Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Renseignement intérieur... Ou l’histoire des oléoducs pétroliers irano-israéliens


de : Gilong
vendredi 19 octobre 2007 - 23h36 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Renseignement intérieur... Ou l’histoire des oléoducs pétroliers irano-israéliens

http://bellaciao.org/en/article.php...

http://www.haaretz.com/hasen/spages...

Résumé :

Grâce à des unités de pompage et des conduites "réquisitionnées", (our ne pas dire « volées »), à des sociétés italiennes et belges qui exploitait un gisement pétrolier à Ras Sudar, dans le Sinaï, Israël construisit un jour un oléoduc reliant Eilat à Ashkelon. La mise ne place de la conduite, de 40 centimètres de diamètre, fut financée par le Baron Edmond de Rothschild. Le projet fut dénommé « Tri-continental ». A la demande des Iraniens, qui voulaient alors dissimuler leur participation à la vente d’hydrocarbures à Israël à travers une Société commune, les parties établirent une association secrète la "Fimarco", enregistrée en juillet 1959 au sein de l’abri fiscal du Lichtenstein. L’Iran possédait 10 % de l’association. Les tankers transportaient le pétrole d’Iran vers Eilat, et de là il était réexpédié à Ashkelon par le pipeline.

Dernière mise à jour - 12:02 11/10/2007

Par Yossi Melman.

Traduit de l’Anglais par Gilong.

Ces derniers mois, Israël et l’Iran n’ont cessé jouer au « chat et à la souris ». Il ne s’agit pas du jeu habituel des Renseignements, du Contre-espionnage ou de la sécurisation des zones d’influence. De tels jeux ont eu lieu durant des années. La Communauté du Renseignement israélien tente d’obtenir des informations sur le développement du programme nucléaire Iranien et se prépare au cas où il devrait attaquer l’Iran ; tandis que l’Iran tente de contrecarrer ces efforts.

Mais en parallèle à ce jeu « ordinaire », Israël et l’Iran s’activent fiévreusement dans un domaine entièrement différent :

L’Iran essaye de récupérer des propriétés et des actifs appartenant au Gouvernement israélien et à trois compagnies pétrolières israéliennes à l’étranger ; et Israël essaye de le contrecarrer dans cette opération. Cette affaire est le résultat d’un arbitrage international qui a jugé il y a plus de trois ans que les compagnies pétrolières « Paz », « Sonol », et « Delek » doivent indemniser la « Compagnie pétrolière Nationale iranienne », (« NIOC »), de centaines de millions de dollars.

Dans les années 1970 les trois sociétés appartenaient au Gouvernement iranien, mais depuis lors ont été privatisées. Les compagnies pétrolières concernées ont fait appel de la décision d’arbitrage et tentent de retarder l’exécution de la décision ; et y ont réussi pour le moment.

La « NIOC » n’a pas encore pu obtenir la mise en application de la décision et la réévaluation de la dette. Parallèlement à cette décision la contestation continue toujours à travers deux autres actions menées sur des questions semblables.

Toute cette action s’est déroulée en Europe, (En Suisse et la Hollande) depuis plus de 20 ans, et elle est reliée à l’activité d’une dénommée société « Trans-Asiatic Oil » en tant que « personne morale ».

Il s’agit d’une association ultrasecrète qui fut mise en place entre le Gouvernement israélien et le « NIOC » durant le règne du Shah. Cette association gérait la « Société de Pipeline d’Eilat-Ashkelon », les terminaux d’Eilat et d’Ashkelon, et une énorme flotte de tankers géants pour le transport. Après que le Shah ait été expulsé d’Iran et que Khomeini soit arrivé au pouvoir, en février 1979, la République islamique coupa tous les liens avec Israël et stoppa la livraison du pétrole iranien.

En 1985, la « NIOC » engagea des procès gigantesques (Equivalants aujourd’hui à plusieurs milliards de dollars) contre Israël et les Compagnies pétrolières. Les procès furent jugés dans trois arbitrages séparés. La « NIOC » prétendant qu’Israël lui devait des sommes énormes dans le cadre de leur association.

« Haaretz » a tout d’abord consacré un rapport sur la victoire juridique iranienne en décembre 2006 et aujourd’hui le Professeur Uri Bialer de l’ « Université hébraïque de Jérusalem » publie une étude sur les circonstances de l’établissement de la Trans-Asiatic Oil.

L’étude de Bialer, "Fuel Bridge across the Middle East - Israel, Iran, and the « Eilat-Ashkelon Oil Pipeline »," est basée sur des documents qui ont été déclassifiés des Archives d’état israéliennes et des Archives nationales britanniques, ainsi que d’après des entretiens définissant les valeurs en jeu dans ces affaires. Il fournit un aperçu rare sur un chapitre particulièrement intéressant de l’histoire de l’Etat l’Israël. L’étude a été publiée dans la dernière édition du périodique « Israel Studies ».

Jusqu’au milieu des années 1950, Israël recevait son pétrole d’Union soviétique, du Koweït (alors sous tutelle Britannique) et des compagnies pétrolières internationales. Mais dans les années 1955/1956 ces liens furent coupés et Israël fut forcé de trouver de nouvelles sources pour s’approvisionner. Israël conclut des accords secrets avec l’Iran, puis voulut le définir comme principal fournisseur pétrolier. Par crainte de détériorer ses relations avec le Monde arabe, l’Iran a alors hésité. Mais après la Campagne du Sinaï, en 1956, les Iraniens ont été convaincus et ont consenti à fournir du pétrole à Israël.

Au moyen d’unités de pompage et de conduites "réquisitionnées", (Pour ne pas dire volées), à des sociétés italienne et belges qui exploitaient un gisement de pétrole à Ras Sudar, dans le Sinaï, Israël construisit alors un oléoduc reliant Eilat à Ashkelon. La mise en place de la conduite, de 40 centimètres de diamètre, fut financée par le Baron Edmond de Rothschild. Le projet fut dénommé « Tri-continentale ». A la demande des Iraniens, qui voulaient alors dissimuler leur participation à la vente d’hydrocarbures à Israël à travers une Société commune, les parties établirent une association secrète, la « Fimarco ». Elle fut nregistrée en juillet 1959 au sein de l’abri fiscal du Lichtenstein. L’Iran possédait alors 10 % de l’association. Les tankers transportaient le pétrole d’Iran à Eilat et de là le pétrole était transféré à Ashkelon par le pipeline.

Mais au cours des années les besoins d’Israël augmentèrent et le Ministère des Finances proposa un plan pour remplacer la petite conduite de l’oléoduc par une plus grande, de 40 pouce (106 cm de diamètre) et voulut fonder une vraie compagnie avec l’Iran. La Ministre des Affaires Etrangères Golda Meir, se rendit secrètement à Tehran en août 1965, pour mettre en place le projet avec le Shah et avec Fatollah Nafici, un des directeurs de la « NIOC », et l’organisateur des liens clandestins de la société avec Israël. Pour démontrer le sérieux de ses intentions, Israël avait nommé Felix Shinar, un des organisateur de l’Accord des réparations de guerre avec l’Allemagne, en tant que chef du projet. Il y avait avec lui le député - ministre de la Défense Nationale Tzebi Dinstein, Dov Ben Dror qui dirigeait le marché de l’énergie, et Avigdor Mossad Bauer un responsable des Opérations du Mossad. Pour la « NIOC » le président Manuchar Akbal rejoignit les négociations pour le compte de l’Iran. Les pourparlers eurent lieu en Israël, en Iran et en Suisse.

Selon l’article de Bialer, le tournant positif des pourparlers culmina après la victoire d’Israël dans la Guerre de Six jours et la fermeture du Canal du Suez. Le Shah, qui est alors cité par le nom de code "Landlord" dans la correspondance israélienne, fut convaincu d’établir une association fifty-fifty entre le Gouvernement israélien et la « NIOC ». La société fut dénommée « Trans-Asiatic Oil » et fut enregistrée en Suisse, à la demande de l’Iran, pour cacher son association avec les Israéliens et faire croire qu’il s’agissait d’une société étrangère.

Après que le Shah ait donné son consentement, le principal problème était le financement de l’affaire, que l’on pensait devoir coûter 85 millions de dollars, une somme énorme à cette époque.

Le baron de Rothschild refusa de consolider le projet, alléguant que ce ne serait pas rentable. Mais les iraniens pensèrent qu’il n’avait pas tout dit et qu’il il s’était senti insulté par les représentants israéliens qui l’avaient tenu à l’écart durant environ les deux ans de leurs pourparlers avec l’Iran. Une tentative israélienne d’intéresser le pétrolier milliardaire américain David Rockefeller, le Président de la « Chase Manhattan Bank », échoua de même.

A la fin, grâce à ses relations, Shinar obtint un financement de la « Deutsche Bank », par le truchement de laquelle l’argent des réparations de guerre avait été précédemment transféré en Israël dans les années 1950 et 1960. Shinar et Nafici rencontrèrent à Genève et à Zurich Hermann Josef Abs, alors Président du Conseil de la « Deutsche Bank » et discutèrent des conditions du prêt avec lui.

Abs était un ancien Nazi : Il avait géré et dirigé les opérations de la banque à l’étranger à compter de 1938. Et après la Deuxième Guerre mondiale il avait été emprisonné pour cela durant plusieurs mois. Apparemment, cependant, cela n’empêcha pas les représentants israéliens de tisser des liens très intimes avec lui.

Début 1968, la banque allemande consentit à prêter à un intérêt très bas 22 millions de dollars de prêt pour financer le projet. Le 29 février 1968 un contrat constituant la société, fut signé. Ses détails exacts sont toujours considérés comme Secret d’état. Le contrat fut approuvé à ce moment-là par le ministre des Finances, Pinhas Sapir, pour le Gouvernement israélien et par Akbal pour la « NIOC ». Le contrat opérationnel fut établi pour une durée de 49 ans.

En 1969, le pipeline entre Eilat et Ashkelon étant achevé, des tankers géants furent achetés pour transporter le pétrole. En décembre 1969, le pétrole iranien commença à couler dans la grande canalisation. Un petit pourcentage de ce pétrole fut affecté à Israël.

L’essentiel fut cependant chargé sur des tankers au terminal d’Ashkelon et envoyé aux consommateurs en Europe, principalement en Roumanie, le seul pays du bloc Soviétique qui continuait à entretenir des liens diplomatiques avec Israël.

En 1970, 162 tankers livrèrent 10 millions de tonnes de pétrole au terminal. Ce fut l’année record du pipeline, mais le but ambitieux des 50 millions de tonnes par an ne fut jamais réalisé.

Fin 1978, avec la chute du Shah, le pétrole arrêta de couler et les liens entre les deux pays se détériorèrent jusqu’à l’hostilité qui les caractérise à ce jour. Le « NIOC » esta alors en justice pour réclamer le paiement des trois derniers mois de livraison du pétrole et pour la valeur des actifs partagés ; ainsi que pour le financement des tankers.

Israël déclara alors que l’argent lui revenait en raison du non- respect des contrats par l’Iran.

Pour l’Iran du Shah, l’initiative avait eu seulement une valeur financière et était par contre un fardeau politique. Mais pour Israël c’était une cause nationale, une autre image initiée par le « Mapai » (Le prédécesseur du « Labor »). Et sa motivation principale était stratégique.

“Trans-Asiatic Oil », qui gère toujours le pipeline, a déclaré à « Haaretz » que la décision d’arbitrage concernait les compagnies pétrolières. Ces dernières, pour leur part, ont refusé de réagir à cet article.

*****************************

On comprends peut-être mieux ainsi l’insistance d’Isrël à vouloir attaquer, (ou faire attaquer l’Iran) par ses "alliés" américains.

C’est sûr qu’après quelques bombes atomiques il n’y aura plus de dettes envers l’Iran... Ni de jugement international contraignant à les payer.

Finalement, c’est comme d’hab’. Simplement des histoires de gros sous.

G.L.



Imprimer cet article





Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637
Petite revue des armes de la police
lundi 20 - 10h47
de : jean1
Contre la répression antisyndicale : rassemblement de soutien à Anthony
dimanche 19 - 18h38
de : CNT Relations-médias
LA DESINDUSTRIALISATION TUE
dimanche 19 - 07h52
de : jodez
Marche et Festival ADAMA RENDEZ-VOUS le samedi 18 juillet !
samedi 18 - 13h26
de : La vérité pour Adama
2 commentaires
Com. Commun Bayonne : MRAP - SOS Racisme La haine raciste ne peut être la réponse à la barbarie d’un crime abominable
vendredi 17 - 20h57
de : Ch Delarue (antiR)
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite