Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

infos sur les manifs et arrestations...
de : anti fas
jeudi 10 mai 2007 - 18h46 - Signaler aux modérateurs
13 commentaires

Voila ce qui nous attend avec Sarkozy et ca ne fait que commence

Voila ce qu’on subi-es les copains et copines arrétées hier au et raflés vers les commisariats de la porte de clignancourt et celui de charonne

A quand un Atenco ou un Oaxac sur seine a quand un remake de la ratonade raciste du 17 octobre 1961 dans pas longtemps Si nous ne réveillons pas

CertainEs de nos amiEs avaient décidé de participer à la manifestation anti-fachos contrant la manif (facho) commémoratrice de la mort de Dezieux, un militant d’extrême droite mort dans des conditions suspectes dans un commissariat. Une occasion surtout pour les mouvements d’extrême droite de défiler, tous uniformes dehors. On venait d’apprendre qu’une centaine de contremanifestantEs venait de se faire ramasser par les CRS, tandis que près de 500 manifestantEs d’extrême droite continuaient de défiler.

Du coup, on a passé un petit coup de fil à une copine, histoire de savoir où ils en étaient.

Elle décrochait directement depuis un des cars des CRS où une cinquantaine de personnes étaient retenus avec elle.

Direction le commissariat du 18è.

Devant le commissariat, deux cars. L’un commence à se vider, par groupe de quatre, solidement accompagnés par les CRS jusqu’à l’intérieur des locaux du commissariat.

La copine ne répond plus à son portable, nous supposons donc qu’elle est déja en cellule.

Il est 22h30 environ. Ils/elles ont été ramasséEs entre 21h et 21h30.

Les manifestantEs du second car tambourinent contre les vitres, écrivent des messages sur la buée. Ils étouffent. Les CRS les ont gazé dans le car, et ne leur mettent pas la ventilation. Un bar est ouvert en face du commissariat. Nous nous y installons pour veiller à la sortie de nos copains, ainsi qu’observer les comportements de cette caste bien particulière qu’est la Compagnie Républicaine de Sécurité.

Le premier car est vidé. Le second avance pour prendre sa place. Mais personne n’en sort.

Je passe sur les discours des flics, envers nous ainsi qu’à propos de ceLLEux enferméEs dans le car.

Le bar ferme, il est minuit.

Pendant de longues heures, nous attendons (un petit groupe d’une dizaine de personnes) que commence la sortie du commissariat et du second car.

Finalement, le second car commence à être vidé de ses "pensionnaires", unE par unE.

Les personnes sortant du commissariat nous donnent un décompte aproximatif des personnes restant encore à l’intérieur, nous font un récit patchwork de ce qu’elles ont vu et vécu à l’intérieur.

Trois gars en tee-shirt blanc auraient été frappés par les CRS parce qu’ "un type en tee-shirt blanc [aurait] insulté un CRS". Trois cages de commissariat pleines pour un étage, deux personnes isolées pour qu’"elles se calment", reflexions sexistes, coups... En tout, ils/elles auront été 113 à être arrêtéEs ce soir dans ce commissariat.

Contrôle d’identité pour la plupart, petits plus pour d’autres (une personne a récupéré un PV pour avoir soi-disant traité un CRS de morphologie asiatique de "face de citron")... sans compter les coups effectivement reçus par certainEs.

Il est 3h30 du matin quand un CRS nous dit qu’il n’y a plus personne de retenu au commissariat et qu’il faut donc dégager les lieux.

Trois noms manquent pourtant... Mais nous ne savons pas si nous ne les avons pas manqué à leur sortie (les crs jouent à nous faire dégager de devant le commissariat depuis le début de la soirée sous prétexte de vigipirate, nous poussant à reculer jusqu’aux extrémités de la rue). Nous tentons de les joindre par téléphone, pour vérification.

Mais le même crs se met à aboyer, et dans un même mouvement, la dizaine de crs qui est là nous charge de manière assez chaotique... Un chien est lâché, les matraques fusent, les blessures pleuvent... mais les CRS ne nous lâchent pas. Ils nous suivent en ligne jusqu’à plus de deux cent cinquante mètre du commissariat.

L’une des personnes pisse le sang d’une blessure sur le dessus de la tête.

Le groupe que nous sommes commence à se désagréger... Certains accompagneront le type à l’hôpital de Lariboisière (10 points de suture, 3 jours d’arrêt, une blessure suintante au dos), tandis que les autres tentent de trouver un noctilien ou un taxi. Il est quatre heure du matin.

...et tout a été filmé.

Au final, pas mal de casse. La matraque a fait des dégâts, plus ou moins visibles, plus ou moins longs. Et les victimes des violences policières à l’intérieur des cars et du commissariat du 18è sont un nombre non négligeable.

On m’a confirmé que tout le monde était bien sorti du commico.

Reste plus qu’à attendre les images.


Aujourd’hui 9 mai 2007, pres de 200 manifestants se font coincer par les CRS et la Brigade mobile boulevard St Michel, apres le mouvement -suppose illicite- de la manif vers Port Royal. Rafle immediate, transports par bus dans divers commissariats de la capitale.

Dans le dernier bus en partance pour Clignancourt, 60 personnes se retrouvent entassees les unes sur les autres, et pour les distraire, les forces de l’ordre montent le chauffage a fond (pres de 40 degres - a l’ombre, forcement). Quelques cris pour supplier qu’on ouvre une fenetre, quelques insultes de trop, et c’est carrement un jet de lacrymo en plein bus, sans qu’une fenetre soit ouverte. Au bout de quelques minutes, les forces de l’ordre ont tout de meme ouvert une des trappes du toit pour laisser s’echapper le gaz.

Apres ce trajet quelque peu mouvemente, attente de deux heures devant le commissariat de Clignancourt, dans le meme bus surchauffe. Evidemment : les cellules ne peuvent pas accueillir tout le monde, et il faut donc patienter comme on peut en attendant que les autres bus finissent de vomir leurs quotas de "gauchistes", "hippies" et "racailles" ; alors que certains n’avaient rien a voir avec la manifestation. La rafle ayant eu lieue a 22 heures environ, c’est donc vers 1H du matin que ce dernier bus decharge les soixante dernieres personnes. Insultes, fouilles musclees, ... les forces de l’ordre, concedons le, sont epuisees depuis dimanche, a force de devoir interpeller tout le monde. Il fallait donc qu’elles se detendent, et rigolent pour jouer a qui trouvera la meilleure vanne. J’aurais aime publier mes photos, mes videos, mais sous la menace, ils m’ont force a tout effacer. Idem pour tous les autres.

Quelques ames intelligentes mais surtout habituees a ce genre de procedures ont reussi a planquer leur cassette DV ; d’autres ont eu moins de chance et se sont fait peter une dent ou deux ce soir la. Vers les trois heures du matin, nous voila tous sortis. Quel etait donc le delit ? "manifestation non autorisee". Pouvons nous signer un quelconque proces verbal ? "Non, vous n’etiez pas en garde a vue. Ceci etait un simple controle d’identite". Ah, bon, ok ! Ben ça va alors


autres témoigage sur les violence policiéres commises a saint michel

Le gazage dans le car de condés n’était qu’un début

raflés à Port Royal on s’est effectivement tapé 4 heures dans un panier à salade avec chauffage à fond et gaz. C’était déjà pas terrible. Après une fouille - violente pour certains, avec deux dents de cassées par exemple - on prend notre mal en patience dans les geôles du comico de la rue de Clignancourt.

On sort les uns après les autres après jusqu’à 6 heures de "rétention administrative" (si quelqu’un pouvait m’éclairer sur ce qui serait plus qu’un contrôle d’identité sans être non plus une GAV). La personne sortie de geôle en même temps que moi est accusée d’avoir traité les condés de "pédés" ce qu’il nie fermement. Les flics lui laissent alors entendre "qu’il n’est pas sorti" mais lui rendent néanmoins ces papiers et sa fouille.

Dans les couloirs, il est alors serré par un groupe de 4 ou 5 d’entre eux qui lui portent des coups violents tandis qu’on me pousse vers la sortie. Je retrouve alors une vingtaine de copains-copines qui patientent courageusement devant le comico, soit en soutien soit relâché-es peu auparavant. Il est 4 heures du matin et les flics sont de plus en plus agressifs, injurieux et menaçants. Puisque "la rue est à eux", ils nous disent de dégager alors que nous sommes certains que tous-toutes interpellé-es ne sont pas sortis (évidemment en particulier ceux qu’ils ont frappés).

Puis ils nous chargent très brutalement à coups de tonfa portant des dizaines de coups indistincts alors que nous nous enfuyons. Un copain prend particulièrement cher, le crâne ensanglanté et le dos "suintant" du sang à travers ces vêtements. S’estimant sans doute menacés, les keufs reçoivent le soutien de bergers allemands et nous poursuivent sur plusieurs centaines de mètres. Tout a été filmé. Essayez de choper les images, ça donne vraiment la mesure des brutalités policières qui nous attendent tous-toutes dans les années à venir.

<>

Tweak

<>



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
voila ce qu’on subis les copains et copinnes anti fascistes hier soir
10 mai 2007 - 23h58

Je suis révoltée de ces violences policières commanditée spar la droite sarkozyste et révoltée contre les camarades de gauche, y compris ceux de la gauche de la gauche qui appellent à la sagesse, et continuent de prendre les manifestants pour des sauvageons. Pour l’heure, à gauche, ça discute plus au tea-break, que ça ne se mouille dans la rue. Il y en a qui, par intellectualisme ou carriérisme (eux-aussi n’y échappent pas), enterrent la révolution.



voila ce qu’on subis les copains et copinnes anti fascistes hier soir
11 mai 2007 - 01h52 - Posté par

vidéo a faire tourner

la police du 18 éme a l’action

http://www.youtube.com/watch?v=bJeI...


voila ce qu’on subis les copains et copinnes anti fascistes hier soir
11 mai 2007 - 03h54 - Posté par

ces témoignages, (formatés word + copie-colle sur tous les sites "alter"), "bien" écrits...

les liens vidéos qui marchent pas (perso j’ai essayé ++ fois)

mouais...

mouais mais encore ?

et pourquoi ?

je vous le demande ?

 :)


voila ce qu’on subis les copains et copinnes anti fascistes hier soir
11 mai 2007 - 09h44 - Posté par

le lien vidéo marche, je viens de l’essayer (vendredi 11/5 à 9h42)


voila ce qu’on subis les copains et copinnes anti fascistes hier soir
11 mai 2007 - 11h50 - Posté par

Thommy fais pas de provoc ça marche. Et c’est parfaitement crédible ! C’est quand même pas une pièce de théâtre, ni des intermittents !

Filmez, filmez, inondez le web de toutes les violences faites par la police, et l’UMP. Que tout le monde en soit témoin. On ne pourra pas dire qu’"on ne savait pas".

Hier soir, en Gironde, dans une zone pourtant réputée paisible, une armada de flics, armés jusqu’aux dents, bloquant tous les accès ..tout ça pour l’alcooltest ! Alors, je vous laisse imaginer ce que ça doit être quand ils recherchent quelqu’un !

Des législatives sur fond de crise et de violence, QUI VEUT LE PROGRAMME ???J


voila ce qu’on subis les copains et copinnes anti fascistes hier soir
11 mai 2007 - 16h36 - Posté par

Loi sur la prévention de la délinquance

Une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et 75000 euros d’amende condamne désormais quiconque diffusera sur le Web des images d’agression ou d’actes de violence.


infos sur les manifs et arrestations...
11 mai 2007 - 06h05

AUX JEUNES,

LORSQUE L’ON VOUS DIT DE CESSER DE VOUS REVOLTER EN PETITS COMITES,

CE N’EST PAS POUR VOUS SOUMETTRE MAIS POUR VOUS PROTEGER...

La "stratégie de la tension" est la politique à l’oeuvre

(voir sur www.google.com)

et nous sommes "tombés" dans un régime dictatorial.

CE N’EST QUE DANS UN MOUVEMENT NATIONAL DE REVOLTE SOLIDAIRE

QUE NOUS SECOUERONS LE JOUG !

Uu peu de patience

ce jour arrive !

Michèle



infos sur les manifs et arrestations...
11 mai 2007 - 06h17 - Posté par

ADDITIF :

....Et en plus,

tout ce qui montre un film de violence est, depuis peu,

interdit sous peine de lourdes sanctions

Michèle


infos sur les manifs et arrestations...
11 mai 2007 - 08h52 - Posté par

textede réf de cette interdiction ?


infos sur les manifs et arrestations...
11 mai 2007 - 11h53 - Posté par

Michèle, on ne la connaissait pas celle-là ? On pourrait en savoir plus ?j


infos sur les manifs et arrestations...
11 mai 2007 - 16h37 - Posté par

Loi sur la prévention de la délinquance

Une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et 75000 euros d’amende condamne désormais quiconque diffusera sur le Web des images d’agression ou d’actes de violence.


infos sur les manifs et arrestations...
11 mai 2007 - 19h32 - Posté par

Est-il possible d’émettre depuis la Suisse, par exemple, pour éviter les poursuites ?


infos sur les manifs et arrestations...
13 mai 2007 - 11h20

Estonie : des agences de presse sous l’influence de l’OTAN réécrivent l’actualité

Si l’on en croit les seules dépêches des principales agences de presse telles qu’Associated Press, Reuters ou l’Agence France Presse ainsi que les medias qui les reprennent, les récentes confrontations entre manifestants et forces de l’ordre dans la capitale estonienne avaient pour seule origine le déplacement d’un monument à la mémoire des soldats soviétiques tombés pour libérer le pays du nazisme. De même, la sérieuse crise diplomatique entre Talinn et Moscou ainsi provoquée serait uniquement due au déplacement de certains monuments qui selon le gouvernement estonien « commémorent de manière affirmée la dictature communiste ».

Avec ces éléments comme seules clefs de compréhension, effectivement le lecteur ne peut que juger la réaction russe comme disproportionnée, comme ces propos de Vladimir Poutine, à la veille des commémorations en souvenir du 8 mai 1945, déplorant le fait que certains pays ne « comprennent pas que la Russie a perdu plus de vies dans cette guerre que le reste du monde réuni ».

Cependant il n’aura pas échappé aux lecteurs réguliers de nos publications que les autorités estoniennes et lettones en particulier ne se contentent pas de déplacer quelques statues de l’ère soviétique. En effet depuis plusieurs années c’est une véritable réhabilitation du nazisme qui est en cours en Lettonie et en Estonie, sous le regard bienveillant de l’Union européenne et de l’OTAN. Des statues à la mémoire d’officiers "SS" y sont érigées et des défilés avec uniformes nazis et drapeaux s’y déroulent. Les anciens résistants sont poursuivis pour crimes de guerre tandis que les anciens collaborateurs des nazis se voient attribuer de fortes pensions d’anciens combattants sans pratiquement provoquer de réactions à l’Ouest.

(Illustration : statue représentant un soldat allemand, à la mémoire « de tous les soldats estoniens morts durant la seconde guerre pour la libération de la patrie et une Europe libre en 1940-1945 » et figurant dorénavant au Musée du combat pour la liberté de l’Estonie.)

Ca se passe en Europe !

Michèle






Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
1 commentaire
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

le merveilleux de la guerre, c'est que chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque Dieu solennellement avant d'aller exterminer son prochain. Voltaire
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite