Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant


de : albertobei
vendredi 25 mai 2007 - 13h15 - Signaler aux modérateurs
26 commentaires
JPEG - 17.6 ko

Le communiste que je suis, fut un lecteur attentif du blog que Michel Onfray vient de clore sur le site du Nouvel Observateur. Il m’est arrivé d’intervenir, non pas en injuriant (comme il le dit à propos de certaines interventions dont je doute qu’elles émanent toutes de communistes) mais en manifestant simplement mon désaccord lorsque certaines de ces observations sur le PCF et les communistes me paraissait par trop intempestives, voir franchement injustes, aussi me voila quelque peu étonné, (quoique agréablement), mais nullement surpris, par la parution dans l’huma d’un article publié dans la tribune libre du mardi 22 mai, car en quelque sorte cela démontre, que même rugueux le dialogue que Michel Onfray le libertaire mène avec les communistes résiste aux turbulences…

Michel Onfray y fait état de ses "réflexions sur l’avenir politique de la gauche au lendemain de l’élection présidentielle" sous la forme inattendue d’une "supplique au Parti pour qu’il fasse la révolution", que vous pouvez lire dans l’huma.

Encore que personnellement je ne sois pas particulièrement enclin au congratulations…j’avoue que ces considérations de M.Onfray que je cite ci-dessous ne sont pas dépourvues de bon sens : "le PCF concentre le meilleur du PS et de l’extrême gauche : "autrement dit, une capacité à frotter son idéal à la gestion concrète, un savoir-faire dans les villes, les régions, les ministères, mais aussi une présence réelle dans les associations, sur le terrain, avec des militants dévoués aux côtés des plus défavorisés ; le PCF peut aussi revendiquer une capacité à l’idéal, un désir de maintenir haut l’exigence de valeurs radicales, celles de la république portée à son paroxysme - liberté, égalité, fraternité, tout bêtement..." Je ne peux donc demeurer insensible à sa requête pour que "le parti fasse la révolution"...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 13h27

Mouais...

Chat échaudé craint l’eau froide...

Léo



L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 13h38

le Parti ferait mieux de convaincre les masses populaires au lieu de perdre son temps avec des anarchistes de salon du genre Onfray !

Romain



L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 14h22 - Posté par

Romain, on t’attend. Tu viens aider à distribuer des tracts des personnes réellement pour le socialisme. Tu viens débattre.
Recrutement d’accordéonistes et en avant l’ambiance dans les rues.

Mais attention le pouvoir est entre les mains de la bourgeoisie. Elle a une vision très réactionnaire de la société.


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 15h03

Parce Domine, parce populo tuo, ne in aeternum irascaris nobis.



L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 16h05 - Posté par

Terchia quaterchia testicula tacta, omnia pericula fugata sunt ! _ ;)

Brunz

PS/ Faudrait voir à donner la traduction, le p’tit latiniste...


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
26 mai 2007 - 09h35 - Posté par

traduction du latiniste (le premier),

pouvons-nous nous pardonner certaines colères ?

il faut suivre la sincérité de M. Onfray, s’il reconnaît aujourd’hui les mérites des communistes, faut pas qu’il change après-demain.


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 16h17

Allons bon, et en plus Onfray utilise aussi la flatterie.

Si j’en crois sa déclaration sur la Véme république dans le Nouvel Obs "Je défends la Constitution de 1958. Je suis gaullien, « gaullo-gauchiste » aurait dit Maurice Clavel ! Je ne suis pas pour la VIe République ni pour un changement de Constitution.", ça ne m’étonnerait pas s’il nous déclare un de ces jours, sa flamme pour Sarko qui sait si bien utiliser la Véme république pour son pouvoir personnel.



L’anarchiste Michel Onfray : l’anticommunisme primaire
25 mai 2007 - 17h46

Quelle crédibilité politique reste-t-il à M. Onfray après ses changements continuels de position lors du débat présidentiel ET SURTOUT l’insulte et la diatribe anti-communiste primaire ???

Assurément ce n’est pas en se tournant vers ce genre de personnage que le courant communiste trouvera son salut pour les années à venir ...



L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 19h03

Certains camarades ici, s’enferment dans une sorte de nihilisme de repli, face aux réalités du temps présent, qui ne peut qu’inquiéter quant aux chances du parti de se sortir de la mauvaise passe où il se trouve.

Albertobei



L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 19h04 - Posté par

cet énergumène me dégueule dessus et je ferais du "nihilisme" en refusant son vomi ?


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 19h14

Pourquoi alors Michel Onfray est régulièrement invité à s’exprimer dans la presse communiste, et que ses livres sont devenus des références ?

Albertobei



L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 20h11 - Posté par

Oui et alors ?? Cela n’empêche pas de dire que Mr onfray s’est fendu d’ une diatribe anticommuniste des plus primaires pendant la campagne électorale et qu’il est difficile d’en faire abstraction !
Pour ma part, je ne juge pas ses écrits philosophiques , que je ne connais d’ailleurs pas vraiment, par contre, j’ai trouvé sa position insultante pour les communistes et injuste ...
Je trouve aussi que ce Mr change d’avis comme de chaussette ...et même si l’on dit que "seuls les imbéciles ne changent pas d’avis "...il me semble que la réflexion philosophique devrait lui permettre de cultiver plus de rigueur dans le raisonnement et de constance dans la prise de position !

Marjo


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 21h02 - Posté par

Voila un raisonnement que je comprends… même si
je pense que nous devrions nous frotter davantage à des gens avec qui nous ne sommes pas forcement d’accord avec tout.

albertobei


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 21h10 - Posté par

Onfray est pas anarchiste, bande de gloglo. z’avez déjà vu un anar qui appelle au vote, et pour la sociale démocratie bourgeoise ???


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 21h15 - Posté par

Aprés l’échec cuisant de toute la gauche et de mon parti ( PCF)laissons de coté les injures et les ressentiments et essayons de relever la tête.Prenons en compte toutes les remarques , toutes les critiques mêmes si elles nous paraissent injustes.Personnellement un dialogue constructif entre le rouge et le noir ne me dérange pas.JYA


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
26 mai 2007 - 13h04 - Posté par

"se frotter à des gens avec qui ns ne sommes pas d’accord " ...pas de problème là-dessus , ça s’appelle le débat , la discussion ou ce que l’on veut ...par contre , il est une chose que je ne supporte pas, c’est la mauvaise fois, l’amalgame , voire l’injure envers des gens qui ne l’ont pas mérité et qui ont mouillé leur chemise bien plus que Mr Onfray ...je parle ici des résistants, syndicalistes injustement pris à parti par Mr onfray...
J’ai trouvé ça petit et difficilement oubliable ...le débat mérite avant tout le respect mutuel !

Marjo


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
25 mai 2007 - 21h45

C’est vrai,je n’avais pas l’intention d’intervenir,mais compte tenu de la direction cela prend !

Vraiment en dehors du ton devenu "supplique" qu’y a-il de changé dans le discours d’Onfray ?

je cite"Je persiste,c’est mon ancrage dans la gauche libertaire:je suis toujours du coté du peuple de gauche retif au états-majors.Dés lors ,pour résoudre la contradiction,il suffit non pas de changer le peuple,mais de changer d’états-majors.Du moins de nommer dans l’état-major de nouvelles têtes,de nouvelles figures,,de faire apparaître de nouveaux noms."

Et d’ajouter"Réponse à ma question:Le Parti Communiste Français peut,s’il fait la révolution en son sein avant de la proposer aux autres,créer un rassemblement clairement antilibéral,avec des valeurs moins marxistes-léninistes que les socialistes libertaires,moins avec Lenine qu’avec Kropotkine..."

Venant aprés la violente diatribe du 15 février 2007,paru sur son blog et dans libé et intitulée"coco,boulot,dodo. ou je le rappele ,il s’en prenait non pas aux dirigeants ,mais à l’ensemble des Communistes et de leur Parti accusé de toutes les trahisons,trainant dans la boue "Maurice et Henri "que tous les Camarades avaient reconnu.Son ralliement à J.Bové,puis son appel à voter Royal ,montre que la stratégie est la même,seule la tactique change,et ceci compte tenu de l’échec à vouloir détruire le Parti Communiste,car c’est bien de cela qu’il est question.

Que veut Onfray ?:C’est un Parti Communiste ,sans Communisme,sans idéologie révolutionnaire,en fait un parti réformiste social-démocrate !Mais Onfray n’est pas seul à souhaiter cette démarche,venant après les appels d’Emmanuelli,Fabius, et de quelques autres,analysant que le PS s’oriente de plus en plus vers le "centre droit",l’appropriation d’un appareil docile et réformiste permettant de poursuivre sans changer,devient donc leur choix,c’est aussi ,et je le regrette le choix des "refondateurs et autres unitaires communistes".

Si la parution de cette" supplique" dans l’Huma ,peut choquer, tout compte fait cela peut permettre de débattre d’idées et de politique pour demain.pour ma part je reste persuadué,que les idées developpées au cours de la campagne électorale vont continuer à faire leur chemin,l’acquis de militantisme aussi,et c’est ainsi que le Parti peut redevenir l’outil dont nous avons besoin.

Roger bretagne



L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
26 mai 2007 - 09h39 - Posté par

et si ce monsieur s’amusait simplement à faire parler de lui ?


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
26 mai 2007 - 12h25 - Posté par

De quelques questions de Michel Onfray.
(Par OLIVIER GEBUHRER membre du Conseil national du PCF )
Cette réaction prévue intialement pour l’Humanité a bénéficié de plusieurs observations pertinentes de Claude Gindin . L’auteur l’en remercie vivement

Dans les réflexions de Michel Onfray parues le 22 MAI 2007 dans l’Humanité, on trouve une série d’affirmations et un appel au PCF : sa contribution est suffisamment provocatrice pour qu’on ne laisse pas cet article tomber dans les archives et le silence des lourdes défaites.
La gauche a perdu une grande bataille ; toute la gauche ; Michel Onfray considère que du côté du Parti Socialiste, il n’y a plus rien à voir. Si tel est le cas , disons –le d’emblée , alors c’est sans espoir et la droite sous sa forme la plus outrancière, celle qui réunit Versailles , Pétain , et tout le gotha de la finance d’aujourd’hui , toute l’intelligentsia qui ne cesse de détruire les rêves , est pour longtemps au pouvoir en toute béatitude ; le PCF , la candidate qu’il proposa à l’élection présidentielle envisagèrent les choses autrement : il s’agissait de « révolutionner TOUTE la gauche » ; le message , c’est le moins qu’on puisse dire, ne fut ni entendu ni compris ; cela signifie-il que ce n’était qu’une formule , histoire de faire un tour ? Peut –on demander à Michel Onfray d’y regarder à deux fois ?
Le PCF a commis de lourdes erreurs et les paie encore ; mais on ne peut pas dire qu’il ne s’est jamais livré à une sévère introspection , même à retardement ; de cette introspection , furent tirées diverses conséquences parmi lesquelles le PCF cessait de se considérer comme le Parti –guide de la révolution qu’il avait toujours pour objectif de contribuer à faire advenir , révolution d’un genre nouveau à vrai dire , abandonnant pour toujours l’idée de « grand soir » mais pas l’idée de dépassement du capitalisme et , si l’on peut dire, encore moins celle de la visée communiste qu’il s’employa à préciser sans que la démarche en soit achevée .
Ce corpus n’est pas si ridicule qu’on puisse le bousculer d’un revers de main ; l’adaptabilité du capitalisme n’est –elle pas vérifiable ? Un des ses plus remarquables thuriféraires ne décrivit –il pas la crise comme l’état permanent de la société capitaliste ? N’est il pas redevenu un système étreignant la planète, et menaçant les conditions d’existence de la civilisation humaine ?
Si tel est le cas , l’existence d’un parti qui rassemble des citoyennes et des citoyens qui considèrent que , réformable à l’infini , le capitalisme est la forme ultime de la civilisation, est dans l’essence même des choses ; cela n’exclut nullement que ses membres , ses dirigeant(e)s (à un moindre degré sans doute) , et surtout celles et ceux qui peuvent être amenés à voter pour lui , se posent la question de savoir comment on sort de cette situation dans laquelle , plus les choses changent , plus dure est la vie pour la majorité de la population ; et pour des millions de nos concitoyennes et concitoyens , qui inscrivent leur vie dans le cadre du capitalisme , donc a priori ne songent pas sérieusement à trouver les voies de son dépassement , la règle d’airain de l’argent comme mesure de toute valeur , de toute activité , de toute création, tout imaginaire, est néanmoins de nature à induire en eux, dans la tension, la recherche d’un autre type de société ; ces citoyennes et ces citoyens là , à des degrés divers, sont angoissés par l’idée que même majoritaire , le parti socialiste s’avère impuissant à changer l’ordre des choses ; majoritaire , il est impuissant , hégémonique , il est battu et entraîne toute la gauche dans la défaite.
Et il n’est au demeurant pas certain que ces femmes et ces hommes se satisfassent longtemps encore de voir les défaites anticipées d’abandons politiques et idéologiques pour en préparer d’autres plus graves encore. Au demeurant, cela se vérifie déjà à des degrés divers, en Europe évidemment mais aussi dans le monde, y inclus les Etats-Unis d’Amérique.
Ce parcours rapide devrait suffire pour montrer que si l’on ne trouve pas dans les ressources de la pensée de TOUTE la gauche les moyens de sa régénération , même un parti comme le PCF en serait réduit au solo funèbre ; la France tranche cela autrement : pour l’instant , elle l’entend peu et l’écoute moins encore . Comme le structuralisme a imprégné la gauche française tout autant qu’un marxisme très fruste, on peut déduire de mes propos que la solution est toute trouvée : une Gauche repeinte, régénérée du point de vue de ses figures. Un grand Parti de la gauche en somme. Mais évidemment, je n’ envisage rien de tel ; les frontières entre courants idéologiques , politiques, culturels , symboliques de la gauche française ne sont pas étanches ; les réunir dans une unique formation n’est pas seulement du domaine de l’incantation , c’est se priver a priori du moyen de réussir .
Les frontières entre courants de la gauche ne sont pas étanches mais des années , des décennies de combats dont l’axe déterminant était la défaite ELECTORALE de la droite ,combats au sein desquels le débat interne à la gauche , toute la gauche ,fut étranglé , n’ont jamais permis d’en faire voir autre chose qu’une bataille vaine pour l’hégémonisme , ce dont personne à gauche n’a rien à faire ; mais incandescence du débat , il y a . A cet égard, à nos yeux, les responsabilités politiques de l’escamotage sont diversement et inégalement partagées ; mais ce n’est pas pour dégager en touche les responsabilités politiques propres du PCF qui en joua en son temps alors que cette conception meurtrière était parfaitement étrangère à son projet ; le visage de la France porte de façon indélébile ( Sarkozy pense s’en tirer à peu de frais) la marque d’une alchimie historique dans laquelle TOUTE la gauche est présente ; de cette alchimie , il est impossible d’extraire ce qui revient à qui , c’est le propre de l’alchimie .
Ayant tenté de repenser l’ensemble de ses conceptions , le PCF se lança dans l’aventure des Collectifs avec l’idée de rassembler non pas AUTOUR de lui , mais de rassembler sans a priori , sans limite déterminée à l’avance , toutes les forces , individuelles et collectives de la gauche pouvant être intéressées par une démarche de coopération à EGALITE DE DROITS ET DE DEVOIRS ; l’affaire s’effondra comme on le sait , temporairement ;mais pour autant, la démarche par elle-même se trouve t-elle condamnée ? Si c’est le cas, bonsoir madame, le scénario est déjà connu.
Il faut donc reprendre d’urgence ; mais évidemment, à nouveaux frais, notamment intellectuels s’entend. Dans ce cadre, des tâches singulières incombent au PCF. Mais on ne se tirera pas de l’épreuve sans que toutes les forces de la gauche, TOUTE la gauche, y incluses évidemment, celles qui ne s’impliquèrent au mieux que sur la pointe des pieds, je pense en particulier à tous les forces du mouvement syndical et associatif, qui ne veulent , à bon droit, sous aucun prétexte, être instrumentalisées , se livrent à une réflexion en profondeur et, de grâce, sans complaisance .Ce dont il est question est de l’inédit total ; il s’agit de la construction d’une mise en commun. Qui peut bien en être par avance exclu ? Pour les Communistes, la question d’un dépassement révolutionnaire du capitalisme demeure la question des questions ; non seulement, la lourde défaite actuelle n’enlève rien à son actualité mais elle la renforce ; mais il n’est dans l’esprit d’aucun (e) communiste de demander à quiconque d’en faire un préalable de sa propre contribution. Il n’est pas dans l’esprit du PCF de demander que les contributions qu’il pourrait être amené à faire supposent que l’on s’incline devant le propos avant même d’en avoir discuté. Est-ce chose impossible d’en faire une conception partagée ?
Que ce processus de mise en commun prenne le temps nécessaire à sa construction ; ce n’est pas celui des calendriers électoraux même s’il faut en tenir compte .Dans ce processus, de nouvelles habitudes mentales doivent voir le jour ; celles et ceux qui y participent au début seront en mesure d’en faire venir d’autres et devront s’y employer ; une élaboration citoyenne complètement nouvelle commencera à s’esquisser ; des forces politiques qui se regardaient auparavant en cherchant avant tout à découvrir les pièges derrière les positions publiques devront faire l’apprentissage du respect mutuel ; elles devront laisser à la droite les stratégies inavouées et les compromissions politiques ; elles ne changeront ni d’identité , ni de programme ; elles ne perdront pas leur âme si elles en ont une ; mais ce qui est sûr, c’est qu’ainsi se construira une force politique, dont les formations politiques qui en participent, seraient totalement partie prenante sans en épuiser ni dominer le contenu , d’une ampleur inégalée et d’une capacité d’initiative comme on n’en aura pas connu depuis fort longtemps ; cette force là , populaire et citoyenne, devra apprendre ,chemin faisant, à chasser de son propre horizon les combinaisons politiciennes, les ambitions personnelles, l’autosuffisance ; elle devra apprendre en un mot , le sens de sa propre critique réactive, condition pour être bien mieux à même de déjouer les manœuvres et les pièges que les forces adverses seront inévitablement amenées à lui tendre ; des formes nouvelles d’élaboration collective et de dépassement des inévitables confrontations ( dont le « consensus », n’est qu’une forme singulièrement pauvre ) devront voir le jour ; ainsi , sera évité le désastre de la fin du Font Populaire ; ainsi sera rendu impossible le recours aux solutions fascisantes auxquelles les forces du capital n’ont jamais renoncé . Et plus que tout, cette force ne résultant d’aucun compromis tactique préalable, trouvera en elle-même les forces de poursuivre si elle parvient, comme cela est assuré, jusqu’au gouvernement de la France.
Nous convenons que nous sommes ainsi fort loin de la supplique de Michel Onfray, du prince Kropotkine, et des marins de Cronstadt dont la tragédie résulta d’une DOUBLE méprise. Est –ce si sûr au fond ? Aller vers des formes inédites de démocratie politique, crée du désordre ; un désordre créateur à l’antipode de la société glacée par la logique de l’argent, que va tenter de mettre en œuvre de façon écrasante la droite française réunifiée.
Le processus décrit schématiquement ci –dessus ne peut se concevoir sans de profondes transformations du PCF lui-même ; si Michel Onfray veut appeler cela une révolution interne, je ne passerais pas une seconde à réfuter le terme. Mais ce qui nous importe au premier chef, c’est le contenu de la chose ; c’est là que nous trouvons un peu rapide le chemin proposé par l’auteur de la supplique ; le PCF ne peut pas se transformer à la hauteur de ses ambitions affichées sans choisir comme il l’a fait à toute heure sérieuse, le chemin de crête ; c’est celui que sans aucun doute il prendra.


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
26 mai 2007 - 16h17 - Posté par

86 72, très beau texte ; fais des paragraphes, imprime-le, et distribue-le aux forces de gauche non-communistes, intellectuels en tête ; le chemin de crête, voilà qui est si bien dit ! Il n’y a peut-être pas place pour tous sur ce chemin de crête, mais il faut que tous le comprennent et le respectent... Alors, chacun trouvera sa propre route, sans invectives.


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
26 mai 2007 - 18h59 - Posté par

Voila ce sur quoi il faut insister, « Le processus décrit schématiquement ci –dessus ne peut se concevoir sans de profondes transformations du PCF lui-même ; si Michel Onfray veut appeler cela une révolution interne, je ne passerais pas une seconde à réfuter le terme ».

Pour ma part j’ajouterais simplement que le texte auquel MO a donné ( par une sorte de dérision un peu désespérée) la forme d’une supplique avait à mon avis moins une ambition programmatique que pamphlétaire, c’est son style littéraire ne lui en tenons pas rigueur.
Moi je retiendrais qu’il s’agit là d’une adresse aux communistes venant de la part de quelqu’un qui ne l’est pas, et qu’à ce titre mérite pour le moins notre attention c’est d’ailleurs ce qu’a fait l’huma en le publiant.

albertobei


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
26 mai 2007 - 13h37

Ce que certains semblent oublier c’est que si M.Onfray pensait comme nous il serait communiste, or son approche, et il ne s’en cache pas, est celle d’un libertaire. La versatilité politique de MO ne nous dispense pas du débat sur le fond, point par point. Ce que je constate c’est que nombre de communistes sombrent facilement dans l’invective, et s’en servent, comme s’ils voulaient ainsi, exorciser une réalité qu’ils ne peuvent plus décrypter.
Je pense que l’individu communiste, est pour beaucoup dans les déboires électoraux du parti, en persistant dans des pratiques, qui relèvent davantage de la croyance, que de l’esprit critique. Je constate tout cela avec tristesse, car, comment envisager une réelle alternative à partir de telles postures politiques.



L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
26 mai 2007 - 13h46 - Posté par

Ce que certains semblent oublier c’est que si M.Onfray pensait comme nous il serait communiste, or son approche, et il ne s’en cache pas, est celle d’un libertaire. La versatilité politique de MO ne nous dispense pas du débat sur le fond, point par point. Ce que je constate c’est que nombre de communistes sombrent facilement dans l’invective, et s’en servent, comme s’ils voulaient ainsi, exorciser une réalité qu’ils ne peuvent plus décrypter.
Je pense que l’individu communiste, est pour beaucoup dans les déboires électoraux du parti, en persistant dans des pratiques, qui relèvent davantage de la croyance, que de l’esprit critique. Je constate tout cela avec tristesse, car, comment envisager une réelle alternative à partir de telles postures politiques.

albertobei


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
28 mai 2007 - 15h35 - Posté par

onfray ? anarchiste ??

communiste réformiste de salon tout au plus


L’anarchiste Michel Onfray et les communistes : un dialogue rugueux et exigeant
28 mai 2007 - 18h30

Dans le double mouvement entre ce qui sera la visé, et ce que nous en ferons,
se mettront peut-être en place des pratiques, qui aideront à la genèse d’une autre génération de l’"homo communistus". Peut-être une nouvelle culture communiste, de l’être au monde, que ne reniera en rien les fondements de l’ancienne mais au contraire les prolongera infiniment, au regard des nouveaux savoirs. Sans rire, qui c’est ?

albertobei



MEA CULPA (le mien)
29 mai 2007 - 14h36

En fait Michel ONFRAY nous dit que seul le PARTI COPMMUNISTE FRANCAIS porte en lui une vraie gauche une vraie force de changement. Il nous dit que nous n’avons plus rien a attendre du PS et encore moins de l’extrème gauche.........JE SUIS DACCORD AVEC LUI !!!!!
Et je ne comprends pas que des camarades fassent la fine bouche. ONFRAY nous a égratillé ? la belle affaire. Ce que je retiens c’est qu’il nous dit " allez les coco !! remuez vous !!! vous êtes les seuls à pouvoir sortir la gauche de la merde" Il a tord ?
Je fus parmis ceux qui ont vivement et durement réagi sur ces écrits notamment " mon pauvre Maurice.." mais ne sommes nous pas du genre a savoir écouter , entendre , memes des choses déplaisantes et , si il n’y avait que Michel ONFRAY qui nous rentre dedans.......

andré 18






Journal de confiné (8).
jeudi 9 - 19h20
de : L’iena rabbioso
Les intérimaires, chair à canon de la crise sanitaire
jeudi 9 - 17h58
Le jour d’après - Ce sera l’heure de l’mettre !
jeudi 9 - 04h52
de : Hdm
L’Otan en armes pour “combattre le coronavirus”
mercredi 8 - 23h54
de : Manlio Dinucci via investig action
1 commentaire
VENEZUELA : Alerte de Mémoires des Luttes, Maduro mort ou vif !
mercredi 8 - 18h07
de : JO
Journal de confiné (8).
mercredi 8 - 16h57
de : L’iena rabbioso
Après la crise, les salariés devront reprendre le pouvoir aux actionnaires
mercredi 8 - 15h52
de : jean1
1 commentaire
GOODYEAR : VICTOIRE HISTORIQUE
mercredi 8 - 14h59
de : Mickael Wamen
1 commentaire
SEINE-SAINT-DENIS : notre monarque en recherche de provocations ?
mercredi 8 - 10h50
de : JO
2 commentaires
Moins d’économie capitaliste, plus d’économie de service public et d’ESS
mercredi 8 - 01h06
de : Christian DELARUE (Conv SP)
La pandémie capitaliste
mardi 7 - 22h22
de : VIA CAMPESINA
Journal de confiné (7).
mardi 7 - 20h54
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Coronavirus : à Hautmont, une aide-soignante mise à pied pour avoir interpellé sa direction
mardi 7 - 19h44
de : azard
COVID-19 : Les responsables devront payer !
mardi 7 - 16h44
de : JO
1 commentaire
Sois confiné et tais-toi !
mardi 7 - 16h27
de : Claude Janvier
La campagne 7 avril 2020 « Notre Santé n’est Pas à Vendre » - Réseau européen
mardi 7 - 00h17
de : Christian DELARUE (Conv SP)
1 commentaire
TRAVAIL SALARIE : ne pas dépasser la dose prescrite (35H)
lundi 6 - 21h01
de : Christian DELARUE
Journal de confiné (6).
lundi 6 - 18h54
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
La réponse de Cuba au coronavirus fait honte aux autres pays
lundi 6 - 15h40
de : JO
CHINE : durant l’Hommage aux morts du Covid19, BFM TV en manque de respect !
lundi 6 - 15h16
de : JO
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
lundi 6 - 07h48
de : Ernest London
CES PSEUDOS JOURNALISTES MAIS VRAIS ABRUTIS ...
dimanche 5 - 18h39
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Monsieur le Président, je lutte pour vivre et vous faites de moi, de Nous Français-infectés-cloîtrés des fantômes !
dimanche 5 - 18h14
de : Emily Geirnaert
La CAF t’informe...
dimanche 5 - 18h09
de : Najet
Journal de confiné (5).
dimanche 5 - 16h37
de : L’iena rabbioso
Les trois causes psychologiques de la crise du coronavirus : déni, suffisance, irresponsabilité
dimanche 5 - 14h14
de : jean1
Communiqué unitaire du 2 avril. La situation sanitaire de la France est grave !
dimanche 5 - 11h27
de : JO
Que se passe-t-il au Brésil ? A suivre !
dimanche 5 - 11h15
de : JO
COVID-19 : LA MACRONIE BIENTÔT DEVANT LES TRIBUNAUX ? (video)
dimanche 5 - 09h52
de : JO
FEU AU CENTRE DE RÉTENTION (Janvier – Juin 2008)
dimanche 5 - 07h11
de : Ernest London
Journal de confiné (4).
samedi 4 - 18h28
de : L’iena rabbioso
Campagne pour la libération immédiate de Georges Abdallah !
samedi 4 - 17h21
de : Jean Clément
CUBA : Tout le pays dispose de tests rapides pour détection du Covid-19
samedi 4 - 16h09
de : JO
Coronavirus : stock de médicaments pour quelques jours ?
samedi 4 - 15h55
de : JO
Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée
samedi 4 - 15h35
de : JO
Covid-19 : la crise économique qui vient
samedi 4 - 08h02
Postier·es sans masques, éditeurs sans scrupule
vendredi 3 - 18h45
de : Les Confiné·es
Journal de confiné (3).
vendredi 3 - 18h39
de : L’iena rabbioso
UN PNEU MON’NVEU...
vendredi 3 - 12h36
de : Mickael Wamen
1 commentaire
La Défense russe réagit aux articles critiquant l’aide de Moscou à l’Italie !
vendredi 3 - 11h58
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite