Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
de : LE PS...
jeudi 29 juin 2006 - 13h31 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires
JPEG - 61.5 ko

Les socialistes et la Constitution européenne

de Benoit Hamon

Depuis quelques jours circulent sur le net des réactions au vote par le Parlement européen le 14 juin dernier d’une résolution sur la poursuite du processus d’adoption du traité constitutionnel européen (résolution « "Étapes futures de la période de réflexion"). Ces réactions , que l’on trouve sur bellaciao.org notamment, affirment que les députés socialistes français "ont voté pour une résolution exigeant que la France remette la Constitution européenne telle quelle sur les rails de la ratification dès 2007".

Outre le fait que j’ai du mal à comprendre la manière de poser le débat sur l’Europe au sein de la gauche en cherchant systématiquement à nous opposer, les affirmations de cet article sont fausses.

En premier lieu, les socialistes français n’ont pas voté cette résolution mais se sont abstenus.

En second lieu, sur les deux amendements cités par l’article de Bellaciao (qui ne sont en réalité qu’un seul et même amendement, le n° 13), les députés socialistes français l’ont rejeté en raison du groupe politique qui l’a déposé : "Indépendance et démocratie", dans lequel siège Philippe De Villiers. Nous avons comme règle de ne jamais soutenir les amendements qui émanent de l’extrême droite, ce qui est à mon sens plus une fierté qu’un déshonneur. L’idéologie que sous entendaient ces amendements est souverainiste. En tant que fédéralistes nous ne la partageons pas.

Quelle a alors été la stratégie des socialistes français sur cette résolution ?

Notre ligne a été claire et cohérente : il ne s’agissait pas d’expliquer aux autres députés que les députés français, de pars le résultat du référendum, détenaient la vérité révélée, mais plutôt de constituer des alliances les plus larges possibles, mais sans l’extrême droite, en faveur d’une renégociation du texte et reconnaissant le sens politique et juridique du vote français et néerlandais.

Cette stratégie s’est traduite par exemple par le soutien des amendements suivants :

"invite le Conseil européen à reconnaître que la Constitution de 2004 ne peut entrer en vigueur sans modification".(amendement 4)

"invite les institutions à examiner comment prendre en compte les désaccords exprimés en France, aux Pays-Bas et ailleurs". (amendement 5)

A l’adoption de l’amendement 13 « souverainiste » les socialistes on préféré soutenir le suivant :

"la situation créée par le double "non" français et néerlandais concerne tous les Etats membres ainsi que les institutions de l’Union". (amendement 10).

Nous avons voté avec les socialistes néerlandais ainsi que certains verts et libéraux. Si cette stratégie d’alliance est insuffisante à faire trembler le Parti Populaire et une majorité du PSE, elle commence toutefois à porter ses fruits car le front des "le TCE ou la mort" commence à se fissurer, et la voix de la raison à s’entendre de plus en plus.

Quant au vote final d’abstention, il s’explique par plusieurs éléments : c’est d’abord un vote sur l’ensemble du texte, qui contient des bonnes et des mauvaises choses, c’est ensuite la reconnaissance d’un certain progrès au sein du groupe PSE et de son débat interne, et enfin c’est aussi une façon au sein de la gauche de dépasser le clivage "ouistes/nonistes", clivage qui ne permet ni de prendre en compte sereinement le vote du 29 mai 2005, ni à la gauche de s’unir pour 2007.

La division est peut-être la volonté de certains, ce n’est pas la mienne. Pour ceux qui ne se laissent pas enfermer par un débat reposant sur de fausses affirmations, je vous invite à lire et discuter des propositions des socialistes français sur l’Europe dans leur projet de 2007.

http://lefil.blogs.com/benoithamon/...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
? ?!!!
29 juin 2006 - 14h08

Nous avons comme règle de ne jamais soutenir les amendements qui émanent de l’extrême droite ???!!!

Et si jamais il vient au FN l’idée de proposer la supprimer le capitalisme, le PS va voter contre ?!

L’idéologie que sous entendaient ces amendements est souverainiste ?!

Et alors, la phrase de l’amendement est explicite, elle ne porte aucune trace de qui l’a déposée.
Elle a un contenu qui lui est propre comme toute idée. Elle n’appartient plus à celui qui l’a soutenue le premier dès l’instant qu’elle est débatue publiquement.

Le FN n’est pas haissable car "il est" d’extreme droite, mais parce que les réponses qu’il apportent aux question posées par les problèmes du monde le sont.

Si jamais une de ses idées était bonne, il ne peut être qu’envisageable de la débattre et de la soutenir le cas échéant.

Ce n’est pas parce qu’on avance un argument avec une certaine étiquette que l’argument est lui même étiquetté.

Je suis vraiment déçu de la réponse de B.Hamon ; j’aurais préféré qu’on m’explique que cet amendement avait des conséquences réelles horribles pour le peuple (et pas des sous entendus rhétoriques partidaires) et que pour ce genre de raison le PS avait voter contre .

xoup.



> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
29 juin 2006 - 14h17

LE PS....

pas rose, mais blanc comme neige d’aprés ce texte...
et la main sur le coeur en plus !
vilain ! vilain le FN ! : la poupée épouventail bien pratique pour justifier toutes les trahisons du ps.

ça marche plus !



> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
29 juin 2006 - 14h30

L’article de RM Jennar, en une en ce moment de bellaciao http://bellaciao.org/fr/article.php... répond parfaitement, sur le fond, à la "réponse" à M. Hamon, sur la fausseté des prétendus informations rapportées sur Bellaciao, concernant la nature de ce vote.

Avec ces gens, dès que vous interprétez différemment qu’eux le sens de telle ou telle action, vous n’êtes pas en désaccord avec eux, mais "dans l’erreur". Vous vous trompez : soit parce que vous êtes idiots et que vous n’avez pas assez bien retenu la leçon des maîtres (en matière de respect des faits, d’inférences logiquement acceptables etc.), ou bien parce que vous êtes une sirte de démoniaque (par exemple quelqu’un d’extrême droite qui se cache sous des traits "de gauche").

L’idée que vous puissiez par exemple avoir une autre interprétation du texte cafouilleux et contradictoire en question(et encore faudrait-il le lire en allemand, en anglais, en slovaque... pour savoir exactement de quoi il retourne), que, celle, "lénifiante" de M. Hamon, et bien vous êtes dans l’erreur la plus grossière (vous ne savez pas lire, vous n’avez pas lu) ou dans le mensonge.

Ce mécanisme de l’infantilisation / culpabilisation était d’ailleurs typique de toute la "stratégie de com’" de la campagne de l’an passé. Maintenant quand on essaie de faire passer Bellaciao pour un vulgaire le Monde ou canard Enchainé, où le dernier ragot manipulé est iommédiatement repris, du moment qu’il émane d’une "source" légitime et puissante, au moment même ou leTrust Alstom lui intente un procès pour tenter de faire taire le Site, voilà à quels genres d’extrémités n’hésitent pas à recourir certains adversaires politiques.

Décidément, Bellaciao gêne, Bellaciao dérange..

La liberté d’expression directe des citoyens (qu’ils disent des bêtises ou des choses censées, là n’est pas du tout le problème), voilà ce qui fâche tous ces petits messieurs, qui préfèrent le silence de la Chaire, et l’autorité sans répliques possibles de ce qui se proclame ex cathedra ou ex cathoda du point de vue d’une autorité légitime.

Et c’est ce monopole de l’expression des autorités légitimes que défendent finalementet férocement ces gens, contre tous ces horribles populismes de l’expression directe populaire. pour finir, de toutes les façons, si l’on devait exhaurer les milliers, voire les dizaines de milliers, de textes honteux et dégrandants (pour l’humanité) issus de ce pseudo-parlement européen, qu’on signé et contresigné les socialistes et les verts français, il y aurait déjà une dizaine de milliers de raison au moins, pour ne plus tolérer d’entendre la moindre de vos palinodies de perroquets professionnels.



> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
29 juin 2006 - 15h55 - Posté par

les amis " socialistes " du ps

tony blair qui fricote avec bush

bachelet au chili qui réprimme a coup de matraques le mouvement étudiant

le ps tchéque et ses ministres ouistes paroubek et bubblan qui ont fait réprimer violement une rave party un mort une disparition

le parti et ps de " gauche " mexicain dont un gouverneur de " gauche " qui fait tirer et tuer par la police et l’armée contre des paysans désarmés dans l’état de oxaca

le parti " socialiste " grec qui ne dis pas un mot contre la répression des étudiants et qui approuve la " réforme " de la droite ultra libérale grecque privatisant les écoles et les universités

quelques inventions de notre parti " socialiste " les bacs la Lsq criminalisant les " fraudeurs " et les pauvres les sans papiers matraqués au siége du ps 93 sur ordres du maire claude bartholone les charters de chevénement et de vaillant et derniére en date delanoe qui accorde a la droite parisienne une place au nom de pape

merci le ps quand vous redeviendrez un parti de gauche vous nous préviendrez


> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
29 juin 2006 - 16h36

Des aspects justes et des aspects injustes dans le blog de Hamon,

* Juste dans le fait que le PS s’est abstenu sur le texte incriminé (du moins apparemment)

* Mais injuste dans le fait que :

- le site de Bellaciao n’a apparemment pas cherché de mauvaises querelles mais essayé de se saisir d’un débat dont les tenants, les sources et les aboutissants étaient largement tûes.

- S’abstenir face à un texte demandant de ne pas tenir compte d’une décision démocratiquement exprimée par les Français est grave. Nous ne sommes pas loin de la ligne jaune là.

- Ne pas indiquer dans des termes nets et séveres que le texte du 14 Juin est inadmissible

- Avoir laissé les citoyens longuement chercher sur le net ce qu’il en fut réellement des votes n’est pas un bon indice d’un esprit démocratique, d’ailleurs même Hamon s’y prends les crayons en renvoyant à un vote de 2005 .

- le PS, pour l’essentiel, s’est mis en situation de se faire donner des leçons de démocratie par les sourvainistes et l’extreme droite, ce qui indique puissemment dans quelle situation ils se sont mis.

- le PS ne se serait pas retrouvé dans un tel piège si il avait pris la tête clairement d’un amendement le 14 Juin demandant explicitement que les votes des populations des Pays-Bas et de la France soient respectés et clairement respectés , qu’aucun contournement de cette décision ne serait admissible. Pour dire plus clairement celà eut été aux représentants français, dont ceux se réclamant de la gauche au premier chef de porter un tel amendement sans laisser au MPF l’occasion de le faire.
En laissant faire celà, en s’abstenant sur un texte peu admissible ils (les parlementaires de gauche confontés à cette question) ils ont accrédité l’idée terrible que les souverainistes se trouvaient plus en défense de la démocratie qu’eux.

Affirmer clairement que les votes des Pays Bas et de la France ne peuvent être remis en cause de la façon dont ils le furent le 14 Juin, demander clairement à ce que ceux-ci soient respectés , n’était pas prétendre que Néerlandais et Français avaient la vérité révélée mais tracer les limites de ce que le respect de la démocratie commande. Principes démocratiques dont nos amis doivent leurs postes au parlement.

Et celà ne sont pas là des remarques souverainistes.

Par contre, puisque nous avons celui-là, comme nous avions l’autre fois Lipietz , puissent-ils demander, une fois pour toute, de faire en sorte que les votes comme les amendements soient simplement et clairement accessibles aux citoyens.

Ils ne le sont pas, ils ne le sont toujours pas, le site du parlement européen est une ode à l’obscurité des choix effectués. Textes + Votes , c’est poutant simple non ?

L’information des citoyens par le parlement européen n’ait toujours pas faite pour savoir qui vote quoi . D’un côté les textes, de l’autre ailleurs les votes sous codage.

Je prie les parlementaires européens de faire le necessaire pour que ces infos soient exprimés clairement à la connaissance des citoyens , et que cette connaissance claire n’ait pas à nous venir dans les fourgons souverainistes.

Copas



> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
29 juin 2006 - 16h58 - Posté par

Je n’ai rien à rajouter à ce que vous avez écrit, Copas

Nicole


> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
29 juin 2006 - 19h44 - Posté par

PARFAITEMENT D’ACCORD AVEC TOI COPAS !

Bon courage et fraternité !

NOSE DE CHAMPAGNE


> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
29 juin 2006 - 18h25

La réponse de M. Jennar est parfaite.

Et à propos de l’obscurité savamment organisée du site du Parlement européen, Copas a également très bien posé le problème.



> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
29 juin 2006 - 19h14

Il faut reconnaître toutefois une chose à Hamon :
Il ne traîte pas Bellaciao de brun, ni ne compare la démarche du site aux émeutiers fascistes de 34.

Copas



> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
30 juin 2006 - 12h26

Sur les question de départ, c’est à dire l’obscurité du parlement européen sur ce qui est réellement voté, vous en connaissez les tenants et les aboutissants.

Par contre et apparemment vous n’estimez toujours pas grave de vous abstenir sur un texte demandant à contourner une décision démocratique, texte qui aurait dû suciter de votre part une réaction vive, et non seulement un amendement demandant des modifications à un texte anti-démocratique et anti-social dans ses profondeurs.
Mais il est quand même marrant de voir qu’enfin on reconnaît que ce qu’on essayait de faire passer à la population était vraiment une constitution :
...../.....à reconnaître que la Constitution de 2004 ne peut entrer en vigueur sans..../..... "

Ceux qui se rappellent les contorsions lors des débats avant Mai 2005 pour ne pas dire qu’il s’agissait réellement d’une constitution apprécieront.
C’est pas vous ? Les autres ? Ok....

Mais revenons à l’abstention face à un texte demandant de ne pas tenir compte d’un vote démocratique.

Cette "faiblesse" sur une question essentielle, l’expression démocratique directe d’un peuple, est une dérive pénible, grave.

La pointer ne constitue pas une phase d’anti-parlemntarisme à la 1934 , comme l’insinuent quelques personnes, dont des élus. Mais de rappeler que c’est la population qui, au final, doit décider, tant pour élire des gens que pour prendre directement des décisions quand celà est possible (celà devrait l’être souvent d’ailleurs).

Vouloir faire dire, quelque part, que vous auriez plus de légitimité que la population quand elle s’exprime directement sur une question, quand ce vote n’a connu d’entorses au libre débat QUE dans un camp politico-médiatique soutenant le oui, est pénible.

Dénoncer les faiblesses de parlementaires sur un choix démocratiquement exprimé ne constitue pas une défiance envers la démocratie mais l’inverse. La référence à 1934 est odieuse et injurieuse, et cherche à passer sous silence que les entorses à la démocratie, les ralliements à des logiques autoritaires ou criminelles n’ont pas été exclusivement le fait des anti-démocrates de 34 mais également dans des parlements qui ont voté la guerre de 14, les guerres coloniales, le ralliement à Pétain, etc.... Jusqu’à aujourd’hui dans des lois essayant d’attrapper des gosses dans des écoles pour les mettre dans des charters....

L’expression par réferendum n’est donc pas pire que les expressions parlementaires. Elle est même bien meilleure dans le cas considéré (quand les règles d’équitabilité sont respectées) car elle est plus proche et plus directe de la pensée de la population là dessus.

On pourrait souhaiter mieux comme des réferendums d’initiative populaire, mais ce n’est pas prévu dans la consitution française et n’était pas prévu dans la constitution européenne. L’histoire de la pétition prévue dedans (dans le TCE) étant une farce grotesque sur ce terrain. Royalement le TCE reconnaissait le droit des citoyens à faire pétition ! Depuis quand celà serait nouveau d’avoir droit à faire pétition ? Rien à voir donc avec des referendums ...

Etre sourcilleux sur les attitudes des représentants de la France sur le respect des quelques décisions directes (qui leur vallent également d’être élus) est important. Vous devriez au contraire vous en féliciter plutôt que d’y voir une intolérable charge anti-parlementariste. Vous n’êtes pas propriétaires de la volonté populaire (la constitution).

Pour ce qui est du site du parlement européen, je rappelle que nous souhaitons (quelques citoyens) que les élus interviennent afin l’information soit délivrée avec clarté. Elle ne l’est pas. Vous êtes maintenant publiquement informés de ces critiques, faites le necessaire. L’information des mandants est essentielle.

Vous ne vous prononcez toujours pas sur les insinuations de "rouge-bruns" faites à l’encontre de Bellaciao , sur les comparaisons avec 1934, toutes comparaisons visant , d’une façon ou d’une autre, à faire passer les critiques pour des facsistes. Car c’est celà que ça sous-entends. Ces comparaisons sont répugnantes et scandaleuses. Ce n’est pas la première fois qu’on les voit chez certains supporters de feu le TCE.

Prononcez-vous là dessus plutôt que de réclamer de pouvoir parler sur un site qu’on traîte de fasciste. Site par ailleurs menacé par la justice pour avoir soutenu inidrectement des travailleurs Polonais exploités au delà de toutes limites en France. Ce qui est un indice certain de brunisation....

Je ne compare pas les propos de Hamon avec ceux de Lipietz. Pour l"instant, dans ceux-ci, ceux de Hamon sont dans le cadre d’un débat, ceux de Lipietz non, car relevant d’insinuations.

Pour ce qui est du débat sur Bellaciao, j’imagine que la sang des membres du collectif n’a fait qu’un tour et qu’effectivement ils ont coupé exagerement , rendant difficiles la comprehension de ce qui s’est passé.

Mais je comprends leur colère. Même si je regrette que le débat qui avait lieu commençait à être interessant.

Car nous n’avons toujours pas de rectificatifs des gens ayant sous-entendu que Bellaciao était fasciste, ni de leurs supporters, se sentant beaucoup plus concerné par la sauvegarde des apparences sur leurs faiblesses face à une charge contre leur peuple.

Copas



> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
30 juin 2006 - 16h29 - Posté par

Ma position ci-dessus relevait d’une réponse essentiellement à la fraction des verts autour de Lipietz et pas fondamentalement aux positions de Hamon.

Copas


> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
30 juin 2006 - 16h54 - Posté par

A propos des vote ou du vote de ce fameux amendement du 14 juin au Parlement Européen, peut-on savoir exactement quia voté quoi car on finit par s’y perdre. Les députés socialistes et verts se sont-ils tous abstenus ou non ? Si non, qui a voté pour l’amendement, qui a voté contre ? Merci d’avance.


> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
2 juillet 2006 - 15h58 - Posté par

Je suis comme le rédacteur du mail ci dessus, ça fait tellement chier que j’ai du relire plusieurs fois et vérifier : http://www.observatoiredeleurope.co...

une trahison de plus

sbi


> Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...
19 juillet 2006 - 08h18

Notre ligne a été claire et cohérente : il ne s’agissait pas d’expliquer aux autres députés que les députés français, de pars le résultat du référendum, détenaient la vérité révélée.

Sachant que les députés (notamment le PS) ont intimé l’ordre à tout le monde de voter oui, ou bien de passer pour anti Européen Lepeniste et que les Français malgré tout n’en ont fait qu’à leur tête, c’est tout de même la phrase la plus drôle de ce texte. Non ?






Les fréquentations antisémites de la droite israélienne
mardi 20 - 10h02
de : CAPJPO-EuroPalestine
Comment 200 000 représentants du personnel vont perdre leur statut de salariés protégés
mardi 20 - 08h31
DE L’ESCLAVAGE : PLAIDOYER POUR JOHN BROWN
lundi 19 - 16h54
de : Ernest London
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 - 15h16
de : Marco Cesario via FR
Forfaiture sur le forfait-jour
lundi 19 - 11h55
de : Ugict-CGT
LA SNCF A CRÉÉ DES CENTAINES DE FILIALES POUR MIEUX PRÉPARER LE DÉMANTÈLEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE
lundi 19 - 10h57
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Le 22 mars 2018 : le retour des cheminots à Paris
lundi 19 - 10h48
de : CGT des Cheminots de Saint-Denis
FORD S’ACHARNE… CONTRE NOUS MAIS PAS POUR L’USINE !!!
lundi 19 - 10h44
de : CGT FORD
VENEZUELA : 55% de la population approuve une réélection de Maduro !
dimanche 18 - 21h13
de : JO
Jann Halexander rend hommage à la chanteuse canadienne Pauline Julien le 9 mars
dimanche 18 - 19h19
VENEZUELA : la Colombie recrute des mercenaires Vénézueliens
dimanche 18 - 16h25
de : JO
LA JOIE ARMÉE
dimanche 18 - 15h12
de : Ernest London
À Naples, rencontre avec Potere al Popolo (vidéo)
dimanche 18 - 12h29
de : Jean-Luc Mélenchon via RF
Augmenter la pression contre le licenciement de Gaël Quirante
dimanche 18 - 11h26
de : olivier
Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France et ses entreprises, fournisseurs officiels de la guerre au Yémen
dimanche 18 - 03h37
de : stef131
El votán Zapata
samedi 17 - 16h36
de : Georges Lapierre
Après NDDL : des ZAD partout ?
samedi 17 - 13h59
de : JO
Rennes : Deux enseignantes convoquées au rectorat pour avoir organisé une sortie scolaire à La Maison de la Grève
samedi 17 - 11h44
1 commentaire
TROIS OPTIONS POUR L’EUROPE !
vendredi 16 - 23h05
de : LE BRIS RENE
LE VRAI SCANDALE DES GAZ DE SCHISTE
vendredi 16 - 19h12
de : Ernest London
LE ROI NE MARCHE PLUS IL VOLE....
vendredi 16 - 18h56
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Ivry, Vendredi 16 février dès 19h jusqu’à 23h Nuit de la liberté : Free Salah Hamouri
vendredi 16 - 17h50
de : Roberto Ferrario
Potere al Popolo, ou l’optimisme de la volonté
vendredi 16 - 14h48
de : Marco Cesario via FR
Pouvoir d’achat : les Français déçus par Macron
vendredi 16 - 14h42
de : Grégoire Normand
2 commentaires
Samedi 24, une grande manifestation en solidarité avec nos amis Kurdes à Paris
vendredi 16 - 14h35
Solidarité avec la ville d’Afrin et les territoires kurdes du nord de la Syrie (video)
vendredi 16 - 11h56
de : Roberto Ferrario
Départ de la mutuelle uMen : tout ça pour ça ?
vendredi 16 - 10h44
de : Tagazog
UN RAZ-DE-MAREE DE LA MISERE : selon le Secours Populaire
vendredi 16 - 10h40
de : JO
Amazon veut équiper ses salariés de bracelets électroniques
vendredi 16 - 10h27
Michelin, exemplaire pour Emmanuel Macron, suspend les contreparties de son plan de départs volontaires
vendredi 16 - 09h36
1 commentaire
Vidéo 3’ - Pôle emploi, contrôle tes offres au lieu de cliquer les chômeurs
vendredi 16 - 06h49
de : CGT chômeurs rebelles du Morbihan
Pour Muriel Pénicaud, "le burn-out n’est pas une maladie professionnelle"
jeudi 15 - 14h31
de : Tiphaine Thuillier
1 commentaire
LE MONDE DIPLOMATIQUE N°767
jeudi 15 - 13h34
de : Ernest London
LE MYTHE DE L’IMMIGRATION MASSIVE
jeudi 15 - 13h11
de : Nemo3637
Gérald Darmanin visé par une nouvelle plainte : le trouble envahit l’hémicycle
jeudi 15 - 11h48
de : Louise Bodet
1 commentaire
Le Saint Empire économique allemand
jeudi 15 - 10h29
La vie en transit / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 15 - 09h23
de : Hdm
2 commentaires
L’avocat de Trump a versé 130.000 dollars de sa poche à une actrice de films pornographiques
mercredi 14 - 10h29
2 commentaires
Israël : la police recommande la mise en examen de Benyamin Netanyahu
mercredi 14 - 09h49
de : Guilhem Delteil
La gauche peut-elle être complice des religions ?
mercredi 14 - 09h19
de : Paul Ariès et Yvon Quiniou

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre. Gandhi
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite
Bonne année 2018 !!! Soutenez Bellaciao !!! :-)
mardi 2 janvier
de Bellaciao
https://bellaciao.org/souscription (transaction sécurisée) Bellaciao souhaite une bonne année 2018 à toutes celles et tous ceux qui luttent contre le capitalisme et qui se battent pour leur dignité et leur émancipation. Bonne santé, vive la liberté, vive l’amour et vive le communisme ! La lutte continue, on les aura ! Soutenez Bellaciao :) Le serveur et la bande passante coûtent cher, nous ne bénéficions d’aucun financement public, mais exclusivement de financements (...)
Lire la suite
Ça n’arrête pas !
mardi 26 décembre
de Jean-Luc Mélenchon
Et toc ! J’avais prévu mon coup. Mon post du lendemain de Noël est prêt. Mes amis Jean-François et Antoine le publient aussitôt. Que l’adversaire se le dise : nous ne dormons jamais que d’un œil. Voici donc des lignes qui vagabondent sur des sujets de la semaine passée. Je n’en rajoute pas. Je me suis fait reprocher à l’Assemblée nationale d’annoncer des désastres comme si je les souhaitais. À mon invitation à nous rendre maîtres de nos destins, on (...)
Lire la suite