Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite, commenter l'article...

EN DEFENSE DES FONCTIONNAIRES


de : Christian DELARUE
jeudi 13 septembre 2007 - 19h36 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

ENTRETIEN. — Devant la précarisation de la fonction publique, le sociologue Pierre Bitoun s’inquiète pour l’avenir du secteur qui emploie un salarié sur cinq -

Sud-Ouest 17-03-07

La fin des privilèges du public : Propos recueillis par Jessica Agache

Quelle est la différence entre un fonctionnaire et un chômeur ? Réponse : le chômeur, lui, a déjà travaillé. Cette blague, douteuse mais répandue, ne fait pas rire Pierre Bitoun. Sociologue engagé, auteur du livre « Eloge des fonctionnaires », il dénonce depuis des années le matraquage dont serait victime la fonction publique. La situation étant, selon lui, de plus en plus inquiétante. « Sud Ouest ». Il y a actuellement plus de 5 millions de fonctionnaires en France. Souffrent-ils vraiment d’une mauvaise image ? Pierre Bitoun. En fait, les Français ont plutôt tendance à bien aimer les fonctionnaires, et ce d’autant plus que l’on a souvent quelqu’un dans sa famille qui travaille dans ce secteur. Cependant, je maintiens que, depuis vingt-cinq ans, il existe un intense matraquage contre la fonction publique. L’objectif des néolibéralistes est d’opposer privé et public pour diviser les gens et éviter un combat commun.

Sur quoi fondez-vous vos arguments ? Quand j’ai écrit mon livre en 2001, j’ai cherché ce qu’il pouvait y avoir comme livres de mise à plat des conditions de travail des fonctionnaires. Je n’ai rien trouvé. Il a fallu que je remonte à l’immédiate après-guerre, et encore, je n’ai trouvé que des livres d’explication des missions d’un fonctionnaire, ou des écrits sur la haute fonction publique. Par contre, il existe une pelletée de bouquins qui tapent sur le dos des fonctionnaires avec des discours pétris d’idéologie.

Quelle idéologie ? L’effet ravageur sur ce sujet est la surmédiatisation. Des tonnes de mensonges circulent au sujet des fonctionnaires. Certains journaux laissent entendre que les jours de grève seraient payés alors que c’est absolument faux. Autre exemple : on répète sans cesse que la fonction publique coûte de plus en plus cher. Il se trouve qu’en vingt ans, les dépenses liées au secteur ont baissé de 20 %. Mais ce genre de chiffre n’est jamais repris. On préfère se servir des fonctionnaires comme de boucs émissaires.

Quel serait le but de tout ça ? L’objectif que poursuivent les dirigeants est de mettre en place un état minimal, où l’on garderait juste les grandes fonctions régaliennes. Le reste, ils veulent le supprimer au maximum pour privatiser peu à peu. C’est un projet mondial, moins avancé en France car nous avons une culture historique de résistance. Mais la menace est la même. Comme les néolibéraux n’ont pas pu l’imposer de façon brutale, ils le font à travers les départs à la retraite qui ne sont pas remplacés. Cela crée une surcharge de travail pour les gens, qui aboutira un jour ou l’autre à une dégradation des services publics. Les Français seront forcément mécontents et la privatisation pourra s’opérer sans opposition car les gens seront demandeurs. Tout cela va durer un certain temps. Entre quarante et cent ans. Mais il est certain que ce grignotage lent a déjà commencé.

La fonction publique n’est quand même pas parfaite. Quelles sont les critiques que vous formuleriez ? On y trouve beaucoup trop de corps de métiers et je trouve que la mobilité des fonctionnaires est souvent insuffisante. Enfin, l’Etat est un mauvais patron. 16 % des fonctionnaires sont aujourd’hui contractuels ou précaires, en CDD ou en intérim. Il faut arrêter de penser que les fonctionnaires ont des « privilèges ». C’est une erreur fondamentale d’employer ce terme péjoratif. Moi, la sécurité de l’emploi, j’appelle ça « condition de vie digne et décente ». Ca permet d’ouvrir sa gueule quand il le faut, de faire des projets. Sinon, la vie devient une course au fric, aux contrats ou à la formation.

« Eloge des fonctionnaires », Pierre Bitoun, édition Calmann-Lévy, 2001



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
EN DEFENSE DES FONCTIONNAIRES
13 septembre 2007 - 20h39

Le misérabilisme, c’est croire qu’il n’y a que les chômeurs et les précaires qui subissent sévèrement les politiques de flexibilisation et de marchandisation de la force de travail et en conséquence ne proposer que des mesures minimales de « filet de protection ». Les autres, les « inclus », n’auraient pas à se plaindre. Mieux ils seraient « privilégiés ». Le patronat abonde par intérêt évident dans cette division entre « exclus » et « inclus », entre salariés du privé et salariés du public. A ne voir que les différences de catégories on fait l’impasse sur les dynamiques communes qui sont à la racine de ces processus de désaffiliation et d’exploitation de la force de travail. Ces dynamiques négatives sont pour certaines vieilles comme le capitalisme mais d’autres sont relativement récentes : elles se sont particulièrement développées depuis plus de 20 ans.

Il est exact que le statut du fonctionnaire a permis d’extraire (beaucoup plus que le code du travail pour le privé) la force de travail de son statut de vulgaire marchandise. Mais alors nous devrions en être heureux et promouvoir tant que faire se peut ce modèle relativement « civilisé » de protection à l’ensemble des travailleurs salariés. Cette dynamique positive a existé. Elle est aujourd’hui à contre-courant.

Le service public et le statut des fonctionnaires que nous avons connu en France depuis 1946 a formé un « modèle social » progressiste qui a longtemps servi d’étalon aux travailleurs du privé pour améliorer leur conditions de travail. Le service public travaillait à la satisfaction des besoins sociaux de la population hors référence marchande et les fonctionnaires disposaient d’un statut permettant des conditions de travail relativement « civilisées ». Sans doute ne faut-il pas porter au pinacle ni le service public - qui rapidement a pu être perverti par les logiques marchandes -, ni le statut des fonctionnaires – qui n’a jamais intégré les résidents étrangers durablement installés sur le territoire. Face au bloc soviétique le capital devait lâcher des concessions mais pas question de changer radicalement de logique !

Toujours est-il que cette époque est révolue. D’abord les socialistes des années 83 oublièrent les rapports sociaux antagoniques entre le capital et le travail pour faire l’apologie de l’entreprise-communauté. Dans le même temps de nombreux juristes universitaires se mirent à dénigrer les services publics (ils parlèrent de « crise du service public »). Dans la foulée des hommes politiques de gauche comme de droite ainsi que de haut fonctionnaires se mirent à « moderniser » l’Etat. La modernisation s’effectue, on le sait, toujours dans le même sens : moins de fonctionnaires, moins de garanties statutaires, plus de contractualisation, plus de « souplesses », plus d’objectifs de rentabilité et de performance, et surtout plus d’individualisation. En 25 ans le public a largement copié le privé. Pour autant, pour les dirigeants politiques à la botte du MEDEF cela ne saurait suffire : il faut aller toujours plus loin dans le sens de la dégradation des conditions de travail. Et ce qui sert de modèle c’est désormais les secteurs les plus flexibles, les plus soumis, les plus exploités. Car la rentabilité du capital investi oblige de plus en plus à la formation d’une force de travail soumise.

Et trop de soumission génère de la tristesse, de la mal-vie… La rentabilité économique est le nouveau fétiche devant qui les humains doivent s’agenouiller sans discuter. Beaucoup en crèvent et celles et ceux qui supportent mieux la charge un temps ne sont pas dupes même si certains se gaussent et en profitent pour vendre plus cher leur capacité de travail. La guerre interne à l’entreprise est mondiale et féroce. Elle produit le gonflement de l’armée de réserve qui sert si bien à la mise en concurrence des travailleurs salarié et la dégradation générale des conditions de travail et de vie.

Christian DELARUE

1 De la libération laborale
sur : http://www.passerellesud.org
http://www.local.attac.org/35/DE-LA...

2 La réforme de la notation dans les administrations ;
Du chacun pour soi à l’aggravation des conditions de travail

Texte écrit en 2005 sur Bellaciao article =31219
http://www.local.attac.org/35/4-LA-...

3 La mise en concurrence des compétences ou les dévoiements de la reconnaissance libérale
http://www.france.attac.org/spip.ph...

4 Pour un statut comme "bien commun" du salariat résident
http://www.local.attac.org/35/2-POU...



EN DEFENSE DES FONCTIONNAIRES
14 septembre 2007 - 15h35 - Posté par

Bonne démonstration (on lit...).

Cop.


EN DEFENSE DES FONCTIONNAIRES
14 septembre 2007 - 16h28 - Posté par

Chers amis,

Ne trouvez vous pas que les fonctionnaires ne fichent pas grand chose ? Quand je vais dans une mairie, par exemple, les filles passent leur temps à papoter plutot que de servir le public...il y a des avantages aquis incroyables, comme le fait qu’un chauffeur de bus ait la retraite à 55 ans. Il y a dans les bibliothèques, des gens qui n’ont vraiment pas l’air débordés...etc . je trouve que cela a assez duré...
Lola


EN DEFENSE DES FONCTIONNAIRES
14 septembre 2007 - 20h19 - Posté par

Huuuuummmmmmmmmmmmmm......

Il existe des gens qui travaillent moins que d’autres, exact.

Notre amie parle de fonctionnaires territoriaux qui travaillent à sa mairie. Je peux te parler de commerces, d’entreprises privées où c’est également ainsi.

Parlons concret, de quoi parle-t-on ? Les gens ne voient bien que ce qu’ils veulent bien voir. Maintenant on nous parle de chauffeurs de bus fonctionnaires ! Ah bon ?

Il y a des gens quand on les entend on a l’impression qu’ils lèvent des enclumes toute la journée et que les autres forcement c’est des feignasses ! Allez hop au boulot !

Ne parlons pas de l’immense lâcheté qu’il y a à s’attaquer à des gens qui pour l’essentiel bossent dur alors qu’on accepte comme allant de soi que la bourgeoisie feignasse à un prix bien plus immense pour la société. Rien qu’une poignée de stock options non soumis à cotisations représente plus de la moitié du déficit des régimes spéciaux de retraite . Les autres avantages concédés, qui ciblent souvent des hauts cadres et PDG d’entreprises , suffiraient à équilibrer ces régimes spéciaux (ce ne sont pas là des fonctionnaires)

Mais par exemple , trouvez-vous que les fonctionnaires hospitaliers ça bosse pas assez ? (ben oui vous croyez peut-être qu’il n’y a comme fonctionnaires que les 3 que vous voyez à la mairie ? D’ailleurs elles ne sont peut-être même pas des fonctionnaires ...).

Ben oui vous vous imaginez quoi ? que les fonctionnaires c’est une armée secrète de bureaucrates qui dorment au fond de bureaux ? Vous n’y êtes pas ! Ce n’est pas la réalité !

Les fonctionnaires, en France du moins,


* ce sont des gens qui veillent jour et nuit sur votre petite santé quand vous glapissez sur un brancard aux urgences (dites-leur bien qu’ils ne bossent pas assez, qu’ils coutent trop cher et que leur retraite est trop généreuse et trop tôt),


* après avoir été récupérée par des pompiers qui ont risqué leur vie pour la votre (n’oubliers pas de leur dire combien ils sont trop nombreux et qu’ils ne bossent pas assez ! et leurs retraites des retraites-chapeau !)


* Avec des fonctionnaires de l’équipement qui sont intervenus pour baliser le cadre de vos ébats accidentogènes (fainéants, surtout qu’ils n’interviennent pas ! Vite des économies ! )

Alors de quoi parle-t-on ?

Vous mélangez tout et vous aurez le résultat requis : Une fonction publique au rabais , des catégories qui n’ont rien à voir en général avec la fonction publique comme des chauffeurs de bus qui auront leurs conditions de travail (déjà mauvaises et dangereuses) dégradées, plus mal rémunérées (déjà les salaires de chauffeurs c’est pas le nirvana ) et des retraites dégradées (ils ont votre vie et celles de vos enfants entre leurs mains qui tiennent le volant, vous avez raison faites les bosser le plus vieux possibles).....

Allez là et précisez-nous ce que vous voulez réduire et mettre au boulot, :

http://www.fonction-publique.gouv.f...

Expliquez leur tout cela et criez comme la droite le repends depuis des années que c’est tous des fainéants....

Plutôt que de raconter n’importe quelle connerie parce qu’on été menées depuis des années des campagnes infamantes et mensongères mélangeant allègrement fonction publique et agents d’entreprises de droit privé avec PDG, etc , essayez de réfléchir plus loin que votre nez :

Il existe des gens qui ne travaillent pas beaucoup partout , des bavards, .... Mais ce que vous sortez pour accabler une nouvelle fois une catégorie particulière de travailleurs qui n’ont plus rien à voir avec vos fantasmes pour l’essentiel , ait purement répugnant et stupide, dans le cadre du débat mené là.

Cette propagande des bourgeois depuis des années et malheureusement reprise par des gens d’autres catégories, écervelés, ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez (j’ai croisé une jeune travailleuse d’usine à 1200 euros qui glapissait ainsi contre les fonctionnaires en me citant que des professions qui n’étaient pas .... fonctionnaires ....) n’a qu’un objectif : Ca va mal et il s’agit de découper encore plus de profits pour la bourgeoisie et il faut pour cela détourner les colères des travailleurs sur d’autres travailleurs.

La hargne et l’agression contre les conquêtes des travailleurs n’a qu’un objectif, le même que le racisme, dresser des travailleurs contre d’autres travailleurs.

Copas


EN DEFENSE DES FONCTIONNAIRES
29 décembre 2007 - 13h40 - Posté par

JM HARRIBEY : CONSTRUIRE UNE ECONOMIE POLITIQUE DE LA DEMARCHANDISATION
http://www.bellaciao.org/fr/article...

INTRODUCTION EN DEFENSE DU CARACTERE PRODUCTIF DU TRAVAIL DANS LES SERVICES NON MARCHANDS

http://www.france.attac.org/spip.ph...





Manif contre les licenciements : gueules cassées, poings levés !
dimanche 24 - 11h29
Brésil : "Il n’y a que des morts du Covid", les habitants de Manaus face au chaos sanitaire(vidéos)
samedi 23 - 22h21
de : nazairien
7 commentaires
Après, la prise de fonction de Biden, la "chine communiste" permet de refaire de l’anticommunisme
samedi 23 - 18h21
de : nazairien
Manifs.ce 23 janv. pour l’interdiction des licenciements !
samedi 23 - 16h09
de : joclaude
McKinsey : il est temps de nettoyer les cabinets
vendredi 22 - 20h44
de : Jonathan Lefèvre (Solidaire)
1 commentaire
Souvenir de 1968
vendredi 22 - 17h05
de : Alain Collet
1 commentaire
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 - 14h18
de : Un ex du pneu
1 commentaire
question
jeudi 21 - 18h38
de : jean1
4 commentaires
Le chanteur Morice Benin nous a quittés (1947-2021)
jeudi 21 - 14h22
Chiens de garde
jeudi 21 - 14h13
de : azard
La Chine, qui croyait, avoir éradiqué le virus, face au "démoniaque coronavirus (vidéos)
jeudi 21 - 12h45
de : nazairien
9 commentaires
Syrie, Bolivie, Centrafrique... !Des exemples : La seule guerre que l’impérialisme ne peut pas gagner !
jeudi 21 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Américain Pfizer:12 400 Israéliens testés positifs après avoir reçu le vaccin
jeudi 21 - 11h05
de : joclaude
Les "Oubliés" du Ségur de la Santé : MANIFS. partout !
jeudi 21 - 10h55
de : joclaude
Immunisés ? C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 19h32
de : Hdm
Syndicats et organisations de jeunesse appellent les étudiants à se mobiliser contre la précarité
mercredi 20 - 15h10
de : joclaude
AED : construire la lutte des précaires de l’Éducation Nationale
mercredi 20 - 15h08
RASSEMBLEMENT PRÉVU À PARIS, LE DIMANCHE 24 JANVIER 2021, PLACE JEAN FERRAT (métro Ménilmontant - ligne 2), À 15H00.
mercredi 20 - 12h38
de : Jean Clément
Gabriel, gilet jaune mutilé : « Je n’avais jamais foutu les pieds dans une manifestation »
lundi 18 - 16h24
de : jean1
1 commentaire
Norvège : "nouvelles" du fumeux vaccin Pfizer-BioNtech.
lundi 18 - 15h30
de : joclaude
1 commentaire
Femmes de chambre : que sont devenues les promesses de Marlène Schiappa ?
lundi 18 - 09h29
2 commentaires
Patrice Lumumba assassiné le 17 janvier 1961
dimanche 17 - 17h44
de : CADTM Eric Toussaint
1 commentaire
Souveraineté et démocratie ou mondialisation et régime autoritaire ?
dimanche 17 - 10h03
de : Par Michèle Dessenne, Présidente du Parti de la démondialisation
2 commentaires
la mouchardisation en plus de la marchandisation
samedi 16 - 23h00
de : reporterre
Affaire Duhamel : des réseaux de pouvoir ? Vraiment ?
vendredi 15 - 11h30
de : joclaude
1 commentaire
MACRON : Drôle de SMS, on les aura ... !
vendredi 15 - 10h49
de : joclaude
Dépistage covid massif à Roubaix une réussite ! Beaucoup plus de testeurs que de testés. Des chiffres étranges
jeudi 14 - 19h45
de : France 3 Régions
4 commentaires
CHINE : Visite de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS)
jeudi 14 - 17h37
de : joclaude
2 commentaires
Etats-Unis : des centaines de personnes aux urgences après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19
jeudi 14 - 17h31
de : joclaude
1 commentaire
Affaire Pfizer-Nigeria : les victimes attendent toujours leur dédommagement
jeudi 14 - 17h14
de : Jeune Afrique - 03 février 2011
La maison carrée ronde
mercredi 13 - 20h15
de : jy.D
Carnaval funèbre - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 17h43
de : Hdm
CHiNE : un Médecin Français à Wuhan, s’exprime !
mercredi 13 - 11h27
de : joclaude
5 commentaires
Schneider Electric : « On nous vire pour 400 000 euros de bénéfice »
lundi 11 - 15h31
Une certaine idée de la souffrance.
dimanche 10 - 15h58
de : jy.D
MEETING de SOLIDARITE ANTI-IMPERIALISTE
samedi 9 - 19h02
de : Jean Clément
Bravo Antoine
samedi 9 - 15h20
de : jean1
Gérants du capitalisme : plus zélé que moi tu meurs !
samedi 9 - 14h41
de : joclaude
Sale année.
vendredi 8 - 17h45
de : jy.D
2 commentaires
Le boomerang des « révolutions de couleur »
vendredi 8 - 17h42
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite