Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LA COUPE DU MONDE VUE PAR DES ENFANTS INDIENS


de : HIMALOVE
dimanche 9 juillet 2006 - 18h07 - Signaler aux modérateurs

En dépit des assurances répétées de la FIFA, 10 000 enfants cousent des ballons de foot pour la Coupe du Monde en Inde, à Jalandhar et Meerut, et au Pakistan, à Sialkot.

La ferveur autour de l’événement planétaire a allongé le carnet de commande d’entrepreneurs, peu scrupuleux, qui utilisent les doigts de fée des enfants...

Loin des marchands de reve et de mensonge, 25 000 ballons en cuir y sont produits et vendus quotidiennement.

Lire article « No Free Kicks in Meerut », écrit par Shalini Singh, p. 28 http://www.tehelka.com/

Pour les lecteurs français de Bellaciao, ne lisant pas l’Anglais, j’ai traduit librement et interprété des passages. HIMALOVE

Les bourgeois indiens et étrangers qui sirotent leurs bières glacées, dans un bar branché de New Delhi, en regardant des milliardaires courir après une baballe, ne savent peut-être pas...

Le prix de leur consommation - soit 1 000 roupies (moins de 20 euros) pour quelques bières allemandes - constitue le salaire mensuel d’une famille de 17 personnes, cousant des ballons à la main, à Kherki, un petit village près de Meerut*.

*Meerut est une populeuse ville indienne à majorité musulmane, parlant Urdu, située en Uttar Pradesh, au nord de l’Inde.

Levés aux aurores, les enfants et les femmes d’une famille à Kherki s’assoient en cercle, à même la terre battue, pour 7 heures d’un long et pénible ouvrage.

Celui d’assembler des morceaux de cuir ou de plastique avec du fil et une aiguille.

Le soleil est leur unique éclairage.

« Une routine », soupire Ishawri, une jeune femme de 16 ans, qui gagne 3* à 5 roupies selon la taille et la qualité du ballon cousu.

*Trois roupies est le prix d’une tasse de thé au lait, bue dans une gargote.

Les hommes, pour la plupart de pauvres paysans, ne voient aucun inconvénient à ce que leurs épouses et leurs progénitures travaillent le cuir ou le plastique pour fabriquer la « sphère magique ».

Les morceaux de plastique coloriés ne coûtent pas cher et n’entament pas le budget maigre de ces villageois dont les plus riches possèdent un lopin de terre.

À l’encontre de l’agriculture et de l’élevage, qui entraînent parfois un endettement considérable, la fabrication de ballons ne pousse pas au suicide les fermiers indiens.

Cinquante villages autour de Meerut travaillent pour la coupe du Monde de football.

Mais les enfants ici ne connaissent pas le nom des étoiles de la planète-foot...

Lorsqu’on leur demande de citer le nom d’un joueur de football, ils crient « Dhoni ! Sachin ! »*.

*Des joueurs célèbres de l’équipe indienne de cricket.

Et si on s’avise de leur demander quelle équipe sera battue en finale, ils répondent à l’unanimité : « Pakistan ! »

Ishwari et sa famille sont des « dalits », des paysans sans terre ni espoir dont le nom même signifie « malheur ».

Avec leurs voisins musulmans, ils travaillent comme journaliers pour des entrepreneurs, vendant et exportant des ballons.

Une famille de six personnes produit environ 8 ballons par jour et gagne entre 600 et 900 roupies* par mois.

*1 euro = 58 roupies.

Les ballons de foot sont vendus, sur le marché indien, entre 100 et 300 roupies.

Si les coutures des ballons sont défectueuses, l’entrepreneur déduit le prix des réparations du salaire des ouvriers.

En cas de mauvaise qualité du cuir ou de graves défauts dans le plastique, les salaires ne sont pas versés.

L’Inde est le second producteur de ballons au monde après le Pakistan.

Sialkot, au Pakistan, est la capitale mondiale de la fabrication de ballons.

Cette année, Sialkot a exporté vers l’Allemagne près de 55 millions de ballons !

La ville penjâbi, Jalhandar, en 2002, avait gagné le plus gros contrat...

Aujourd’hui, la demande mondiale est si importante que l’Inde produit 25 000 balles par jour !

Afin de gagner le marché, le salaire des enfants est tombé, parfois, à 50 « paisa » (une demi- roupie) par ballon cousu.

Ce monde ouvrier ne connaît ni le salaire minimum ni la vie syndicale...

Poussés par la faim, qui est chose commune ici, les villageois acceptent des conditions de travail ignobles.

On reconnaît à Kherki les enfants et les femmes, qui ont travaillé pour la planète-foot à leurs dos courbés, à leurs doigts blessés par la soie et les aiguilles et à leurs yeux endommagés par les longues heures de coutures.

Mais là nulle médecine du travail pour établir des statistiques ; et encore moins de journalistes de « L’Équipe » pour dévoiler le scandale.

« Ils n’ont jamais appris à s’asseoir correctement et finissent par avoir des problèmes de dos » dit pince sans rire un travailleur social, Sher Mohammad Khan.

La coupe du Monde de football en Allemagne a vidé les bancs des écoles.

La fabrication de ballons a remplacé la lecture des manuels scolaires.

En fait, peu de ces enfants travailleurs peuvent poursuivre leurs études.

Il n’y a qu’une école au village Kherki ; et elle appartient au secteur privé.

Il coûte à chaque famille 500 roupies par mois pour y envoyer un gamin.

Avec plus de trois enfants par foyer, la fabrication de ballons reste le seul moyen de survie.

Global March Against Child Labour est un mouvement international qui lutte pour éliminer le travail des enfants.

En 2002, l’association a informé les dirigeants de la Fédération mondiale de footbal (FIFA) du commerce inéquitable qui précédait et accompagnait le phénomène appelé « Coupe du Monde ».

La FIFA et la Word Federation of Sporting Goods ont élaboré et publié un code de conduite afin de contrôler l’origine des ballons achetés par les compagnies de distribution.

Or la FIFA et les parrains du sport mondial n’ont jamais appliqué ce code de conduite...

Selon le président indien de Global March, Kailash Satyarthi, 10 000 gamins continuent à s’esquinter les doigts, le dos, la vue, à Meerut et Jalandhar.

Cela, bien sûr, fait sourire nos bourgeois, sirotant leur bière et grignotant leurs cacahuètes devant l’écran géant.

Des singes auraient plus de conscience...



Imprimer cet article





Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
1 commentaire
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite