Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Des parents contre le fichier "Base élèves"
de : Ouest France
mercredi 13 juin 2007 - 02h08 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

L’illustrateur Fanch, dessinateur de BD, de caricatures de presse et parent d’élève, est en co­lère. « Avec une autre famille, on s’est rendu compte que l’école où étaient nos enfants, et d’au­tres primaires de Baud étaient pilotes pour la mise en place du système de fichiers Base élèves », explique-t-il. Ce fichier national per­mettra, estime-t-il, de détecter les familles sans papiers, de fi­cher les jeunes (avec ou sans pa­piers) pendant toute leur scolarité ». Il craint que les informations recueillies par l’Education nationale soient transmises à d’autres orga­nismes et, « pourquoi pas, à la po­lice ».

Il prépare une réunion d’infor­mation, destinée aux parents, pour jeudi 14 à 20 h au centre social, Renseignements pris auprès de l’Inspection de l’éducation natio­nale, à Pontivy, quatre établisse­ments de la ville sont effectivement pilotes en la matière. Sont concer­nées : « Deux écoles élémentaires et deux écoles maternelles, celles de Baud-Centre et Baud-Gourandel », précise l’administration. Ce sont les seules dans la circons­cription et « elles s’étaient portées volontaires ». Les enseignants sui­vent des formations pour cela. Le ministère a prévu d’étendre Base élèves à l’ensemble du territoire na­tional à partir de septembre.

Sauf que des voix s’élèvent contre le principe de ce fichier, considé­ré par ses détracteurs comme un " Big brother » des enfants et leurs familles (même si la Cnil a donné son feu vert). Des parents protes­tent à l’école Guillevic de Rennes et dans les environs de la capi­tale bretonne  : Thorigné-Fouillard, La Bouëxière, Plouër-sur-Rance, notamment. Le syndicat d’ensei­gnants SnuiPP appelle ses adhé­rents à ne pas répondre à l’intégralité des questions posées. Sud Education appelle carrément au boycott.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Des parents contre le fichier "Base élèves"
13 juin 2007 - 06h56

Des relents de vichy ;o(

Bonne chance



Des parents contre le fichier "Base élèves"
13 juin 2007 - 10h46

UN TEMOIGNAGE ANONYME SUR BASE-ELEVE

Le témoignage :

Bonjour,

Je travaille pour une collectivité territoriale avec pour mission de renseigner le fichier « Base Elèves » au moment d’inscrire des enfants qui intègre une école de la commune. De part mon statut, je suis tenu par le devoir de réserve.

Cependant, je suis Papa avant tout, et à ce titre, m’inquiète sérieusement de l’avenir de mes enfants, en consultant « Base Elèves » et les dérives dangereuses que pourrait avoir cette base de données.

L’Inspection Académique de mon département a communiqué à mon service, une adresse Internet sécurisée (https), pour accéder à Base Elèves.

Ensuite, un protocole de sécurité permet l’accès au fichier concernant la commune. Ce qui m’a alarmé dans cette découverte, est que le protocole de sécurité ne remplit absolument pas sa fonction.

A tel point que je me suis amusé à tester jusqu’à quel point, n’importe quel agent de la fonction publique territoriale, pouvait avoir accès aux données des enfants et de leur famille, de n’importe quel commune. Et ainsi prendre possession de son contenu, puisque Base Elève – bien que nul en sécurité – est excellent en compatibilité. Il permet en effet d’extraire toutes les données souhaitées pour impression, ou de les sauvegarder sur un quelconque tableur.

J’ai fait plusieurs essais dans les communes de mon département. J’en ai essayé 22, et seulement 2 étaient correctement sécurisées.
Pour les 20 autres, j’avais accès libre aux informations, comme si je travaillais dans chacune d’elles.
Je me suis mis à tester quelques départements aux alentours, et heureusement, j’en ai trouvé 3 qui avait eu la conscience de bloquer un accès extérieur.

Mais, j’ai aussi trouvé 3 départements sans aucune protection.

Et tout ça pour certaines de ces communes, des villes de taille significative : La Rochelle, Toulouse, Rennes, Nantes, …

Bon, cela m’a un peu inquiété au départ, et j’ai échangé avec quelques uns de mes collègues à ce sujet. Nous nous sommes rassurés en nous disant qu’après tout, même si le protocole de sécurité était minable, j’avais pu faire mes tests parce qu’on m’avait donné la recette. Sinon, je n’y serais jamais parvenu par mes propres moyens, surtout vu mes piètres compétences en informatique.
Mais quand même, une personne plus calée, ne serait-elle pas capable de trouver cette recette en deux ou trois clics ?
Heureusement, l’adresse https elle, est assez chiadée, et ne s’invente pas. Donc, ne tombons pas dans la parano.

Jusqu’à aujourd’hui, où un de mes collègues m’a appelé pour m’annoncer qu’en moins d’une demi heure, sur un des moteurs de recherche les plus connus (ça commence par goo et ça finit par gle), en trois étapes, il est parvenu à consulter le fichier Base Elèves d’une ville de plus de 200.000 habitants.

1 ère étape : un site qui met en ligne une démo PowerPoint pour les professeurs des écoles. On y découvre tous les onglets informatiques de Base Elèves, et le détail des informations renseignées : identité de l’enfant, adresse, date de naissance, de ses parents (mariés ou pas mariés), numéros de téléphone domicile, professionnel, sa classe, le nom de sa maîtresse, le nom de son école, s’il mange à la cantine ou pas, comment il va et vient à l’école (apparemment, par défaut, c’est renseigné « seul » !!!), etc.

2 ème étape : un site qui permettrait de pratiquer et de s’exercer au renseignement de Base Elèves. J’ai essayé, je n’aboutis à rien, mais par contre, il est très proche, à quelques caractères près, de l’adresse https, sensée être confidentielle.

3 ème étape : là, cela me fait froid dans le dos, parce que c’est en tout point, l’adresse https confidentielle, fournie par l’Inspection Académique dont dépend la commune où je travaille.

J’ai trouvé sur Internet plusieurs associations, syndicats et fédérations de parents d’élèves, qui demandent l’arrêt pur et simple de Base Elèves pour les raisons suivantes : stigmatisation des enfants avec un suivi psychiatrique, bénéficiant de dispositifs personnalisés dans leur scolarisation, mis en lien avec la CAF pour la suspension des prestations sociales, repérage des enfants de nationalité autre que française, sans papier et dont les parents sont en situation irrégulière, j’en passe et des pires.

Je suis sensible à ces revendications. Mais elles sont assez politisées et porteraient pour certains à polémique. Des bulletins ont été exprimés, il y a trois semaines, la France est classée comme une démocratie, terre d’asile (doucement …), berceau des droits de l’homme (beurk). « Droits de l’homme, du point de vue de l’être humain, mais de l’enfant … ».

En revanche, l’aventure que je vous révèle, renvoie à un argument qui mettra les parents de droite et de gauche d’accord.
Si une personne mal attentionnée, aux mœurs peu recommandables, voire répréhensibles par la loi, accède aux données de Base Elèves, cela deviendrait dans le pire des cas, le supermarché du pédophile.
Il ou elle peut choisir, le sexe, l’âge, même faire une sélection par prénom.

Bref, toutes les saloperies dont nos médias font tant de presse, et qui malheureusement ont encore fait les tabloïdes dernièrement, avec cette histoire entre un belge et un français qui préparait le scénario de l’enlèvement et du meurtre d’un enfant sur Internet.
Il ne s’agit pas d’entretenir la psychose, mais je vois dans cet argument, la possibilité de convaincre largement la population, au-delà des clivages politiques.
Ce même argument serait peut être plus entendu par la CNIL, que ceux ci-dessus, faisant plus référence à une morale qu’à une idéologie.

Pour moi, mon enfant est en danger avec Base Elèves, et je compte faire mon possible pour récupérer son dossier de scolarité, pour le remplacer par un nouveau avec le moins d’info possibles, voir volontairement erronées.

Désormais mon unique but, est de militer au retrait de Base Elèves. Il y a trois semaines, si les pourcentages s’étaient inversés je suis persuadé que les arguments idéologiques auraient suffis.
Mais dans le contexte de la nouvelle présidence de John Fitzgerald Narkosy, je pense que l’agitation du spectre de la pédophilie, fera plus vite bouger les gens.

Le fond, je souhaite le partager avec le plus grand nombre. Que la forme soit anonyme, n’enlève rien au sens de cette information.

Je n’ai pas pu me renseigner correctement sur les conséquences du présent écrit, et suis bien conscient, pour qui le souhaiterait, que mon adresse IP, permettrait de me retrouver.

Bref, c’est ma première démarche formalisée et concrète, peut être ai-je encore des doutes sur sa légitimité ?

Je verrai bien fonction des réponses, j’espère quelles seront encourageantes.

Source : Réseau Résistons ensemble



Des parents contre le fichier "Base élèves"
13 juin 2007 - 15h18 - Posté par

Une bonne pétition s’il y a des ennuis !

En attendant, il faut retirer ce fichier, indigne d’un pays comme la France !

En Allemagne, ça existe ce genre de fichier ? Je vous demande cela parce que je sais que là-bas, ils sont plus à cheval que nous sur les questions de démocratie ! Ils veillent pour que ne revienne plus des temps funestes ! C’est vrai que Angela Merckel, c’est la Thatchert du coin, on a vu les perquisitions peu avant le dernier G8 !


Des parents contre le fichier "Base élèves"
13 juin 2007 - 22h01 - Posté par

c´est partout pareil , ici la gauche est en train de se regrouper ( a gauche du ps bien entendu) -les 2 plus gros partis de gauche fusionnent le 16 juin 2007, alors avec le G 8, aussi les jeunes certains dans les partis ou groupes commencent a en avoir marre du capital , alors ca ne plait pas ! LA GAUCHE DOIT SE RASEMBLER DANS UN SEUL PARTI EN EUROPE, arretons tous les petits groupes. plus une reflexion avec nos relations avec les partis ps - reformateurs (? je ne sais pas, ou plutot nous devons d´abord avoir sur certains points des accords avant de travailler ensemble dans un gouvernement sinon de nouveau 1981-83) salut jf dieux stuttgart


Des parents contre le fichier "Base élèves"
13 juin 2007 - 22h03 - Posté par

82.204, au contraire , ils te surveillent ton ordinateur par internet et windows ! et ils veulent tout sur fichiers et nouvelles cartes d´identite , etc ,,,, TOUT EST "a la sauce marron SS SA". salut jf dieux stuttgart


Des parents contre le fichier "Base élèves" : Comment demander à connaitre le contenu de la fiche de vos enfants ....
20 juin 2007 - 22h03

Nom Prénom ........................................

adresse .....................................................

.....................................................................

.....................................................................

.............., le ............ / ............... / 2007

à

Monsieur l’Inspecteur d’Académie

.......................

........................

.........................

Lettre recommandée avec Accusé de réception

Objet : Accès aux informations nominatives de la base Élève concernant mes enfants
en application de l’article 39 de la loi informatique & liberté du 6 janvier 1978

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Par le compte rendu du conseil d’école, j’ai appris que mes enfants pouvaient fait l’objet d’un fichage via un outil appelé Base Élève mise en œuvre par l’Éducation Nationale. la collecte de données opérée par tout moyen frauduleux, déloyal ou illicite est interdite ( article 25 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978)

Je vous demande donc de me confirmer ou de démentir ce fait (article 39 1° de la loi informatique et liberté)

Dans le cas où cet enregistrement serait fait et afin de vérifier les informations contenues dans cette base, je demande à exercer mon droit d’accès, en tant que représentant légal, aux informations nominatives concernants mes enfants.

Je vous demande donc de me faire parvenir la copie de l’intégralité des éléments enregistrés dans cette base associés à mes enfants et de m’en préciser l’origine (article 39 4° de la loi informatique et liberté)

Voici les enfants concernés :

(Nom Prénom) ......................... ....................... scolarisé(e) en classe de ........................ dans l’école ..................................... à ...........................

(Nom Prénom) ......................... ....................... scolarisé(e) en classe de ........................ dans l’école ..................................... à ...........................

(Nom Prénom) ......................... ....................... scolarisé(e) en classe de ........................ dans l’école ..................................... à ...........................

(Nom Prénom) ......................... ....................... scolarisé(e) en classe de ........................ dans l’école ..................................... à ...........................

Dans le cas où ces informations sont enregistrées au moyens de codes ou d’abréviations, la loi informatique et liberté impose de me fournir la correspondance entre ces codes et leurs significations

Conformément à la loi relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations du 12 avril 2000 je vous précise que
 l’administration doit accuser réception de cette demande ( Article 19 )
 si vous n’êtes pas l’administration compétente vous devez faire suivre ma demande à l’administration compétente et m’en aviser (article 20 )
 faute d’une réponse sous 2 mois, je pourrais considérer que l’administration refuse ma demande et pourrais saisir le tribunal administratif pour contester ce refus (article 21)
 en cas de refus, vous devez me faire part des motifs qui s’opposent à cet accès ( articles 1er et 2 de la loi n° 79-587 du 11 juillet 1979 )

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer Monsieur l’inspecteur d’académie, l’expression de mes respectueuses salutations

signature : .....................................






"L’obéissance est notre problème"
vendredi 16 - 20h19
de : Deeplo
CUBA : Ce petit pays du Tiers-Monde qui va à l’étranger pour soigner des vies Humaines et non pour tuer !
vendredi 16 - 17h58
Gilets jaunes : blocage de sites pétroliers en Wallonie
vendredi 16 - 17h15
de : RTBF
Jann Halexander & Abad Boumsong proposent l’AFRIKAN KABARET
vendredi 16 - 12h36
L’équipe qui domine / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 15 - 18h02
de : Hdm
STRASBOURG : Grève de la faim, Macron ne sait pas, ne voit pas, n’entend pas !
jeudi 15 - 16h28
de : JO
Il y a 30 ans, ARAFAT proclamait l’Etat Palestinien
jeudi 15 - 16h14
de : JO
COMMEMORATIONS du 11 NOVEMBRE : La Serbie sanctionnée !
jeudi 15 - 15h59
de : JO
1 commentaire
MARSEILLE : La Marche de la Colère dégénère !
jeudi 15 - 15h51
de : JO
Le 17 novembre sera-t-il apolitique ?
jeudi 15 - 09h19
2 commentaires
Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
mercredi 14 - 17h20
8 commentaires
MEXIQUE : Le Président élu invite Nicolas Maduro à son investiture !
mardi 13 - 17h45
de : JO
LES 5 ARNAQUES DES AUTOROUTES : CQFD !
mardi 13 - 17h07
de : JO
2 commentaires
17 novembre : pourquoi les syndicats traînent-ils des pieds, alors que les politiques courent après ?
mardi 13 - 16h45
7 commentaires
Armes Européennes chez Daesch : Des langues se délient !
lundi 12 - 18h02
de : JO
Les grosses augmentations de certains ministres en 2018
lundi 12 - 11h58
de : JO
1 commentaire
Enfoirés de journalistes !
lundi 12 - 10h10
de : jean 1
5 commentaires
« Fêtons la gratuité ! » le samedi 5 janvier à Lyon !
lundi 12 - 09h18
de : Paul Ariès
1 commentaire
La Bible, les terres et les missionnaires du temps de la « pacification » des colonies.
dimanche 11 - 22h02
de : Christian DELARUE
CONSEIL CONSTITUTIONNEL : Censurons les censeurs !
dimanche 11 - 14h56
de : JO
1 commentaire
LE MONDE SELON MONSANTO - De la dioxine au OGM, une multinationale qui vous veut du bien
dimanche 11 - 08h46
de : Ernest London
1 commentaire
VENEZUELA : La Révolution se défend contre le terrorisme économique !
samedi 10 - 17h39
9 commentaires
Make Anti-Imperialism Great Again !
samedi 10 - 17h07
de : jean 1
1 commentaire
Réformes de l’éducation : « C’est un projet élitiste, autoritaire, réactionnaire et libéral »
samedi 10 - 06h08
Carburants ou pouvoir d’achat : les raisons de la colère
vendredi 9 - 20h44
de : Christian DLR (cgt fin pub)
Du 11 Novembre 1918… au 1er Septembre 1939… D’une guerre mondiale… à l’autre…
vendredi 9 - 13h31
de : Emission Polémix et La Voix Off
rencontre nationale des secteurs en lutte samedi 10 novembre à Paris !
vendredi 9 - 11h17
de : SUD Poste 92
2 commentaires
Ce mensonge du gouvernement qui pourrait vous coûter très cher !
vendredi 9 - 11h07
de : JO
Les GM&S attaquent PSA et Renault en justice
jeudi 8 - 16h08
Gender Recognition Act : la lutte des femmes britanniques pour ne pas être effacées
jeudi 8 - 12h36
de : Female-
5 commentaires
#fachosphère / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 8 - 11h51
de : Hdm
Sortons du vrai-faux débat sur le prix du carburant. Défendons le droit à l’énergie élémentaire via sa gratuité !
jeudi 8 - 07h54
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
12 commentaires
Retraite Complémentaire : Très mauvaise nouvelle qui vous attend en 2019
mercredi 7 - 15h27
de : JO
Mélenchon : les limites juridiques, judiciaires et politiques de l’enquête préliminaire
lundi 5 - 16h00
de : Foolad
2 commentaires
Les approches libertaires de l’école du Rojava
lundi 5 - 12h06
de : jean 1
Suicide d’une factrice : ses collègues exigent le départ des encadrants depuis 10 jours
dimanche 4 - 13h37
L’abécédaire de Daniel Guérin
vendredi 2 - 14h03
de : jean 1
Arkéa : les épargnants en danger !
vendredi 2 - 12h15
de : Guirec
Détermination kurde - Retour à Kobané
jeudi 1er - 19h37
de : Pierre Bance
JAMAIS TROP TARD ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 1er - 12h46
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi. Dalaï Lama
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite