Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
de : Journalistes
lundi 12 février 2007 - 15h56 - Signaler aux modérateurs
156 commentaires
JPEG - 23 ko

En 2005 déjà, lors de la campagne sur le référendum constitutionnel et alors que le "Oui" était outrageusement mis en avant par les médias, un Appel lancé par des journalistes de l’audiovisuel public avait réclamé que le "Non" soit traité à égalité.

En quelques jours, plus de 18 mille citoyens s’y étaient joints.

Fort de ce succès de la démocratie, les journalistes à l’initiative avaient par la suite pu être reçus à l’Elysée, au CSA et par les responsables des chaînes publiques.

Ils récidivent aujourd’hui pour obtenir de véritables débats contradictoires entre les candidats sur leurs projets de société, stopper la bipolarisation et la peoplelisation de la campagne présidentielle.

Joignez vous à cette pétition :

 liste des signataires






Jean-François Tealdi Grand reporter
audiovisuel, sur France Inter

Bonne nouvelle pour la démocratie : 75% des français sont intéressés par l’élection présidentielle. Les motivations de leurs votes seront en priorité les réponses apportées au chômage, au pouvoir d’achat, à la pauvreté, au financement de la protection sociale, à l’environnement, à l’école, à la politique fiscale…

Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires

Mauvaise nouvelle pour la presse et les journalistes : 71% estiment que les débats sont de mauvaise qualité ; 84% que les critiques personnelles occupent trop de place ; 57% que les vrais problèmes ne sont pas abordés ; 55% que la campagne n’apprend rien*.

Ce constat nous le partageons et nous en appelons à nos directions.

Certes, des enseignements ont été tirés de la couverture de la campagne de 2002, où les émissions politiques avaient été reléguées en deuxième partie de soirée, et du vote inquiétant pour l’avenir démocratique du pays. Les directions de l’information de nos sociétés accordent à cette élection une plus large place dans les grilles de programmes et à des heures de plus grande écoute.

Pour autant, nous estimons que nos directions n’ont pas tiré tous les enseignements, non seulement en regard de 2002, mais aussi de nos dérives constatées lors du Référendum sur le Traité constitutionnel ou encore plus loin lors de la candidature de Balladur en 1995.

Après les premières semaines de campagne et malgré le rappel à l’ordre du CSA, les temps de parole ne sont toujours pas équilibrés entre les différents candidats, la bipolarisation est encore trop présente. Tous les candidats, quelle que soit leur renommée et leur importance, doivent être traités à égalité.

Journalistes de l’audiovisuel public, nous ne voulons pas que le fossé se creuse encore un peu plus entre nous et les citoyens qui nous financent au travers de la redevance. Les radios et télévisions du service public sont les leurs. Nos émissions et reportages doivent répondre à leurs attentes, à leurs préoccupations, quelles que soient leurs appartenances politiques. Nous devons leur permettre de se prononcer au 1er tour en ayant toute connaissance des programmes des différents candidats.

Nous ne pouvons cautionner la dérive populiste qui consisterait seulement à donner la parole à des panels de citoyens interpellant directement les candidats, les journalistes étant cantonnés dans le rôle de M. Loyal porteurs de micros et ne pouvant exercer leur droit de suite sur les propos tenus par les différents candidats.

Nous ne pouvons nous satisfaire d’émissions d’info-communication où un seul candidat est invité pour parler de ses propositions au prétexte que les « grands candidats » refuseraient touts débats contradictoires.

Nous réclamons, comme la majorité des citoyens, des débats entre les différents candidats, non seulement entre ceux de droite et ceux de gauche, mais aussi internes à la gauche et à la droite. Les projets de société doivent-être confrontés pour que les citoyens se forgent leur opinion.

Ce n’est qu’à ces conditions que nous remplirons nos missions de service public, pilier essentiel de la démocratie.

Paris le 7 février 2007.

*Sondage Le Figaro des 31 janvier et 1er février 2007.

A l’initiative de :
 
TEALDI Jean-François France 3
COTTA Jacques France 2
THOMPSON Lionel Radio France
DAVID Lisa RFO
ROLLAND Catherine RFI
 
PREMIERS SIGNATAIRES :
 
HINTERMANN Mémona France 3
DENECHERE Antoine Radio France
NAUDY Michel France 3
CAMPINI Christine France 2
BOUY Daniel France 3
HAIQIAO Li RFI
AISSOU Mouloud France 3
DAURELLE Frédérique Radio France
MARCHAND Véronique France 3
RAMSAMY Jean-Régis RFO
DUPUIS-REMOND Jean-Christophe France 3
BRUET Dany France Inter
GUILCHER Jean-Hervé France 3
Palacios-Dalens Paule France 2
CHAUFFOUR Thierry France 3
François Guion "Bretagne Nouvelle"
AUBRY Jean-Pierre France 3
VERNON Alain France 2
DELALOT Sébastien France 3
GEROLDI Katia France 2
COLLINET Carole France 3
BOURGADE Frédéric radiofrance
RIHET Gwénael France 3
BERGER Anne France 3 Méditerranée
CIVALLERO Marc France 3
SOHIER Yannick France 3
KARSENTY Viviane France 3
MELIN Bertrand France 3
CROZIER Jean France 3
MONTIEL Laurent France 3
ARNAUDET Marie France 3
MASSEGLIA Ariane France 3
ZARROUK Moncef France 3
CAMP Marielle France 3
COMMODI Danilo France 3
BOUYE Hélène France 3
NAIZET Xavier France 3
BATTINI Guy France 3
GENSSE Muriel France 3
MAZERES Dominique France 3
BEAULIEU Virginie France 3
COHEN Anna-Deborah France 3
BAERST Francis France 3
MORIN Nathalie France 3
MENUT Philippe France 3
MARTINEZ Alfonso France 3
DUBOIS Virginie France 3
BANSARD Daniel France 3
TOUZET Jean France 3
Libert Myriam France 3
Papin Robert France 3
RABELLE Béatrice France 3
BETTIOUI Rachida France 3
JIQQIR Abdallah France 3
TEXIER Flavien France 3
PECH Michel France 3
RAGON Laurence France 3
MALVERDE Fernando France 3
Michel BARRE Grand Reporteur - France 3 Nord Pas de Calais

Relations téléspectateurs :

 TF1 : 08 258 098 10

 France 2 :08 90 710 202 - ou : Médiateur de l’information France 2, 7 Esplanade Henri de France 75907 Paris Cedex 15

 France 3 : 08 90 710 303 - ou :France 3 téléspectateurs 86982 Futuroscope Cedex - ou sur le net : Internet.france3.fr

 France 5 : 08 90 710 505

 Arte : 03 88 14 22 55 -ou- : Arte GEIE, Service téléspectateurs, 4 Quai du Chanoine Winterer, 67080 Strasbourg Cedex



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 16h27

ENFIN DES GENS RESPONSABLES ET QUI RESPECTENT LES FRANCAIS. BRAVO ET BON COURAGE. J’AI EGALEMENT SIGNER L’APPEL.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 16h34 - Posté par

je suis d’accord avec cette péttions des journalistes, les débats que nous voyons tous ces jours ci ne concernent que deux ou trois candidats, ce n’est pas des débats se sont des monologues entre le candidat et lui même aucune contradiction dans l’émission de TF1, cela ressemblait a réponse à tout ente sarko et lui débat non interessant car pas de confrontations avec d’autres candidats afin de comparer les programmes


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 17h27 - Posté par

il faut imposser la démocratie la libéreté et l’égalité aux grands groupes de presse ,il faut que
cela change au sein des chaines de télévision et de radio raz le bol du sSARKOSY-ROYAL
et de leur bouffonds P P DA OCKEN et le meilleur dans le genre CHABAU et toutes leurs
cliques de soit disants experts tous comme par hazard à la solde de l’égerie du MEDEF.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 18h59 - Posté par

Je suis d’accord avec ca, mai ce n’est pas des debats se sont de paroles,aucune contradiction entre les candidats,en plus tous ces jours les journalistes parle que des 3 candidats et encore plus de Francois Bayrou


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 16h04 - Posté par

je suis d’accord pour demander des débats publiques a la télévision entre les candidats dés le premier tour
jean michaud ancien cadre manufrance


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 16h38

Bravo...
Je suis complètement solidaire de cette action...Je transmets cette pétition à mon entourage...
Tenez moi au courant...
Je n’arrête pas d’écrire et de crier mon avis sur ce sujet auprès des télés responsables d’emissions, radios et notamment France Inter Service public...

EC



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 16h52

quel soulagement, enfin des gens sensés. Bien sur que je signe cette pétition et plutôt deux fois qu’une et a deux mains pourtant je suis déçu de ne voir sur la liste des signataires aucun grand nom des présentateurs, eux aussi sont bien des journalistes.

Varenne L.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
14 février 2007 - 18h11 - Posté par

Vous ne voudriez pas qu’ils scient la branche sur laquelle ils sont confortablement assis ?

Le vrai mot, vous l’avez dit est "présentateur", çà se saurait s’ils faisaient un vrai boulot de journaliste !

Tous les vrais pros, malheureusement, ils sont obligés de nous demander de signer une pétition, ce que j’ai fait tout de suite, mais il faut avouer que c’est désespérant.

Mais, il faut continuer, gràce à Internet, ils sont un peu moins protégés qu’auparavant.

amicalement

Françoise Chagnot


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 16h56

Amis de Bellaciao,

Il faut signer MASSIVEMENT cette pétition ! Pour moi, c’est fait.

JMH



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 16h56

Cet appel me semble impotant pour la démocratie dans notre pays, je vais le faire connaitre.
Je regrette seulement que parmi les journalistes présentant les émissions et les journaux sur les chaine audiovisuelles ,il n’y a pas de signataire de cet appel. Ce qui en dit long pour moi sur le pluralisme de l’information.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 17h30 - Posté par

merci pour cette initiative car il y en a assez d’être pris pour des imbéciles et d’être manipulé par les médias

il faut montrer de quoi on est capable, nous les gens de la base, les partisans du NON à la constitution car c’est l’avenir de nos enfants, de nos petits-enfants dont il est question

alors mobilisons-nous, c’est possible, on l’a déjà montré

bon courage à toutes et à tous

la bataille continue !


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 20h45 - Posté par

il y en aura...quelques uns ! Amicalement
JF Téaldi


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 17h06

En plein accord avec cette pétition.....

Oui a quand de vrai débats sur les propositions de chacuns et non un show a l américaine ou les qq journalistes "vedettes" toujours les memes servent la soupe ....

C est signer

CF vitry 94



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 17h16

BRAVO POUR VOTRE INITIATIVE. JE PENSE QU’IL FAUDRAIT QU’UN MAX DE CITOYENS AIENT CONNAISSANCE DE CETTE PETITION CAR JE CROIS QUE BEAUCOUP SONT EXCEDES DU TRAITEMENT MEDIATIQUE PLUS QUE SCANDALEUX DE CETTE CAMPAGNE ELECTORALE. NOUS DEVRIONS REFUSER DE PAYER LA REDEVANCE. MERCI ENCORE POUR VOTRE COURAGEUSE ACTION.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 20h44 - Posté par

merci pour votre soutien, mais ne pas payer la redevance serait faire la part belle au privé
Amicalement
JF Téaldi


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 18h03

Non seulement j’ai signé des 2 mains, mais j’ai bien espoir que ces plus que justes revendications atterissent fissa chez les indécrotables chefs des missions informatives de l’audiovisuel PUBLIC ! (enfin, on a le droit de rêver)
Comme par exemple le scandaleux "à vous de juger" de la méprisante Arlette Chabot qui octroie presque 2 heures à Monseigneur Le Pen, avec photos souvenir et tout le tsin tsouin et qui relègue en fin de programme vers 11h et quelques les 3 "AUTRES" candidats, Voynet, Besancenot et D.Aignant et qui de plus sont traités avec une condescendance fatiguée. Lèche-cul du pouvoir en place oblige !

La rage n’en finit pas de bouillir !

A.R.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 18h24 - Posté par

Qu’est-ce que tu veux mon copain,on ne peut pas faire des bisous à Copé et prétendre être objective.

Chabot je me demande quand elle a pris sa carte à l’UMP.Et elle est directrice de l’information sur FUMP 2.

Jean Claude des Landes


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 18h24

Merci de cette initiative.Mais je constate que les journalistes de FR3 sont très majoritairement présents.Alors FR , ARTE, hou hou....On vous aime et on vous réclame sur cette pétition..



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 18h34

bravo cela démontre que tout les journaliste ne sont pas pour le bipartisme embiant.Ce que veulent les gens ce sont des débats
sur les problèmes qui les concernent, des solutions pour améliorer leur vie ;et non des phrases ;t’est pas capable,toi non plus.DE cela nous en avons ras le bol



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 18h35

merci pour votre déontologie, il y en avait besoin, je viens de signer l’appel



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 18h55

Merci aux organisateurs de cette innitiative !!!
Je considère qu’on est pas dans une démocratie si les citoyens ne sont pas former et informer au plus juste.. Sur des choix de socièté il faut que les arguments s’affrontent sur un même terrain. Et vive la plurialité et les échanges contradictoire et les échanges culturelle. Je propose aussi que le mensonge des responsable de l’information soit un déli au même titre que le vol d’une orange à l’étalage.
Joseph, ouvrier de bordeaux.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 19h27

C’ est une exellente initiative qui honore la proffession de journaliste Si souvent mise à mal dans cette période ou tout est fait pour que les électeurs ne se prononcent pas en connaissance de cause.
J’ai bien évidemment signé , ainsi que mon épouse.

Gérard Philippon



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 21h37

Sans parler du discours sans contradiction, ces émissions sont traitées comme des émissions de variété , ainsi sur l’A2 on voit en fond d’écran des sunlights qui bougent, une chabot qui parade, qui s’écoute parler et qui émet des opinions personnelles pour minimiser les petits candidats. Depuis 30 ans on voit les mêmes : Chabot, d’Arvor, Duhamel, el kabach.....



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 22h00

C’et signé et validé.
Bravo pour celles et ceux qui ne se couchent pas dans le lit de la pensée unique, mais il y a beaucoup à faire, parce que les gros "bourrins", les éléphants, ceux qui tirent les ficelles et ceux qui les leur tendent, ceux qui font la pluie et le beau temps (et l’information, et le sport, et tout le reste...) ne sont pas dans la liste !
Bon courage à toutes et tous !



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 22h26

allez france 2, un petit effort...

Léo

Lire aussi de stiegler :

la télécratie contre la démocratie

flammarion



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 février 2007 - 23h32

BRAVO POUR VOTRE INITIATIVE J’AI AUSSI SIGNE VOTRE APPEL ? IL FAUDRAIT QUE TOUTES LES CHAÎNES MËME LES PRIVEES SE METTENT AU DIAPOSON ;



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 03h47 - Posté par

OUF ! Ce n’est pas trop tôt. Le traitement de l’information est insupportable et, en fait.méprise
fondamentalement les citoyens à qui veut imposer le choix qui ne changeraient rien. La nouvelle forme de "l’interdit" de penser hors de cercles de la "bienpensance" est une violence faite quotidiennement au citoyens.
Même le traitement des invités est scandaleusement différent:les deux candidats choisis par les grands ? médias peuvent s’exprimer à loisir, mais Marie-George BUFFET, récemment invitée sur un plateau de télévision, a fait l’objet d’un véritable harcellement qui visait plus à la déstabiliser qu’à la laisser présenter ses arguments.Ou bien, tour à tour les journalistes lui posaient des questions qui cherchaient SYSTEMATIQUEMENT à l’éloigner du sujet .Ils voulaient même la forcer à se " prononce" sur telle ou tel candidat(e) : cynisme outrancier : elle était sommée de s’auto- éliminer et de s’inscrire, elle même dans le bipartisme qu’ entendent imposer ces médias dominants.
En bref, le combat pour une information respectueuse des citoyens- qui payent ,soit dit en passant, redevance télévisuelle- est une urgence citoyenne.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 08h43

OK, je viens de signer votre petition, il est temps qu’on entende en haut lieu ce qui vient de ceux qui ont eu la maladresse de confier leur avenir aux decideurs actuels. Dans le meme esprit, et poussant un peu plus loin le raisonnement, je sais depuis fort longtemps qu’il suffit de masquer une petite partie de la verite pour la faire toute autre.
Me referant a l’histoire du "purin d’orties" d’un brave pepinieriste de l’Ain qui se voit interdire l’utilisation d’un produit connu et apprecie de temps immemoriaux, je constate que plus on morcelle, plus on isole l’information et plus on retire la possibilite de reflexion et de choix individuel a chacun. Par consequent, si cela continue et il semble que ce soit la voie la plus commune de nos dirigeants, de moins en moins de gens auront les sources "vraies" pour se batir en toute liberte un avis coherent. La politique n’echappe pas a ce comportement. Comment peut on avoir un avis suffisant pour choisir une orientation de vie en communaute si les vrais elements de choix sont masques ? A toutes celles et ceux qui disposent encore de ce moyen de choix, en particulier a travers leur profession journalistique, je dis qu’il est temps de reagir fermement, et en conscience de ce que cela implique d’investissement individuel.
IL EST PLUS QUE TEMPS DE PRENDRE EN CHARGE UNE RESPONSABILITE QUE LES DIRIGEANTS NE NOUS ACCORDENT PLUS DANS LES FAITS. En verite, je doute un peu que ce soit suffisant. Je suis loin de precher pour la revolution, je dis qu’il est temps de provoquer une evolution des manieres de penser en termes de choix, de responsabilite de l’orientation de nos vies et de nos societes. Reste-t-il assez de professionnels responsables pour provoquer ce virage ? En fait, il s’agit d’honnetete individuelle face a des "consommateurs d’information" qui n’ont plus la liberte de choix, de reflexion et de decision face a une profusion et un morcellement qui provoquent ce que je nomme personnellement un esclavage psychologique. Ce n’est pas pour demain, nous le vivons chaque jour un peu plus. Et plus on avance, plus ce sera patent et visible. Malheureusement, l’humain s’habitue a ces modifications legeres, mais aux consequences perverses et dont l’echelle de consequence est plus large que ce qu’on pourrait constater a breve echeance. La repetition, le cycle regulier des evenements ont des consequences dramatiques sur les habitudes de pensee et bien entendu, sur les comportements de masse en matiere de choix.
Merci de votre investissement personnel, que vos voix unies se fassent entendre plus fort et plus souvent. Je suis avec vous, vigilant et actif dans mon petit coin de France, et en lien constant avec ceux et celles qui militent sur toute la planete.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 09h02

que dire de plus ??? Des années que l’information et les débats sont baillonnés, ficelés, dirigés directement par des cellules occultes des pouvoirs en place... aujourd’hui, la désinformation et l’orientation sont telles qu’un touriste arrivant en france doit se dire qu’il visite un bien curieux pays qui n’a que deux candidats à une élection présidentielle en regardant les médias...

nous sommes assommés par la présence des deux candidats de droite... pour sarko c’est royal et réciproquement... alors basta, d’autant que la plupart des sujets concernent uniquement la forme et plus jamais le fond... Que faire quand paris match, point de vue ou gala deviennent des tribunes politiques lues par des millions de français ??? : jeter tout ça et se consacrer à la vraie politique de fond, qui écoute (et entend) les plus démunis pour proposer une alternative sérieuse (et non pas une alternance... ou on change les bonhommes, mais surtout pas la politique...). Pour toutes ces raisons, j’ai choisi marie george BUFFET. c’est mon avis... et je le partage...

Didier PAULIN



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 12h47 - Posté par

Pour toutes ces raisons, j’ai choisi marie george BUFFET. c’est mon avis... et je le partage...

Pour les mêmes raisons, j’ai moi aussi choisi MGB, c’est aussi mon avis et j’espère que nous serons le plus nombreux possibles à le partager...d’où la nécessité de déverrouiller ces médias partisans et restrictifs

m-c saubusse


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 18h19 - Posté par

"DEVEROUILLER" est un mot qui me plait en effet : les télespectateurs sont prisonniers de ce système faussement ouvert ( la parole aux "gens" ! triés sur le volet, je présume, puis sommés d’écouter après avoir posé leur petite question ! ), délibérément inégal et antidémocratique puisque nous assommant depuis déjà combien de temps le duo-duel Sarko-Sego, puis ajoutant ( un zeste de "variété" quand même !) le 3ème larron qui n’en revient pas encore de ce succès inattendu, F. Bayrou .... C’est bon pour le spectacle, ça fait grimper l’audimat et tout le monde applaudit à tant d’audace "journalistique" !!!! Bref, rien que du bonheur, et que les autres attendent leur tour pour entrer en scène ; après tout, ils n’ont qu’à monter dans les SONDAGES .

RAS LE BOL de tout cela et honte aux "journalistes" qui se vautrent dans ce carnaval, honte aussi aux candidats qui orchestrent ou se complaisent là-dedans !!! PANEM ET CIRCENCES : voilà ce que le pouvoir à ROME donnait au peuple pour avoir la "paix" : eh bien, ça continue ,mais moi je voudrais dans mes rêves les plus fous (allez, soyons fous puisque l’heure est à grand guignol..) je voudrais voir certains de ces histrions, dans l’arène, avec la pétoche de leur vie ! Au moins ça aurait de l’allure, un tel sacrifice au nom des intérêts du PEUPLE !

En attendant, le peuple paye la facture et n’a sans doute pas envie de continuer à payer toutes les notes : donc, il faut libérer notre parole, et merci pour les vrais journalistes qui ont réagi sainement, dans l’intérêt de tous.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 10h07

Je signe avec jubilation, car je suis effondré par les questions très souvent hors sujet, ou de peu d’intérêt (genre "people"), posées par beaucoup de journalistes à l’ego vindicatif.

Les durées de parole différents alloués aux candidats à la Présidence de la République, est contraire à l’article 1 de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen.
"Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune". La pondération de ces durées présuppose une certaine prédiction de l’avenir. De nombreuse personnes peu informés (ce n’est vraiment pas leur faute), ignorent que l’avenir est imprévisible, sauf si on obéit aveuglément à ces prophéties.

Je ne partage pas du tout les idées de certains, mais comme dit l’autre etc....

Les toutes premières questions à poser à ces candidats serait de demander leurs projets pour exercer les "seules" fonctions ou prérogatives du chef de l’Etat.

Ensuite, seulement, la politique qu’ils souhaiteraient exercer ( si le chef de gouvernement qu’il nomme, partage ses opinions, ce dont personne ne peut être certain)

Si vous écoutez bien, la seule canditate ayant un discours précis, avec des mesures immédiatement applicables et financiables moyennant un petite loi de rien du tout remettant dans le circuit les sommes captées indument par les grands congglomérats qui font le malheur à la fois de leurs salariés d’un côté, et de l’autre côté des personnes qui ont confié leurs économies à des fonds de pension pour "faire de l’argent" de peur de toucher une retraite misérable. Devinez qui gagne énormément d’argent dans ce traffic.

Hors sujet : je ne résiste pas à vous dire le mot de mon épouse :

"Puisque tout les Etats sont endettés, ils ne peuvent devoir de l’argent qu à dieu !" Et je rajoute : "Ou ma montre est arrêtée ...

Messensib



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 14h34

Oui bien sûr, je signe : il y en a assez de cette confusion entre politique et variété, dans une peopolisation généralisée. Mais : que fait-on de cette pétition ? Etre d’accord entre soi n’est pas suffisant : que beaucoup de gens aient encore une conscience, chouette, mais qu’ils ne parviennent pas à combattre collectivement la pourritude...
Les mea culpa de la presse viennent toujours trop tard ces temps-ci : oups ! rétrospectivement, on s’aperçoit qu’on s’est trompé, faites excuses... Alors que de nombreuses voix s’élèvent depuis le début, mais comme en "off", comme si canaux web et canaux TV, pour le dire vite, étaient étanches. Il faut se donner l’objectif avec cette pétition d’obtenir vraiment quelque chose, un changement de fond, maintenant, dans la campagne, pour une véritable information et non un show "politique" : pour cela, les journalistes doivent imaginer des moyens de pression, non ?



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
17 février 2007 - 17h06 - Posté par

Bonjour,
Nous envisageons de demander dès les 10 mille signatures des rendez vous avec les directions des chaînes, le csa et les candidats ;
aMICALEMENT
jf téaldi


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 15h06

OUF !! Enfin des journalistes tels qu’on les attend ! Ca devient tellement écoeurant, voire obscène, tous ces "spectacles" bien ficelés , si "huilés" qu’on ne sait plus à quelle petite aspérité on pourrait encore s’accrocher avant de tomber dans cet immonde "bouillon d’a-culture" et de décervelage d’une mort de la conscience critique, déjà sordidement annoncée par des patrons de chaînes télévisuelles cyniques et arrogants ; cyniques parce que tellement sûrs de leur pouvoir, arrogants parce que tellement assurés de la déchéance intellectuelle de ceux et celles qu’ils méprisent ainsi..

Mais c’est oublier bien vite, j’espère, je crois, la capacité de sursaut et de révolte dont nous sommes tous capables ---en témoigne la surprise du NON majoritaire. à cette mascarade de "constitution européenne" !! Et comme les "bien- pensants" télévisuels associés à leurs batteries insupportables de sondages et liés à la " pensée " dominante en furent marris !!

J’en ris encore et espère que votre appel recueillera le maximum de signatures. Il est toujours étonnant de voir comme certains ont la mémoire courte et je vous remercie par là de la leur rafraîchir, au nom de ceux ou celles qu’ils veulent BERNER, ou pire MUSELER.

Colette LE MAT , Professeur à PARIS



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 15h26

VOILA UN ACTE DE SALUBRITÉ PUBLIQUE !

Pour moi, c’est bon (JJP).

NOSE DE CHAMPAGNE



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 15h30

Merci pour cette initiative qui honore votre profession. ça met du baume au coeur de savoir que l’on est pas seul face à ce raz de marée médiatique.
cordialement



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 15h31

Merci de cet appel..
Il devient tout a fait insupportable de voir une élection si majeure se faire via une médiapepoelisation et tout aussi insupportable de voir que l’on se voit proposer le petit jeu des "vrais gens" qui tous avec leur problème, ,ne viennent questionner les politiques que sur leur problème propre..

à ce petit jeu là, on est perdant sur toute la ligne, qu’elle que soient nos opinions..

Je RECLAME le retour de journalistes réels, compétents et contradicteurs lors de débat particuliers et aussi de débats en face à face de ces messieurs-dames qui prétendent à nos suffrages !!!

est-ce faire preuve d’illusions ou de naïveté de croire que c’est possible ???

Cordialement à tous,



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 15h36

Merci.La bipolarisation du débat ennui, n’apporte rien. Les Français savent réfléchir pour peu qu’on leur donne matière à le faire. En nous enfermant entre le blanc et le noir saurons nous encore admettre que d’autres couleurs existent.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 15h50

Bonjour à tous,

Je rejoins la longue liste des commentaires pour approuver cette démarche.

Cependant je tiens à donner mon témoignage personnel sur mes choix de sources d’informations depuis la campagne "pro OUI" constatée lors de la consultation à propos du TCE :

1_Suppression de la télévision

2_Connection ADSL (sans chaînes télé)

3_Consultation brève et matinale de la station de radio de mon choix

Je ne prétendrais pas avoir découvert une formule magique, mais je constate que je suis toujours informé de ce qui se fait ou se dit sur le petit écran (difficile d’échapper aux commentaires devant la machine à café), que je vois "sortir" les sujets sur la toile très souvent en avance de phase, qu’il sont repris ensuite sur la radio, et enfin sur le petit écran.

Avant de faire ce choix j’ai comparé les infos que je voyais sur les 3 supports pendant environ deux ans, et je dois préciser que je ne regardais les informations que sur Arte (pour l’international) et FR3 (pour le régional), quand à la radio le matin c’est la station qui a déplacé Mr Mermet.
Pour la toile, rezo, bellaciao, oulala, sont les trois principaux sites auxquels sont venus s’ajouter des blogs, et c’est de là que j’ai aussi recommencé à lire des articles issus de la presse écrite.

J’espère que vous ne considèrerez pas ce commentaire trop hors-sujet, car ce que j’aimerais faire passer comme message c’est que pour savoir quoi mettre dans l’urne, ce n’est pas à la télévision qu’il faut demander la réponse.

PéKa



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 19h04 - Posté par

moi aussi j’ai signé la pétition et je salue les journalistes qui en sont les initiateurs ,ils font honneur à leur profession . Pour ma part que les stars de l’info soient aux abonnés absentsn’est pas la question essentielle

Pendant plus de 30 ans j’ai fait partie d’un maillon de la chaine et milité pour la défense de la presse écrite . Mon implication au syndicat du livre a d’abord été pour la défense des intérets des travailleurs « c’était le temps où ça baignait dans l’huile » puis est venu le temps de la modernisation et le combat pour le maintien des conventions collectives et la défenses de la loi Bichet « 2 avril 1947 » loi qui garantissait l’égalité de traitement entre journaux, l’impartialité ; la mise en commun des moyens et la péréquation des couts et des tarifs au niveau de la distribution de l’emsemble de la presse nationale . L’idée force de cette loi était au lendemain de la guerre, « la reconnaissance et la nécessité d’une presse pluraliste inhérente aux exigences de la démocratie. » les débats furent houleux, les députés communistes proposèrent la création d’un service public de la distribution , proposition rejetée

on sait ce qu’il en est advenu : la loi Bichet ayant été dénoncée par les « papivores » et les coopératives de distribution « NMPP » les titres dit « « à faible tirage jugés non rentables figurent de moins en moins sur les présentoirs » la presse d’opinion est baillonnée
les patrons de presse dignent du nom demeurent peu nombreux, aujourdh’hui ils sont avant tout marchands de béton ,d’avions de canons et autres sarbacanes nucléaires

la presse d’opinion se bat pour continuer à vivre, une des premières raisons , un budget publicitaire réduit à la peau de chagrin. La santé des gros titres ? ça va pour l’instant ! et puis si ça va mal ils auront toujours la presse gratuite entièrement financée par la publicité par définition par le citoyen consommateur ! quant au contenu des journaux, c’est du copié collé des communiqués des agences de presse dont ils sont également propriétaires

je m’excuse de parler de la presse écrite alors que l’objet de la discussione se porte sur la télévision et le pluralisme Si je vous dis que les marchands de canons ....etc , sont aussi propriétaires de bien des chaines de télé , ne croyez surtout pas que c’est de l’humour !!!
que vive l’huma André Hervé


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
14 février 2007 - 22h28 - Posté par

14 février 2007 - 10h00 - Posté par 90.**.143.** en réponse à 13 février 2007 - 15h50 -
Posté par 156.**.40.***

Ouf il fallait que ce soit dit ainsi, alors jeudi merci ce mercredi.
la conclusion est la bonne : ce n’est pas à la TV ou aux radios de nous dire pour qui voter, on a déjà assez de choix comme ça pour tirer au sort le candidat de goooche à choisir, c’est un peu comme quand on va au super Marquette et qu’on hésite à choisir quelle marque de
savon.net (omis le http://www devant )avec laquelle se laver ou quel dentifrice sélectionner, trop d’abondance en ligne de mire ! en linéaire ça nuit ! pourtant on nous le dit bien qu’on a le choix et Que choisir ? alors on a un doute : soit on ne se lave plus soit on se lime les dents soit on ferme le courant EDF bientôt privatisé tout comme l’EN, la Santé, etc, ainsi on est "privé" des Lumières éteintes ?

Mermet, oui c’est pas mal surtout qu’on peut l’écouter en différé quand on a signé la pétition de soutien "Allez voir là-bas si j’y suis" à temps. Mais parfois le temps manque et le temps qui pase avec avril en mire c’est des sous si !

Et je pense qu’au final pour le référendum au suffrage universel d’élection du président, sauveur suprême de la constitution 1958 ! je vais m’abstenir en votant nul ou blanc ou ne pas même me déplacer à moins qu’il n’y ait décantation d’ici avril ? Faut pas rêver, les vendanges c’est en septembre-octobre rouge midi ? Et c’est tout, cétacé.. Je sais Que choisir :
" L’orque, encore appelée épaulard est en fait un être hyper sensible, proche des siens toute sa vie durant. Dotée d’un langage riche et fédérateur, elle perd peu à peu sa réputation d’animal sanguinaire pour laisser entrevoir la pluralité de ses talents."

Et si les politiques en prenaient de la graine ? en fait le média que je préfère est radio.orque.net ou radio.orgue.net (http://www devant), pourquoi ?

"Les orques sont des animaux très bruyants et la communication tient une place importante dans leur société. Le langage se fait sur deux niveaux, tout un pan est universel et compréhensible à toute orque à la surface du globe, parallèlement chaque pod utilise des chants et sons intelligibles par ses seuls membres. Avec l’homme, l’orque est le seul animal à posséder cette particularité : l’utilisation de dialectes."
Sifflements, cliquetis, salves de cris… la palette de langage de l’orque est très évoluée et complexe. Les scientifiques s’accordent à les départager en 4 grands groupes.
1. Clics
Selon leur durée et leurs fréquences ils ont différents effets. Ils servent essentiellement à l’écholocation.
2. Clics à haute fréquence
Ce bruit puissant est utilisé lors de la chasse pour "neutraliser" les poissons.
3. Sifflements
Pouvant être modulé à loisir de par leurs fréquences, les sifflements sont une forme de communication entre les individus.
4. Cris ou grincements
Avec une portée de 10 km, ces sons ont un rôle important dans la communication de groupe.
" fin de citation,

faut bien rigoler pour ne pas pleurer, en giboulées d’avril le ciel nous tombera sur la tête faute de programme en stock ?


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
17 février 2007 - 16h26 - Posté par

La gauche défaite vient se défouler sur ce site ?


Bravo aux journalistes qui veulent nous informer réellement
13 février 2007 - 19h56

Je viens de signer cette pétition parce qu’il me parait incontournable pour notre démocratie que la presse puisse faire librement son travail d’information du public pour que nous puissions être correctement informé.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance aux journalistes qui sont à l’origine de cette pétition, puisqu’elle permettra, je l’espère, d’avoir une campagne avec de véritables débats !

Bernard AMIEL



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 20h43 - Posté par

Comme aurait dit Coluche, "c’est pas parce qu’on a rien a dire qu’il faut fermer sa gueule !..."

Francis


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 février 2007 - 22h52 - Posté par

Effectivement, il faut cesser de prendre les gens pour des imbéciles... ce qu’ils prouvent généralement qu’ils ne sont pas dès qu’une initiative collective clairvoyante les amène aussi à se manifester....contre le bourrage de crâne ambiant et la connerie de médias peu scrupuleux de l’intérêt général. Certes on peut éteindre son poste et s’informer d’une façon personnelle plus "intellectuelle " et critique, encore faut-il le vouloir et en avoir l’habitude. Or l’info est majoritairement captée à travers la télé et c’est justement là que le bât blesse sérieusement !! L’initiative de ces journalistes est donc pour moi un acte de salubrité publique , à l’heure justement où leurs médiatiques "confrères" prennent "les gens pour des cons"....


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
14 février 2007 - 10h00

TV radios médias officiels —) opium du Peuple, boycott ! je ne regarde ni n’écoute plus les officiels médias, je suis sourde et aveugle et pourtant je paye la taxe "service public" audiovisuel. Restent des samizdat qui eux informent.
En attendant le programme de gauche qui enfin ait quelque chose à nous dire sur les faits indignes en tous domaines qui se déroulent dans ce pays nommé France !
5ème république 1958—) Le coup d’état permanent, phase terminale ? fin de vie ?
NON à la transformation de la politique = VIE DE LA CITE vie de la cité en spots publicitaire
et NON à l’élection du président au suffrage universel qui personnalise à outrance le débat pour le "meilleur candidat-e" cela depuis 1958 ? CE N’EST DONC PAS D’HIER ?
,DEMOCRATIE ! est-ce trop demander à ceux qui nous gouvernent ou le souhaiteraient ?

RE VIVE LA REPUBLIQUE ET LA SOCIALE ENFIN ! Archéo ? logique NON ?

Une républicaine attendant en vain le programme, demandez le programme, rupture de stock !
Que reste-t-il ? se résigner à voter blanc, abstention révolutionnaire ? Grave !

une postière télécomunicante des feux PTT, privatisés réforme 1ère Quilès PS. en attendant la renationalisation de tous les services publics ou semi-publics qui ont été vendus, donnés aux plus offrants et l’arrêt des externalisations, licenciements, etc..en attendant je ne sais quoi pour qu’un peu change la VIE ?

Rêveries et utopies....



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
14 février 2007 - 13h16

Merci à vous qui êtes à l’initiative de cette pétition. Je vous avoues que depuis longtemps je ne regarde plus la télé, je ne supporte plus ce bourrage de crâne et cetyte façon que ces messsieurs dames qui font l’info nous prennent pour des imbéciles. Marre de payer une taxe pour se faire cracher dessus
encore une fois merci et espérons que cela va changer . Il faut rappeler à tous ces lèche-culs de présentateurs qui sont couchés sous les politiques que " les seuls hommes vivants ,sont les hommes qui se tiennent debout " Machotte
Merci à JF Téaldi de se tenir toujours debout Angèle



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
14 février 2007 - 17h47

Cette pétition participe à restituer au peuple ce qui lui appartient .
La démocratie est le bien commun des gens .
Se dresser pour que les debats contradictoires reprennent leurs places dans les elections est un acte tres citoyen et lorsqu il emane des journalistes il se teinte d’ethique Bravo et Merci pour cette initiative Une citoyenne



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
14 février 2007 - 19h56 - Posté par

J’ai signé cette pétition à la fois pour soutenir cette initiative et m’associer à la protestation nécessaire pour le droit à l’information, à la liberté d’expression. Des journalistes courageux affirment la déontologie d’une profession quand d’autres la bafouent ou la travestissent.
La campagne électorale n’en est hélas que l’illustration majeure et le prélude à ce qui nous attend si ensemble nous n’y mettons pas bon ordre, le dispositif et les pions étant déjà mis en place. AD(59)


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
14 février 2007 - 20h38 - Posté par

Je suis solidaire de cette pétition. Nous vivons une drôle de situation : après les débats participatifs qui ont tendance à faire croire que les participants sont des décideurs, voilàdes émissions durant lesquelles les spectateurs deviennent des journalistes. Bref, nous ne sommes que des spectateurs et non des acteurs actifs mais néanmoins des citoyens vigilants, possédant encore un droit de critique et une arme qui a pour nom la pétition.
Daniel DERIOT 711OO CHALON S/S.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 02h56 - Posté par

« L’amour de la démocratie est celui de l’égalité » (Montesquieu). Egalité est le deuxième terme de la devise de la République Française. J’estime que tout citoyen digne de ce nom se doit donc de la défendre, et que toute personne (et à plus forte raison, un candidat à la plus haute charge de l’Etat !) qui ne la respecte pas, porte atteinte aux fondements même de notre démocratie.

Que les chaînes de télévision et la grande majorité des publications d’information soient corrompues et diffusent des messages mensongers n’est pas chose nouvelle, mais il est inadmissible que les règles égalitaires soient transgressées de façon aussi éhontée !!!

Merci à Jean-François TEALDI, Jacques COTTA, Lionel THOMPSON, Lisa DAVID et Catherine ROLLAND de leur initiative citoyenne, en interpellant par cette pétition leurs collègues et la population sur les scandaleuses dérives populistes et l’absence de respect de la démocratie de la part des directions des chaînes télévisées et de certains hommes et femmes politiques.

Ci-dessous un petit cadeau pour tous les journalistes signataires de cette pétition, pour les remercier de leur engagement et rendre hommage à leur courage et à leur intégrité. Quand chanson ne rime pas avec télévision, (dés)information et intoxication...

« ... Je suis l’âme en peine qui secoue ses chaînes au studio des Buttes-Chaumont.
L’onde est mon royaume, je suis le fantôme de la télévision.
Je fais des châtouilles à ceux qui magouillent dans le sondage bidon.
Je fais des gratouilles à ceux qui glandouillent dans le débat-mironton.
Je fous les chocottes à ceux qui fayottent dans la désinformation.
Je fous la panique à ceux qui forniquent la liberté d’expression.
Y’en a qui m’envient de passer ma vie à côtoyer les Zitrons,
les grands publicistes qui insistent pour vous lessiver l’oignon,
les gens qui surnagent grâce au matraquage des ritournelles à la con,
les brosses à reluire des princes-sans-rire qui vous forment une opinion... »

(Extrait de « Le fantôme » de Jean Ferrat – 1975)

Puissent ces lignes vous encourager à poursuivre votre combat qui est aussi le nôtre !...

Eric PUYVANDRAN – Pessac (Gironde)


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 août 2007 - 22h26 - Posté par

je ne sais pas à quelle sauce nous serons mangés mais nous le serons quand même. mon cher éric , votre indignation est pure mais qui vous va vous écouter .... les hommes et femmes politiques.... que neni, je suis contente qu’il y est cette pétition et j’y adhère évidement ! c’est si excitant un débat contradictoire, mais .... attention dangers ... pour les eux évidement... une abeille ... lynda daâs (ridel). evreux eure


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
14 février 2007 - 23h17

Merci à vous journalistes d’enfin mettre fin à ce SCANDALE qui ne fait que trop durer.

L’émission d’Arlette Chabot le 30 novembre qui offrait un plateau pendant TROIS heures à Nicolas Sarkozy sans contradiction AVANT le décompte des temps de parole par le CSA était monstreux de copinage. J’ai pour ma part protesté auprès du médiateur de France Télévision et auprès du Président du CSA demandant le même temps de parole, seul, pour tous les candidats ayant eu plus de 5% à l’élection précédente, ce qui est une barre fixée dans toutes les démocraties européennes qui se respectent.

Il en est de même pour EUROPE1 qui de manière scandaleuse soutient N. Sarkozy et étouffe tout message favorable à Bayrou ou Royal - je sais de quoi je parle, mes messages en faveur de Bayrou n’ont jamais été publiés sur le blog des élections présidentielles d’Europe1.

D’autre part, lorsque Jean-Pierre El-Kabbash interview ses invités, l’émission dure de 8h20 à 8h30. Lorsqu’il a interviewé N. Sarkozy, l’interview a duré jusqu’à 8h55. Y a-t-il une raison plausible à cette différence de traitement ????

Que dirais-je des journaux télévisés de France3, France2 et TF1 !!!

J’ai assisté lundi 12 février au meeting que Bayrou a tenu à Strasbourg devant une salle bondée de plus de 3.500 personnes dont la majorité étaient des jeunes. Un discours d’homme d’Etat, de visionnaire qui s’est terminé vers 22h.

Le lendemain, j’ai regardé les journaux télévisés sur les 3 chaînes : AUCUNE ne l’a mentionné. Vous trouvez cela NORMAL ?????

Je trouve votre initiative excellente. Et souhaite un débat : Sarkozy-Royal, Bayrou-Sarkozy, Bayrou-Royal tout d’abord, puis Le Pen en face à face avec chacun des trois candidats mentionnés.

De plus, comme dans toute démocratie digne de ce nom, je demande que tous les candidats qui ont obtenu plus de 5% à l’élection précédente soient traités de la même manière concernant les temps d’antenne et surtout les mentions de leur projets dans les bulletins d’information.

Bon courage !



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 00h13

IL était temps que des journalistes (en particulier de l’audiovisuel) se fassent entendre pour que l’on puisse enfin avoir de vrais débats contradictoires entre les candidats et avec le public. Je signe à 2 mains



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 00h49

CELA FAIT CHAUD AU COEUR POUR LA DEMOCRATIE.

CET APPEL QUE VOUS LANCEZ ,POUR RAPPELER AU CSA ET AUX MAGNATS DE LA PRESSE,
QU’ILS DOIVENT RESPECTER ET FAIRE RESPECTER L’EQUITE ET LE DROIT D’EXPRESSION DES
CITOYENS,EST TOUT A VOTRE HONNEUR.
VOUS AVEZ RAISON,EN 2002,IL N’Y A EU NI DEBAT NI CONFRONTATION DES IDEES ET
PROPOSITIONS AU GRAND JOUR.TOUT A TRES BIEN ETE ORCHESTRE POUR ESCAMOTER
LE VRAI DEBAT CITOYEN QUI SE DOIT DANS UN PAYS DEMOCRATIQUE.
ON A CONDITIONNE LE CITOYEN AVEC FORCE DE MATRAQUAGE ET SONDAGES POUR MIEUX
NOYER LE POISSON.............ET ON N’A PU QU’EN CONSTATER ET SUBIR LES DEGATS.
VOTRE DEMARCHE N’EST SUREMENT PAS FACILE SACHANT QUE VOS DIRIGEANTS,POUR LA
PLUPART,SONT AUX ORDRES DU POUVOIR EN PLACE.
VOUS DEFENDEZ,DANS VOTRE DEMARCHE,LA PLACE ET LE ROLE QU’UN GRAND SERVICE PUBLIC,
FINANCE PAR LES CITOYENS,DOIT JOUER DANS LE PAYS.
ENCORE MERCI POUR VOTRE ACTION.....QUI AIDERA ,JE L’ESPERE ,A FAIRE REMONTER A LA
SURFACE TOUS LES PROBLEMES VITAUX ENFOUIS SAVAMMENT SOUS UNE INFORMATION
JOURNALIERE "CHLOROFORMEE".

PASSICOUSSET PIERRE
MONT-DE-MARSAN.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 17h09

Bonjour

Bravo pour votre initiative. J’y souscrit entièrement.

L’outrance médiatique est telle aujourd’hui que, partout, les citoyens "ordinaires" éprouvent le besoin de ruer dans les brancards comme ils le peuvent et prennent des initiatives. Ci-joint, la mienne. Aidez-moi à la faire vivre. Participez-y.

Rejoignez-moi sur le blog : Sondages, non merci ! Appel à Boycott.
Un sondage a pour vocation théorique de classifier des opinions. Quoi de plus anodin ? Le problème est que lorsqu’on vous demande pour la 54.000ème fois, qui, de Monsieur X ou de Madame Y, a le plus l’étoffe d’être un bon président de la République, on vous suggère l’idée que, l’un… l’a (l’étoffe), et que l’autre… ne l’a pas. Cela s’appelle influencer l’opinion. Conclusion, pour avoir raison, il suffit d’être riche et de s’offrir beaucoup de petits sondages. C’est un abus de pouvoir. C’est un dévoiement de l’espace public. Les sondages ne peuvent pas et ne doivent pas être les outils de régulation de la vie démocratique. Venez le dire sur « Sondages, non merci ! » .

Didier Couineau.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 18h34

"Plus les fenetres sont grandes, plus la vue est degagée"

Ce n’est sans doute pas dans une petite boite noire que nous nous ferons une idée plus large de ce qui motive nos candidats aux élections présidentielles.

Les attentes, les espoirs et les ambitions des français sont grandes et il est primordial que les débats politiques dont on nous abreuve en ce moment soient des plus objectifs possible.

Nous ne pouvons pas nous permettre de nous tromper a nouveau, et comme l’uniformisation de la pensée semble revenir au gout du jour, "un peu comme une mode archaique", il faut vite stopper cette spirale psalmodique.

Boulerversont la pensée unique pour agencer un point de vue effectif.

Le prosaisme des face à faces qui nous sont proposés pour un choix aussi important n’est plus tolérable.

Le vieux clivage gauche-droite ce sont les marionnettes qui s’en occupent.

Nous avons besoin de réponses, de concret, de critique...



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 19h18

Pas besoin d’être communiste ou CGTiste pour signer cette pétition, il suffit d’être démocrate, Républicain et surtout de refuser de voir ce pays devenir l’objet de verrouillages ou manipulations indignes d’une République démocratique. Pas de véritable démocratie sans une information objective, libre, et pluraliste. Ces grands médias et ces pseudo journalistes qui ont malhonnêtement, abusivement roulé pour le OUI à l’europe de la régression, qui mettent en avant les soit disant deux grands que seraient Sarko et Ségo tous deux ardents partisans de cette mauvaise constitution rejetée en 2005, nous manipulent mais cela ne marche pas. Ecoeurant par exemple la façon dont DUHAMEL le matin sur france culture ouiouiste têtu, fayot de Ségolène utilise une radio publique pour faire sa propagande, lourdingue de plus. Michel - Peyrolles (13) ancien conseiller régional PRG



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
17 février 2007 - 16h44 - Posté par

L’information objective de la CGT ?
Et l’Huma ça ne vous suffit pas ?


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 10h17 - Posté par

si c’est pour relancer le débat sur l’objectivité de l’information , malgré les doutes qui m’assaillent quant à vos propos , je répond qu’il m’arrive très souvent de lire une presse qui à longueur de colones caractérise la pensée unique et fait l’éloge de l’ultra libéralisme ; il m’arrive aussi de lire la croix et témoignage chrétien Le jour où je n’aurai plus le choix de ma lecture je perdrais un des moyens de me forger une opinion , d’agir en connaissance de cause
ps j’espère qu’il me restera l’huma André Hervé


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 09h32 - Posté par

en effet pas besoin d’etre communiste ni cgtiste pour signer cette pétition , dit ainsi ça frise la polémique surtout quand on « enchaine « il suffit d’etre »...... » il me semble que c’est un peu réducteur quant à la suite pas de problème c’est ok ON EST SUR LA MEME BRANCHE A H


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 19h34

Que la presse écrite, propriété de grands groupes roule pour ses chouchous Sarkozy et la Ségolène, passe encore. Mais télé et radios publiques sont la propriété de la Nation. Leur rôle est d’informer par de conditionner. Or en matière de dérives, on est servis. Que dire de ces seigneurs, véritables propriétaires d’émissions qui font leur loi sur leur plateau. Exemple, dans son émission hebdo, Arlette CHABOT de sa majestueuse hauteur a bousculé, interrompu de façon innacceptable Nicolas DUPONT AIGNAN candidat à la présidence qui a le grand tort de ne faire aucun cadeau à Sarkozy et surtout qui a fait campagne pour le NON à l’innacceptable constitution ultra libérale et supra nationale en 2005. Est elle de ces journalistes qui n’ont pas digéré de ne pas avoir réussi à bourrer le crâne des citoyens libres.
Catherine Costanso



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 20h03

Bravo pour cette initiative. C’est une démarche citoyenne, de professionnels responsables. La démocratie, c’est ça ! Ceux qui refusent la confrontation des idées, des propositions des candidats qui se présentent devant le peuple n’ont aucun respect pour lui. Et c’est le peuple qui est souverain et il est en droit d’exiger de la transparence, d’avoir toutes les clés en main pour juger de ce qui est le mieux pour lui.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
15 février 2007 - 21h16 - Posté par

Le groupe public France Télévisions a décidé jeudi de priver d’antenne "jusqu’à la fin de la campagne électorale" présidentielle le journaliste politique Alain Duhamel pour avoir soutenu publiquement le candidat centriste François Bayrou (UDF). Le service public se doit d’être "irréprochable", donc neutre, estime le groupe. La suspension a été annoncée quelques heures avant une émission où le journaliste vedette devait interroger le dirigeant de l’UDF. Au nom des "principes d’indépendance et de neutralité", Alain Duhamel "ne participera pas à l’émission ’A vous de juger’ avec François Bayrou programmée ce jeudi 15 février", a annoncé la chaîne France 2 dans un communiqué, qui précise que "par ailleurs, il n’interviendra plus sur les antennes de France Télévisions jusqu’à la fin de la campagne électorale". M. Duhamel "a pris position en faveur de la candidature de François Bayrou lors d’une réunion organisée à l’Institut d’études politiques de Paris en novembre dernier, dont des extraits sont diffusés sur internet", justifie France 2. Lors de la campagne de 2002, Alain Duhamel avait déjà été privé d’antenne en raison du "risque d’ambiguïté" que représentait un livre d’entretiens co-écrit avec le Premier ministre d’alors, le socialiste Lionel Jospin. Neutralité oblige, deux présentatrices de journaux télévisés de France Télévisions liés à des hommes politiques doivent se mettre en congé à la fin de ce mois le temps de la campagne présidentielle : Béatrice Schoenberg (France 2), épouse du ministre de la Cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, et Marie Drucker (France 3), liée au ministre de l’Outre-mer, François Baroin. (VAD) ./.

source toilée de la punition infligée
http://www.levif.be/Belga/BelgaNieu...

Bof, il doit en manquer des pacsés ou mariés politique-médias ? ou mêm pas liés par des liens sacrés ?

Une non belge qui ne regarde ni n’écoute la TV mais paie la taxe prélevée direct sur les impôts locaux
à quand l’imposition sur internet ? cela ne saurait tarder ?


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
16 février 2007 - 14h36 - Posté par

Sarkozy est un homme parfait, qui sait tout sur tout et fait toujours tout bien ; C’est vrai qu’il y a quelque chose qu’il a superbement bien réussi : verrouiller les médias français
Entre les médias traditionnels et les nouveaux médias, le concours de malhonnêteté est lancé.
Il compte nombre d’amis intimes dans le club des propriétaires : Martin Bouygues (TF1, LCI), Bernard Arnault (la Tribune, Radio-Classique), Arnaud Lagardère (Europe 1, Paris Match, le Journal du dimanche, plusieurs quotidiens régionaux)… Quand on dit "ami intime ", ce ne sont pas que des mots. En 2004, Sarkozy dénoue les problèmes d’héritage d’Arnaud Lagardère, et ce dernier désigne publiquement son bienfaiteur comme "un frère". Il l’a prouvé en licenciant Alain Genestar : le directeur de la rédaction de "Paris Match" avait publié en une la photo de Cécilia Sarkozy avec son amant, sans prévenir son patron.
Le Monde s’interroge sur l’indépendance de l’information en raison de cette mise à disposition d’images « made in UMP ».
Selon Arnaud Boutet, président de la société des journalistes de France 2, « la frontière entre propagande, publicité et journalisme peut être assez fine » tandis que Paul Nahon, directeur de l’information de France 3 reconnaît qu’« il est évident, que nous allons devoir régler ce problème avant que la campagne ne soit trop avancée ».
Il applique ce qu’il théorisait, en 1995 et sous pseudonyme, dans un feuilleton estival publié par le quotidien les Echos : "Privilégiez les journalistes les plus jeunes et les moins titrés, vous les formerez à votre main et vous bénéficierez d’un réseau qui vous sera acquis
Quelques remarques et relevés extraites de nos quotidients :
Mais, au fait, à votre avis, pourquoi les grands médias ne relèvent jamais les bourdes de Sarkozy ?
Royal sur le Québec ont fait la UNE chez Poivre d’Arvor. Par contre l’affaire de monsieur Sarkozy et les RG a été expédiée en 20 secondes par le même Poivre et ce après 30 minutes de JT.

L’arrivée d’Harry Roselmack à TF1, « j’étais au courant le premier ». « Nicolas Sarkozy, tout sourire, écrit Achilli, laisse entendre qu’il serait presque derrière cette nomination. » « Vous êtes intervenu auprès de Martin Bouygues parce que c’est votre copain ? », interroge un journaliste. « Martin Bouygues n’est pas un copain, c’est mon meilleur ami », rétorque Sarkozy.

« J’aime bien faire des interviews avec David Pujadas. Il n’est pas complaisant, mais il n’est pas agressif. Poivre, il n’y a évidemment rien à dire. Mais Chazal... », lâche-t-il devant quatre journalistes le 17 mai dans le salon personnel de son Airbus en route vers le Mali.

Le 19 mai, pendant le vol de retour vers la France, raconte Achilli, « Karim Rissouli, le reporter d’Europe 1, l’interroge avec insistance : “Vous comptez vous rendre dans les Territoires occupés ?” Le patron de l’UMP, irrité, se montre cassant : “Rappelez-moi votre prénom, déjà ?” »

Devant un horticulteur, il insiste : « C’est un beau métier, il faut en savoir des choses, c’est pas comme journaliste. » C’est dit en riant, mais dit quand même.

L’indépendance, c’est d’avoir de bonnes relations, apaisées, sans être forcément du même bord.” Sa nervosité surprend. Renseignements pris, il s’est comporté de manière identique avec les autres rédactions. Veut-il casser son image “d’ami des médias”, qui hérisse les électeurs ? La question s’est posée chez les journalistes. »

Le directeur de la rédaction de la Tribune – un journal qui appartient au milliardaire Bernard Arnault, proche de Sarkozy – a ainsi fait sauter un sondage qui avait le tort de placer la candidate socialiste en tête pour "résoudre les problèmes économiques et sociaux de la France".

le fameu "guet-apens" invoqué est récusé par les enquêteurs et 7 des 12 personnes arrêtées sont disculpées. France 3 traitera l’épilogue en grand, Jean-Pierre Pernaut, sur TF1, l’expédiera en huit secondes chrono, PPDA attendra… sept jours, l’occasion d’une autre descente, pour l’évoquer.

Nicolas Demorand, qui pilote depuis peu la tranche matinale : "Ah, ben, vous êtes aussi bon journaliste qu’on me l’a dit, alors ! – C’est-à-dire ? – Vous êtes le contraire de cette journaliste russe, courageuse, qui voyait tout Anna Politkovskaïa venait d’être assassinée]. Donc vous ne voyez rien…"

Recevant la rédaction du Parisien, le premier flic de France interpelle ainsi l’auteur d’articles sur ses déboires conjugaux : "Moi aussi, je sais des choses sur votre vie privée…" Il insiste : "Moi aussi, je pourrais en dire, des trucs…" Et il y a l’autre version, glaciale celle-là, expérimentée par notre confrère de l’Obs, Hervé Algalarrondo, sur qui Sarkozy a par deux fois pointé publiquement un index vengeur : "Je ne l’oublierai pas ! Je ne l’oublierai pas !" Quoi donc ? Le numéro titré "Sarko secret", qui lui avait déplu.

Il vient au "Grand Journal". Canal+ le voit débarquer "blême et fou de rage", selon un témoin, harponner Rodolphe Belmer, directeur général, et lui asséner un "coup de boule psychologique". Tout, à Canal+, l’énerve : "les Guignols", "7 Jours au Groland", "la Matinale", Ardisson…

"TF1 ne sera pas sarkozyste comme elle a été balladurienne en 1995, confie l’un de ses membres, cela nous a trop poursuivis." Autrement dit, ne faisons pas trop de zèle, c’est ainsi qu’on servira le mieux les intérêts du groupe, mais aussi ceux de Sarkozy.

Les vacances au Pyla sont des occasions de fréquenter en privé Jean-Claude Dassier (LCI), dont le fils est d’ailleurs le conseiller internet de l’UMP. Ou encore le voisin d’Arcachon, Nicolas Beytout, directeur du Figaro. Jean-Marie Colombani (le Monde) est aussi un ami, si l’on en croit son ancien adjoint Edwy Plenel, qui relate ainsi un rendez-vous à trois :
" Et comme la vie est bien faite, l’Agence France Presse est dirigée par Pierre Louette, ancien conseiller de Balladur, dont Sarkozy était lui-même ministre. Louette jure n’avoir pas eu un seul contact avec le ministre – ou ses proches – depuis son arrivée à l’Agence il y a trois ans, mais sa présence suffit à rassurer la Place-Beauvau. Toutes ces "relations" n’obligent mécaniquement pas les rédactions à faire du pro-Sarko, mais disons qu’elles ne leur facilitent pas leur travail, surtout quand Sarkozy lance à un journaliste : "Tiens, j’ai dîné avec ton patron, hier."

L’émission est organisée par les amis, les copains, les proches, les salariés de l’UMP La société A Prime (emission clef en mains économisant le déplacement de tous intervenants objectifs dans nos médias).

le 26 février cette émission qui consiste à un débat entre un candidat à la présidentielle et un panel de Français. Nous nous étonnons que le sujet des questions des participants ait été communiqués aux organisateurs à la mi-journée.

Début janvier, lors de ses voeux à la presse, le président de l’UDF avait transmis un message aux "grandes puissances médiatiques", sans citer nommément TF1 mais multipliant les allusions à la chaîne privée. "Vous n’êtes pas les patrons de la France", avait-il lancé./EP/LBR

Les adeptes Sarkozy ont fait fermer le forum libre http://www.cybermilitant.org parce qu’il critiquait trop ouvertement les pratiques anti-démocratiques de celui-ci.

Tous ces faits sont indéniables et vérifiables alors pourquoi voulez-vous que les journalistes soient objectifs ?? Eux aussi ont des enfants, des salaires et eux aussi obéissent à... leurs PATRONS qui sont... les amis de Sarko et la boucle est bouclée.

PARIS, 15 février (Reuters) - Alain Duhamel ne participera plus aux émissions de France Télévisions jusqu’à la fin de la campagne présidentielle en raison de sa prise de position en faveur de François Bayrou, annonce le groupe audiovisuel.

Tous ces faits sont indéniables et vérifiables alors pourquoi voulez-vous que les journalistes soient objectifs ?? Eux aussi ont des enfants, des salaires et eux aussi obéissent à... leurs PATRONS qui sont... les amis de Sarko et la boucle est bouclée.

la règle journalistique des 3 L : LECHER,LACHER,LYNCHER


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 16h01 - Posté par

BRAVO POUR VOTRE COURAGE !!!!!

Et c’est une ancienne pro-Sarkozy qui vous le dit. J’ai peur de la Berlusconimania en France. Cette misogyinie ambiante., l’air est irrespirable. Même les femmes s’y mettent. Une femme peut faire de l’ombre au candidat des médias, quel outrage !!!


vive la démocratie, marre de la médiocration à la télé et ailleurs
17 février 2007 - 05h47

bravo pour cet appel à la démocratie télévisée.
on en a asssez du show sarko, ségo, bayrou, lepen.
jeudi soir Marie George Buffet demanandait à Arlette Chabot un débat contradictoire a Antenne 2. celle -ci répondait que si elle pouvait elle le ferait !!! mais que ne peut-elle pas faire si elle est sincère avec elle-même ?

radio paris ment, radio paris se vend au plus offrant

donnez la parole,
liberez la parole des gens !

Bernard Ethuin, maire d’une commune la plus pauvre du valenciennois



vive la démocratie, marre de la médiocration à la télé et ailleurs
17 février 2007 - 14h58 - Posté par

Y en a ras le bol , et faites le savoir.
De cette campagne présidentielle ,injuste , si peu démocratique .Grâce aux journalistes elle est bipolaire sur toutes les radios et télés .
Le C S A s’en offusque et dénonce’’ un bipolarisme excessif ‘’ mais ne fait rien ou ne peut (veut) rien faire pour que cette situation cesse (on change même le président en ce moment). Il n’est pas besoin de sondages ou de comptages pour se rendre compte du matraquage.
Les sondages sont effectués sur un échantillon de 1000 personnes environ , représentant la population ,soit environ 30 millions d’électeurs .Cet échantillon est donc le 1000/30 000 000 èmes des électeurs, soit 1/30 000 ème ! Mathématiquement parlant est-ce fiable ?
Les radios publiques ( France Inter , France Info , France musique ,etc) qui vivent de notre argent, pourraient avoir l’honnêteté d’être au service de tous .Toutes les émissions y sont intéressantes approfondies , mais quand arrivent les info et tout ce qui touche à la campagne électorale c’est l’écoeurement, c’est le rabâchage,le vedettariat de 2 candidats que les journalistes ont en partie portés sur le devant de la scène .
Les médias sont mis à l’index, mais même dans les radios publiques les journalistes ne se sentent pas concernés Ce n’est pas leur faute, eux ils font très bien .Dans leurs émissions le pluralisme est de règle, la parole est donnée à tous les candidats, le compte –rendu des meetings et des déplacements de tous les candidats est quotidien …. ; Si bien qu’un de ces matins un journaliste a demandé au candidat présent ce qu’était le bipartisme ; ça ressemblait au « bourgeois gentilhomme « qui ignorait qu’il parlait en prose !! Ce serait rigolo si le sujet n’était pas si sérieux .
‘’Désamour de la politique’’, ou comme disent certains en parlant des français c’est ’’ un électorat volatil’’ La faute à qui ? Depuis des mois on nous bassine avec Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy , c’est pire que la publicité !! Les radios publiques avec NOTRE ARGENT nous privent d’informations concernant tous les candidats autres que les 2 dont les informations et les bouches sont remplies.
Est-ce cela la déontologie des journalistes ? Leur façon d’être démocrates ? de traiter avec pluralisme et égalité ,à la fois, les candidats et les électeurs qui sont ainsi méprisés ? C’est prendre les électeurs pour des imbéciles en orientant la campagne comme cela est fait dans les médias depuis des mois. A croire que seuls les journalistes sont capables de juger ce qui est bon (pour nous pauvre citoyen) .A moins que les radios et télés ne disposent que d’un micro et d’un seul journaliste à envoyer en déplacement ! Ce qui explique que lorsque on est avec Nicolas ou Ségolène on ne peut être ni avec B..,ni B..,ni B .. ni V.. ni L..…qui font aussi sûrement une visite , une réunion ou un meeting .Et le comble c’est quand la météo ou la mort d’une célébrité occupe tout le temps imparti aux bulletins d’informations .Ce n’est pas la faute aux journalistes s’il n’y a plus de temps pour parler des AUTRES CANDIDATS .C’est un problème de choix qui éclaire tout.
C’est quand même un très mauvais calcul ,car les 2 candidats préférés qui se réclament de la démocratie et du pluralisme,devraient se voir offrir toutes les occasions de comparer leurs idées avec celles des autres candidats pour montrer qu’ils sont démocrates et pour l’égalité , ce qui ne serait que profitable pour les électeurs et les candidats.
Comment vont faire les journalistes et les médias, pour donner à ceux qui n’ont eu que quelques miettes de commentaires le même temps qui a été consenti aux deux préférés depuis des mois ? Il faut rattraper le temps perdu par presque tous les candidats . Question de justice .
Tous les candidats ont des idées et on n’en sait rien , nous ne sommes pas informés, mais tout est fait pour nous influencer. Le ras le bol , l’écoeurement ça existe chez les citoyens électeurs .
Il y a des leçons qui ne servent jamais. La campagne pour la constitution européenne durant laquelle la majorité pour le oui était annoncée avec l’appui des sondages et grâce au parti pris des médias , n’a pas fait réfléchir sur l’influence minime des médias ,remplacée par Internet . Les internautes vont chercher ailleurs ce que les médias n’offrent plus ou plutôt ce qu’elles ne se donnent plus la peine d’offrir.
Tout citoyen a le droit d’entendre tous les candidats.
Comment vont voter tous ces gens oubliés de vos radios et télés ? Ne pas voter, voter blanc ?

Et le 23 avril au matin nous aurons des commentaires sur les pourcentages de bulletins nuls ou blancs sans que la question de la responsabilité soit posée .Peut-on encore faire confiance aux médias pour nous informer ?


vive la démocratie, marre de la médiocration à la télé et ailleurs
1er mars 2007 - 09h49 - Posté par

Moi même journaliste, je me décide à prendre le clavier pour abonder dans le sens de cette colère.
Ce qui est grave et qui engage la responsabilité des journalistes "officiels" et "starisés", c’est qu’au delà de leur égo bichonné, ils ne mesurent pas (est-ce possible ?), la dangerosité pour la démocratie de l’organisation d’un débat bicéphale.

Il est de notre responsabilité d’être les garants de ce minimum de choix auxquels tous nos concitoyens ont droit.

En procédant de la sorte, et en s’inscrivant -consciemment ou non- dans la structuration d’une pensée stéréotypée (unique), ils participent du désamour de la politique, et labourent pour ceux là mêmes qui demain, n’hésiteront pas à leur couper les plumes et les micros, si ce n’est pas les mains, afin que la partition de la démocratie vraie reste bien rangée sur l’étagère des souvenirs.

Notre métier est de donner à comptrendre, à se forger une opinion, à éclairer le débat, les faits, les analyses, et, in fine, les choix de tous.
Cela commence, à mon sens, par veiller à ne pas mépriser une grande partie de nos concitoyens. Car, c’est bien de mépris qu’il s’agit, quand on décide des mois à l’avance de la façon dont on va traiter tel ou tel événement -en l’occurence l’expression majeure de la démocratie en France- durant toute une période donnée.

Les choix pour notre société de demain ne doivent pas être traitées comme un show ou une émission de téléréalité à la Delarue, et autres Pascal Sevran. Notre bon vieux peuple de France mérite mieux.

Cette nuit, j’ai fait un rêve : en ce début mars radios, télévisions se donnaient la main pour nous proposer (et non imposer) à entendre et voir ce que disent les petits candidats. Et j’ai même rêvé que ce n’était pas juste une transposition de la belle victoire du Petit Poucet Montceau les Mines (CFA) contre l’expérimenté Lens (Nationale 1) en quart de finale de la coupe de France de football.
Une victoire, dit en passant qui réconcilie avec ce sport et dans lequel on trouve encore de vrais moments de bonheur.
Aidons à ce qu’il en soit ainsi en politique aussi. Cela nous appartient.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
17 février 2007 - 16h42

Merci France 3.
Anjou



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
17 février 2007 - 17h02 - Posté par

bonjour un peu d’air frais dans cette campagne présidentielle ras le bol je veux comp nre comment mon peiti fils va pouvir vivre aprés moi


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
17 février 2007 - 18h50 - Posté par

RAS-LE-C.. !!!!! DE PARTOUT, DANS TOUS LES DOMAINES, LES MEDIAS A LA BOTTE DE SEGOZY NOUS PRENNENT POUR DES BILLES , ET SARKOLENE NOUS FAIT SON NUMERO DE DUO SANS HONTE !! LES 2 REPRESENTANTS DU OUI A 45% DE 2005 TOTALISENT 90% du TEMPS DES MEDIAS ! ILS SONT PARTOUT !!! TOUJOURS, MATIN, MIDI, ET SOIR !! CANAL+ (PLUS QUOI ?( TF1, LA 2,FR3, TOUS COUCHES DEVANT LE PETIT BUSH !!! NOUS VIVONS SOUS LE REGNE DE LA TELESARKOCRATIE : BEURK !!!!


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
17 février 2007 - 18h50

Scandaleux, mais que fait-on de notre argent ?
Voilà des journalistes comme Arlette Chabot, payée avec notre argent, qui se fout comme de sa derniére chemise , du téléspectateur , et qui fait campagne , pour Sarkosy , devant la france entière , et pour vous dire , à quel point ils ont pris la télé en otage , ils sont surs de leurs bons droits , en plus .
Quand tout cela cessera-t-il ?
Monsieur De Carolis , vous étiez un journaliste considéré !! en tant que président de notre chaine publique vous ne pouvez pas laisser faire cela !
Vous vous devez de réagir , de la fierté , de l’orgueuil , allez !! vous étes un homme quand méme et vous ne pouvez laisser faire cela sans réagir , vous vous regardez dans la glace le matin , alors quand méme , il n’y a pas votre petit doigt qui vous souffle à l’oreille que vous étes entrain de vendre votre ame au diable , en ce moment !!
Allez , vous n’allez pas faire croire au français , que vous n’étes pas un homme droit et intégre ?
Ressaisissez-vous et remettez de l’ordre dans la maison France2 . Mais "bon dieu" , c’est une "TELEVISION PUBLIQUE" , oui ou non ??



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
17 février 2007 - 19h53

C’est bien cette pétition ! Car elle permet de s’exprimer sur ce que devrait être une vraie démocratie dans notre pays, en ce qui concerne les informations (au sens large) relatives à l’élection présidentielle...
L’information est le plus souvent inintéressante parce que centrée sur les détails hors-sujet (la mobylette de Sarkozy-junior) et personnalisée à outrance... avec les deux candidats officiels dont les petites phrases ou prises de position opportunistes ne constitueront jamais un programme dont les citoyens-auditeurs/télespectateurs/contribuables pourraient discuter...
Madame Chabot a dit qu’elle ne pouvait pas organiser de débat contadictoire entre les candidats... mais qui l’en empêche ?... On attend des explications, des raisons valables !...
Bien sûr il ne peut y avoir qu’une absence de volonté de sa part, ou d’indépendance par rapport au pouvoir, et/ou une censure réelle de la part de celui-ci...
Dans ce cas, notre démocratie actuelle est purement formelle et il est grand temps que les citoyens se réapproprient le service public d’information pour permettre aux journalistes honnêtes qui ont à coeur d’exercer leur métier de pouvoir le faire dans de bonnes conditions.
Exigeons plusieurs grands débats télévisés sur les chaînes nationales, à une heure de grande écoute, après le 20h. d’A2 par exemple, ou participeront les candidates et candidats à l’élection présidentielle.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
18 février 2007 - 14h11

Si les journalistes lancent une pétition très honorable que personnellement je soutiens, je souhaiterai aussi que ceux là aident LES VICTIMES et notamment des dysfonctionnements de la justice française.

Très peu d’entre vous acceptent de nous suivre, alors que nous avons nombre de dossiers qui dénoncent et surtout ATTESTENT de toute la corruption installée en France...

Certains s’engagent et notamment via Internet puisque la presse semble "muselée" ... c’est ainsi que certains se retrouvent incarcérés comme C. COTTEN par exemple actuellement : celui qu’on va traiter de fou ... comme d’autres de "son équipe" dont je fais personnellement partie.

Ca suffit : y’en a marre que les victimes soient traitées de paranos, de malades mentaux : nous avons besoin nous aussi de la presse : les présidentielles c’est bien mais le MALHEUR HUMAIN est nettement plus important ...

On laisse la France partir en "couille" parce que certains de nos représentants n’en ont pas :

Arrêtons de ne parler que de ceux qui font la UNE sans arrêt : qu’est-ce qu’on s’en fou que Johnny parte vivre a Monaco, que Madonna ait adopté tous les enfants qu’elle veut ou que Ségolène ROYAL ait une soeur ou un frère !!!

Parlons des vrais problèmes : Chaque citoyen est concerné : et la presse l’est-elle vraiment ???

Merci et bon courage à tous. Liliane PICHENOT/PORTEHAUT



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
18 février 2007 - 19h07

Ouf ! Il reste des journalistes qui veulent faire leur métier et non pas se cantonner à être l’animateur de service pour des pseudo débats ! Donnez-nous de vrais éléments de réfléxions, de choix par de vrais débats contradictoires entre candidats en limitant les thèmes abordés pour éviter de les survoler, thème qui pourrait être au préalable présenté par un état des lieux...objectif réalisé par la rédaction ! "Faites court" répondez en trente secondes...combien de fois Arlette Chabot a-t-elle donné ainsi la parole à ses invités auxquels elle manifestait visiblement peu de considération ( soirée "petits candidats" Dupont-Aignan, Voynet, Buffet, Besancenot ).



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
21 février 2007 - 10h53 - Posté par

Au regard des enjeux, le véritable choix n’est pas, selon moi, entre petits ou grands candidats, ni entre gauche et droite (tout au moins ceux qui les représentent).Il s’agit bien d’un choix de société . A l’expérience, la richesse d’une nation se mesure a la hauteur de sa masse salariale dans son (PIB) . Le SMIC reste l’indicateur serieux pour controler la satisfaction des besoins contemporains du monde du travail. Combien faut-il pour vivre aujourd’hui ? Selon une étude sérieuse sur ces 25 dernières années si l’ECHELLE MOBILE DES SALAIRES (supprimée en 1982 par le gouvernement MOROY ) était toujours appliquée le SMIC serait a 2250 Euros brut ! Est-ce outrancier ? Ensuite vient la question de la protection sociale pour garantir a tous des soins de hautes qualités. Notre SECU, de ce point de vu, est incontestablement la conquete sociale la plus anticapitaliste encore de nos jours, malgres les attaques qu’elle a subit par les gouvernements successifs ! Ses fondements, basés sur la répartition entre générations, et ses recettes tirées des richesses créées par le travail, lui donnent un concept unique au monde. Sur notre bulletin de salaire apparaient l’essentielles de ces recettes avec la colonne : salaire brut (nos cotises salariales) et la colonne (faussement désignée charges patronales )est, en realité, du salaire socialisé, fesant partie intégrante de la masse salariale au meme titre que le sont les congés payés ou la contributon au CE (ordonnances de 1946). On mesure l’importance du salaire (les deux colonnes additionnées)pour satisfaire les besoins contemporains, mais aussi pour financer notre SECU et nos services publics. On observera que dans les pays que l’on nous présente comme compétitifs, parceque 6 ou7 fois "moins chers" que la France, il y a 6 ou7 fois moins d’écoles, d’hotitaux, de routes, de transports publics, et la protection sociales (SECU) est innexistante ! Et c’est cela que l’on veux nous présenter comme moderne ! Voila le débat qu’il faut organiser, Medames et Messieurs les journalistes, sur le fond. Je constate que la question, concernant notre salaire et de notre SECU, soit toujours abordée en fonction de la competitivité mais jamais par rapport aux richesses nationalement créées(PIB), pourquoi ? Bien sur que je signe votre pétition, et j’appelle à la signer mais pour qu’un autantique débat contradictoire soit organisé, sous la pression de cette petition.Merci de votre appuit.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 10h52

Cette pétition tombe bien : je viens d’envoyer un message à Serge MOATI sur France 5 à propos de son émission Ripostes d’hier.
La dégradation des émissions d’information en période électorale est arrivée à un niveau jamais égalé. L’américanisation est dans nos fenestrons, au secours !
Pour décerveler la population on ne fait pas mieux.
Bonne journée à toutes et à tous.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 11h06

continuons le combat



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 13h36

AMIS JOURNALISTES,

Réclamer des débats contradictoires certes ! Mais ne serait-il pas plus opportun et efficace de demander, tous unis, le Référendum d’Initiative Citoyenne qui, inscrit dans la Constitution nous permettrait d’obtenir ce que plus de 70% de citoyens demandent depuis fort longtemps ? Le respect, clair et précis, sur les ondes et à la TV d’un temps d’antenne pour chaque candidat !

« Pour que les citoyens puissent enfin proposer directement au Peuple devenu "le Souverain", soit d’abroger tout ou partie d’une Loi, soit de donner "force de Loi" aux propositions qu’ils auront - eux-mêmes - élaborées. C’est le peuple, par tous ses métiers qui a fait de notre pays ce qu’il est, par sa diversité le peuple détient à l’évidence toutes les compétences et tous les niveaux d’expertise. »

Jacques Daudon - Candidat à la Présidentielle.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 15h53 - Posté par

La seule vraie démocratie passe par la confrontation des idées dans un débat ouvert et public avec le respect des idées et des projets de chaque candidat. Le reste n’est qu’une simple manipulation médiatique qui avance masquée par un consensus d’intérêts partisans et minoritaires biens connus, ne représentant pas les attentes des français.Le dernier référendum sur la constitution européenne en est encore l’exemple flagrant.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 14h49

PARLONS DE CHIFFRE.

 PLUS DE 2 MILLIONS DE PERSONNES SOUS ECOUTE TELEPHONIQUE EN France.
Plus de 2 millions de personnes susceptible de mettre à bas, les intérêt personnel de Sarkosy.

 6 Millions d’indemnisation suite aux erreurs judiciaires en France pour 2006.
A croire qu’il n’y a presque pas d’erreurs et d’abus judiciaire. Des chiffre d’indemnisation à des clochard, donc la plus grande indemnisation record va à notre Bernard TAPIE.

 250 Millions d’euros pour 2006.
A croire que la France vie en temps de guerre, or nous vivons en temps de paix.

3 261 600 – Nombre de personnes connaissant des problèmes de logement.
5 963 145 - Nombre de personnes en situation de fragilité à court et moyen termes.
A croire qui la France n’est pas en situation de pays sous développé en ce que concerne le logement.

POLITIQUE DE DEFENSE – Pendant les moments de plus grandes de catastrophes comme fut le cas du naufrage de l’Erika et l’explosion de l’hangar 221 d’AZF, pas un seul contingent était disposé afin de nettoyer les diverses plages sur un rayon de 400 Kilomètre, ni apporter de l’aide aux toulousains.
A croire que ces types de catastrophe n’est pas dans la politique de défense de prévention de maladies occasionné par ces catastrophe.

Et je ne parle pas des divers cas que j’ai rencontré des personnes qui ont étaient détruites, par les divers services que normalement devraient protéger la population : Renseignements généraux.

Pour conclure ce courrier, j’ai une femme, un lapin et deux chiens que j’aime dans ma vie, je ne peux pas me permettre à donner la responsabilité à une personne Psychologiquement atteint comme c’est le cas de monsieur Nicolas SARKOSY. Alors qu’il n’est même pas capable de protéger sa propre famille. J’imagine bien le mec derrière sa femme, entrant de lui dire ‘Vas y Cé, oui vient’. Pendant que Sarkosy travaillé soi-disant pour l’intérêt des Français.

Il a besoin de vacance ce pauvre SARKO.

Je pense que les français ferons surprise en 2007.

fernandoxerfan@hotmail.com



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 17h05 - Posté par

bonjour
messieurs et mesdames

permettez moi de vous féliciter pour votre initiative que je soutiens de tout mon coeur.

Il était temps que vous réagissiez, en qualité d’employés du service publique,, il me parait tout à fait normal que vous ayez à coeur de satisfaire toutes les couches de la société qui payent la redevance télévisuelle pour une information impartiale et de qualité
Ce à quoi nous assistons depuis le début de la campagne est affligeant et votre saine réaction honore toute votre profession
croyez en mes meilleures sentiments et à toute ma solidarité.
cordialement
florence Avenel


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 16h44

Que des journalistes proclament haut et fort que l’information est incroyablement médiocre est une bonne chose. Mais ils ne devraient pas en rester à dénoncer leur remplacement par des téléspectateurs incompétents et incultes politiquement. il faudrait aussi qu’ils s’interrogent sur l’incurie de leur propore pratique qui ravale l’information politique à un simple jeu de pronostics. Nous en avons assez des discussions vaseuses sur les chances supposées qu’ils nous infligent à longueur d’antenne (C’est dans l’air est la caricature de ce genre d’émission), au lieu de questionner les candidats sur leurs programmes. Quand les journalistes useront-ils de leur droit (devoir) de poursuite lorsqu’un homme politique refuse de répondre ou de s’expliquer sur telle ou telle contradiction. Quand mettront-ils en doute les vérités premières du moment qui ne sont jamais démontrées, sur l’absurdité prétendue du partage du travail, par exemple : il suffit qu’un personnage de droite le dise en souriant sarcastiquement pour que son affirmation impose le silence et devienne dogme inattaquable. Oui, vivent les vrais journalistes. Mais à condition qu’ils aient le courage de faire leur métier.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 18h20

Je n’arrête pas d’envoyer des courriels incendiaires aux chaînes publics et TF1.
J’ai une aversion à regarder ces chaînes car plus crédibles.
Des radios sont également dans cette position !
Enfin, une bouffée d’air frais avec cette pétition !
Non seulement des débats contradictoires de tous les candidats, mais aussi diffuser toutes les informations et sondages (en précisant la question, le panel et surtout qui a commandé le sondage) de chaque candidat.
Et à des heures d’écoute, par en aparté à 6H du matin ou dans la nuit.
Continuez, on est derrière vous !



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 18h37

Bravo pour cette excellente initiative !
on est tous fatigués de ces grands-messes télévisuelles où on livre les candidats au "peuple" comme autrefois les chrétiens au lion et d’où aucun débat réel et sérieux ne sort puisque le but c’est de voir qui va être mangé en premier !
Assez de cette pseudo-démocratie où l’on fait croire aux citoyens qu’ils ont la parole et le "pouvoir" de se faire entendre alors que leur parole est récupérée instantanément par les médias ou les politiques pour multiplier et conforter leurs sondages ! Comme si les élections se passaient entièrement sur le petit écran et n’avaient plus la moindre utilité dans les urnes !
Merci de vous battre pour une vraie démocratie de la parole et de l’information
Françoise Bressat



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 18h51

c’est bien, cette petition, je commençais à me poser des questions entre "t’inquiètes pas ma cocote (en me tapant dans le dos) tu fais comme je te dis et ça ira" et "mais non ,ma cocote ,il n’y a pas de monstre sous le lit ,je te lis une belle histoire et tout ira mieux" car je préfère avoir peur et réagir que de finir sur le dernier plan de "soleil vert" dans le souvenir de LIBERTE , EGALITE, FRATERNITE carima M



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 19h05

ça fait plaisir de voir qu’il reste encore quelques journalistes dignes de ce nom, ceux qui n’ont pas oublié le texte de la charte du journalisme que l’on reçoit en même temps que sa carte... ce qui bien sur n’a rien à voir avec les : "je m’écoute parler et surtout j’essuie bien les pompes des éventuels futurs présidentiables, avec qui je partâge le golf, les diners en ville voir plus si affinités...



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 février 2007 - 19h14

UN GRAND BRAVO A NOS JOURNALISTES QUI CROIENT ENCORE QUE LA FRANCE, C’EST LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE

...ET NON, POUR LES MEDIAS, LE SHOW-BIZZ ET LES INTELLOS MEDIATIQUES, UNE CASTE DE COURTISANS ET DE MANGEURS DE SOUPE A LA TABLE DES PUISSANTS QUI ONT CONFISQUE A LEUR PROFIT PRESQUE TOUS LES MOYENS D’INFORMATION ET DE DEBAT.

COMME POUR LE 29 MAI 2005, LE PEUPLE DE FRANCE FERA SAVOIR AUX CHIENS DE GARDE DES PRIVILEGIES QU’ILS NE SONT PAS DANS UNE REPUBLIQUE BANANIERE OU UN PARADIS FISCAL ...QU’ILS APPELLENT DE LEURS VOEUX !...

Deux remarques :
 les journalistes qui ont signé la présente pétition ne font que leur métier, ce qui est tout à leur honneur ...même s’il faut un certain courage pour dénoncer les citadelles de l’argent et des privilèges ;
 les journalistes serviles, intellectuels girouettes et autres artistes courtisans font finalement pitié à tout citoyen français qui raisonne normalement...



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
20 février 2007 - 00h41

Belle initiative, soit.

Mais tout cela est-il nouveau ?

Ou bien arrivez-vous de la planète "Démo" pour vous offusquer ainsi ?
(je m’adresse à mes camarades consommateurs co-signataires )

Je n’ai plus la télé depuis 1992 et je ne m’en porte pas plus mal.

kris



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
1er avril 2007 - 14h38 - Posté par

c’est juste ,on a envie de passer son poing à travers la télé. quand on voit ces journalistes relayés qu’ils sont dans un role d’historiens aux commentaires et ton soporifiques.ou contourner avec complaisance les sujets qui méritent d’etre aborder.bien cette initiative il est toujours temps de se réveiller


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
20 février 2007 - 08h48

Bonjour,

Les gournants et surtout les Partis Politiques UMP et UDF au pouvoir actuel ne peuvent et ne sont en aucun cas autorises par la CONSTITUTION FRANCAISE de faire pression sur les MEDIAS TV, les Radios, les Presses, les Reunions publiques, les manifs, les Associations, les
syndicats, Si non ils se comporteront comme des dicdateurs et cette maniere d’intervention
n’est INACCEPTABLE pour un PAYS DEMOCRATIQUE .

Dans notre constitution, il est prevu dans un texte de loi sur :
’ Toute l’Independance des MEDIAS dans l’exercice de leurs fonctions et en aucun cas ne peuvent surbir de PRESSIONS de la part des GOURNANTS POLITIQUES en place .’

L’UMP et l’UDF ont entraves la CONSTITUTION FRANCAISE pour leurs campagnes electorales .

Nos citoyens de France et de Navarre, aujourd’hui sont prets a lutter contre cette TIRANIE employee contre une population DEMOCRATE qui n’en veut d’une societe LIBERALE et VIOLANTE .

A Bon entendeur



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
20 février 2007 - 13h27 - Posté par

je m’insurge contre le fait que ni l’ump de petit cesar , ni le p.s de la joconde du poitou , ni l’udf du béarnais ne prennent en considération que les français ont dit non à l’europe libérale
les politiques n’écoutent pas le peuple de france .. ils ne pensent qu’à leurs petits conforts et nous le peuple nous sommes dans la misére la plus extrême pour certains d’entres nous !
ALORS IL FAUT BOTTER LE CUL DES POLITIQUES enfermés qu’ils sont dans leur bulle !
et de grâce que quelques uns tiennent un discour anti libéral sinon la france va vers la guerre civile
les actions directes vont renaitre si celà continue et il faut surtout ne pas laisser se commander par le medef .. que font les syndicats ( je ne parle pas de la cfdt ) qui est le leche cul du patronat !
il va nous falloir lutter contre la dictature en d’autre temps il y en a un qui me fait penser aux heures les plus sombres de l’histoire de l’europe !
le mépris du peuple ne peut qu’ atiser une haine farouche et indelébile sur les politiques ..
à quand un nouvel 1789 !


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
22 février 2007 - 08h58 - Posté par

L façon de dire les choses peut sembler excessive, mais en ce qui me concerne, je suis écoeurée de ce qui se passe dans les médias. Je crois de moins en moins à l’honneteté des journalistes. Il semble que tout ce qui se dit au travers des radios et de la télévision, ressemble à une manipulation de grande envergure de l’opinion de la population française. Beaucoup de journalistes semblent avoir choisi leur camp et passe les heures d’antenne à nous les imposer. C’est un véritable mattraquage. Il est regrettable de voir qu’aucun débat contradictoire n’est organisé. J’en ai assez d’entendre à longueur de journée parler de sarko, ségolène, bayrou, le pen et maintenant José bové qui n’est là que pour empêcher une gauche plus près des préocuppations des citoyens ordinaires comme moi, de faire un score important. Un score, qui même sans permettre d’arriver au gourvernement, aurait pu montrer la volonté de changement de la population. Des propositions comme celles du PS il est facile d’en faire quand on ne dit pas ou l’argent sera pris. Je sais d’avance que les propositions ne seront réalisées que sur le dos des mêmes (si elles sont réalisées). Ségolène elle est femme, elle est belle, elle est jeune, je m’en fout. Tout dans son personnage est trafiqué. J’attend autre chose de la politique. Je n’oublie pas sa position et celle de nombreux des ses co-équipiers au moment du choix de la constitution européenne. La seule chose qui entéresse le Ps comme la droite est de rester au de reprendre le gouvernement. Aphonse Allais disait " il faut prendre l’argent là ou se trouve, c’est à dire chez les pauvres.
Bon d’accord, ils n’ont pas beaucoup d’argent mais il y a beaucoup de pauvres". C’est exactement ce qui nous vivons...
Je sais pour qui je voterais au premier tour. Quand au second ??????????
Bonnet blanc, Blanc bonnet...
Quelle triste France, Quels médiocres médias. A quand un débat avec Marie Georges Buffet face à toute la clique, les uns après les autres ???


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
20 février 2007 - 10h50

Je ne peux qu’applaudir votre initiative et vous féliciter pour votre courage.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
20 février 2007 - 20h27

Je soutiens cette initiative des journalistes.

Il est temps de tirer la leçon de la parodie d’élection présidentielle de 2002, puisque certains candidats l’ont fait.

Les citoyens ont besoin de cpomparer des programmes, d’apprécier quelles propositions offrent des solutions d’avenir crédibles pour une société en pleine mutation. Pour l’instant, ils subissent des monologues qui frôlent le verbiage populiste.

B.arbara M.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
21 février 2007 - 18h01

A regret... je ne signe pas cette petition...car il y a plus de cinq ans que j attend un Appel des journalistes de l audiovisuel pour des débats contradictoires et de véritables enquêtes sur les attentats du 11 septembre 2001...Vos silences vous rendent complices des crimes contre l humanité des administrations Bush et consors.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
21 février 2007 - 21h44 - Posté par

c est un faut pretexte, il n est jamais trop tard ,moi je signe et des 2 mains continuons tous ensemble.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
22 février 2007 - 11h45 - Posté par

je suis mr vialard franck, je fait partie du pc , il faut des debats , avec segolene et sharco , il faut organiser les debat avec marigeorge buffet


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
22 février 2007 - 18h09 - Posté par

Des débats, il en faut, certainement, mais pas forcément entre les candidats, plutot entre les gens du peuple , dans la population.Je sais que tout le monde est loin d’être toujours du même avis, et ce n’est pas étonnant dans une société qui a toujours privilégié l’individualisme, par des raisons bassement marchandes ; alors qu’on ne nous vende pas un vote, un programme, un discours.
On ne pourra il est vrai jamais discuter de tout, ce serait illusoire de le croire, je crois qu’il serait également illusoire de ne parler que des problèmes, de ce qui ne va pas comme nous y habituent les faux médias sensationalistes, et les hommes politiques : il faut voir les difficultés en face quand il se présente dans le but de les surmonter ensemble, plutot que les stigmatiser et en rejeter la faute sur tel ou tel à tout bout de champ.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
22 février 2007 - 10h14 - Posté par

Bravo pour cette initiative courageuse.
pour une fois que des journalistes se melent de ce qui nous regarde tous et toutes, il faut plutot s’en féliciter que de faire des reproches , d’invoquer des pretextes surement respectables, mais ayons le courage du soutien par rapport à des démarches comme celle-ci.
Les horreurs n’ont pas commencées en 2001 le 11 septembre, elles ne se sont pas arrétées non plus ce jour là. Alors, soyons responsables et citoyens.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
26 février 2007 - 18h06 - Posté par

Vous n’avez vraissemblablement pas eu connaissance du même type d’appel au moment du référendum sur le traité européen qui avait recueilli 18 mille signatures


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
22 février 2007 - 10h36

solidaire de ces vrais journalistes,rira bien qui rira le dernier.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
22 février 2007 - 18h19

Tout a fait d’accord avec vous.
Nous serions dans l’ensemble, je pense, très frustrés si les débats contradictoires et non préparés SURTOUT ! ne se faisaiet pas entre tous les partis.
Que tous ces grands partis cessent de se croire au dessus de tout cela, ça nous permettrait à nous les français de peut-être nous rendre mieux compte des qualités et des failles de chacun.
A nous de juger et pas à eux de juger pour nous.
Merci
Claudy



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
23 février 2007 - 11h58 - Posté par

ENFIN !! Je voudrais signer des 2 mains !! je vais faire signer massivement autour de moi. Voici pour info un échange de courriels avec France Inter (entre autres protestations que j’ai envoyées depuis des mois durant au CSA ou autres médias mais que j’ai effacées). Non que je crois mes interventions exemplaires, mais je pense qu’il faut réagir même individuellement, et c’est peut-être parce que un certain nombre l’ont fait qu’aujourd’hui nous pouvons réagir collectivement et être mieux entendus... je l’espère profondément !
MS

<<
Je ne pense pas avoir été incorrecte et si vous l’avez ressenti comme cela
je m’en excuse. Mais avouez que la réponse que vous me faites est pour le
moins désopilante ! Nous allons entrer dans la 2e phase de la campagne,
bien-sûr que des choses vont changer (enfin je l’espère !). Mais ma question
c’était sur ce qui se passe actuellement et sur le fait que vous avez encore
trouvé le moyen, ce matin, de ne parler que des 2 candidats dits
"principaux". Je ne crache pas sur le Service Public et c’est parce que j’y
tiens spécialement que j’essaye d’alerter ; il me semble que vous devriez
vous intéresser à ce que pensent de ce service ceux qui en sont les plus
fervents défenseurs ? Mais je me trompe peut-être...
Cordialement
Maria Sulli


Original Message -----
From : "SERVICEPUBLIC " <servicepublic@radiofrance.com>
To : "maria sulli"
Sent : Thursday, February 08, 2007 3:13 PM
Subject : RE : Un message posté sur radiofrance.fr...

Bravo l’amabilité !


Message d’origine-----
De : maria sulli
Envoyé : jeudi 8 février 2007 15:11
À : SERVICEPUBLIC
Objet : Re : Un message posté sur radiofrance.fr...

Je trouve votre réponse étonnante ! Je me fiche de savoir si le 9/3 vous
aurez fait un effort ! ce serait la moindre des choses après plusieurs mois
de matraquage !!!!


Original Message -----
From : "SERVICEPUBLIC " <servicepublic@radiofrance.com>
To : p>

Compte tenu du volume des commentaires ce matin, il n'a pas été possible à _ Service Public de traiter toutes les réactions et questions des auditeurs. _ Si vos interrogations n'ont pas obtenu de réponse ce jour, Service Public _ vous donne rendez vous le 9 mars prochain pour le 3ième volet du traitement _ de l'élection présidentielle sur France Inter. _ Merci à vous _ L'équipe de Service Public

-----Message d'origine----- _ De : maria.sulli _ Envoyé : jeudi 8 février 2007 10:40 _ À : SERVICEPUBLIC ; Auditeursinter3 _ Objet : Un message posté sur radiofrance.fr...

message = Bonjour _ Je trouve votre émission plutôt plus intéressante qu''un certain nombre _ d''autres sur France Inter, mais aujourd''hui de grâce : le sentiment des _ auditeurs est qu''il n''y a pas d''équité entre les candidats et que les _ journalistes sont complaisants; _ vous avez pour cela invité les 2 journalistes attachés aux 2 principaux _ candidats!! Résultat des courses on a encore parlé des 2 mêmes!!! _ Je suis une inconditionnelle du service public depuis des décennies; au _ début par choix, aujourd''hui par moindre mal!! C''est dommage, mais je ne _ retrouve plus le service qui permette aux auditeurs d''acquérir la diversité _ des points de vue et de pouvoir choisir en connaissance de cause. Voilà, et _ ce sentiment s''est fortement accentué depuis la campagne du référendum sur _ le TCE. _ Aujourd''hui si une organisation quelconque proposait la grève de la _ redevance au motif d''exiger un véritable pluralisme sur le service public _ je serais partante... _ Recevez mes sincères salutations. _ Maria Sulli _ >>


Message posté sur un formulaire du site Radio France.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
23 février 2007 - 16h48

les débats contradictoires ne manquent pas rien qu’en période électorale ; plein de sujets de société pourraient être abordés dans des émissions menées par des journalistes et non pas par des animateurs de variété : des sujets concernant l’environnement ( nucléaire ,ogm , agriculture bio ...) concernant la société ( enseignement, garde des enfants , personnes agées, droits aux chômages... ) et bien d’autres sujets encore ; les journaux télévisés manquent sérieusement d’investigation ;ils sont remplis de reportage à la solde du gouvernement et de la société de consommation ;
aucune émission ne permet l’expression contradictoire ; pourquoi ? il est plus facile de confiner le troupeau dans la pensée unique !!!!!



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
23 février 2007 - 22h38

Bravo aux journalistes de l’audiovisuel public pour cette initiative. C’est aussi pour chaque citoyen l’occasion de dire qu’on en a assez de cette télé du pouvoir, de cette télé manipulatrice. Depuis le début de la campagne présidentielle, bien avant même que chaque candidat ait exposé son programme, on est capable de nous dire à chaque sondage pour quel candidat les français ont l’intention de voter, sans connaître le programme !!! On nous prend pour des imbéciles, pire des marionnettes et c’est inacceptable ! Pour les français les prochaines élections représentent d’importants enjeux, plus que jamais. Et chacun doit pouvoir faire son choix, le bon choix surtout car il sera lourd de conséquences cette fois-ci. Et pour faire ce choix, les français ont besoin d’être informés pas influencés. actuellement, le temps de parole de chaque candidat n’est pas basé sur le principe de l’égalité. Il n’y en a que pour Sarko, Royal, Lepen. Les autres candidats sont lésés. Chaque candidat doit avoir le même temps de parole et cela quel que soit la représentativité de sont parti pour que chaque citoyen puise se faire une idée précise de son programme et choisir. Et il doit y avoir des débats contradictoires entre les candidats. La politique c’est avant tout un acte de courage et de conviction, qu’ils nous en apportent donc la preuve, la France en a besoin.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
23 février 2007 - 23h22

Depuis un certain temps , je suis outré de voir que les journalistes payés par le service public ne remplissent plus leur rôle , si peut être le rôle de lèche botte pour pouvoir garder leur poste Qu’ils aient choisi leur couchou de candidat , j’en conçois à la limite ,mais de là à baillonner tous les autres , de ne pas proposer de débats contadictoires ,c’est lamentable .Je comprends parfaitement l’appel des journalistes de l’audiovisuel.Il faut qu’il y ait débat projet contre projet dans cette élection J’espère que cet appel touche le maximun de nos concitoyens pour qu’enfin s’installe une vraie démocratie en France .Il ya urgence .Le NON au TCE est là pour rappeler les Chabot, Ockren qui ne représentent plus à mes yeux des journalistes respectables mais des serviteurs du capital .Merci à vous , messieurs et madames ,les journalistes de cet appel .
Daniel Les Pavillons Sous Bois



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
24 février 2007 - 10h39

Nous savons tous l’hypocrisie du CSA qui favorise l’industrie des medias cotre le debat citoyen.Quand verrons nous une reaction collective visible contre cette manipulation (manif) ? La passivité des partis les rend complices (comme sur les machines a voter) et prepare une abstention massive.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
25 février 2007 - 14h21 - Posté par

J’adhère totalement à l’appel des journalistes de l’audiovisuel pour des débats contradictoires .
Les dispositions de la campagne électorale officielle devraient l’imposer. Les idées et le programme de chaque candidat devrait se heurter aux idées et aux programmes des autres candidats. En tout état de cause, si aucun débat ne devait être organisé durant la campagne légale, personnellement, j’irai à la pêche.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
25 février 2007 - 15h39 - Posté par

J’adhère totalement à l’appel des journalistes de l’audiovisuel pour des débats contradictoires .
Les dispositions de la campagne électorale officielle devraient l’imposer. Les idées et le programme de chaque candidat devrait se heurter aux idées et aux programmes des autres candidats. En tout état de cause, si aucun débat ne devait être organisé durant la campagne légale, personnellement, j’irai à la pêche.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
24 février 2007 - 16h03

Bravo aux journalistes qui osent exiger l’égalité du temps de passage à la télé de tous les candidats, mais aussi dans les radios.
Les VRAIS JOURNALISTES C’EST VOUS.
Vos collègues, ceux qui cirent les pompes de leurs chefs ou de leurs patrons, en faisant de la désinformation quotidienne, ces vallets du grand capital, ne pensent qu’à leur carrière et déshonorent votre profession.
C’est prendre la majorité des Français pour des imbéciles, des gens incapable de réfléchir. Je n’ai pas à respecter ces personnes qui m’insultent, je les prends pour des tout petits, des minables. ( au fait, ça ne dérange pas le ps !!! ).
Je souhaite que le résultat de ces élections ressemble à celui de 2005, quelle jouissance !!!
et quelle gifle pour les petits soldats !!!
M K Retraité en colère



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
26 février 2007 - 09h11

Les vrais débats politiques (et autres malheureusement) à la télé, c’ est comme les martiens : on y croit, mais on n’ en voit pas. Il ne faut pas froisser les candidats (certains, car les autres, on s’ en prive pas), pas brosser le poil à contre sens. Les meilleurs orateurs, à mon humble avis, sont les "petits" candidats, car ils ne parlent pas en noyant le poisson. Je signe la pétition, et vous encourage dans votre initiative. Robert



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
26 février 2007 - 12h51 - Posté par

Il en existerait encore ?

Bien sûr j’adhère et je signe, j’espère pouvoir revenir vers l’information officielle si elle change...


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
27 février 2007 - 15h53

BRAVO POUR VOTRE COURAGE !
LA LIBERTE DE LA PRESSE SE GAGNE AUSSI PAR DE TELS ACTES.
EN ESPERANT QUE VOUS SOYEZ ENTENDUS JE ME JOINS A VOTRE PETITION.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
28 février 2007 - 12h57

sur le meme theme, je vous conseille fortement
trois jours de débats la semaine prochaine sur l’exercice du journalisme et de la citoyenneté !

tout sur :

www.assisesdujournalisme.com



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
28 février 2007 - 23h54

Bravo pour cette pétition, et j’attends avec impatience une vrai confrontation entre des professionnels de l’investigation et de l’information, qui arriveront à ferrailler avec des professionnels de la politique et de la communication, pour les pousser dans leur retranchement.
J’ai signé de mes dix doigts et vous souhaite bonne chance.
Labaronne



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
1er mars 2007 - 10h29 - Posté par

DICTATURE DU FRIC, DES MEDIAS, REPUBLIQUE DES PETITS ROIS, NOUS VIVONS SOUS UN DRÔLE DE REGIME : LE LIBERALISME DEBOUCHE BIEN SUR LA DICTATURE D’UNE PSEUDO ELITE POLITICO-MEDIATICO-FINANCIERE . SARKOLENE, SEGOZY, LE PEN, LAGUILLER, BAYROU, SE PARTAGENT LES FAVEURS DES PETITS CHEFS TELEVISUELS : POURQUOI CROIRE LES "UNES" PLUS QUE LES AUTRES,POURQUOI NOUS IMPOSER CES GENS LÀ ?
MERCI ET BRAVO POUR CETTE INITIATIVE CITOYENNE QUI VOUS HONORE ET NOUS PERMET DE NOUS EXPRIMER. SANS RESPECT NI REGRET POUR LA MERE CHABOT - ET BIEN D’AUTRES - SI ELLE DEVAIT CHANGER DE METIER ! QUELLE HONTE !!!


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
2 mars 2007 - 08h53

Bonjour,
Dans le cadre des SalonsCE dans quelques villes de France, nous organisons des débats contradictoires. Aucun n’a été relayé par la presse jusqu’à maintenant. A LYON le 7 Février Il y avait Andre GERIN, Anne Marie COMPARINI, Pierre Alain MUET, à Strasbourg il y avait aussi des candidat à la législative. Mardi à 12 h 00 à Clermont Ferrand au POLYDOME, nous organisons un débat sur les délocalisations et le code du travail avec Andre CHASSAIGNE (PC), Louis GISCARD d’ESTAING, (UMP) Jean-Phinippe VALENTIN (UDF) et Alain NERI (PS) à ce jour la presse n’a même pas évoqué la tenue de ce débat. Comme si le Public ne devait s’interresser qu’à la couleur de la robe de Szegolène. Le 15 Mars c’est à RENNES que nous tiendrons la même manif avec des personnalités bretonnes. A Paris durant 3 jous les 20, 21 et 22 mars syndicalistes et poliques débattrons du Rôle du CE , du logement, de la réforme du code du travail et les grands média boycottent l’information.

Quelle information le public doit-il avoir, le montant que chacun paie en ISF, les histoires extra conjugales des uns et des autres ? Est-ce la capacité qu’il a à retrouver le Booster de son fils qui va faire que les Français vont choisir Sarko ?
Moi, je préfère le programme des partis que les affaires privées des uns et des autres.

Tous les renseignements sur les débats organisés à Clermont-Ferrand le 6, à Rennes le 15, à Paris les 20,21 et 22, à Nantes et à a Lille ainsi qu’à Marseille le 4/4 avec Frédéric DUTOIT, Richard MALLIE, Anne CLAUDIUS PETIT et un élu du PS aux adresses mail :
jlambert@exposium.fr et j.lambert@club-internet.fr



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
2 mars 2007 - 09h42

Cet appel est intéressant mais cela va-t-il assez loin ?

Je crois bien que cet appel à plus de démocratie est vain dans le contexte politique actuel, dans ce système, véritable déni de la démocratie.

Je suis pour ma part persuadé qu’il nous faut maintenant refuser d’être complices, refuser d’être complices comme tous ceux qui ont voté NON pour au projet de contitution européenne.

Je veux dire : nous ne pouvons plus que marginaliser les dirigeants actuels EN NOUS ABSTENANT aux prochaines élections.

Seule cette prise de position nous permettra de prendre le pouvoir et d’accéder à une véritable démocratie.

Certains me répondront que nous devrons voter BLANC... Une expication succinte des
RAISONS DE S’ABSTENIR est propsée dans mon texte A ceux qui ne font pas confiance aux hommes politiques

Je fais confiance à ceux qui veulent un réel changement de société et j’invite les journalistes qui ont lancé cet APPEL ainsi que tous les signataires à réfléchir avec le Collectif du DIALOGUE CITOYEN pour favoriser l’émergence d’un "mouvement civique authentiquement citoyen"

A ceux qui veulent aller plus loin encore que cet APPEL, je propose de télécharger et de diffuser massivement le tract "PRESIDENTIELLES 2007" du Réseau Informel de Résistance Civique.

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs." (Déclaration des Droits de l’Homme - 1793, Article 35)

Jean-Paul OZANON



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
2 mars 2007 - 19h20 - Posté par

Ancien journaliste de l’audiovisuel public (pendant 36 ans), aujourd’hui à la retraite, je suis choqué comme vous par la dérive populiste et racoleuse actuelle des émissions d’information du privé et (hélas) du Service Public. Je soutiens votre action. La démocratie ne doit pas se soumettre au marché ni à l’audimat. Je fais davantage confiance aux journalistes professionnels qu’aux panels plus ou moins trafiqués et conditionnés de télespectateurs.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
2 mars 2007 - 20h53

Une telle initiative est salutaire pour notre démocratie et par solidarité en plus d’avoir signé et signalé votre pétiton sur mon blog, j’ai écrit un article dessus afin de la faire connaître.
http://unoeiletunevoixsurlatoile.ha...
Mme Samson Florence
Ecrivain



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
2 mars 2007 - 22h36

Arrètez vos conneries !
Les pseudos débats sont tronqués ; ils sont basés sur une forme de spectacle soigneusement mis en scène. Avec des vieux briscards politiques qui se préparent avec des professionnels de la comm, avec des présentateurs qui font leur autopromotion n’hésitant pas à sortir des gants de boxe au cours d’un débat télévisé.
Les hommes-femmes politiques veulent maitriser à 100% leur Comm. Les valets comme Okrent, July, Blier (pour le référendum Européen), les journalistes hagiographes (Catherine Ney, etc), celles qui suivent un premier ministre et finissent par l’épouser (Isabelle Juppé), les présentarices qui vivent avec un ministre en exercice (Okrent, Sinclair, Drucker, Schoenberg...), celles et ceux qui passent allègrement d’un poste de journaliste à un poste d’attaché ou conseiller ministériel, voire présidentiel (François Bonnemain, etc.. ;)
Comme j’ai trente cinq ans de télé derrière moi, je pourrais citer encore beaucoup de faits et de noms.
Cela n’apprendrait pas grand chose à quiconque.
TF1, toujours en avance, constatant le désamour envers les journalistes a trouvé la parade : faire poser des questions bien cadrées par un panel bien brifé de soit-disant vrais gens ! Une sorte d’avatar de la télé réalité.
Le vrai boulot de journaliste n’est pas de tendre son micro alternativement à Sarko, à Sego et aux autres, ni même au pekin de la rue (les fameux télé-trottoirs), il est de faire des reportages pour vérifier ce qu’ils ont réellement fait. Mais pour cela il faudrait des responsables indépendants des pouvoirs, des purs comme Namias, Elkabbach, Mazerolles, Chabot... Quoi ? quoi ? Mes exemples ne sont pas très judicieux ? Ah bon ! je croyais !

Allez, bon vent c’est bien d’essayer de sauver les meubles mais c’est trop tard ils sont calcinés.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
2 mars 2007 - 22h56

Plus de débats contradictoires ?

Sommes-nous quantité négligeable ? Comptons-nous si peu pour ne pas même mériter que nos chers, très chers ! candidats viennent débattre face à tous de programmes logiquement conçus dans le but de satisfaire à l’intérêt général ?

Les débats contradictoires ne sont pas des joutes oratoires inutiles ! Mais il est vrai qu’ils peuvent s’avérer très périlleux !

Est-ce donc pour cela que ces "présidentiables" rechignent ? Parce que ces affrontements sont dangereux pour leur image ?

Ont-ils si peur de leurs propres faiblesses ? Sont-ils à ce point conscients du peu de confiance que d’aucuns leur accordent pour éviter de l’écorner davantage au cours de tels débats ?

À moins que... Peut-être est-ce une nouvelle mode ? Dans cinq ans sans doute aurons-nous droit à des clips vidéos dans lesquels chacun des candidats poussera sa petite chansonnette ! Un peu de poudre sur le nez... quelques jolis mots... à qui le plus plaisant décor, le meilleur script !

Allez hop ! Une bonne campagne de pub ! Et sera élu le gagnant du top 10 !

Bravo !



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
4 mars 2007 - 18h50 - Posté par

Les debats contradictoires feraient revivre la démocratie s’ils étaient offerts aux élécteurs, il n’en n’ est rien malheureusement et un mode de calcul du temps d’antenne élaboré par des technocrates que personne ne connait avantage Pierre pour mieux désavantager Paul. Spectateur et auditeur des emissions Télé ou Radio, je vois bien cette réalité de confiscation ou de distribution prolifique des évenements et suis a vos cotés pour exiger des débats contradictoires. C’est pourquoi je réponds sans plus tarder à l’appel pressant que vous avez lancé. A Drean Veteran du PC


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
4 mars 2007 - 11h08

Au nom de l’efficacité avérée de l’action , je propose :

De nous rassembler, (tous les signataires) dans un lieu symbolique (à définir par les auteurs des pétitions), pour porter dans les consciences l’usage de nombreux pouvoirs médiatiques aux profits des grands dominateurs de notre société dont profitent certaines philosophies politiques qui les supportent.

Pour vérifier la volonté de cette action,il suffit de demander l’accord par email à tous ceux qui sont signataires

Manuel Navarro

Simple Militant socialiste



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
6 mars 2007 - 13h56 - Posté par

D’accord avec vous, bellaciao pourrait proposer un jour et un lieu.
JFT


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
4 mars 2007 - 14h42

Bien que d’accord avec la description de ce qui ce passe actuellement,et l’esprit dans laquelle elle est faite , je ne pourrai pas signer la pétition, qui me paraît incomplète dans sa revendication.

En effet, je ne crois pas que ce soient des débats contradictoires entre les candidats qu’il faut réclamer : ils peuvent également faire partie du spectacle (cf Tapie vs Le Pen).On connaît également les face à face célèbres Mitterand-Giscard, Mitterand-Chirac , où se marquaient les points, non pas par les arguments profonds, mais par l’art de la réplique incisive visant à démolir l’autre.
Dans ce type de débat, les beaux parleurs l’emportent aisément sur ceux dont le discours est juste, la pensée fine et nuancée ; nous n’avons pas besoin de président ara , ni de puncheur qui par sa logorrhée , son verbe haut , sa scansion écrase aux yeux du téléspectateur son adversaire moins pugnace.

Je crois plutôt en ces émissions façon « grand jury » où des journalistes intransigeants, des économistes, des sociologues venus de toutes les familles de pensée,ceux qui ne sont guère invités (Lordon, Généreux,journalistes du Monde Diplomatique, notamment…), loin des postures de révérence que l’on connaît de nombreux journalistes , loin des questions faussement dérangeantes n’hésiteraient pas à relever les contradictions, dénoncer les réponses de travers, opposer des arguments, aller jusqu’au bout lorsqu’une réponse est insatisfaisante, à envisager les conséquences humaines ou économiques des positions affichées,… et pas seulement pour les « petits candidats » , les plus fragiles, mais pour s’attaquer aux grosses pointures , aux démagogues , à ceux qui ressassent un discours fallacieux ou périmé comme à ceux qui flattent et veulent plaire .

Bernard L



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
10 mars 2007 - 21h21 - Posté par

tout à fait d’accord : il faut arrêter les émissions à panel de citoyens, concept démago qui nie la valeur de l’expertise à ceux qui y ont consacré du temps d’étude et beaucoup de travail.
le dernier point de vue de café du commerce ou propos de chez le coiffeur mis sur un pied d’égalité avec la réflexion argumentée d’un spécialiste c’est dangereux.
Mais les spécialistes ne sont pas là pour décider à notre place ! donc leur boulot c’est de soumettre les candidats , dans des émissions publiques, à des questions précises, objectives, empêchant les faux fuyants et manipulations.
Les citoyens doivent être les témoins de ces débats et en tirer de quoi se faire une opinion.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
5 mars 2007 - 10h59

Depuis le temps que j’attendais une réaction citoyenne sur ce problème !
C’est en confrontant les idées et les candidats que nous découvrirons vraiment leurs programmes. Stop aux "politiques-people"...

Cordialement,

G.M



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
6 mars 2007 - 03h02 - Posté par

Oui bien sûr, je signe et fais signer !

Mais il faudrait aussi :

 que les débats ne soient pas scénarisés, mis en scène par les conseillers en com. quand ce ne sont pas les journalistes eux mêmes qui jouent la comédie et se placent en vedette !

 que des débats soient programmés régulièrement pour faire le point sur les actions des politiques et pas seulement au moment des élections, et pas toujours avec les mêmes journalistes bien polissés.

 que l’on en finisse avec la notion et le terme de "petits candidats" afin que chacun ait le même temps de parole et tant pis s’il faut se coltiner les Le pen et autres De Villiers : on a la démocratie qu’on mérite !

 Qu’on arrête de faire de la pseudo démocratie démagogique en donnant la parole "au peuple" parce que c’est la mode, en illustrant 50 fois le même propos alors que des sujets importants sont passés sous silence.

Attention, je ne veux pas dire que les citoyens n’ont pas leur place dans les débats mais qu’ils servent souvent de caution à une savante manipulation au service des politiques.

Et bravo à France 3 pour le débat de ce soir ( le 5 mars) qui a été mené rondement !
France 3 qui se distingue dans cet appel. c’est tout à son honneur de compter des journalistes courageux comme ceux qui ont ouvert le site de "Infos pluralistes" au moment du referendum constitutionnel. A visiter.

Courage à tous les professionnels qui émergent du panier de crabes !

Pour restituer une démocratie depuis longtemps confisquée !

monique 84


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
6 mars 2007 - 18h03

Bonjour,

Je viens d’entendre Mr. N. D A sur 1 radio.
Ne sachant pour qui voter car je suis « écoeurée » que tout soit centré sur les 4 partis dont les résultats des sondages nous « gavent » quotidiennement tout comme pour les oies dont on obtient un foie gras ainsi.

Je suis surprise, ce Mr. me semble avoir un parler clair, aussi intelligent sinon plus que certains des dirigeants des 4 partis sus nommés. Mais en France la modernité n’existe hélas pas, je le crains. On se cantonne dans ses vieilles et éternelles vieilles habitudes, il me semble, qui, elles, consistent à toujours se regrouper autour de ceux qui semblent le plus peser.
Pourquoi ?
La crainte de ne pas se sentir exister, de ne pas se sentir fort si on ne se regroupe pas ? ça rassure ?
Parce que la nouveauté fait peur et que nous avons besoin de longues accoutumances pour évoluer ?

Bref, toujours est-il que l’on ne prête qu’une infime attention à « ce qui est petit » quitte a peut-être passer à côté de quelque chose d’essentiel ? De peut-être vrai ?
Comment savoir si l’on y accorde toujours une attention si éphémère parce que « les autres » le font !
Cherchez l’erreur, est-ce vraiment ça la démocratie ?

Je revendique plus de place à la nouveauté, au changement, êtes-vous certains que les 4 plus grands partis en lisse représentent le plus cela ?

Cordialement à tous les Français. Une dame qui s’interroge sur le thème et le sens de la démocratie.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
12 mars 2007 - 23h47

comment ne pas être d’accord ! aujourd’hui encore pour commenter "la venue de MG Buffet sur la "dalle d’Argenteuil", on nous passe...un commentaire de 2 personnes in situ sur la venue de...Sarkozy ! De mêmeaprés la déclaration deDe Gaulle on prétend passer les commentaires de représentants des Partis des candidats, donc on voit Hortefeux, Hollande et...Marine Le Pen ...Point ! Et c’est tout le temps comme çà ! y en a MARRE.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
13 mars 2007 - 16h16

Je suis à 100% d’accord avec votre appel, et j’en profite pour vous demander de faire ce qui est en votre pouvoir pour dire aux français que la "politique" n’est pas cette chose sale dont plus d’un candidat se défend, que "l’idéologie" n’est pas cette préoccupation répugnante qui fait dire aux uns et aux autres "mais il ne s’agit pas d’idéologie", "ne faites pas d’idéologie !". L’une et l’autre sont synonymes de choix de société, de comment nous souhaitons organiser ce que nous avons en commun etc. Un candidat qui affirme ne pas faire de politique et se défend de suivre une idéologie est avant tout un menteur. Que les français se défient de la chose politique est un fait, mais surfer sur cette vague là (au point que l’un des candidats les mieux côtés en a fait son fond de commerce), sans jamais expliquer, contredire, argumenter que notre droit de vote sert précisément à effectuer des choix, que ces choix sont politiques, et DOIVENT l’être, et qu’ils sont soutenus par une "idéologie", me semble irresponsable, dangereux et déjà partisan (sans le dire bien sûr !). Le fait d’être "partisan" est même quasiment devenu passible de licenciement ! C’est vous dire ou nous en sommes... Il me semble bien plus sain d’afficher que nous faisons tous des choix, que nous savons les défendre et les argumenter, d’être ainsi identifié et ne donner à croire à personne qu’une information peut-être "objective", expliquer que chacun de vous fait des choix de mots, de cadrage, de priorité dans le traitement, et que tout ces choix sont déjà, même "à minima", une façon de subjectiver les informations. De la même façon quoiqu’ils puissent bien en dire, les candidats qui professent ne proposer que des solutions "évidentes" et de pur bon sens à des problèmes clairement identifiés et délimités, se bornant à une gestion scientifique et non partisane de la société, ne faisant "que" des arbitrages économiques (!) - ces candidats donc, semblent vouloir nous faire croire que nous n’avons plus aucune raison de choisir, et encore moins de voter... résistons, aidez-nous à résister !
merci !



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
19 mars 2007 - 22h47 - Posté par

Oui, mais par pitié, pas de débat animé par ARLETTE CHABOT sarkozyste notoire.


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
20 mars 2007 - 10h16 - Posté par

J’adhère à cette démarche qui sauve l’honneur du journaliste et l’éthique journalistique. Le débat permettra de recentrer les discours des candidats par rapport aux réalités que vivent les Français. Une occasion de rendre tout lisible et visible, de balayer les tentatives de manipulations dont sont l’objet les électrices et les électeurs. Enfin, une occasion de bien juger de l’opportunité de voter pour un(e) candidat(e), de mieux faire son choix. Faut aussi y associer les journalistes de la presse écrite. Cikuru Batumike (Jura suisse).


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
20 mars 2007 - 10h57 - Posté par

Ou alors il est absolument nécessaire qu’elle ait le courage et la franchise de préciser sa position par rapport à l’élection présidentielle (son choix du candidat essentiellement). D’ailleurs, cela devrait être valable pour tous les journalistes qui dirigent des débats politiques. La véritable objectivité est à ce prix...


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
16 mars 2007 - 11h33

salut à tous et bravo, je vous invite à visiter mes vidéos de chomeurs rebelles, et même à les diffuser à la télé et interpeller les hommes politiques dessus, car sinon ils me censurent tous mes vidéos sur leurs sites, ou dans leur blog, du PS à tout ce qui penche à leur droite.

videos d’un chomeur rebelle



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
20 mars 2007 - 22h46

Je suis pour un débat entre candidats mais entre tous les candidats.

Si Si c’est possible.

On pourrait faire comme il a été fait lors du débat du TCE.

Il y a 12 candidats, il suffit de faire une sorte de "speed dating" (sauf que le but n’est pas de trouver un partenaire) en mettant en place 3 tables de 4 candidats. On prévois plusieurs thématiques et on effectue un roulement (au changement des thématiques) de manière à ce que chaque candidat puisse s’exprimer sur tout et face à tous (au moins une fois).

Evidemment, une telle organisation pourrait s’étaler sur plusieurs émissions, chaque débat étant régulé par un présentateur. Et qu’on vienne pas me dire que c’est impossible, à quatre avec un bon présentateur ya moyen de débattre sereinement.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
27 mars 2007 - 14h19

je viens de découvrir cette pétition en parcourant le site de Marie George Buffet, je m’associe pleinement à cette démarche, je pense que la démocratie est en danger et que la liberté d’expression est devenue le monopole des tenants du pouvoir politique et économique.
je passe beaucoup de temps sur la route, je suis écoeuré d’entendre au quotidien parler et reparler des mêmes je passe mon temps à zapper rtl, europe 1 etc... rien n’y fait, toujours le même matraquage médiatique et le soir après mon travail idem sur le petit écran.
si aujourd’hui, la campagne officielle est ouverte et que l’on pourrait croire que l’égalité du temps de parole va être de mise, détrompons nous car les journalistes partisans prennent le relais à travers l’information, ou en donnant la parole aux audireurs !!
aux adeptes de la bipolarisation je dis : << c’est pas gagné, souvenez vous du 29 mai 2005 >>



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
30 mars 2007 - 17h45 - Posté par

Quel CSA nous permettra de voir ou d’entendre d’autres voix que celles de Pilippe Tesson, Eric Zemmour, Catherine Ney et de tous ces reporters-chroniqueurs au service du MEDEF ? L’égalité promise pour le temps de parole ne sera jamais réalisée puisqu’elle a déjà été anéantie par la priorité accordée aux élus des sondages, ne courons pas après l’impossible ! Et si on soumettait ce genre d’excès aux mêmes règles que celles du code la route,à savoir tant de points otés et tant de sanction pécuniaire avec risque de retrait de parole par minute de dépassement de la limite ? Ce n’est qu’une idée à étudier je la soumets aux experts du "Canard Enchaîné"
A. Drean


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
1er avril 2007 - 20h15

Actuellement les journalistes des chaine TV que ce soit LCP, TF1, A2... ne nous proposent que des émissions politiques aseptisées, sans aucune profondeur, qui n’apportent aucun élément permettant véritablement de se faire une idée sur la sincérité des candidats vis à vis de leur programme, ni de visibilité sur la conduite de leur politique pour les 5 années qui viennent !
Espérons que cet appel fasse bouger les choses car il en va de notre avenir à tous.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
1er avril 2007 - 20h37

Cette télévision on le sait depuis longtemps ets au service de celui ci qui refuse les débats je crains qu ’il arrive au bon moment pour lui ou seulement quelques uns réfléchissentet se positionnent ;
jen ’accuse personne mais quand je vois ce"spectacle "j ’éteins la télé"



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
3 avril 2007 - 22h57 - Posté par

bravo t’a tout compris, j’espere que que ta clairevoyance sera contagieuse..


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
3 avril 2007 - 19h35

La seule forme de débat possible depuis le début de la campagne officielle serait un débat avec tous les candidats. Je ne connais pas beaucoup de journalistes, en dehors peut-être d’Yves Calvi, qui soient capables de "tenir" plus de trois participants passionés....
Alors attendez donc le 2° tour pour organiser un débat constructif....



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
3 avril 2007 - 21h58 - Posté par

Il est impensable qu’il n’y ait pas de debat avant le premier tour des elections francaises. J’habite les Etats-Unis et nous avons eu des debats pendant la primaire democrate par exemple avec 8 ou 9 candidats. Les temps de paroles sont strictement minutes. Ce genre de debat donne l’occasion de mieux connaitre les candidats. Il ne s’agit plus d’un dialogue creux avec des journalistes mais de reponses impromptues a des questions non connues a l’avance. Que les candidats les aiment ou non ces debats sont necessaires et il appartient aux journalistes de les exiger et aux chaines de les organiser. Please...un debat.


Le CSA autorise les débats à la télé avant le premier tour
4 avril 2007 - 13h46

Les débats peuvent avoir lieu à la télé en respectant l’égalité du temps de parole du CSA et en respectant chaque candidat à sa juste valeur.

Par exemple, on peut très bien organiser 3 soirées débats à 21h d’une durée de 4 heures :
-lundi, Sarkozy, Royal, Bayrou, Le Pen
-mercredi, Besancenot, Buffet, Bove, Villiers
-vendredi, Laguiller, Nihous, Voynet, Schivardi

Les regroupements sont réalisés en tenant compte de la position de chaque candidat dans les derniers sondages (moyenne des sondages).

1-Pourquoi TF1, France2 et les autres ne le proposent pas ?
Parce que M Sarkozy leur a dit non.

2-Pourquoi les dirigeants des télés n’insistent pas ?
Parce que le responsable de télé qui insiste, sait pertinemment que sa carrière sera mise en berne pendant 5 ans ou plus si Nicolas Sarkozy devient président.

3-Pourquoi les dirigeants de télé ne prennent pas ce risque ?
Parce que cela ne changera rien à leur revenu à la fin du mois, parce qu’ils ont déjà fait leur choix, parce qu’ils ne sont pas courageux, ...

4-Pourquoi le CSA ne propose pas la règle énoncée au début : débat obligatoire avant le premier tour par groupe de 4 candidats, classés par ordre des sondages ?
Pour les mêmes raisons que pour les responsables de télé et par que le CSA n’est pas là pour améliorer la démocratie Française.



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
4 avril 2007 - 17h56

Je ne sais même pas ce que vous attendez. vous avez peur de quoi ? bordel de dieu de merde de saloperie de couilles et tripes cramoisi et d’ovaires ectasiée de journaliste tout mou. On va quand même pas venir les frires à votre place, d’ailleurs vous voudriez pas ! Et nous on gueule déja assez fort ici. peur de qui de sarkoko ou de Ségogo. Ou de nous. Si c’est de nous vous avez raison et intérêts à faire votre boulot si vous voulez pas qu’on s’abonne tous à C++ et qu’on quitte plus nos claviers. A bon citoyen. Merci d’avance.

Zak



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
4 avril 2007 - 20h58 - Posté par

C’est quand le débat ?
C’ést quand le débat.......... ??????

Michele J Marignane


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
5 avril 2007 - 14h50 - Posté par

c est quand le debat !? c est quand le debat !?


Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
5 avril 2007 - 14h53

Je suis le nième signataire et j’espère juste une petite goutte d’eau dans cet océan protestataire.

A mon sens, les débats entre les candidats aux présidentielles devraient être OBLIGATOIRES. Nous (le peuple) le méritons !
« 
Courage, protestons ! »



Appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires
3 novembre 2007 - 19h38

Chaque jour qui passe apporte son lot de révélations. Qui ne font que compliquer davantage le dossier de ’L’Arche de Zoé". Les procédés utilisés par l’ONG française laissent perplexes quant à la pureté de ses intentions et soulèvent plus de questions qu’elles n’aportent de réponses.

Tout semble avoir dérapé dès le lancement de cette opération. L’ ONG a joué dès le début sur l’ambiguïté entre familles d’accueil et familles d’adoption pour recruter des "clients" en France. Et tout a continué à l’envi. Les enfants visés devaient être orphelins : ils ont pour l’immense majorité d’entre-eux toujours de la famille ;les enfants devaient provenir du Darfour soudanais : ils proviennnent quasi tous du Tchad ; selon les documents transmis aux autorités tchadiennes, les enfants devaient être regroupés dans un centre de regroupement d’urgence avec poste médical avancé dans l’est du Tchad : en réalité tout avait été préparé pour les exfiltrer par avion vers la France ; les membres de "L’Arche de Zoé" cachaient leur raison sociale : au Tchad, ils opéraient sous le nom de Children Rescue.
De quelles fariboles - de quels mensonges ? - ont usé les responsables pour entraîner dans leur folle équipée sauvage un équipage espagnol, un pilote belge et trois journalistes ?
L’ irresponsabilité des responsables de "L’Arche de Zoé" est ici totale. Quand bien même l’opération aurait permis d’acheminer les enfants en France, jamais le gouvernement français n’aurait pu cautionner ce qui est et reste un rapt d’enfants.
Le dossier tel qu’il apparaît à ce jour, est un véritable réquisitoire. lourd, très lourd. Il ne suffira pas, comme l’affirment déjà les avocats des détenus, de dire qu’il ne s’agit pas de voyous mais de rêveurs, des jusqu’au-boutistes humanitaires qui ont trébuché sur leurs rêves.
S’il est un domaine dans lequel il n’est nul besoin de têtes brûlées, c’est bien celui de l’humanitaire qui implique, au contraire, de travailler dans la plus grande transparence. Le droit à l’ingérence, n’est pas le droit au n’importe quoi, n’importe comment. La volonté de réussir "un coup" médiatique met en danger ceux qui oeuvrent, dans des conditions parfois excessivement difficiles, dans les zones les plus dangereuses du monde. C’est aussi avec la vie de ceux-là que "L’Arche de Zoé" a, stupidement, joué.

Article de Michel Konen, La Libre Belgique 2007 que je partage entièrement. J’ ajoute aussi que le Tchad est un pays souverain et je ne vois pas pourquoi les humanitaires de "L’Arche de Zoé" devraient être jugés en France.
Françoise MOULOUNGUI




Identifiants personnels
Lien hypertexte :

6035 Signatures

Date Nom
25 mars 2013 disque dur site web
17 novembre 2012 Patric
17 novembre 2012 Mauricio
17 novembre 2012 Shelby
3 novembre 2012 Patrick
3 novembre 2012 Lamar
9 octobre 2012 Tristan dudavo site web
9 octobre 2012 Phil qepiji site web
6 octobre 2012 Phil yomida site web
6 octobre 2012 Tristan qevago site web
6 octobre 2012 Shauna haqeba site web
6 octobre 2012 Patricia dipiqu site web
6 octobre 2012 Phil pejide site web
6 octobre 2012 Tristan paqeje site web
6 octobre 2012 Shauna jucone site web

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 |...



EMMAÜS : 10 ème jour de grève de la faim pour un compagnon
samedi 18 - 09h37
de : Georges
Les députés LREM... interdits de collaborer avec leurs alliés à l’Assemblée
vendredi 17 - 14h20
de : Étienne Girard
1 commentaire
Chiffres du chômage de l’Insee au troisième trimestre 2017. Non au chômage remplacé par la précarité
vendredi 17 - 14h18
de : CGT
18 NOVEMBRE : UNE OCCASION INÉDITE DE FAIRE CONVERGER TOUTES LES LUTTES LORS DE LA MARCHE NATIONALE SUR L’ÉLYSÉE
vendredi 17 - 11h45
de : Front Social
1 commentaire
Le vilain secret de la libération de Raqqa : Une vidéo de 7 minutes glaçante (video)
vendredi 17 - 11h40
de : Audrey Duperron
Les réponses de Mélenchon aux questions fouille-merde de l’Express
vendredi 17 - 11h19
de : Pierrick Tillet
1 commentaire
Une répression syndicale "jamais vue" au ministère du Travail, selon des syndicats
vendredi 17 - 11h06
Un journaliste de “C à vous” écarté de la visite présidentielle après ses questions aux Insoumis (videos)
vendredi 17 - 09h25
de : M. F.
1 commentaire
Nov 15 La culture victime des options ultralibérales du gouvernement
vendredi 17 - 08h43
Pourquoi l’élection d’une députée LREM a été invalidée
vendredi 17 - 08h35
de : Olivier Pérou
SAISONS - Nouvelles de la ZAD
vendredi 17 - 07h26
de : Ernest London
LE SILENCE DES BLAIREAUX
vendredi 17 - 00h08
de : irae
Mobilisation contre les ordonnances : le miracle n’a pas eu lieu
jeudi 16 - 21h04
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
A propos de Charlie-Hebdo.
jeudi 16 - 16h46
de : L’iena rabbioso
Chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice
jeudi 16 - 16h28
de : C’est quoi la différence entre chirurgie esthétique et réparatrice
LES BLANCS CONTRE LES ROUGES / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 16 - 12h00
de : Hdm
1 commentaire
TOUS A L’ELYSEE SAMEDI 18 !!! (video)
jeudi 16 - 11h07
de : Mat76
La jeune Russie des Soviets, paradis de l’écologie ?
jeudi 16 - 10h46
de : Paul Ariès
Poissy : mobilisation pour soutenir les élus CGT accusés de séquestration
jeudi 16 - 09h03
Macron est un fléau ! Le 16 on manifeste tous ensemble, le 17 on continue et le 18 novembre on marche sur l’Elysée
jeudi 16 - 08h49
"ENCORE UNE GRÈVE ? " EH OUI, ENCORE !
jeudi 16 - 08h44
de : Théo Roumier
#RDLS46 : MAJORITÉ SEXUELLE, CLIMAT, LAÏCITÉ, LAFARGE, NUCLÉAIRE, INVESTISSEMENTS, LIBAN (Video)
jeudi 16 - 08h38
de : JEAN-LUC MÉLENCHON
Soutenu par la CGT, un salarié de la CGT attaque la direction de la CGT aux prud’hommes
jeudi 16 - 08h26
de : Vincent Vantighem
KOBANE CALLING
jeudi 16 - 07h46
de : Ernest London
RETRAITES : Le Sénat supprime la hausse de la CSG !
mercredi 15 - 17h54
de : JO
Lyon, un laboratoire permanent de l’extrême droite en France
mercredi 15 - 16h26
La France d’Emmanuel Macron capitule devant les paradis fiscaux et pire, elle les imite
mercredi 15 - 13h26
de : Alain Deneault
1 commentaire
L’incroyable fuite organisée de djihadistes avant la chute de Raqqa
mercredi 15 - 12h49
de : Yohan Blavignat
Une centaine de "marcheurs" vont quitter le mouvement vendredi, à la veille du congrès
mercredi 15 - 08h48
4 commentaires
Jeudi 16 novembre 2017 à 11h à Versailles, solidarité avec les 9 militants CGT de PSA Poissy !
mercredi 15 - 07h55
MAIN BASSE SUR LA TERRE – Land grabbing et nouveau colonialisme
mercredi 15 - 07h36
de : Ernest London
MARCHE NATIONALE DU 18 NOVEMBRE : CREER LA SURPRISE
mardi 14 - 23h46
de : LD
Emplois aidés : une mobilisation pour l’instant dispersée…
mardi 14 - 21h26
de : Eve76
ASSISES OUTRE MER : UNE NOUVELLE ESCROQUERIE
mardi 14 - 19h24
de : UNION GENERALE DES TRAVAILLEURS DE GUADELOUPE
Communiqué de l’UCR-CGT : Vers une baisse générale des pensions ?
mardi 14 - 18h00
de : JO
Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage du 13 novembre
mardi 14 - 13h40
de : Michael Dias
3 commentaires
Réaction aux déclarations des autorités israéliennes
mardi 14 - 12h52
de : Groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale
1 commentaire
MACRON VISE UNE DEFAITE DURABLE DU PEUPLE FRANCAIS, COMME THATCHER AVEC LES GREVISTES MINEURS ANGLAIS !
mardi 14 - 11h21
de : Brigitte pascall
4 commentaires
Appel des organisations de jeunesse : Non à la sélection à l’entrée de l’université !
mardi 14 - 09h40
ÉLISE LUCET HARCELÉE… L’INFORMATION EST UN DANGER POUR MACRON
mardi 14 - 09h04
de : Info’Com-CGT

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La guerre ne sert qu'à remplir vos poches et à éliminer mes proches. C'est pourquoi je n'irai pas. Vous ne me verrez pas au combat. Boris Vian
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite