Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 avril
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Info’Com-CGT propose « Les Rencontres Info’Com ». Tout au long de l’année, notre syndicat et divers partenaires organiseront des débats, des échanges en présence d’auteurs, des militant-e-s autour de la sortie d’un livre, d’un documentaire etc. Le premier débat sera autour du dernier livre de Michèle Audin : « Eugène Varlin, ouvrier relieur 1839-1871 » (aux éditions Libertalia). L’écrivaine nous présentera cette grande figure de la Commune de (...)
Lire la suite, commenter l'article...

LA VÉRITÉ…
de : NOSE DE CHAMPAGNE
mercredi 11 juillet 2007 - 13h22 - Signaler aux modérateurs
25 commentaires
JPEG - 108.5 ko

« La Vérité, et sa « recherche » aussi obstinée est, pour un homme ou une femme politique ( ce que nous sommes tous et toutes ici) une espèce de cheminement névrotique qui nous vient tout droit du judéo-christianisme » écrit La Louve.

Je n’ai rien contre les cheminements, fussent-ils névrotiques… Ce qui compte, pour moi, c’est le voyage qu’ils font vivre, et le lieu où ils mènent. D’ailleurs, qu’ils soient névrotiques, çà s’oppose à quel autre type de cheminement ? Un cheminement d’esprit totalement sain ? Qui peut y prétendre dans ce monde déglingué ?
Et puis, il y a ce « judéo-christianisme », bref ce péché originel de la pensée occidentale… Mais qui délivre les brevets de la pensée « normale », comme on délivrait autrefois la pensée Mao Ze Dong ?

J’ai lu dans « Le Silence de la Pluie » de Luiz Alfredo GARCIA-ROZA (Babel Noir N°11), à propos d’une enquête qui débute à Rio de Janeiro, que « le soleil était encore fort en cet après-midi de printemps ». La petite note à laquelle est renvoyé le lecteur au sujet de ce « printemps », nous apprend qu’au Brésil, le printemps commence le 22 septembre et se termine le 20 décembre.

Voilà une vérité troublante. Car nous apprenons, nous ici, que le printemps commence le 21 mars et se termine le 20 juin. Pour nous, ce qui commence en septembre et se termine en décembre c’est l’automne. Au Brésil l’été commence donc en décembre et à Noël, le « Petit-Jésus » est tout bronzé, tandis que chez nous, il lui faut de la paille et la chaleur des animaux de l’étable pour ne pas mourir de froid !

La vérité est bien déroutante… Elle dépend du point de vue d’où on se place, mais elle est tout de même véritable. Car l’été commence bien le 22 décembre… au Brésil.
C’est pourquoi, j’aime bien parler de vérité, mais que je préfère parler des vérité que de la vérité.
« Le vrai peut parfois n’être pas vraisemblable » disait fort justement un penseur dont je ne me souvient pas du nom… Il faut apprendre à relativiser.

NOSE DE CHAMPAGNE dans « LE MERLE MOQUEUR DU PERTHOIS »
http://nose2champagne.canalblog.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LA VÉRITÉ…
11 juillet 2007 - 14h08

Le bison te remercie , "c’est de l’étourderie ,tellement pris dans le fil de tes pensées "

disait mon instituteur ,malheureusement OU heureusement ? pas changer d’un poil le bison

ça fait plaisir ,on peut pas tout avoir Nose



LA VÉRITÉ…
11 juillet 2007 - 15h10

Bonjour Nose, (et bonjour Voltaire)

Je suis assez d’accord avec ce qu’a écrit Voltaire sur ce sujet - y compris qu’il faut aller jusqu’au bout du raisonnement...

Evidemment parfois ça peut rendre zinzin (cf. un excellent bouquin pour cet été , de Raymond Smullyan "Ce livre rend fou" - au -delà des 10 premiers exercices il es trecommandé d’avoir un minimum de maîtrise des bases en logiques et en maths car ça aide... mais quel pied )

Parenthèse :

Je ne suis pas sûre qu’on ne confonde pas beaucoup de choses : logique, vérité, preuve empirique, réalité, erreur, mensonge, etc.

Nous avons en règle générale un énorme problème de définition.

Et au-delà, souvent, un problème de logique .

Je vais faire exceptionnellement ma "vieille réac" mais il se trouve un fait dommage pour la pensée Socialiste, c’est que les forces gauchistes et soi disant progressistes ont malheureusement, en 68, laissé le savoir et l’exigence intellectuelle (que je ne prétends pas avoir, en bonne héritière de cette génération) aux mains de la bourgeoisie, en en faisant des valeurs réac’ et en privant ainsi les enfants des prolétaires de la chance de dominer le monde dans un système capitaliste (puisque les bourgeois, eux , ont maintenu l’éducation de leurs élites et qu’à l’extrême rigueur ce qu’un bourgeois ne peut plus recevoir dans uen école publique il peut le recevoir dans une école privée - fric- ou au sein de sa famille - héritage des élites).

Total : on a laissé à la "gauche" la sociologie, la psychologie, l’anglais, la communication, ce genre de choses, sympas mais à mon avis secondaires ,et à la droite, les mathématiques, la philosophie, le latin, le grec, l’allemand, la rhétorique, pas sympas mais structurantes (en gros...je force le trait mais tout le monde aura compris)...

 fin de cette parenthèse mais ça me fera toujours gerber qu’on considère comme un progrès social le fait d’avoir obtenu que l’enseignement devienne l’éducation, avec ce corollaire que, de préférence, l’éducation soit réservée aux masses et l’enseignement aux élites bourgeoises - toujours les mêmes à être doublement pénalisés/doublement avantagés donc....

Je ne suis pas sûre non plus qu’on réalise bien qu’en général un système est axiomatique.

Ce qu’exprime Voltaire ("vrai" dans un système (en maths) "faux" dans l’autre, i.e. par ex. 12 en base 10 donne 22 en base 5 si mes souvenirs sont bons...) est traduit en sagesse populaire par le célèbre dicton "vérité en-deça des Alpes , erreur au-delà".

Dans mon petit gribouillage informe cité par Nose, il faut tenir compte, non pas d’un "point de vue" (à moins que ce soit au sens strict et donc, géométrique, du terme) mais d’un champ de réflexion particulier , à savoir la politique. Est ce le but de la politique de chercher et de trouver LA vérité, voilà quelle était ma question.

Ce qui me permet de dire que la prétention à chercher et à détenir LA vérité quand on est dans le champ du politique c’est déjà en soi un mensonge ou une erreur (n’en déplaise aux sciencepoteux ;-) et que oui, ça devient carrément une névrose quand le sujet "y croit".

Je n’admets pas qu’on me dise, sans me le démontrer, en quoi la politique c’est la recherche de la vérité, ou qu’il y des politiques vraies et d’autres fausses, qu’il y a des "choses vraies" ... Non - et donc, je maintiens, on s’en fout de la VERITE en politique.

En tout cas on s’en fout au sens où on le dit, où on l’entend...

Je vous renvoie à l’article amusant et bien fait de Jean Yves Denis (ici) sur Bébert le moineau, Warheit et Wirklichkeit, représentation, fiction...

Les hommes ( femmes ça marche aussi) politiques aujourd’hui me font presque tous inévitablement penser aux personnages de Ionesco ou à Humpty Dumpty , le personnage d’Alice aux pays des Merveilles qui s’ingénie à donner un sens personnel et non conventionnel aux mots ; qui s’ingénient à tordre les mots jusqu’à leur donner un caractère absurde et saugrenu ("saucisse" désigne un fromage...) dans le but unique de ne pas remettre en cause la cohérence du système axiologique qu’ils ont créé ou dans lequel ils évoluent, au motifque tout serait relatif et que tout est "une question de point de vue"...

En cela, je préfère parler d’éthique - et il me semble que la première règle d’une éthique politique ça devrait être de ne pas déformer un langage établi (presque miraculeusement) sur des bases conventionnelles, à des fins personnelles....

Pour donner un exemple concret en politique :
"de gauche", ça ne doit pas servir à désigner des singifiants "de droite".

Et les personnes qui emploient leur trop plein d’énergie à justifier a posteriori les errements d’un système devenu défaillant ou d’une mauvaise logique devraient aller faire un jogging ou construire un mur, ou que sais je, au lieu de continuer à nous pourrir la vie avec leurs flatulences intellectuelles postmodernes, en effet...

"Cogito ergo sum" peut être, en tout cas, certainement pas "Sum ergo cogito" ...

(Et je ne dis pas ça pour toi Nose)

Fraternellement - La Louve



LA VÉRITÉ…
11 juillet 2007 - 19h23

"L’erreur rattrape la vérité au collet de la tromperie"

Le collet c’est un petit piège à moineau.
Quand j’étais gosse je partais souvent avec un vieux bonhomme qui les faisait lui même et les posait dans le maquis.
Je passais de bons moments sereins avec ce vieux sage.

L’erreur : par exemple on prend une mesure, LA MESURE. On se trompe, on commet une erreur de lecture car on ne portait pas de lunettes, ce que l’on ne voulait pas reconnaître, car porter des lunettes ça peut être un signe de veillesse.
On se trompe. Quand on dit se tromper dans le trésor de la langue française c’est équivalent à commettre une erreur.

Mais Tromper l’autre, là pas d’erreur, pas d’ambiguité ça veut bien dire ce que ça veut dire !
La mesure gouvernementale. Plus elle sont sévère meilleures elle sont, nous assène t on en permanence. C’est pour notre bien ! Et oui !

Il y a une matérialité de ce mouvement. On appelle ça : Tromper sur la marchandise.
Valeur d’usage et valeur d’échange.
Petite valeur d’usage ici, grosse valeur d’échange la bas.
On vole le travail de l’autre qui ne sait pas encore qu’il travaille et c’est la mesure de l’exploitation qu’on invente ainsi. Le travail concret riche de toute les significations à venir, s’appauvrit infiniment dans sa mesure abstraite.

Les signifiants aussi ont une valeur. Un mot pour un un autre, c’est la métaphore. c’est la signification et l’usage arbitraire qui fait convention. Il y a erreur mais pas tromperie. On en use de cet échange.
De proche en proche, c’est la métonymie. Ca se déplace de loin en loin et fonde ainsi la naissance de la métaphore. Un bruit de pièce sonnante et trébuchante pour un fumet. et là l’échange commence à nous user.
Le sens à suivre.

Mais tromper l’autre, sans commettre d’erreur n’est pas possible, car l’autre est trompeur en se trompant lui même lorqu’il il fait des erreurs de compte.

Et là la double erreur le fait retomber par erreur sur le bon compte d’exploitation, qui lui ne trompe pas, à l’erreur près.

De proche en proche l’erreur, d’erreur en erreur rattrape la vérité au collet de la tromperie du trompeur qui se trompe. Non qui commet une erreur.

CouCOU !



LA VÉRITÉ…
11 juillet 2007 - 21h22 - Posté par

Voyez-vous mon cher, la culture judéo-chrétienne nous interpelle au niveau du vécu quotidien en développant une construction/déconstruction du rapport du signifiant au signifié. Vieux stal borné.


LA VÉRITÉ…
11 juillet 2007 - 22h49 - Posté par

Il y a malentendu : Vieux stal il ne s’agit pas de ça !

"à la droite, les mathématiques, la philosophie, le latin, le grec, l’allemand, la rhétorique, pas sympas mais structurantes" et les moyens d’embobiner. c’est juste un petit exercice pour démontrer cela

Ce qui est curieux c’est que les sophistes et les rhétoriciens étaient matérialistes.

La vérité est révolutionnaire.

Combien de détour et d’analyse épuisantes marx a t il du faire pour faire apparaitre cette vérité toute simple
La plus value vient d’un temps de travail volé extorqué, caché par des dérives verbales et de soi disant erreur qui procurent quand même un certain avantage.

Elle n’est pas relative à un point de vue géographique.

Ca peut être par exemple un rapport dialectique simple : exemple le soleil se couche au brésil, quand il se lève en france.

La logique formelle elle, est de l’ordre de la tautologie : a=a

Et la lutte idéologique qu’est ce qu’on en fait.

Matérialisme et empiriocriticisme de Lénine est plus que jamais d’actualité.


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 01h06 - Posté par

Malentendu, sans doute, mais ou ? Pour l’algèbre de Boole, 1 plus 1 ? Ben non, c’est pas ontradictoire avec un certain axiome ( de toute façon, s’il y en a qui trouvent, je prétexterai qu’ils ont triché pour ne pas me faire bonne soeur ). Pour la culture judéo-chrétienne, c’est une blague, d’ailleurs je vais la peaufiner. Sinon, pour les choses plus sérieuses, la Louve truffière nous a degotté un sacré tubercule, j’en ai fait l’expérience. Son bouquin, le titre doit etre " le livre qui rend fou ", et c’est une excellentissime gymnastique intelllectuelle. C’est pas un livre de recettes qui vont convaincre le " vulgum pecus " que le capitalisme, c’est de la m.....Mais là ou elle tape dans le mille, c’est au sujet des des maths, pas sympa mais strucurantes ? A partir de la fin des années 70 le capitalisme se financiarise. Il faut liquider des pans entiers de l’industrie, pour pouvoir constituer des trésors de guerre. D’une part parce que la circulation de valeurs immobilières et la spéculation en Bourse sont plus rentables, mais aussi, que pour la guerre intra-capitaliste des fusions-acquisitions il faut des èspèces sonnantes et trébuchantes. Pour mieux faire passer la pillule, il faut enlever de la tete des gens toute intuition qui les porterait à chercher dans les faits économiques ou physiques la cause de leurs ennuis. En résumé, il faut absolument enlever de la cervelle du " bon " peuple tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un début de matérialisme, mais au sens de Marx. Ca a donne des " classes moyennes " qui vivent dans un rève éveillé. En bon français, ils se la " pètent ", des blaireaux qui se prennent pour des grands brasseurs d’affaires, ou des zèbres qui se prennent pour des tigres. Je pourrais t’en faire un bouquin, CE SONT CES ECTOPLASMES QUI M ONT FOUTU EN RETRAITE ANTICIPEE POUR TROUBLES DE LA PERSONALITE. Une anecdote : une des tartes à la crème de la culture de ces " managers ", c’est avec la programmation neuro-linguistique, ( ils disent toujours PNL, ) et l’analyse transactionnelle, ( là aussi, c’est toujours l’AT ) c’est la METHODOLOGIE : Y A MEME DES COURS DE METHODOLOGIE EN FAC. Et là, il faut voir le STATUT de LA methodologie. On t’emmène ça avec des mines de conspirateur, des airs d’extase religieuse, comme dirait l’homme du Manifeste, et on essaye par tous les moyens de te faire entrer dans la théière que tu fais partie des GRANDS INITIES qui vont avoir accès à la PENSEE SUPREME , la clé qui fera de toi un membre de l’ELITE qui MAITRISERA sinon TOUS du moins un PLUS GRAND NOMBRE de PROCCES. S’ils avaient un minimum de jugeotte, ils verraient que méthodologie vient de méthode et de logos , du grec discours. Et le discours de la méthode, ça remonte à 1600 et quelques, avec Descartes. Si tu as lu le bouquin de Politzer, " Principes élémentaires de philosophie ", il fait l’historique de la formation de la PENSEE METAPHYSIQUE. Si ça t’interresse, je peux te donner des précisions. Bref, pour finir, l’étudiante avec qui j’en discutais s’est bien marrée. Elle m’a sorti : "Avec du BARRATIN de ce genre, ils n’ont abruti que des imbéciles ". Mais ce sont ces imbéciles qui sont dépistés par le moyen des tests et entretiens d’embauche, pour faire les SOUS-OFFICIERS du capital, et auquels le capital délègue un tout petit bout de parcelle de semblant de pouvoir et qui NOUS POURRISSENT LA VIE. Pour ma comodité personnelle, je les ai surnommés le " complexe capitalo-compliciel " ou la " faune ", en souvenir du bon vieux temps ou ils NOUS appelaient " la pègre ". Bon, on en reparlera avec la Louve truffière. Faudrait la mettre sous cloche, cette nana. Si elle disparaissait, ça serait une sacrée perte pour l’humanité. Allez, salut et bon courage. Vieux stal borné.


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 09h30 - Posté par

coucou

Ce que je trouve bien, bien dans ce que tu écris là, c’est que ça sonne absolument vrai.
L’exactitude des petits faits et des personnages, on s’en fout !

L’articulation forte entre ta pratique et ta théorie donne une profondeur de champs à ta pratique.
L’ouverture ne passe que par là. Et donc le militantisme.

Tout ça pour te dire que je me suis régalé à te lire, n’en déplaise à ta modestie.

En passant, une petite inquiètude : Mais qui connait encore ce héros et ce grand penseur marxiste fusillé en pleine maturité, Georges Politzer.

Salut à vous.


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 17h08 - Posté par

J’ai pas grand mérite. J’ai été élevé par une grand mère qui était un sacré personnage, et puis , de toute façon, je suis retraité, alors.......J’ai eu la chance toute relative de voir la guerre d’Algérie depuis " le balcon ", à part un certain paternalisme dans la boite, ( à l’époque, les gaullistes, les vrais, étaient plus réglos que les soc ) et je ne peux pas dire, en toute honneteté, que j’ai subi la répression du capital. Ce que j’ai très mal supporté, c’est la pourriture MORALE de mes collègues des PTT qui ont, au moins à 30/100 ont AIDE à la privatisation de la Poste et de France Télécom et j’ai pris pon parti de la " comédie humaine ". Enfin, je suis vivant, alors autant vivre. Et vivre, c’est etre HUMAIN. Je te laisse méditer sur ce dernier terme. Fraternellement. Vieux stal borné.


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 00h19 - Posté par

le rapport entre la signature et la phrase est absolument désopilante !!!!

Merci vieux stal borné

Maguy l’occitane


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 01h15 - Posté par

Je me dem......comme un chef, surtout quand j’ai pris la sage précaution de mettre quelques canettes au frigo. Ceci dit, tu es d’ou, Maguy l’occitane ? Moi, je suis d’un petit village des Hautes-Pyrénées, dans lequel va d’ailleurs bientot passer le Tour de France. Vieux stal borné.


LA VÉRITÉ…
11 juillet 2007 - 21h08

Euh...pourquoi le tableau de Jérôme Bosch ? Est-ce parce que la vérité est relative et que le paradis des uns peut devenir l’enfer des autres ?



LA VÉRITÉ…
11 juillet 2007 - 21h38 - Posté par

PARCE QUE...

... ce tableau s’appelle "le jardin des délices", d’une part et qu’il me plaît d’autre part.

NOSE


LA VÉRITÉ…
11 juillet 2007 - 21h52 - Posté par

ET PUIS...

... aussi, parce qu’il me rappelle Harry BOSCH, le flic de Michael CONNELLY dont je suis un fana !

NOSE


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 15h56 - Posté par

Vieux stb

Je suis du département d’une grande ville du département de l’hérault.

Vas voir sur l’un des articles sur Gramscis de Roberto, je te posais une question à laquelle je crois tu n’as pas répondu ; à moins que tu l’ai fait entre-temps.

Bisou

Maguy l’occitane


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 16h49 - Posté par

Chère camarade Maguy, pour la question, je ne sais pas, je vais voir. Si tu es de l’Hérault, tu as déjà un ( petit ) point de bonus ( tu remarqueras que je ne suis pas " chauviniste " pour un rond ), mais ces " nordistes ", c’est tous " cul béni " et compagnie. On devrait se prendre notre indépendance tiens. Fraternellement. Vieux stal borné. P.S. Remarque, je me demande si je n’exagère pas un peu, pour les " nordistes ".


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 16h16 - Posté par

En VERITE je vous le dis ......

"IL EST CONTRAIRE A L’ORDRE DE LA NATURE QU’UN INDIVIDU DISPOSE DE BIENS DE JOUISSANCES SUPERIEURS A SA CAPACITE DE JOUIR"

François Boissel (1728-1807)

acteur oublié de la révolution française. qualifié par JAURES (le même que SARKO c’est approprié ...) de penseur le plus subversif de son époque (et de la nôtre donc !!!!....) et précurseur historique du communisme, précédant BABEUF et SAINT-SIMON (histoire socialiste de la révolution française)

HUMA-DIMANCHE du jeudi 12 Juillet

En voilà un qui ne perdait pas son temps en réponses polémistes prétentieuses et en circonvolutions tarabiscotées et masturbatoires de pseudo-intellectuel pas très clair.

Maguy


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 16h56 - Posté par

Dis donc, la petite mère Maguy, tu ne serais pas quelque peu subversive, toi aussi ? Finalement, elles sont pas mal, nos nanas dans le sud. Un de ces quatre, je vais te mettre aux maths entre autres. Au fait, de toizamoi, tu sais faire une vidange et changer une ampoule ? S’il y en a que ça fait rire, vont avoir afaire à moi. Fraternellement. Vieux stal borné.


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 20h22 - Posté par

Comment t’as fait pour sentir que les maths étaient mon point faible ? Quand on est loupiot il suffit de rencontrer un (e) prof de math un peu trop rébarbatif (ve) et qui n’a pas compris que la pédagogie sans un peu de psychologie (à défaut d’amour) aboutit à la casse du potentiel latent d’un certain nombre d’enfants qui fonctionnent différemment de la norme établie par ceux qui fixent les cadres de l’éducation, pour que la petite pierre précieuse des maths ne soit jamais mise à jour.

Qui sait un prof aussi ludique et bienveillant que toi pourrait peut-être faire des merveilles au niveau des résultats !!!

Par contre je suis très forte en calcul rapide et je sais changer une ampoule et divers autres petits bricolages. La vidange non, je suppose qu’il suffit d’apprendre. Mais le mécano est bien content quand je lui amène du travail.

Je te précise que ma réflexion sur les circonvolutions tarabiscotées ne s’adressaient pas à toi, évidemment car tes réflexions me font le même effet qu’à NOSE : J’apprends beaucoup. Mais je n’en veux pas pour autant à V. (?) à qui je vais répondre si j’ai le temps.

A +

Maguy


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 20h32 - Posté par

S’il y a de faux intellos c’est donc que donc les vrais existent.
C’est pas Vrai !!!! J’y crois pas !!!!

Bon !! mais s’ils y en a qui y croient.

Demain je vais prendre ma soutanne de faux vrai intellectuel.

Et si je jouais aussi au faux faux intellectuel.

Ha non ! la négation de la négation donnant vrai je pourrais me prendre pour un vrai intello.

Bon ne nous laissons pas dépasser, car il y a ce verset pour initiés :

La négation de la négation aime de tout son coeur le dépasssement dialectique.

Et puis au fait.........pol pot qu’est ce qu’il en pensait de toute cette histoire.

Pour lui c’était très simple, il avait une certitude :

Vrais ou faux, les intellos existaient et ils étaient de faux amis et de vrais ennemis.
Ils les reconnaissait car ils portaient des lunettes et n’avaient pas les mains calleuses.


LA VÉRITÉ…
12 juillet 2007 - 21h49 - Posté par

Mon cher maitre, vous etes épistémologiquement transcendental. Vieux stal borné.


LA VÉRITÉ…
13 juillet 2007 - 11h55

JE (NE) ME PRENDRAIS PAS LA TÊTE AVEC LE PÉDANT QUI ME REPRENDRA PAR MANQUE D’HUMOUR ET D’HUMILITÉ...

... mais encore une fois, je voudrais souligner quelque(s) paradoxe(s) apparent(s)... parce qu’en fait c’était çà ma dénarche avec ce sujet que je lançais...
Nous sommes partis du fait que l’été commence à la fois en décembre et en juin, pour aboutir au fait que I et I ne font pas 2 et font 2... dans notre jardin des délices.

Alors, je vais y ajouter ceci :
1. La célèbre statue de la liberté de Frédéric-Auguste Bartholdi se trouve à Barentin, alors que chacun apprend qu’elle se trouve à l’entrée du port de New-York...
2. On apprend dans les livres d’école que le Soleil se lève à l’Est et qu’il se couche à l’Ouest (les 4 points cardinaux - Cardinal ! Monseigneur "V"), mais aussi que c’est la terre qui tourne autour du Soleil... Dissertez.

Dernière précision : ceux qui se permettront des jugements à l’emporte-pièce ne tenant aucun compte de l’axiome "savoir c’est savoir qu’on ne savait pas", auront un zéro "pointé".

NOSE DE CHAMPAGNE



LA VÉRITÉ…
13 juillet 2007 - 13h16 - Posté par

En tout cas mes félicitations vous avez déclanché un sacré barouf avec ette histoire de vérité.

Un petite question ? est que vous nous dites la vérité ?
Ne cachez vous pas quelque chose.
J’ai remarqué qu’au milieu du tableau il y avait une tête blanche qui ressemble à Sarko déguisé en ange.
Est ce message subliminal que vous voudriez..... La vraie vérité.

La vérité si je mens.


LA VÉRITÉ…
13 juillet 2007 - 14h36 - Posté par

C’est un HONGROIS qui dit " tous les HONGROIS sont des menteurs". Comme il est lui-meme HONGROIS, et donc menteur l’affirmation selon laquelle tous les HONGROIS sont des menteurs est fausse, donc il dit la vérité. Mais s’il dit la vérité, alors il est un menteur ....... Vous commencez à piger pourquoi L’AUTRE a été élu ? Pétard, faut tout vous dire. Au fait, je vais vérifier cette histoire de binaire. A plus. Vieux stal borné.


LA VÉRITÉ…
13 juillet 2007 - 15h59 - Posté par

JE LA CONNAISSAIS... AVEC UN GREC...

... comme quoi, çà peut être vrai pour les hongrois et çà peut être vrai pour les grecs, etc.
Au fait, VSB, as-tu lu "Le théorême du perroquet" de Denis GUEDJ (en P785/Points) qui est une histoire policière les mathématiques ? Car avec ton niveau, je ne vais pas me référer à "Ponok-Ponok (drôles d’histoires mathématiques)" de Brigitte TSOBGNY (chez ODIN) que je réserve à "V".

Au fait, je pensais qu’on allait me contester que la statue de la liberté est à Barentin... Mais je vois que personne sur ce fil ne le fais car tout le monde habite Barentin, très près de Rouen...

NOSE


LA VÉRITÉ…
13 juillet 2007 - 17h05 - Posté par

Je la connaissais avec un crétois. Quand je peux m’instruire, je prends.... Envoies quelques détails pour " ponok-ponok " : kézako ? Pour la statue de la liberté, ça m’avait bien chatouillé la rétine, mais j’étais pas sur. J’ai regardé le dico pour cette histoire de binaire, parce que comme dirait Maguy, y a une occasion de faire marcher sa cervelle. Bon, avec toutes les tetes de mule qui ne renoncent pas à changer TANT SOIT PEU le monde, c’est quand meme bon pour le moral. Dis donc, il faudrait recommander à la Louve de lever le pied : elle disait sur un post à Maguy qu’elle était un peu " fatiguée ". S’occuper de gagner sa pitance, changer le monde, avec un conjoint, des petits zenfants, une belle-mère, un canari, un chien et un poisson rouge, ça fait quand meme beaucoup. Si on la présentait aux présidentielles ? Une idée à creuser, ça. Allez, à plus. Vieux stal borné.





« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
2 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
4 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49
Christelle Déchronique Les péages urbains (audio)
mardi 16 - 09h48
de : Ciné Christelle
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 - 09h28
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
LE 26 MAI, METTONS LA RACLÉE À MACRON ! - Meeting Mélenchon, Aubry, Ruffin, Becker à Amiens (video)
mardi 16 - 08h40
Juan Branco, avant le "grand déballage" macron, dénonce une nouvelle fois nos "pseudos élites" (video)
lundi 15 - 17h41
de : nazairien
8 commentaires
Acte 22 Place de la République, police nationale et bagueux de Paris, complètement hors sol (vidéo)
lundi 15 - 14h19
de : nazairien
4 commentaires
Toulouse #Acte22 : La police tabasse 2 Journalistes et casse leurs caméras (video)
lundi 15 - 11h01
Jean-Luc Mélenchon. Privatisations : « VOTRE MODÈLE EST FINI » (video)
lundi 15 - 10h33
Le "meilleur des mondes" A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.
dimanche 14 - 13h30
de : nazairien
6 commentaires
Anti-impérialisme : cycle de conférences
dimanche 14 - 13h29
Marlène Schiappa, piégée par ses mensonges, quitte l’interview (vidéo)
samedi 13 - 15h29
de : nazairien
1 commentaire
Rassemblement pour la libération de Georges Abdallah mercredi 17 avril 2019, 18h00, métro Château-rouge (Paris 18ème)
samedi 13 - 13h22
GAFA de tous les pays, taxez-vous en Irlande !
samedi 13 - 08h52
de : Karine Darmanche
Saurel chante sa révolution à la Comédie Dalayrac
samedi 13 - 00h04
Mobilisation samedi 13 avril contre la loi « anticasseurs »
vendredi 12 - 16h30
de : jean 1
2 commentaires
Le calme avant la tempête
vendredi 12 - 13h56
de : jean 1
Dans la république des gredins...
vendredi 12 - 13h05
Privatisation d’ADP : Macron et les copains de la finance
vendredi 12 - 11h20
de : Hélène Grumal

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nous sommes les autres. Henri Laborit
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite