Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 septembre
À la veille de la présentation des ordonnances, les syndicats opposés à la réforme du code du travail ont manifesté et appelé à la grève. Ces mobilisations traditionnelles sont-elles encore efficaces ? L’éclairage de Stéphane Sirot, historien du mouvement ouvrier. Regards. Après 1936 et 1968, la France est le pays de la grève générale, mais en pratique, depuis 1995, on évalue le rapport de forces dans la rue, en comptant le nombre de manifestants… La manifestation a-t-elle (...)
Lire la suite, commenter l'article...

RSF : Ménard, partenaire européen No 1 de la sale campagne de Bush contre Cuba
de : GRANMA
vendredi 19 mai 2006 - 10h34 - Signaler aux modérateurs

Ménard, partenaire européen No 1 de la sale campagne de Bush contre Cuba

PAR JEAN-GUY ALLARD, spécialement pour Granma international

TOUT indique que Robert Ménard, secrétaire à vie de Reporters sans frontières, pourra bientôt observer une nouvelle hausse du solde de ses comptes en banque (et peut-être acquérir une Mercedes couverte d’or comme celle que lui a offert la firme allemande pour ses enchères élitistes en 2004) alors que sont peu à peu décongelés les fonds que le Département d’État destine à ses meilleurs serviteurs.

 Le retard dans l’arrosage, avec des millions de dollars du contribuable, de la faune subventionnée de Miami en 2006 est dû -selon ce que l’on raconte en Floride- à ce que les enquêteurs fédéraux aient commencé à se rendre compte de l’énorme détournement de fonds qui constitue la règle de cette guerre sale. Comme beaucoup de choses dans ce pays, cependant, le clan Bush a su libérer ses amitiés, en commençant par Frank Calzon, du Cuba Freedom Center, des prédateurs qui tournaient autour de leur bifteck.

 La fortune nord-américaine de Ménard - dont la comptabilité, selon l’Internal Revenue Service, se fait chez un comptable d’Alexandria, en Virginie, à moins de 15 minutes du quartier général de la CIA - n’a cessé de croître depuis qu’il a voyagé pour la première fois à Miami, négocier le coût de ses services. Selon plusieurs informations qui circulent à Washington, aux donations assidues de Calzon et de Freedom House, se sont ajoutés les billets d’un autre champion : Orlando Gutiérrez-Boronat, chef du Directorio Democrático Cubano, qui avec sa subvention de 663 690 dollars du fonds spécial assigné par le Département d’État, s’est emparé du record miamien de la subvention orientée, selon le chiffres officiels.

 Gutierrez-Boronat a été membre de la soi-disant Organisation pour la libération de Cuba, de Ramon Sánchez Rizo, antérieurement de Omega 7, qui a eu parmi ses complices les plus connus, Pedro Crispín Remón, condamné à Panamá avec le chef de bande Luis Posada Carriles. Remón, selon le FBI, est celui qui a assassiné, en pleine rue à New Cork, le diplomate cubain Félix Rodríguez Mendigutia, et a participé à l’assassinat de l’émigré cubain José Eulalio Negrin, à sa maison du New Jersey, devant son jeune fils.

 Tout le fan club miamien de Robert Ménard appartient à cette même bande qui va du Cuban Liberty Council à Alpha 66.

COMPLICE DU PUTSCH CONTRE ARISTIDE

 Malgré les inquiétudes de plusieurs de ses collaborateurs qui commencent à se demander jusqu’à quel point ils peuvent se vendre en échange du confort que leur assurent les millions de RSF, Ménard continue à étendre ses ramifications depuis qu’il effectué son habituel trafic, il y a quelque années, en marge du putsch nord-américain contre le président haïtien, Jean-Bertrand Aristide.

 À la demande de la bande à Caleb McCarry, aujourd’hui chef du Plan Bush contre Cuba mais alors fortement impliqué dans le coup haïtien, Ménard a déchaîné une sale campagne - avec la complicité de ses potes de la Société interaméricaine de presse - en accusant faussement le gouvernement haïtien d’avoir provoqué l’assassinat du journaliste Jean Dominique.

 Comme l’a cependant documenté l’enquêteur nord-américain Jeb Sprague, RSF s’est abstenu de condamner, après l’occupation réglée par Washington, l’exécution de Jeremy Duplan, le reporter de Radio Ti Moun, ainsi que l’emprisonnement par la junte au pouvoir de journalistes aussi connus comme Kevin Pina, de Pacifica radio, et Jean Ristil.

 Mc Cary avait donc de bons arguments pour garantir à ses copains de l’International Republican Institute les qualités particulières de ce mercenaire français qui avait démontré son servilisme dans le dossier cubain. Ils n’ont pas hésité à l’inscrire sur leur liste de commandites : on saura bientôt à combien s’élève et continue de s’élever la générosité de ces amis de Bush qui ont catapulté Ménard au sommet de tous les autres neveux européens de l’Oncle Sam.

 Entretemps, Caleb McCarry conserve avec soin le numéro de téléphone de son ami Robert.

 Le secrétaire à vie de Reporters sans frontières vient de profiter, une fois de plus, de la Journée internationale de la liberté de presse pour remâcher son habituel discours anti-cubain , grâce à son réseau de désinformation, où El Nuevo Herald de Miami occupe une place de choix.

 Le protégé des Services nord-américains de renseignement - dont la réputation inventée est maintenant discutée dans les salles de rédaction parisiennes - a commodément oublié les multiples atteintes à la libre expression qui surviennent dans les médias qui l’encensent, non sans intérêt.

 Une des violations les plus grotesques oubliées par RSF est certainement la brusque élimination des journalistes Ignacio Ramonet et Ramón Chao des espaces qu’on leur accordait dans le quotidien espagnol La Voz de Galicia. Sans la moindre explication de la part de la direction du journal.

 Heureusement, en l’absence du défenseur auto-désigné de la liberté de presse, le groupe international d’intellectuels « À la défense de l’humanité » a signalé dans un message au journal comment « au lieu de forcer son directeur à la démission », on avait étouffé « les voix qui chaque semaine apportent une opinion dissidente face à l’avalanche de la pensée unique ».

 Qualifiant la décision de La Voz de Galicia de coup contre « le journalisme réellement indépendant dans le monde », la lettre collective a dénoncé « ceux qui s’efforcent de séquestrer la vérité et d’utiliser les medias comme un instrument de domination et de tromperie ».

 La description paraît faite sur mesure pour Ménard et son clan.

LA SCANDALEUSE EXPULSION DE JIM DeFEDE

 Le patron de RSF ne mentionne pas non plus, dans ce qu’il prétend être un rapport annuel de son groupe millionnaire, la scandaleuse expulsion des pages du Miami Herald du plus populaire de ses commentateurs, Jim DeFede.

 Le 10 juillet 2005, DeFede publiait dans ce quotidien, sous le titre Le terrorisme est le terrorisme, que ce soit à Londres ou à Cuba, un article dans lequel il s’interrogeait sur la signification réelle des commentaires faits par Ileana Ros-Lehtinen condamnant le terrorisme quand cette même congressiste républicaine a défendu de façon répétée Luis Posada Carriles et Orlando Bosch, accusés d’avoir fait sauter un avion civil cubain en 1976.

 Deux semaines plus tard, le 27 juillet, DeFede a enregistré une conversation avec l’ex-commissaire de Miami, Arthur E. Teele, accusé et jugé pour corruption et en attente d’un second procès, qui s’est soudainement présenté dans le lobby du Herald, visiblement désespéré. Après une brève conversation téléphonique avec DeFede à qui il a exprimé sa fureur au sujet d’un article publié dans l’hebdomadaire Miami New-Times, Teele a sorti un pistolet et s’est suicidé.

 Quelques heures après l’incident, la direction du Miami Herald a congédié DeFede. Le prétexte : la diffusion de conversations enregistrées sans consentement est illégale en Floride.

 Plus de 500 journalistes n’ont pas été aussi naïfs pour être victimes de la manœuvre et se solidarisés avec DeFede dans une lettre rédigée par Peter Wallsten, du Los Angeles Times, et Charlie Savage, du Boston Globe.

 Le Herald a refusé de rendre son poste à DeFede. Et RSF a refusé ostensiblement de dénoncer cette injustice, la plus flagrante survenue cette année dans la presse nord-américaine.

 Entretemps, Carlos Alberto Montaner, condamné pour terrorisme à La Havane en 1960, quand il se consacrait à mettre des bombes dans les grandes surfaces, continue à publier ses commentaires acrimonieux dans ce même journal.

ET QUE SE PASSE-T-IL AVEC SAMI AL-HAJ, SEQUESTRE A GUANTANAMO ?

 D’autre part, Ménard continue à mépriser totalement l’affaire du cameraman soudanais de Al-Jazeera, Sami Al-Haj, séquestré en 2001 par la CIA en Afghanistan, emprisonné depuis lors à Guantanamo... et disparu par RSF qui n’en a fait aucun cas jusqu’à il y a peu, quand on a dénoncé l’attitude scandaleusement orientée de cette organisation.

 RSF a alors dénoncé, en 2006, une arrestation survenue en 2001 quand la Fédération internationale des journalistes -rien à voir avec la SIP- l’avait déjà fait en 2003 au moment de la séquestration de Tayssir Alouni, un autre journaliste de Al-Jazeera dont la disparition n’a pas ému le chef du groupe parisien.

 Au sujet du sort cruel de Sami Al-Haj et du timide appel de RSF pour sa libération, le chercheur français Maxime Vivas a commenté : « La vérité est qu’on ne demande pas aux dirigeants d’un pays qui va rafler des journalistes à des milliers de kilomètres de son territoire de faire un geste d’humanité ».

 On suppose que la démission, fin janvier, de Maria Dolores Masana ainsi que d’une vice-présidente et six membres du bureau de direction de la branche espagnole de RSF est reliée quelque part aux amitiés particulières de Ménard qui, dans ce pays, a eu le mauvais goût de se coller au Parti Populaire de Rajoy et Moragas, héritiers du franquisme, dans le débat sur le statut de la Catalogne.

 C’est ainsi qu’en 2004, RSF recevait de Mercedes une voiture de Classe A de cette marque, plaquée de 3000 feuilles d’or 24 carats, travail réalisé par des spécialistes en restauration, et vernie pour résister aux intempéries.

 La voiture d’une valeur scandaleuse (le seul coût de l’or atteignait 20 000 euros) est, certainement, étranger à la situation de journalistes comme Sami Al-Haj, soumis durant cinq ans à la furie des tortionnaires de la CIA, et à la misère qui subsiste dans le Tiers monde à qui Ménard se consacre à faire la leçon.

 Mais cela correspond, certes, à la soif insatiable de ce sulfureux personnage pour l’argent, en particulier celui qui circule en grandes quantités depuis les jardins de la Maison Blanche jusqu’à la Calle 8 de Miami, à travers le réseau de fonctionnaires peu scrupuleux de la USAID et de la NED.



Imprimer cet article





Et si la presse se portait plus mal encore que ce qu’on pouvait l’imaginer…
vendredi 22 - 15h13
de : Jacques Cotta
La France Insoumise doit se glisser dans tous les interstices de la société – Entretien avec Manuel Bompard
vendredi 22 - 12h51
Un ex-dirigeant de Lafarge reconnaît des versements d’argent à Daech en Syrie
vendredi 22 - 12h39
Rappel : 8 français sur 10 n’ont pas voté pour Macron : Une autre analyse des résultats
vendredi 22 - 12h36
de : clab
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 - 12h13
de : Front Social
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 - 12h00
VENEZUELA - Journée mondiale - Plan d’action
vendredi 22 - 09h36
de : Jo Hernandez
Quand Pierre Laurent appelait à voter Najat Valaud Belkacem
jeudi 21 - 19h59
de : Stafed
Mutuelle ex-Audiens et MRSCC : un devoir de transparence
jeudi 21 - 17h23
de : Observateur bien informé
Manif Soutien aux Catalans, Pau Vendredi 22 sept. 19h
jeudi 21 - 07h35
1 commentaire
Coup d’état social / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 21 - 02h47
de : Hdm
LA RÉVOLTE DES TERRES
mercredi 20 - 17h04
de : Ernest London
Code du Travail : FO accusé d’avoir réprimandé des militants ayant manifesté
mercredi 20 - 14h38
Emmanuel Macron, un mauvais président pour 56% des Français
mercredi 20 - 12h10
Coup d’État en Catalogne : la Guardia Civil prend d’assaut le gouvernement catalan (video)
mercredi 20 - 11h59
de : Antoine Gasquez
Le généreux cadeau à 300 millions d’Emmanuel Macron aux banquiers et assureurs les plus riches
mercredi 20 - 11h07
de : Hadrien Mathoux
1 commentaire
VENEZUELA : Les Etats-Unis ne sont pas les Maîtres du monde
mercredi 20 - 10h44
de : JO
23 septembre à la Bastille : la marche contre le coup d’État social
mercredi 20 - 07h59
de : Pierrick Tillet
LA SOCIÉTÉ CONTRE L’ÉTAT
mercredi 20 - 07h36
de : Ernest London
La semaine du sursaut
mercredi 20 - 00h00
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
Loi Travail : la CGT services publics prévoit trois semaines de grève
mardi 19 - 23h08
VENEZUELA : UN PLAN POUR NEUTRALISER LA GUERRE MEDIATIQUE !
mardi 19 - 18h20
de : JO
3 commentaires
Pour le respect des droits humains, en particulier du droit à l’autodétermination, à la République bolivarienne du Venez
mardi 19 - 18h13
de : Ambassade du Venezuela
VIVE LE "CHE" par Jean ORTIZ
mardi 19 - 17h45
de : JO
État de droit : C’est l’histoire d’une démocratie qui tombe d’un immeuble de 50 étages
mardi 19 - 16h17
FO et CFDT : la base met la pression sur les chefs
mardi 19 - 14h11
de : Luc Peillon
Force ouvrière : Jean-Claude Mailly en sursis ?
mardi 19 - 12h52
Code du travail : les métallos CDFT taclent la direction de leur syndicat
mardi 19 - 12h49
Economies : des milliers de postes dans le viseur à Pôle emploi
mardi 19 - 12h46
de : Aurélie Lebelle et Matthieu Pelloli
Quatennens : "Laurent a beaucoup trop parlé de Mélenchon" (video)
mardi 19 - 12h43
Fête de l’Humanité : après avoir annoncé son ralliement à Emmanuel Macron, Patrick Braouzec annonce son retour au PCF
mardi 19 - 11h43
3 commentaires
Disparition du CHSCT : « Un retour à la situation d’avant les lois Auroux »
mardi 19 - 11h18
de : Bernard Domergue
Ordonnance de Villers-Cotterêts : quand Macron refait l’histoire
mardi 19 - 11h09
de : Alice Develey
Sondage : la popularité de Macron et Philippe continue de baisser
mardi 19 - 10h57
2 commentaires
Sarlat : Manu Chao en concert le 27 septembre
mardi 19 - 10h53
de : Emilien Gomez
Le service rendu par Pierre Laurent à la France insoumise
mardi 19 - 10h47
de : Pierrick Tillet
1 commentaire
Stéphane Bern en charge du patrimoine : "Sa vision de l’histoire est étriquée et orientée"
mardi 19 - 10h40
de : Sébastien Billard
Fête de l’Humanité : Pierre Laurent épargne le PS mais critique vivement Jean-Luc Mélenchon
mardi 19 - 10h23
de : EL DIABLO
LE DERNIER COWBOY
lundi 18 - 19h21
de : Ernest London
Loup et Sanglier.
lundi 18 - 16h25
de : L’iena rabbioso
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple. Karl Marx
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 septembre
de Front Social
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/stop-%C3%A... À travers cette pétition, nous proposons la tenue d’une table ronde permettant à tous les acteurs du mouvement social de s’entendre et proposer au plus vite une feuille de route unique et des actions communes... Amis et camarades, Comme vous, nous constatons que le programme de Macron n’épargne personne, des étudiants aux retraités, des jeunes bénéficiant de contrats aidés aux assurés sociaux, des (...)
Lire la suite
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 septembre
À la veille de la présentation des ordonnances, les syndicats opposés à la réforme du code du travail ont manifesté et appelé à la grève. Ces mobilisations traditionnelles sont-elles encore efficaces ? L’éclairage de Stéphane Sirot, historien du mouvement ouvrier. Regards. Après 1936 et 1968, la France est le pays de la grève générale, mais en pratique, depuis 1995, on évalue le rapport de forces dans la rue, en comptant le nombre de manifestants… La manifestation a-t-elle (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ : 3 JOURS POUR AGIR ET SE FAIRE PLAISIR
jeudi 14 septembre
de Info’Com-CGT
Venez échanger, débattre, discuter partager, vous amuser, partager un verre sur le stand d’Info’Com-CGT à la Fête de l’Humanité, avenue Lousie-Michel. :: : Concerts Roadmaster Officiel, Paul Exploit, Damien Accordémon, Palabre, Boris Pelosof :: : Débats Samedi 10 h 30 Inauguration du journal Moins Une, suivi du débat : Faire sauter le verrou médiatique : quelles initiatives pour une information indépendante ? Premiers invités : Pierre Souchon, rédacteur en chef (...)
Lire la suite
Les rendez-vous secrets de Berger et Mailly au ministère et au Château
jeudi 7 septembre
C’est le Canard enchaîné qui révèle les rencontres cachées aux travailleurs comme aux militants de leurs propres organisations de Berger et Mailly avec Macron le 28 août dernier, ce dernier ainsi que le premier ministre voulant " s’assurer qu’ils tenaient bien leurs troupes" !!! Afin de faire accepter la démolition du Code du travail contre de soit-disant contre-parties ! Des raisons supplémentaires pour que les travailleurs expriment leur colère et leur détermination le (...)
Lire la suite
LE 12 SEPTEMBRE, TOUS EN GRÈVE ET DANS LA RUE CONTRE LA LOI TRAVAIL XXL
jeudi 7 septembre
de Info’Com-CGT
Le gouvernement a présenté, ses ordonnances qui vont supprimer ou fragiliser de nombreux droits et continuer à déconstruire le Code du travail. L’heure n’est pas à baisser les bras ! Soyons déterminés dans cette lutte qui doit être la plus importante de ces dernières années car celles et ceux qui défendent ces ordonnances libérales veulent en réalité en finir avec nos acquis et conquis. Cette régression sociale ne se limite d’ailleurs pas qu’au Code du travail. Le (...)
Lire la suite
Fête de l’Huma : cinq raisons de passer le week-end à La Courneuve
mercredi 6 septembre
La 82e édition de la fête de l’Humanité se déroule les 15, 16 et 17 septembre à La Courneuve, à côté de Paris. Iggy Pop, Renaud, Gojira, S-Crew et Dub Inc sont au programme. On vous donne 5 bonnes raisons d’être parmi les 450.000 festivaliers. 1/ Pour un programme digne des plus grands En amenant chaque année ce qu’il se fait de mieux sur ses scènes, la Fête de l’Huma fait partie des grands rendez-vous musicaux du pays. Et préparons, 2017ne sera pas de tout repos. (...)
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon face à Jean-Jacques Bourdin (video)
mardi 5 septembre
Invité mardi matin sur BFMTV et RMC, Jean-Luc Mélenchon veut "empêcher monsieur Macron d’aller au bout", non pas de son mandat de cinq ans, "s’il veut s’en aller, c’est son affaire, mais faire tomber sa politique, ça c’est clair. Le moment viendra où nos compatriotes vont comprendre qu’ils se sont fait avoir, parce qu’ils n’ont pas voté pour tout (...)
Lire la suite