Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)" />
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)


de : bellaciao
mercredi 14 novembre 2007 - 00h18 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires
JPEG - 16 ko

de bellaciao

Nous revenons du salon des medias alternatifs et indépendants de Grigny (69) organisé par René Balme, Maire de la ville, avec dans notre musette une interview de Roberto Ferrario, porte parole du collectif Bellaciao, par René Balme (oulala.net).

De nombreux médias étaient présents à ce salon qui a duré 3 jours et qui s’intitulait "Plaisir, Plaisirs" ;-) tout un programme, sur "l’écrit à l’écran".

On pouvait croiser, E-Torpedo, sistoeurs, Sarkophage, entre autres, des radios locales libres, des auteurs (Franca Maï, Valère Staraselski...) et bien d’autres.

JPEG - 46.9 ko

Basé sur l’expérience de la télé vénézuelienne, ViVé...

ViVé est une école de vidéo et de télévision participative ayant pour mission de proposer des films réalisés par les adhérents de ViVé. Le but et l’intérêt de cette démarche est de prendre le temps de se former et de partager les connaissances acquises pour transformer la pratique vidéo et journalistique tout en conservant une qualité minimale tout en se libérant des cadres rigides qui nous ont formatés pendant des années sur le petite écran. ViVé bénéficie d’un partenariat très étroit avec la chaîne de télévision participative nationale du Vénézuéla ViVe.

Pour les lectrices et lecteurs de Bellaciao, voici donc l’interview du "Dottore" Ferrario, alias le Furioso !

JPEG - 81.7 ko
JPEG - 49.9 ko
JPEG - 68 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
14 novembre 2007 - 01h15

Pour la production du journanisme citoyen exellent c’est tout bon, pour cet proposition d’appel un slogan :

PLAISIR & MILITANCE.

Skapad



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
14 novembre 2007 - 09h49

INTERNET le potentiel :

Dr. Paul, ou la campagne en charentaises contre le cœur du système

14/11/2007 -

Ron Paul est un sacré numéro. En un seul jour (le lundi 5 novembre), il vient de ramasser $4,2 millions de donations spontanées, ce qui représente un record absolu pour ce type d’opération sur Internet. Il approche à grands pas de son objectif financier pour pouvoir lancer sa campagne des primaires. Il veut $12 millions pour le 31 décembre et il se trouvait, hier à 16H46 (heure de Washington) à $8.122.609,23 (pour suivre la progression, et même y participer si vous voulez, allez sur le site de Ron Paul, le total de la somme étant monté à $8.134.412,65 le même jour, hier, à 22H59). Les résultats financiers, en donation, du candidat Ron Paul, sont stupéfiants et sa situation est brillante par rapport à nombre d’autres concurrents. Pour faire bonne mesure, on notera qu’il est l’un des trois parlementaires candidats à la désignation de son parti à n’avoir reçu le soutien d’aucun de ses collègues du Congrès. Si, avec cela, vous n’avez pas mesuré l’abysse qui sépare les élites du bon peuple dans la démocratie occidentale, américaniste et postmoderne, c’est à désespérer.

Pire encore pour le système, Paul fait une campagne “en pantoufles” aurions-nous envie d’écrire, inspiré par la forme de l’expression US qui signifie pourtant, plus prosaïquement, “campagne à bon marché”, – une “Paul’s shoestring campaign style” titre RAW Story hier (« Fundraising bonanza not changing Paul’s shoestring campaign style »). L’organisation Ron Paul continue à être minuscule par rapport aux normes US, et il semble qu’il s’agisse d’une démarche délibérée.

« With a surging online fundraising operation that netted a record $4 million in a single day, GOP presidential contender Rep. Ron Paul (R-TX) now has the monetary muscle to make some substantial upgrades to his tiny campaign organization – but he doesn’t plan to tinker with a successful formula, a DC newspaper reports.

 »Paul, whose Libertarian-leaning positions and outspoken criticisms of the war in Iraq have ignited a firestorm of support on the internet, maintains a “shoestring grass-roots political operation,” reports Roll Call’s Lauren W. Whittington. “In fact,” she writes, “Paul’s kitchen cabinet of advisers is virtually bare. The way the Libertarian sees it, he wouldn’t have it any other way.”

 »According to Whittington, Paul relies on only two advisers, campaign chairman Kent Snyder and campaign manager Lew Moore, to steer his campaign. “They’re basically the two I depend on,” Paul told Roll Call, adding that he employed approximately just 50 staffers.

 »Snyder first linked up with Paul as a college student, when he volunteered for the congressman’s 1988 presidential bid on the Libertarian ticket. Moore, a more seasoned political veteran, is no stranger to outspoken Republibcans : he was a former aide to former Rep. Jack Metcalf (R-WA) – a firm believer that the Federal Reserve is illegal – and volunteered for Sen. Barry Goldwater’s 1964 presidential campaign when he was only nine years old.

 »Otherwise, Paul tends to eschew professional strategists. “No, we don’t have any consultants,” the congressman told the paper. And other hired guns on the Paul campaign are few. »

“Démarche délibérée”, écrivons-nous, démarche singulière mais aussi démarche significative. Il semble qu’il y ait chez Ron Paul la volonté de ne pas tomber dans les normes du système même au niveau de la forme, de la structure même de son action, – les “conseillers”, les “stratèges politiques”, les “spécialistes en relations publiques” et ainsi de suite. On comprend évidemment l’esprit de la chose. Ces structures-là, à un moment ou l’autre, finissent par infecter l’esprit en enfermant celui qui accepte de s’y compromettre, en l’aveuglant, en le coupant de “sa base” et en lui interdisant par conséquent l’accès à la réalité. S’il continue dans cette voie, Ron Paul semble faire un étrange et fascinant pari. Il ne s’attaque pas tant à une politique, à une orientation idéologique, etc., qu’à la structure même du système. Cela signifie s’attaquer au cœur même du monstre. Son parcours électoral est décidément un des phénomènes à suivre de cette campagne 2008. Nous observerons avec intérêt où ces intentions vont le conduire. Cette question est à notre esprit : un homme seul peut-il encore battre le système à son propre jeu, en s’appuyant sur certaines armes de ce système (Internet) ?
Mis en ligne le 14 novembre 2008 à 05H33

http://www.dedefensa.org/article.ph...



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
14 novembre 2007 - 11h17

 Merci a vous Roberto et tous ceux qui vous entourent, de lutter contre le verrouillage et la censure de l’info

 il faut monter ce front commun, pour défendre la liberté de la presse et la liberté du journalisme

citoyen.

Excellente idée, Car il est clair qu’ils vont tout faire, pour nous l’enlevez.

Merci encore pour le plaisir de milité et la liberté que vous nous apportez.

a pronto, muy cordialmente y viva la libertad y la justicia social

Lolita



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
14 novembre 2007 - 21h39 - Posté par

Un grand merci à vous qui vous battez pour la liberté d’expression chaque jour,et de cette façon,jouez un rôle important dans la vie politique.

Bravo,tous ensemble,la lutte continue !!

François Pellarin


Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
15 novembre 2007 - 09h01

Très très intéressant tableau tressé par Roberto sur les batailles essentielles de l’heure (attaques de la bourgeoisie contre la liberté du net, volontés de cadenassage politique et désir de s’octroyer des espaces à autorisations, de normes leur permettant d’interdire l’accès pour les citoyens à la création de blogs libres ,..).

Il faudrait formuler cela par des initiatives. Une série d’incursions de journalisme citoyen comme de journalistes chassés de journaux classiques se tentent actuellement sur le net, ceux-ci peuvent-ils être sur la même longueur d’onde ? Peuvent-ils se lancer dans cette bataille commune ?

Egalement je pense qu’au niveau politique, pour cette bataille traitant de libertés démocratiques on peut s’adjoindre également des gens de droite. Les Bayroutistes pourraient peut-être être tentés par cela. (Agora Vox aurait-elle les tripes de tenter cette bataille ?).

Il nous faut également essayer de convaincre toutes les forces de gauche, syndicales et associatives de l’importance de cette bataille. Et obtenir d’eux un engagement qui sort du symbolique.

Merci à tous et toutes.

Copas



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
15 novembre 2007 - 10h00

Le journalisme citoyen peut être défini comme l’action de citoyens « jouant un rôle actif dans les processus de récupération, reportage, analyse et dissémination de l’actualité et de l’information », selon le rapport We Media : How Audiences are Shaping the Future of News and Information de Shayne Bowman et Chris Willis.

Ceux-ci ajoutent : « Le but de cette participation [des citoyens] est de fournir les informations indépendantes, fiables, précises, diverses et appropriées nécessaires à une démocratie ».

Le journalisme citoyen consiste généralement à fournir un moyen d’expression à des citoyens ordinaires, y compris des représentants des franges les plus marginales et sous-représentées de la société.



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
15 novembre 2007 - 10h47

Le fait que de nombreux « journalistes citoyens » sont souvent des militants pour une cause ou une idéologie particulière a soulevé des critiques.

De nombreux médias traditionnels accusent nombre de partisans du journalisme citoyen de manquer de l’objectivité nécessaire à la pratique du journalisme.

Le journalisme citoyen a aussi été critiqué récemment dans le domaine universitaire, notamment par Vincent Maher, dirigeant du New Media Lab de la Rhodes University, qui a souligné plusieurs faiblesses parmi les revendications des journalistes citoyens, qu’il résume comme " the three deadly Es : ethics, economics and epistemology " (les trois E fatals : éthique, économie et épistémologie).

Cet article a été largement critiqué par la presse et la blogosphère.

Une étude informelle de Tom Grubisich en 2005 passa par ailleurs en revue de nombreux sites Web citoyens et jugea sévèrement beaucoup d’entre eux sur leur contenu et leur qualité.

Même les partisans les plus passionnés du journalisme citoyen reconnaissent ses faiblesses et ses limites : « L’avantage, c’est qu’un citoyen journaliste sera capable de publier quelque chose qu’un journal aura peur d’imprimer.

L’inconvénient, c’est que la vérification des faits se fait après publication », concède Craig Newmark, fondateur de Craigslist.



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
15 novembre 2007 - 15h48 - Posté par

Oui, oui , merci, on a bien vu Libé "casser" du "journalisme-citoyen" pendant 3 jours d’affilée cet été. C’était fou, le tout à grand renfort d’interviews de prétendus représentants "officiels" du "jounalisme citoyen" et autre spécialistes plsu ou moins auto proclamés - encore une tentative pour institutionnaliser, dé-mouvementiser, embrigader, bref, CONTROLER.....

Mais à qui ces journalistes-là vont ils faire croire sérieusement qu’il sont ENCORE indépendants et PROFESSIONNELs ou "OBJECTIFS" ?!! Qu’ils ne défendent aucune cause ? Qu’ils n’ont choisi aucun camp ????

Le drame pour certains d’entre eux, c’est que je crois qu’ils le pensent encore de bonne foi...

Bien sûr, il ya encore quelques journalistes professionnels pour relever le niveau mais faut reconnaître que c’est rare.

Moi j’apprécie le glissement sémantique qui a fait passer de la notion de "journaliste amateur" des années 60/80 à "journalisme citoyen" depuis fin 90’s. C’ets très intéressant et révélateur. Car on n’est plus sur un terrain "professionnel vs. amateur" mais sur un terrain "citoyen vs..." ..." vs" quoi alors ???!!!!

 ;-))

La Louve (qui se garde de dire tout le bien qu’elle pense de Bellaciao :-))

Ps : Peut être qu’un jour les gens, les politiques notamment, mais pas seulement, vont apprendre à "surfer" sur ce type de vagues d’initiatives non-institutionnelles, à faire le choix de la liberté plutôt que du contrôle, plutôt que de systématiquement essayer de domestiquer avec des barrages, de scléroser car, ce faisant, certes on évite peut être des "dérapages" mais surtout, on tue aussi la part de créativité, de responsabilité et d’énergie que donne au collectif la liberté non pas "individuelle", mais des individus pris dans un mouvement plus vaste.

Et comme disaient à une époque les fous de Surf en tout genres :

"NO FEAR" !!! :-)


Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
15 novembre 2007 - 11h12

Le développement du Web, et notamment l’apparition de plates-formes de publication facile d’usage ont accéléré la tendance et permis l’émergence de nombreux sites Web donnant la parole à des citoyens ordinaires ou des militants profitant de ce nouveau média : « En offrant des plates-formes techniques accessibles à tous, les blogs et wikis autorisent ce que nous appelons le ’journalisme citoyen’, par ce biais nous pouvons tous passer du statut de lecteur à celui de rédacteur, de commentateur des événements. Position éminemment satisfaisante. ».

Le journalisme citoyen est devenu un média prisé notamment pour l’information de proximité, se concentrant sur une ville, parfois même sur un quartier, pour donner un éclairage différent à la vie d’une communauté dont certains membres s’estiment ignorés par les médias existants ou délaissés par les institutions locales.

La plupart des courants de pensée ont également recours à ces possibilités, parfois de façon organisée sous forme de tribune plus que spontanément citoyenne. Certains sites se réclamant comme « citoyens » ont une coloration résolument engagée politiquement ou polémique. En France, L’Échangeur Basse-Normandie, Adverbe et la ville d’Alençon ont même créé un Prix du blog citoyen dont la première édition s’est tenue en juin 2006.

De même on compte parmi les médias altermondialistes des sites se revendiquant du journalisme citoyen comme par exemple le collectif Indymedia.

Une plateforme qui a dorénavant faite ses preuves, et qui permet à tous de prendre librement la parole, en publiant lorsqu’ils le souhaitent leurs articles sur [iSubway] www.isubway.fr.



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
15 novembre 2007 - 11h18

Le "journalisme citoyen" est une expression qui, outre qu’elle fleure bon la "novlangue", est grammaticalement défectueuse (citoyen n’est pas un adjectif). Le journalisme citoyen est un aspect particulier du média citoyen qui est l’utilisation des outils de communication, notamment ceux apportés par Internet (site web, blog, forum, wiki...), par des millions de particuliers dans le monde comme moyens de création, d’expression, de documentation et d’information. Il y a un certain renversement dans ce domaine, le citoyen passant du rôle de simple récepteur à celui d’émetteur, devenant lui même un média.

Parmi les domaines cités ci-dessus, c’est dans celui de l’information qu’on peut parler de journalisme citoyen.



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
15 novembre 2007 - 11h43

Les média alternatifs se présentent comme des médias différents des grands groupes de presse, de communication de masse, s’opposant de cette façon aux média de masse. Ils offrent des informations plus indépendantes en ce sens, souvent désintéressées financièrement (à la différence des grands groupes commerciaux), à contre-courant des tendances dominantes.

Difficiles à cerner précisément, une définition[1] présente qu’ils véhiculent des idées et informations habituellement peu diffusées dans les grands médias commerciaux.
Aujourd’hui, les médias alternatifs peuvent revêtir des formats "traditionnels" (journaux, radio, magazine…) ou qui le sont moins : magazines en ligne et autres supports virtuels, multimédia dans Internet.

Historiquement, les média alternatifs ont accompagné l’évolution des techniques de communication : presse alternative, radios alternatives, associatives (dès les années 1970), télévisions alternatives (années ?), Internet alternatif.

Internet a également donné un second souffle aux radios libres, associatives par la technique du streaming (voir également webradio).



Entretien avec Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao (video)
22 novembre 2007 - 20h54

demain la seul voie si le frique gagne la partie c’est de monter non pas un front commun des sites alternatifs mais bien un "fournisseur d’accès commun "étant donnée qu’il n’y en a que quelques un il serait facile pour un "pouvoir"de les ceinturées et de les censurés !
Achats directe a France telecom de lignes et création d’un organisme autogéré par les usagées. afin d’avoir des tarifs d’abonnement et de locations de routeurs a moindre coût ! organisation toute l’année dans chaque ville type fête de l’humanité ou greffé dessus ! afin de faciliter les démarches des usagée et de la maintenance. la "coopérative des liaisons télèsociètale " serait née IOI ceci n’est qu’une idée un peut "farfelu" je l’avoue, mais bon il faut bien rêve un peut ! en tous cas superbe reportage ou l’ont voie bien que la passion est aux rendez vous ! merci bellaciao :-)






FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
3 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637
Petite revue des armes de la police
lundi 20 - 10h47
de : jean1
Contre la répression antisyndicale : rassemblement de soutien à Anthony
dimanche 19 - 18h38
de : CNT Relations-médias
LA DESINDUSTRIALISATION TUE
dimanche 19 - 07h52
de : jodez
Marche et Festival ADAMA RENDEZ-VOUS le samedi 18 juillet !
samedi 18 - 13h26
de : La vérité pour Adama
2 commentaires
Com. Commun Bayonne : MRAP - SOS Racisme La haine raciste ne peut être la réponse à la barbarie d’un crime abominable
vendredi 17 - 20h57
de : Ch Delarue (antiR)
2 commentaires
Le monarque face aux Gilets Jaunes aux Tuileries !
jeudi 16 - 16h26
de : joclaude
Venezuela : La production d’essence reprend grâce au soutien iranien
jeudi 16 - 11h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite