Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Camille Barré soutient Bellaciao.org
de : Cyrille Poy
samedi 10 février 2007 - 19h31 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 17.8 ko

Camille Barré milite à la LGBT

Discrimination "Je suis né garçon mais je suis fille"

de Cyrille Poy

Il y a cinq ans, Camille Barré a changé de sexe. Une opération qui lui a permis de mettre son corps en harmonie avec son âme.

Un jour de septembre 1998, Camille est née une seconde fois. Elle aura mis près de quarante ans pour se réconcilier avec son corps. Quarante ans pendant lesquels la vie lui a assigné une condition, un genre, qu’elle ne ressentait pas comme sien. Enfant, elle avait le sentiment de ne pas être à sa place : " Je suis née garçon mais je me vivais en tant que fille, et, monstruosité suprême, j’étais et reste attirée par les femmes. "

Issue d’un milieu ouvrier, elle grandit à Paris, puis dans une cité de Boissy-Saint-Léger, en banlieue parisienne. Jusqu’à l’adolescence, la question de l’apparence physique n’est pas vraiment un problème. " Avant la puberté, les corps sont dans une espèce de no man’s land, d’indétermination.

Ce n’est que lorsque les poils poussent, que les premières érections viennent, que j’ai commencé à me poser des questions sur ma représentation physique. " L’androgynie est son refuge. Iggy Pop et David Bowie, icônes asexuées du moment, lui facilitent la tâche. Le look andro lui permet de se distinguer à peu de frais, sans trop dénoter. " Mon entourage, très hétéro et très loubard, vivait ça comme une excentricité ", précise-t-elle. Pour autant, les insultes ne lui sont pas épargnées, mais elle donne le change : " Je n’ai jamais considéré que le fait d’être une femme devait m’assigner un rôle de victime. "

Peu d’informations circulent sur la réassignation sexuelle (terme désignant l’opération chirurgicale permettant de changer de sexe - NDLR). Et c’est en regardant les Dossiers de l’écran que Camille entrevoit pour la première fois une solution à son drame existentiel. L’idée mettra pourtant longtemps à se concrétiser.

En attendant, Camille, encore embourbée dans un corps masculin, a vingt ans et tombe amoureuse d’Anne. C’est le grand amour. Tellement grand qu’après l’opération, notre héroïne choisira de porter le deuxième prénom de sa chérie : " Camille ". Son prénom originel, elle ne veut pas le donner. " Ce n’était pas moi ", lâche-t-elle. Le couple restera uni pendant une dizaine d’années. Pas toujours facile. Car sexuellement, même si Camille " chérissait le corps d’Anne ", le sien la " dégoûtait ". " J’ai peu honoré ma femme. Je n’y arrivais pas. Plus vite nous faisions l’amour, mieux c’était. " Anne sait, au fond d’elle-même, que Camille est différente. Son comportement, ses tenues... Mais, issue d’une famille catholique pratiquante rigoureuse, Anne ne fait pas du sexe une partie de leur amour. " Au fond, je crois qu’elle n’a pas cherché à comprendre ", estime Camille. Aussi, lorsque n’y pouvant plus, elle lui annonce son désir de changer de sexe, c’est la rupture, violente. Très violente. " Pour moi, c’était une question de vie ou de mort. Je n’aurais pas pu continuer comme cela, ne rien dire, ou alors c’était le suicide assuré. Or je voulais vivre. " La séparation est terrible. Elle ne s’en remet toujours pas et reste malheureuse " de l’avoir entraînée dans cette histoire ".

Camille commence son parcours, qui la mènera jusqu’à sa nouvelle identité. Elle ne souhaite pas s’appesantir sur le côté clinique. Elle concède que la France, qui rembourse ce type d’interventions, n’est pas médicalement très au point en la matière, comparée à la Belgique ou à l’Angleterre. Elle évoque le manque de formation du monde médical et son manque de tact, parfois. L’attitude vexante du monde judiciaire, lorsque, l’opération effectuée, certains tribunaux demandent encore de subir des examens pour pouvoir inscrire " Madame " ou " Monsieur " sur les papiers d’identité. " Mais des cons, il y en a partout ", affirme cette femme décidée, forte et déterminée, insérée professionnellement, depuis dix-sept ans dans la même entreprise.

Camille milite aujourd’hui à la LGBT. Sa mère n’a toujours pas compris son choix. Tant pis, elle ne la voit plus. Mais elle a renoué avec son père, qui avait déserté le foyer familial quand elle était enfant. Il est très fier d’elle, et l’appelle " sa petite poule ".

http://aroundandunder.online.fr/camille/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Camille Barré soutient Bellaciao.org
11 février 2007 - 00h03

nous avons entendu Camille en direct au Zénith et les 6000 l’ont applaudi.

Je suis militant communiste depuis 1973 et je peux affirmer que le PCF a rompu avec une certaine homophobie qui pouvait trainer dans bien des coins du parti et cela démontre bien l’évolution de la pensée communiste dans ce domaine.

J’ai connu des militantes communistes qui se battaient contre le droit à la contraception je dis bien à la contraception je ne vous parle pas de droit à l’IVG, j’ai connu des réunions où pédé devait accompagner le nom de Giscard car pour certains cela donnait plus de "virilité" à notre combat et j’ai croisé des militants homos qui en bavaient un max dans leur solitude politique.

Le PCF est à l’écoute désormais et je crois que des camarades( j’aime ce mot pour ce qu’il porte d’affectueux et de fraternel et d’appel au combat) comme Camille et comme Marie-George font tout pour cela.

Encore bravo aux 6000 du Zénith et à ces 2 là qui étaient dans le tas.



Camille Barré soutient Bellaciao.org
26 février 2007 - 00h11 - Posté par

C´est pour cela que le combat , je combat pour mes idees et meme si on est au pcf , on peut contredire les camarades et le parti, je suis independant et si je suis d´accord avec le parti c´est bien et si je suis contre les idees de certains ca m´est egal. Je suis adherent et pas marié avec le pc, moi je suis contre la peche et chasse , le parti est pour , egal je defends mes idees : paix , vie sexuelle de chacun c´est son probleme , je defends les homosexuels meme si je suis hetero (et meme egal ce que je suis c´est ma vie), je defends les animaux la nature, contre le nucleaire une ecologie pour tous , des voitures-pour qui polluent le moins (le velo pour aller au travail), oui certains n´etaient pas pres a la contraception (ils fallaient la famille !) la femme son corps lui appartient, je suis contre la peine de mort (stalin hitler hussein etc..au depute ump je reponds je suis contre la peine de mort que ce soit hitler que ce soit ceux qui ont verse ou envoye les soldats avec la bombe atomique) sans AUCUNE exception (meme pour ceux qui violent les enfants) un etre humain et meme une cour de justice ne peut decider de tuer un autre etre (meme si je ne suis pas croyant),une economie au service de l´homme, le plus de democratie de la base et aussi dans le parti , on pourrait aussi dans chaque ville laisser les gens voter ( un professeur dit si on ne peut avoir un socialisme democratique, en attendant on pourrai avoir une democratie participative-avec internet) au lieu d´avoir des conseilleurs municipaux, meme si je vote a l´election presidentielle (a-t-on besoin d´un president et de maires ?) une participation dans les entreprises, et je suis politiquement un communiste avec une direction anarchiste-chaque individu decide pour lui. Je suis contre les idees des cocos et ceux de gauche qui cherchent du travail, on doit partager travail argent et temps, notre but est d´eviter la consommation le travail ne doit pas etre obligatoire mais une volonte (moi j´aimerai travailler a mi temps , mais cela de moi meme, une societe sans argent, ou alors on touche chaque personne 800 euro sans rien faire pour vivre, il y a des intellectuels de attac qui ont fait des livres et il y a une reflection avec toute la production des dernieres annees et tout ce qu´on produit pour rien au lieu de famille sport loisirs etc..enfin ca devient trop long.
Bien a Vous J-F





Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
5 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes sont comme les plantes, qui ne croissent jamais heureusement, si elles ne sont bien cultivées. Montesquieu
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite