Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

RSF : Ménard, partenaire européen No 1 de la sale campagne de Bush contre Cuba
de : GRANMA
vendredi 19 mai 2006 - 10h34 - Signaler aux modérateurs

Ménard, partenaire européen No 1 de la sale campagne de Bush contre Cuba

PAR JEAN-GUY ALLARD, spécialement pour Granma international

TOUT indique que Robert Ménard, secrétaire à vie de Reporters sans frontières, pourra bientôt observer une nouvelle hausse du solde de ses comptes en banque (et peut-être acquérir une Mercedes couverte d’or comme celle que lui a offert la firme allemande pour ses enchères élitistes en 2004) alors que sont peu à peu décongelés les fonds que le Département d’État destine à ses meilleurs serviteurs.

 Le retard dans l’arrosage, avec des millions de dollars du contribuable, de la faune subventionnée de Miami en 2006 est dû -selon ce que l’on raconte en Floride- à ce que les enquêteurs fédéraux aient commencé à se rendre compte de l’énorme détournement de fonds qui constitue la règle de cette guerre sale. Comme beaucoup de choses dans ce pays, cependant, le clan Bush a su libérer ses amitiés, en commençant par Frank Calzon, du Cuba Freedom Center, des prédateurs qui tournaient autour de leur bifteck.

 La fortune nord-américaine de Ménard - dont la comptabilité, selon l’Internal Revenue Service, se fait chez un comptable d’Alexandria, en Virginie, à moins de 15 minutes du quartier général de la CIA - n’a cessé de croître depuis qu’il a voyagé pour la première fois à Miami, négocier le coût de ses services. Selon plusieurs informations qui circulent à Washington, aux donations assidues de Calzon et de Freedom House, se sont ajoutés les billets d’un autre champion : Orlando Gutiérrez-Boronat, chef du Directorio Democrático Cubano, qui avec sa subvention de 663 690 dollars du fonds spécial assigné par le Département d’État, s’est emparé du record miamien de la subvention orientée, selon le chiffres officiels.

 Gutierrez-Boronat a été membre de la soi-disant Organisation pour la libération de Cuba, de Ramon Sánchez Rizo, antérieurement de Omega 7, qui a eu parmi ses complices les plus connus, Pedro Crispín Remón, condamné à Panamá avec le chef de bande Luis Posada Carriles. Remón, selon le FBI, est celui qui a assassiné, en pleine rue à New Cork, le diplomate cubain Félix Rodríguez Mendigutia, et a participé à l’assassinat de l’émigré cubain José Eulalio Negrin, à sa maison du New Jersey, devant son jeune fils.

 Tout le fan club miamien de Robert Ménard appartient à cette même bande qui va du Cuban Liberty Council à Alpha 66.

COMPLICE DU PUTSCH CONTRE ARISTIDE

 Malgré les inquiétudes de plusieurs de ses collaborateurs qui commencent à se demander jusqu’à quel point ils peuvent se vendre en échange du confort que leur assurent les millions de RSF, Ménard continue à étendre ses ramifications depuis qu’il effectué son habituel trafic, il y a quelque années, en marge du putsch nord-américain contre le président haïtien, Jean-Bertrand Aristide.

 À la demande de la bande à Caleb McCarry, aujourd’hui chef du Plan Bush contre Cuba mais alors fortement impliqué dans le coup haïtien, Ménard a déchaîné une sale campagne - avec la complicité de ses potes de la Société interaméricaine de presse - en accusant faussement le gouvernement haïtien d’avoir provoqué l’assassinat du journaliste Jean Dominique.

 Comme l’a cependant documenté l’enquêteur nord-américain Jeb Sprague, RSF s’est abstenu de condamner, après l’occupation réglée par Washington, l’exécution de Jeremy Duplan, le reporter de Radio Ti Moun, ainsi que l’emprisonnement par la junte au pouvoir de journalistes aussi connus comme Kevin Pina, de Pacifica radio, et Jean Ristil.

 Mc Cary avait donc de bons arguments pour garantir à ses copains de l’International Republican Institute les qualités particulières de ce mercenaire français qui avait démontré son servilisme dans le dossier cubain. Ils n’ont pas hésité à l’inscrire sur leur liste de commandites : on saura bientôt à combien s’élève et continue de s’élever la générosité de ces amis de Bush qui ont catapulté Ménard au sommet de tous les autres neveux européens de l’Oncle Sam.

 Entretemps, Caleb McCarry conserve avec soin le numéro de téléphone de son ami Robert.

 Le secrétaire à vie de Reporters sans frontières vient de profiter, une fois de plus, de la Journée internationale de la liberté de presse pour remâcher son habituel discours anti-cubain , grâce à son réseau de désinformation, où El Nuevo Herald de Miami occupe une place de choix.

 Le protégé des Services nord-américains de renseignement - dont la réputation inventée est maintenant discutée dans les salles de rédaction parisiennes - a commodément oublié les multiples atteintes à la libre expression qui surviennent dans les médias qui l’encensent, non sans intérêt.

 Une des violations les plus grotesques oubliées par RSF est certainement la brusque élimination des journalistes Ignacio Ramonet et Ramón Chao des espaces qu’on leur accordait dans le quotidien espagnol La Voz de Galicia. Sans la moindre explication de la part de la direction du journal.

 Heureusement, en l’absence du défenseur auto-désigné de la liberté de presse, le groupe international d’intellectuels « À la défense de l’humanité » a signalé dans un message au journal comment « au lieu de forcer son directeur à la démission », on avait étouffé « les voix qui chaque semaine apportent une opinion dissidente face à l’avalanche de la pensée unique ».

 Qualifiant la décision de La Voz de Galicia de coup contre « le journalisme réellement indépendant dans le monde », la lettre collective a dénoncé « ceux qui s’efforcent de séquestrer la vérité et d’utiliser les medias comme un instrument de domination et de tromperie ».

 La description paraît faite sur mesure pour Ménard et son clan.

LA SCANDALEUSE EXPULSION DE JIM DeFEDE

 Le patron de RSF ne mentionne pas non plus, dans ce qu’il prétend être un rapport annuel de son groupe millionnaire, la scandaleuse expulsion des pages du Miami Herald du plus populaire de ses commentateurs, Jim DeFede.

 Le 10 juillet 2005, DeFede publiait dans ce quotidien, sous le titre Le terrorisme est le terrorisme, que ce soit à Londres ou à Cuba, un article dans lequel il s’interrogeait sur la signification réelle des commentaires faits par Ileana Ros-Lehtinen condamnant le terrorisme quand cette même congressiste républicaine a défendu de façon répétée Luis Posada Carriles et Orlando Bosch, accusés d’avoir fait sauter un avion civil cubain en 1976.

 Deux semaines plus tard, le 27 juillet, DeFede a enregistré une conversation avec l’ex-commissaire de Miami, Arthur E. Teele, accusé et jugé pour corruption et en attente d’un second procès, qui s’est soudainement présenté dans le lobby du Herald, visiblement désespéré. Après une brève conversation téléphonique avec DeFede à qui il a exprimé sa fureur au sujet d’un article publié dans l’hebdomadaire Miami New-Times, Teele a sorti un pistolet et s’est suicidé.

 Quelques heures après l’incident, la direction du Miami Herald a congédié DeFede. Le prétexte : la diffusion de conversations enregistrées sans consentement est illégale en Floride.

 Plus de 500 journalistes n’ont pas été aussi naïfs pour être victimes de la manœuvre et se solidarisés avec DeFede dans une lettre rédigée par Peter Wallsten, du Los Angeles Times, et Charlie Savage, du Boston Globe.

 Le Herald a refusé de rendre son poste à DeFede. Et RSF a refusé ostensiblement de dénoncer cette injustice, la plus flagrante survenue cette année dans la presse nord-américaine.

 Entretemps, Carlos Alberto Montaner, condamné pour terrorisme à La Havane en 1960, quand il se consacrait à mettre des bombes dans les grandes surfaces, continue à publier ses commentaires acrimonieux dans ce même journal.

ET QUE SE PASSE-T-IL AVEC SAMI AL-HAJ, SEQUESTRE A GUANTANAMO ?

 D’autre part, Ménard continue à mépriser totalement l’affaire du cameraman soudanais de Al-Jazeera, Sami Al-Haj, séquestré en 2001 par la CIA en Afghanistan, emprisonné depuis lors à Guantanamo... et disparu par RSF qui n’en a fait aucun cas jusqu’à il y a peu, quand on a dénoncé l’attitude scandaleusement orientée de cette organisation.

 RSF a alors dénoncé, en 2006, une arrestation survenue en 2001 quand la Fédération internationale des journalistes -rien à voir avec la SIP- l’avait déjà fait en 2003 au moment de la séquestration de Tayssir Alouni, un autre journaliste de Al-Jazeera dont la disparition n’a pas ému le chef du groupe parisien.

 Au sujet du sort cruel de Sami Al-Haj et du timide appel de RSF pour sa libération, le chercheur français Maxime Vivas a commenté : « La vérité est qu’on ne demande pas aux dirigeants d’un pays qui va rafler des journalistes à des milliers de kilomètres de son territoire de faire un geste d’humanité ».

 On suppose que la démission, fin janvier, de Maria Dolores Masana ainsi que d’une vice-présidente et six membres du bureau de direction de la branche espagnole de RSF est reliée quelque part aux amitiés particulières de Ménard qui, dans ce pays, a eu le mauvais goût de se coller au Parti Populaire de Rajoy et Moragas, héritiers du franquisme, dans le débat sur le statut de la Catalogne.

 C’est ainsi qu’en 2004, RSF recevait de Mercedes une voiture de Classe A de cette marque, plaquée de 3000 feuilles d’or 24 carats, travail réalisé par des spécialistes en restauration, et vernie pour résister aux intempéries.

 La voiture d’une valeur scandaleuse (le seul coût de l’or atteignait 20 000 euros) est, certainement, étranger à la situation de journalistes comme Sami Al-Haj, soumis durant cinq ans à la furie des tortionnaires de la CIA, et à la misère qui subsiste dans le Tiers monde à qui Ménard se consacre à faire la leçon.

 Mais cela correspond, certes, à la soif insatiable de ce sulfureux personnage pour l’argent, en particulier celui qui circule en grandes quantités depuis les jardins de la Maison Blanche jusqu’à la Calle 8 de Miami, à travers le réseau de fonctionnaires peu scrupuleux de la USAID et de la NED.



Imprimer cet article





NOTRE AME DES LANDES : un texte en soutien écrit par Alain Damasio écrivain de SF
lundi 23 - 16h01
de : jean 1
Que serais-je si j’étais Juif ?
lundi 23 - 15h36
de : L’iena rabbioso
Frappes en Syrie, mensonge d’etat ? Couacs dans les tirs !!!
lundi 23 - 15h32
1 commentaire
On a marché sur la gueule de la frontière (video)
lundi 23 - 15h00
de : La Canarde
1 commentaire
google : Blocage agressif et violent afin de fabriquer votre consentement !
lundi 23 - 11h43
de : André
Appel pour un Plan B écolo et social pour l’éducation
lundi 23 - 11h31
de : Christian Laval, Samy Johsua, Laurent Paillard, Paul Ariès
1 commentaire
Les “relations” d’Assaël Adary, patron du cabinet chargé par les médias de compter les manifestants (video)
lundi 23 - 10h16
de : Pierrick Tillet
Pour une charte universelle économique
dimanche 22 - 22h35
de : LE BRIS RENE
Réforme des institutions : un projet à minima d’Emmanuel Macron...
dimanche 22 - 19h04
de : Albert
Groupe fasciste et police côte à côte au col de l’échelle.
dimanche 22 - 16h36
de : jean 1
Le travail tue : un salarié des TCL meurt électrocuté
dimanche 22 - 16h24
de : jean 1
De la Justice, du Droit en France et dans ses anciennes colonies
dimanche 22 - 15h39
de : Nemo3637
Force ouvrière : un congrès qui s’annonce houleux
dimanche 22 - 09h31
3 commentaires
Garantir le maintien du pouvoir d’achat : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron…
samedi 21 - 23h02
de : Albert
Quand la DILCRAH combat la pédagogie de l’antiracisme
samedi 21 - 21h21
de : UJFP
Peuple-classe 99 % en lutte de Rennes en jonction le 19 avril.
samedi 21 - 18h19
de : Christian DELARUE
CRACK CAPITALISM - 33 thèses contre le capital
samedi 21 - 10h18
de : Ernest London
La lutte et la solidarité grandissent avec les cheminots à Puyoo comme ailleurs !
samedi 21 - 08h42
de : Sémard
"Malheur au pays dont le prince est un enfant"
vendredi 20 - 20h12
de : Deeplo
Crime de lèse majesté
vendredi 20 - 17h23
de : irae
1 commentaire
CFDT et FO pas de 1er mai unitaire
vendredi 20 - 14h14
2 commentaires
Frédéric Lordon : et voilà le sens du pari du 5 mai
vendredi 20 - 11h43
4 commentaires
Tolbiac évacué par la police à 5 heures du matin !!! (videos et photos)
vendredi 20 - 07h45
1 commentaire
Usager.e.s et grévistes, nous avons les mêmes intérêts :
 la défense d’un service public de qualité au service du public
vendredi 20 - 07h07
de : via Ch DELARUE
Fonctionnaire(s) et syndicalisme : Pour faire société.
jeudi 19 - 22h01
de : Christian DELARUE
L’insoupçonnable profondeur de la déroute / C’est l’heure de l’mettre - Radio
jeudi 19 - 20h07
de : HDM
Notre-Dame-des-Landes : "Le gouvernement est animé par une idéologie individualiste et capitaliste
jeudi 19 - 18h55
de : jean 1
1 commentaire
Etat espagnol : ¡ Ay Podemos !
jeudi 19 - 16h40
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
info technique concernant le service mail de la poste
jeudi 19 - 16h17
de : info technique
1 commentaire
Grève SNCF : « C’est plus fort qu’en 2014 et 2016, mais moins dynamique. »
jeudi 19 - 08h38
La CGT Mines Energie appelle à la grève à partir de ce jeudi et jusqu’au 28 juin
mercredi 18 - 16h00
Grève : la CGT-RATP dépose un préavis pour jeudi et vendredi
mercredi 18 - 15h34
de : CGT-RATP
Sciences Po Paris à son tour occupée par des étudiants (video)
mercredi 18 - 14h51
4 commentaires
Comme dirait Ruffin un bol d’air...belge (video)
mercredi 18 - 13h26
de : irae
3 commentaires
SNCF : les grèves commencent à peser sur la croissance française
mercredi 18 - 11h15
3 commentaires
Merci Nicolas Hulot, les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l’Etat...
mercredi 18 - 11h01
4 commentaires
JUSTICE DE CLASSE
mercredi 18 - 09h59
1 commentaire
Ce Roi d’Espagne qui fait la leçon démocratique ! Et la République, bordel !
mardi 17 - 15h16
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Survie : il faut virer Macron par ordonnances populaires !
mardi 17 - 14h14
de : Author : Pierrick Tillet
3 commentaires
19 avril, 1er et 22 mai : printemps larvé ou explosion sociale ?
mardi 17 - 09h20

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les fruits sont à tous, et la terre n'est à personne. Jean-Jacques Rousseau
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite
Pour la création d’un Conseil de déontologie du journalisme en France. Allez jusqu’à 200 000 !!!
dimanche 11 mars
de Roberto Ferrario
Signez ici : https://www.change.org/p/pour-la-cr... Les médias et la presse jouent un rôle majeur dans la vie démocratique d’un pays. Mais ils ont aussi le pouvoir de façonner le débat public. Ce pouvoir peut donner lieu à des abus. D’autant plus qu’ils dépendent de 9 milliardaires pour 90% d’entre eux et du gouvernement pour le service public. L’émission politique de France 2 du 30 novembre 2017 dont j’étais l’invité est un modèle du genre. (...)
Lire la suite
Solidarité avec les cheminots !!!
lundi 5 mars
de Roberto Ferrario
En juin 2016 les cheminots grévistes de Versailles ont reçu un chèque de 15 000 € de la part de quatre organisations membres de la CGT. ;-) En preparation de la greve, on doit se préparer à faire la même chose de maintenant... ;-)
Lire la suite
Élections en Italie : une droite honteuse, un rayon d’espoir à gauche
mercredi 28 février
de Marc Botenga via RF
Attentat néonazi, corruption, mafia… Sur fond d’une crise inouïe, l’Italie s’approche des élections parlementaires du 4 mars prochain. Alors que la social-démocratie assume son virage ultra-libéral, la droite recycle Berlusconi et s’en prend aux étrangers. À gauche, un nouvel acteur essaie de remettre les pendules à l’heure : ce sont les partis traditionnels, et non les migrants, qui sont responsables du chômage et de la précarité. Un attentat, une droite (...)
Lire la suite
Italie : Pourquoi voter pour Potere al popolo !
mercredi 28 février
de Chiara Carratù via RF
Potere al popolo ! est né lors de l’assemblée du 18 novembre en réponse à la crise de la gauche radicale, qui risquait encore une fois de disparaître des bulletins de vote, entraînée dans des alliances avec des forces ambiguës par rapport à leurs relations avec le PD (le parcours du Brancaccio, puis la convergence en grande partie avec Liberi et Uguali), ou présente avec des propositions politiques de faibles impact sur les secteurs d’avant-garde de la classe ouvrière. Voilà (...)
Lire la suite
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite