Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

"Là-bas si j’y suis" : "Une atteinte au sens du service public"
de : Baptiste Legrand
mardi 20 juin 2006 - 19h20 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 9.6 ko

Pour lire et signer la pétition "Là-bas si j’y suis est menacée" cliquer ici.

par Daniel Mermet, présentateur et producteur délégué de l’émission "Là-bas si j’y suis", sur France Inter

de Baptiste Legrand

Il est question de déplacer votre émission "Là-bas si j’y suis", sur France Inter, de 17 heures à 15 heures. Pourquoi y êtes-vous radicalement opposé ?

 Un déplacement de l’émission à 15 heures représente la division par deux du nombre d’auditeurs : à 17 heures, nous touchons 500.000 auditeurs, contre 250.000 à 15 heures. Cette tranche est connue pour son audience beaucoup plus faible. "La bas si j’y suis" a pourtant de bons résultats. L’audience est stable depuis des années et même en légère hausse, alors que l’ensemble de France Inter a fléchi.

"La bas si j’y suis" a également progressé en termes d’image et de notoriété. Je ne suis pas contre tout changement sur la grille des programmes, mais pas pour perdre des auditeurs. Quelque soit leur fidélité, une grande partie d’entre eux ne pourra pas écouter l’émission à 15 heures.

Pour quelles raisons votre émission est-elle déplacée ? "La bas si j’y suis" est une émission engagée et vous avez déjà été poursuivi devant la justice...

 Cela fait partie des hypothèses, même si je n’ai pas envie de tomber dans la parano. Ce n’est pas une émission qui est neutre et nous sommes au seuil d’une année électorale.

Nous avons été identifiés comme des partisans du "non" au référendum sur le traité constitutionnel européen. On peut supposer des tas d’arrière-pensées, mais il n’y a rien de certain.

En tout cas, il ne fait mystère pour personne que le président de Radio-France, Jean-Paul Cluzel, a longtemps été un proche collaborateur de Jacques Chirac. C’est un inspecteur des finances intime d’Alain Juppé qui s’est il y a peu converti au sarkozysme. Jean-Paul Cluzel est un président très politique. Sans procès d’intention, comment ne pas faire le rapprochement ? Concernant les deux poursuites judiciaires, j’ai été relaxé chaque fois. Ce sont des affaires classées.

Le seul argument de la direction de la station est de dire qu’à 15 heures, nous ferions progresser l’audience. Mais c’est tellement gros ! Il y a des émissions qui ont été reconduites alors qu’elles perdaient des auditeurs. Au delà de notre petite émission, c’est une affaire beaucoup plus grave. On ne fait pas une grille d’une radio du service public avec uniquement les arguments des chiffres ! Il y a une atteinte au sens du service public. Nous entrons dans la logique d’une radio commerciale.

Nous avons peu de publicité, pourtant avec la redevance, nous pourrions aussi bien nous en passer.

France-Inter doit avoir d’autres buts que de faire de l’audience et s’intéresser au contenu. Nous voulons tous toucher un maximum d’auditeurs, mais en partant d’une idée. Visiblement, on va faire des émissions qui correspondent à l’audience ; on ne va pas faire du RTL, on ne va pas faire de l’Auchan, mais on va faire du Timberland. A cela, s’ajoute le licenciement de cinq personnes, plus Alain Rey. C’est traumatisant pour tout le monde car nous ne sommes pas habitués à ce genre de procédés. Et il y aussi ceux qui ne savent pas ce qu’ils deviennent à le rentrée.

Pensez-vous que la direction de France Inter peut encore revenir sur sa décision, et est-ce que "Là-bas si j’y suis" va disparaitre si ce n’est pas le cas ?

 C’est mon souhait, car c’est inadmissible. "La bas si j’y suis" est une équipe de sept ou huit personnes et nous prendrons la décision ensemble. Nous n’allons pas détourner l’antenne, mais je trouve normal que les auditeurs soient informés. Une pétition a été lancée, et nous sommes étonnés du nombre de mails et de messages de soutien qui nous parviennent.

J’ai parlé avec le directeur, qui rendra sa décision le 3 juillet. Il ne m’en a pas dit davantage. J’ai de bonnes raisons de penser que sa décision est prise depuis longtemps, mais nous gardons l’espoir de le faire changer d’avis...

http://permanent.nouvelobs.com/medi...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> "Là-bas si j’y suis" : "Une atteinte au sens du service public"
21 juin 2006 - 11h23

"Les cons, ça ose tout ; c’est même à ça qu’on les reconnaît." disait Michel Audiard dans "Les tontons flingueurs" par la bouche de Lino Ventura.

Daniel Mermet était venu à Toulouse à l’invitation du GREP, une association à but philosophique.
Il avait clairement dit qu’il pensait que le point d’inflexion des idées ultralibérales était passé et que celles-ci reculaient désormais dans l’opinion.

A l’occasion du pot qui suivit la conférence, je lui faisais remarquer qu’alors que les idées libérales déclinaient, partout où un gouvernement de droite était au pouvoir, les réformes libérales étaient menées tambour battant, dans une espèce de fuite en avant ou de technique de la terre brûlée. Je m’étais même amusé à comparer cette fuite en avant à l’attitude de la division "Das Reich".

Aujourd’hui, malgré le fait que l’on mesure à quel point la propagande ne marche pas (voir le référendum sur le TCE), malgré que les sondages soient de moins en moins fiables, ce gouvernement s’obstine dans la violence : violence d’une politique libérale et répressive, violence de la censure, etc. Daniel Mermet va en faire les frais, car il est évident qu’ils ne reculeront pas. C’est d’autant plus dommage pour les auditeurs que son cette censure est inutile et surtout contre productive.

Oui, vraiment, les cons, ça ose tout.

RC de Toulouse.



> "Là-bas si j’y suis" : "Une atteinte au sens du service public"
22 juin 2006 - 09h31

eh oui ils ont viré POLAC, LANGLOIS et son émission RESISTANCES, BENASSAYAG ( orthographe exacte ? ,ils ont filé une chaine télé au Sénat mais pas à TV Bocal ou à ZALEA TV, ....la liste des actes de censure, de copinage est bien trop longue.....
Je suis fière de ne pas avoir voté CHIRAC EN 2002 .
Els@



> "Là-bas si j’y suis" : "Une atteinte au sens du service public"
23 juin 2006 - 12h12

ça y est les vieilles méthodes d’un temps qu’on croyait révolu réapparaissent, ils vont essayer de faire un grand ménage, un grand lavage de cerveau. La campagne présidentielle a commencé, la France d’en bas doit fermer sa gueule coûte-que-coûte, bientôt il ne restera plus que la rue pour s’exprimer, le fachisme pointe le bout de son nez. Télé poubelle, radio lisse comme une toile cirée, ça fait peur non ? IL FAUT REAGIR....
TOUT MON SOUTIEN A DANIEL MERMET ET A LA-BAS SI J’Y SUIS
sylvie



> "Là-bas si j’y suis" : "Une atteinte au sens du service public"
23 juin 2006 - 12h33 - Posté par

Salut les amis !
12h30 : 74 994 signatures à la pétition ! Objectif 100 000 et plus pour les faire rire jaune...
Raul


> "Là-bas si j’y suis" : "Une atteinte au sens du service public"
24 juin 2006 - 01h53

Mermet c’est ma récréation dans mon chomage, le jour ou il le feront sauter j’irai peut etre aussi faire sauter un enculé de droite pour occuper ma récréation desormais libre.
Tout mon soutien à Daniel Memret et à tous ceux de La bas ! Un jour la roue tournera !






IDÉES NOIRES SOUS GILETS JAUNES
mardi 25 - 05h27
de : jean 1
1 commentaire
VENEZUELA : La nouvelle économie Socialiste, c’est parti !
lundi 24 - 17h01
de : JO
Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire
lundi 24 - 15h07
de : nazairien
2 commentaires
Ils sont 93
lundi 24 - 11h45
de : jean 1
1 commentaire
LE MONDE A CHANGE : L’impérialisme l’apprend à ses dépends !
lundi 24 - 11h38
de : JO
acte 32, beaucoup de monde à paris, manif sauvage, flics éparpillés, fatigués, inefficaces (vidéo)
dimanche 23 - 14h18
de : nazairien
7 commentaires
HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE : L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’
dimanche 23 - 11h56
de : nazairien
2 commentaires
Sarkozy et ses "casseroles" , Sarkozy jugé pour corruption - C l’hebdo - 22/06/2019 (vidéo)
dimanche 23 - 02h45
de : nazairien
L’ Acte 32, a bien tenu ses promesses et le live du sanglier jaune, a donné l’information en continu (vidéo)
dimanche 23 - 01h46
de : nazairien
1 commentaire
perturbation au Salon aéronautique
samedi 22 - 22h32
de : désobéir
Retour aux blocages pour les gilets jaunes
samedi 22 - 17h42
1 commentaire
L’héritage de Brecht : ’Berlin en Seine’ à l’Essaïon
vendredi 21 - 19h56
Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »
vendredi 21 - 14h08
de : jean 1
2 commentaires
C’est un gendarme mobile qui a renversé quatre gilets jaunes à Rouen en février (video)
vendredi 21 - 13h36
de : Lille Insurgée
Fête de soutien aux postier-e-s du 92
vendredi 21 - 10h39
MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
3 commentaires
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON (video)
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres ! (videos)
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Chacun de mes contacts avec la politique m'a donné l'impression d'avoir bu dans un crachoir. Ernest Hemingway
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite