Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le PS prêt à déclarer la guerre : les communistes menacés en Seine-Saint-Denis
de : Seine-Saint-Denis
lundi 12 novembre 2007 - 18h20 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Une page d’histoire va-t-elle se tourner en Seine-Saint-Denis ? Les socialistes du département sont déterminés à faire tomber ce bastion communiste, vestige de la « ceinture rouge », lors des cantonales de mars prochain *.

Le conseil général du « 93 » est l’un des deux derniers du pays - avec le Val-de-Marne ( 94 ) - encore aux mains du PCF, depuis sa création en 1968. Et il risque de basculer. D’où les grandes manoeuvres qui se préparent en ce moment, avant le siège et l’assaut peut-être fatal.

Sur les vingt cantons à renouveler *, onze sont communistes. Les socialistes espèrent en gagner entre trois et cinq ; un seul suffirait à leur donner la majorité. Autre champ de bataille de cette guerre fratricide : les municipales. Pour l’heure, le PCF détient treize communes sur quarante, le PS huit, les Verts une et la droite dix-sept. Là encore, les appétits socialistes pourraient faire des ravages : forts de leurs bons résultats aux dernières élections, ils convoitent La Courneuve, Bagnolet, Pierrefitte, Villetaneuse, voire Aubervilliers, Saint-Ouen ou Montreuil.

En jeu : l’avenir de « l’union de la gauche » Les communistes, aux abois, dénoncent une « agression caractérisée » et montent au créneau. Car la perte de leur prédominance en Seine-Saint-Denis aurait pour eux de graves répercussions financières et politiques. C’est aussi dans ce département - où sont implantées la députée PCF Marie-George Buffet ( conseillère municipale du Blanc-Mesnil ) et la sénatrice Verte Dominique Voynet ( candidate à Montreuil ) - que pourrait se jouer l’avenir national de « l’union de la gauche ». De quoi inquiéter la Rue de Solferino.

Tous les regards se tournent vers Claude Bartolone, bras droit de Laurent Fabius et véritable patron des socialistes du « 93 ». Le député PS ne cache pas son désir de devenir président du conseil général. « Des élus socialistes de toutes les sensibilités sont venus me voir pour me dire que j’avais le bon profil, assure-t-il. Quant à l’érosion du PCF depuis 25 ans, je n’y suis pour rien. Ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Je ne vais tout de même pas aller voir les gens pour leur demander de voter communiste. Il faudra respecter le suffrage universel. » De son côté, Hervé Brami, l’actuel président PCF du département, ne veut « pas entrer en conflit avec Bartolone » : « Je ne vais pas prétendre que je suis confiant, mais je ne suis pas fébrile, parce que j’ai un bon bilan. Une querelle de pouvoir personnel serait préjudiciable pour tout le monde à gauche.

Les socialistes feraient mieux de travailler l’union et de combattre la droite. » Au PS, les ambitions et la « méthode » de « Barto » ont provoqué la démission, en septembre, du premier fédéral Pascal Popelin ( Bartolone est pourtant son témoin de mariage et le parrain de sa fille ). Selon Philippe Guglielmi, qui assure l’intérim à la tête du PS 93, « Bartolone est largement soutenu, personne ne se mettra au travers de son chemin ». En cas de défection inopinée, deux autres prétendants - outre Popelin - se tiennent prêts : le député Bruno Leroux et le maire de Bondy Gilbert Roger. Montreuil au coeur des négociations Il reste à Bartolone à se trouver un point de chute. Il hésite entre deux cantons. Celui de Bagnolet est détenu par le PCF, comme la mairie.

Les militants socialistes de la ville lui demandent de conduire la liste aux municipales. S’il est élu en même temps aux cantonales, il devra lâcher un mandat, pour éviter un cumul. Difficile à expliquer aux électeurs. De plus, les communistes le vivraient comme « une déclaration de guerre ». L’autre canton possible, celui de Pantin-Est, appartient aux Verts, qui ont une candidate : Aline Archimbaud, ancienne députée européenne. En contrepartie, Bartolone leur propose une liste unique Verts-PS, derrière Dominique Voynet, à Montreuil.

Problème : les socialistes montreuillois sont contre. Et les écologistes ne piaf fent pas à l’idée d’échanger un « canton acquis » contre une mairie « très hypothétique ». « Les Verts n’ont pas vocation à offrir chaque année une défaite électorale à Dominique Voynet, persifle un élu. Ni à faire le sale boulot du PS qui veut la peau des cocos. » Le maire sortant Jean-Pierre Brard ( apparenté PCF ) dénonce, pour sa part, la « politique politicienne de caniveau » : « Madame Voynet est motivée par ses ambitions personnelles. Mais elle n’a fait que 2 % à Montreuil à la présidentielle. » Une solution pour Bartolone consisterait dès lors en un accord très local avec Aline Archimbaud, qui pourrait hériter de la vice-présidence d’une intercommunalité ou d’une SEM. Les dépôts de candidatures pour les cantonales au PS se clôturent mardi. Ce même jour, Claude Bartolone doit rencontrer François Hollande. On saura alors quel sort sera réservé aux communistes.

Bertrand Gréco * Elus pour six ans, les conseils généraux sont renouvelés par moitié tous les trois ans. Les prochaines élections cantonales se dérouleront en même temps que les municipales, les 9 et 16 mars 2008.

Journal du Dimanche du 11 novembre 2007

http://www.synomia.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le PS prêt à déclarer la guerre : les communistes menacés en Seine-Saint-Denis
12 novembre 2007 - 23h41

A PARIS aussi le PS prévoit de diminuer la représentation du PCF de plus de la moitié.
Le PCF n’aurait plus que 5 conseillers de PARIS au lieu de 11, selon "20 minutes".

Gilbert



Le PS prêt à déclarer la guerre : les communistes menacés en Seine-Saint-Denis
13 novembre 2007 - 11h37 - Posté par

Que les communistes décortiquent partout les agissement du PS, preuves à l’appui, qui n’a plus rien de la gauche. Les uns après les autres se détachent de ce socialisme de droite, qui ne veut plus rien dire depuis longtemps. Laissons-les dériver à droite si ça leur chante, car les orphelins du socialisme trouveront sûrement une terre d’asile à gauche.

Mais pour cela, il faut instruire les gens sur place, car c’est pas avec la TV, ni certaines presses qu’ils sauront grand chose.

Espérons que l’actuel maire de Montreuil aura toute l’énergie possible pour expliquer à ses électeurs la tentative de main mise sur ce bastion par les socialos, les verts ou l’ump.

C’est bien la preuve que le PS marche avec la droite, pour s’acharner ainsi sur un ancien allié de gauche. Le PS a donc des visées droitistes, libérales. Et malgré la mise en garde de certains, ce parti veut à tout prix créer la social-démocratie, alors que ça ne marche pas dans les autre pays européens qui ont tenté ce mariage. Alors, pourquoi insister ? That is the question.


Le PS prêt à déclarer la guerre : les communistes menacés en Seine-Saint-Denis
13 novembre 2007 - 12h49

Apparemment, les choses ne sont pas aussi simples au sein de la "Fédé" du PS du 9-3. Voir le blog du mélanchoniste N Voisin : http://nicolas.voisin.over-blog.fr/
et son intervention devant le conseil fédéral http://www.trait-dunion.org/index.p...



Le PS prêt à déclarer la guerre : les communistes menacés en Seine-Saint-Denis
26 novembre 2007 - 14h38

Les plus anciens, dont je suis, savent depuis longtemps que le parti socialiste est un parti révolutionnaire qui ne fera jamais la révolution. L’histoire de cette formation politique n’est faite que de compromis, voire d’ alliances avec la droite. Ils ont été a pouvoir pendant longtemps sous la quatrième avec le mouvement républicain populaire - la démocratie française à la sauce française - et ont fait de l’anticommunisme leur cheval de bataille. "Les communistes ne sont ni à gauche ni à droire, ils sont à l’est", clamait et proclamait guy mollet, premier secrétaire du parti socialiste - à l’époque la sfio .
Que personne ne se berce d’illusion. Partout où ils pourront, les socialistes s’efforceront d’évincer les communistes des mairies.
Un question se pose tout de même. Les communistes sont-ils toujours communistes. Il semble que le parti communiste français, c’est mon sentiment, soit aujourd’hui sur une position opportuniste. Les déclarations récentes de jean-claude gayssot, seat cohen, martelli, blottin, entre autres, qui préconisent un changement de nom, sont édifiantes à bien des égards. Lors du récent conflit sur les régimes spéciaux, aucune déclaration du bureau national n’a été publiée dans l’humanité, en soutien des salariés concernés.
Le parti de la classe ouvrière n’existe plus. On a remisé le marxisme au musée des vieilles lunes. On disserte volontiers sur le dépassement du capitalisme. Mai on ne précise pas comment y parvenir. On se fait une autre conception du communisme. Laquelle ? Aucune précision à ce sujet. Le prochain congrès ne fera qu’entériner la disparition de fait du pcf. Situation à l’italienne dont pourtant l’expérience devrait les prévenir ! Quand la direction du parti communiste italien à lancé "la cosa", les discussions furent vives et, à l’évidence, il y avait encore des communistes vivants en italie ! Et pourtant, en quelques années, le pci est devenu un parti démocrate qui fait paraître certains courants du parti socialiste comme plus à gauche ! Et de nombreux dirigeants ex-communistes sont devenus démocrates. A l’image de certains pays ex-communistes où les dirigeants sont devenus nationalistes, libéraux ou républicains ...
Les dirigeants du pcf ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. robert hue, jc gayssot et consorts sont les seuls reponsables de cette situation.
Le parti révolutionnaire en france est à reconstruire en partant du fait que l’opposition capital-travail est au coeur de la société française.






MEXIQUE : Le Président élu invite Nicolas Maduro à son investiture !
mardi 13 - 17h45
de : JO
LES 5 ARNAQUES DES AUTOROUTES : CQFD !
mardi 13 - 17h07
de : JO
17 novembre : pourquoi les syndicats traînent-ils des pieds, alors que les politiques courent après ?
mardi 13 - 16h45
6 commentaires
Armes Européennes chez Daesch : Des langues se délient !
lundi 12 - 18h02
de : JO
Les grosses augmentations de certains ministres en 2018
lundi 12 - 11h58
de : JO
1 commentaire
Enfoirés de journalistes !
lundi 12 - 10h10
de : jean 1
5 commentaires
« Fêtons la gratuité ! » le samedi 5 janvier à Lyon !
lundi 12 - 09h18
de : Paul Ariès
1 commentaire
La Bible, les terres et les missionnaires du temps de la « pacification » des colonies.
dimanche 11 - 22h02
de : Christian DELARUE
CONSEIL CONSTITUTIONNEL : Censurons les censeurs !
dimanche 11 - 14h56
de : JO
1 commentaire
LE MONDE SELON MONSANTO - De la dioxine au OGM, une multinationale qui vous veut du bien
dimanche 11 - 08h46
de : Ernest London
VENEZUELA : La Révolution se défend contre le terrorisme économique !
samedi 10 - 17h39
8 commentaires
Make Anti-Imperialism Great Again !
samedi 10 - 17h07
de : jean 1
1 commentaire
Réformes de l’éducation : « C’est un projet élitiste, autoritaire, réactionnaire et libéral »
samedi 10 - 06h08
Carburants ou pouvoir d’achat : les raisons de la colère
vendredi 9 - 20h44
de : Christian DLR (cgt fin pub)
Du 11 Novembre 1918… au 1er Septembre 1939… D’une guerre mondiale… à l’autre…
vendredi 9 - 13h31
de : Emission Polémix et La Voix Off
rencontre nationale des secteurs en lutte samedi 10 novembre à Paris !
vendredi 9 - 11h17
de : SUD Poste 92
2 commentaires
Ce mensonge du gouvernement qui pourrait vous coûter très cher !
vendredi 9 - 11h07
de : JO
Les GM&S attaquent PSA et Renault en justice
jeudi 8 - 16h08
Gender Recognition Act : la lutte des femmes britanniques pour ne pas être effacées
jeudi 8 - 12h36
de : Female-
5 commentaires
#fachosphère / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 8 - 11h51
de : Hdm
Sortons du vrai-faux débat sur le prix du carburant. Défendons le droit à l’énergie élémentaire via sa gratuité !
jeudi 8 - 07h54
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
12 commentaires
Retraite Complémentaire : Très mauvaise nouvelle qui vous attend en 2019
mercredi 7 - 15h27
de : JO
Mélenchon : les limites juridiques, judiciaires et politiques de l’enquête préliminaire
lundi 5 - 16h00
de : Foolad
2 commentaires
Les approches libertaires de l’école du Rojava
lundi 5 - 12h06
de : jean 1
Suicide d’une factrice : ses collègues exigent le départ des encadrants depuis 10 jours
dimanche 4 - 13h37
L’abécédaire de Daniel Guérin
vendredi 2 - 14h03
de : jean 1
Arkéa : les épargnants en danger !
vendredi 2 - 12h15
de : Guirec
Détermination kurde - Retour à Kobané
jeudi 1er - 19h37
de : Pierre Bance
JAMAIS TROP TARD ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 1er - 12h46
de : Hdm
Macron, un économiste stupide ? Ou de classe...
jeudi 1er - 09h22
de : Allain Graux
1 commentaire
Les grèves de la faim se multiplient dans les conflits du travail
jeudi 1er - 07h22
APRÈS LE CAPITALISME - Essai d’écologie politique
mercredi 31 - 07h06
de : Ernest London
2 commentaires
Ce que l’élection de Bolsonaro au Brésil nous apprend ici en France
mercredi 31 - 06h37
de : Foolad
VIDEO EN DIRECT - Meeting de Jean-Luc Mélenchon à Lille mardi 30 octobre 2018 à 19h00
mardi 30 - 12h00
Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France fournisseuse officielle du carnage yéménite
mardi 30 - 10h29
de : jean 1
Les tribulations d’un Vampire sous l’Apartheid le 9 novembre
lundi 29 - 11h37
Lettre ouverte des communistes du PRCF
lundi 29 - 10h35
de : JO
2 commentaires
NANTES RÉVOLTÉE – Numéro 4 - Nos désirs font désordre
lundi 29 - 07h47
de : Ernest London
Brésil. L’élection d’un chef de gang psychopathe d’extrême droite, ouvre la voie à "un nettoyage jamais vu dans l’histoire du Brésil"
lundi 29 - 00h34
de : Smaïl Hadj Ali
4 commentaires
84% des Français ne font pas confiance à Emmanuel Macron pour redresser leur pouvoir d’achat
dimanche 28 - 14h00
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice. Baruch Spinoza
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite