Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

LA MAITRISE DE LA PRODUCTION

de : Christian DELARUE dimanche 22 juillet 2007 - 16h02 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

LA MAITRISE CITOYENNE DE LA PRODUCTION : UTOPIE OU NECESSITE ?

La maîtrise de la production de biens et service par le plus grand nombre est-elle possible ? Est-ce une utopie ? En fait commençons par voir que l’on ne pourra pas éternellement continuer à faire n’importe quoi n’importe comment. Et dire alors qu’il faut consommer autrement ne suffit pas . Ce n’est qu’un premier pas bien insuffisant . Cela indique en fait un abandon dramatique de la maîtrise de la production aux seules "forces du marché", donc au capital . Pareillement dire qu’une activité économique de production de biens ou de services est productrice de richesses sans autre précisions ne suffit pas plus. Car il y a trop de dégâts dans cette richesse et sur plusieurs plans.

I - LES DEGATS DE LA PRODUCTION DE "RICHESSES".

 PRODUIRE AUTREMENT ET AUTRE CHOSE !

Pour ce faire, il ne s’agit pas de mettre en avant un point de vue moral mais une réorientation politique de la production . La production est une question sociale et politique qui devrait normalement être intégré au champ de l’expression démocratique . Pour l’heure c’est au niveau de la consommation donc quand le mal est fait, une fois la production réalisée et les appareils d’influence publicitaire mis en branle que le choix ou le non choix peut s’opérer. C’est là une démocratie rabougrie ! C’est donc politiquement et démocratiquement qu’il faut réduire massivement les nombreuses productions nuisibles aux humains ou à la nature (matières polluantes) ainsi que celles socialement inutiles sans parler des productions de biens rapidement frappés d’obsolescence, ou ceux difficiles à entretenir ou réparer.

 QUI DECIDE DU CARACTERE NUISIBLE DE LA PRODUCTION ?

Sous le capitalisme une minorité de possédants (les moyens de productions), autrement dit le petit comme le grand patronat, décide de produire n’importe quoi y compris ce qui a de plus destructeur pour les humains, la nature et la planète. Or ce devrait être l’ensemble des travailleurs-producteurs du groupe et même au-delà (pour éviter les effets pervers de la défense de l’entreprise ) tous les résidents-citoyens de décider des grands choix de productions des entreprises publiques dans la cadre d’une planification démocratique. Les techniciens et experts ne devraient se préoccuper que du détail du processus de production pas des grands choix.
Lire "Une autre économie orientée vers le développement humain " http://rennes-info.org/Une-autre-ec...

Il importe aussi et surtout de distinguer le cadre général de la production. Il s’agit de distinguer alors la production marchande de la production non marchande, la production de valeur d’échange de la production de valeur d’usage.

II - DISTINCTION FONDAMENTALE : LA PRODUCTION MARCHANDE ET NON MARCHANDE.

La production de richesses se subdivise en production marchande et en production non marchande.

 LA PRODUCTION MARCHANDE va produire des valeurs d’usage mais pas seulement et surtout pas dans ce but. . La production marchande, pour l’essentiel des entreprises privées, va surtout produire des valeurs d’échange, autrement dit des biens et services pour le marché. Il lui faut une demande solvable, un client relativement riche même pour des bas prix .

 LA PRODUCTION NON MARCHANDE est le fait des services publics et de certaines entreprises publiques assimilées, celles subventionnées pour un certain cahier des charges précis et une politique tarifaire claire . Ils vont eux produire des valeurs d’usage, des biens et services qui seront utiles à la population et qui ne seront pas nuisible à l’environnement. Ils produisent pour des usagers à égalité de prestation partout sur le territoire et sans considération de leur richesse patrimoniale mais dans un but de redistribution des richesses et dans le respect du développement durable .La décision peut être fortement bureaucratique ou très démocratique mais ce n’est en tout cas pas la "main invisible " du marché qui normalement "décide" et derrière elle les propriétaires privés des moyens de productions autrement dit le patronat petit ou grand.

 LE CADRE INDIQUE LE BUT DU TRAVAIL. S’agit-il de réaliser avant tout un profit ou s’agit-il avant tout de satisfaire un besoin ? S’agit-il de vendre via des prix (de marché) ou s’agit-il de décider d’une politique tarifaire avec une distribution gratuite ou peu chère à des fins sociales et/ou écologiques et pour les mêms raisons des tarifs élevés pour décourager la consommation.

Conclusion :La maitrise de la production utile, non marchande, réalisée pour un alterdéveloppement et dans le cadre d’une alterdémocratie n’est pas une utopie, elle la perspective de l’autre monde que nous voulons. Elle passe par la défense et l’extension des services publics nationaux et de la réappropriation collective des moyens de production .

Le choix du niveau de collectivisation fait débat : municipalisations généralisées, régionalisation (niveau requis pour la planification), nationalisation (niveau du passage au socialisme, nécessaire pour l’égalité sur tout le territoire, ... ) et évidemment démocratisation (paritarisme renouvelé et étendu). Enclencher une démocratisation sur fond de logique marchande maintenue est une duperie mais cela constitue un projet réalisable si le capital a été exproprié. La démocratisation ne peut s’accompagner qu’avec un mouvement introduisant des pratiques et des règles de très bonnes conditions de travail. Il se trouve que les services et entreprises publiques peuvent disposer d’un statut du travail contenant de meilleures garanties que le code du travail pour les travailleurs du privé. Ce n’est pas rien si l’on veut réduire l’exploitation du travail en vue de l’abolition du salariat !

Christian DELARUE
Commission Démocratie ATTAC
chrismondial
http://www.blogg.org/blog-44839.html

sur les deux conceptions l’alterdémocratie (de complément ou globale d’alternative)
http://bellaciao.org/fr/article.php...

Jacques GOUVERNEUR
http://hussonet.free.fr/jgfond5.pdf

QUELLE RELOCALISATION DE L’ECONOMIE ?
http://www.local.attac.org/35/Quell...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LA MAITRISE DE LA PRODUCTION
30 juillet 2007 - 19h08

"Maîtrise" et language du droit .
LE JURISTE, LE MARCHE ET LE PATRIMOINE.

Juridiquement la notion de maîtrise renvoie au droit des obligations avec ses subdivisions sectorielles comme le droit des affaires, droit économique alors que la production renvoie au droit des biens. Le lien entre les deux droits oblige à expliciter la notion de marché et celle de patrimoine.

La notion de droit du marché peut sembler incongrue à qui pense naivement que la "main invisible du marché" peut et doit se dispenser de règles, à moins qu’il s’agisse, selon l’optique libérale de "l’Etat modeste", des seules règles visant à protéger l’existence d’un marché donc fonctionnant sur ses seuls principes de concurrence pure et parfaite. Le droit des obligations et notamment le droit des obligations contractuelles fixe les règles du marché. Le droit des obligations, constitué sur la base du contrat - et non pas sur des rapports hiérarchiques comme sous la production féodale, et non pas sur une planification comme sous la production administrée - n’a acquis sa généralité qu’avec l’instauration des démocraties libérales et bourgeoises.

 DE CHOSES A BIENS.

Pour un juriste, le marché ne porte pas sur des "richesses" ni même sur des marchandises mais sur des biens, des biens échangés et appropriés (1) par l’échange. C’est l’échange qui produit le bien , l’échange est premier, le possédant et le propriétaire n’apparait qu’ensuite et encore jamais sous la forme du capitaliste , du propriétaire des moyens de production et d’échange. Quant aux choses ou aux formes de maîtrise sur les choses corporelles ou incorporelles, elles ne deviennent des biens que par l’existence d’un marché autrement dit d’un espace d’échange marchand. La notion juridique de biens n’apparait donc que dans les sociétés ou dans les espaces de ces sociétés où les choses peuvent s’échanger. Un bien (juridique) est donc une marchandise (en économie) mais pas une chose, du moins pas nécessairement. C’est la signification économique qui importe car le bien a une valeur pécunière . Ce bien est échangé à partir de prix et non gratuitement ou non sur une base décidée (c’est à dire par tarification). Tant que les choses ne sont considérées que sous l’angle de leur utilisation immédiate, de la satisfaction d’un besoin elles ont simplement une valeur d’usage ou une valeur de possession ou de destruction exclusive (consommation) mais pas une valeur d’échange. Laissons le marché et les biens pour évoquer le patrimoine.

 LA PERSONNALITE ET SON PATRIMOINE .

Pour un juriste le marché ne met pas en contact une offre et une demande et la production marchande ne s’adresse pas à une demande solvable mais à des sujets juridiques ayant un patrimoine. Et tous les sujets , tous les individus adultes et capables ont un patrimoine juridique au sens du contenant, lequel est plus ou moins bien rempli. Le patrimoine est l’expression de votre personnalité, du moins de votre personnalité en économie marchande (pas de toute votre personnalité !) ; Il ya évidemment des droits de la personnalité (image, respect de la vie privée, intégrité physique...) qui sont liés directement à la personne et hors commerce ; mais même dans ce cadre restreint on constate une tendance à la patrimonialisation (cf les indemnisations en cas d’atteinte).

Christian D

(1) En droit économique, la notion de contrôle - si importante dans les sociétés anonymes - se définit comme le pouvoir d’agir comme si juridiquement on était propriétaire.






Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite