU 17.11.04

Leila Salem (NDLR)



> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 02h02 - Posté par

Par ailleurs, Jocelyn Bézecourt, désigné dans notre article comme l’auteur d’un texte "aux accents nettement antisémites", tient à préciser :

"1. En républicain laïque et de gauche, j’ai toujours combattu les idées d’extrême droite, aujourd’hui comme hier.

2. Le délit de blasphème n’existe plus en France. Il est permis d’ironiser sur le spectacle donné à Paris par l’Eglise et de critiquer les religions sans relever de poursuites pénales comme "récidiviste".


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 02h17 - Posté par

Les deux derniers sommaires du site en question :

Mardi 11 avril 2006

* Après le saccage d’une exposition de dessins antireligieux, un café parisien résiste aux fachos partisans du délit de blasphème
* Benoît XVI renouvelle sa croisade antilaïque en visant l’Europe avec ses valets du PPE
* Pork and milk, un film d’espoir pour quitter le fanatisme juif ultra orthodoxe
* A Paris, le caractère musulman de certains actes terroristes est occulté
* Numéro spécial du Ch’ti Libre Penseur sur les caricatures
* Un nouveau site fait par des jeunes laïques

Dimanche 26 mars 2006

* Deux propositions de loi de la droite contre le blasphème
* Dieu et l’État, Michel Bakounine
* Matière première, revue d’épistémologie et d’études matérialistes
* Le MRAP assure la défense de l’islam
* Laurence Parisot et Bernadette Chirac tous voiles dehors pour complaire aux rois du pétrole
* A Saint Nicolas du Chardonnet, une messe pour l’OAS et les nostalgiques de l’Algérie française
* Affaire classée sans suite pour la plainte de Luigi Cascioli contre l’Église pour abus de la crédulité populaire
* Un erouv en région parisienne : l’accaparement de l’espace public par l’obscurantisme religieux
* Le site de l’UFAL 77

Je ne vois toujours pas les ponts avec l’extreme droite et les racistes...Même si je ne suis pas d’accord avec leurs positions.

Maintenant, revenez à l’article cité ici et cherchez où il y a racisme ... Où ?
Vous trouverez certes des points de désaccord qui ennervent mais pas du racisme.

Ensuite il faut noter ce qu’est le café en question qui ne semble pas être un repaire de la croisade islamophobe comme certains voudraient le faire croire, à tel point que ce café a organiser recemment un débat contre les lois sur l’immigration concoctées par Iznogoud....

Alors ?

Copas


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 02h20 - Posté par

je te conseille copas de relire les ecrits des années 30

tu verras que le musulman a remplacé le juif

Leila Salem (NDLR)


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 10h55 - Posté par

Tu confonds, cher anonyme,

Si tu fais un petit effort, tu t’appercevras que le genre de phrase que tu ecris, je l’ai utilisé un grand nombre de fois pour montrer justement que les minorités d’origine de culture marquées par l’Islam étaient, en Europe, proportionellement de même importance que la minorité d’origine juive dans les années 20 et 30, et que certains discours actuels tournaient autour des mêmes argumentations fascistes que celles de l’époque.

Donc ce sont toujours là des paroles inutiles, ignares, prêtant aux autres des opinions et des idées qu’ils n’ont pas, s’imaginant apprendre quelque chose aux autres (euréka !).

Il est usant de voir des gens répeter en boucle les mêmes âneries, des positions outancières et souspçonneuses, alors qu’eux mêmes se situent clairement dans l’orbite du racisme en essayant d’ostrciser telle ou telle catégorie.

Là, on a le cas d’un café qui semble réputé pour sa libre pensée, ayant notemment et recemment propulsé des débats sur les nouvelles lois sarkoziennes sur l’immigration, qui organise des soirées de musique, et qui avait décidé de faire une exposition sur les dessins et les religions.

Ce lieu apparemment sympatique se trouve, par cette initiative, confronté à des agressions (au delà de débats, même agités). Ce n’est pas un MacDo qui est agressé, ce n’est pas le siège du FN, non, un lieu de débat....

L’article cité ici relatant ce type d’agression (il y en a eu d’autres ici et ailleurs sur le sujet) ne comprend pas de propos racistes, cf l’analyse que j’en ai fait, on peut être d’accord ou pas avec les propos, l’argumentaire, il ne s’attaque à aucune catégorie en généralisant ("des"... pas "les"...) sauf contre l’islam politique, ce qui peut être pris pour injurieux pour les organisations s’en réclamant, mais se situant dans l’orbite de polémiques politiques normales (on ne fait pas de politique sans risquer de prendre des coups, au sens imagé s’entends).

Je ne connais pas les auteurs, et quand on remonte le fil proposé sur l’article, il n’est pas sûr qu’il ait été écrit par le site précédent, mais il semble correspondre aux évenements qui ont conduit à une poignée d’intolerants à s’attaquer à un lieu de libre débat parcequ’ils veulent décider, pour les autres, ce que les gens ont droits ou non de lire ou regarder. On peut encore une fois discuter des arguments mais il faut arrêter les délires qui avancent de loin en loin, les gens qui mixent pour mélanger et amalgamer des positions pour mieux les attaquer ....

A la fin des gens finissent par dire que Bellaciao est sur des positions néo-cons....

Il est temps de se tremper la tête dans l’eau froide...

Alors ?

Copas


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 18h54 - Posté par

Réaction de Jocelyn Bézecourt à l’article :

D’anciens militants d’extrême droite se recyclent dans une association laïque

(Le monde - 17 novembre 2004)

Xavier Ternisien use de la manipulation la plus indigne pour transformer ma critique rationaliste, et de gauche, de toutes les religions en une odieuse accusation d’antisémitisme d’extrême droite que je réfute avec la plus grande énergie. Par une sélection malintentionnée de citations, Monsieur Ternisien insinue que mes textes viseraient les personnes de confession juive alors que je n’ai jamais stigmatisé un groupe de personnes particulier. Examiner librement une religion n’est pas jeter l’opprobre sur les croyants, la nuance est d’importance. Accuser d’antisémitisme ma dénonciation de certains passages violents de l’Ancien Testament est une infamie : j’analyse avec la même indépendance le Nouveau Testament et le Coran et seulement 4 % des textes du site atheisme.org sont consacrés au judaïsme. J’avais d’ailleurs vivement dénoncé la vague d’antisémitisme observée en France en avril 2002. Affirmer par le titre de l’article que j’aurais un passé d’extrême droite est une abomination car je n’ai jamais appartenu ni été sympathisant d’aucun mouvement d’extrême droite. J’ai au contraire toujours affiché des idées de gauche.

La référence aux origines non catholiques de l’archevêque de Paris n’est pas hors sujet dans le contexte de la réévangélisation de Paris pratiquée par l’Eglise pendant la semaine de Toussaint, sa conversion au catholicisme faisant figure d’exemple. La mention de son prénom complet n’est pas de mon invention mais provient d’un de ses livres, "Le choix de Dieu". Y voir de l’antisémitisme relève de la manipulation intellectuelle. Il faut aussi noter que l’expression "juif converti" ne fait rien de plus que désigner un fait connu, je n’exprime là qu’une réalité qui ne saurait être insultante pour quiconque. Il n’est pas inutile de remarquer que ma critique de l’islam me vaut, au contraire, l’accusation d’avoir des sentiments pro-israéliens...

Xavier Ternisien tente aussi d’émouvoir le lecteur sur l’irrespect que je manifeste à l’égard de toutes les religions. Est-ce le souhait du retour du délit de blasphème ? L’irrévérence est, depuis fort longtemps, une réaction normale contre le dogmatisme et l’oppression entretenus par les religions, de Voltaire à Charlie Hebdo en passant par les libres penseurs de la Troisième République.

Face à ces attaques ignobles, je remercie chaleureusement toutes les personnes qui m’ont déjà manifesté leur soutien et celles qui le feront.

M. Ternisien a le droit de préférer la révérence envers les religions mais suggérer que ma mise en cause des religions relève de l’antisémitisme est une ignominie.

(Jocelyn Bézecourt / 18 novembre 2004)


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 18h55 - Posté par

Des lettres à propos de l’UFAL

LE MONDE | 13.12.04 | 16h47

L’article intitulé "D’anciens militants d’extrême droite se recyclent dans une association familiale laïque" (Le Monde du 17 novembre) a provoqué une série de réactions de la part de l’Union des familles laïques (UFAL) ainsi que de certaines personnes citées.

Le président de l’UFAL, Bernard Teper, s’insurge contre notre article qui "contient des contre-vérités flagrantes sur l’UFAL, organisation dynamique de la gauche laïque républicaine et sociale, profondément antiraciste et antifasciste (...) L’UFAL, forte de plus de 4 000 familles et de plus de 6 500 adhérents, compte parmi ses membres une seule personne parmi toutes celles citées dans votre article (Nicolas Pomiès), précise M. Teper. Les engagements de ce militant dans les milieux associatifs et progressistes prouvent au quotidien son militantisme antifasciste. Revenir sur des engagements datant d’une dizaine d’années (...) et en déduire une infiltration d’extrême droite au sein de l’UFAL est au mieux une vision policière de l’histoire et au pire un procès en sorcellerie. Les autres cités, soit n’ont jamais appartenu à l’UFAL, soit n’en font plus partie aujourd’hui."

"Chez les laïques, nous écrit Nicolas Pomiès, secrétaire national de l’UFAL, l’homme est considéré comme en perpétuelle construction. Or s’il est vrai qu’autour de 20 ans j’ai fait l’erreur de participer à un groupuscule national-communiste, je réfute toutes les accusations -de Christian Bouchet-. Je rejette d’ailleurs toutes les idéologies identitaires de gauche comme de droite."

Frédéric Crépaldi, qui est resté à l’UFAL "jusqu’en avril 2004", reconnaît aussi avoir "effectivement fait l’erreur d’avoir été un militant de l’organisation Nouvelle Résistance d’août 1995 à juillet 1996". Mais il précise avoir démissionné de cette organisation lorsque "l’emprise des militants originaires de l’extrême droite sur le mouvement devenait insupportable". M. Crépaldi condamne "sans appel toutes formes de racisme, d’antisémitisme et de révisionnisme -qui sont pour lui- monstrueux et les symptômes de l’ignorance, voire d’une forme de pathologie mentale".

Frédéric Van Wierst affirme de son côté : "Je n’ai jamais été un militant d’extrême droite de près comme de loin, mais, par le passé, un activiste stalino-maoïste." "Amené à travailler avec l’aile gauche de Nouvelle Résistance", il fut, explique-t-il, "l’un des responsables de la "fraction" de l’été 1996". "Non seulement je ne suis pas et n’ai jamais été fasciste ou nationaliste de droite mais stalinien et je l’assume pleinement, bien que m’étant complètement trompé à ce sujet !", ajoute M. Van Wierst.

Par ailleurs, Jocelyn Bézecourt, désigné dans notre article comme l’auteur d’un texte "aux accents nettement antisémites", tient à préciser :

"1. En républicain laïque et de gauche, j’ai toujours combattu les idées d’extrême droite, aujourd’hui comme hier.

2. Le délit de blasphème n’existe plus en France. Il est permis d’ironiser sur le spectacle donné à Paris par l’Eglise et de critiquer les religions sans relever de poursuites pénales comme "récidiviste".

3. La référence aux origines de l’archevêque de Paris n’est pas hors sujet dans le contexte de la réévangélisation par l’Eglise, sa conversion au catholicisme faisant figure d’exemple et la mention de son prénom complet figure sur un de ses livres. Y voir de l’antisémitisme est une manipulation. Ma critique de l’islam m’a d’ailleurs valu au contraire l’accusation d’être pro-israélien... Je n’accepte pas d’être assimilé à un extrémiste de droite, "recyclé" en laïque parce que je rappelle que l’Ancien Testament est un recueil de crimes, délits et rapines.

4. L’affaire du Sentier a effectivement mis en cause des rabbins dans des opérations financières frauduleuses.

5. On lira sur www.atheisme.org des analyses sur l’islam, le christianisme, le judaïsme et d’autres religions. Examiner une religion n’est pas jeter l’opprobre sur les croyants."

ARTICLE PARU DANS L’EDITION DU 14.12.04

13 décembre 2004


> Nouvelles de la Mer à boire
25 avril 2006 - 02h28 - Posté par

Ternisien-Geisser, deux « potes » aux intérêts bien compris

Xavier Ternisien n’en finit pas de ne pas nous surprendre et de confirmer les analyses de la lettre électronique Respublica sur l’engagement du quotidien Le Monde contre la laïcité. Sur le blog que ce grand quotidien de la presse catholique met à sa disposition, Ternisien a, le 17 juin 2005, présenté Vincent Geisser comme son "pote" dans un élan d’enthousiasme qui contraste assez avec son habituelle fausse neutralité. Car d’ordinaire Xavier Ternisien est plus subtil et son cléricalisme se fait plus sibyllin, donc plus efficace. Cette franche amitié ainsi déclarée officiellement n’est que le juste remerciement envers un "pote" qui a, le 4 avril 2005, commis sur oumma.com un article publicitaire sur le livre que Ternisien a consacré aux Frères Musulmans. Geisser, qui ne serait rien sans son étiquette universitaire, y déverse un déluge d’éloges sur Ternisien et le présente comme "un journaliste qui se fait chercheur", qui montre "une certaine objectivité" et "qui croit en un minimum de déontologie au sein de sa profession"... C’est bien la moindre des connivences quand on sait que depuis sa tribune militante du Monde, dont il use aussi sans retenue pour régler ses comptes, Ternisien est parvenu à placer son compère Geisser dans huit articles depuis 2002. Xavier Ternisien a donc complaisamment contribué à construire la popularité de Vincent Geisser chez les fans de Tariq Ramadan. Et Geisser, reconnaissant, ne manque pas remercier le journaliste catholique dans ses conférences...

La paire Ternisien-Geisser est un donc un incessant va-et-vient de flatteries faussement innocentes et une entente désormais officielle avec la confession d’être potes. C’est un couple solide, soudé par la cuisante défaite de leur opposition commune à la loi contre les signes religieux à l’école, un échec qui n’est pas seulement dû au vote de la loi mais aussi au succès dans son application. Le premier dissimule un militantisme personnel sous le paravent du journalisme et le second apporte sa pierre mal dégrossie à l’édifice de l’islam politique. Quand Ternisien berne quotidiennement le lectorat du Monde en structurant ses articles dans un esprit antilaïque, Geisser, la caution intellectuelle bon marché des groupies en hidjab, répand sur oumma.com sa prose communautariste écrite à la hache, toujours prompt à brandir les accusations les plus délirantes contre quiconque ne partage pas ses vues (comme récemment Malek Boutih, accusé de façon ahurissante de lepénisme...). Et l’un comme l’autre ne sont jamais très loin de Tariq Ramadan pour apporter une caution non musulmane au gourou suisse.


> Nouvelles de la Mer à boire
24 avril 2006 - 21h15 - Posté par

Bézecourt a déjà dénoncé cet article crapuleux de Ternisien dans Le Monde. La publication de la réponse de Bézecourt dans Le Monde est un désaveu clair de ce journaliste par la rédaction. Leila, il faut se documenter avant de colporter des calomnies :

http://atheisme.org/reponse-lemonde.html

Publication dans Le Monde de la réponse de Jocelyn Bézecourt à un article de Xavier Ternisien

Suite à l’article de Xavier Ternisien paru dans Le Monde le 17 novembre 2004, Jocelyn Bézecourt, responsable du site atheisme.org, a adressé une réponse qui a été publiée le 13 décembre 2004. Cependant, la rédaction du Monde a supprimé la dernière phrase de son texte où il dénonçait la révérence dont fait preuve le journaliste à l’égard des religions, et qui est la suivante :

"M. Ternisien a le droit de préférer la révérence envers les religions mais suggérer que ma mise en cause des religions relève de l’antisémitisme est une ignominie."

La réponse sur le site du Monde accompagnée de celle de l’Union des Familles Laïques (l’UFAL et la lettre électronique Respublica ont mené une action remarquable en faveur de la loi contre les signes religieux à l’école) :

CORRESPONDANCE

Des lettres à propos de l’UFAL

LE MONDE | 13.12.04 | 16h47

L’article intitulé "D’anciens militants d’extrême droite se recyclent dans une association familiale laïque" (Le Monde du 17 novembre) a provoqué une série de réactions de la part de l’Union des familles laïques (UFAL) ainsi que de certaines personnes citées.

[...]

Par ailleurs, Jocelyn Bézecourt, désigné dans notre article comme l’auteur d’un texte "aux accents nettement antisémites", tient à préciser :

"1. En républicain laïque et de gauche, j’ai toujours combattu les idées d’extrême droite, aujourd’hui comme hier.

2. Le délit de blasphème n’existe plus en France. Il est permis d’ironiser sur le spectacle donné à Paris par l’Eglise et de critiquer les religions sans relever de poursuites pénales comme "récidiviste".

3. La référence aux origines de l’archevêque de Paris n’est pas hors sujet dans le contexte de la réévangélisation par l’Eglise, sa conversion au catholicisme faisant figure d’exemple et la mention de son prénom complet figure sur un de ses livres. Y voir de l’antisémitisme est une manipulation. Ma critique de l’islam m’a d’ailleurs valu au contraire l’accusation d’être pro-israélien... Je n’accepte pas d’être assimilé à un extrémiste de droite, "recyclé" en laïque parce que je rappelle que l’Ancien Testament est un recueil de crimes, délits et rapines.

4. L’affaire du Sentier a effectivement mis en cause des rabbins dans des opérations financières frauduleuses.

5. On lira sur www.atheisme.org des analyses sur l’islam, le christianisme, le judaïsme et d’autres religions. Examiner une religion n’est pas jeter l’opprobre sur les croyants."

ARTICLE PARU DANS L’EDITION DU 14.12.04


> Vous faites…
22 avril 2006 - 09h29

Le problème avec les dessinateurs de Charlie Hebdo c’est qu’ils donnent l’impression de ne pas vivre avec des vrais gens.
Je m’explique. C’est facile décrire ni dieu ni maître à bas la calotte ! et après ? On fait quoi quand on rencontre des musulmans ? On leur dit : votre religion est une connerie donc vous étés des cons ?
Ces gens là (les intello de Charlie et toutes cette frange de la gauche bien pensante) agissent comme si les musulmans étaient une entité abstraite : La Religion ! l’Extrémisme !
Et eux, drapés dans le suaire de la liberté d’expression, armés de leur crayons et de leur assurance d’avoir raison se croient tout permis.
On ne peut pas nier à ce point là les croyance des autres. C’est un manque flagrant de respect de l’être humain.
Car ces jeunes, ils sont quand même du même côté de la barricade que nous, non ?
C’est bien le libéralisme, le capitalisme, le MEDEF, l’UMP, le FN, l’ennemi, ce ne sont quand même pas les jeunes qui subissent tous les jours l’aggressivité des gens cités plus haut.
Copas remarque qu’il y a eu aussi certaines répliques anti-blanc.
Rien qu’en entendant cette expression, j’ai les poils qui s’hérissent. Anti-blanc ?
Rappellons nous quand même que les jeunes musulmans issus la plupart du temps de famille gravement touchées par la crise subissent les pires discriminations au quotidien. Leur place n’est nulle part et en plus il faudrait qu’ils voient leurs idoles fustigées sans broncher ?
Et vous vous étonnez qu’ils puissent avoir quelques réactions de ce genre ?
Imaginez que votre meilleur pote est fan de Jonny Halliday. Iriez vous lui rappeler à tout bout de champs que Jonny Hallyday est selon vous un gros con ?

Continuez à prendre de front ses jeunes qui pensent trouver leur voie dans la religion et vous les jetterez encore plus dans les bras des extrémistes. Voilà ce que j’aurais dit aux dessinateurs de Charlie si j’étais venue à ce débat.
Le devoir de la gauche c’est de rassembler pas de diviser. Et je remercie les journaux cités dans l’article, comme l’Humanité et Politis...et aussi la CGT de s’y tenir.

Francesca



> Vous faites…
22 avril 2006 - 11h02 - Posté par

Je dois vous avouer que je n’en peux plus de ces accusations croisées de racisme .

Depuis quelque temps le moindre fait divers est sujet à polemique totalement sterile , ou chacun s’envoie à la face les pires noms d’oiseaux .
l’origine s’en trouve certainnement dans l’habitude qu’on pris les journalistes ou les internautes de qualifier de façon , ethnique d’origine , le moindre groupe , voir meme l’individu , qui est le sujet ou l’objet d’un fait divers .
Ainsi si cet article s’etait contenté d’ecrire qu’une bande de jeunes avait perturbé une réunion débat organisé dans un café , par des dessinateurs pour defendre le libre droit à la caricature , et que leurs interventions orales , mal maitrisées avaient inquiété certains participants au débat , nous n’en serions pas là , et pourtant l’article aurait rendu compte des faits .
Mais il a fallu que l’auteur rajoute que dans la bande de jeunes , la moitié etaient des noirs d’origine africaine ,manipulés sans doute par des musulmans .
Nous rentrons tous , bon gré mal gré , dans une structure communautariste , que certains veulent imposer à la republique . Que l’extreme droite se livre a ce jeu auquel elle s’est toujours livrée depuis pour faire vite , la fin du XIX eme siecle , n’est pas etonnant , c’est le socle meme de sa theorie et la base de son action , designer un bouc emissaire , il faut donc le nommer , le caracteriser pour qu’il soit bien identifiable , puis generalisable .
Que certains à gauche se livrent aux meme pratique est plus etonnant et encore plus condamnable .Car ils remettent en cause ce qui a toujours fait la gauche , la solidarité et le respect de l’autre .
Le resultat de tout cela , c’est que l’echange devient impossible , les murs se dressent , chaque communauté bientot ne vivra que sur elle meme .
Il devient impossible d’emettre la moindre opinion , car souvent ceux qui se pretendent anti racistes , pratiquent la meme politique .
Il y a peu de temps j’ai critiqué les prises de positions antisyndicales , d’un candidat déclaré à la présidence de la république , mal m’en a pris , ce candidat etant d’origine africaine , mes propos ne pouvaient etre que racistes !
Si j’avais emis les memes critiques au sujet de monsieur sarkosy , aurait on discuté des critiques ou de la couleur de la peau du ministre de l’interieur d’origine hongroise ?
Poser la question , c’est y repondre !
aussi j’ai décidé de ne plus participer au moindre débat à connotation ethnique ou communautaire , tant pis pour moi !

claude de toulouse .


> Vous faites…
22 avril 2006 - 11h16 - Posté par

Je ne suis pas d’accord avec toi Claude, ne baissons pas les bras et participons afin de lutter contre le communautarisme et rappeler les varies objectifs des militants anti-libéraux que nous sommes.
Francesca


> Vous faites…
22 avril 2006 - 11h16 - Posté par

Francesca,

Le lieu de débat en question n’est pas "Charlie-Hebdo", oui il y a ici, et ce n’est pas la première fois des propos tournants qui viennent balancer leur petit discours explicite raciste sur les "blancs", les "petits blancs", "votre petite famille bien blanche" , etc..., propos qui débarquent à grande vitesse dés qu’on ne suit pas tous les méandres des positions de ces racistes. En général ça déboule vite en imitant un phrasé qu’on s’imagine être le phrasé de gens d’origine d’Afrique du Nord, et en essayant de pourrir les autres...

La necessité de débats entre tout le monde, entre les quelques jeunes concernés par les agressions et tentatives d’agression (je ne parle pas des propos vifs qui sont normeaux) sont effectivement très importants, car une grande partie de ceux-ci sont en butte aux discriminations racistes.

Mais ce n’est pas parceque le capitalisme me met au chômage, qu’énormement de bourgeois (patrons et propriétaires importants) sont des racistes que je vais traverser la route pour me faire d’autres victimes du système, pire encore, des gens qui combattent le système en créant un lieu de culture de gauche...
Ca ça s’appelle une logique facho au sens pur du terme. Crise economique, une petite partie d’un lumpen proletariat exclu se comportant en gardiens de l’ordre moral,...
Ce qui ne signifie en rien que l’ensemble de notre moderne lumpen prolétariat se comporte ainsi. Je précise car il semble qu’il faille tout préciser.

Il faut cesser d’être ambigu sur ces questions...

Copas


> Vous faites…
22 avril 2006 - 12h03 - Posté par

Copas,
Tu m’as presque convaincu sur l’absence de racisme du texte initial. je dis presque car, il me semble que derrière l’islamophobie (à priori non condamnable) se cache souvent un racisme anti arabe. Et ce d’autant plus quand les auteur ne sont pas clairs sur la question.

tu écris : "des gens qui combattent le système en créant un lieu de culture de gauche... "
Là je ne suis plus.
Qund on est "de gauche" on ne pense pas les problèmes séparément les uns des autres. On ne peut pas "défendre la liberté d’expression" en faisant complètement abstraction de l’environnement social, culturel, économique etc.. des gens concerné. Quand on est de gauche on de peut pas débarquer dans un des dernier quartiers populaires de Paname en expliquant "bon les p’tit les gars, on va vous montrer les Lumières". Et pour qu’elles soient bien visibles (les Lumières) on s’arrange pour que les fameux dessins soient bien visibles de la rue...
On ne peut pas non plus brailler à la liberté d’expression sans prendre en compte les réalités démographiques du quartier : les habitants historiques sont chassés lentement mais surement vers la banlieues par les nouveaux occupants, bobos bien pensants. Sans doute cet aspect contribue à echauffer les esprits non ?

Voilà, pendant que ces gens "de gauche" (je n’imagine pas qu’ils ne soient pas sincères) débarquent dans le 20 eme et entreprennent d’expliquer à leur voisins qu’ils sont des cons "qui refusent toute forme de pensée", les rafles continuent et les expulsions également dans ce même quartier de Belleville.

Jips


> Vous faites…
22 avril 2006 - 14h21 - Posté par

Copas,

Ce n’est pas parcequ’on t’appelle le blanc que l’on t’insulte. J’ai voyagé au Cameroun où nous étions les seuls blancs du coin et où les gens qui ne nous connaissaient pas nous appelaient ainsi. Le Blanc c’est toute une histoire dans les pays que nous avons colonisés. le Blanc répare les routes quand il vient faire des affaires, le Blanc discute avec les chef d’état...
Mon voyage au Cameroun m’a appris a être plus tolérante et surtout que le colonialisme est toujours présent.
cette idée de racisme anti-blanc lancée par Le Pen (dont les idées pénétrent peu à peu les esprits) veut nous faire croire que les communautés seraient à égalités et aussi racistes les unes que les autres. Cette idée nie le fait que ce sont toujours les mêmes qui sont discriminés.
je ne pense pas comme tu l’écris que tous les bourgeois sont racistes. je n’ai rien dit de tel.
Je dis que notre combat est un combat contre le système libéral qui oppresse les plus faibles.
Et que nous devons nous retrouver forcement du côté des plus faibles.
Exemple dans la lutte pour les sans papiers. Vas tu refuser d’aider celles qui porte le voile ?
Non.
cataloguer les gens et refuser le dialogue ce n’est pas notre combat.

Francesca


> Vous faites…
22 avril 2006 - 15h12 - Posté par

Francesca,

L’utilisation des termes étaient très clairement une attaque suivant la couleur et une attaque totalisante....sous entendant "vous les blancs vous êtes comme ça..." , pas une constatation de couleur (qui est trognon ici )...qui sous-entendraient que la couleur définisse des comportements, des opinions....

Je parle là de propos concrets ici.

Pas de LePen... qui ne nous apprend rien si il dit qu’il y a des racistes de partout. L’instrumentalisation de ces types de racisme dans ses objectifs à lui est ce qui le caractérise.

Je ne généralise pas. Je parle de propos précis.
D’ambiguités persistantes de beaucoup sur la liberté d’expression
De justification d’agressions , non contre les exploiteurs, non contre des patrons racistes qui n’embauchent pas au nom de leurs préjugés illegaux, de propriétaires racistes qui ne veulent pas louer à des gens parceque la couleur ou le nom ou la nationalité du demandeur leur déplait,

...de justification d’agressions donc, au nom d’une logique étant une bouillie informe d’arguments liberticides ....

ne nous plaignons pas après quand des lois accentuant la censure seront votées par des droites sous influences d’extreme-droite....

Copas


> Vous faites…
22 avril 2006 - 15h18 - Posté par

Francesca ,
ce que tu dis est sans doute vrai au Cameroun ,
en France , je suis un citoyen , je ne suis pas :
et toi le blanc ! , pas plus que et toi l’arabe ou et toi le noir !
ce que tu consideres comme normal là bas , l’est il ici ?
on en est arrivé à un point dans ce pays , ou ne pas parler de la couleur de la peau de quelqu’un ou ne pas en tenir compte est dejà considéré comme du racisme au second degré !
la discrimination positive n’est meme plus un projet sarkosyen , si l’on s’y oppose c’est que l’on est forcement raciste .
allez je vais respirer ailleurs en promenant mon bouledogue français , il a une tres sale gueule , mais il est adorable , de plus j’ai du bol , il est noir et blanc .
claude de toulouse .


> Vous faites…
22 avril 2006 - 14h50 - Posté par

Non mon ami,

Les gens qui "débarquent" me semble curieux, de plus, toi aussi tu sembles mettre sur le dos d’un café les attaques d’un pouvoir qui s’en prennent à l’immigration....

Des étrangers ? ....dis-tu ? exterieurs ? qui doivent se taire ?

A maintenant ceux-ci sont des envahisseurs bourgeois ? Hum ?

Moi aussi probablement qui suit pour la liberté d’expression oui da ? tu veux voir mon permis de travail ?
A ce compte et avec ces raisonements déleteres on peut également justifier des attaques contre les étrangers qui ouvriraient leurs gueules ?
L’agression contre un lieu de débat devenue une bataille de classe ?

Tu te rends compte de ce que tu dis ? de ce que tu justifies ? Le droit de cogner des gens parcequ’ils mettent à disposition un lieu pour des débats ? Parcequ’on pense, d’une façon ou d’une autre, qu’une certaine lecture des choses pourrait conduire à penser que des dessins contre les aspects menaçants des religions servant de support à des débats pourraient conduire à favoriser l’islamophobie , laquelle islamophobie en Europe sert de support caché au vieux poison du racisme (cette dernière partie est juste).

Est-ce que, oui ou merde, allez-vous vous prononcer pour les libertés d’expression ? D’autant plus que, là, il n’y a aucun racisme.... Même dans le texte cité (qui est differend de l’objet de l’affaire).

Alors ?

Quand celà va-t-il cesser ?
Est-ce que la morale est si plastique que celà ?

Je pense effectivement qu’il y a des choses que je ne ferais pas, defendre la liberté signifie simplement défendre la liberté d’expression ce qui ne signifie pas approuver les expressions multiples dûes à l’application de cette liberté.

Ainsi ce n’est pas parceque je n’approuve pas les opinions de Mr Hollande que je vais lui rentrer dans la gueule. Ainsi ce n’est pas parceque je suis en profond desaccord avec Lutte Ouvrière que je vais fermer ma gueule si ils sont agressés, etc...

Alors ?

Copas


> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 21h42

À LEILA ...

Quand j’ai un coup de "blouse" j’écoute "le messie" de Haendel, et plus particulièrement le choeur de "Every valley shall be exalted", ou encore je lis des poèmes, tout dernièrement de Yacine KATEB...
Donc, pour toi et rien que pour toi Leila, le poème "Bonjour" est tout conseillé. Je ne t’envoie pas tout, mais seulement ce qui rappelle un peu le Fou de Bassan ce lieu magique où l’on se ressource quand on est fatigué d’être fatigué...

"BONJOUR

Bonjour, bonjour à tous
Bonjour mes vieux copains ;
Je vous reviens avec ma gueule
De paladin solidaire,
Et je sais que ce soir
Monteront des chants infernaux...
Voici le coin de boue
Où dormait mon front fier,
Aux hurlements des vents,
Par les cris de Décembre ;
Voici ma vie à moi,
Rassemblée en poussière..."

Les emportements sont des erreurs de jeunesse qu’il nous arrivera encore longtemps, à toi, à nous (comme Claude ou moi qui avons plus de 50 ans et parfois près de 60... Je te laisse dans l’incertitude de l’imprécision) de manifester parce que nous sommes jeunes de coeur et d’idéaux !

Alors, viens passer avec Estéban, le plus beau d’entre nous, et nous, quelques moments réparateurs et chaudement amicaux...
Et retrouve le calme de l’âme résolue pour avancer ton chemin, Leila.

Et bises de

NOSE DE CHAMPAGNE



> Nouvelles de la Mer à boire
22 avril 2006 - 22h23 - Posté par

TU ES PLUS SAGE QUE MOI NOSE ,
pour repondre au desespoir et à la colére de Leila , je n’ai rien trouvé de mieux que de lui envoyer un mail de colere .
Comme disait le vieux georges , "vieux con des neiges d’antan " je suis !
ton ami , pas trés fier de lui meme ,
claude de toulouse .


> Nouvelles de la Mer à boire
23 avril 2006 - 00h15 - Posté par

MAIS NON, CLAUDE...

Notre sagesse c’est la sagesse du collectif...
Personne ne pourrait être sage seul.
Parfois le "blouse" est tellement pesant et violent que l’on serait tenté par le déraisonnable...
Mais c’est l’amitié, l’intelligence collective, la culture (construction éminemment collective, dans les domaines littéraires, musicaux, plastiques, etc.) qui nous rappellent à l’ordre...

Je ne suis pas autrement que les autres et je me méfie toujours de mes erreurs de jeunesse : mes impulsions... Comme disait l’autre : "allons doucement ; nous sommes pressés".

Bon, je vais faire rentrer mon petit Marcel et je vais rejoindre ma petite femme qui lit au séjour avec son chien Hector de marque Labrador.

Bonne soirée à tous, à bientôt bien fraternellement

NOSE DE CHAMPAGNE


1905 SEPARATION DE L’EGLISE ET DE L’ETAT
23 avril 2006 - 12h50 - Posté par

En 1905 on a été trop souple avec la religion.Il fallait l’interdire purement et simplement,on n’en serait pas là aujourd’hui.Quand on parle religion aux enfants on porte atteinte à leur liberté de conscience et ça ,on en a pas le droit.On doit faire de chaque enfant un adulte capable de faire un CHOIX.On a été tolérant avec la religion,on en voit le résultat (et ce n’ est qu’un début)

" La religion est l’opium du peuple"
K.Marx

François


> 1905 SEPARATION DE L’EGLISE ET DE L’ETAT
23 avril 2006 - 20h32 - Posté par

Mon cher François,rettirer une phrase de son contexte cela s’appele de la vulgate et en l’occurence de la vulgate marxiste qui fut pratiquée par Joseph Yougasvili contre les religions avec le succés que l’on sait.
il faut donc lire toute la phrase :"la misére religieuse est d’une part l’expression de la misére réelle et d’autre part la protestation contre la misére réelle ;elle est l’expression de la soufrance et son beaume,elle est l’opium du peuple".
Ca nuance le propos n’est-ce pas ?
Jean Claude des Landes


> Nouvelles de la Mer à boire
23 avril 2006 - 12h36

A M. Copas,

Avant de supprimer définitivement votre adresse de mon répertoire, je vous écris afin que vous sachiez ce que je pense de vos différents commentaires postés dernièrement.

Arrogants et suffisants, vos textes sont à l’image de ce que je me fait de l’occident. Un occident imbu de sa supériorité qui a confisqué l’universel et qui se voit le dépositaire de la liberté d’_expression et d’autres valeurs universelles.

Vos textes sont vides de tout sentiment fraternel et amical. Aucune pitié, aucune compassion ne s’y dégagent.

Des êtres humains à qui on a supprimé tout humanisme n’est pas pour vous du racisme et le fait de parler de la famille blanche ou de critiquer l’occident a soulevé un réaction presque hystérique chez vous.

C’est ce qu’on appelle le deux poids deux mesures.

Maintenant je comprends pourquoi les musulmans n’affluent pas dans les partis même d’extrême gauche.

J’étais naïve et trop crédule.

Vous avez perdu un allié sincère et fidèle.

Car pour moi : L’autre c’est moi et moi c’est l’autre.

A chacun sa consience

Adieu

leila salem



> Nouvelles de la Mer à boire
23 avril 2006 - 13h22 - Posté par

Là, tu abuses, petite soeur !
Rose


> Nouvelles de la Mer à boire
23 avril 2006 - 14h19 - Posté par

Copas arrogant et suffisant ?

Je regrette, Leïla, mais t’es grave à coté de la plaque, là...

Brunz


> Nouvelles de la Mer à boire
23 avril 2006 - 14h38 - Posté par

Leila,

Tu retombes dans ton racisme de départ , "vous l’occident vous êtes comme ça", comme tu dis, et nous serions "à l’image que tu te fais de l’occident"...mélangeant à foison ce que sont les gens avec les régimes qu’ils subissent et combattent, comme si on mélangeait, par exemple, Khomeiny avec les Iraniens, Sadam avec les Irakiens....Ce qui fut fait par les Blairs, Bushs et compagnie....
Car ces argumentations rendent plus aisées l’invective....

As-tu eu une seule fois de ma part le commentaire "vous les arabes vous êtes comme ça ?"

Parlons de ce que tu dis :
"..../....Des êtres humains à qui on a supprimé tout humanisme n’est pas pour vous du racisme et le fait de parler de la famille blanche ou de critiquer l’occident a soulevé un réaction presque hystérique chez vous.../..."

qui est un mensonge bien brût dans la forme et dans le fond :
La plupart de "tes" contradicteurs , dont moi-même, ont toujours soutenu les luttes de libération où qu’elles soient , lutté contre le racisme et les discriminations (et des fois au péril de notre vie, mais je ne sais pas si ça représente quelque chose pour toi , l’as-tu fais ? Sais-tu ce que c’est que la peur de proteger quelqu’un contre une foule qui hurle et veut mettre à mort la personne qu’on protege ?) et encore maintenant....ces derniers mois. Nous le faisions certainement par manque d’humanisme , n’est-ce pas ?

La dernière polémique ayant eu lieu a existé sur une bande qui a agressé un lieu de débat (et finalement l’affaire a été endiguée à force de parler, ce qui est pour moi le plus important) sous pretexte que le débat ne leur convenait pas et les dessins dans le bar préparant le débat sur les intolérances religieuses ne leur plaisaient pas . La dénonciation de cette agression ne semble pas avoir plû à certains, dont toi . Dénoncer la dérive de certains qui agressent , non pas les racistes, non pas ceux qui les excluent, non pas ceux qui refusent de leur louer des apparts, non pas ceux qui font des lois contre eux, pourrissent leur existence, non, non, non, l’enemi devient precisement ceux qui ont organisé très recemment un débat contre les lois d’immigration choisie que Sarkozy veut passer....

Je comprends tout à fait les dérives qui conduisent des jeunes soumis par ailleurs au racisme et à l’exclusion à la révolte. Mais celà doit-il aboutir à essayer de cogner ceux qui se battent pour la liberté ? Ceux qui se battent contre les discriminations ? Et des gens devraient accepter de se faire cogner sans rien dire sous pretexte que les quelques individus en face n’aiment pas ce quon fait ?

Je plains ceux-là....

Mais de quel côté est la chaleur et l’humanité ?

Bien plus, quand on relève celà, on se fait agonir par des propos qui, si on les inversait, suciterait une immense colère justifiée....

Encore une fois, qui te permets de dire "vous" pour classer les autres ailleurs ? et toi "dans le bon camp ? "Le sang qui te coûle dans les veines ?" Je suis moins français que toi, ma mère se faisait virer des files d’attente, enfant, pour acheter à manger pendant la dernière guerre mondiale, parcequ’étrangère.....Leila, alors tes petits sous-entendus ...

Sur la question de l’occident, la critique ne me gène pas quand on parle de l’occident comme système (je pense qu’on a tord car il n’y a jamais eu d’homogénéïté dans l’occident) mais, par contre, quand on cherche à situer les gens suivant leurs origines , l’occident, pour mieux les attaquer, sans savoir d’ailleurs qui ils sont, prêtant aux gens des raisonnements par leur localisation imaginaire, leur origine imaginaire, c’est simplement ce que nous combattons, jour après jour, quand nous combattons le FN et le racisme.

Je n’ai aucune leçon à recevoir de toi, Leila, tu confirmes ta haine, laquelle est construite sur l’ignorance des gens et des autres, pour mieux les réduire dés lors qu’ils ne suivent pas les méandres d’un raisonnement injurieux, et c’est dommage.

Copas


> Nouvelles de la Mer à boire
23 avril 2006 - 16h12 - Posté par

Car pour moi : L’autre c’est moi et moi c’est l’autre.

Nous aurions pu etre amis . Vous etes belle , intelligente , cultivée , mais je crois que le probleme , c’est vous !
Les mots que vous employez pour COPAS , sont indignes de vous , Madame , je crois que vous ne pouvez pas gerer le concentré de contradictions que vous etes , je n’en ferai pas etat ici , puisque ma connaissance decoule d’une rencontre hors site , mais puisque vous voulez prendre du temps pour vous reconstruire et reflechir , demandez vous d’abord : qui suis je ?
Et n’oubliez pas qu’autour de VOUS , se balladent six milliards d’etre humains .

claude de Toulouse ou de Tunis comme vous voudrez .


> Nouvelles de la Mer à boire
24 avril 2006 - 23h36

Il est rare que j’intervienne dans le débat à cause de mon français, et aussi parce que je pense que ce n’est pas mon rôle.

Mais là, j’en ai ras le bol de l’histoire de Leila alias 3000 autres pseudo (déjà, Leila n’est pas son vrai prénom...)

Elle a essayé de pourrir notre site et a écrit à des dizaines de personnes des emails pour demander le boycott de bellaciao, et elle a posté des commentaires pour pourrir les débats etc...

L’email qui annonce une plainte contre notre site, l’accusant de racisme et signé par un certain Jean Pubellier n’est rien d’autre qu’une nouvelle tentative pour créer des problèmes inutiles dans le fil des commentaires, dans le monde de l’internet, on appelle ça un troll...

L’email de la plainte est bien sûr envoyé par elle, sous un faux nom donc... En annexe, l’email en question.

L’histoire de l’hypothétique censure de l’article de notre copain Viktor Dedaj est une pure provocation, ca fait des années qu’on publie ses articles, ainsi que ceux de Maxime Vivas et de Danielle Bleitrach.

Leila a contacté ses amis pour leur dire de ne plus publier sur Bellaciao, et les "informe" que nous sommes des racistes à la solde des sionistes et des américains neo-cons, du délire...

On a reçu des tonnes d’emails d’insultes et de menaces d’elle, et après elle vient faire la victime sur le site, se disant persécutée par le méchant modérateur...

A se demander pour qui "travaille" Leila...

Je conseille donc à Leila et à ceux qui veulent parler avec elle de créer un site "spécial" et de nous laisser tranquille...


Je rappelle que le racisme est un délit et non une opinion.

J’ai donc décidé, après avoir lu ce texte, de porter plainte contre le site Bellaciao pour racisme anti-noir et anti-arabe.

Je vais contacter des organisations anti-racistes (le mrap) et voir si nous pouvons déposer une plainte conjointe.

Cordialement.

M. Jean Pubellier
Militant anti-raciste, Lille

alias : Leila Salem (NDLR)

http://bellaciao.org/fr/article.php...



> Nouvelles de la Mer à boire
25 avril 2006 - 16h50 - Posté par

Faisons usage de notre raison : NI DIEU, NI MAITRE est le seul principe d’émancipation de l’humanité.

Cela implique le rejet de l’Islam, AUSSI.

( même si l’on doit se faire traiter stupidement d’islamophobe, continuons de combattre l’islam, au même titre que toutes les religions).





14,15,17 déc : L’heure de la Riposte Générale !
mardi 11 - 09h46
LES SOVIETS TRAHIS PAR LES BOLCHEVIKS - La faillite du communisme d’État
lundi 10 - 18h26
de : Ernest London
1 commentaire
Convention Collective de la France Insoumise des 8/9 déc. 19
lundi 10 - 18h25
de : JO
A CUBA : Ceux qui vont à l’étranger pour sauver des vies Humaines et pas pour tuer !
lundi 10 - 16h53
de : JO
MÉLENCHON - Discours sur le BREXIT à l’Assemblée nationale (video)
lundi 10 - 16h51
de : FI
Les images non exhaustif des violences policières subies par le manifestants (video)
lundi 10 - 15h43
de : Nantes Révoltée
2 commentaires
Embrouille sur le SMIC : gagner plus, la même chose, et moins en même temps !
lundi 10 - 15h27
2 commentaires
APPEL DES GILETS JAUNES DE COMMERCY À DES ASSEMBLÉES POPULAIRES PARTOUT
lundi 10 - 14h27
de : jean 1
1 commentaire
Un CRS : « Si vous voulez rester en vie, vous rentrez chez vous ! » (video)
lundi 10 - 12h35
de : Raymond Macherel
Et si la révolution était possible ?
lundi 10 - 12h11
de : Denis Langlois
1 commentaire
Camille Lécole – Episode 1/2 – Militant. Résistant. Déporté. Partisan sans complainte.
lundi 10 - 11h52
Etre Gilet Jaune c’est aussi çà
lundi 10 - 11h48
de : azard
ASSURANCES : ces mauvaises nouvelles qui vous attendent en 2019
lundi 10 - 10h57
de : JO
BHL, Hanouna, Bern et Lhermitte demandent aux Gilets jaunes « de s’arrêter »
lundi 10 - 10h12
de : nazairien
6 commentaires
MACRON DEMISSION REVOLUTION
dimanche 9 - 22h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Gilets Jaunes ACTE V. Le grand changement !
dimanche 9 - 19h54
de : Claude JANVIER
Crise dec 2018 : renforcer le mouvement populaire montant !
dimanche 9 - 19h44
de : Christian DLR
Dégagez, dégageons le macronisme
dimanche 9 - 19h35
de : jean 1
2 commentaires
Alerte sur les Réseaux Sociaux !
dimanche 9 - 17h32
de : JO
MEXIQUE : les ennuis commencent pour le Président nouvellement élu !
dimanche 9 - 17h11
de : JO
LA VIOLENCE : Salim Lamrani la décrit ainsi pour ceux "qui ne sont RIEN" !
dimanche 9 - 15h47
de : JO
François Ruffin : la DGSI monte un dossier sur moi pour « sédition » ! (video)
dimanche 9 - 12h46
de : François Ruffin
2 commentaires
DEUX VIOLENCES : D’EN-BAS, D’EN-HAUT
dimanche 9 - 11h06
de : Christian DELARUE CGT Rennes
1 commentaire
DEUX VIOLENCES : D’EN-BAS, D’EN-HAUT
dimanche 9 - 11h03
de : Christian DELARUE
Gilets jaunes : formidable démonstration de l’acte 4… avant l’acte 5 (video)
samedi 8 - 19h47
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
EN DIRECT - PARTAGEZ - Discours de Jean-Luc Mélenchon à la Convention de la France insoumise. (video)
samedi 8 - 18h34
de : FI
1 commentaire
EN DIRECT - Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon (video)
samedi 8 - 13h06
de : FI
Des députés de la France Insoumise sont bloqués place de l’Opera. (video)
samedi 8 - 13h02
de : Nadir Dendoune
Non ce n’était pas à Mantes-la-Jolie....
samedi 8 - 04h39
de : Mila Zamenhofa
La Confédération paysanne appelle à rejoindre les Gilets jaunes
vendredi 7 - 20h43
Police. «  Il y a la volonté que les collègues se lâchent  »
vendredi 7 - 20h39
de : Aya Lafargue
1 commentaire
"Heureux les jours que nous vivons" (video)
vendredi 7 - 19h27
de : Deeplo
3 commentaires
« On voudrait une colère, mais polie, bien élevée »
vendredi 7 - 18h57
de : Sonya Faure
Gilets jaunes et rouges : nous avons tous intérêt que le mouvement gagne !
vendredi 7 - 18h49
de : Info Com CGT
La CGT exige l’ouverture immédiate de négociations sur l’urgence sociale !
vendredi 7 - 18h02
de : JO
3 commentaires
Affaire Benalla, M. Macron : Le responsable c’est moi, qu’ils viennent me chercher !
vendredi 7 - 16h39
de : JO
1 commentaire
Manifestation - cortège CGT pour rejoindre les Gilets jaunes
vendredi 7 - 01h34
de : CGT Territoriaux Paris
1 commentaire
Communiqué « officiel » n°2 « Gilets jaunes » Nous dénonçons !
vendredi 7 - 01h26
de : Les Gilets Jaunes
3 commentaires
manifestons samedi 8/12/2018 à Paris
jeudi 6 - 21h27
de : jean 1
Communiqué de la CGT . ATTENTION aux fausses nouvelles du pouvoir et consorts !
jeudi 6 - 21h23
de : JO
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite