Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
de : Gérard Filoche
vendredi 30 juin 2006 - 19h50 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires
GIF - 29.9 ko

de Gérard Filoche (membre du Cn du Ps)

Assurément le « projet » socialiste adopté en l’état par le bureau national du 6 juin du Parti socialiste se distingue suffisamment du libéralisme, de la politique annoncée par Nicolas Sarkozy et déjà mise en œuvre, depuis 2002, par Chirac, Raffarin et Villepin, pour qu’on s’en serve contre la droite. Reconnaissons qu’avec un « projet » comme celui-ci, on est loin d’avoir tout ce qu’on veut, mais avec la droite on est sûrs d’avoir tout ce qu’on ne veut pas.

Et si on ne peut pas avoir mieux que ce « projet », il s’imposera de voter pour lui - ne serait-ce qu’au second tour.

Une fois ces précisions indispensables faites, ce « projet » en l’état est un des plus mauvais, des moins avancé qui ait été élaboré et présenté par une direction socialiste depuis au moins dix ans...

Il est même en retrait par rapport au « projet » - perdant - de Lionel Jospin en mars 2002. Il ne reprend même pas les mesures que le Parti socialiste avait adoptées dans ses grandes conventions de 1996, ne tire ni les leçons du 21 avril 2002, ni celles du 29 mai 2005, il ne tire pas les enseignements des grands mouvements sociaux de 2003 à 2006, il est même en retrait de la « synthèse » faite au congrès du Mans (nov.2005) dans des conditions déjà très discutables...

On a l’impression que la direction actuelle de mon parti ne perçoit pas les grandes exigences sociales qui existent majoritairement dans notre peuple, parmi les salariés. Elle met le pied sur le frein : « on ne pourra pas tout faire, on n’aura pas le financement, il ne faut pas promettre plus qu’on pourra tenir... », tel est le leitmotiv le plus fréquent de François Hollande et le cœur de la divergence que mes amis et moi avons avec lui (1).

Car la France n’a jamais été aussi riche, la « cagnotte privée » n’a jamais été aussi grande, les milliards d’euro de bénéfices brûlés en dividendes, stocks-options, rachats d’actions, pourraient être récupérés par l’impôt et les cotisations sociales patronales, il y a 10 % de la valeur ajoutée qui, depuis 20 ans, a été indûment transférée des salaires aux profits, on pourrait et on devrait reprendre ces 10 points... cela représente 160 milliards d’euro par an, il y a de quoi financer le retour à une vraie retraite à 60 ans, de vraies 35 h, de fortes hausses de salaires, un santé remboursée à 100 %, une meilleure école, des logements sociaux, en un mot effectuer une vraie redistribution des richesses. Ce n’est pas un Smic à 1500 brut en 2012 (soit une augmentation totale de 21 euro en 5 ans, et de 3,5 € par an du Smic mensuel brut et de 2,75 € du Smic mensuel net...) qui y suffira...

Nos entreprises peuvent rester tout aussi compétitives si on hausse les salaires et si on baisse les profits ! Il faut reprendre au capital ce qu’il a pris au travail : tel est la clef d’une alternative !

Cette audace-là, manque totalement dans l’actuel « projet » socialiste, c’est pourquoi, le 22 juin, nous avons été prés de 10 % des militants à voter « contre », en interne, et 15 % à nous abstenir, c’est aussi pourquoi il n’y a eu que 40 % de votants sur 205 000 adhérents ! Le débat interne n’a même pas eu lieu : on n’a pu ni défendre un « projet » alternatif, ni même des amendements nationaux.

Pour autant l’affaire n’est pas jouée : cela rebondira forcément au-delà de la convention nationale du 1er juillet. Le « projet » Ps est plus que modéré alors que depuis cinq ans, l’urgence sociale s’est accrue : cette contradiction est explosive. A l’automne, l’unité de la gauche sera plus que jamais à l’ordre du jour et quand les salariés français apprendront que le Ps renonce à rétablir la retraite à 60 ans à taux plein, de vraies 35 h par la loi, à hausser vraiment les salaires, à contrôler les licenciements, parions qu’il y aura des « chocs » d’idées et que ça bougera.

Il faudrait des états généraux unitaires, des grandes assemblées unitaires de débat sur le « fond » des différents projets de gauche, et la confrontation nécessaire qui n’a pu avoir lieu en « interne » aura lieu en public. Le Ps constitue avec ses militants, un grand parti de gauche qui ne peut être fermé, verrouillé, la pression sociale et politique s’exercera sur lui, heureusement pour toute la gauche, et pour les salariés - force vive de ce pays.

(1) : avec Marc Dolez, et le courant « Force militante pour la démocratie & le socialisme » j’ai défendu un projet alternatif (« pour une VI° République sociale ») et dix amendements, consultables sur le site www.democratie-socialisme.org

http://www.humanite.presse.fr/

HUMANITÉ DIMANCHE SAMEDI 1 JUILLET 2006



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
30 juin 2006 - 20h44

Projet du PS :
  protection sociale : seul engagement fort, le retrait de la loi Fillon,
  Services publics : des silences encombrants
  Pouvoir d’achat : petits engagements pour grosse attente,
  Immigration : pas de rupture avec la politique actuelle,
  Europe : les traces du « non » au référendum,
  Emploi : des ambitions modestes
  Institutions : très loin d’une VI° République
  Sécurité : une « priorité essentielle »

Il faut vraiment chercher pour trouver un ou des changements majeurs !
Comme certains risquent de m’accuser de mauvaise foi : contrôler sur le site de l’huma pour plus de détails comme le propose Filoche.
Je le trouve bien optimiste à attende encore des changements initiés par « son » parti ! et ce n’est qu’un programme, quand on se souvient du sort réservé aux 130 ( ?) propositions miterrandiennes !

Si le peuple n’intervient pas massivement dans les forums et ne prend pas la parole, ce sera blanc bonnet et bonnet blanc, pour ma part dans l’état actuel je reste ...dubitatif !

http://www.humanite.presse.fr/journ...

Citoyen lamda



> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
30 juin 2006 - 21h19 - Posté par

Et ça c’est rien encore à côté de la politique réelle qu’ils vont mené !

Ca c’est le programme !
Le programme appliqué réellement sera Blair, liberalisme à tous les étages !

Car il convient de se souvenir de celà... Le programme du PS est mauvais, de droite, le pire que le PS ait fait en 20 ans, pire que celui de Jospin qui nous a vallu la politique que l’on sait, anti-sociale et conduisant à LePen au second tour des présidentielles.
Mais ce n’est que le programme, que dal à voir avec les politiques réellement menées (Lire Royal of course)....
Un classique en somme... Dans la carrée de Royal et Hollande, le programme est dans la petite pièce et en + le papier est de mauvaise qualité...

Toujours distinguer le programme et ce qui vraissemblablement sera fait.

Cop.


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
1er juillet 2006 - 10h55 - Posté par

c’était 110 propositions


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
30 juin 2006 - 21h12

Ah là là.....

Alors qu’on aurait besoin de leurs intelligences, leurs talents à l’exterieur du parti libéral de Royal, Dollez et Fifi sont des masos et restent dans la caserne à se faire rouler dans la farine....

Masos !

Copas



> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
30 juin 2006 - 21h33

M Filoche, vous avez essayé de faire bouger votre parti, vous avez échoué. On connaît votre argumentation sur le pourquoi du parce que du comment il vaut mieux rester au PS pour lutter de l’intérieur, etc...
A un moment donné, il faut se poser la question : est-ce que je veux vraiment gagner ? changer vraiment les choses ? Ne suis-je pas en train de me raconter des histoires pour garder mon statut actuel. Finalement si ça change vraiment , çà ne va pas m’arranger : c’est plutôt confortable d’agiter les bras au sein du PS tout en sachant que cela ne changera rien. Je soulage ma conscience, je fais semblant de me remettre en question.
Nous sommes à un moment historique où, si tout le monde pousse dans le même sens, il y a une chance d’avoir une candidature unique antilibérale. Nous avons besoin de tout le monde. Nous avons besoin des antilibéraux du PS. Nous avons besoin de vous Gérard Filoche, mais plus au sein du PS.

Respectueusement.

Philippe Lac



> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
30 juin 2006 - 22h11 - Posté par

Gérard Filoche milite pour "ancrer à gauche" le Parti Socialiste.
Pour beaucoup d’entre nous, c’est à la fois illusoire et utopique.
Mais cela rend-il pour autant plus crédible une "candidature unitaire à gauche de la gauche" ?
Pas vraiment...
Ce n’est pas parce qu’une politique a échoué jusqu’à présent (celle de Filoche) qu’elle est nécessairement fausse et invalidée.
Ce n’est pas pour cela non plus que cela valide automatiquement le projet d’une "candidature unitaire à gauche de la gauche". Unitaire ? A voir, tellement les composantes de ladite "gauche de la gauche" sont variées, disparates et finalement contradictoires.
Et puis sur quel projet, quelles idées, quel programme ? De Bové à Besancenot en passant par Buffet il y a de sacrés différences entre les faucheurs d’OGM et antinucléaires farouches écolos et les pro-nucléaires farouches du PCF...
Finalement, Gérad Filoche a sans doute tort.
Mais il n’est pas le seul !


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
30 juin 2006 - 22h31 - Posté par

On pourrait également parler des diverses oppositions dans le PS...

Mais une chose est sûre : elles sont relativement inaudibles par la population et les travailleurs. Et il n’y a que dans les cas où ces oppositions sont virtuellement aux limites d’être dehors qu’enfin elles sont entendues un petit peu.

Dans la bataille du referendum c’est en étant en rupture ouverte avec la discipline de parti que le courant de Dollez et Filoche a pu être entendu un petit peu. C’est fini maintenant.

La réalité est la réalité du PS dans ses moteurs intimes, qui fait que ses oppositions intimes internes sont digérées avec une régularité de métronome dans l’histoire et dans tous les pays. Maintenant il est exact que les autres formations ne sont pas bien plus avancées, mais, toutefois, leurs programmes et leurs positions sont audibles et entendues. Ailleurs qu’au PS les positions peuvent se faire entendre parmi les travailleurs et la jeunesse, par contre à l’interieur du PS et opposants, on ne peut être entendus .

Mais je n’ai pas trop l’impression que ça sert à quelque chose d’essayer d’en convaincre ce petit courant, qui pourrait avoir un beau destin si il sortait (il donnerait un signal à l’ensemble de la gauche et pourrait avoir un rôle original très utile dans la creation d’un pôle de gauche alternatif).

Domage.

Copas


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
30 juin 2006 - 23h49 - Posté par

Je veux croire que tout le PS n’a pas changé de peau, bien que la moitié, emmenée par Hollande/Royal s’en aille se positionner à côté de l’UDF.
Je me demande si le PS n’est pas en train de rater un rendez-vous historique majeur, qui ne se reproduira pas de si tôt pour lui, à savoir la regénération, la renaissance d’un vaste mouvement de gauche que le peuple appelle de ses voeux depuis un bon moment. Le PS qui n’a pas entendu cet appel, parce que sans doute attiré sous d’autres cieux, par l’exotisme que représente le libéralisme, devrait réfléchir à ceci : " qui va à la chasse perd sa place, et qui revient trouve un chien."


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
1er juillet 2006 - 09h44 - Posté par

L’inexorabilité des faits montre une longue dérive vers la droite.

* Par ses programmes :

Qu’on regarde les programmes successifs du PS, ils ont pas à pas toujours été de plus en plus à droite. L’énorme secousse du 29 Mai 2005 n’a pas infléchit cette logique. Malgès une puissante opposition interne en quasi-rupture publique dans la bataille du TCE, le nouveau programme n’a pas failli à la tradition : Encore un peu plus à droite que le précedent.

* Par ses pratiques

Qu’on se rappelle la politique de Jospin qui fut le plus gros privatisateur d’entreprises publiques, décisions sur EDF , GDF, qui prépara l’agression sur les retraites en signant à Barcelone un texte repoussant l’âge de la retraite pour tous les travailleurs âgés en Europe, qu’on se rappelle les éclats sécuritaires pratiques, etc...

Qu’on se rappelle les traités européenns successifs signés donnant un tour toujours plus ultra-liberal à l’Europe, qu’on se rappelle les soutiens dans les instances supra-nationales aux logiques de soumission à la prédation des grands groupes financiers, de services et industriels internationaux, les logiques à la Lamy, les errances coupables sur la "libéralisation" des services, le choc du soutien à une constitution anti-democratique et anti-sociale,etc...

* Plus loin

Les règles de la Veme république étant ce qu’elles sont (le PS s’étant coulé dedans, tout émoustillé de passer l’uniforme de maréchaux du gaullisme) , le programme annoncé c’est rien et ne sera rien, pas suivi. Car la Veme république c’est d’abord un président et celui-ci pese sur l’orientation de la politique. Si c’est Royal Présidente ça sera le programme de Royal au concret , pas celui du PS.
Qu’on ne me dise pas qu’on ne sait pas, qu’il faut lui donner se chance, etc.... Les chances données au PS ont été extremement nombreuses et jamais celui-ci n’a transigé dans son virage vers la droite. Il est de notoriété publique que, sur le fond, la plupart des dirigeants du PS sont blairistes, le reste étant ce qu’on appelle du papier à mouches pour scotcher le bon peuple et les innocents.

* Encore plus loin

L’insensibilité du PS de plus en plus palpable renvoie à sa nature profonde qui n’a plus rien à voir avec ce que fut la SFIO : Un parti connu parmi les travailleurs. Là les militants du PS, pardon les adherents, sont absolument introuvables parmi les salariés sauf à rang de hauts cadres et de patrons. Le PS est devenu au concret un parti démocrate à l’américaine. Capable de temps en temps de se saisir d’une façon positive d’une question sociétale mais incapable d’apporter aide aux travailleurs sur l’essentiel, à savoir modifier le rapport de forces entre travailleurs et patrons.

Sa structure est un papier buvard des bonnes intentions, c’est un estomac en acier qui digere toutes les vagues, transforme les lions en moutons, les réformateurs authentiques en ambitieux sans scrupules.

Le PS n’est pas réformable.

Copas


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
1er juillet 2006 - 08h15

Il faut reprendre au capital ce qu’il a pris au travail : tel est la clef d’une alternative !

Tout à fait d’accord, mais juste une petite remarque "technique" : vous précisez, Gérard, que cette « cagnotte privée » pourrait être récupérée par l’impôt. Je pose que cette mesure, indispensable, est toutefois insuffisante. Une politique volontaire devrait viser à empêcher la création de cette cagnotte.

Comment ? en réformant les règles de fonctionnement de l’entité qu’est l’entreprise privée. Si ça vous chante, j’ai écrit un petit truc sur ce sujet : L’entreprise, une forteresse à conquérir

Le Yéti



> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
1er juillet 2006 - 12h00 - Posté par

Merci au « Yeti » d’avoir posé cette question de fond !
S’il permet quelques commentaires d’un ancien cadre supérieur de banque responsable d’un réseau d’agences :
La première de ces forteresses à conquérir me paraît être l’entreprise privée.
Et le public, hôpitaux ? secteur nationalisé de l’eau, edf, gdf…. Le cœur du système c’est le système financier ! il faut RENATIONALISER le secteur bancaire mais une vraie ! (pas celle de 82 !)et s’attaquer aux système financier international ! monaco, cleastream….

Les questions posées tournent autour de la PME :
si nous voulons apporter un plus aux patrons des PME : prévoir des contrats de sous-traitance, une réforme du crédit, une réforme en profondeur de la fiscalité prenant en compte la richesse crée et favorisant l’emploi, syndicats de sites, un code du travail rénové, simplifié, clair et un corps d’inspecteur suffisant et efficace, un Parlement qui retrouve des droits de contrôle sur les fonds publics, sur un contrôle du système financier….

Dans les quelques programmes que j’ai pu me procurer*, je suis surpris de ne pas voir de propositions satisfaisantes en ce sens
Un excellent petit livre du PC sur « les PME et nous » !
Propositions de Fonds Régionaux… « voir Economie et politique » c’est plein de propositions !…
Il faut, je crois, des actions bien plus en profondeur, portant sur les secteurs comptables et financiers.
Le plan comptable vient d’être aligné sous critères anglo-saxon : il faut proposer des réformes au niveau européen ex : les frais de formation sont des charges et non des investissements…et le secteur formation professionnelle doit revenir à l’état, échapper aux sectes et aux profiteurs
Les plans comptable sont fait pour la fiscalité et non pas pour représenter la réalité d’une entreprise !

Chaque entreprise doit choisir un statut : SA, SARL, EURL, SAS ... C’est en réformant en profondeur ces statuts que l’on pourra réguler le fonctionnement des entreprises privées.
Ce ne sont pas les statuts qui posent problème : mais des droits nouveaux pour les salariés et un CE avec des pouvoirs étendus qu’il puisse se mêler de la gestion, la démocratie !
Limitation du coefficient d’échelles de salaires, indexation des émoluments des dirigeants aux résultats d’exploitation, pourcentage des profits à rediriger vers l’impôt... La liste des mesures possibles est longue et tombe sous le sens

Pas d’accord avec la proposition d’indexer les salaires des patrons sur l’exploitation !! cela ne ferait que renforcer la sur-exploitation !! mais adapter une fiscalité ! (j’aimais bien la proposition de G.Marchais qui disait : au dessus de….nous prenons tout ! – abrupte mais à étudier !)
Mais le sujet mérite d’être débattu entre citoyens, tous les citoyens qu’ils soient salariés, dirigeants de PME…L’Assemblée Nationale devrait lancer une commission d’enquête, sans se limiter aux « experts » habituels qui squattent la TV !
Ce sujet devrait être mieux pris en compte dans les débats actuels : plutôt de savoir si ce sera Pierre, Paul ou Jacques la question revient toujours : POUR FAIRE QUOI, COMMENT et AVEC QUI ?

Citoyen lambda


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
2 juillet 2006 - 10h38 - Posté par

BIEN D’ACCORD AVEC TOI SUR CE POINT YETI !

... D’ailleurs c’est aussi une chose qu’avait dit et écrit le génial FNG BABEUF !
Ma cagnote, ma cagnote !!!

NOSE DE CHAMPAGNE


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
3 juillet 2006 - 00h39 - Posté par

Purée ! Et moi qui ne connait pas ce Babeuf ! Je vais m’y plonger...
Salut, Nose,
Le Y.


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
2 juillet 2006 - 10h32

CHOISIR ENTRE "LOIN D’AVOIR TOUT CE QU’ON VEUT" ET "SÛRS D’AVOIR CE QU’ON NE VEUT PAS" ?

Il a raison le camarade Filoche que c’est l’alternative entre le projet Sarkozy et le projet du PS...
Mais précisément, c’est çà le problème : le projet du PS n’est pas de nature à mobiliser les électeurs qui en ont marre des 5 ans de Tatchérisme... alors que si la droite poursuit "son oeuvre", on en reprendra pour 5 années encore pires !

Il a aussi raison, et c’est étonnant que çà ne suscite pas plus de commentaires objectifs et intéressés au débat, de dire que "si on ne peut pas avoir mieux que ce projet, il s’imposera de voter pour lui au second tour"...

C’est pourquoi il faut tout faire pour que le choix du second tour ne soit pas entre ce projet et le projet de la droite (ou de l’extrême droite), mais entre le projet antilibéral de gauche et tout autre projet libéral.
Il faut être clair devant le peuple, ce peuple non fantasmatique et désincarné, mais ce peuple qu’on fréquente dans nos cités, nos "tôles", nos campagnes.
Il faut qu’il sache que nous sommes radicalement prêts à tout faire pour qu’il soit assuré de gagner autre chose que ce que nous vivons depuis 5 ans...
Or cela, ce n’est pas garanti par l’amendement systématiquement appelé par XOUP malgré tous les débats et éléments forts amenés dans les échanges ; comme ce n’est pas garanti par les déclarations de la LCR...
D’ailleurs, la LCR le sait bien et on peut le vérifier à travers les échanges qui ont lieu sur le site de "L’Alternative Unitaire 2007" (voir le lien) et qui montrent que la stratégie LCR est une stratégie de déstabilisation de la direction du PCF qui a été analysée par elle comme l’objet d’une lutte de pouvoir entre les "Huistes" et les amis de MGB !!! Au bout du compte, il serait question donc d’une recomposition de la gauche du PS...
Bref, une stratégie ultra politicienne qui sert les pires recettes des magouilles mutuellement excommunicatoires des courants trotskystes entre eux et que la LCR tente aujourd’hui d’exporter dans LE parti...

Si donc les vieux démons reviennent à leur charge, eh bien tant pis...
Ne nous arrêtons pas à attendre que les choses changent à la LCR. La terre tournera sans eux. Ce serait mieux avec, mais faisons ce que nous avons à faire.
L’objectif de l’AU était de poser la redynamisation des comités antilibéraux. C’était juste (et non pas une lubie tardive comme disait Le Yéti, comme si les comités du 29 mai étaient nés dans les années 60-70 ?!) et c’est ce qu’il faut poursuivre.
Les Comités d’Union Populaire, ou Collectif d’Initiative Unitaire Locaux, etc. portent en eux le dépassement radical des divisions antérieures de la gauche d’alternative (et non de la gauche d’alternance ou gauche de sa majesté le capital).
Rappelons que 6 mois avant le 29 mai 2005, personne ne voyait la victoire, mais tout le monde se battait pour.
C’est cet esprit qui s’impose plus que jamais aujourd’hui. Il nous reste 9 mois, c’est assez pour une gestation de cette importance.

NOSE DE CHAMPAGNE



> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
2 juillet 2006 - 11h01

Toujours cette capacité à s’étonner, à être surpris...Comme s’il y avait vraiment une surprise, un étonnement....Comme si on découvrait les dirigeants du P.S., leur parcours, leur renoncement, leur hypocrisie...Comme si on avait oublié l’histoire de ce parti et son rôle constant avec cette ligne politique inamovible d’entretenir la résignation, le renoncement, le découragement trompés par le passage du temps et cette nouvelle modernité....Quel espoir incarnerait encore ce parti de bobos pour l’immense majorité des gens qui paie la facture de la politique libérale mondialisée ??? A quel niveau faut il donc resituer ce projet censé redonner l’espérance, la lumière face au projet sarkhozien ??? Quelles possibilités, quelles volontés d’échapper au carcan imposé par les commissaires européens et le socialiste Lamy qui préside à l’O.M.C. ??? Rien de nouveau, même si la Droite et cette Gauche, ce n’est pas du pareil au même, il n’empêche qu’au final ça se ressemble bougrement......Puisqu’à quelques nuances cosmétiques près, ils adhèrent aux mêmes thèses.....Et pourtant, les signes avant coureurs étaient là. Dans son élaboration déjà, ce projet représente un document antidémocratique puisque élaboré par les seuls dirigeants, sous entendant qu’ils sont bien les seuls à posséder les capacités d’analyse, de compréhension à élaborer un projet de société.....Dans son adoption ensuite, toujours si peu démocratique pressés que sont ces mêmes dirigeants de retrouver leurs fauteuils en cuir et les lambris dorés de la république....Une fois, la querelle interne des présidentiables éteinte....Comme si le débat politique dont a besoin ce pays se limitait à un remake de Star’Académy....."Choisissez ma tronche et demain ça ira mieux"...."Vous avez aimé la "Gôôôche Plurielle 1, vous allez adorer la Gôôôche Plurielle 2".....Un peu comme ces mauvais films...Un peu comme ces navets...Le projet politique mâtiné des Bronzés.....
Mais ne nous y trompons pas. Ce qui est en marche, au delà de ce misérable document, c’est surtout une recomposition politique....Ils vont nous rejouer les mêmes airs que ceux déjà en vogue sur les rives du Rhin.....Le mariage des Chrétiens démocrates etde S.P.D.....Une grande alliance de "raison", responsable, présentable et tout bien comme il faut.....Qui ira de Bayrou à Marie Georges, une fois qu’elle aura finit d’avaler son boa.....



> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
2 juillet 2006 - 11h34 - Posté par

À 87*146 ...

Assez de suffisance !

Si le débat ne vous intéresse pas ; si vous avez la réponse à toutes les questions que nous nous posons et que votre seul souci est de nous juger, vous n’êtes pas obligé d’intervenir ici !

Rejoignez les bobos d’où vous venez.

NOSE DE CHAMPAGNE


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
4 juillet 2006 - 12h23 - Posté par

Où y a t il de la suffisance ??? Sinon par cet artifice, la volonté d’évacuer les questions de fond qui dérangent.....D’escamoter le débat, la discussion....Il ne s’agit pas de répondre à tout...Il s’agit avant tout de resituer le rôle politique du P.S.....Et là quelle que soit la période, je suis prêt à débattre...1924, le Front populaire, léon Blum, Mitterand et sa francisque, Jospin et ses privatisations...Il s’agit d’éclairer, d’éviter de prendre des vessies pour des lanternes, de tromper une fois encore....Reporter à la publication commune sur la réforme en france publiée dans le monde signée par Christian Blanc (UDF apparenté), un sénateur UMP et un sénateur PS maire de Lyon.....Les faits existent, ils sont là....
Après la manoeuvre, l’invective...Bobos...Curieuse façon de réagir pour un débatteur....Réminiscence d’une méthode d’acquisition de la lecture....Après B..A...BA, voici B...O....BO....Avant B...U....BU....du père Ubu...Pendant que tu faisais tes gammes, nous respirions avec mes amis bobos les gaz lacrymogènes lâchés par tes amis du service d’ordre du PS....Comme au dernier rassemblement contre le G8, où ce parti sans scrupule ni gêne s’était invité à débattre de la mondialisation pendant qu’un de ses membres organisait le commerce mondialisé....Nous étions quelques-uns occupés à caillasser leur lieu de rassemblement....Je n’ai aucun doute de ne pas t’y avoir rencontrer.......
Pour ce qui est du boa du PCF, cela tient simplement à la position intenable de leur secrétaire générale...Entre la volonté d’offrir la gauche de la gauche à la Gôôche Plurielle pour conserver les derniers députés et sénateurs....Plus de volonté de sauver l’appareil que d’offrir des perspectives.....Logique d’appareils que je ne confonds pas avec les militants sincères de terrain avec lesquels je lutte......


> LE PROJET SOCIALISTE EST IL ANTILIBÉRAL ?
2 juillet 2006 - 11h51 - Posté par

Quel boa MG BUFFET avalerait-elle, si ce n’est celui qui vous étouffe ? Faut-il être aveugle pour ne point voir que l’existence du PCF dépend de sa capacité à proposer une alternative au Capitalisme, faut-il être aveugle pour ne pas voir que la fin du PCF c’est la fin aussi de la LCR, de LO de tous ceux qui se réclament du Socialisme de gauche révolutionnaire et Communiste ?

Faut-il être sourd pour ne pas s’entendre parler d’une manière aussi banale et archaïque qui tend à détruire tout espoir de changement ?

Les Communistes vous gênent comme, que vous le vouliez ou pas, ils ont toujours gêné même affaiblis, les forces du Capital et leurs alliés. Pour mieux nous repousser, vous agitez et persistez à nous affubler de ce viel épouvantail du Stalinisme qui remplace désormais le couteau entre les dents.

Avec MG BUFFET, nous faisons tout pour aider à faire reculer dans les quartiers populaires la colère stérile des pauvres contre les pauvres, le racisme, la fatalité du chômage et de la misère...

Allez voir et convaincre ceux qui sont fatigués de voter, écoutez-les, et vous verrez que ce n’est pas si facile de construire et que les mots magiques de l’imagerie révolutionnaire agissent moins que les actes concrets de résistance et de solidarité.

J’en ai assez de ce consumérisme "radical" qui juge sans appel, qui peut-être ne voit que soi toujours en guerre contre les autres, mais surtout contre les siens.

La Gauche c’est compliqué, car il existe une droite dans la Gauche (qu’on a vu à l’oeuvre et subie) , mais reconnaissez qu’en cognant sans arrêt le PCF, vous la renforcez (la doite de la Gauche et la Droite) et paralysez la Gauche.

Ce que je vois dans ces débats stériles de candidatures autoproclamées, c’est que les Communistes n’ont pas choisi le leur, et si nous sommes si ’faibles" que cela, on ne peut vous gêner, pour quoi cet acharnement ?

Quand les Communistes avalent les boas, depuis plus de 20 ans, jusqu’à aujourd’hui, je le répête, ce sont les classes populaires qui s’étouffent.





Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 01h51
de : Lepotier
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La critique de la religion détrompe l'homme, afin qu'il pense, qu'il agisse, qu'il forge sa réalité en homme détrompé et revenu à la raison, afin qu'il gravite autour de lui-même, c'est-à-dire autour de son véritable soleil. La religion n'est que le soleil illusoire, qui gravite autour de l'homme tant que l'homme ne gravite pas autour de lui-même. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite