Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Voici le message que Matt Norman, le neveu de Peter Norman, nous a ecrit et un article de Margaret Rees


de : Matt Norman
vendredi 10 novembre 2006 - 23h36 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 11.1 ko
Peter Norman

Matt Norman soutient Bellaciao... Merci Matt.
Soutenez Bellaciao en signant ici un don ici

Salut à tous,

Je souhaitais tous vous remercier pour vos sympathiques contributions et votre incroyable soutien envers mon meilleur ami et oncle Peter Norman. Je suis Matt Norman, le neveu de Peter et je viens de terminer un documentaire sur la vie de Peter et la lutte que lui, Tommie et John ont menée pendant les années 60.

Je veux que vous tous sachiez que j’ai eu des centaines de lettres de soutien de Français, et que j’en suis très touché. Les Français font apparemment preuve de bon coeur, de bon esprit et de véritable morale face aux problèmes du monde. Les Français devraient être fiers d’eux-mêmes. Merci pour les superbes lettres de soutien pour mon film, et j’espère que chacun d’entre vous aura l’occasion de le voir à sa sortie dans votre pays. Des gens comme vous tous sur ce forum méritent d’avoir la possibilité de voir et de partager ce film avec moi.

Merci Matt Norman Réalisateur / Producteur

Traduction Valérie

"SALUTE - THE PETER NORMAN STORY"

www.salutethemovie.com

www.theactorscafe.com

publicity@theactorscafe.com

voir l’article de Lnela ici :

http://bellaciao.org/fr/article.php...

JPEG - 59.1 ko

Hello All,

firstly i’m sorry that I can not translate this for you. But here it is in ENGLISH. I wanted to thank all of you for your kind words and incredible support for my best friend and uncle Peter Norman. I am Matt Norman, Peter’s nephew who has just completed a feature film about Peter’s life and the struggle that he, Tommie and John went through during the 60’s.

I want you all to know that I have had hundreds of letters of support from French people which is very moving to me. French people seem to have a true heart, a true spirit, a true moral to the worlds problems. French people should be proud of themselves. Thank you for the great letters of support for my film and I hope that every single one of you has the opportunity of seeing it when it’s released in your country. People like you all on this forum deserve the opportunity to see and share this film with me.

Thank you.

Matt Norman. Director / Producer

"SALUTE - THE PETER NORMAN STORY"

www.salutethemovie.com

www.theactorscafe.com

publicity@theactorscafe.com


JPEG - 14.3 ko

Peter Norman 1942-2006 : Un athlète australien qui soutenait la lutte pour les droits civiques aux USA

de Margaret Rees

Il y a de cela trente-huit ans, le 16 octobre 1968, la cérémonie de remise des médailles aux jeux olympiques de Mexico était convertie en une manifestation symbolique de la lutte contre l’oppression.

Les sprinters noirs américains, Tommy Smith et John Carlos, respectivement premier et troisième du 200 mètres hommes, avaient levé le poing en signe de défiance tandis que résonnait l’hymne national américain. Leur prise de position pour soutenir les droits civiques contre le racisme eut des répercussions dans le monde entier. La photo de leur geste de protestation est devenue l’une des images les plus reconnues dans le monde, après celle du premier alunissage.

JPEG - 24.2 ko

Le médaillé d’argent inattendu, l’Australien Peter Norman âgé de 26 ans, arborait, en signe de soutien à ses deux collègues, un badge de l’“Olympic Project for Human Rights” (Projet olympique pour les droits de l’Homme), mouvement de protestation en faveur des droits civiques crée par l’athlète noir Harry Edwards avant les Jeux.

Norman est mort le 3 octobre d’une crise cardiaque. Dans un hommage émouvant, Smith et Carlos se sont rendus en Australie, pour y faire son éloge à ses funérailles le 9 octobre. Ils ont raconté comment ils lui avaient demandé, passant sous le tunnel les conduisant à la cérémonie de remise des médailles s’il les soutenait dans l’action qu’ils avaient l’intention d’entreprendre. Norman avait répondu qu’il soutenait les droits de l’Homme pour tous et qu’il serait des leurs.

Comme un supporter se penchait par-dessus la barrière pour serrer la main de Smith, les trois athlètes lui demandèrent de leur donner son badge du Projet olympique. Norman l’accrocha sur lui et le porta pour marquer son soutien à la manifestation qui se tint sur le podium. Norman dit à des reporters à Mexico : « Je crois aux droits civiques. Tous les hommes naissent égaux et devraient être traités ainsi. »

Carlos dit aux personnes venues aux funérailles : « N’importe quelle personne jeune et blanche n’aurait pas eu le bon sens, le courage et la fermeté de caractère de rester là. Peter n’a pas bronché. A aucun moment il n’a détourné le regard, à aucun moment il n’a tourné la tête. Il n’a pas même dit « aïe ». Vous avez perdu en lui un soldat remarquable. »

JPEG - 13.7 ko

Les funérailles de Norman sont devenues la réaffirmation poignante de ce que ce jour avait signifié. La présence digne de Smith et Carlos a souligné la position de principe adoptée par le trio en 1968. En tête de cortège, devant les personnes qui portaient le cercueil, sur la musique du film « Les chariots de feu » Smith et Carlos ont fait la démonstration du lien durable d’une amitié et d’une solidarité par delà les frontières.

L’effet était palpable sur tous ceux présents à la cérémonie. Comme Jan, l’épouse de Norman l’a dit plus tard : « On avait l’impression qu’il allait se redresser dans son cercueil et dire qu’il était d’accord. »

La période de 1968 à 1975 fut tumultueuse. Pays après pays on assistait à des mouvements massifs de travailleurs, y compris aux Etats-Unis et en Australie.

Dans les années 60, des émeutes avaient secoué les villes américaines. Six mois avant les Jeux olympiques de Mexico, l’assassinat de Martin Luther King avait provoqué davantage d’agitation dans toute l’Amérique. En mai-juin 1968, les travailleurs français organisaient une grève générale qui faillit renverser le gouvernement de De Gaulle.

La manifestation sur le podium était liée aux expériences que les trois jeunes athlètes avaient vécues lors de ces soulèvements, et de la radicalisation qui se produisait parmi les jeunes du monde entier. Tous trois étaient issus de la classe ouvrière.

Par contraste à la glorification de l’individualisme et du succès financier qui dominaient, où des athlètes talentueux sont transformés en produits coûteux, ils adoptèrent une position de principe aux Jeux olympiques et en payèrent le prix.

Le Comité olympique américain, sous la pression internationale, expulsa des Jeux Smith et Carlos. A partir de là, leur vie et leur carrière dans l’athlétisme international furent brisées.

Norman aussi subit une punition officielle. Le représentant olympique australien, Ray Weinberg a dit aux funérailles que bien que Norman se qualifiait en tous points de vue pour les Jeux olympiques de Munich de 1972 il avait été délibérément écarté quand l’équipe australienne avait été sélectionnée.

JPEG - 11.3 ko

Steve Simmons, représentant d’USA Track and Field (Athlétisme américain) dit lors des funérailles combien il s’était mis en colère lorsqu’il s’était rendu compte qu’on avait ignoré Norman et qu’il n’assistait même pas aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Il s’était arrangé pour que Peter et Jan Norman y assistent et leur avait donné sa chambre d’hôtel et avait dormi sur un lit de fortune dans la chambre de l’entraîneur.

Jan Norman a dit : « Steve Simmons pensait que personne en Australie ne s’en préoccupait [de Peter Norman]. Et c’est là que, pour la première fois, je me suis rendu compte de ce que Peter représentait pour eux. Ils nous traitaient comme des rois.Je dormais presque debout lors des Jeux olympiques tant nous étions conviés à des réceptions. Nous y avons rencontré la petite-fille de Jesse Owen, qui nous a dit qu’elle était honorée de rencontrer Peter Norman. C’est là que j’ai commencé à comprendre comment ils voyaient la chose. »

Jesse Owens était l’athlète noir américain qui avait gagné quatre médailles d’or, dont le 200 mètres, aux Jeux olympiques de Berlin d’Hitler en 1936, démentant à merveille les théories raciales nazies. Owens avait soutenu la position prise par Smith et Carlos en 1968.

Des lettres envoyées aux journaux ont fait remarquer que le premier ministre australien John Howard ne s’était pas précipité aux funérailles de Peter Norman comme il l’avait fait à celles du « chasseur de crocodiles » millionnaire Steve Irwin. Et pourtant Norman détient toujours le record australien du 200 mètres à 20 secondes 06 et que ce temps aurait gagné une médaille d’or aux Jeux olympiques de Sydney. Quand un film des derniers 50 mètres foudroyants de sa course de Mexico a été visionné lors des funérailles, le public a applaudi spontanément.

Le 9 octobre a été proclamé jour de commémoration de Peter Norman par l’USA Track and Field, ce qui représente un honneur sans précédent. L’athlète olympique Michael Johnson a fait parvenir un message aux funérailles. « J’ai entendu parler de Peter Norman lorsque je suis devenu un grand admirateur et fan de Tommy Smith et John Carlos, pas seulement pour ce que ces hommes ont accompli dans le domaine de l’athlétisme, mais pour le courage et la bravoure dont ils ont fait preuve en prenant position pour ce en quoi ils croyaient sur le podium des Jeux olympiques de Mexico en 1968. »

« J’ai beaucoup lu sur cette histoire et j’ai beaucoup de respect pour Peter Norman, athlète australien bien loin des questions controversées que Smith et Carlos combattaient, et qui avait décidé de participer à leur protestation... Ils auraient tous trois pu célébrer de façon égoïste leurs nombreuses années de dur labeur et le point culminant de ce travail intense qui les avait conduits au succès à Mexico. Au lieu de cela, ils ont décidé d’utiliser ce moment pour attirer l’attention du monde sur une cause plus grande. Peter Norman n’était pas seulement un athlète remarquable, c’était aussi un homme remarquable. »

Les centaines de personnes venues lui rendre un dernier hommage étaient le reflet du large éventail des centres d’intérêt de Norman, parmi lesquels on compte des groupes sportifs et son travail d’acteur dans une troupe de théâtre de restaurant connue sous le nom de Circle Players. Des dizaines d’enseignants sont venus des écoles secondaires des banlieues ouest de Melbourne, des collègues de Norman lorsqu’il travaillait comme professeur d’éducation physique ainsi que de son épouse.

JPEG - 10.4 ko

L’une des personnes qui portaient son cercueil, Colin Stevens, professeur de dessin qui connaissait Norman depuis plus de 35 ans dit : « Je ne me suis jamais intéressé au sport, je n’avais jamais vraiment pensé à ce record olympique. Je le considérais tout simplement comme un ami sur lequel je pouvais compter si jamais j’avais des problèmes. »

Norman avait travaillé comme professeur pendant 20 ans à Williamstown Technical School, où il était représentant syndical dans le syndicat des professeurs du technique, et il avait souvent été choisi comme porte-parole de délégations syndicales. Une fois, comme les enseignants étaient en grève au même moment que les ouvriers des docks de Williamstown, tout à côté, Norman avait pris la parole, en tant que représentant des enseignants à une assemblée générale des dockers leur apportant un message de solidarité dans la salle même où ses funérailles se sont déroulées.

L’adhésion des enseignants à un syndicat était alors la norme, et grèves et manifestations étaient liées au désir de faire qu’une éducation de qualité soit un droit pour tous. A partir des années 80, la dégénérescence des syndicats a vu ces syndicats et le gouvernement travailliste d’Etat et fédéral infliger défaite après défaite à la classe ouvrière.

Avec la diminution du militantisme dans les écoles, il y a eu un recul des acquis obtenus. Bien que la photo de sa course aux Jeux olympiques de Mexico trônait dans la grande salle du lycée, les diplômes d’enseignant de Norman furent remis en question et il fut renvoyé de la profession de façon sommaire. Il fut contraint de revenir à son ancien métier, celui de boucher. Il réussit cependant à se défendre et fut rétabli dans ses fonctions à Melton Technical School où il travailla pendant un moment avant d’être embauché par le département à la Jeunesse, aux ports et aux loisirs.

JPEG - 24.5 ko

L’année dernière, l’université d’Etat de San Jose commémora l’événement de Mexico par une statue, et Norman assista à la cérémonie d’inauguration. Cela ne lui posa pas de problème de voir que la statue l’avait exclu et cette réaction est liée à son attitude modeste eu égard son propre rôle en 1968. « Je n’étais qu’un galet jeté dans des eaux profondes et dormantes », dit-il à Smith.

JPEG - 27.7 ko

Cinq enfants survivent à Norman, Janita, Sandy et Gary de son premier mariage et Belinda et Emma de son second.

Le neveu de Norman, Matt, a fait un film sur la vie de son oncle. Quand le site Internet du film a été relié à Google après la mort de Norman, le site a été visité 850 000 fois en l’espace d’une semaine, et de nombreux visiteurs ont envoyé des messages de condoléances. Cette statistique à elle seule indique que la conscience populaire s’éveille et qu’il y a un intérêt profond pour les principes égalitaires malgré le barrage médiatique continu pour réduire le sport et tout autre aspect de la vie sociale à l’intérêt personnel cupide. (Article original anglais paru le 23 octobre 2006)

http://www.wsws.org/francais/News/2...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Voici le message que Matt Norman, le neveu de Peter Norman nous a ecrit et un article de Margaret Rees
11 novembre 2006 - 03h22

Il y a une morale à tout ça : les Jeux Olypiques de Mexico sont devenu les jeux de Tommy Smith, John Carlos et Peter Norman comme les Jeux de Berlin de 36 sont devenus ceux de Jesse Owens.

Et dans la mémoire des hommes de bonne volonté ils le resteront à jamais . Qui se souvient des autres athlètes qui concouraient alors ?



> Voici le message que Matt Norman, le neveu de Peter Norman nous a ecrit et un article de Margaret Rees
11 novembre 2006 - 09h22 - Posté par

A cette époque le l’athlétisme n’était pas pourri par le fric et la dope. Je me souviens très bien des autres athlètes, d’autres dieux du stade. Jim Hines sur 100m, Evans, Mathews et Freeman sur 400m, Beamon en saut en longueur, Kip Keino et Jim Ryun sur 1500m, etc...





Interpellation Conflans - "il tire, il tire ! " "C’est des billes les gars !"
samedi 31 - 22h19
de : GIRATOUR88
L’Occident et les djihadistes : chronique d’une hypocrisie
samedi 31 - 22h14
de : ACTA
Vidéo de l’entretien de Christophe Prudhomme, médecin urgentiste CGT
samedi 31 - 14h53
de : joclaude
4 commentaires
Drame pendant la récolte des pommes dans les Alpes de haute-Provence
samedi 31 - 14h25
de : joclaude
L’obscurantisme hors de l’école et des quartiers
samedi 31 - 07h30
de : Christian Delarue
2 commentaires
NICE : 19 mosquées pour combien d’islamistes en cette ville ?
vendredi 30 - 10h25
de : joclaude
2 commentaires
« Tête nue sauf »(religion) : Retrait de voile et kippa en salle d’audience des tribunaux de France !
vendredi 30 - 08h50
de : Christian Delarue
1 commentaire
1948 : La famille humaine et la dignité humaine.
vendredi 30 - 08h23
de : Christian Delarue
André Comte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
jeudi 29 - 20h57
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un confinement allégé comme ligne Maginot d’une 2e vague violente
jeudi 29 - 14h38
7 commentaires
rois d’égout - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 28 - 18h38
de : Hdm
PANORAMA SUR MADAGASCAR Pays d’avenir ou d’infortune
mercredi 28 - 18h21
de : allain graux
BOLIVIE Les élections du 18 octobre 2020
mercredi 28 - 18h17
Evo Morales, "l’homme intègre" , défenseur du peuple, retrouve son honneur
mercredi 28 - 13h03
de : nazairien
3 commentaires
C’est tellement vrai que ça finira peut-être par être entendu.
mercredi 28 - 09h32
de : jean1
2 commentaires
NI RACISME, NI INTEGRISME, NI ISLAMISME : Pour une meilleure critique
mercredi 28 - 08h36
de : Christian Delarue
6 commentaires
silence des ouvriers meurent
mardi 27 - 16h32
de : jean1
CHILI:Le peuple démolit la Constitution de Pinochet
mardi 27 - 10h37
de : joclaude
André Compte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
lundi 26 - 20h49
de : Christian Delarue
1 commentaire
La réforme de l’assurance chômage reportée mais pas annulée
lundi 26 - 17h41
LA MARTINIQUE : Un des déserts médicaux Français a reçu l’aide de médecins Cubains !
lundi 26 - 16h21
de : joclaude
4 commentaires
La fortune de Bernard Arnault a augmenté de 8 milliards de dollars en une semaine
lundi 26 - 15h17
de : joclaude
Référendum constitutionnel au Chili : écrasante victoire du « OUI »
lundi 26 - 11h46
de : jean1
Stop stigmatisation des gauches
lundi 26 - 10h23
de : Christian Delarue
5 commentaires
Coexistence : Promotion des valeurs abrahamiques
dimanche 25 - 23h23
4 commentaires
L’épidémie sans fin : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison
dimanche 25 - 19h19
de : jean1
1 commentaire
BOLIVIE : Le Mouvement vers le Socialisme obtient la majorité aux 2 Chambres !
dimanche 25 - 10h22
de : joclaude
Critique des PRIERES DE RUE SEXOSEPARATISTES
samedi 24 - 23h54
1 commentaire
CCIF : deux faces
samedi 24 - 23h36
de : Christian Delarue
Pourquoi sommes-nous silencieux ?
samedi 24 - 21h26
de : Fath Allah Meziane
2 commentaires
Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
2 commentaires
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
5 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite