Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway (traduction française)
de : Galloway
dimanche 13 août 2006 - 10h43 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 15.1 ko

Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway VIDEO plus d’info ici

Le Hezbollah est plus populaire aujourd’hui au Liban..., qu’il ne l’a jamais été ! C’est Israël qui a perdu la guerre, et Bush et Blair également pour avoir organisé cette guerre politiquement. Ils ont perdu politiquement. Ceci est une défaite pour Bush, pour Blair et pour Israël, il n’y a que vous qui ne puissiez pas le voir !

Galloway : à propos d’Israël et du Liban. Transcription en français

La journaliste : L’homme qui me rejoint maintenant n’est pas connu pour garder ses opinions pour lui. Il s’est opposé avec passion à l’invasion de l’Irak et maintenant il pense que l’attaque du Hezbollah sur Israël se justifie ; le député Respect (un parti politique) de Bethnal Green (Londres) est avec nous dans notre studio de Londres Centre. Bonsoir à vous... ou plutôt bonjour à vous M. Galloway. Comment justifiez-vous votre soutien au Hezbollah et son leader, Cheikh Hassan Nasrallah ?

Député Galloway : Grotesque ! Absurde ! Quelle manière grotesque de présenter ce point et quelle fausse question grotesque ! Il y a 24 ans, le jour de la naissance de ma fille -je viens de célébrer son 24ème anniversaire- j’ai dû me précipiter à l’hôpital (pour voir sa naissance) à travers une énorme manifestation à Londres contre l’invasion et l’occupation israéliennes du Liban. Israël a envahi et a occupé le Liban pendant toute la vie de ma fille de 24 ans. Le Hezbollah fait partie de la résistance nationale du Liban et essaie de repousser -ayant repoussé avec succès la plupart des Israéliens de leurs terres en 2000- Israël du reste de leurs terres et de reconquérir ces milliers de prisonniers libanais qui ont été kidnappés par Israël selon les termes de leur occupation illégale du Liban. C’est Israël qui occupe le Liban, c’est Israël qui attaque le Liban, ce n’est pas le Liban qui attaque Israël. Vous venez de nous montrer un reportage de 10 soldats israéliens qui s’apprêtent à envahir le Liban et vous nous demandez de pleurer sur cette opération comme si elle était un crime de guerre (NdT : les soldats israéliens ont dû se faire tués). Israël est en train d’envahir le Liban et a tué 30 fois plus de civils libanais...

La journaliste : (essayant de l’interrompre) Vous venez de mettre le doigt dessus...

Député Galloway : (reprenant la parole avec force) ...que n’ont été tués en Israël. Donc c’est vous qui devriez justifier le préjugé évident qui est écrit sur toutes les lignes de votre visage et inscrit dans toutes les nuances de votre voix et qui encombre toutes les questions que vous posez.

La journaliste : Bien... Vous avez mis le doigt sur le bouton, n’est-ce pas, quand vous dites que le Hezbollah a été crée dans les années 80 dans le but de se débarrasser de tous les soldats israéliens présents sur le sol libanais, comme vous avez dit (NdT : elle met l’accent), cela avait déjà été fait en 2000...

Député Galloway : Non, cela n’avait pas été fait...

La journaliste : (Interrompant) ... Donc, c’est un échec...

Député Galloway : Non, cela n’avait pas été fait, et c’est là un point essentiel que vous cachez à vos téléspectateurs. Israël a été obligé de quitter une grande partie du Sud Liban en 2000, mais elle occupe encore une partie du Liban depuis 2000...

La journaliste : (interrompant) ...Ce sont des terres arables qui font l’objet d’une récente résolution de l’ONU...

Député Galloway : (continuant) ... Des milliers de prisonniers ont été kidnappés par Israël, et le Hezbollah ainsi que le gouvernement libanais veulent qu’ils soient libérés...

La journaliste : (interrompant) ... J’ai parlé il y a quelques instants au porte-parole du ministre israélien des Affaires étrangères et il a dit que 3 Libanais ont été « capturés », peut-être préférerez-vous utiliser ce terme, et seront amenés devant un juge dans un tribunal.

Député Galloway : Je vous en prie ! Faites remonter votre mémoire au-delà de 4 semaines ! Je vous parle de milliers de prisonniers pris pendant les 18 années d’occupation illégale du Sub Liban par Israël. Ce sont ces prisonniers qui doivent être libérés en échanges des soldats israéliens qui ont été capturés au début de cette nouvelle vague dans la crise.

La journaliste : Puis-je vous questionner sur un reportage paru dans le Sunday Telegraph qui stipule que l’Iran a donné au Hezbollah des missiles de longue portée capable d’atteindre n’importe quelle partie d’Israël. L’Iran, qui selon ce député iranien, a aidé à fonder le Hezbollah... ce député a également dit que l’Iran a donné à l’organisation l’autorisation de cibler Tel-Aviv... Pouvez-vous blâmer Israël de vouloir détruire ces missiles ?

Député Galloway : Mais c’est grotesque !!! Les Etats-Unis ont donné à Israël des missiles qui peuvent cibler, non seulement n’importe quelle ville du Liban, mais n’importe quelle ville de tout le monde arabe y compris l’Iran. Pourquoi les Etats-Unis auraient le droit de donner à Israël des missiles de longue portée y compris des centaines de têtes nucléaires, mais que l’Iran ne serait pas autorisé à donner des missiles...

La journaliste : (interrompant) ... Parce qu’il les donne à une organisation terroriste !

Député Galloway : Mais ce n’est pas une organisation terroriste, sauf dans l’esprit de SKY (News), de « The Times », de « The Sun » (il est interrompu)... La journaliste : Oh, allons ... Je vous arrête là M. Galloway...

Député Galloway : (il continue) ... de « The News of the World » de Rupert Murdoch. Ce n’est pas une organisation terroriste, c’est Israël qui est un Etat terroriste !

La journaliste : C’est une organisation terroriste, mais qui est un terroriste pour certains est un combattant de la liberté pour d’autres... On le sait très bien, ça ! Aux yeux de la plupart des gens, ils sont considérés comme des terroristes...

Député Galloway : Non, ils ne le sont pas !

La journaliste : Ils avaient le choix, n’est-ce pas ? Comprenons bien cela, ils avaient le choix, comme l’IRA, de faire de la politique...

Député Galloway : Non, non, non, cela n’a rien à voir avec l’IRA !! Ecoutez Anna, vous avez raison, vous avez raison...

La journaliste : (l’interrompant) Ce que je dis c’est qu’ils avaient un choix : celui de faire de la politique, ils ont déjà deux ministres au Gouvernement...

Député Galloway : Nous n’allons pas nous battre à ce sujet ! Anna, vous avez raison, celui qui est un terroriste pour l’un est un combattant de la paix pour l’autre... Par contre, vous avez tout à fait tord de dire qu’aux yeux de la plupart des gens le Hezbollah sont des terroristes. Aux yeux de la plupart des gens, Israël est un Etat terroriste, c’est ce fait que vous ne pouvez pas comprendre... et qui est à l’origine de votre préjugé tissé dans tous vos reportages et dans toutes les questions que vous m’avez posé dans cette interview.

La journaliste : Um, um... Puis-je vous poser une question... Je faisais allusion à l’IRA et à Sinn Fein qui ont décidé d’embrasser la politique ; le Hezbollah avait l’opportunité d’embrasser la politique, ils ont déjà deux ministres au sein du Gouvernement, très bien vus dans le Sud...

Député Galloway : (il l’interrompt) Mais qu’est-ce que vous racontez ?!!! Ils sont déjà en politique ! Ce sont des gens du Sud Liban...

La journaliste : C’est bien ce que je dis... écoutez-moi ! Je dis qu’ils ont déjà deux ministres au Gouvernement, pourquoi ont-il eu besoin de capturer et de tuer deux soldats israéliens à la frontière, sûrement cela représente un échec dans leur ambition à devenir une force politique à l’intérieur d’un Liban démocratique...

Député Galloway : Parce que Israël occupe leur pays et détient des milliers de leurs compatriotes, comme otages kidnappés, dans leurs donjons. C’est pourtant très simple à comprendre, sauf si vous pensez au travers d’une horloge qui remonte à seulement quatre semaines... Si vous savez, et vous êtes suffisamment grande pour être mieux informée, que les origines de ce conflits ne remontent pas à quatre semaines, ou à quatre ans, ou à quatorze ans, mais à plusieurs décennies. Vous voulez que les gens croient que la crise a commencé quand l’horloge s’est mise à faire tic-tac sur SKY News...

La journaliste : Non, pas du tout...

Député Galloway : ...Mais heureusement, les Libanais sont mieux avertis.

La journaliste : Je veux vous poser une dernière question. Pensez-vous que les quatre semaines, comme vous l’avez mentionné, les 26 jours du conflit, ont retardé les ambitions du Hezbollah...

Député Galloway : (M. Galloway ricane) Le Hezbollah est en train de gagner la guerre !!

La journaliste : ...Laissez-moi finir, laissez-moi finir, vous me laissez finir oui ? Non seulement les soldats israéliens se trouvent en grand nombre à la frontière, mais ils prétendent (le Hezbollah) être une bonne organisation politique pour aider un gouvernement libanais démocratique avec une (...) qui a également laissé un Etat indépendant, ça aussi ça a perpétré les heurts...

Député Galloway : Quelle question stupide ! Comme vous êtes stupide ! Le Hezbollah est en train de gagner la guerre ! Vous pouvez le voir sur la deuxième moitié de l’écran !

La journaliste : Ce n’était pas ma question !

Député Galloway : Le Hezbollah est plus populaire aujourd’hui au Liban parmi les Chrétiens, les Sunnites, les Chiites, parmi tous les arabes, parmi les tous musulmans, qu’il ne l’a jamais été ! C’est Israël qui a perdu la guerre, et Bush et Blair également pour avoir organisé cette guerre politiquement. Ils ont perdu politiquement. Ceci est une défaite pour Bush, pour Blair et pour Israël, il n’y a que vous qui ne puissiez pas le voir !

La journaliste : Laissez-moi étayer cette question, alors... N’est-ce pas un échec, étant donné que le Hezbollah a été crée pour se débarrasser des soldats israéliens du territoire libanais, qu’il y ait maintenant davantage de soldats israéliens sur le territoire libanais qu’il y en avait il y a vingt jours ?

Député Galloway : En tout cas, il semblerait qu’ils soient en train de recevoir une sacrée bonne raclée sur l’autre moitié de l’écran que je suis en train de regarder. Peut-être ne pouvez-vous pas le voir, mais je suis en train de les voir se ramasser une sacrée bonne raclée dans cette guerre... Alors si ça c’est une victoire, je ne sais pas à quoi ressemblerait une défaite... La vérité c’est que ce conflit va s’éterniser. Les résolutions des Nations unies ne règlent rien. Elles ne donnent rien au Liban, rien aux prisonniers dans les donjons israéliens, et comme l’a déjà fait remarqué un des mes confrères, Israël vient de capturer encore plus de personnalités politiques palestiniennes : ministres, députés et des milliers d’autres sont retenues dans les donjons israéliens, et cette guerre va continuer jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé et cet accord signifie le retrait d’Israël de tous les territoires occupés qu’il occupe actuellement depuis la guerre de 1967, la libération de tous les prisonniers politiques, ainsi qu’un Etat palestinien ayant pour capitale Jérusalem-Est. Pas de justice, pas de paix ! Vous n’allez pas vous retrouver de sitôt sans travail en tant que journaliste à Jérusalem, croyez-moi !

La journaliste : Comme d’habitude vous avez provoqué une énorme réaction par emails aussi bien pour que contre vous, Monsieur Galloway. Nous allons en finir là, mais je dois dire que certaines personnes ont pu trouver choquant vos propos alors qu’elles sont encore en train d’enterrer leurs morts, de vous entendre dire que c’était une sacrée bonne raclée...

Député Galloway : Vous vous en foutez ! Vous vous en foutez ! Vous ne savez rien des familles palestiniennes. Vous ne savez même pas qu’elles existent ! Donnez-moi le nom d’un seul membre de cette famille de sept personnes qui ont été massacrées sur une plage de Gaza par un navire de guerre israélien ! Vous ne connaissez même pas leurs noms, mais vous connaissez les noms de chaque soldat israélien qui se fait prendre prisonnier dans ce conflit, parce que vous croyez, que vous en soyez consciente ou non, que le sang israélien est plus important que le sang des libanais ou des palestiniens. Ça c’est la vérité, mais le discernement de vos téléspectateurs le sait déjà.

Fin.

George Galloway, député (né le 16 août 1954) est un politicien britannique remarquable pour ses vues socialistes et modèle rhétorique. Il est actuellement député pour le parti "Respect" ; il a été précédemment élu comme député travailliste à Glasgow.

Galloway est très connu pour sa campagne vigoureuse pour faire annuler les sanctions économique contre l’Irak, et pour ses visites à Saddam Hussein en 1994 et 2002. En octobre 2003, il a été expulsé du Parti travailliste, accusé d’avoir discrédité le parti lors de l’invasion en 2003 de l’Irak, quand il a appelé le gouvernement travailliste de Tony Blair de « machine du mensonge de Tony Blair », et a déclaré que les soldats britanniques devaient « refuser d’obéir à des ordres illégaux. »

Il a gagné son siège aux élections générales de 2005 pour son nouveau parti. Voir aussi l’article : "Jéricho : une agression israélienne, une trahison britannique" du 15 mars 2006.

http://www.convergencedescauses.com...

Diffusé par la liste Anti-guerre Palestine

http://www.protection-palestine.org...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway (traduction française)
13 août 2006 - 11h21

GEORGES GALLOWAY C’EST CE MEC QUI S’EST FAIT ACCUSER PAR UNE COMMISION D’ENQUÊTE U.S DÉSIREUSE DE SALIR TOUS LES OPPOSANTS CONNUS A LA GUERRE EN IRAK EN LES ACCUSANT D’AVOIR REçU DES POTS -DE-VIN LORS DE LOPÉRATION "PETROLE CONTRE -NOURRITURE " .

ET VOIT MON , DÉPUTÉ TRAVAILLISTE DE GRANDE -BRETAGNE QUI NE FAIT NI UNE NI DEUX , PREND SON TICKET D’AVION SE POINTE DEVANT LE COMITÉ DU SENAT ET DELIVRE CE QUI SUIT ÀAU JUGES DE LA COMMISSON ET LEUR DIT LES CHOSES SUIVANTES

Apres quoi morale de l’histoire :il fait retour triophal en Grande Bretagne, la commission U.S qu s’est ridiculisée n’a pas remis ça et Galloway , exclu par Blair du Parti Travailliste sera brillamment élu député à Londres sous l’étiquette du mouvement qu’’il a gréé RESPECT.

Pleine d’envie envers nos camarades Britanniques qui avaient un député de cette trempe j’ai traduit l’annéee dernière une partie de son diiscours d’alors, publiés par plusieurs medias alters.

DISCOURS DE GALLOWAY AU SENAT

((((INTRO...Le gouvernement Bush possède la sale manie d’accuser les autres de ce dont eux sont coupables. Nous en possédons un triste exemple avec l’histoire "pétrole contre nourriture" dont ils nous rabattent les oreilles. Ainsi ont-il accusé Pasqua et George Galloway, le député britannique de corruption. Il ne s’en est pas laissé conter. Et il leur a même dit ce qu’il pensait sans ambages...

GEORGE GALLAWAY LE JUSTE DANS L’ARENE DES NEOCONS

Georges Galloway est ce député Britannique qui s’est fait exclure du Parti Travailliste par Tony Blair pour avoir incité les jeunes soldats britanniques à refuser de partir en guerre contre l’Irak.

Depuis tous les Neo-Cons des deux cotés de l’Atlantique se sont acharnés sur lui et tentent de lui coller la tunique de Nessus de la corruption .

Leur acharnement n’a pas empêché sa réélection récente comme Député contre une candidate du Parti Travailliste et sous l’étiquette d’un mouvement qu’il a créé et qui porte le nom de RESPECT .

La dernière charge contre lui est venu des Neo-Cons d’Outre-Atlantique ou une commission du Sénat US a tenté de l’accuser d’avoir pris de l’argent de Saddam, comme ils accusent tout un chacun qui s’est engagé contre la guerre en Irak.

Trois jours après sa prise de fonction Galloway a pris son billet pour Washington et dans sa déposition au Sénat l’accusé s’est fait accusateur.

Voici le discours qu’il a tenu aux vénérables sénateurs qui n’ont pas l’habitude qu’on leur parle sur ce ton ….

La presse qui s’est empressée de propager en première page les échos propagandistes des Neo-Cons contre Galloway et contre Pasqua, se retrouve aphone quand il s’agit de transmettre les rectificatifs des accusés ( petit paragraphe dans le Monde d’avant-hier en Cinquième page ))).

Il est temps de réparer ses omissions . Voici la traduction d’une grande partie de la déposition de Galloway au Sénat US.

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/...

GALLOWAY VS . LE SENAT US : TRANSCRIPTION DE SA DEPOSITION.

Publié le mardi 17 mai 2005 May 17, 2005 par le Times Online (UK) ))))

Georges Galoway, Député au Parlement du Député de Bethanl Green et de Bow livre sa déposition aux Sénateurs US qui l’ont accusé de corruption.

"Sénateur, Je ne suis pas et je n’ai jamais été un trafiquant d’essence, et jamais personne ne l’a été en mon nom. Je n’ai jamais vu un baril de pétrole, n’en ai jamais possédé un, jamais acheté ni vendu un- et jamais personne ne l’a fait en mon nom.

A présent je sais que durant les quelques dernières années toutes les règles ont dérivé à Washington, mais le juriste que vous êtes se montre par rapport à toute idée de justice incroyablement cavalier. Je suis ici aujourd’hui mais la semaine dernière vous avez fait de moi un coupable. Vous avez calomnié mon nom tout autour de la terre sans jamais m’avoir posé la moindre question, sans m’avoir jamais contacté, sans m’avoir jamais écrit ni téléphoné, sans essayer de me contacter d’une quelconque façon. Et vous appelez ça « la Justice ».

Maintenant je veux discuter de ces pages qui se réfèrent à moi dans ce dossier et je veux signaler les passages dont il s’agit - soyez charitables et que j’en dise les fautes. Je veux maintenant le mettre dans le contexte où je crois que cela s’est passé. Dans la première page de votre document sur moi vous affirmez que j’ai eu de multiples rencontres avec Saddam. C’est faux.

J’ai eu deux rencontres avec Saddam, l’une en 1994 et l’autre en Aout 2002. En aucun cas la langue anglaise ne permet pas d’appeler cela « multiples rencontres » avec Saddam.

J’ai rencontré Saddam exactement le même nombre de fois que Ronald Rumsfeld. La différence c’est que Ronald Rumsfeld l’a rencontré pour lui vendre des armes et pour lui donner les cartes où employer ces armes pour le mieux. Moi je l’ai rencontré pour essayer d’amener la fin des sanctions, des souffrances et de la guerre et lors de la seconde rencontre je l’ai rencontré pour le persuader de laisser revenir dans son pays Hans Blix et les inspecteurs des Nations Unies - ce qui fut surement un meilleur usage de ces rencontres que celui qu’en a fait votre Secrétaire d’Etat à la Défense .

J’étais un opposant à Saddam quand les gouvernements et les hommes d’affaires Britanniques et Américains lui vendaient des armes et du gaz. Je manifestai devant l’ambassade d’Irak quand les gouvernants Britanniques et Américains s’y rendaient et menaient leur commerce avec lui.

Vous verrez à travers l’enregistrement officiel du Parlement (Hansard ), du 15 Mars 1990 l’énorme évidence que j’ai plutot de meilleurs états de service que vous ou que les gouvernants Britannique ou US en ce qui concerne mon opposition à Saddam Hussein.

De plus vous dites dans ce document, vous mentionnez une source, vous avez le culot de mentionner une source, sans jamais m’avoir demandé si les allégations de la source sont vraies, notamment si je suis « propriétaire d’une société qui a fait des profits substantiels en commercialisant du pétrole ».

Sénateur ! je ne possède aucune sorte de Société à part une petite société dont le seul but est de recevoir mes gains découlant des revenus que me verse mon employeur, Associated News de Londres, pour mon travail journalistique. Je ne possède aucune société qui ait jamais commercialisé le pétrole irakien. Et ce n’est pas à vous de soutenir des citations sans substance et fausses qui suggèrent autre chose .

Oui Sénateur vous n’avez rien sur moi à part une liste de noms venant d’Irak, dont beaucoup ont été mis là après l’installation de votre gouvernement de marionnettes à Bagdad. Si vous aviez des lettres contre moi comme contre Jirinowski ou Pasqua elles seraient ici, dans ce show de patinage que vous faites aujourd’hui pour les membres de votre Comité.

Vous avez mon nom sur des listes que vous a procurées l’enquête Duelfer, qui les a obtenues du voleur de banque, du fraudeur notoire et escroc Ahmed Chalabi, dont beaucoup de gens dans votre pays réalisent qu’il a joué un role décisif dans l’engagement de votre pays vers le désastre irakien.

Il y avait à l’origine 270 noms sur cette liste. Elle a été remplie par les noms que vous avez choisis de discuter dans ce Comité. Certains des noms incluent l’ancien secrétaire de sa sainteté le Pape Jean-Paul II, l’ancien président du Bureau de l’ANC, et beaucoup d’autres qui n’ont qu’une caractéristique commune : ils se sont tous élevés contre la politique des sanctions et contre la guerre que vous avez férocement poursuivies et qui vous a amené au désastre.

Vous relevez Mr Dahar Yassein Ramadan. Bon ! vous avez quelque chose sur moi et je n’ai jamais rencontré Mr Dahar Yassein Ramadan. Votre sous-comité semble l’avoir fait. Mais je crois qu’il est un de vos prisonniers à la prison d’Abu Graib ! Je crois qu’il est accusé de crimes de guerres, punissable de mort. Dans ces circonstances, et sachant ce que sait le monde sur la façon dont vous traitez les prisonniers à Abu Graib, à Bagram, à Guantanamo, dont vous traitez même les citoyens britanniques amenés à ces endroits, je ne pense pas que l’on puisse accorder beaucoup de crédibilité à la façon dont vous arrivez à obtenir des choses d’un prisonnier dans ces circonstances .

Et si vous aviez quelque preuve que j’ai été engagé dans un quelconque trafic de pétrole et si vous aviez une quelconque preuve que quelqu’un ne m’ait jamais donné quelque argent ce serait avant le public, avant la tenue de ce comité aujourd’hui, et parce que je suis tombé d’accord avec monsieur Greenblatt ( Monsieur Greenblatt est l’avocat conseil de ce Comité)

Votre avocat-conseil a été absolument correct. Ce qui compte ce ne sont pas les noms sur un papier, ce qui compte c’est l’argent. Sénateur ! qui m’a payé des centaines de milliers de dollars ? La réponse à celà c’est « Personne » . Et si vous aviez le nom de quiconque m’aurait payé un penny vous l’auriez produit ici aujourd’hui.

Alors vous vous étendez en long et en large sur les noms d’une société qui serait Aredio Petroleum. Je vous dis sous serment aujourd’hui : je n’ai jamais entendu parler de cette société, je n’ai jamais rencontré personne de cette société. Cette société ne m’a jamais versé un penny et je vais vous dire quelque chose d’autre je peux vous certifier que cette société n’a jamais versé le moindre penny à la campagne « Appel pour Mariam ». Pas le moindre sou. Je ne sais pas qui est Aredio Petroleum mais j’ose dire que si vous deviez les appeler ils vous confirmeront qu’il ne m’ont jamais rencontré ni jamais versé le moindre penny.

Pendant que j’y suis, qui est cet ancien du régime précédent dont vous avez parlé hier ? Ne pensez-vous pas que j’ai le droit de savoir ? Ne pensez-vous pas que le Comité et le public a le droit actuellement de savoir qui est cet ancien du gouvernement précédent que vous mentionnez contre moi et que vous avez interwievé hier.

Eh Oui ! l’une des principales fautes que vous avez faite dans ce programme de documents s’avère être une telle bourde d’écolier qu’elle rend ridicule tous vos efforts. Vous affirmez en page 19, pas une fois mais deux fois, que le document auquel vous vous referez pour couvrir différentes périodes viennent du Daily Telegraph qui fut l’objet d’un procès pour calomnies que j’ai gagnée devant la Haute Cour d’Angleterre à la fin de l’année dernière.

Vous déclarez que l’article du Daily Telegraph cite des documents de 1992 et 1993 tandis que vous avez à faire à des documents de 2001. Sénateur, les documents du Daily Telegraph sont de la même date que ceux dont vous traitez dans votre rapport . Personne au Daily Telegraph n’a eu à faire à la période 92-93. Je n’ai jamais mis les pieds en Irak avant la fin 93, jamais dans ma vie. Il ne peut y avoir de documents sur « Pétrole contre Nourriture » à cette date puisque le programme « Pétrole contre Nourriture » n’existait pas à cette période.

Plus encore, vous avez consacré toute une partie de ce document pour affirmer que votre rapport provient de documents de différentes époques du Daily Telegraph quand c’est le contraire qui est vrai. Votre document et celui du Daily Telegraph traitent exactement de la même période.

Mais peut-être confondez vous les actions du Daily Telegaph avec celles du Christian Science Monitor. Le Christian Science Monitor avait en effet publié en première page des accusations contre moi semblables à celles de votre Comité. Elles s’appuyaient sur des documents sortis en 92-93. Ces documents furent démasqués par le Christian Science Monitor lui- même comme étant des faux.

Eh bien ! Les sites web neo-cons et les journaus où vous êtes un quasi-héros furent absolument ravis de la publication des documents du Christian Science Monitor, absolument convaincus de leur authenticité. Ils étaient absolument convaincus que ces documents me montraient recevant 10 millions de dollars de Saddam. Et tous étaient de purs mensonges.

La semaine même où le Daily Telegraph publiait les documents contre moi le Christian Science Monitor publiait les leurs démontrant qu’ils étaient des faux et les journaux britanniques, le Mail du Dimanche, achetaient une troisième série de documents qui eux aussi après un examen légal se démontrèrent être des faux. Rien d’étrange dans tout cela ! Absolument rien d’étrange !

Qu’existent des faux documents m’impliquant dans des activités commerciales avec le régime Irakien, oui c’est un fait prouvé. C’est un fait prouvé qu’existaient de faux documents mis en circulation dans la presse de droite de Baghdad et autour du monde au lendemain de la chute du régime de Baghdad.

Oui Sénateur ! je me suis dévoué cœur et âme à combattre la politique que vous avez promue. J’ai donné le sang de ma vie politique pour essayer d’arrêter l’assassinat de masse des Irakiens par les sanctions contre l’Irak, sanctions qui ont tué un million d’Irakiens, la plupart des enfants, la plupart morts avant de savoir qu’ils étaient irakiens, mais ils sont morts pour nulle autre raison que celle d’être Irakiens et d’être nés lors de cette période. J’ai donné mon coeur et mon âme pour empêcher le désastre que vous avez commis en envahissant l’Irak. Et je dis au monde que vos raisons pour la guerres n’étaient qu’un sac de mensonges.

J’ai dit au monde que l’Irak , contrairement à vos affirmations n’avaient pas d’armes de destruction massive. J’ai dit au monde que contrairement à vos affirmations l’Irak n’avait pas de liens avec Al Qaida. J’ai dit au monde que contrairement à vos affirmations l’Irak n’avait aucun lien avec les atrocités du 11 Septembre. J’ai dit au monde que contrairement à vos affirmations le peuple irakien résisterait à l’invasion de leur pays par les Britannique et les Américains et que la chute de Baghdad ne serait pas la fin du commencement mais seulement le commencement de la fin.

Sénateur, tout ce que j’ai dit sur l’Irak s’est révêlé vrai et vos propos faux, et 100 000 personnes ont payé de leur vie, dont 1600 soldats américains envoyés à la mort par un paquet de mensonges ; 15.000 sont blessés et la plupart handicapés à jamais pour un paquet de mensonges.

Si le monde avait écouté Kofi Annan dont vous avez demandé la démission, si le monde avait écouté le Président Chirac que vous peignez comme un traitre corrompu, si le monde m’avait écouté et écouté le mouvement anti-guerre en Grande Bretagne nous ne serions pas dans le désastre où nous sommes aujourd’hui. Sénateur ! ceci n’est qu’un monstrueux écran de fumée. Vous êtes en train de détourner l’attention des crimes que vous avez soutenus, depuis le vol de milliards de dollars extorqués à la richesse des Irakiens .

Jetez un regard sur le vrai scandale de "Petrole contre Nourriture". Jetez un regard sur les 14 premiers mois où vous étiez en charge de Baghdad, les 14 premiers mois où 8,8 milliarsds de dollars de la richesse de l’Irak ont échappé à votre attention. Regardez Halliburton et les autres Sociétés qui ont escroqué non seulement l’Irak mais aussi l’imposable américain.

Ayez un regard sur le pétrole que vous ne consommez même pas et que vous acheminez en bateau hors du pays pour le vendre, et dont les recettes vont on ne sait où ? Ayez un regard sur les 800 millions de dollars que vous avez donné au commandement militaire afin qu’ils soient distribués dans le pays sans que nul ne compte ni ne chiffre.

Ayez un regard sur le vrai scandale qui éclate ces jours-ci dans les journaux et que révèlent les témoignage recueillis plus tôt par ce Comité. Que les plus gros fraudeurs à sanctionner ne sont ni moi, ni les Russes, ni les politiciens Français. Les plus gros fraudeurs à sanctionner sont vos propres compagnies de connivence avec votre propre gouvernement ".

CI LA VIDEO OU L’ON PEUT VOIR LA PRESTATION DE GEORGE GALLOWAY

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/...



> Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway (traduction française)
13 août 2006 - 11h51

Monsieur gallowai ? C’est un grand monsieur , un CHEVALIER des temps modernes , un redresseur de tors et un pourfendeur de l’injustice et des criminels de l’humanité désarmée . Monsieur Gallowai ? C’est le type d’homme qu’auraient du être les ... hommes d’honneur , les vrais. Monsieur Gllowai est tout simplement le contraire du ’’ petit caid ’’ bush et de son toutou blair comme dirait la presse anglaise. Merci Monsieur GALLOWAI , vous sauvez l’angleterre si est tant elle peut l’être encore .
Par Algérie mon amour.



> Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway (traduction française)
13 août 2006 - 12h23

Voir précédente publication vendredi 11 août et autres commentaires

http://bellaciao.org/fr/article.php...



> Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway (traduction française)
13 août 2006 - 12h25

Putain alors, ça c’est un mec, un vrai, un bon et de gauche en plus. Pourquoi on n’a pas le même ici en France ?

Au moins, G. GALLOWAY n’a pas peur de dire les choses comme elles sont. Je le verrai très bien à la place de Kofi Annan, à l’ONU. Il y a longtemps que les conflits au Proche et Moyen Orient seraient terminés avant même qu’ils aient commencé.

Il n’aurait pas l’intention d’européaniser son parti "Respect" ? Il aurait sans doute du succès. Etre juste, voilà ce qui manque aux hommes politiques.



> Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway (traduction française)
13 août 2006 - 15h32

Je prie Dieu que des gens tel que monsieur G.Galloway soient nombreux dans le monde et qu’ils soient surtout à la tête des gouvernements occidentaux corrompus par le sionisme. le sionisme quia muselè les bouches qui n’osent même pas critiquer Israel.

G.GAlloway:Israel est un Etat terroriste. J’ajoute : le Hizbullah est un exemple type de rèsistance des peuples.vive le hizbullah.



> Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway (traduction française)
13 août 2006 - 17h41

Galloway.........c’est une conscience persistance qui peuple les rêves des Bush, Blair, Sharon et consorts de cauchemars qui les fait se dresser en sursaut devant le long défilé de leurs victimes innocentes et silencieuses...



> Interview depuis Israël du député britannique G. Galloway (traduction française)
14 août 2006 - 09h20 - Posté par

mais si reveillez vous on a les memes en france mais ils parlent pas anglais c’est tout -





Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
1 commentaire
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le théâtre doit être ce que le théâtre n'est pas. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite