Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Des dizaines d’ONG libanaises Appellent à condamner les crimes d’Israël
de : Beyrouth
jeudi 3 août 2006 - 00h23 - Signaler aux modérateurs

Des dizaines d’ONG libanaises Appellent à condamner les crimes d’Israël Et appuient la résistance contre l’agresseur

Des dizaines de représentantes et représentants d’ONG (ordres de métiers libéraux, syndicats ouvriers, associations d’enseignants, de femmes et de jeunes, associations culturelles...) ont tenu, hier mardi, une réunion au syndicat de la presse libanaise. Ils ont discuté des objectifs de l’agression israélienne contre le peuple libanais et des crimes contre l’humanité commis par les Israéliens et ceux qui les appuient, les Etats-Unis en particulier.

Après avoir mis au point un programme de lutte pour les jours prochains, dont un sit-in, le vendredi prochain 4 août, à la Place des martyrs, à Beyrouth, ils ont signé l’appel suivant qu’ils adressent à l’opinion publique international :

Les forces israéliennes d’occupation viennent d’ajouter un nouveau massacre à leur actif d’actions terroristes contre les civils libanais. Plus de 60 habitants du village de Cana, dont une majorité d’enfants, y ont trouvé la mort.

Appuyé par l’administration américaine que préside Georges W. Bush, Israël ne se suffit plus des crimes contre l’humanité commis en Palestine. Il tente aujourd’hui, et depuis le 12 juillet passé, de détruire le Liban, tout le Liban, et de mettre à mort les citoyens libanais, les enfants surtout. Le but : se venger du retrait humiliant qu’il a dû effectuer en l’an 2000, mais aussi faire main basse sur notre terre et notre eau et nous pousser à signer, contre notre gré, la reddition demandée par les Etats-Unis comme garantie permettant la mise à exécution de leur projet appelé "Le Grand Moyen Orient" qui vise, en réalité, à asservir les peuples arabes et à profiter des richesses que recèlent leurs territoires, le pétrole en premier lieu.

La guerre d’extermination israélienne, depuis le massacre de Marwahine, mais aussi ceux de Srifa et Cana, a touché toutes les régions libanaises. Elle a abouti, jusqu’à ce jour, à la mort de 900 Libanais, dont plus de la moitié sont des enfants (certains sont âgés seulement de quelques mois et, même, de quelques jours). A cela s’ajoutent 5000 blessés, plus ou moins graves, que les bombardiers israéliens (made in USA) ont poursuivis jusque dans les abris, les hôpitaux, les ambulances. Sans oublier les bombardements qui ont touché les médias, les casernes de l’armée libanaise et les soldats de la FINUL (Force Intérimaire des Nations Unies au Liban).

Des dizaines de milliers d’obus se sont abattus de toutes parts sur le territoire libanais. Ils n’ont rien épargné ni personne. Les premières statistiques parlent d’un million de Libanais chassés de leurs maisons. Plus de 80 ponts sont entièrement détruits. Toutes les routes ou presque sont éventrées. Des usines de produits alimentaires et de matières en plastique sont détruites ainsi que la majorité des antennes de télévision et de télécommunication. Des canalisations d’eau sont endommagées, des lieux de culte réduits en poussière et la centrale électrique de Jieh atteinte de plein fouet ainsi que ses citernes de fuel qui polluent la côte libanaise et menacent notre pays d’une catastrophe écologique très grave.

N’oublions pas, non plus, les frappes aériennes contre l’AIB (Aéroport International de Beyrouth) et tous les autres aéroports du Liban, ni la destruction de milliers d’habitations (plus de 3000 pour la seule banlieue Sud de Beyrouth), de centaines de magasins, plus de 100 stations d’essence, les compagnies de gaz ménager... Et la liste s’allonge de jour en jour. Et le feu vert, donné par Condoleeza Rice, ministre des Affaires étrangères des Etats-Unis, se renouvelle sans cesse tandis que l’ambassadeur américain aux Nations Unies, John Bolton, interdit toute résolution ou, même, toute déclaration dénonçant "le terrorisme d’état" pratiqué par Israël, y compris à la suite des bombardements qui ont fait 4 morts parmi le personnel de la FINUL, ce qui fit dire à Kofi Annane, secrétaire général de l’ONU que la "légalité internationale est inefficace" répétant, presque, les paroles d’Amro Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe à propos de la position "officielle" arabe qui avait constitué un appui précieux à l’agression israélienne ; surtout que la réunion des ministres des Affaires étrangères arabes avait échoué dans l’élaboration d’une résolution appuyant le peuple et la Résistance du Liban et que certains gouvernements arabes concernés ont fait la sourde oreille aux appels de leurs peuples visant à mettre fin à toute relation diplomatique avec Israël.

Les ONG libanaises affirment, à nouveau, leur condamnation des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité perpétrés, impunément et grâce à l’aide américaine, par les forces israéliennes contre le peuple et les enfants du Liban. Elles réitèrent leur appui à tous ceux qui résistent contre cette agression, en particulier la "Résistance islamique", résistance légale selon toutes les conventions internationales qui affirment le droit des peuples à se défendre contre toute ingérence ou agression.

Les ONG appellent tous les hommes et toutes les femmes libres de la Planète, ainsi que toutes les organisations humanitaires, à ouvrer rapidement et efficacement afin de pousser leurs gouvernements à obliger Israël et ceux qui le soutiennent à un cessez-le-feu immédiat et sans condition. Elles appellent aussi à saisir le gouvernement israélien sur les crimes qu’il a commis et à l’obliger à payer tous les dégâts que ses troupes ont occasionnés au Liban. Elles appellent, enfin, à prodiguer toute l’assistance nécessaire aux Libanais qui ont refusé de quitter leurs maisons, à ceux que la guerre a obligé à fuir et à aider à la reconstruction des villes et villages détruits après avoir dégagé tous les corps des victimes. Sans oublier, bien entendu, la nécessité de trouver dans les plus brefs délais une solution à la catastrophe écologique causée par la pollution de la Méditerranée.

Les ONG décident de poursuivre leur action sur tous les plans à l’intérieur et à l’étranger afin de réaliser le programme qu’elles s’étaient fixé, et en premier lieu la pression visant à mettre fin à l’agression et permettant au peuple libanais de décider de son sort à travers ses institutions.

Beyrouth, le premier août 2006

Premières signatures :

Mohammad BAALBAKI (président du syndicat de la presse), D. Mari AOUN (président de l’ordre des médecins), Hanna GHARIB (président de la Ligue des professeurs de l’enseignement secondaire public), Elias FADEL (avocat, Association des juristes démocratiques), Maher SALLOUM (association "Tous responsables"), Ibrahim CHAMS (conseil culturel du Liban Sud), D. Nour SALMANE (présidente de la Fédération libanaise pour l’enfance), Nawal HAIDAR (ligue de la protection des droits de l’Homme), Batoul FADLALLAH (Maison des femmes du Sud Liban), Mercel MERCEL (fédération des syndicats du bâtiment), Ali MOHIEDDINE (président de la fédération nationale des ouvriers du Liban), Sana HAMDAN (Culture sans frontières), D. Walid NAOUS (secteur des dentistes du PCL), Wafiqa MANSOUR (association "organisation de la famille"), Mohammad CHRAIM (Union de la jeunesse démocratique libanaise), Linda HUSSEINI (Ligue des femmes pour les services sociaux), D. Marie NASSIF-DEBS (responsable à l’information de la "Rencontre nationale pour l’élimination de toute discrimination contre la femme"), D. Ahmad SADEK (vice-président du "Secours populaire libanais"), D. Kaisar HIJAZI (Rencontre des dentistes libanais), D. Ghassan ISSA (club "AL-LEQAA"), Linda MATAR (présidente de la Ligue des droits de la femme au Liban), Nada SAAD (association des femmes du Hezboullah).



Imprimer cet article





"L’obéissance est notre problème"
vendredi 16 - 20h19
de : Deeplo
CUBA : Ce petit pays du Tiers-Monde qui va à l’étranger pour soigner des vies Humaines et non pour tuer !
vendredi 16 - 17h58
Gilets jaunes : blocage de sites pétroliers en Wallonie
vendredi 16 - 17h15
de : RTBF
Jann Halexander & Abad Boumsong proposent l’AFRIKAN KABARET
vendredi 16 - 12h36
L’équipe qui domine / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 15 - 18h02
de : Hdm
STRASBOURG : Grève de la faim, Macron ne sait pas, ne voit pas, n’entend pas !
jeudi 15 - 16h28
de : JO
Il y a 30 ans, ARAFAT proclamait l’Etat Palestinien
jeudi 15 - 16h14
de : JO
COMMEMORATIONS du 11 NOVEMBRE : La Serbie sanctionnée !
jeudi 15 - 15h59
de : JO
1 commentaire
MARSEILLE : La Marche de la Colère dégénère !
jeudi 15 - 15h51
de : JO
Le 17 novembre sera-t-il apolitique ?
jeudi 15 - 09h19
2 commentaires
Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
mercredi 14 - 17h20
8 commentaires
MEXIQUE : Le Président élu invite Nicolas Maduro à son investiture !
mardi 13 - 17h45
de : JO
LES 5 ARNAQUES DES AUTOROUTES : CQFD !
mardi 13 - 17h07
de : JO
2 commentaires
17 novembre : pourquoi les syndicats traînent-ils des pieds, alors que les politiques courent après ?
mardi 13 - 16h45
7 commentaires
Armes Européennes chez Daesch : Des langues se délient !
lundi 12 - 18h02
de : JO
Les grosses augmentations de certains ministres en 2018
lundi 12 - 11h58
de : JO
1 commentaire
Enfoirés de journalistes !
lundi 12 - 10h10
de : jean 1
5 commentaires
« Fêtons la gratuité ! » le samedi 5 janvier à Lyon !
lundi 12 - 09h18
de : Paul Ariès
1 commentaire
La Bible, les terres et les missionnaires du temps de la « pacification » des colonies.
dimanche 11 - 22h02
de : Christian DELARUE
CONSEIL CONSTITUTIONNEL : Censurons les censeurs !
dimanche 11 - 14h56
de : JO
1 commentaire
LE MONDE SELON MONSANTO - De la dioxine au OGM, une multinationale qui vous veut du bien
dimanche 11 - 08h46
de : Ernest London
1 commentaire
VENEZUELA : La Révolution se défend contre le terrorisme économique !
samedi 10 - 17h39
9 commentaires
Make Anti-Imperialism Great Again !
samedi 10 - 17h07
de : jean 1
1 commentaire
Réformes de l’éducation : « C’est un projet élitiste, autoritaire, réactionnaire et libéral »
samedi 10 - 06h08
Carburants ou pouvoir d’achat : les raisons de la colère
vendredi 9 - 20h44
de : Christian DLR (cgt fin pub)
Du 11 Novembre 1918… au 1er Septembre 1939… D’une guerre mondiale… à l’autre…
vendredi 9 - 13h31
de : Emission Polémix et La Voix Off
rencontre nationale des secteurs en lutte samedi 10 novembre à Paris !
vendredi 9 - 11h17
de : SUD Poste 92
2 commentaires
Ce mensonge du gouvernement qui pourrait vous coûter très cher !
vendredi 9 - 11h07
de : JO
Les GM&S attaquent PSA et Renault en justice
jeudi 8 - 16h08
Gender Recognition Act : la lutte des femmes britanniques pour ne pas être effacées
jeudi 8 - 12h36
de : Female-
5 commentaires
#fachosphère / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 8 - 11h51
de : Hdm
Sortons du vrai-faux débat sur le prix du carburant. Défendons le droit à l’énergie élémentaire via sa gratuité !
jeudi 8 - 07h54
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
12 commentaires
Retraite Complémentaire : Très mauvaise nouvelle qui vous attend en 2019
mercredi 7 - 15h27
de : JO
Mélenchon : les limites juridiques, judiciaires et politiques de l’enquête préliminaire
lundi 5 - 16h00
de : Foolad
2 commentaires
Les approches libertaires de l’école du Rojava
lundi 5 - 12h06
de : jean 1
Suicide d’une factrice : ses collègues exigent le départ des encadrants depuis 10 jours
dimanche 4 - 13h37
L’abécédaire de Daniel Guérin
vendredi 2 - 14h03
de : jean 1
Arkéa : les épargnants en danger !
vendredi 2 - 12h15
de : Guirec
Détermination kurde - Retour à Kobané
jeudi 1er - 19h37
de : Pierre Bance
JAMAIS TROP TARD ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 1er - 12h46
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n'est point dessein de bourreau qui ne lui soit suggéré par le regard de la victime. Pier Paolo Pasolini
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite