Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
de : La Louve
lundi 24 septembre 2007 - 15h56 - Signaler aux modérateurs
58 commentaires
JPEG - 140.6 ko

Signez la pétition ici

de La Louve

Cher-e-s camarades,

 1. Le vent a tourné...

Nous sommes de plus en plus nombreux à sentir que le vent a tourné au Parti, dans un sens assez manifeste, depuis quelques temps.

Ce sens-là, celui d’un rapprochement toujours moins raisonné et toujours plus électoraliste, avec le PS (qui n’a plus de socialiste que le nom), dans l’idée, peut être, de construire un "nouveau" parti, "démocrate", "de gauche", ne me va pas.

Et je ne suis pas la seule à qui il n’aille pas.

Cela, j’en ai acquis la quasi certitude à force de lire et d’écouter, ici ou là, les camarades : nous sommes nombreux, sinon à critiquer directement cette stratégie, du moins, à souhaiter la remettre en question, à ce qu’elle fasse débat.

Bien sûr, il y a aussi des camarades (que je respecte par ailleurs) qui sont favorables, voire, très attachés, à ce rapprochement.

J’aimerais essayer de convaincre ceux-là, ne serait-ce que de devoir douter, au moins, de la justesse de leur conviction, et en tout cas, de soutenir celles et ceux qui, par ma voix, s’associeraient à cette demande inhabituelle.

S’ils doutent alors, peut être trouveront- ils en eux-mêmes et dans leurs camarades, les ressources pour se poser la question différemment, ou, qui sait, pour nous convaincre définitivement de notre erreur ?

Ce sens-là, celui de la liste unique PS / PCF au premier tour, prôné par monts et par vaux par quelques thuriféraires zélés, c’est, je pense, le sens de notre mort.

Je ne sais pas si nous sommes majoritaires ou pas en ce sens , mais je voudrais justement, et simplement , demander que la question soit posée aux camarades pour que nous ayons les idées claires sur ce sujet.

 2. Pour des listes communistes au premier tour.

 2.1. Nous avons les moyens de faire des listes communistes

Entendons nous bien, cher-e-s camarades.

Je crois d’une part que cette question devra finalement être tranchée localement, puisque ces élections sont des élections locales ( contrairement l’usage que l’on fait actuellement de ce scrutin).

En d’autres termes, si dans certaines communes, nos camarades sont satisfaits d’une alliance dès le premier tour avec le PS, s’ils ont des raisons objectives (que les « étrangers » ne connaissent pas) de privilégier cette forme (tant il est vrai que, peu nombreux, il reste néanmoins encore quelques socialistes sincères dans le giron du PS), et bien qu’ils le fassent, mais que ce soient eux qui localement, en prennent la résolution.

D’autre part, je ne suis pas contre une alliance, programmatique, au second tour si cela est possible et surtout si cela est souhaité localement.

Encore que cette alliance ne doive pas , selon moi, se faire sans condition.

Néanmoins...

Je suis pour la constitution de listes 100 % communistes ( au besoin avec la LCR si des accords locaux émergent sur ce point) au premier tour.

Pour des campagnes communistes. Populaires. De proximité.

Pour imposer un rapport de force au PS, s’il le faut, en prenant les risques qui vont avec, c’est -à-dire en prenant le risque, notamment, qu’une commune PS passe à droite, voire, que le PCF perde des villes.

Camarades, ne riez pas quand je parle de rapport de force !

Nous n’avons jamais autant eu les moyens d’imposer ce rapport de forces qu’aujourd’hui.

Nous sommes libres puisque nous avons presque tout perdu !

En effet, nous sommes faibles en voix, peut être (encore qu’il faille pondérer le résultat de la présidentielle avec celui des législatives, et faire le tour de la question ensuite, commune par commune). Mais pas suffisamment faibles pour être négligeables cependant.

Par ailleurs, nous sommes encore forts en idéologie, en programme et en militantisme.

Nous ne participons pas, nous, au gouvernement Sarkozy.

Nous ne soutenons pas , nous , même de loin, la politique capitaliste de la droite.

Nous n’avons aucun représentant, nous, dans une des "commission Sarko".

Nous sommes à l’initiative du comité de riposte, des manifs à venir et personne ne peut mettre en doute notre engagement "à gauche", ce qui n’est plus le cas du PS.

En réalité, c’est donc nous qui sommes forts, et si le PS ne réalise pas qu’il a bien plus à perdre que nous, c’est qu’ils sont devenus non seulement socio-démocrates mais également stupides.

 2.2. La situation réelle du PS et nos relations avec ce parti.

Les victoires symboliques du PS aux municipales de 2001 (Paris notamment) ne devraient pas nous faire oublier que, cette année là a constitué pour eux un fort revers électoral, et a marqué une nette progression de la droite.

Le PS a par ailleurs échoué à la présidentielle pour la 3ème fois consécutive, et si sa candidate était cette fois au second tour, c’est quand même un peu grâce à nous, les communistes du PCF, et de la LCR.

Jamais un candidat, un programme, n’ont essuyé autant d’attaques que ceux de cette dernière élection.

Jamais le PS n’a été aussi divisé en son sein. C’est l’hallali et les « ténors » veulent tous tirer à eux la couverture rose, déjà en lambeaux…

Le PS a remporté la majorité des conseils régionaux mais avec l’aide des "diversités de la gauche" d’une part ,et en surfant sur le ras-le-bol de la chiraquie et des raffarinades d’autre part, ils le reconnaissent eux-mêmes.

Le PS a "sauvé les meubles" aux législatives en partie parce que nous l’avons aidé à bénéficier du "vote utile " en rendant le vote communiste « inutile » (cf. les dernières contributions du « Mouton Noir »).

Pourtant, le PS se moque de nous, nous rit au nez et nous prend de haut.

Mais le pire, c’est que je ne peux pas lui donner tort.

Il se murmure dans les couloirs de Solférino que le PCF serait venu "implorer à genoux" une alliance pour "sauver ses villes" en Ile-de-France après les déclarations va-t-en-guerre de M. Bartolone sur la Seine Saint Denis...

Bien sûr ce murmure vient du PS. Il est donc à prendre avec beaucoup de pincettes !

Mais quand bien même ce serait faux, le fait qu’ils le colportent , et avec quelle jubilation, en dit long sur ce qu’ils pensent de nous...

Nous sommes, en réalité, la risée de la majorité des dirigeants du PS, qui se préoccupe aujourd’hui plus du MoDEM que de nous.

Nous , les communistes, que certaines mauvaises langues du PS (comme Mme Royal) appellent même "l’extrême gauche", disant ainsi le mépris qu’ils nous portent, et le rôle simplement contestataire auquel ils veulent nous assigner !

 2.3. Porter le programme communiste, soutenir nos candidats et ainsi , défendre les intérêts populaires. Comment ?

En faisant liste commune au premier tour, nous renonçons à faire une vraie campagne de terrain, en nous réfugiant derrière l’argument "pas de villes à la droite".

En réduisant nos candidats au rôle de porteurs d’eau du PS, alors que beaucoup de ces candidat-e-s communistes sont valeureux, méritants, acharnés, ne comptent ni leur temps ni leur présence, nous décrédibilions les forces de terrain et nous désespérons les militants, qui finissent par douter eux-mêmes de leur utilité.

Ces camarades candidats méritent de faire des campagnes dans lesquelles ils auront les coudées franches.

Par la liste commune au premier tour, nous renonçons aujourd’hui à tenter de convaincre les électeurs de choses qui sont pourtant fondamentales pour l’avenir.

En effet, nous renonçons à expliquer aux citoyens la nécessaire "part des choses" à faire, à savoir :

"Le PS n’est plus de gauche, il ne l’est plus assez clairement pour nous en tout cas. Il est un parti centriste.

Or, un parti centriste ne défend pas correctement les intérêts populaires.

Aussi, s’il nous fallait choisir ensuite entre le PS et l’UMP, nous ne le ferions que sur la base d’accords clairement négociés avec le PS.

Car les communistes sont les représentants du peuple.

A ce titre ils doivent défendre, non pas les sièges des élus, mais les intérêts du peuple.

Or, faire de l’électoralisme, ce n’est pas défendre les intérêts populaires.

Par ailleurs, nous pensons que vous, les citoyens, vous devez prendre vos responsbailités et voter pour qui va vraiment vous défendre et vous représenter.

Voilà pourquoi il n’y a plus de liste commune dès le premier tour et voilà pourquoi l’alliance du second tour ne sera pas automatique, mais dépendra d’un accord qui mettra les élus communistes en situation réelle de peser "à gauche" sur les politiques sociales démocrates du PS.

La clef de cet accord est donc entre les mains du PS."

"Peser à gauche" aujourd’hui sur le PS, ce n’est pas possible car, malheureusement, les maîtres n’écoutent pas les valets.

Si le PCF ne se fait pas à nouveau respecter, il ne pèsera plus sur rien du tout.

Le PS doit négocier avec ses partenaires naturels, et nous sommes en théorie , le premier de ces partenaires, non pas pour des considérations électorales mais pour des raisons de politique générale, s’il entend réellement défendre les intérêts populaires.

Si le PS ne veut pas se plier à cette règle (qui n’est pas la notre, mais celle de l’intérêt général), nous serons en droit, nous devrons, dénoncer vigoureusement la grande responsabilité qu’il prend à sa propre faillite, à l’échec d’un rassemblement de gauche, et à la victoire de la droite.

Et donc au coup qu’il portera aux intérêts populaires.

Voilà ce que nos candidat-e-s et candidats devraient porter comme message.

Dans quoi ils devraient pouvoir investir leurs forces, leur belle énergie.

Le programme qui a été le nôtre à la présidentielle était un programme satisfaisant et populaire, peut être insuffisant d’un point de vue strictement communiste, mais très satisfaisant en termes de protection des plus faibles. Et l’urgence est là.

Notre programme est bien meilleur que celui du PS en tout cas, et sans comparaison avec celui de l’UMP, évidemment.

Nous devons porter ce programme. Notre programme.

Dans les villes, dans les campagnes, dans les banlieues, dans les usines.

Pour les salariés, pour les chômeurs, pour les ouvriers. Pour les vieux, pour les malades, pour les enfants. Pour les étrangers. Pour les jeunes, pour les précaires, pour les étudiants.

Pour la culture populaire, pour les intermittents. Pour nos emplois, pour la santé, pour l’environnement aussi, et pour l’éducation.

Pour tous ceux que le pouvoir en place va frapper encore plus durement dans les jours, dans les mois à venir.

Nous devons le porter d’autant plus urgemment que la réaction capitaliste est terrible mais surtout, aujourd’hui, immédiatement visible, et qu’elle nous offre donc, paradoxalement, une voie royale pour agir et faire réagir.

Entre mai 2007 et mars 2008, il y aura eu presque un an !

Un an de mesures antisociales, réactionnaires, et liberticides, à n’en pas douter.

Un an d’ultra-présidentialisme sarkozyste, féroce et brutal.

Un an de droite sectaire, raciste, élitiste, complètement inféodée au MEDEF.

Peut-être même notre pays aura-t-il été, à ce moment, déjà entraîné dans une guerre dont nous ne voulons pas...

Et nous nous priverions de combattre farouchement tout cela, en nous livrant pieds et poings liés à un parti centriste, au coeur de nos villes et de nos villages ?

Quelle erreur impardonnable nous ferions là.

Quelle faute nous commettrions à l’égard de celles et ceux qui ont besoin de communistes forts et droits sur leurs jambes, (y compris ceux qui ne savent pas encore qu’ils ont besoin de nous ) !

Non, aujourd’hui, notre programme n’a rien à voir avec le programme du PS.

Un programme dont la candidate de l’époque a reconnu elle-même qu’elle n’y croyait pas.

Qui a reconnu, après tant d’aberrations et d’errements anti-sociaux, que le SMIC à 1.500 euros ,ce n’était pas possible ( traduire : que le PS ne voulait pas prendre les dispositions nécessaires pour que cela soit possible) !

C’est aussi pour cela que l’alliance ne « va plus de soi » aujourd’hui.

 3. L’argent est-il un bon argument ?

Un dernier argument que l’on nous oppose parfois : l’argent.

La nécessité qu’a le Parti des indemnités des élu-e-s. Qui justifierait tout cela.

Il faut en parler, ce ne doit pas être un tabou, justement.

Cet argument des moyens financiers n’est pas faux, il n’est pas neutre, tant il est vrai que l’argent c’est un des nerfs de la guerre aujourd’hui (mais ce n’est pas le seul).

Mais cet argument est un mauvais argument aujourd’hui car nous sommes propriétaires, par exemple, d’oeuvres d’art inestimables qui ne demandent qu’à être vendues, par exemple, ou gagées.

Et je suis persuadée qu’il doit exister d’autres moyens propres à assurer notre subsistance.

Tant qu’à nous comporter en petits-bourgeois, allons y donc jusqu’au bout : vendons « les bijoux de famille », si cela nous donne l’autonomie financière qui permette de repartir de l’avant !

Cela ne me pose aucun problème de conscience, et je préfère mourir maigre et communiste, que bien-portant et compromis.

 4. En conclusion : pour défendre vraiment les intérêts populaires, des listes communistes !

 4.1. Le principe à poser : des listes communistes.

Je suis donc favorable à un principe de listes 100% communistes et anticapitaliste au premier tour, et à des alliances, programmatiques et organiques avec le PS au second tour si nous avons atteint les 5 % requis au premier tour, avec mise en application, par la suite, du programme en question (c’est à dire, passage dans l’opposition au PS si le programme n’était pas respecté , exactement comme ce qui dessine dans le gouvernement italien actuel).

Je suis favorable à ce que nous prenions le risque de perdre des villes nous-mêmes (sachant que nous pourrons aussi en gagner d’autres, exactement pour les mêmes raisons) .

 4.2. Que chacun, PCF, PS et citoyens, prenne ses responsabilités.

Je refuse par avance que l’on vienne me dire que nous aurons fait perdre le PS et "fait gagner la droite".

Non.

Le PS se sera "planté" tout seul en se comportant de manière hégémonique et méprisante alors qu’il n’en a plus les moyens.

Le PS aura ouvert la porte à la droite tout seul en refusant de s’allier avec nous. Car aucun parti politique digne de ce nom ne peut accepter un accord qui signe sa perte.

Ce que nous propose le PS aujourd’hui, c’est un pacte léonin, qui va nous tuer.

Mais, quand on veut être hégémonique il faut l’être réellement.

Or le PS vit à crédit depuis des années, et c’est bien le PCF qui lui a offert, en grande partie, ce crédit, à nos frais, pendant trop longtemps.

Pour paraphraser l’ultra-Président, je dirais qu’il faut passer le PS au Karcher de la réalité. Ce qu’il fait, par la droite, nous devrions le faire, par la gauche.

La plupart des dirigeants du PS sont plein de morgue et de suffisance, et ressemblent plus à des golden boys de la City qu’à des représentants du peuple.

Le goût du pouvoir les appelle, mais le peuple aussi.

Où vont-ils choisir d’aller ?

Jean-Luc Mélenchon, que proposes tu, toi qui critiques ton parti en permanence et qui te dis aux côtés des forces anticapitalistes (c’est bien ce que tu es venu nous dire à la fête de l’Huma, non ?)

"Die Linke " française n’existe pas encore. Donc, où seras-tu en mars 2008 ?

Clémentine Autain, qui s’est récemment agacée sur son blog de la mollesse du PS, qu’elle dit vouloir faire virer « à gauche, maintenant », se présenterait-elle finalement sur une liste PS sans programme commun, ou sur une liste 100% communiste, avec ce que cela implique de risque de ne pas avoir de siège ?

Pas de procès d’intention ici, mais juste une question : où seront-ils ?

Pour ma part, je ne peux plus me résoudre aux discours lénifiants qu’on entend sur ce sujet.

Je ne peux plus me résoudre à entendre que nous devons vendre la conscience communiste aux socio démocrates pour "protéger" les citoyens des méfaits de la droite capitaliste.

Non.

Nous devons prendre nos responsabilités (expliquer aux électeurs, les convaincre) et les citoyens doivent AUSSI prendre les leurs ( voter, et voter dans le bon sens pour EUX).

Il est temps que les Français sortent de l’adolescence politique.

Voter, ce n’est pas se choisir un papa permissif ou un père autoritaire.

Voter, c’est exprimer son choix de vie en adulte, décider de ce à quoi servent les impôts que l’on paie, du fruit de son labeur, décider de se protéger soi-même, par soi-même, à travers des représentants qui nous correspondent, et ne pas attendre un hypothétique destin.

Voter ,c’est s’émanciper et c’est une des dernières manifestations de liberté publique à laquelle nous ayons encore droit.

Par ailleurs, et je dis ça pour certains camarades, on ne fait pas le bonheur d’un peuple contre son gré, hélas.

Nous baissons les bras en privilégiant l’alliance électoraliste basée sur "l’échange de bons procédés" dès le premier tour, par le biais des listes communes.

Nous renonçons à faire valoir nos arguments et nos idées de communistes comme spécifiques et différentes de celle du PS.

C’est un tort car nous sommes encore différents.

Voici donc ma position sur le fond de cette question, et chacun-e est bien évidemment libre d’avoir la sienne, argumentée, et respectable.

 Conclusion : nous voulons un référendum militant sur la question des municipales.

Je conclurai donc en disant que la moindre des choses, c’est que les militant-e-s soient consulté-e-s directement par référendum sur ce sujet, et c’est cela que je demande avant tout aujourd’hui.

Pourquoi ?

C’est-à-dire, pourquoi ne pas s’en tenir aux représentations indirectes des Conseils départementaux et national ?

Parce qu’il est bien possible que si de nouvelles élections de délégués devaient avoir lieu aujourd’hui, la "coloration" de ces conseils changerait probablement , dans un sens ou dans un autre d’ailleurs.

Il y a bien trop d’insatisfaction qui gronde pour que cela ne change pas.

Ce qui signifierait a contrario que les actuelles directions n’ont plus de légitimité.

Je sais parfaitement que ce type de consultation n’est pas statutaire (cependant, il pourrait le devenir...) mais il me semble que le congrès extraordinaire ne l’est pas non plus, tel qu’il se déroule et en dépit de ce que nous réclamons.

Je verrai donc assez mal qu’on m’oppose un légalisme de façade, parce que "nul ne peut alléguer de ses propres turpitudes" comme on dit chez les avocats.

Et puisque le leitmotiv de ce congrès de décembre c’est "pas de tabou, faisons du neuf" , alors, en voilà, une belle occasion de faire "du neuf" !

Par ailleurs, et enfin, à situation exceptionnelle, décision exceptionnelle.

A maints égards, la situation dans la quelle se trouve la France aujourd’hui est exceptionnelle, au sens propre du terme, puisque nous venons de subir un coup d’Etat feutré mais évident.

Aussi, et avec tout le respect du à nos camarades, je demande solennellement et très fraternellement à la direction nationale de prendre ses responsabilités de dirigeant et d’organiser au plus vite, et des dans des conditions transparentes, un référendum militant sur la question des municipales.

"Etes vous favorables à la constitution de listes exclusivement communistes au premier tour des municipales, avec, le cas échéant , fusion des listes communistes/PS au second tour ? Oui ou non".

Il en sortira ce qu’il en sortira (je n’aurais pas la prétention de préjuger du vote de mes camarades) mais cela, au moins , aura été fait , et les contestataires n’auront plus qu’à se soumettre ou à se démettre, si la majorité tranche en faveur des listes communes dès le premier tour.

Souvenons-nous aujourd’hui plus que jamais, que la peur est la pire des conseillères…

Amitiés fraternelles



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 16h52

Le Mouton Noir signe également cette lettre et soutient la démarche !

Mouton Noir

http://alter-politique.blogs.com



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 17h20

Je me souviens qu’après les présidentielles de 88, au retour d’une manif SYNDICALE dont j’ai oublié le motif, des soc, ( membres ou électeurs ) se CONGRATULAIENT bruyamment dans la rue : ON A BIEN BAISE LES COCOS. Sans commentaire. Vieux stal borné.



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 17h46 - Posté par

bonne pioche pour le modem (il y a des louves aussi au modem)

Par contre, les electeurs et les militants locaux du PS , ceux qui votèrent "NON", ils sont largués de toute part...c’est pas çà qui gènera les éléphants pressés de serrer les rangs oui-ouistes !

Il me semble qu’il faut en effet regarder ce qui se passe vraiment ville par ville, avec les gens :

ce n’est pas un règlement de compte sur leur dos qu’ils nous demandent : ils veulent que la gauche se remette en position pour aider à combattre la droite !


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 18h01 - Posté par

Tout à fait exact (même si j’avoue ne pas saisir ta référence aux "louves du modem" ?!).

Il ne faut pas oublier les électrices et électeurs socialistes qui nous ont rejoint, contre la direction majoritaire de leur parti, sur le "NON" au TCE, il y a 2 ans.

En effet, ces socialistes là sont désemparés.

A eux, je le dis très souvent , notre porte est ouverte.

La preuve.

Je sais qu’ils ont adhéré au PS ou soutenu le PS non pas parce qu’ils n’étaient pas anticapitalistes, mais parce qu’à l’époque, le PCF n’était pas un parti "libre", et que le moscovisme, l’absence de condamnation du stalinisme, les a empêchés, sûrement, de rejoindre notre combat contre la bourgeoisie et le capitalisme, pour une société fraternelle et solidaire.

C’est pour la même raison, en grande partie, qu’il y a des communistes à la LCR.

A ces camarades-là , j’aimerais dire que notre combat commun a été victime d’une époque, mais que l’époque a changé, et qu’ils peuvent se joindre à nous aujourd’hui. Les communistes ne mangent plus les enfants ;-)

La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 18h17 - Posté par

hé oui avant ils mangeaient les enfants . j’ai lu la tirade sur le parti d’avant lamantable . je vois que tuas de beau restes . ton parti d’avant lui ne mangeait pas les enfants ; pendant l’occupation il a fourni les gros bataillons de ceux qui gouvernaient avec pétain et hitler et qui commandaient les déportation y compris d’enfants . laval et compagnie d’ou venaient-ils ? lit les choix de la défaite d’anne lacroix - riz ; ça éviterai de raconter des conneries . saam 82


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 18h24 - Posté par

"Cher" Sam 82..

Tu te méprends lourdement (ou tu fais semblant de te méprendre) sur le sens de ma tirade comme tu dis et je vois que tu as peu le sens de l’humour (au sujet des communistes qui mangent les enfants... )

Ce que je rapporte sont les raisons données par certains socialistes quand on leur demande "mais pourquoi pas le PCF" ? Ils n’ont pas forcément raison, mais pas complètement tort non plus mais si tu veux faire du révisionisme c’est ton droit.

Je n’oublie ni Charles Tillon ni Stralingrad, je n’oublie pas non plsu le comportement des socialistes face à la guerre d’Espagne ou à l’Algérie, pour mettre un terme à cette polémique stupide.

Quant aux travaux d’annie lacroix-riz, je les connais et je la trouve excellente, même si je n’ai pas forcément la culture nécessaire pour donner un avis éclairé sur tout ce qu’elle nous livre (alors que manifestement ,c’est ton cas...)

Sinon, à part ça, que penses tu de cette démarche et en es tu , ou préfères tu te contenter de tirer à boulets rouges sur les initiatives militantes ?...

La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
26 septembre 2007 - 11h41 - Posté par

A ces camarades-là , j’aimerais dire que notre combat commun a été victime d’une époque, mais que l’époque a changé, et qu’ils peuvent se joindre à nous aujourd’hui.

J’aimerais le croire. Mais la prise de distance a été trop tardive et il y a encore trop de vieux réflexes... J’ai bien peur qu’il soit trop tard pour sauver le parti.

Dav.


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 10h48 - Posté par

"Tant qu’il y a de la vie , il y a de l’espoir"

&

"A coeur vaillant, rien d’impossible".

C’est sûrement très "bêbête" et naïf pour certains, ou "utopiste" vont dire les soi-disant "matérialistes" (comme si Marx avait été assez con pour nier l’utopie par le réel ou pour les opposer), mais ce sont les deux principes qui pour l’instant m’ont tenue droite quelles que soient les épreuves traversées (le dernier étant de ne rien faire dont je ne puisse assumer la responsabilité, c à d de prendre la responsabilité absolue de tout ce que je dis ou fais même, - et surtout- les trucs les plus laids... les plus cons...).

Je pense que au fond ,chez les coco français nous serions nombreux à pouvoir partager ces 3 principes "moraux" (parce que croire que le communisme ça n’est qu’une politique je pense que ce serait une erreur - c’est aussi une morale et une culture).

Enfin c’est mon sentiment général depuis que j’ai été admise dans la famille ;-)

Alors....de la vie y’en a ! A l"évidence. Nos débats et contributions même minimes, ou au contraire "très importantes et structurées, nous le démontrent chaque jour ,ici ou ailleurs. Nos actions aussi car malgré tout ce qu’on peut nous dire, nous sommes ENCORE dans les luttes, peut être mois nmassivement qu’avant mais nous sommes là.

Le coeur vaillant ? Nous l’avons également, LA PREUVE !!!!

C’est toute l’idée de Marx sur la liberté comme libération. Elle est dialectique, elle est essentielle au communisme, et aux communistes pour agir leur communisme, or c’est cette voie que finalement nous avons abandonnée plus que toute les autres et que nosu somems entrain de retrouver.

Je répète ce que je dis partout, malgré les discours dominants (j’entendais encore sur Radio-Paris toute à l’heure MM BRaouezec, Sandrier etc... au fond l’un comme l’autre désespérés ou presque et convaincus, pour de bonnes ou de mauvaises raisons ,que le Parti était mort) :

J’ai confiance. J’ai confiance en NOUS.

La plupart des gens "autorisés à penser" (ce que nous , pauvres militants, ne sommes évidemment pas) prédisent, avec un air docte et sérieux, que ce congrès de décembre 2007 va voir la scission du Parti entre deux pôles extrêmes (on nous refait le coup des modernes et des anciens !)....

En effet, parti comme c’est parti c’es t ce vers quoi nous emmène la représentation nationale du PCF.

Pas forcément par malignité, par calcul, mais aussi parce qu’elle est aveuglée par une pratique du pouvoir bien trop longue, trop douloureuse aussi, également trop tournée sur "les intrigues de la Palce du colonel Fabien" et enfin, bouffée par le parisianisme le pire : celui qui pense qu’étant à quelques stations de métro de l’Assemblée ou de l’Elysée, il est proche du "pouvoir" et que rien ne se fait plus "en province".

MAIS rien n’est inévitable dans la vie (à part la mort physique bien sûr comme disait Wilde ou Guitry je ne sais plus...).

C’est A NOUS De redresser la barre. Il n’y a pas 1000 manières de s’y prendre il n’y en a qu’une .

Que les militants se réapproprient par eux mêmes le Parti
Qu’ils se débarrassent des courants, des "pseudo-leaders"
qu’ils réinventent le centralsime démocratique
Qu’ils inversent la pyramide de la hiérarchie pour la remettre dans le bon sens
Et "le reste" coulera de source....

Le PCF a commencé à mourir le jour où la Liberté a été abandonnée comme guide. Le jour où on a fait le choix du PCF de Staline vs celui du CNR et des FTP. De Gaulle n’a plus eu qu’à tendre le piège et Mitterrand à le refermer.

Pourtant ,preuve que les coco c’est corriace ;-) nous ne sommes pas ENCORE morts !!

Et même, nous voulons vivre.

A nous toutes et tous d’agir ensemble. C’est sûr que si nous "ratons le coche" de cet avant congrès de décembre par contre ,on est foutu, car les 2 minorités se retrouveront sur notre dos et ce sera un désastre.

C’est donc bien aux militants, à NOUS, de renvoyer dos à dos liquidateurs "de gauche" et liquidateurs "de droite", avant qu’ils ne nous aient liquidés nous, les "sans courant", maintenant et ne comptant pas sur nos représentations ctuelles, trop faibles ( ou trop partiales ?) pour nous protéger.

Comptons sur nous. Nous en tant que collectivité des communistes.

...
"Debout ! les damnés de la terre

Debout ! les forçats de la faim

La raison tonne en son cratère :

C’est l’éruption de la fin

Du passé faisons table rase

Foule esclave, debout ! debout !

Le monde va changer de base :

Nous ne sommes rien, soyons tout !

C’est la lutte finale

Groupons nous et demain

L’Internationale

Sera le genre humain.

Il n’est pas de sauveurs suprêmes :

Ni dieu, ni césar, ni tribun,

Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !

Décrétons le salut commun !(...)"

Fraternellement, La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
29 septembre 2007 - 00h12 - Posté par

a propos de manger les enfants je ne crois que dabns l’histoire du communisme , les cocos aient man&s des enfants ! louise Michel


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 17h48

Je me souviens de ce qui était dit, il y a quelques mois (au moment des municipales de Bordeaux, par exemple), à ceux qui étaient convaincus que la direction du PCF ne voulait pas abandonner sa stratégie d’alliance avec le PS et qui en concluaient donc que les conditions politiques pour une candidature commune n’étaient pas réunies et qu’il fallait une candidature (OB) qui soit très claire sur ce point stratégique, qui conditionne tant de choses pour l’avenir.

J’en conclus que les choses bougent, que ça avance doucement, que les lignes de clivage se modifient... De quoi être un petit peu optimiste...

Chico



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 17h52

Globalement d’accord avec toi la Louve, et merci pour prendre ainsi le temps d’un texte bien charpenté et argumenté.

David



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 18h36 - Posté par

Je ne suis pas au PC ni dans aucun autre parti, mais "la Louve",a d’autant plus raison que le PC doit être la clef de voûte d’un vrai rassemblement anticapitaliste, avant d’être antilibéral. Et je suis encore plus d’accord quand il s’agit de faire imploser le PS et peut être de faire venir les gens de PRS vers nous.


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 19h23 - Posté par

michel de toulon : Ton analyse LA LOUVE est parfaite , nous devons au premier tour présenter des listes 100% communistes et discuter au segond tour cas par cas.Nous avons plus rien a faire avec ce boulet socialiste qui nous empechent d’avancer. Lorsque la direction du PC n’est plus en concordence avec l’immense majorité des militants et des électeurs communistes,dont je fais partie, il ne lui reste plus qu’a démissioné. demmandons en organisens dans chaque fédération un vote pour connaitre le sentiment du peuple communiste .La direction tomberai de haut en apprenant les résultats .


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
3 octobre 2007 - 15h47 - Posté par

Très simplement et sans rentrer dans le fond (je n’ai pas le temps pour l’instant) : il faut déjà avoir la possibilité de constituer une liste. Dans ma section, il y a une centaine de cotisant mais seulement une vingtaine de militant pour 5 villes au conseils municipaux de 30-35 personnes. On fait comment ?


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 19h48 - Posté par

Tout à fait d’accord sur l’idée d’un référendum non arrangé voire commander un sondage qui ne fera pas "dire" aux Communistes ce que le commanditaire souhaite "entendre". Qu’on ne me fasse surtout pas croire qu’il nous reste la seule alternative LCR pour relever la tête : depuis le temps (30 ans) que la plupart des anciens militants de cette organisation ont rejoint un PS truffé d’anciens révolutionnaires trotskystes (et pas ou peu le PCF) on devrait avoir autre chose que ce parti social-démocrate et ventripotent à la dérive ...
Le "succès" électoral de la LCR tient à une image de "jeunes révolutionnaires" largement formatée par des générations de journalistes de pouvoir, toujours placée en contrepoint d’un PCF ringard qui rame parce qu’il laisse le terrain politique de la Lutte des Classes à des organisations insuffisamment implantées dans les couches populaires qui subissent l’exploitation capitaliste .
Je n’ai jamais vu la LCR organiser quoique ce soit elle-même en rapport avec son langage révolutionnaire, ni apparaître de manière autonome dans ma ville (aà part des distributions de tracts), mais toujours en donneuse de leçons dans des rassemblements ou des luttesdont elle n’est jamais l’initiatrice.
Le PCF à condition qu’il retrouve sa combativité de classe, peut contribuer à rassembler sans exclure, ni vampiriser quiconque.
Les militants y expriment souvent leurs désaccords et leurs doutes en s’éloignant à nouveau discrètement. Il faut arrêter ce processus de déliquescence, résister et combattre en redevenant nous-mêmes avec faucille et marteau. "J’entends déjà un camarade de la direction, qualifier mes arguments d’"incantatoires", mais ses incantations à lui sont des supplications en direction du PS.Cette ligne recherche de majorité pour gouverner a vécu pour le moment Le PCF a besoin de reconstituer ses forces par sa présence active dans les luttes, mais surtout par ses initiatives ,il a besoin de son autonomie (pas d’isolement) pour retrouver sa crédibilité.
JdesP


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 19h05

Je signe des deux mains et même des pieds à cette inititiative. Quant au PS _ mais faut-il encore le qualifier de socialiste quand on voit le nombre d’entre eux passés aux gouvernements et de sarko-compatible qui gravitent en son sein ?_ il n’est et ne sera qu’un fidéle gestionnaire du capitalisme parce que trop compromis avec les patrons du CAC40. Il n’y a plus rien à attendre d’un parti où le bobo à remplacer l’ouvrier et pour lequel la lutte de classe est devenu un gros mot.
Alors merci pour ce texte cela faisait longtemps, trop longtemps, que j’attendais une telle proposition. J’espère maintenant qu’elle sera suivie d’effet, sinon je crains que le Malfaisant de l’Elysée n’ait les coudées franches pour très longtemps.
Mister H



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 20h09

Chère Elodie bonjour

Je suis globalement d’accord avec la lettre que tu présentes à la direction du parti, notre parti et à mon humble avis le seul qui avec LO et la LCR soit encore un peu marxiste donc républicain. et toc

MAIS MAIS MAIS

Il me parait deux éléments extrèmement importants à bien noter et que tu sembles ne pas noter comme beaucoup d’autres d’ailleurs ! na !

D’abord la nécessité de bien définir ce qui fait l’essentiel d’un projet de gauche : une notion de société fondée sur la redistribution des revenus et des ressources de façon collective. La notion de partage comme fondement du lien social. Donc la pratique de la prise de conscience de l’interdépendance des acteurs sociaux et à fortiori tout acteur social est acteur économique.

Il m’apparaît en effet que par effet de matraquage idéologique plus personne ne prenne le temps et la patience et la précaution de bien redéfinir ce qu’est "la gauche" et de bien cibler ce qui caractérise l’ennemi de droite et qui permettrait de montrer que la droite actuelle n’est pas républicaine mais anarcho-individualiste-égoïste, en un seul mot, associale, ou même en fait, antisociale.

Car la droite c’est le pourquoi il faut faire table raze des divisions !

La droite c’est la mort de la république ! Car c’est un projet de société d’exploitation des exploités au pofit d’une minorité et par justification d’une croyance en des valeurs d’orgueil individuel : "Je peux tout si je veux", c’est l’attitude du chef ignoble qu’ils se sont choisi, c’est la loi du plus dominateur par esprit d’exploitation malhonnête et malintentionné à l’égard de tout prochain.

cette droite n’est ni judaïque ni chrétienne au sens biblique, car la bible exprime aussi un projet de société fédérative et tribale à la racine, donc collective et non pas individualiste au sens égocentré du terme : rappellez-vous la colère de moïse brisant les tables de la loi sur le veau d’or. Or le veau d’or est de nouveau ce qui fait rêve ce peuple de droite en y réunissant dans une propriété commune de désir mimétique et de jalousie larvée tous les antagonisme sociaux économiques. Ils ont oublié ce qui fait leurs racines réelles, leur vécus quotidien hypnotisés par l’or, la soif de la possession, le rêve de capitalisation à la porté"e de chacun : tous petits propriétaire de leur misère. Or ce n’est qu’illusion dévastatrice des économies comme des liens sociaux. D’où la tendance de cette droite immorale à se rapprocher de malades identitaires se cherchant des justifications ethniques voir génétiques, des origines justifiant leur domination sur un capital et un territoire, le capital étant humain avant d’être pécunier, celui de la race !

Il faut donc affirmer comment et par quoi cette droite n’est pas républicaine. Elle n’est pas républicaine car elle est obscurantiste,reléguant l’instruction à un gadget d’acquisition technique juste bon à la consommation et aux geste de production rendu minimaliste par la disparition du travail humain traditionnel au profit de la mécanisation et de l’automatisation, valorisant les investissements par efficacité de retour financier.

Si elle nie la valeur de l’instruction, elle nie le sens de la liberté d’expression, la liberté de conscience comme de construction culturelle.

De même cette droite nie les valeur de solidarité exprimés économiquement, légalement et culturellement au sens de la participation de chacun à la vie de la nation ou de tout groupe social et donc elle nie les valeurs construisant le concept du rôle fédérateur de l’état redistributeur des ressources comme des richesses et des revenus.

C’est en ce sens qu’il devient nécessaire de redéfinir ce que sont d’abord les valeurs républicaine puis les valuers de gauche républicaine et enfin rappeler ce qui nous distingue en tant que marxiste : notre méthodologie de regard, d’analyse autant que notre projet d’état social.

Car il me semble que ce n’est pas en ressassant des débats électoraliste et de stratégie politicienne que l’on arrivera à faire prendre conscience de la gravité de la situation tant aux militants souvent démoralisés, parfois déboussolés, souvent ayant eux-mêmes perdus de vue certaines racines philosophiques comme certaines pratiques méthodologiques d’analyse.

Ensuite il y a un élément radicalement technique qui fait la déconfiture des partis républicains authentiques de ce pays comme de beaucoup d’autres pays : la diffusion de l’esprit de consummérisme par les effets pervers des facilités fausses de vie décadante du capitalisme marketé ont fait que le peuple a perdu toute identité de classe et qu’il est complice de sa propre exploitation par les classes possédant les moyens de production et de diffusions des richesses et ressources de ... la planète !

Le peuple s’identifie de façon hypnotique aux valeurs de domination d’autrui de la droite : ce que j’observe dans les banlieux "pauvres" de villes comme brest, paris, ou rennes que je connais, c’est le mépris du "pauvre" pour le plus pauvre que lui : les nouveaux bouc-émissaires du "pauvre" sont, le rmiste, le chômeur, l’étranger... Ben si ! Ses rêves sont d’avoir, de possèder surtout d’avoir la fierté d’avoir comme preuve de pouvoir, une grosse voiture "de riche", sa maison de maçon, son appartement même en "hash elle aime", son grand écran plat à cristaux liquides pour regarder le sport spectacle faisant l’apologie mondial des valeurs de sectarisme nationaliste les plus basses... Alors le smic à 1500, et pire encore, la revalorisation des ass et du rmi se sont des trucs que les pauvres trouvent scandaleux ! Car ça remet en cause leur espour de toujours trouver plus misérable à pouvoir dominer qu’eux !

Je ne veux pas dire qu’il faille revoir ces ambitions là ! non bien au contraire ! Je pense qu’il faut marteler quelles sont les valeurs radicales de vie en société, de rappeler ce que sont les réelles circonstances économiques mondiales : une population croissante en déséquilibre à l’égard des capacités de ressources vivrières de la planète non extensibles et insuffisantes et donc une nécessité ABSOLUE de concevoir toute économie comme système de distribution collective des ressources, des revenus et des acquis, le développement des système de recyclage comme le retour au non consummérisme et à l’essentialisme des production comme des consommations.

Il faut donc parteler combien la droite ment sur tous les chiffres les données les plus diverses par lesquelles elle entretien son pouvoir de séduction de de désir de consummérisme comme de capitalisme.

Il faut marteler, non qu’il y a une alternative au capitalisme, mais QUE LE CAPITALISME, C’EST LE MAL.

Il faut revoir le discours de présentation et de soutien de cette ambition et moraliser ce qui ne l’est plus car les gens n’ont plus honte d’être malintentionnés à l’égard d’autrui. Ils justifient par leur condition de misérables la misère pire qu’ils souhaitent à d’autres, plus misérables qu’eux : en ce sens ils reproduisent et renforcent les valeurs de la bourgsoisie dont ils sont les valets dociles. D’ailleurs tout est fait pour qu’ils s’identifient aux histoires de succès individuels à travers les publicités, les jeux télévisés, les émissions radiophoniques et télévisuelles, les magazines de bêtification de masse....le ridicule est par exemple la proposition démagogique qui leur est faite de devenir propriétaires de leur hlm qui tombera en ruine très vite faute de moyens financiers nécessaires à son entretien etc...

Les deux éléments importants idéologiquement mais aussi en stratégie de communication me paraissent être :
 la nécessaire redéfinition de ce qu’est la gauche et le ciblage de la droite antirépublicaine.
 la prise de conscience que le peuple s’identifie aux valeurs immorales de la droite individualiste égoïste antirépublicaine.

En conséquence

La lutte contre l’outils et le média et ses contenu de la télévision me paraît être une lutte contre la méthode de séduction et d’endoctrinement du capitalisme : débarassez-vous de vos téléviseurs que diable !

Il y a mieux à faire partout ailleurs !

Le débat refondateur me paraît absolument incontournable et ne sera possible que si l’on se libère des fausses informations qui nous sont imposées par les médias comme incontournables de sorte que nous n’ayons pas le temps et l’esprit à la construction.

La nécessité de relancer une sorte d’université militante marxiste et ethnométhodologique de construction culturelle pragmatique au sens de méthode socratique me paraît indispensable et c’est en ce sens aussi que je propose ma résistance généreuse.

Paul : paulriluma@club-internet.fr



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
24 septembre 2007 - 23h06

COHÉRENCES...

Je rentre ce soir d’un Conseil régional CGT en Champagne-Ardenne sur les LBO, très instructif, et je trouve à la fois le compte-rendu du CN du 13/09, la résolution sur municipales et cantonales, l’article de notre secrétaire fédérale sur les municipales et l’intervention présente de La Louve.

D’abord, cohérent avec ce que j’ai écrit dans ma contribution pour le congrès de décembre, je veux dire que je n’envisage à aucun moment de laisser la tête de liste "de gauche" au 1er tour à Adeline HAZAN à Reims, alors qu’elle a pris position en faveur du TCE et qu’elle n’est pas claire sur le mini-traité. La gauche, j’y crois ! Et justement, pour battre Sarkozy et ceux qui le soutiennent en mars 2008, il faudra donner des pistes claires et sans compromission. Il faut favoriser l’émergence d’une gauche de transformation sociale, solide et populaire. Il ne peut pas y avoir d’union sans contenu, et cela suppose un débat clair pour le 1er tour.

Être cohérent, c’est dire aussi qu’on ne peut pas avoir 2 approches différentes dans une même unité de temps, donc :

 1er tour avec candidats PCF aux cantonales et désistements réciproques à gauche au 2° ;

 1er tour avec listes PCF aux municipales et fusion à gauche au 2° tour, si...

Je suis pour des listes 100% PCF au 1er tour et fusion en une liste de gauche au 2° tour si accord avec les partenaires sur un programme. Et ce qui est valable pour le PS est valable aussi pour la LCR à qui je "ne donne pas le bon dieu sans confession"...

Par contre, je pense qu’il faut prévoir une clause d’exception pour le 1er tour dans les quelques cas où la droite et l’extrême droite menacent.

Je soutiens donc vigoureusement l’initiative prise ici pour exiger que les militants PCF décident dans un référendum interne de la position qu’ils devront mettre en musique sur le terrain.

Ciao et fraternité,

NOSE DE CHAMPAGNE



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 00h08 - Posté par

Le vent a peut-être tourné,mais pas suffisamment ....Le choc des Présidentielles étant dans toutes les têtes,beaucoup de communistes sont pour le renouvellement d’alliance avec le PS dés le premier tour si c’est possible.A Aubagne nous venons de décider un large rassemblement citoyen autour du Maire communiste sortant pour empêcher la droite de prendre la Mairie avec toutes les conséquences qui s’en suivraient si par malheur cela arrivait ..Ce qui est possible vu le résultat de Sarko et Deflesselles sur la commune .Sur la ville nous restons la principale force de gauche avec plus de 25% des suffrages aux législatives,la force communiste se maintient grâce aux travail des 300 communistes aubagnais.Mais nous engageons une bataille difficile malgré les acquis de plus de 40 ans de gestion avec un Maire communiste :Edmond Garcin,Jean Tardito et Daniel Fontaine aujourd’hui.Dans la situation Aubagnaise une liste anticapitaliste au 1er Tour est impossible puisque la LCR n’a pas de groupe organisé sur la commune,de plus des camarades ont rappellé que la LCR est contre l’alliance avec le PS sur le plan National .Le PS local ,en principe,est pour le renouvellement de l’alliance d’après ce que nous a dit le Maire.Alors nous pouvons dire que les contradictions sont dans toutes les têtes et je pense que le PS,si Sarko et sa bande de forbans perdent des points de popularité dans les semaines et les mois qui viennent, peut très bien repenser à gauche toute si le mouvement social se développe avec force,ce qui est possible vu les attaques menées par la droite sur les acquis sociaux ....

Soyons un peu plus optimistes sur l’évolution du peuple,les communistes rassemblés sont une force considèrable et le peuple le sait malgré ses critiques sur notre absence de radicalité qu’il faut retrouver au plus vite.Si nous menons bien nos luttes contre le plan Sarko de démolition du système social Français nous pouvons très bien engranger le mécontentement aux prochaines municipales et cantonales,mais si victoire électorale il y a il ne faudra pas faire comme pour le NON au référendum sur le traité européen.Notre objectif doit rester le changement de socièté en profondeur et le proposer aux citoyens dés maintenant avant et après un congrès extraordinaire réussi et unitaire.Il faut cesser la gestion bourgeoise des municipalités dite de gauche et pour cela il faut remettre les clefs de la gestion aux citoyens sous des formes multiples en fonction des expériences locales.Il faut débattre sur les impôts en augmentation constante,sur le rôle des élus,sur les indemnités,sur les réalisations à faire ou à poursuivre,sur la place de chaque citoyen connu ou plus discret ......Immense tâche qui préparera à l’autogestion citoyenne conforme au projet communiste .

Si Sarko est présent tous les jours sur les médias,nous devons être présent toutes les heures auprès du peuple en colère pour une partie ,en interrogation pour une autre partie.La droite veut réformer son système au plus vite pour l’adapter à la mondialisation économique,nous pouvons lui mettre des bâtons dans les roues sans tarder comme pour le CPE.La mise en place d’un Parti Communiste du 21ème siècle est absolument nécessaire et vital pour la France avec des organisations de base créatives liées aux masses populaires partout sur le territoire national .Je crois que nous en sommes capables.Le PS dans tout ça...Il suivra ou il ne suivra pas,c’est à lui de voir...Mais en est-il capable avec tous les égos à la Jospin qui foisonnent dans ses rangs .Pour moi il y a longtemps que je ne m’intéresse plus à ce parti malgré le vote utile du peuple de gauche comme on dit dans les médias .Le vote utile c’est nous et le peuple le comprendra bientôt grâce à notre travail de renouvellement sur un programme clair et précis .

Bernard SARTON,section d’Aubagne


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 11h17 - Posté par

Je suis tout à fait en accord avec les textes de la LOUVE et de NOSE DE CHAMPAGNE ;A L de TOULOUSE


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 17h54 - Posté par

Une liste commune, si et seulement si le "partenaire" est "free TCE" !
Et ne tombons plus dans le panneau "risque de La Droite ou de l’extrème".

Je ne pense pas que les "manettes" de "ces affaires là", se situent au niveau de la direction nationnal !
Ces "manettes", sont au niveau local, voir fédéral. C’est à dire à l’endroit des militants.

Cette question (les municipales), se tranchera en "conscience" et au niveau des militants, dans les AG de section !
C’est pourquoi, je pense que "le bon" destinataire de cette (belle) missive, c’est les gars d’en bas (!), ceux de la base, les porteurs d’eaux, ceux qui "in fine" FONT LA CAMPAGNE !

Et la "forme" adequate, c’est celle qui s’adressera à eux d’abord et avant toute chose !. C’est beaucoup plus compliquée qu’une lettre (qui fait du bien à écrire pour soit mais c’est déjà ça !)

SAd


MUNICIPALES DE 2008 pas de discussions locales sans accords ailleurs
25 septembre 2007 - 00h03

Louve tu écris : "si dans certaines communes, nos camarades sont satisfaits d’une alliance dès le premier tour avec le PS, s’ils ont des raisons objectives (que les « étrangers » ne connaissent pas) de privilégier cette forme (tant il est vrai que, peu nombreux, il reste néanmoins encore quelques socialistes sincères dans le giron du PS), et bien qu’ils le fassent, mais que ce soient eux qui localement, en prennent la résolution."

J’ai bien peur que certains bobos de notre bord s’autorisent là où ils se sentent forts à négocier discrètement avec leurs bons sociaux libéraux élus locaux, afin de préparer leur avenir bien au chaud. Sans se soucier aucunement des villes regagnables limitrophes.

Non, soit on négocie l’ensemble, soit on ne lâche sur rien, il faut cesser de flatter les opportunismes de ces messieurs, il faut un peu plus de certitudes dans la tête de nos négociateurs afin d’arriver en position de force. Se présenter avec une union des habitants sur des réels questionnement sur quelle démocratie directe dans la ville me semble être la meilleure formule mais elle implique un véritable effort militant sur le terrain, au porte à porte, et un renouvellement des concepts de gestion municipale.

Démocratie directe, par exemple : conseils municipaux décentralisés avec enveloppe budgétée par quartier pour voter en Assemblée du quartier des priorités d’utilisation de la somme allouée.

Alors, oui, dans la négociation, là où il n’y a pas accord avec le PS, il faut leur foutre la trouille d’union à la base parfois avec les sociaux-démocrates bobos de la LCR ou même d’autres à gauche.

Mais, il faut que le PCF s’affirme, pour cela un changement radical d’attitude vis à vis de l’autocensure doit être décidé, urgemment.

Salut fraternel.

Le Renard Rouge



MUNICIPALES DE 2008 pas de discussions locales sans accords ailleurs
25 septembre 2007 - 12h53 - Posté par

"Alors, oui, dans la négociation, là où il n’y a pas accord avec le PS, il faut leur foutre la trouille d’union à la base parfois avec les sociaux-démocrates bobos de la LCR ou même d’autres à gauche.
Le Renard Rouge"

décidément , monsieur, les vieux réfléxes ont la pear dure. vous devriez regarder autour de vous avec des lunettes propres. Je suis un vieux syndicalistes, impliqués depuis longtemps (1970) dans les problématiques autour de la santé au travail et d’autre et sur le terrain de la luttent je trouve des menbres du PCF mais aussi de LO, de la LCR.
Alors vos propos sur les bobo sociaux démocrate vous vous les appliqués à vous avant d’éructés ce terme sur d’autres militants de luttes de classe
Panchoa en colére contre la bétise crasse


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 01h58

Je suis tout à fait en accord avec le texte de « La louve » et le commentaire de « Nose ».

Oui à une consultation interne des communistes sur la question du 100% PC au premier tour.

Mais il ne faut pas perdre de vue l’essentiel. L’enjeu n’est pas les municipales !

Face à la transformation en cours de Sarkosy de président élu en consul auto-proclamé, même une victoire (forcément relative) aux municipales serait effacée en quelques jours...

L’intérêt primordial du slogan "100% PC" au premier tour est de donner un signe fort aux militants pour qu’ils puissent se libérer des compromissions idéologiques inhérentes à « l’union de la gauche », approfondir leur identité communiste, être libres de penser et d’agir sur le terrain des luttes.

À l’heure actuelle nombre de militants ayant plus de 2O ans de parti se sont mis en retrait, ne viennent plus aux réunions, ont voté LCR aux présidentielles et conseillent à leurs enfants d’aller se former à la LCR ! Et ils ne sont pas devenus trotskystes pour autant ! Il faudrait prendre conscience de l’hémorragie potentielle des militants et de leur désarroi. En dehors de quelques élus accrochés à leurs prérogatives et de quelques militants égarés au PC, je ne connais pas de communiste qui accepterait encore le rôle de « porte coton » pour le PS. Ils en ont marre d’avoir les mains plein de m...

Si la priorité n’est pas donnée à la reconstruction de l’identité communiste des militants, le risque est fort de ne trouver que très peu de monde pour combattre Sarkosy sur le terrain (en dehors des manifs rituelles). Et c’est ce combat qui est le plus important dans l’immédiat...

jfr



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 05h11

Chère Louve,

Je suis complètement d’accord avec cette idée de référendum et je viens d’adresser un courrier à ma Fédé avec un lien pour consulter ton article.

Le seul passage avec lequel je suis en désaccord, concerne les oeuvres d’art que des artistes, parmi les plus importants du XXe siècle, ont donné au parti et qui, selon ton raisonnement, pourraient être vendues, si nous nous retrouvions en faillite...

Evidemment non, ces oeuvres là ne peuvent absolument pas être vendues ! Cette idée ne devrait même pas nous effleurer. Surtout en ce moment, où Sarkosy, dans une lettre à la ministre de la culture, lui ordonne de se débrouiller à rendre aliénables les oeuvres d’art de nos musées... C’est à dire remettre en question l’acte politique fondateur de 1793 qui a rendu toute oeuvre d’une collection publique inaliénable...

En ce qui nous concerne, comme l’affirmait " le gardien des sous du parti", le camarade Frostin, dans l’Huma du 6 juin dernier : " Ce n’est pas de l’argent que les artistes nous ont laissé en témoignage de leur confiance dans les combats du PCF."

Nous ne serons jamais en faillite, si "nous restons dignes" du combat communiste...

Bien fraternellement, Christine.



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 09h40 - Posté par

Evidemment non, ces oeuvres là ne peuvent absolument pas être vendues ! Cette idée ne devrait même pas nous effleurer. Surtout en ce moment, où Sarkosy, dans une lettre à la ministre de la culture, lui ordonne de se débrouiller à rendre aliénables les oeuvres d’art de nos musées... C’est à dire remettre en question l’acte politique fondateur de 1793 qui a rendu toute oeuvre d’une collection publique inaliénable...

Sarkozy est en train de brader notre patrimoine qui fait notre identité, notre spécificité. Cet homme n’aime pas notre culture, ne s’est jamais véritablement intégré à la France et aux Français. Il nous voue une haine terrible pour nous vendre aux plus offrants comme le détestable Bush et son ignoble politique.

Sarkozy est donc t-il si riche pour pouvoir s’offrir des oeuvres qui n’ont pas de prix ???


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 19h00 - Posté par

Bravo Christine, et je t’embrasse ;-)

"ce n’est pas de ’argent que les artistes nous ont confié !"

Bravo, bravo !
SAd


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 12h22

Merci La Louve !

Je suis content que la question soit posée et que l’on cherche et à la formuler et à la diffuser à un maximum de communiste.

Cependant j’ai bien peur qu’elle reste lettre morte dans le contexte actuel.

Gageons qu’il s’agit d’une des premières pières d’un édifice communiste en reconstruction.

Je souscris complètement à ton texte.

Ben



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 14h27 - Posté par

Bonjour Ben et bonjour les autres camarades ou sympathisant-e-s

I. Sur le référendum et la suite à donner

Cette initiative ne restera lettre morte que si nous ne faisons pas ce qu’il faut pour la porter jusqu’au bout.

Nous sommes de plus en plus nombreux à réfléchir à une pétition nationale sur cette question, avec le soutien des conseils fédéraux qui le jugeront opportun, pétition qu’il faudra ensuite aller porter solennellement à la direction nationale , place du Colonel Fabien, jusqu’à ce que nous ayons gain de cause.

Ensuite, la minorité se pliera au vote de la majorité, évidemment. A suivre, donc.

La question de l’alliance avec le PS (comment, pourquoi ? quand ?) , aux élections (municipales et , je rejoins Nose, cantonales) n’est PAS neutre aujourd’hui, d’un point de vue "idéologique", par rapport à notre débat sur le communisme et sur le PCF.

Je dirais même qu’elle est déterminante pour l’avenir.

Les communistes doivent savoir se mobiliser, prendre leurs rêves et leurs espoirs en main, en leur sein, en ce qui concerne leur parti, pour ne pas laisser à deux ou trois chapelles toutes aussi extrêmes les unes que les autres, certes bien représentées et organisées mais minoritaires, le pouvoir de parler et de décider en leur nom.

Mon combat, ce n’est pas du tout de tuer le PCF, mais bien de le préserver vaille que vaille, pas pour "ne rien changer", mais pour que les communistes puissent le refonder, à leurs mains.

Le parti est un outil et nous sommes toutes et tous des ouvriers. Nous devons donc avoir un outil fait pour nous.

Il faut faire en sorte que l’époque de l’adolescence politique prenne fin, à tous les niveaux de la société, y compris au Parti.

Les communistes du PCF sont UN.

Il ne devrait pas y avoir de courants mais des expressions collectives de communistes en faveur de telle ou telle chose, expressions qui doivent être passées au cible du vote démocratique et majoritaire.

La notion de "courant" est mortifère pour un parti tel que le nôtre.

En d’autres termes , il ne devrait pas y avoir de courants mais un centralisme démocratique, ou plutôt s’il y avait un centralisme démocratique, il n’y aurait pas de courants.

Nous devons refuser la "PS-isation" du PCF.

II. Digression sur le test de la haine...mais en rapport quand même

Je finirai par un mot sur les tests ADN que Sarkozy veut imposer aux familles d’immigrés qui demandent le regroupement familial (j’ai lu l’Huma à la pause déj)

J’y suis farouchement opposée, pour toutes les raisons du monde, la première étant le respect de la dignité de l’être humain, d’où qu’il vienne, où qu’il aille.

Rien n’est gratuit avec ce genre de bonhomme.

C’est un escrimeur, une sorte de Mohamed Ali de la politique. Il pique, il pique, il agace. Pas de réaction ? Il frappe fort, et il blesse mortellement.

Voilà plusieurs fois qu’il teste l’opposition, dite " de gauche", et cela a commencé bien avant qu’il ne soit élu !!!

"En face", il a eu, en général, flatulences, déballonades et vagues remontrances à chaque coup porté. Il a donc fini par "se lâcher"....

1° Nous aurions du nous soulever en MASSE contre l’occupation de la place Beauvau alors qu’il était candidat.

Rien n’a été fait.

On nous a fait le coup de la gentille politique "correcte" ----" il a dit qu’il partirait 1 mois avant sa candidature officielle, alors laissons le là en attendant"....

Pourtant cela en soi était un scandale absolu car on parlait du Ministère de l’Intérieur et personne ne pouvait sérieusement prétendre alors ignorer qui était Mr . Sarkozy et ce qu’il avait en tête sur tel ou tel sujet (qui a oublié la racaille, le Karcher et j’en passe ?!)

"Brunz", moi même et d’autres l’ont demandé ici ou là à plusieurs reprises : "Mobilisons nous pour bouter Sarko hors de Beauvau".

On nous a traités de Cassandre, on nous a méprisés ou ignorés, comme si nous étions de gentils "révolutionnistes de gauche". PS compris, personne (ou très peu de monde "autorisé") n’a jugé utile de s’élever contre ce qui était pourtant un premier grand danger.

Quiconque se souvient des années Pasqua aurait du être fou de rage de voir Sarkozy règner déjà sur la France par les pires méthodes qui soient : le flicage, le fichage, les préfets aux ordres.... Mais rien. RIEN.

2° Une fois élu, Sarkozy a tenté d’autres "bagatelles" préfigurant son coup d’Etat "constitutionnel",
 notamment, en envoyant sa femme en Lybie hors tout cadre juridique,
 notamment en intervenant directement auprès des administrations concernées pour faire octroyer, à son épouse toujours, une CB sur le Trésor Public,
 notamment en créant la notion de "prolongement de fait de la personne du Président", en refusant que sa femme aille témoigner devant une commission parlementaire,
 notamment en infligeant ingérence et censure aux médias français....

Là encore, RIEN .

Sur le coup de la carte bancaire, j’avais pris ma plume pour écrire à certains de nos députés et à quelques dirigeants nationaux. La seule réponse que j’aie obtenue alors était celle de Jacqueline Fraysse (et je la salue) par la voie de son assistant parlementaire, plutôt favorable à ma démarche. Mais , làs, rien non plus. Et otu es tretombé, puisque la CB a été retirée, comem si nous avions du enrester là !

Ce n’était pas qu’une question de gros sous cette histoire de CB, ce n’était même pas ça du tout . C’était une violation manifeste ,éhontée de la constitution.

Sarkozy nous a envoyés des ballons plein de merde en permanence et il n’a trouvé personne dans nos buts. Certaines personnes chez nous trouvaient plus utile de faire les nécros de Claude Pompidou....

Le rôle des dirigeants du PS dans cette histoire, je préfère ne pas trop en parler mais il est clair : il ne dit mot, donc il consent, largement, son opposition est de salon et largement fantasmatique. Les militant-e-s sérieusement socialos devraient leur claquer la porte au nez et filer à la LCR ou au PCF rapidement. Après, il y a un moment où on ne pourra plus leur pardonenr d’être restés. J’espère pour eux qu’ils ne comptent pas sur leur prochain "congrès" ? !

Certes, aujourd’hui que Sarkozy s’est suffisamment assuré de notre absolue inocuité pour ses projets monstrueux, on assiste à une levée de boucliers.

Mais il est trop tard et la nuit est déjà tombée sur la France.

Et je crains qu’elle soit plus brune et plus épaisse encore que celle qui vint cacher les méfaits de Berlusconi en Italie.

On me demande aujourd’hui si je ne regrette pas de ne pas avoir voté Royal ?

Franchement ,vu la "nullitude" et la mollesse du PS aujourd’hui, non, je ne regrette pas.

Pas du tout même.

Certes, nous aurions peut être gagné 5 ans de "social démocratie" (où i l y a encore démocratie) mais vu les circonstances, je n’en aurais que redouté davantage "l’après Royal".

Car , que fallait-il attendre d’un parti qui se prétend socialiste et n’est pas aujourd’hui en opposition frontale avec ce gouvernement néo vichyste ? Les sujets ne manquent pas de non pas de s’indigner, mais de se révolter, et cette horrible histoire d’ADN n’est qu’un exemple.

J’aimerais voir celle qui se compare à Jeanne d’’Arc enfourcher son destrier, prendre son épée et défier L’ultra-monarque de toutes les manières possibles. Mais non . RIEN. Et nous avons du presque "violer" M. Hollande pour qu’il soutienne les initiatives du comité de "Riposte" ce uqi ne l’empêche pas de glisser au JDD "je ne souhaite pas de mobilisation sociale" ?!!

Soyons sérieux. La seule chose que je regrette aujourd’hui, c’est la faillite complète de la "gauche" (nous) à l’éducation des citoyens, à tous niveaux... La seule chose que je pourrais regretter aujourd’hui, c’est d’avoir voté Chirac en 2002. Chirac qui nous a amené Sarkozy. Mais cela ,c’est un autre débat (on pourra l’avoir mais ailleurs) et on ne va pas refaire l’histoire.

Alors mes ami-e-s, le vin est tiré. Il faut le boire. Ou le cracher au visage des fascistes qui nous gouvernent. Sans distinction.

La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 17h24 - Posté par

Je suis entierement en accord avec toi la Louve et je signe allègrement ce texte.
Je le ferai circuler ce soir à mon collectif de section pour le faire voter pour que l on porte cette exigence a notre prochain CD.

Fraternellement
Anthony de Villeurbanne


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 23h18 - Posté par

Complètement d’accord avec toi la Louve. Et je signe.

Je vais le faire passer dans ma section et quelques camarades.

Je n’ai pas pu m’empêcher de répondre, par ailleurs sur le fil créé par le moustique socratique ... (j’ai oublié de lui demander quelle mouche l’avait piqué ? ...) ayant pour titre "la Louve", et mon post conviendrait complètement ici. On peut s’y reporter pour ceux qui le souhaitent.

Je constate avec plaisir que nous savons de mieux en mieux trouver les points de convergence tout en avançant tranquilement nos propositions personnelles qui enrichissent incontestablement la réflexion dans l’immédiat (préparation des législatives) et pour tout ce qui tourne autour de l’existence du parti, de la "vrai gauche" percutante et transformatrice, qui ne peut être "vrai" et efficace qu’avec un PCF convaincu de son utilité de rassembleur du peuple, sur des objectifs les plus élevés possibles, debout et renouvelé, clair sur ces bases, ses buts et la pertinence de ses arguments idéologiques sur la malfaisance du capitalisme et la crédibilité des propositions communistes de transformation profonde libératrice et émancipatrice de la société.

Concernant nos relations avec le PS, globalement parlant.

Si larges rassemblements ponctuels il y a, ne confondons pas la quantité (sur la base d’accords flous pour des propositions limités) et la qualité (sur la base de propositions d’un contenu le plus élevé possible, sans oublier celles répondant aux urgences les plus criantes et les plus dramatiques.)

Si bien des électeurs nous abandonnent c’est qu’ils se sentent abandonnés de nous, puisqu’ils ne nous voient plus aussi souvent à leurs côtés dans leurs luttes et qu’ils ne nous entendent plus combattre idéologiquement pied à pied les déclarations de la droite et ses mesures antisociales.

Quant au PS, il est clair qu’à l’heure actuelle, il est devenu dangereux de s’en remettre à lui en tant que partenaire hégémonique (le plus souvent et depuis toujours grâce aux communistes - et ça, je ne supporte plus) sur le plan électoral. Dangereux, parce que c’est une alliance qui ne nous permet plus depuis longtemps, mais plus encore aujourd’hui d’imposer nos propositions concrètes d’avancées sociales et encore moins d’en garantir l’irréversibilité pour le peuple en tant que partenaire de gouvernement.

Présenter des candidats communistes au 1er tour, nous permet au moins d’affirmer notre existence et notre utilité, et de reprendre l’offensive idéologique de démystification de l’idéologie capitaliste (reprise sur bien des points par le PS), tout en présentant notre propre programme et nos propositions. (offensive idéologique que nous n’aurions jamais dû abandonner).

D’accord donc pour un référendum militant sur la question des municipales et la présentation de candidats communistes au 1er tour.

Maguy


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 23h24 - Posté par

pières mon cher Ben

voulais tu dire« Prières »

lapsus

Boroh Piotr, fraternellement


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
26 septembre 2007 - 10h43 - Posté par

Non, je voulais dire "et sur cette pierre, pierre..." , LOL

Ben


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 14h45

Vous avez raison, continuez tous sur cette voie et vous verrez bientôt que le PCF n’existera plus car représenté par des gens bornés qui ne voient que le mal autour d’eux.
Pour ma part, je suis d’une commune de 2500 habitants et je puis vous assurer que le PS et le PC vont s’associer pour battre une commune de droite car sinon c’est le casse-pipe pour les deux.
Les déclarations d’intention et d’indépendance c’est bien beau mais la réalité du terrain est parfois différente.
En tant que militant, je ne me sentirais pas frustré de m’allier avec le PS.
Les directives d’un parti c’est bien, la réalité est autre bien souvent.
Ne nous trompons pas d’ennemi dans un premier temps : battre la droite. Après, il restera quatre ans pour convaincre le peuple du bien fondé du vote communiste.
Jérôme de DENAIN



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
25 septembre 2007 - 19h39

d’accord avec le texte de la louve
Jean56



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
26 septembre 2007 - 00h14

Je doute que le référendum soit accepté par la Direction Nationale du Parti qui peut d’ailleurs se défausser sur les organisations locales(secrétariats de section, départementaux etc...)
Sur le fond je suis d’accord bien sûr pour qu’il y ait des listes communistes indépendantes.
Les élections municipales, au-delà de leur intérêt local, constituent un test politique national.
Bien sûr on se focalise sur les grandes villes et villes moyennes. Mais n’oublions pas nos villages où bien souvent pullulent des listes dites d’intérêt local qui servent de camouflage à des positions politiques plus ou moins nettes.
Bien souvent même s’ils ne sont pas nombreux, on voit des membres ou sympathisants du PCF figurer sur des listes dites"de gauche" de façon plus ou moins discrète mais où ils apportent en tout cas une caution de gauche.
En outre des membres du Parti sont souvent plus connus en tant que responsables d’associations locales (Amicales laiques, par exemple, mais il y en a d’autres) que comme militants du Parti.
Je pense donc qu’il serait souhaitable de présenter aussi dans un certain de nos villages des listes communistes indépendantes. Il y a même des cas(moins de 2500 inscrits) où l’on peut présenter des listes incomplètes, c’est à dire que l’on peut présenter 3 ou 4 candidats.

Gilbert, de Charente-Maritime.



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
26 septembre 2007 - 12h04 - Posté par

Si le Parti n’accepte pas de nous "offrir" ce référendum alors que nous lui "offrons" un "congrès" fumeux et mensonger, non seulement, je ne rendrai pas ma carte mais, je ferai campagne CONTRE la direction.

Que celles et ceux qui ne veulent plus du PCF ( liquidateurs de tous bords, bruns ou roses), le quittent.

L’adhésion au PS est libre. Personne ne les retient.

’Va falloir arrêter de nous prendre pour des cons.

J’espère qu’il va se trouver au CN et au Secrétariat quelques "Nanards sévèrement burnés" ;-) et notoires pour signer à deux mains et nous aider à restaurer le centralisme démocratique au PCF.

La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
26 septembre 2007 - 19h48 - Posté par

LA LOUVE, ÔTE MOI D’UN DOUTE...

Je ne "cherche pas la merde", mais 2 observations après avoir juste rappelé que j’ai souscrit à ton appel à la direction nationale de notre Parti communiste Français pour un référendum interne sur les municipales.

1. Que vient faire là ton plaidoyer pour le rétablissement du centralisme démocratique ? Pour quoi faire ? Moi, de çà, j’en veux pas. Je suis satisfait de l’amorce d’une prise de position au 33° Congrès en faveur d’un communisme autogestionnaire, c’est pas pour faire revenir le centralisme, fût-il "démocratique". Non, nous avons besoin d’un parti et de militants munis de larges capacités d’initiative, outillés pour le socialisme moderne et autogestionnaire, qui permette de "substituer à l’administration des hommes, l’administration des choses" ...

2. On n’a pas plus besoin de sacrifier notre indépendance (au 1er tour) au profit de la LCR que du PS. On a nos propositions, notre programme, nos idées à diffuser en priorité et donc il faut profiter du 1er tour pour récupérer de la lisibilité... C’est quand même bien l’idée qu’on développe tous (mouton noir, toi, etc. et moi). Alors soyons fermes !

À part çà, R.A.S...

Ciao et fraternité,

NOSE


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
26 septembre 2007 - 23h48 - Posté par

Bonsoir Nose...

Communisme autogestionnaire ?.... Tu veux dire... comme celui que vous venez de faire au Fou de Bassan ?

 ;-)

Allez, petite pique mais pas méchante, évidemment.

Désolée, moi je suis favorable au centralisme démocratique dans la mesure où ça veut dire clairement ce que "communisme autogestionnaire" au sein du PCf ne veut pas dire à savoir :

 la base décide, parce que la base est consultée, et non pas utilisée comme si nous n’étions toutes et tous que des moitiés d’abrutis juste bon à servir de "chair à canon",
 puis de la base ça remonte vers le haut, qui applique, à la lettre, les décisions de la base, prises à la majorité.

Sachant qu’au final, le haut n’est qu’une émanation temporaire de la base...

Autrement dit, contrôle de la parole du militant par lui même, du début jusqu’à la fin de la chaîne et contrôle de la base sur le sommet (et PAS l’inverse).

J’imagine que finalement toi et moi on parle de la même chose, et je ne vois pas ce qu’il ya de choquant pour un communiste dans cette proposition...

Evidemment ,je ne force personne....

La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 10h35 - Posté par

JE SAIS BIEN...

... Rien de ce qui vient de toi n’est méchant... C’est nous les méchants : ceux qui viennent de faire - quoi au fait ? - au Fou de Bassan...

"Non, les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux"...

Mais que sais-tu de ce qu’était le Fou et que sais-tu de ceux qui y faisaient alors les folles et les fous ? Est-ce que nous empêchons ceux qui s’y retrouvent aujourd’hui d’y dire et faire ce qu’ils ont envie ?

Il n’y a pas de fondement à ce procès : nous n’avons rien retiré au Fou.

NOSE


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 11h24 - Posté par

Nose fait pas "l’innocent" et bientôt même la victime des "terrible" stalls de Bellaciao...

Ont te conseil d’éviter de perdre du temps...

Ta façon de faire est a dir peux "désagréable" et ton "double langage" est bien "classique" de qui après avoir lancé la pierre caque la main... et cherche à retourner l’histoire a son propre avantage...

Nose arrête ton cinéma et retourne a jouer dans le bac à sable "révolutionnaire" et "autogéré" de la bande des nostalgiques du "moustachu" du URCF et lâche-nous la grappe...

Bellaciao


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 11h33 - Posté par

(hmmm vous me l’avez enlevé de la bouche... moi j’avais dit ça ...)

MESSAGE SPECIAL POUR NOSE :

On va arrêter de jouer Nose ok ?

On sait toutes et tous ici ce qu’était le Fou, bien mieux que ce que vous croyez...

On a des yeux pour lire. C’est ça, "l’erreur" - croire que parce qu’on ne participe pas, on ne LIT pas...ou on ne SAIT pas...

Moi ce que j’ai lu ces derniers temps au Fou de la part de certain-e-s et ce que j’ai lu "avant" que certains ne fassent du ...(comment tu dis déjà ? du "communsime autogestionnaire" ?), je suis assez "déniaisée" pour voir que... ça n’avait rien à voir.

Ce que j’ai lu dans votre "Adieu au fou de Bassan", , c’était des choses trop contradictoires ( à votre insu) pour ne pas être relevées :

 Vous étiez soi disant des poètes se revendiquant d’un brin de paganisme, de libertarisme ( citer Brassens, un anar, faut le faire les gars !!!! Gonflés, mais qu’est ce que vous m’avez fait rire - c’est pour ça que je vous ai répondu par un autre anar de qualité , Ferré....)
 Soi disant "esprits libres" et pour l’autogestion etc etc...
 MAIS vous avez trouvé le moyen de vous organiser en groupe structuré sur le dos de l’espace de liebrté apolitique que Bellaciao laisse à ses lecteurs, pour "casser" ce dont vous aviez été en partie des fondateurs ?
 Esteban a reproché aux modérateurs de ne pas "censurer" les gens qui se sont offusqués de ses commentaires sur "les tapettes" et les "enculés" et demandé que son nom soit retiré de la liste des auteurs ?

Toi, tu as essayé de m’exécuter publiquement il y a 3 semaines... (et fais pas ta vierge effarouchée avec moi ici stp)

ET "BIZARREMENT", moi depuis quelques temps je reçois sur mon blog des messages d’une personen qui n’a pas les "cojones" de signer son nom et qui se fait appeler "Rouge anonyme", que je ne publie quasiment jamais mais dont je garde TOUS les messages, messages évidemment qui, mis bout à bout font un livre, qui fait une histoire ,qui a un sens, et qui me parlent en permanence de votre "petite bande" de "victimes" ("pauvre Tz , censuré", "pauvre Pedro D N", "Pauvre Danielle B"...), qui parlent de l’affreueeeese censure qui règne sur Bellaciao, et me demandent "preuves à l’appui" si je ne suis pas "écoeurée" par cette censure" ?!

Et qui portent aux nues, comme par hasard, tous signataires du "message d’adieu du fou de bassan" ET Danielle Bleitrach, ET le "Pôle".

Le même "Rouge Anonyme" qui est venu "par hasard" bien sûr , se réjouir de la tentative d’exécution publique que tu as essayé de faire sur moi il y a 3 semaines....Il se trouve que c’est le seul à avoir fait ça et que tous les autres messages étaient de solidarité, de soutien.

INCROYABLE non ?

Alors toi Nose ,t’en penses quoi de tout ça, de toute cette horrible censure qui règne sur Bellaciao ?

Ehh.... Nose, (et la poignée de MAchiavel en herbe des "courants" justement qui me lisent ici) : on vous a "captés" et ça fait un moment alors arrêtez votre numéro
Ciao Nose


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 13h49 - Posté par

Putaing !!!!!!! ça va crotter grave dans le pigeonnier aujourd’hui. Moi cela m’inquiète parce que les fientes de pigeons produisent des bactéries à l’origine de certaines pneumonies, des parasites qui peuvent se transmettre à l’homme ...
Et mon Roudoudou dans tout ça ! Personne ne pense à mon Roudoudou ! Ils l’ont ensorcelé et maintenant ils vont me le tuer. Je me demande si Tz n’aurait pas signé un pacte avec le diable ?
On vit un véritable anus horribilis. (Oui Le Reboursier, avec un seul ’n’). L.


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 14h28 - Posté par

 ;-) eh ouai putaing comme tu dis

Quelle culture ma chère !!! Je te tire mon chapeau, bien bas, la "formule" est excellente, j’en suis absolument ravie !

C’est très juste, en effet, la fiente de pigeon ;-) produit des bactéries assez navrantes - la bactérie en question s’appelle d’ailleurs "Moraxella catarrhalis"...et elle colonise le système RESPIRATOIRE, tout juste.

Autant dire que quand la Moraxella s’installe, RESPIRER devient extrêmement compliqué et douloureux...et qu finalement, sans un bon antibiotique à SPECTRE LARGE, le corps meurt...privé d’oxygène.

Est-ce ballot....

La Moraxella ne passera pas par Bellaciao !

Mille bises gente damoiselle

Chatounette


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 10h01 - Posté par

Est-ce normal un référendum dans le parti ? NON !

Est-ce normal une pétition à l’interieur du parti ? NON !

Ces deux initiatives sont-elles nécessaires aujourd’hui ? OUI !

Faut-il revenir au centralisme démocratique ? OUI !

Quant à l’autogestion,véritable leimotiv des socialos-cédétistes des années 70- 80,ça veut dire quoi ? des élus communistes qui "autogèrent" leur mandat comme bon leurs semble ? Je n’ai pas souvenir d’avoir entendu la direction du parti condamner l’attitude de Gayssot,vice-président COMMUNISTE,de la région Languedoc-Roussillon,qui,suite aux propos de Frèche,a passer la porte pour rentrer par la fenetre quelques jour plus tard.Et je ne m’étendrai pas sur "gauche avenir".

Si l’autogestion c’est faire ce qu’on veut,quand on veut,et avec qui on veut,j’appelle ça LE BORDEL ! et pas la démocratie !

Elections, ou pas, je ne comprend pas ce que vient faire le ps dans nos discussions.Le masochisme a des limites.

Oui,il nous faut rassembler,mais les exploités de ce pays,sur un programme et des actes biens ancrés sur des positions anticapitalistes,donc de classe.

Oui,dans les luttes dures et difficiles qui s’annoncent ,les travailleurs,les exclus,doivent pouvoir compter sur un PCF à leur coté.

C’est dans la rue,et en dehors de toute ambiguité politique,que le parti se renforcera,et retrouvera la confiance des électeurs,et non pas en faisant des alliances contre-nature.

Fraternellement LE REBOURSIER


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 14h49 - Posté par

NON à un "retour au centralisme démocratique", OUI à une pratique vraiment démocratique du centralisme, comme le parti ne l’a encore jamais pratiquée :

Avec des "référendums d’initiative militante", et des démarches autogestionnaires basées sur l’apport d’informations utiles du centre vers la périphérie (et réciproquement), avec dépassement des conflits d’autorité :

Il me semble que le "centralisme" pour produire une efficacité supérieure doit aussi permettre un développement de l’autonomie , et qu’il faut respecter la souveraineté des sections pour ce qui relève d’une compétence comme les accords d’union aux municipales : ce que l’on attend de la Direction nationale, c’est quelle traduise en acte une stratégie décidée par le congrés, et qui consiste à rassembler contre la droite !

Voir sur ces points encore les suggestions de Lucien Sève dans "commencer par les fins" !

Donc, j’admets fort bien l’initiative de "la Louve", sauf que je préfèrerais que son initiative soit présente quelquepart dans une "vraie vie d’un vrai parti" (quelle est la cellule porteuse de cette "initiative militante" ?...Dois-je m’ébahir qu’il se trouve sur Internet une "dirigeante virtuelle faisant autorité sur le Parti ?)...le virtuel c’est bien, mais ça ne remplace pas la vie (surtout celle d’un parti " centraliste démocratique"...

Je signerais bien "parano d’service" mais moi c’est Al1d’Nant’...fraternellement !


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 14h59 - Posté par

Bonjour Alain

Je comprends tout à fait ta réaction figures toi.
Je ne suis dirigeante de rien du tout et surtout pas du parti ! ( Ca se saurait gniarf gniarf ;-))

Ou alors, si, nous sommes tous des dirigeants, ni plus ni moins que toi, David, Mouton noir ,Boroh, Sad, Léa, Maguy et les autres.

Je ne parle pas d’u n retour au centralisme démocratique mais de faire exister un centralisme démocratique réel qui correspond à ce que tu décris.

T u sembles t’étonner de ce que l’initiative naisse ici et non d’une cellule ? Qu’est ce que cela change dis moi ? (dans la mesure où au cas où tu n’aies pas bien lu ceci est ma lettre mais elle fait suite à des tas d’autres contributions qui crient leur volonté d’être enfin écoutés "là haut" !!).

A toi de réfléchir à ce que tu veux Alain, i l ne s’agit nullement pour moi de "rassembler sur mon nom" - i l faudrai t que je sois salement prétentieuse ou complètement siphonée, je ne suis ni l’un ni l’autre ! Mais je te rassure j’ai des TONNES d’autres défauts ;-)

Quoi qu’il en soit, le moment est crucial pour nous, pour le communisme et pour le PCF. Ne t’y trompe pas.
Fraternellement,

La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 16h37 - Posté par

C’est quoi des " démarches autogestionnaires " ?

...développement de l’autonomie ".....
Autonomie par rapport à quoi,par rapport à qui ?

Le PCF ce n’est ni l’ETA,ni le FLNC !

C’est le scoop de l’année : DES COCOS AUTONOMES ! Marie-Georges,je t’en supplie,REVEILLES TOI !

LE REBOURSIER


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
29 septembre 2007 - 16h13 - Posté par

Ca, c’est ben vrai, ça, comme disait la mère Denis. Vieux stal borné.


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
26 septembre 2007 - 20h26

100 % d’accord avec cette lettre

Et je nesuis pas seule à le penser !

Bon courage à tous !



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
27 septembre 2007 - 17h36

Salut à tous Camarades,

En ce qui me concerne je dois vous avouer que je suis fortement perplexe sur les recents événements tant au niveau de la gauche en général (avec cette parodie d’unité à la fête de l’huma) que du PCF en particulier...
La question des alliances et de la stratégie est evidement un des points majeurs à aborder maintenant après le renouvellement du projet (qui nécessiterait toutefois quelques précisions notamment sur le nucléaire ou d’autres thèmes de cette envergure). Néanmoins, si je m’interroge sur la pertinence de la ligne de la direction, je m’interroge aussi sur la pertinence de la démarche initiée par la Louve... D’abord sur la forme, je dois avouer que les pétitions sur internet.... depuis les collectifs anti-libéraux et la facon de faire de Bové entre autre... je trouve que ce genre de méthode n’est pas très légitime et peut s’avérer dangeureux... Par ailleurs il me semble que pour de telle démarche le site internet du PCF devrait rester priortaire... Enfin, pourquoi se précipiter alors que les débats vont avoir lieux fin octobre (dans pas si longtemps que ca finalement) et que nous pourrons alors faire remonter, tranquillement et sans ameuter la toile, nos volontés ?
Sur le fond maintenant... Le centralisme qu’il se dise démocratique ou non commence sérieusement à m’agacer... Que l’on fixe une ligne sur des échéances nationnales soit ! Mais pour des municipales ?!! Laissons le soin aux communistes de faire leur propre choix en fonction de la situation locale, des actions prioritaires qu’ils souhaitent mener, des accords qui peuvent être conclus, des rôles qui peuvent être joués !!... Cessons ces grandes tirades théoriques et débats réthoriques pour réellement nous mettre au service des citoyens !!!

Maxime (PCF Narbonne)



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
29 septembre 2007 - 19h02 - Posté par

Je suis d’accord avec toi MAXIME,réglons nos problèmes dans le parti.

Mais que la direction du parti,comme certains élus COMMUNISTES,et non des moindre,donnent l’exemple.
que font-ils dans ces paniers à crabes de " RIPOSTES " et autres " GAUCHE AVENIR " ?

Ah ! c’est vrai,j’oubliais que maintenant,pour certains COMMUNISME et AUTONOMIE sont les deux mamelles de la lutte de classe.

Quant à moi,je continuerai à m’exprimer sur cet espace de liberté qu’est BELLACIAO,et lorsque la direction du parti aura consulté ORL et OPHTALMO , je verrai .

fraternellement, LE REBOURSIER


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
1er octobre 2007 - 13h19 - Posté par

ELOGE DE LA LENTEUR.

Je suis tout à fait d’accord avec toi, Maxime de Narbonne,

Précipitation , impatience et énervement, ne sont pas les meilleurs outils pour trancher définitivement sur l’orientation à prendre .
Après tout, parmi les 120 000 adhérents, nombreux sont ceux qui n’ont pas accès à Internet ; donc,ceux qui s’expriment sur ce site sont une infinitésimale partie.

Il faut donc laisser du temps à tous pour discuter, échanger, réfléchir sans précipitation, pour prendre des décisions qui soient l’émanation du plus grand nombre possible, et éviter si possible les anathèmes, et incantations hatifs et caricaturaux .

Pourquoi, pousser ceux qui se posent des questions, ou ne seraient pas d’accord avec toi, La Louve, vers le P.S. ? ton " conseil " ressemble bien à " une mise à la porte un peu trop expéditive " NON ?


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
1er octobre 2007 - 15h44 - Posté par

...."NON ?"

Et bien NON.

Absolument pas.

Ca s’appelle avoir un peu le sens de l ’humour. C’est une boutade.

Quant à tes illusions sur la "quantité infinitésimale" d’internautes, sache que selon les dernières stats plus de 70 % de français sont connectés et que sur ces 70 % près de 50 % sont connectés adsl, câble, etc...Je sais que les communistes sont une petite proportion de cette population mais je pense que les connexions sont bien moins rares que t u sembles vouloir le croire....

Par ailleurs, 30% des informations dont les gens se sont servis pour se déterminer lors de la campagne présidentielle venaient d’internet...

Enfin tu confonds ceux qui s’expriment et ceux qui lisent.

Il ne me semble pas que le site créé pour le Congrès fasse le plein non plus cela étant dit ,en termes de contributions...

Quant à la isser du temps pour discuter, débattre, proposer, réfléchir, qui a dit le contraire ?

Pas moi, qui ai apprécié l’article de David Blumental sur ce sujet justement ,ça s’appelait "la voie étroite".
Enfin, o n se rassure comme on peut hein ?

Ciao La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
29 septembre 2007 - 23h45

Que te dire sinon que le fait que le pcf rompe avec le mouvement social libéral (le ps fmisé) serait aprécié a sa juste valeur a la lcr (et par moi en tant qu’individu particulier) Ce serait une bonne nouvelle ! D’aileurs nous sommes déja arrivé a cet accord dans certaines villes (demande a tes camarades de Kremlin bicétre ce qu’ils en pensent pas exemple) Mais avoue que nous avons quelques raisons de se méfier ! Bon, c’est pas trop le cas en banlieue parisienne (dans le 92, 93 94, selon mes informations) mais c’est plus flagrant sur paris. Et un de mes camarades me disait que le pcf était pret a rentrer dans une aliance avec le ps qui irait jusqu’au modem, y compris dans le 17° arrondissement. Je ne sais pas si c’est vrai (c’est un copain et honnéte (meme si on s’engueule comme du poisson pourri) mais je ne sais pas si il s’est fait pipoter. En tout cas si ça se confirme, ce sera vraiment la honte (en plus on voit vraiment pas ce que vous avez a y gagner...

Marc LCR



LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
1er octobre 2007 - 10h59 - Posté par

Salut Marc...
Je rigole... Parce que le 17è...c’est ma section....niarff niarff ;-)
On a déjà discuté en AG du fait que la "candidate" apparentée PCF pour 2008 (une adjointe au maire qui fustige si bien la politique néo libérale du PS et sa "dérive droitière"...) devrait se faire cloner sur Shiva pour distribuer ses tracts et coller ses affiches... C’est pas de pot , mais on aura toutes et tous pris nos vacances au moment de la campagne, on sera pas là et y’aura personne pour l’aider (à par t ses amis des collectifs et du PS bien sûr).
D’un autre côté, pour faire son torchon sur Regards, pour appeler à flinguer MGB sur son blog , pour soutenir les antilibéraux mais pas le PCF (en m ême temps, c’est vrai quelle drôle d’idée de soutenir la candidate du parti auquel tu es apparentée hein !!!??? "Liberté, liberté chérie"), elle n’a pas eu besoin de nos services, manifestement donc... elle devrait très bien s’en sortir toute seule. Vous voulez pas la prendre à la LCr ? ;-))
Fraternité
La Louve


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
2 octobre 2007 - 20h03 - Posté par

on ne fait pas de politique sans avoir l ambition d avoir des elus.votre demarche est suicidaire quand a l existence méme du pcf.celle ci a pour seule ambition de creer un groupuscule sans ambition, si ce n est de se reunir pour brasser du vent en révant d un autre monde ..............
le seul moyen d enlever cette image de stalinisme qui nous colle depuis l effondrement du mur et qui nous a bien ouvert les yeux a tous et justement de s assoçier a des partis de gauche.........
seul contre tous c est du n importe quoi !!!

bertelle


LETTRE OUVERTE A LA DIRECTION DU PCF : POUR UN REFERENDUM MILITANT SUR LES MUNICIPALES DE 2008
6 octobre 2007 - 10h14 - Posté par

Alors c’est ca bertelle, on fait du chiffre :

13 500 élus,

désolé je lutte et j’oeuvre pour des idées et des hommes, je ne suis pas omnubilé par le chiffre et ce n’est pas une vision romantique...

Ceux qui m’animent ? l’espoir, la volonté et la graine de pavot qui fleurira au coeur des citoyens.

Fraternellement

Boroh Piotr





Ce qu’a déclaré Gaspard Glanz, repris par Pierrick Tillet, impressionnant de lucidité et de courage
mercredi 24 - 13h33
de : nazairien
1 commentaire
Grande fête du livre Paris samedi 27 avril 2019
mercredi 24 - 11h10
de : Frank
Nous sommes tous des débiles profonds
mardi 23 - 23h37
de : irae
Mobilisation de soutien pour Michel, éleveur, le 30 Avril 2019 TGI Dijon
mardi 23 - 22h34
de : Hors norme via Jyp
1 commentaire
Contre le travaillisme patronal
mardi 23 - 21h35
de : Christian DELARUE
2 commentaires
AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction
mardi 23 - 19h44
de : Stéphane Ortega
Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
4 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Trop souvent nous nous contentons du confort de l'opinion sans faire l'effort de penser. John Fitzgerald Kennedy
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite