Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LA MAITRISE DE LA PRODUCTION


de : Christian DELARUE
dimanche 22 juillet 2007 - 16h02 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

LA MAITRISE CITOYENNE DE LA PRODUCTION : UTOPIE OU NECESSITE ?

La maîtrise de la production de biens et service par le plus grand nombre est-elle possible ? Est-ce une utopie ? En fait commençons par voir que l’on ne pourra pas éternellement continuer à faire n’importe quoi n’importe comment. Et dire alors qu’il faut consommer autrement ne suffit pas . Ce n’est qu’un premier pas bien insuffisant . Cela indique en fait un abandon dramatique de la maîtrise de la production aux seules "forces du marché", donc au capital . Pareillement dire qu’une activité économique de production de biens ou de services est productrice de richesses sans autre précisions ne suffit pas plus. Car il y a trop de dégâts dans cette richesse et sur plusieurs plans.

I - LES DEGATS DE LA PRODUCTION DE "RICHESSES".

 PRODUIRE AUTREMENT ET AUTRE CHOSE !

Pour ce faire, il ne s’agit pas de mettre en avant un point de vue moral mais une réorientation politique de la production . La production est une question sociale et politique qui devrait normalement être intégré au champ de l’expression démocratique . Pour l’heure c’est au niveau de la consommation donc quand le mal est fait, une fois la production réalisée et les appareils d’influence publicitaire mis en branle que le choix ou le non choix peut s’opérer. C’est là une démocratie rabougrie ! C’est donc politiquement et démocratiquement qu’il faut réduire massivement les nombreuses productions nuisibles aux humains ou à la nature (matières polluantes) ainsi que celles socialement inutiles sans parler des productions de biens rapidement frappés d’obsolescence, ou ceux difficiles à entretenir ou réparer.

 QUI DECIDE DU CARACTERE NUISIBLE DE LA PRODUCTION ?

Sous le capitalisme une minorité de possédants (les moyens de productions), autrement dit le petit comme le grand patronat, décide de produire n’importe quoi y compris ce qui a de plus destructeur pour les humains, la nature et la planète. Or ce devrait être l’ensemble des travailleurs-producteurs du groupe et même au-delà (pour éviter les effets pervers de la défense de l’entreprise ) tous les résidents-citoyens de décider des grands choix de productions des entreprises publiques dans la cadre d’une planification démocratique. Les techniciens et experts ne devraient se préoccuper que du détail du processus de production pas des grands choix.
Lire "Une autre économie orientée vers le développement humain " http://rennes-info.org/Une-autre-ec...

Il importe aussi et surtout de distinguer le cadre général de la production. Il s’agit de distinguer alors la production marchande de la production non marchande, la production de valeur d’échange de la production de valeur d’usage.

II - DISTINCTION FONDAMENTALE : LA PRODUCTION MARCHANDE ET NON MARCHANDE.

La production de richesses se subdivise en production marchande et en production non marchande.

 LA PRODUCTION MARCHANDE va produire des valeurs d’usage mais pas seulement et surtout pas dans ce but. . La production marchande, pour l’essentiel des entreprises privées, va surtout produire des valeurs d’échange, autrement dit des biens et services pour le marché. Il lui faut une demande solvable, un client relativement riche même pour des bas prix .

 LA PRODUCTION NON MARCHANDE est le fait des services publics et de certaines entreprises publiques assimilées, celles subventionnées pour un certain cahier des charges précis et une politique tarifaire claire . Ils vont eux produire des valeurs d’usage, des biens et services qui seront utiles à la population et qui ne seront pas nuisible à l’environnement. Ils produisent pour des usagers à égalité de prestation partout sur le territoire et sans considération de leur richesse patrimoniale mais dans un but de redistribution des richesses et dans le respect du développement durable .La décision peut être fortement bureaucratique ou très démocratique mais ce n’est en tout cas pas la "main invisible " du marché qui normalement "décide" et derrière elle les propriétaires privés des moyens de productions autrement dit le patronat petit ou grand.

 LE CADRE INDIQUE LE BUT DU TRAVAIL. S’agit-il de réaliser avant tout un profit ou s’agit-il avant tout de satisfaire un besoin ? S’agit-il de vendre via des prix (de marché) ou s’agit-il de décider d’une politique tarifaire avec une distribution gratuite ou peu chère à des fins sociales et/ou écologiques et pour les mêms raisons des tarifs élevés pour décourager la consommation.

Conclusion :La maitrise de la production utile, non marchande, réalisée pour un alterdéveloppement et dans le cadre d’une alterdémocratie n’est pas une utopie, elle la perspective de l’autre monde que nous voulons. Elle passe par la défense et l’extension des services publics nationaux et de la réappropriation collective des moyens de production .

Le choix du niveau de collectivisation fait débat : municipalisations généralisées, régionalisation (niveau requis pour la planification), nationalisation (niveau du passage au socialisme, nécessaire pour l’égalité sur tout le territoire, ... ) et évidemment démocratisation (paritarisme renouvelé et étendu). Enclencher une démocratisation sur fond de logique marchande maintenue est une duperie mais cela constitue un projet réalisable si le capital a été exproprié. La démocratisation ne peut s’accompagner qu’avec un mouvement introduisant des pratiques et des règles de très bonnes conditions de travail. Il se trouve que les services et entreprises publiques peuvent disposer d’un statut du travail contenant de meilleures garanties que le code du travail pour les travailleurs du privé. Ce n’est pas rien si l’on veut réduire l’exploitation du travail en vue de l’abolition du salariat !

Christian DELARUE
Commission Démocratie ATTAC
chrismondial
http://www.blogg.org/blog-44839.html

sur les deux conceptions l’alterdémocratie (de complément ou globale d’alternative)
http://bellaciao.org/fr/article.php...

Jacques GOUVERNEUR
http://hussonet.free.fr/jgfond5.pdf

QUELLE RELOCALISATION DE L’ECONOMIE ?
http://www.local.attac.org/35/Quell...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LA MAITRISE DE LA PRODUCTION
30 juillet 2007 - 19h08

"Maîtrise" et language du droit .
LE JURISTE, LE MARCHE ET LE PATRIMOINE.

Juridiquement la notion de maîtrise renvoie au droit des obligations avec ses subdivisions sectorielles comme le droit des affaires, droit économique alors que la production renvoie au droit des biens. Le lien entre les deux droits oblige à expliciter la notion de marché et celle de patrimoine.

La notion de droit du marché peut sembler incongrue à qui pense naivement que la "main invisible du marché" peut et doit se dispenser de règles, à moins qu’il s’agisse, selon l’optique libérale de "l’Etat modeste", des seules règles visant à protéger l’existence d’un marché donc fonctionnant sur ses seuls principes de concurrence pure et parfaite. Le droit des obligations et notamment le droit des obligations contractuelles fixe les règles du marché. Le droit des obligations, constitué sur la base du contrat - et non pas sur des rapports hiérarchiques comme sous la production féodale, et non pas sur une planification comme sous la production administrée - n’a acquis sa généralité qu’avec l’instauration des démocraties libérales et bourgeoises.

 DE CHOSES A BIENS.

Pour un juriste, le marché ne porte pas sur des "richesses" ni même sur des marchandises mais sur des biens, des biens échangés et appropriés (1) par l’échange. C’est l’échange qui produit le bien , l’échange est premier, le possédant et le propriétaire n’apparait qu’ensuite et encore jamais sous la forme du capitaliste , du propriétaire des moyens de production et d’échange. Quant aux choses ou aux formes de maîtrise sur les choses corporelles ou incorporelles, elles ne deviennent des biens que par l’existence d’un marché autrement dit d’un espace d’échange marchand. La notion juridique de biens n’apparait donc que dans les sociétés ou dans les espaces de ces sociétés où les choses peuvent s’échanger. Un bien (juridique) est donc une marchandise (en économie) mais pas une chose, du moins pas nécessairement. C’est la signification économique qui importe car le bien a une valeur pécunière . Ce bien est échangé à partir de prix et non gratuitement ou non sur une base décidée (c’est à dire par tarification). Tant que les choses ne sont considérées que sous l’angle de leur utilisation immédiate, de la satisfaction d’un besoin elles ont simplement une valeur d’usage ou une valeur de possession ou de destruction exclusive (consommation) mais pas une valeur d’échange. Laissons le marché et les biens pour évoquer le patrimoine.

 LA PERSONNALITE ET SON PATRIMOINE .

Pour un juriste le marché ne met pas en contact une offre et une demande et la production marchande ne s’adresse pas à une demande solvable mais à des sujets juridiques ayant un patrimoine. Et tous les sujets , tous les individus adultes et capables ont un patrimoine juridique au sens du contenant, lequel est plus ou moins bien rempli. Le patrimoine est l’expression de votre personnalité, du moins de votre personnalité en économie marchande (pas de toute votre personnalité !) ; Il ya évidemment des droits de la personnalité (image, respect de la vie privée, intégrité physique...) qui sont liés directement à la personne et hors commerce ; mais même dans ce cadre restreint on constate une tendance à la patrimonialisation (cf les indemnisations en cas d’atteinte).

Christian D

(1) En droit économique, la notion de contrôle - si importante dans les sociétés anonymes - se définit comme le pouvoir d’agir comme si juridiquement on était propriétaire.






A Lyon, la grève se durcit chez General Electric
mardi 24 - 17h36
La Commission européenne met fin aux indemnités de licenciement en Belgique avec une trouvaille juridique
mardi 24 - 09h54
de : Bruno Schmitz
Etats-Unis : Même les morts chez les Pauvres sont encore trop chers !
lundi 23 - 14h59
de : joclaude
1 commentaire
ISLAM, MUSULMAN, VOILE : Pas d’essentialisme, mais triple critique maintenue
dimanche 22 - 23h24
de : Christian Delarue
6 commentaires
Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !
dimanche 22 - 16h43
Non à l’acharnement contre Jean-Marc Rouillan
dimanche 22 - 16h36
de : CNT relations medias
Les Gilets Jaunes et la loi Sécurité Globale (Video) !
dimanche 22 - 14h49
de : joclaude
Racisme post-colonial et intégrismes religieux (I)
vendredi 20 - 22h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Appel aux autorités françaises à favoriser la paix au Haut-Karabakh
vendredi 20 - 20h47
de : Christian Delarue
La communauté internationale doit assurer l’exercice du droit à l’autodétermination du Peuple sahraoui
vendredi 20 - 20h39
de : Christian Delarue
Stop EDF Mexique refusons la transition énergétique coloniale !
vendredi 20 - 18h33
de : AMASSADA
L’EMPRISE, un concept critique de l’intégrisme
vendredi 20 - 17h19
de : Christian Delarue
2 commentaires
Communiqué de presse de la C.G.T.
jeudi 19 - 15h41
de : joclaude
Médicos cubanos - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 18 - 21h33
de : Hdm
Contrôles ciblés à Pôle emploi pendant le confinement
mercredi 18 - 19h16
LES ANGLES MORTS DE CLÉMENTINE AUTAIN
mardi 17 - 20h24
de : Christian DLR
5 commentaires
Voté au Sénat : Recul de l’âge légal de la retraite à 63 ans !
mardi 17 - 15h02
de : joclaude
2 commentaires
Marwan Muhammad, une plateforme inclusive des intégristes musulmans
lundi 16 - 20h32
de : Christian Delarue
7 commentaires
Contre la loi de "sécurité globale"
lundi 16 - 17h19
de : CNT relations médias
« La faiblesse de la croissance impose la sortie du capitalisme »
lundi 16 - 15h59
Crise du coronavirus aux États-Unis. 90 000 emplois supprimés dans le secteur aérien
lundi 16 - 15h22
de : nazairien
partage avec Edgar Morin
lundi 16 - 09h26
de : jean1
3 commentaires
MRAP :Menaces sur les droits et les libertés : la protestation monte
lundi 16 - 09h21
de : Christian Delarue (CN du MRAP)
La pudeur ou l’enfermement des religions abrahamiques
dimanche 15 - 13h59
de : Christian Delarue
1 commentaire
ICEBERG RACISTE et INTEGRISME
samedi 14 - 19h41
de : Christian Delarue
3 commentaires
Bolivie : Discours du vice président David Choquehuanca pour l’investiture du président Luis Arce
samedi 14 - 15h29
de : nazairien
Mickaël Wamen : Ce qui se passe chez Bridgestone, c’est exactement le scénario qui était écrit d’avance.
samedi 14 - 13h22
de : Mickaël Wamen
Comment l’épidémie de Covid-19 est redevenue "hors de contrôle" en Italie
vendredi 13 - 17h43
de : nazairien
5 commentaires
J.L. Mélenchon : Je veux éradiquer la pauvreté !(video)
vendredi 13 - 14h36
de : joclaude
Loi liberticide
vendredi 13 - 11h33
de : pierrot
COVID 19:Voici le lien afin de visionner le film documentaire "Hold up"
vendredi 13 - 11h32
de : joclaude
J.L.Mélenchon : son côté Humaniste ne le quitte pas !
vendredi 13 - 11h08
de : joclaude
2 commentaires
Point sur le Covid-19 : « Les aides financières aux commerces ne font que décaler les faillites »
jeudi 12 - 17h05
de : joclaude
1 commentaire
La laine de verre
jeudi 12 - 00h52
de : jy.D
L’avidité au temps du covid - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 11 - 19h38
de : Hdm
Covid-19 : l’activité partielle rétablie pour les personnes vulnérables
mercredi 11 - 15h11
MACRON MET LES LYCÉENS AU GARDE-À-VOUS
mercredi 11 - 10h40
de : joclaude
Affaire Vincenzo Vecchi : nouveau pourvoi en cassation pour extrader le militant italien, installé dans le Morbihan
mercredi 11 - 10h26
France : avec un coût salarial de 185 millions d’euros, le gouvernement Castex est le plus cher de la Vème République
mercredi 11 - 09h56
de : jean1
Amérique Latine, ce n’est pas l’empire qui gouverne !
mardi 10 - 16h44
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite