Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

UN POSTCAPITALISME ECOSOCIALISTE
de : Christian DELARUE
mardi 14 novembre 2006 - 08h04 - Signaler aux modérateurs

Un postcapitalisme écosocialiste.

Nous vivons dans des sociétés à forte dominante capitaliste. Une association comme ATTAC propose des "ruptures franches" dans son Manifeste pour construire un "autre monde" radicalement différent. Mais quel est ce postcapitalisme ? L’écosocialisme est-il une société de transition vers le communisme ?

Quelle transition entre le mode de production capitaliste et le mode de production écosocialiste ?

Parler de transition d’un monde à un autre suppose d’admettre qu’il n’ y a pas de passage soudain et rapide du capitalisme au socialisme. Ce qui ne signifie pas non plus absence d’une rupture qualitative . Et l’idée de rupture franche avec l’ordre ancien ne signifie pas absence de plusieurs ruptures partielles rapprochées opérant chacune dans leur domaine un relatif "effet cliquet" . On peut concevoir, me semble-t-il, une période transitoire avant - plus large que la période de crise elle-même - et après cette rupture décisive. La transition vers l’écosocialisme débutte après cette rupture.

Les sociétés en transition ne sont plus régies par le mode de production capitaliste et ne sont pas encore régie par le mode de production socialiste. Aucun mode de production, aucune loi de fonctionnement ne les détermine.

Les tâches économiques sont l’abolition du capital et la dégénérescence de la valeur. Il n’existe pas d’économie de transition mais seulement l’économie de sociétés en transition.

Le primat du politique est déterminant dans le processus anticapitaliste révolutionnaire. Ce qui ne sifnifie pas pesanteur des contraintes économiques, notamment celles qui agissent au plan mondial.

I. - LA DOUBLE DEFINITION DE L’ECOSOCIALISME

L’ écosocialisme ne procède pas d’un impératif moral mais des conditions historiques du développement capitaliste . Sa nécessité provient d’une incapacité du mode de production et de consommation dominant à satisfaire les besoins de tous et toutes sur la planète, d’une incapacité à assurer un développement harmonieux de la société. Trotsky en a donné les raisons : Le capitalisme ne connait que la loi du développement inégal et combiné, il ne peut donc que déboucher sur de fortes inégalités sociales et sur l’approfondissment de la crise climatique et environnementale.

L’écosocialisme procède du capitalisme mais il se développe aussi sur ses propres principes .

1. - L’ECOSOCIALISME PROCEDE DU CAPITALISME.

A ) L’émancipation contre la "double séparation" de la société capitaliste. partie reprise de : http://bellaciao.org/fr/article.php...

L’écosocialisme se construit contre la séparation de la société civile et de l’Etat et la séparation entre les travailleurs et les moyens de production.

1 - La séparation de la société civile et de l’Etat est en même temps la séparation entre l’individu concrètement socialisé et le citoyen abstrait. La « vraie démocratie » suppose de surmonter cette séparation.

Mais la séparation de la société civile et de l’Etat est toute relative car elle s’enracine dans l’antagonisme des classes : d’une part l’Etat n’est pas neutre : posant le droit il intervient dans de multiples rapports sociaux : travailleurs / propriétaires des moyens de production, locataires / propriétaires de logements, etc... d’autre part la société civile n’est pas homogène mais clivée par les rapports sociaux (antagonisme entre le travail et le capital) redoublé par les rapports de genre. La séparation de la société civile et de l’Etat s’enracine donc dans la seconde : la séparation entre les travailleurs et les moyens de production .

2 - La séparation entre les travailleurs et les moyens de production est synonyme d’appropriation privée des moyens de production, privée c’est-à-dire exclusive . Dans l’appropriation privée par le capital les producteurs y sont exclus . Les travailleurs n’exercent en effet aucun pouvoir sur la finalité de la production, sur la répartition des produits, sur l’organisation de la production.

Voilà pourquoi appropriation privée-exclusive et exploitation sont synonymes. L’exploitation capitaliste ne se résume pas à l’extorsion de la plus-value (relative, absolue...) autrement dit : l’intensification du travail, les baisses de salaires, l’allongement de la durée effective de travail, etc...

B) L’écosocialisme procède d’une part des ilots de liberté que le capitalisme laisse aux dominés à savoir la démocratie à la base et d’autre part de la crise de son propre développement et des questions qui surgissent alors d’un "alterdéveloppement".

1- La democratie à la base est une combinison du soviet d’entreprise et de la citoyenneté économique globale . En un sens plus dynamique, la transition vers l’écosocialisme procède de l’intervention massive et généralisée des salariés les plus exploités du capital - les ouvriers, employés, chômeurs et techniciens - dans le processus de décision politique global. Cela suppose des changements radicaux dans de nombreux domaines notamment en matière de médias - un prolétariat bien informé - et de pouvoir de police - un prolétariat non réprimé !

Il ne s’agit pas d’une simple "démocratie avancée" procédant d’une meilleure participation des couches populaires à une ou des consultations électorales. Une nette rupture qualitative en la matière inaugure une autre démocratie radicalement différente de ce que nous connaissons car c’est organiquement que les exclus ordinaires de la démocratie bourgeoise représentative interviennent et décident. La décision stratégique constitue l’élément essentiel visant à sortir du schéma de la démocratie participative et autres formules de gouvernance libérale . Essentiellement le changement intervient dans l’entreprise, dans les services publics mais aussi au niveau plus large dans les grands choix de production planifiés.

2 - L’alterdéveloppement se construit en réponse à trois processus capitalstes contemporains : la financiarisation, l’appropriation privée et la marchandisation du monde mais surtout face à la loi du développement inégal et combiné. La transition à l’écosocialisme suppose un débat large sur le nécessaire développement des forces productives car cette question ne saurait être pensée en terme productiviste. Il s’agit d’assurer via l’étatisation des moyens de production la production de valeur d’usage au détriment de la valeur d’échange. Il s’agit de réduire nettement la place du marché . La production pour l’échange et le profit assure une accumulation néfaste des marchandises, une accumulation de forces déstructives de l’environnement. La nationalisation introduit des mécanismes politiques de régulation qui ne font que réduire les contradictions du capitalisme. Les nationalisations - même profondément démocratisées - ne sont que des mesures transitoires. Pour sortir de la logique marchande et capitaliste il faut aller vers l’écosocialisme.

L’écosocialisme procède du capitalisme - du capitalisme d’Etat profondément démocratisé - mais il se développe aussi sur ses propres principes .

II. - L’ECOSOCIALISME SE DEVELOPPE AUSSI SUR SES PROPRES PRINCIPES.

Cela concerne d’une part la maîtrise du procés de production et d’autre part la répartition collective du produit social.

A) La maîtrise du procés de production

Le changement de rapports sociaux de production permet sur la base des forces productives acquises, de développer des forces productives nouvelles, qui n’auraient pu aparaitre dans les anciens rapports. Cependant le mode de production socialiste développe les forces productives selon des modalités socialistes et non des forces productives socialistes car " toute force productive est une force acquise, le produit d’une activité antérieure" (Marx).

L’écosocialisme se construit sur des principes de développement qui ne reconduisent pas la séparation ville-campagne et la construction des ghettos par les riches.

Les nouveaux rapports de production ne peuvent reconduire des rapports d’exploitation anciens. Cette libération laborale provient d’une démarchandisation de la force de travail couplée à une réduction importante du temps de travail.

B) La répartition collective du produit social.

Ce n’est plus la division du travail mais le plan qui préside à l’affectation du produit social.

A poursuivre...

Christian DELARUE



Imprimer cet article





GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
5 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On m'a dit que j'ai trois idoles : le Christ, Marx et Freud. Ce ne sont que des formules. En fait, ma seule idole est la réalité. Si j'ai choisi d'être cinéaste, en même temps qu'un écrivain, c'est que plutôt que d'exprimer cette réalité par les symboles que sont les mots, j'ai préféré le moyen d'expression qu'est le cinéma, exprimer la réalité par la réalité. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite