Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

TORQUEMADA AU POTAGER
de : Albert HOUCQ
samedi 30 septembre 2006 - 22h01 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires
JPEG - 31.4 ko

de Albert HOUCQ

Quel lien pourrait-il y avoir entre la privatisation annoncée de Gaz de France et l’interdiction de commercialisation du purin d’orties ? De prime abord, les deux événements ne paraissent au mieux que fortuits.

On verra qu’à l’image des parallèles qui se rejoignent à l’infini, rien n’est moins sûr, et que peut-être, un semblant d’écho résonne entre ces deux faits.

Tout d’abord, il n’est pas inutile de préciser au sujet du purin d’orties, que l’interdiction concerne aujourd’hui non seulement la commercialisation du produit, mais aussi sa détention comme la divulgation de la recette visant à le fabriquer (Art. L 253-1 du Code Rural). La dite interdiction pouvant être assortie de peines de prison (jusqu’à deux ans), et conduire le contrevenant au versement d’une amende coquette (jusqu’à 75 000 €), l’on est en droit de s’interroger.

Comment justifier une telle sévérité de la part des pouvoirs publics à l’égard d’une préparation ayant rendu à des générations de jardiniers des services inestimables ?

Bref aparté à l’attention des citadins coupés de toute racine rurale : le purin d’orties - notamment par sa forte concentration en oligo-éléments - agit sur nombre de plantes potagères tant sur le plan curatif (répulsif efficace face aux invasions de pucerons) qu’en action préventive (stimulation des défenses immunitaires de la plante).

En quelque sorte, c’est à la fois le « médicament » et les « vitamines ». Aussi, pour ces raisons, est-il couramment employé en agriculture biologique.

D’ailleurs comme beaucoup d’autres extraits à base de plantes des prés et des bois (fougères, consoudes, prêles,...) également visés par la nouvelle loi d’orientation agricole du 5 Janvier 2006.

Ces purins et décoctions ancestrales possèdent en outre deux précieux avantages : leur toxicité pour l’homme comme pour l’environnement est nulle, et leur coût de fabrication l’est tout autant.

Mais alors pourquoi réserver ce « traitement de défaveur » à des préparations si bénéfiques tandis que notre environnement et notre santé sont menacés un peu plus chaque jour ? Comment dans ces conditions accorder un réel crédit au vibrant plaidoyer qu’à Johannesburg, notre bien-aimé président lui-même réservait à notre planète ?

Souvenez-vous : la maison brûle, et l’on regarde ailleurs ! » Quelle phrase magnifique !... et tellement suivie d’actions cohérentes. Mais passons...

Pourquoi en effet cette hargne à l’encontre de préparations inoffensives qui ne coûtent rien que la peine de se baisser pour en ramasser la matière première ? Tout simplement pour protéger le consommateur.

Je vous sens amis lecteurs, d’un coup dubitatifs. Rassurez-vous, je plaisantais. Vous n’y avez pas cru, j’espère.

Ceci n’est que le mensonge officiel, concocté vraisemblablement avec l’appui - voire sous la pression - du lobby des marchands de pesticides. Vous savez bien, ces charmantes molécules que l’on retrouve désormais dans la plupart de nos ressources en eau, et qui se concentrent tout au long de la chaîne alimentaire pour offrir au "convive final", leur lot de cancers et de malformations congénitales.

Ces composés miracles à l’inverse des bouillons précités, bénéficient régulièrement d’autorisations de mise sur le marché (A.M.M)... jusqu’à ce que l’on se rende compte que leur toxicité n’est plus tolérable. Les durion, atrazine,et autres simazine constituent des exemples significatifs et non exhaustifs. Les pesticides de synthèse n’ont finalement qu’un défaut aux yeux de leurs fabricants, c’est que l’on n’en achète jamais assez. Nonobstant le fait que les sols comme les rivières en soient par endroits saturés. Faut-il rappeler que la France figure parmi les pays consommant les plus gros tonnages de ces merveilles de la technologie ?

Vous l’aurez deviné, la clef de cette affaire ne réside bien évidemment pas dans l’absence de toxicité des produits à base de végétaux, mais bien dans leur quasi-gratuité. Rappelez-vous ce dogme indépassable de la concurrence libre et non faussée. Quelle plus vive agression que la gratuité (pour quiconque possède quelque chose à vendre bien sûr) ? Vous mesurez le tort fait au progrès par ces agriculteurs qui ne veulent plus détruire leur outil de travail, ou par ces jardiniers amateurs qui se mettent à réfléchir et à devenir acteurs sur leurs petits lopins ? Vous voyez d’ici l’impact sur l’emploi ? Encore des licenciements dans la chimie. Intolérable.

Sans compter la baisse prévisible des occurrences de cancers, pour lesquels la fabrication de médicaments onéreux se justifierait moins. Une véritable catastrophe pour le produit intérieur brut.

Fort heureusement, le sérieux de certaines éminences grises officiant dans les ministères demeure indéfectible, et la responsabilité de ces zélés serviteurs de l’Etat n’a d’égal que leur perméabilité aux groupes de pression. En un mot, en haut lieu, on veille au grain.

.../...

Sur le terrain aussi semble-t-il. A ce propos, la récente mésaventure d’un paysagiste de l’Ain devient emblématique. La Direction de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes (D.C.C.R.F) escortée du Service Régional de Protection des Végétaux (S.R.P.V) sont intervenus chez ce promoteur de techniques agricoles alternatives pour lui signifier sa position de hors-la-loi. Est-il un terroriste, un ignoble trafiquant de substances illicites ? Assurément les deux à la fois, sinon comment justifier la descente de ces nouveaux gabelous ?

Intervention menée dans l’urgence comme pour un flagrant délit, car nos protecteurs des végétaux n’avaient apparemment pas estimé nécessaire de se munir du moindre mandat de perquisition. Pourtant, des documents (cours destinés à des stagiaires, données informatiques, ...) ont logiquement été saisis, comme chez n’importe quel poseur de bombes...

Offrons la plus petite parcelle de pouvoir à des individus qui n’en sont pas dignes, et nous en observerons bien vite le résultat. Ici, il est éloquent. De tels agissements ne redorent pas le blason de la Fonction Publique, loin s’en faut ! Je frémis à l’idée que ces nouveaux Torquemada aient pu débarquer dans mon jardin.

Ma propension à ramasser de la prêle certaines nuits de pleine lune m’aurait bien conduit sur un bûcher ! Certains des articles de cette loi d’orientation agricole repris dans le Code Rural sous les numéros L.253-1 et L.253-7, sont un outrage au simple bon sens. Au moins en raison de l’interprétation qui ne manque pas déjà d’en être faite.

Et rien ne permet d’affirmer que les actions musclées du type de celle menée dans l’Ain ne vont pas s’intensifier. Ne serait-ce que pour contrebalancer certaines décisions de justice dorénavant plus aussi systématiquement défavorables aux opposants aux OGM. Quand un texte de loi s’avère suffisamment imprécis pour ranger dans le même panier pesticides de synthèse et décoction de prêle, on est en droit de redouter le pire. Et quand bien même la dérive liberticide serait peu probable, c’est une option que nul ne peut écarter.

Faut-il en tout cas qu’au ministère de l’Agriculture l’on connaisse si mal les extraits végétaux pour leur réserver une classification identique à celle des pesticides (pardon « phytosanitaires », le terme effraie moins) de synthèse ? Alors la question de fond demeure au sujet de la « philosophie » ayant motivé cette partie de la loi.

S’agit-il seulement d’une sottise qui autorise les dérapages les plus inquiétants, ou a contrario, une mesure délibérée, une stratégie - discutable certes - mais parfaitement en phase avec les « avancées » auxquelles ce gouvernement nous a accoutumés ?

Et là, nous rejoignons la privatisation annoncée de GDF, comme les coups de boutoir régulièrement assénés à la Sécurité Sociale. Vos moyens vous permettent d’avoir accès aux soins les plus performants, à l’énergie, à la culture ? Bravo, nous sommes heureux de vous compter parmi les membres de notre club restreint.

Mais si vous n’êtes qu’un indigent, un « sous-humain » dépourvu des revenus suffisants, c’est bien dommage, mais l’on ne peut rien pour vous. Car il y a un objectif idéologique dans tout ceci : la notion de patrimoine commun à tous est nulle et non avenue dans l’idéologie néo-libérale.

Tout reliquat de solidarité doit à terme être banni. Hors de la transaction marchande, point de salut ! Les rapports entre les individus ne peuvent se concevoir que s’ils se traduisent par une circulation monétaire. D’où cette constante référence à un marché omniscient. Dans le cas contraire, le spectre redoutable de la banqueroute généralisée ne tarderait pas à apparaître, plus sûrement encore qu’un fantôme shakespearien au début du premier acte.

Ainsi, vous aidez votre voisine octogénaire à remplir sa déclaration de revenus ? Immonde que vous êtes, vous empêchez un honnête conseiller fiscal de gagner son pain.

Vous organisez un repas entre voisins durant lequel chacun partage sa culture culinaire ? Scélérat, vous exercez une concurrence déloyale à l’encontre de la corporation des traiteurs.

Vous fournissez une bouture à votre collègue de bureau ? Vous ruinez l’horticulture.

Vous êtes l’un(e) de ces parasites qui tendent le pouce au bord des routes ? Quelle misère que la peine de mort ait été abolie ! Non seulement vous refusez de participer individuellement à l’enrichissement des compagnies pétrolières tout en réduisant les rentrées fiscales de l’Etat, mais de surcroît, vous prenez des risques inconsidérés pour votre misérable vie ! Et si vous étiez la prochaine victime de l’un de ces satyres d’automobilistes ? Vous auriez l’air fin !

Vous faîtes monter des inconnu(e)s dans votre véhicule pour leur rendre service contre un brin de causette ?

Vous êtes stupide jusqu’au pathétique. Vous ignorez que les tueurs en série sont légion parmi les autostoppeurs ? Vous ne regardez donc pas la télévision ?

Les exemples de gratuité se déclinent à l’infini. Ces échanges qui n’entrent pas dans l’univers marchand sont les garants du maintien d’une communauté humaine, le fameux « vivre ensemble ». Souhaite-t-on aujourd’hui s’en affranchir, et au nom d’une recherche forcenée du profit, tendre vers l’abolition de la solidarité tacite entre les habitants de ce pays ? Il est à craindre que oui.

Le capitalisme est bel et bien un chien fou auquel il est grand temps de remettre sa muselière. Car certains de ses laudateurs n’hésitent même plus à s’inspirer de méthodes dignes de l’Inquisition pour espérer faire rentrer dans le rang les récalcitrants, et taire les critiques.

.../...

Une première phase du « traitement » est passée quasi-inaperçue ; de scrutin en scrutin, les messages exprimés par notre bulletin de vote ont été ignorés, dédaignés. Par cette confiscation, nous avons abandonné notre statut de citoyens pour nous réfugier dans celui de vulgaires consommateurs. Désormais, l’on nous incite de plus en plus fermement à cesser d’être seulement DES GENS. Le « chacun pour soi » remplacera-t-il le « vivre ensemble » ?

C’est à nous d’en décider. Soit nous continuons d’accepter sans sourciller toutes ces « modernités » néo-libérales qui nous rapprochent chaque jour davantage des temps joyeux de la féodalité, soit nous jetons... aux orties, les plus absurdes d’entre elles.

Il sera bientôt temps de choisir son camp. Entre ceux qui ne jurent que par le sacro-saint marché, et ceux qualifiés d’archaïques, qui se refusent à muter, qui n’auront jamais un portefeuille d’actions à la place du cerveau... mais qui demeureront humains.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> TORQUEMADA AU POTAGER
1er octobre 2006 - 08h37

Toutes mes condoléances pour cette nouvelle loi.

Une petite consolation tout de même : je ne connaissais pas la recette du purin d’ortie avant l’éclatement de l’"affaire"...

Je me réjouis du printemps prochain pour passer au purin d’ortie et bannir les produits que j’achetais.

Je me réjouis aussi d’en distribuer autour de moi !

Marc des Grisons

(Suisse)



> TORQUEMADA AU POTAGER
1er octobre 2006 - 10h26

Tu as raison !!

En fait cette loi ridicule n’a de signification que dans un contexte général de déshumanisation de la société. Nous devons être des "consommateurs" et non des citoyens, nous devons nous fournir chez Bayer ou Monsanto et non au bord des chemins, nous devons appeler des nos voeux des hordes de CRS et de policiers pour nous protéger (de quoi, à propos ??) et non nous rencontrer et nous aider entre voisins.

Ceci dit, on fait quoi, là, maintenant, alors que notre gauche de gauche est en plein marasme ??

Bernard, de l’Ariège



> TORQUEMADA AU POTAGER
1er octobre 2006 - 15h03

Excellente démonstration !
Merci.

Je vois au moins un autre exemple de cette situation : celui des logiciels libres. Il exsite désormais une alternative non seulement gratuite mais également beaucoup plus performante au "tout Microsoft". Non seulement les pouvoirs publics ne l’utilisent qu’à dose homéopathique au lieu de l’imposer d’emblée à toutes les administrations, mais la loi qui interdit la vente liée continue à être violée malgré la saisine des services de la concurrence et de la répression des fraudes par des consommateurs à qui on refuse le droit d’acheter un ordinateur sans Windows et toutes les saloperies de logiciels propriétaires qui en font monter le prix ...

Là aussi la mise en commun des connaissances et des techniques fait du tort à l’industrie.

cf :

http://ubuntu-fr.org/

http://fr.openoffice.org/keep_car-f...

http://www.gnu.org/home.fr.html

http://framasoft.net/

http://formats-ouverts.org/

http://www.education.free.fr/

etc

Bruno



> TORQUEMADA AU POTAGER
1er octobre 2006 - 19h53 - Posté par

Un petit bémol Bruno pour ce qui concerne l’administration qui migre vers Openoffice, Firefox et Thunderbird. Voire également les postes de le gendarmerie (pourtant pas mes copains ...) qui ont basculé sur les mêmes logiciels avec la volonté finale de remplacer window$ par une distribution Linux.

Par contre HONTE aux enseignants qui refusent dans leur grande majorité de basculer dans le monde du logiciel libre alors qu’ils devraient en être le fer de lance.
Pas top les gens de l’éducation nationale sur ce coup là.
J’espère qu’ils vont me faire mentir sous peu !
JP


> TORQUEMADA AU POTAGER
2 octobre 2006 - 00h28 - Posté par

Je confirme les propos de l’instit’ du dessus. les logiciels libres sont de plus en plus utilisés dans les établissements scolaires. Pas seulement par choix politique, mais aussi, avec incitation de la hiérarchie... pour faire face à la baisse des crédits dans les établissements !

Le Y.


> TORQUEMADA AU POTAGER
1er octobre 2006 - 16h31

Ce qui est bien ici, c’est que je me sens moins seule à y voir clair et à n’être pas dupe de la propagande. Ce qu’il y a de moins bien, c’est que je me demande s’il y a encore quelque chose à faire…
Franchement : ne viennent ici que ceux qui ont pu sauvegarder une bout de cerveau de disponible au bon sens. Les "j’ai pas le choix", "si c’est pas moi c’en sera un autre", "Bill Gates est un grand généreux qui donne de l’argent à l’Afrique", et autres "chacun pour soi" me semblent être l’immense majorité qui jamais ne mettra une once d’énergie (ou d’intelligence) à chercher une info discordante.
On nous dit "tout le monde à sa chance", et les hypnotisés de tous bords y souscrivent vaillamment en se lançant dans la course sur le mode : je m’appuie sur la tête du voisin pour sortir la mienne de l’eau.

Même mes proches qui se disent de gauche sont dupes et pédalent en sous sol pour alimenter la machine à broyer…

A votre avis elle est où l’opportunité de leur faire voir la réalité ?

Au royaume des aveugles, le borgne est roi. C’est pas vrai, au royaume des aveugles le borgne est malheureux comme un caillou, et aussi impuissant…

Nataly.



> TORQUEMADA AU POTAGER
1er octobre 2006 - 19h14 - Posté par

Nataly ,

le problème, c’est qu’au royaume des aveugles, les vendeurs borgnes de cannes blanches sont rois.


> TORQUEMADA AU POTAGER
1er octobre 2006 - 23h06

Entre nous, je ne vois pas où est le problème. Il n’est pas interdit au jardinier amateur d’utiliser le "purin d’orties". Et puis, personne n’ empêche de mettre ce genre de recette sur le net ! Alors, ne pleurons plus et que les spécialistes ne se gènent pas pour nous transmettre leur culture sur leur blog. On y gagnera tous !!!



> TORQUEMADA AU POTAGER
2 octobre 2006 - 00h21 - Posté par

... et puis il est si simple de plaider qu’il s’agit en fait d’un parfum de jardin : ))

Aurevoir big brother !


> TORQUEMADA AU POTAGER
2 octobre 2006 - 14h45 - Posté par

On pourra continuer à fabriquer du purin d’orties pour son usage personnel, mais pas le commercialiser.....donc tout va bien ?
Il est naïf ou quoi, le monsieur qui écrit ça ?
Il suffit de transposer pour voir à quel point c’est risible.
Par exemple :
"On pourra continuer à fabriquer des pesticides toxiques pour son usage perso, mais plus les commercialiser, donc tout va bien ?" Bayer se plaint ? Bizarre !
MC


> TORQUEMADA AU POTAGER
2 octobre 2006 - 00h33

Cette loi sur le purin d’ortie est symptomatique du ridicule dans lequel s’enfoncent ces crétins.

Ils chercheraient à nous inciter à la désobéissance civique qu’ils ne s’y prendraient pas mieux.

Vive le purin d’ortie ! Merde à ces sinistres cons !

Le Yéti



> TORQUEMADA AU POTAGER
2 octobre 2006 - 10h12 - Posté par

Alors désobéissons cher Yéti !





Pour ne pas mourir au travail ? Finalement le vent se lève à l’Est… !
vendredi 20 - 07h13
de : Lepotier
Nutella champion du monde.
jeudi 19 - 18h57
de : L’iena rabbioso
21 juillet 2018, marche à Beaumont-sur-Oise : 2 ans de la mort d’Adama Traoré
jeudi 19 - 15h20
Quand Alexandre Benalla était présent avec les Bleus et à la panthéonisation de Simone Veil (video)
jeudi 19 - 12h49
de : Matthieu Jublin
4 commentaires
Vincent Crase, un deuxième collaborateur de l’Elysée visé dans l’affaire Benalla
jeudi 19 - 12h10
de : Alexandre Boudet
1 commentaire
Alexandre Benalla, collaborateur de Macron, identifié en train de frapper un manifestant le 1er mai à Paris (videos)
jeudi 19 - 00h08
5 commentaires
les entreprises font leur loi en influant sur le Conseil constitutionnel et le Conseil d’État
mercredi 18 - 22h30
de : Olivier Petitjean BASTAMAG
1 commentaire
Second bras d’honneur de l’exécutif sur fond de coupe du monde et même la vraie gôche tombe dans le panneau
mercredi 18 - 21h36
Le XXIVème Forum de Sao Paulo s’est achevé mardi après trois jours de solidarité latino-américaine à La Havane
mercredi 18 - 15h58
de : JO
L’Assemblée nationale disjoncte
mercredi 18 - 12h03
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
Un pognon de dingues sans compter de l’impérialisme pour se perdurer coûte que coûte !
mercredi 18 - 11h26
de : JO
MALGRE UNE COM’ DECHAINEE, MACRON RECULE APRES LA COUPE DU MONDE !
mercredi 18 - 09h46
de : Jacques Cotta
2 commentaires
Rassemblement pour Gaël : 3ème Convoc au comico !
mercredi 18 - 09h43
SAMEDI 21 JUILLET : FÊTE DES POSTIÈRES ET POSTIERS GRÉVISTES DU 92
mercredi 18 - 08h48
DE TOUT BOIS #9 - Revue de lutte contre le Center Parcs de Roybon
mercredi 18 - 07h42
de : Ernest London
LA HAVANE : Ouverture du 24ème Forum des Mouvements Sociaux de Sao Paulo
mardi 17 - 20h54
de : JO
SYRIE : Un menteur nommé Macron !
mardi 17 - 20h35
de : JO
1 commentaire
Nous au Red Star de St Ouen !
mardi 17 - 13h28
de : Un vrai rouge
MORTS PAR LA FRANCE - Thiaroye 1944
mardi 17 - 07h35
de : Ernest London
Adieux aux armes : à Deraa, des radicaux remettent des dizaines de chars à l’armée syrienne
lundi 16 - 14h55
de : JO
3 commentaires
Foot-identitaire : un make-up BBR pour femmes et hommes... en luttes !
dimanche 15 - 16h18
de : Delarue Christian
6 commentaires
OTAN : La guerre qu’ils ne pourront jamais gagner : celle contre les Peuples !
dimanche 15 - 10h40
de : JO
NATIONALISME FESTIF ! VRAIMENT ? ...
dimanche 15 - 09h16
de : philippedechatillon
2 commentaires
Déconnexion massive avant la coupe du monde
dimanche 15 - 01h20
de : CLAP‎
Le sénat Irlandais vote l’interdiction des produits issus des colonies israéliennes
samedi 14 - 20h24
de : JO
MAUVAISES MINES - Combattre l’industrie minière en France et dans le monde
samedi 14 - 19h14
de : Ernest London
L’équipe de France de football : des fantassins en uniforme bleu blanc rouge frappé du coq.
samedi 14 - 16h37
de : René HAMM
Ce matin, nouvelle action sur le Tour de France d’Info’Com-CGT (reportage photo + video)
samedi 14 - 15h58
de : Collectif Bellaciao
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
vendredi 13 - 14h57
de : Info’Com-CGT
Maurice Lévy, le premier des premiers de cordée, préfère investir au Luxembourg !
vendredi 13 - 11h10
de : Hervé Nathan
Les constructions en bois, prisonnières de l’industrie chimique ?
vendredi 13 - 11h00
de : Pierre Fournier
Stand Info’Com-CGT – Sipc-CGT à la Fête de l’Huma !
jeudi 12 - 22h06
de : Info’Com-CGT
La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris
jeudi 12 - 21h36
de : Laurent Jézéquel
TRÈS BRÈVE RELATION DE LA DESTRUCTION DES INDES
jeudi 12 - 20h29
de : Ernest London
Sommet de l’OTAN : Mais qui a peur de quelques pacifistes ?
jeudi 12 - 16h06
de : jean 1
RASSEMBLEMENT SOUTIEN À GAËL, MOUNIR ET XAVIER CONVOQUES AU COMICO
mercredi 11 - 15h55
NICARAGUA : S’informer autrement !
mercredi 11 - 11h03
de : JO
Au château de Versailles, le discours creux du roitelet Macron
mardi 10 - 18h25
de : JO
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
mardi 10 - 14h22
1er Festival des Passeurs d’Humanité du 12 au 15 juillet dans la vallée de la Roya !
mardi 10 - 10h55
de : Les Ami.e.s de la Roya

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'homme le plus heureux est celui qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres. Denis Diderot
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite