Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Le gouvernement italien dépose une loi pour obliger les bloggeurs à s’enregistrer
de : Jean-Baptiste Soufron
mercredi 24 octobre 2007 - 14h49 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 20.1 ko

de Jean-Baptiste Soufron

Ricardo Franco Levi, bras droit de Ricardo Prodi et membre de son cabinet vient de faire un projet de loi approuvée par le Conseil des ministres italiens le 12 octobres.

En quelques mots, la loi Prodi-Levi exige que toute personne titulaire d’un blog ou d’un site internet soit tenu de s’enregistrer auprès du ROC, un bureau de l’équivalent italien de l’ARCEP. Il devra alors obtenir un certificat et payer une redevance, que la vocation du blog soit commerciale ou non.

En d’autres termes, la loi Prodi-Levi revient sur un arbitrage qui s’est forgé en différentes étapes entre les années 90 et 2002.

Aujourd’hui, les sites internet ne sont pas nécessairement considérés comme des organes de presse. Les éditeurs sur internet sont naturellement responsables des propos qu’ils tiennent et ils peuvent en répondre au titre de la diffamation, de la contrefaçon ou de la responsabilité civile. Mais ils ne sont pas obligés de désigner un directeur de publication, d’enregistrer leur site internet, etc.

C’est la loi du 1er août 2000 qui a sorti les sites internet du régime déclaratoire de la presse en supprimant l’exigence de l’ancien article 43-1 de la loi de 1986 qui faisaient obligation au propriétaire d’un site internet d’effectuer une déclaration préalable auprès du Procureur de la République.

Aujourd’hui, la seule démarche désormais nécessaire, c’est celle auprès de la CNIL.

Et encore, uniquement :

  • si le site enregistre des traces des visiteurs via les commentaires, la newsletter, etc.
  • si le site n’est pas publié dans le cadre d’une activité exclusivement personnelle depuis une exemption de déclaration votée par la CNIL en 2005 (ici)
  • si le site ne bénéficie pas d’une autre exemption de déclaration (la liste est ici)
  • si l’éditeur de dispose pas d’un correspondant CNIL

Encore une fois, ces dispenses de déclaration n’écartent pas responsabilité de l’éditeur du site, mais elles leur évitent simplement une formalité.

Quant aux hébergeurs et aux fournisseurs d’infrastructures, ils bénéficient d’un régime de responsabilité aménagé. Ils sont tenus de communiquer les informations permettant d’identifier un éventuel éditeur anonyme. Mais ils ne sont pas responsables sauf s’ils avaient "effectivement connaissance du caractère illicite" du contenu en question, soit que celui soit manifeste, soit qu’ils en aient été prévenus et qu’ils n’aient pas réagis.

C’est ce que rappelle l’article 6 de la LCEN : Les personnes physiques ou morales qui assurent, même à titre gratuit,
pour mise à disposition du public par des services de communication au
public en ligne, le stockage de signaux, d’écrits, d’images, de sons ou
de messages de toute nature fournis par des destinataires de ces
services ne peuvent pas voir leur responsabilité civile engagée du fait
des activités ou des informations stockées à la demande d’un
destinataire de ces services si elles n’avaient pas effectivement
connaissance de leur caractère illicite ou de faits et circonstances

faisant apparaître ce caractère ou si, dès le moment où elles en ont eu
cette connaissance, elles ont agi promptement pour retirer ces données
ou en rendre l’accès impossible.

Demander aux bloggeurs et aux sites de s’enregistrer a priori plutôt que de faire confiance aux services de police pour retrouver ceux qui essaieraient de se cacher derrière un anonymat précaire, c’est donc faire un bond de plusieurs années en arrière sur Internet.

Via le blog de Beppe Grillo qui fourmille de liens utiles en anglais et en italien : ici

Le projet de loi peut être consulté (en italien) : ici

Un article sur le site de la reppublica (en italien) : ici

PS : pour info, les médias font souvent l’amalgame, mais les projets de loi sont les textes déposés par le gouvernement, les propositions de loi sont ceux qui sont déposés par les membres du parlement...

http://www.zdnet.fr/blogs/2007/10/2...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le gouvernement italien dépose une loi pour obliger les bloggeurs à s’enregistrer
25 octobre 2007 - 10h30

Camarades Français,

ceci vous concerne aussi (car ça pourrait donner des idées au "desperate househusband" ! ;D) !

Signifiez donc à levi_r@camera.it votre indignation pour cette énième saloperie de gôôôôche !

Brunz



Le gouvernement italien dépose une loi pour obliger les bloggeurs à s’enregistrer
25 octobre 2007 - 12h08

Ce qui nous concerne aussi, caro Brunz, c’est que ce put... de gouvernement est supposé être constitué, et à bonne part, de COCO !!!!

Alors les camarades transalpins ? Vous aussi, finalement, vous allez vous faire b... par la social dém ?

Ca a l’air bien parti pour . JE vous pensais plus coriaces... ;-)

Je suis écoeurée.

La Louve



Le gouvernement italien dépose une loi pour obliger les bloggeurs à s’enregistrer
25 octobre 2007 - 13h30 - Posté par

AAAhhh super !
A quand cela dans toute l’Europe ?

Ohhh ouiiii fichez-nous, allez-y on demande que ça !

Baillonnez-nous, empêchez-nous de nous exprimer, mais...

attendez-vous à de la résistance !

une bloggeuse.


Le gouvernement italien dépose une loi pour obliger les bloggeurs à s’enregistrer
25 octobre 2007 - 15h17 - Posté par

Lupacchiotta cara,

si SEULEMENT on n’avait que les soc’dems pour nous broyer les choses en Italie...
Ce serait presque le bonheur ! :)

Mais comme tu le sais bien, les curés de chez "nous" dictent encore la loi aux représentants du peuple (y compris chez Rifondazione...), conditionnent les référendums et engluent les pensées jusqu’à les rendre aussi mièvres en surface qu’intolérantes dans le concret...

Et que dire de tous ces fachos relookés (la Ligue Nord, Alleanza Nazionale...) qui y reprennent plus que jamais du poil de la brute ?
Récemment, dans la boutique d’une station service près de Turin, j’ai vu en vente des demi-bustes du DVCE (avec la devise "Credere, obbedire e combattere !" en prime !). J’ai fait remarquer au caissier que l’apologie du fascisme était constitutionnellement délictuel dans ce pays. Et lui de me répondre en souriant "Me ne frego !" (ce qui fut assez subtil de sa part, puisqu’il réussissait d’une seule pierre à m’envoyer chier plutot poliment tout en citant cet enculé de Benito...). Et moi, au lieu d’insister, j’ai payé mon café et suis sorti en silence pour reprendre ma route. Quelle lopette je fais parfois... Franchement j’aurais du lui faire bouffer, son demi-Beni !!!

Malatesta (ou meme Gramsci, je sais me contenter...), où es-tu ? _ ;)

Brunz


Le gouvernement italien dépose une loi pour obliger les bloggeurs à s’enregistrer
25 octobre 2007 - 21h47

Il nous faut enfin prendre conscience de ce moment intense et précieux de liberté qu’on connait sur le Net.

Prendre conscience que si nous n’apprécions pas toujours son aspect révolutionnaire permettant à tout un chacun d’être à l’égal d’un grand média coutant des centaines de millions d’Euros, eux en ont pleine conscience, eux mènent propagande depuis des années, méthodiquement et sur tous les tons, sur tous les terrains, eux enfilent les lois répressives comme on passe des perles.

Des développements inouïs et inconnus jusqu’à présent comme la légalisation par des députés bourgeois de l’espionnage privé se sont produits, là où l’inverse devrait être, la "mise aux fers" des dirigeants d’entreprises espionneuses.

La gauche, le mouvement syndical et associatif a du mal à prendre conscience de la véritable importance de cet espace de liberté et répond de guingois aux attaques des ennemis de la liberté. Les réponses ne sont pas toujours très franches très claires, on investit mal cet espace, on se bat mal pour sa liberté.

C’est pourtant un front de lutte fondamental dans la bataille qui nous oppose aux liberticides de toutes espèces de la nomenclatura bourgeoise. C’est également un endroit où s’agglomèrent des couches de jeunes et de moins jeunes pouvant venir à la politique également par ce chemin, par le chemin de la bataille pour la liberté sur le net.

C’est un espace permettant de mettre à égalité (ici par exemple) ceux qui de tous temps se taisaient et n’avaient pas accès pour des tas de raisons à l’expression publique largement auparavant concentrée en de petits cercles de quelques intellectuels de gauche.

C’est devenu un big bang de l’expression populaire avec tous ses excès mais également tous ses petits et grands bonheurs. C’est une véritable démocratisation de l’expression populaire qui est en mouvement.

Des phénomènes de fond, comme la vague de blogs qui a déferlé sur le monde, et particulièrement en France , ces dernières années a poussé à l’écriture publique et à la création, des millions de jeunes blogueurs même sur des sujets futiles à un niveau absolument inédit dans l’histoire d’une civilisation.

Cette vague de blogs a aussi été, par milliers, dizaines de milliers, centaines de milliers, la construction de petits sentiers qui ont permis de faire sortir de la chape de plomb d’états encore plus liberticides des voix venus des pays du silence, d’intellectuels et hommes , femmes de gauche, de travailleurs, d’êtres cherchant le cheminement de la liberté et la solidarité du reste du monde.

Les dernières petites voix qui ont montré la cruauté concrète des choses en Birmanie se sont infiltrées par ces chemins jusqu’à ce que les petites frappes de la junte militaire bourgeoise tranche les câbles téléphoniques reliant la Birmanie au reste du monde.

Les batailles qui ont permis que s’exprime la raison populaire dans la bataille du TCE en France et aux Pays Bas, ont été en grande partie le fruit de la liberté du net et son bouillon créatif.

Le net n’est pas le centre du monde ni le seul endroit central de bataille, très loin de là, mais est devenu un outil indispensable de la bataille idéologique centrale, là où toutes les autres portes nous sont maintenant fermées.

Ecrire et s’exprimer à une telle échelle, même avec les pesanteurs idéologiques du système, est un phénomène immense malgré la hargne et la volonté de réprimer des gardiens des temples.

Cet espace, nous devons l’élargir (gratuité du très haut débit en France, confiscation des licences WIMAX au profit de la collectivité, appel à la créativité de tous pour que se développent des systèmes dérivés du net encore plus indestructibles encore plus indépendants des possibilités techniques de controle étatique et capitaliste, ....).

Mais cet espace il faut également le défendre.

Je suis partisan d’une pétition internationale contre le malfaisant prodiste cherchant à attenter à la liberté populaire, cherchant à la contrôler et à lui faire payer ticket d’entrée. Cette bataille contre le contrôle, la censure et la taxation du net est la notre.

Je signe des 4 mains pour une avalanche pétitionnaire au nom de la liberté contre cet attenteur à la liberté.

Demain, faute d’avoir été hier, de telles batailles internationales devront se faire sur la France et les petits attenteurs aux libertés connus dans cet état.

Amis italiens nous attendons vos demandes d’appui.

Copas






Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO
IN GIRUM - Les Leçons politiques des ronds-points
mardi 3 - 13h34
de : Ernest London
2 commentaires
Pour exploiter l’uranium kazakh, Orano va raser une forêt protégée
mardi 3 - 11h01
de : jean 1
2 commentaires
Propriétaires terriens, industriels, ministre corrompu : qui sont les pyromanes de l’Amazonie brésilienne
lundi 2 - 22h22
de : bastamag
Acte 42 : 31 Aout Hommage des Gilets Jaunes devant l’ONU à Genève à tous les blessés et mutilés (vidéo)
lundi 2 - 21h51
de : nazairien
5 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Rendez les choses aussi simples que possible, mais pas plus simples. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite