Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE...)
de : La Louve
vendredi 30 novembre 2007 - 11h44 - Signaler aux modérateurs
36 commentaires
JPEG - 17.2 ko

La Rage, K. Arkana

Ok, on a la rage mais c’est pas celle qui fait baver,
Demande à Fabe, la vie claque comme une semelle sur les pavés
La rage de voir nos buts entravés, de vivre en travers,
la rage gravée depuis bien loin en arrière
La rage d’avoir grandi trop vite quand des adultes volent ton enfance.
PARS !! Imagine un mur et abolis la rage !
Car impossible est cette paix tant voulue,
La rage de voir autant de CRS armés dans nos rues.
La rage de voir ce putain de monde s’autodétruire
Et que ce soit toujours des innocents au centre des tirs,
La rage car c’est l’homme qui a créé chaque mur,
Se barricader de béton, aurait-il peur de la nature ?
La rage car il a oublié qu’il en faisait parti,
désharmonie profonde, mais dans quel monde la Colombe est partie ?
La rage d’être autant balafré par les putains de normes,
Et puis la rage, ouais la rage d’avoir la rage depuis qu’on est môme.

La suite ici : Keny Arkana - La Rage


Keny Arkana - la rage



de La Louve

Serait- il possible que nous les soi disants "révolutionnaires professionnels" ou "amateurs de révolution" , enfin, nous , les communistes (je veux dire, tout les communistes) nous passions complètement "à côté" de Villiers-le-Bel ?

Serait-il possible que nous soyons à ce point devenus aveugles et sourds à la jeunesse de France, à la jeunesse du monde ?

Oui, cela pourrait être possible. Tout à fait possible.

Quand on écoute la plupart des déclarations, des avis, quand on lit les interviews et les communiqués de la plupart des hommes et femmes politiques, même de jeunes bien pensants qui se la jouent "cool" pour finalement dire exactement la même chose que les vieux bien pensants (surtout de gôche), on peut le croire, au final :

"On vous comprend mais ce n’est pas bien. Ne recommencez plus. Et surtout , dites bien que c’est la faute de la droite et de la misère sociale si vous en êtes là".

A « droite », c’est la vieille rengaine des « voyous » et des « zones de non-droit ».

A gauche, et vas-y qu’on t’en fait des tartines sur la méchante droite (comme si elle était seule et unique responsable de la situation, de la poudrière dont parle Begag), vas-y qu’on t’en écrit des kilomètres sur la « misère sociale » , l’absence de moyens, etc.

Mais eux, à mon avis, ils renvoient droite et gauche dos à dos, à leur manière, avec un air de dire : « Vous êtes tous et toutes pareils et vous ne comprenez rien ». Ils ne croient pas ou plus en l’action politique pour changer le monde.

Très souvent, à ma manière plus policée sans doute, je dois dire que je ne suis pas loin de penser exactement comme eux…

Nous, on confond peut être deux choses : la rage révolutionnaire (je le pense, oui) des jeunes de la banlieue, avec sa primitivité, le pied de nez permanent qu’elle fait à la politique et AUX politiques, son refus de se laisser domestiquer, contrôler, « embrouiller », d’une part, et d’autre part, les conditions sociales et matérielles qui font que cette rage révolutionnaire ne s’exprime presque que dans la violence physique.

On confond aussi les conditions de vie et les attentes des gens qui subissent cette rage révolutionnaire dans les quartiers, et ce qui se passe dans le cœur et dans la tête de ces jeunes-là.

C’est difficile pour moi d’écrire sur tout ça aujourd’hui car en essayant d’analyser un peu, j’ai déjà l’impression de mettre du côté de ceux qui veulent « contrôler par la parole » ; or je n’en ai pas envie. En plus, je n’aime pas faire le contraire de ce que je « prêche ».

En même temps, ce qui se passe n’est que la résultante de choses qui sont aussi dites et exprimées depuis des années, de NTM à Keny Arkana (vidéos) aujourd’hui (je n’oublie pas les autres, tout les autres, moins médiatiques, moins connus – en tout cas pour nous -, parfois moins talentueux, mais qui ont le mérite d’exister).

Quand Joey Starr, Kool Shen et Lord K hurlaient dans leurs micros :

Mais qu’est-ce-qu’on attend pour mettre le feu, mais qu’est-ce qu’on attend pour ne plus suivre les règles du jeu (..).
Je n’ai fait que vivre bâillonné, en effet
Comme le veut la société, c’est un fait
Mais il est temps que cela cesse, fasse place à l’allégresse
Pour que notre jeunesse d’une main vengeresse
Brûle l’état policier en premier et
Envoie la république brûler au même bûcher,
Ouais !(…)

NTM est né en 1988 et cet extrait est tiré de l’album "Paris sous les bombes", qui est sorti en 1995 !!!

Mais c’est sûr il n’y a pire sourd que ceux qui ne veulent entendre.

Et puis, c’était tellement tentant de « classer » le rap et le hip hop dans des catégories purement « culturelles » (surtout quand on était de gauche).

Ca commencé en pleine Mitterrandie, quand Sidney faisait son émission sur le hip hop sur TF1 à l’époque, encore chaîne publique. Premières tentatives de « domestication » sous couvert de « diffusion » de la « culture hip hop ».

Quand on était plus de droite, on faisait du rap une expression de « sauvageons », on crachait dessus en disant : « c’est même pas de la musique ».

Exact, le rap ce n’est pas de la musique. Pas que ça. C’est une nouvelle forme d’expression populaire, peut être un nouveau discours politique. Peu de gens ont voulu voir ça sous cet angle. Mais il y en a eu, à une époque, et ils se sont tus.

Il y a deux ou trois ans, c’est notamment la Marseillaise Keny Arkana qui prend le relais , avec « La Rage ».

Le message est toujours LE MEME que celui d’NTM, presque "mots pour maux", et il est toujours dit avec autant de force et de rage, justement :

« Keny Arkana - Dans mon esprit, la rage n’est pas quelque chose de négatif. Cela n’a rien à voir avec la haine qui a quelque chose d’autodestructeur, d’inerte, où chacun se - recroqueville. La rage, c’est rendre la colère positive. C’est un moteur. C’est être déterminé à aller de l’avant. La haine, c’est l’inertie, la rage, c’est la vie. Il ne nous reste pas grand-chose, à part cette envie de s’en sortir, cette envie que ça change. C’est ce qui nous maintient en vie. Quand je dis « on », je parle autant de moi, de mes frères, des gens des quartiers que de ceux qui vivent dans le tiers-monde. Pour une grande partie de la population mondiale, la rage, c’est tout ce qui nous reste.

 Vous chantez : « Qu’est-ce qu’on attend pour se mettre debout. » Un appel ?

Keny Arkana- Je ne suis pas pour la révolte, mais pour la révolution. C’est ce qui combat l’inertie dans laquelle nous vivons. Aujourd’hui, les puissants sont contents de voir le peuple aussi inerte et robotisé. Je suis pour une prise de conscience. Relevons la tête malgré les difficultés du - quotidien. Essayons deux - secondes de regarder le voisin, l’état du monde, ce qui se passe. On va tellement dans un mur… Il faut changer de direction et « se recitoyenniser » dans le vrai sens du mot. Je pense à une citoyenneté mondiale, le pouvoir national n’existe plus à mes yeux.(…) »

( Interview Huma 2006 )

Plus je pense à la mort de ces deux jeunes gens qu’étaient Moushine et Lakhami, plus je m’interroge sur les conditions de cette mort, plus je regarde les images des soulèvements, plus je me dis que tout cela est AU DELA du politique, de LA politique, comme on la connaît et la pratique depuis des dizaines d’années en France.

On aimerait bien, "nous les militants" (dont je me demande parfois si nous ne sommes pas totalement dépassés et obsolètes) et particulièrement , quand nous sommes communistes, pouvoir donner un sens marxiste, une "visée révolutionnaire" de prolétaires ( au sens traditionnel où nous l’entendons encore) à ces bagnoles brûlées, à ces bibliothèques saccagées, à ces flots de violence...

On aimerait bien, en général, circonscrire encore tout "cela" dans le "champ" du "politiquement envisageable". Ce qui ne serait qu’une énième manière de garder le contrôle peut être. D’appuyer sur le couvercle de la cocotte minute que Sarkozy a levé.

On aimerait bien que tout ces jeunes se disent, c’est la faute à Sarkozy, finalement.

Mais ils disent quoi en fait ? Ils disent : c’est la faute à l’Etat, et puis voilà.

Y’en a marre de l’Etat comme il est. De la politique et de la classe politique telle qu’elles existent aussi en tant que réalités et symboles. Pas seulement au niveau national mais aussi au niveau mondial.

On ne parle plus de l’engouement des listes « Europalestine », dans les banlieues pourtant ça aussi c’était éclairant.

On en a fait, à tort, le résultat d’un phénomène « d’identification ethno-culturel ». Mais c’était (et c’est toujours) autre chose.

La Palestine, c’est le symbole mondial le plus criant de l’injustice contre les faibles et de la collusion des politiques pour gérer une situation comme eux ils le veulent, quitte à faire mourir l’Humain. Moi, ça a été une des causes qui m’a « amenée » à la gauche, et elle me tient toujours autant à cœur qu’il y a 10 ans ; mais aujourd’hui, je ne peux plus en entendre parler à la radio sans avoir des réactions quasi-épidermiques contre les hommes politiques du « gouvernement monde ».

Tout ces symboles qui disent que les plus forts « niquent » toujours les plus faibles, droite ou gauche.

Symboles que, une fois que t’es élu, t’es le chef, donc tu fais tout ce que tu veux. Et rien à faire de la minorité, des faibles.

Un tel sentiment de révolte et d’injustice presque "trans- générationnel", c’est très dur à exprimer "poliment", surtout dans une société où le politiquement correct sert surtout de vaseline pour enfiler les "autres", ceux qui n’ont pas la réalité du pouvoir.

Pour moi, tout ces jeunes, ils veulent du respect, et ce respect, il se fonde dans une demande très précise, qui est une demande de morale.

Pas au sens bourgeois, mais une morale fondée sur le respect de la dignité humaine et de la parole donnée. Une morale d’action aussi : fais ce que tu as promis, ne vas pas au-delà du mandat que t’ont confié les gens qui te délèguent leur pouvoir. "Sois un homme mon fils, ne te comporte pas comme un chien !"

Ils s’y prennent peut être pas bien pour nos esprits trop formatés et asservis, et ils confondent parfois le respect et la crainte qu’ils peuvent inspirer à autrui, y compris à leur frère, à leurs parents etc.

En même temps ils sont dans une dialectique incroyable avec la notion de peur - ils savent, ils ont compris, je pense, qu’on veut nous faire « marcher à la cravache », nous gouverner par la peur.

Alors, ils décident de faire encore plus peur que ceux qui veulent nous faire peur. Assez logique. Si j’en avais la tripe, je ferai peut être comme eux.

Et je vais aller plus loin, au bout de mon raisonnement. En réalité, peut être qu’ils ne confondent pas du tout – peut être que leur violence et physique et matérielle, ce refus de discuter, c’est aussi un bouclier, une protection, pour ne pas « se faire ambiancer » par les politiques, qui pourrissent et gâchent tout ce qu’ils touchent.

Peut être que cette manière très directe d’envoyer un message très simple (« arrête de te payer ma tête ») leur permet de rester intègres et purs. Ils ne veulent pas nous parler, dialoguer, en tout cas, pas maintenant.

Ils signent une faillite de l’Etat en tant qu’être politique. En cela par contre, et sans le savoir ils font peut être du marxisme avant l’heure, et certes, pas au bon moment, ni de la bonne manière.

Mais je rappelle au passage que notre but final à nous aussi, communistes, "normalement", au delà de la fin du capitalisme, ça doit être la disparition de l’Etat, la fin des flics et des députés.

C’est peut être sur ces passages là qu’il faut travailler avec eux - pas pour nous , pas pour nous faire élire, ni pour les faire rentrer dans ce vieux système qui craque de partout, mais pour les aider à verbaliser, à analyser, ce sont eux les feux follets de nos espoirs révolus.

Finalement, je dirais que ça ne me plaît pas les pays où on blesse et on tue la jeunesse, qu’elle soit noire, bleue, verte, en baskets ou en santiags.

Je suis vraiment désolée pour les policiers, que je n’ai pas envie de voir tirer comme des lapins non plus. Malheureusement pour eux, ce sont des symboles en première ligne de tout ce qui irrite ces jeunes (et aussi si on veut être honnête, quelques « moins jeunes ») : l’Ordre fondé sur un compromis immoral.

(Ce qui a poussé Royal à vouloir distinguer son ordre "juste" à celui, "injuste", immoral.)

Je suis encore plus désolée pour les gens qui se font brûler leur voiture, et tout le reste – (et je signale que, comme beaucoup d’entre nous, j’ai ma « petite histoire » sur ces "enragés" que je regarde malgré tout avec sympathie et espoir - oui, espoir - ; je me suis déjà fait dépouiller des pieds à la tête un soir de Fête de la Musique par une de ces bandes de « djeuns » comme on dit. Donc je ne devrais pas être complaisante, selon une logique individualiste...)

C’est vrai que cette jeunesse exerce une sorte de Terreur, et qu’elle a l’air de nous dire que si tu n’es pas avec elle , tu es contre elle.

Or, cette jeunesse là, elle est victime d’un assassinat permanent depuis 25 ans.

J’ai encore plein de choses à dire sur ce sujet, mais je vais en rester là pour l’instant, et j’espère que j’aurais ouvert une brèche quelque part.

Je terminerai juste en souhaitent la paix à l’âme de Moushin et à celle de Lakhami, et j’envoie mes pensées sincères à leurs familles. C’est trop dur de perdre son enfant.

Fraternellement à tous les enragés et à tous les exploités

La Louve


Suprême NTM (Live) : Je vise juste (version live 98)



Suprême NTM (Live) : C’est Arrivé Prêt De Chez Toi...



Rage Against the Machine Take The Power Back Live 93



Ntm et assassin 1988


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS…
30 novembre 2007 - 12h32

J’ai cette rage également quand je vois deux "journalistes" propres sur elles lancer un "sujet" sur la sécurité en banlieue où il est question de chasse aux jeunes... C’est dégeulasse.

Chasse aux jeunes qui détallent devant les forces de l’ordre, ils sont dès lors suspects... qu’auraient-ils à se reprocher... rien mais ils ont peur et ça se comprend.... comme au bon vieux temps des colonies quand leurs parents se cachaient rapidement lors du passage des convois militaires pour éviter d’être contrôler, enfermés, tabassés.... C’est en fait la même crainte qui anime les enfants que leurs parents. Chasse aux jeunes qui sont dans les escaliers à discuter sous pretexte des dealers.

On apprend ensuite que ces fameux dealers sont parfaitement connus de la police et qu’ils continuent leur trafic. ça ressemble au temps ou pour justifier les crimes coloniaux ; les forces coloniales formaient les brigands et les criminels autochtones pour infiltrer et déstabiliser les populations des pays envahis. A moindre échelle mais selon des principes similaires, la police mouille les indics, mouille les populations afin que personne ne puisse plus discerner les origines de la violence au point que les vrais trafiquants, pignon sur rue, roulent carosse et sont présentés comme des entrepreneurs entreprenants... de qui se moque-t-on. La fin sera triste.

Quant aux politiques, la population en question met en effet la gauche et la droite dans le même sac. Il ne faut rien oubler des guerres coloniales et de l’implication de presque toute la gente politique dans cette engeance. Les pages blanches de la censure de l’huma qui était à l’époque organe centrale du parti communiste lors des guerres coloniales sont là pour prouver que le PCF n’était pas du côté des pourris... mais aujourd’hui ? Que peut on dire du refus des communistes pour totalement s’opposer aux termes violents de "Sauvageons" que Sarkozy a repris sous le terme de "Racaille" ?

Non, en effet, le PCF ferait bien de prendre la mesure du rejet total et global des populations de banlieue à l’encontre de la politique. Les manoeuvres de Sarkozy avec la récupération de quelques originaires de ces banlieues n’est pas une confusion de plus mais une preuve que la droite peut faire son lit dans ce m...dier parce que la "gôche" à failli depuis ...longtemps. Et là je pense sincèrement que les guerres coloniales faites par les sieurs de "gôche" sont des casseroles autrement plus dures à détacher que l’héritage du stalinisme pour le PCF. Car le PCF dès cette époque se battait contre toutes les colonisations.

JP



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS…
30 novembre 2007 - 12h51

Bon sang La Louve, tu vises juste...

G.B.



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS…
30 novembre 2007 - 15h21 - Posté par

Non seulement tu vises juste mais tu analyses juste. Et ce formidable et vibrant plaidoyer devrait être diffusé bien au delà de Bellaciao et dans la presse qui "s’estime" de "gauche".(si ça veut dire encore quelque chose ...) Mais là pardon !! je rêve un peu beaucoup je crois.

Tu pourrais faire l’essaie avec l’Huma non ? Bon d’accord, le barrage est difficile à passer, j’arrête mes enfantillages, pourtant, où, mieux que là serait sa place ? même pas eux ?

Tu as raison, la rage du désespoir (ou le désespoir de la rage) pour exprimer (même mal) son ras le bol de tant d’années d’abandon et d’humiliations de tant de jeunes sacrifiés jusqu’à la mort est inévitable et explicable, même si les cibles ne sont pas toujours bien choisies.

Qui, mieux que ceux que tu sais, la Louve flamboyante et chaleureuse, s’honoreraient de reprendre fièrement le flambeau des défenseurs des humiliés qu’ils ont toujours été en ANALYSANT et RAISONNANT comme toi, dans une conférence de presse par exemple ou un meetting, pour que

quelque chose de vivant bouge enfin

Une lumière peut-être qui s’allume dans la nuit glacé du silence des trouillards ou des embourgeoisés de tous poils, recroquevillés sur leur égoïsme,

quelque chose de beau, de bon comme une caresse ou un baiser qui claque, d’humain et de fraternel qui résonne dans ce monde terrifiant, brûlé d’hypocrisie, d’indifférence hautaine, de mépris implacable et de haine pour les oubliés de toujours.

Moi aussi j’ai envie de dire assez !!

Et pour paraphraser Josyane Balasco qui clamait : "Où il est le péhesse ?"

On pourrait dire aussi et bien plus fort encore, parceque là c’est vraiment pas naturel camarades ! :

MAIS OU IL EST LE PCF ?

Maguy


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS…
30 novembre 2007 - 13h13

bonjour,
Merci La Louve de cette musique dissidente,mais :
“Que peut on dire du refus des communistes pour totalement s’opposer aux termes violents de "Sauvageons" que Sarkozy a repris sous le terme de "Racaille" ?

Non, en effet, le PCF ferait bien de prendre la mesure du rejet total et global des populations de banlieue à l’encontre de la politique.

Les manoeuvres de Sarkozy avec la récupération de quelques originaires de ces banlieues n’est pas une confusion de plus mais une preuve que la droite peut faire son lit dans ce m...dier parce que la "gôche" à failli depuis ...longtemps.”

Ce constat nous revele le gouffre beant qui est devant nous.
Merci a toutes et tous de le signaler d’abord a soi meme,le temps des hypocrites prend fin, a chacun de se tracer son camp !!! Et cela n’est pas simple pour personne.

Racisme : la guérilla aux portes de Paris

27 novembre

http://www.claude-ribbe.com/blog.htm



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS…
30 novembre 2007 - 14h15 - Posté par

Bonjour Claude

Si tu as cru que je faisais partie des gens qui tapent sur "les autres" pour dire que eux ou leur orga sont super-géniaux, tu t’es trompé !

En effet il y a un constat d’échec, d’erreurs même, à faire qui est terrible. J’aurais tendance à être plus dure envers mon parti qu’envers "les autres", car j’ai mis plus d’espoir en lui et dans le marxisme comme philosophie qu’en toute autre chose (à part l’Humain...malgré tout) et que j’attends de nous, les communistes, exactement "autre chose" que ce que nous offre le désolant spectacle de la politique actuelle....

En même temps, n’ayant jamais exercé cette réalité terrible et fascinante du "pouvoir", je reste relativement modeste - je n’ai pas subi l’épreuve du "feu" et je ne sais pas ce que cela donnerait, à dire vrai, tant j’ai la conviction que telle qu’elles existent, la politique, l’action politique , corrompent même les âmes les mieux trempées....

Par ailleurs je suis très partagée, dans le contexte actuel, sur l’utilité "morale" pour les communistes, de continuer à participer à ce gouvernement d’Etat, qui de gauche ou de droite, ne cesse de déraisonner et de déconner à bloc.

Voilà donc, par honnêteté intellectuelle, la seule barrière qui retienne ma critique. Mais qui ne me retient pas d’entendre celle des gens à notre égard, au contraire.

Maintenant, je ne crois pas qu’il faille jeter le bébé avec l’eau du bain. J’aimerais bien même, faire "renaître" ce bébé.

Voilà - je suis allée voir ton blog et j’ai lu notamment l’article que tu désignes, c’est extrêmement intéressant (et je te confie que j’aime bcp Ousman Sow aussi ;-))

La Louve


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS…
30 novembre 2007 - 13h31

Je suis d’accord avec vous.

"Pour moi, tout ces jeunes, ils veulent du respect, et ce respect, il se fonde dans une demande très précise, qui est une demande de morale.
Pas au sens bourgeois, mais une morale fondée sur le respect de la dignité humaine et de la parole donnée"

"ce sont eux les feux follets de nos espoirs révolus"

Je trouve ces paroles très justes.

"Mais ils disent quoi en fait ? Ils disent : c’est la faute à l’Etat, et puis voilà."

J’irais un peu plus loin, ils disent "c’est votre faute !"
Et il n’ont pas tord.
Pour qu’ils puissent prendre leur responsabilité, il eut fallu, il faudrait que les plus agés que nous sommes prennent les leurs.
C’est ce que nous n’avons pas fait aux présidentielles, aux législatives, et bien avant, nous ne leur avons offert que le spectacle de nos divisions.

J’enrage !

La belette.



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM)
30 novembre 2007 - 13h32

L’essentiel de notre job c’est d’aider cette jeunesse révoltée à combattre le voyou de Neuilly, diriger sa colère contre ses agresseurs réels : la bourgeoisie et le gouvernement des bourges. Les aider à comprendre que leurs alliés pour sortir de l’injustice sociale, politique et éthnique qui leur est faite c’est de s’allier au reste de la classe populaire. On trouvera les mots adéquats.

Il y a un pas à faire.

Copas



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM)
30 novembre 2007 - 14h11 - Posté par

RAGE AGAINST THE MACHINE

_ TAKE THE POWER BACK
_ Bring that shit in ! Uggh !
 
Yeah, the movement’s in motion with mass militant poetry
_ Now check this out...uggh !
 
In the right light, study becomes insight
_ But the system that dissed us
_ Teaches us to read and right
 
So called facts are fraud
_ They want us to allege and pledge
_ And bow down to their God
_ Lost the culture, the culture lost
_ Spun our minds and through time
_ Ignorance has taken over
_ Yo, we gotta take the power back !
_ Bam ! Here’s the plan
_ Motherfuck Uncle Sam
_ Step back, I know who I am
_ Raise up your ear, I’ll drop the style and clear
_ It’s the beats and the lyrics they fear
_ The rage is relentless
_ We need a movement with a quickness
_ You are the witness of change
_ And to counteract
_ We gotta take the power back
 
Yeah, we gotta take the power back
_ Come on, come on !
_ We gotta take the power back
 
The present curriculum
_ I put my fist in ’em
_ Eurocentric every last one of ’em
_ See right through the red, white and blue disguise
_ With lecture I puncture the structure of lies
_ Installed in our minds and attempting
_ To hold us back
_ We’ve got to take it back
_ Holes in our spirit causin’ tears and fears
_ One-sided stories for years and years and years
_ I’m inferior ? Who’s inferior ?
_ Yeah, we need to check the interior
_ Of the system that cares about only one culture
_ And that is why
_ We gotta take the power back
 
Yeah, we gotta take the power back
_ Come on, come on !
_ We gotta take the power back
 
Hey yo check, we’re gonna have to break it, break it,
_ break it down
_ Awww shit !
 
Uggh !
 
And like this...uggh !
 
Come on, yeah ! Bring it back the other way !
 
The teacher stands in front of the class
_ But the lesson plan he can’t recall
_ The student’s eyes don’t perceive the lies
_ Bouning off every fucking wall
_ His composure is well kept
_ I guess he fears playing the fool
_ The complacent students sit and listen to some of that
_ Bullshit that he learned in school
 
Europe ain’t my rope to swing on
_ Can’t learn a thing from it
_ Yet we hang from it
_ Gotta get it, gotta get it together then
_ Like the motherfuckin’ weathermen
_ To expose and close the doors on those who try
_ To strangle and mangle the truth
_ ’Cause the circle of hatred continues unless we react
_ We gotta take the power back
 
Yeah, we gotta take the power back
_ Come on, come on !
_ We gotta take the power back
 
No more lies
_ No more lies
_ No more lies
_ No more lies
_ No more lies
_ No more lies
_ No more lies
_ No more lies
 
Uggh !
 
Yeah !
 
Take it back y’all
_ Take it back, a-take it back
_ A-take it back y’all, come on !
_ Take it back y’all
_ Take it back, a-take it back
_ A-take it back y’all, come on !
 
Uggh !
 
Yeah !
_

Ciao
Roberto


Quand Sarkosy parle de voyoucratie
30 novembre 2007 - 13h44

Quand Sarkosy parle de voyoucratie, il parle en expert...

Salut fraternel.

Le Rouge-gorge



Quand Sarkosy parle de voyoucratie
30 novembre 2007 - 14h01 - Posté par

"Ils ne croient pas ou plus en l’action politique pour changer le monde."

Le cercle est on ne peut plus vicieux...

Je crains que nombre d’entre eux n’ait carrément jamais cru au concept même d’action politique faute d’avoir pu y accéder...

C’est pour cela que gauche et droite font front commun (et "national", sous des dehors républicains...) pour les juguler dans leurs cités, faute de pouvoir les récupérer, gagnant par la même des points auprès d’une opinion publique qui, la pauvrette, ne peut qu’applaudir les coups de matraque s’abattant sur pyromanes décérébrés...

Désolant et sans issue

Brunz


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM)
30 novembre 2007 - 14h31

super texte camarade...

merci

Le moustique socratique



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM)
30 novembre 2007 - 14h58

« pouvoir donner un sens marxiste, une "visée révolutionnaire" de prolétaires ( au sens traditionnel où nous l’entendons encore) à ces bagnoles brûlées, à ces bibliothèques saccagées, à ces flots de violence... »

Oui cela a été possible il y a 40 ou 50 ans lorsque les communistes accédaient à peine au minimum vital de survie dans leur immense majorité : un logement chauffé dans une barre HLM, un travail qui leur permettait enfin de manger à leur faim dans une usine souvent crasseuse mais ou les ouvriers été solidaires et groupés en nombre, quelques-uns avaient même une voiture, parfois la télé, ors aujourd’hui, nous sommes des accédants à la propriété, nos imaginaires respectifs faits désormais d’une autre pâte et bien que maigrelet (quoique pas toujours) nous avons même un PA-TRI-MOI-NE, et enfin pour couronner le tout nous avons lâché la proie pour l’ombre…en devenant les PRO-PRI-ETAI-RES virtuels d’une France virtuelle.
c.barbeitos



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM)
30 novembre 2007 - 16h53

Dans le genre rap "de la conscience de classe à la conscience politique", je vous conseille le dernier CD de Monsieur R (nommé Che Guevara). Des titres comme "Ne pleure pas camarade" sont vraiment très bien. Il y a même une "Internationale". Attention, pour eux qui sont allergiques à OB : sauter la plage 1...

Chico



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R)
30 novembre 2007 - 19h59

Pour avoir passé près de trois ans aux Pyramides d’Evry, je peux dire que les neuf dixièmes des habitants, au moins et gamins compris, sont de baves gens, guère différents de ce qu’on peut trouver ailleurs, et meme plus sensibles aux " valeurs universelles " qu’ailleurs, parce que leurs conditions de vie ou plutot de survie, sont plus " tant pires " qu’ailleurs. Ceci dit, nonobstant quelques délicieux et précieux moments de franche rigolade et de savoureuse cocasserie. Et j’en arrive à me poser la question des questions : et si les habitants des cités étaient plus fiables dans la marche au socialisme que la classe moyenne, " moderniste et éduquée " dixit Alain Touraine ? Vieux stal borné.



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R)
1er décembre 2007 - 08h53 - Posté par

Pour avoir passé près de trois ans aux Pyramides d’Evry, je peux dire que les neuf dixièmes des habitants, au moins et gamins compris, sont de baves gens, guère différents de ce qu’on peut trouver ailleurs, et meme plus sensibles aux " valeurs universelles " qu’ailleurs, parce que leurs conditions de vie ou plutot de survie, sont plus " tant pires " qu’ailleurs.

C’est vrai ?!
Merci de nous éclairer de ta grande expérience !


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R)
1er décembre 2007 - 14h17 - Posté par

De rien. C’est cent balles. Si j’ai failli me retrouver à la rue sans boulot, c’est du fait de péquenottes du Lot ou de la Corrèze, et point du tout de celui des basanés des Pyramides ou des Tarterets. Et si dans quelque temps le contribuable, c’est-à-dire, entre autres TOI, doit mettre la main à la poche pour remettre à flot France Télécom, ( au bas mot SOIXANTE à SOIXANTE DIX MILLIARDS D’EUROS ), ce sera GRACE à LIONEL, et non pas A CAUSE de TOUFIK. Jespère que je t’ai bien REMONTE le moral. Vieux stal borné.


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R)
1er décembre 2007 - 10h31 - Posté par

Seule une mise en pratique peut répondre à cette question.

1000 pages internet et 50 bouquins sur la questions n’y changerait pas grand chose

Alors au boulot !!

Marcos94


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R)
30 novembre 2007 - 22h24

Mille excuses, camarades, de venir mettre un bémol dans ce bel épanchement, qui donne pourtant envie de dire "enfin". Même si cette "prise de conscience" même tardive ne peut que faire plaisir, que n’avez-vous entendu ceux qui ne sont pas tus ? Pas chez les jeunes, chez "nous" ! Ne serait-ce qu’un Jean-Pierre Garnier - Des Barbares dans la cité, de la tyrannie du marché à la violence urbaine – 1996 ; Le nouvel ordre local, gouverner la violence – 1999 ; mais aussi relisez ou lisez, si ça ne vous "brûle" pas les doigts, les anars (pour moi ça fait partie du "communisme") ; ou encore des plus anonymes, http://www.travail-social.com/spip.... .

C’est pourquoi, dans cette nouvelle conscience, vous risquez d’être encore à coté de la plaque. Foin de l’interprétation plus sociologique que politique qui reste forcément suspecte : « C’est peut être sur ces passages là qu’il faut travailler avec eux - pas pour nous , pas pour nous faire élire, ni pour les faire rentrer dans ce vieux système qui craque de partout, mais pour les aider à verbaliser, à analyser, ce sont eux les feux follets de nos espoirs révolus. » Ils n’ont pas besoin de nous pour analyser, en tout cas pas plus que nous entre nous à voir les échanges sur Bellacio. Leur misère ils s’en occupent à leur manière, avec leur histoire, avec la mémoire de leurs morts qu’ils ne se contentent pas de commémorer avec des gerbes de fleurs. Ils se passent des égéries, pardon la Louve ce sont les croyants qui font les saints, et des "grandes figures".

Alors que nous, dans ce monde qui s’assombrit à nouveau des verts uniformes (mais avaient-ils vraiment disparus pendant que nous nous occupions de nos « patrimoines », misérables mais pourtant mérités), que faisons-nous de nos morts, nous : accidents du travail, décès prématurés, maladies professionnelles, violence au travail, et de nos vie de morts vivants, de chasse aux militants dans les entreprises, de vies sacrifiées ? N’y a-t-il pas suffisamment de motifs de haine dans nos vies à nous chaque jour, que l’on soit chômeur, précaire, ou travailleur, pour justifier les pierres, ou ne serait-ce que le refus radical, la grève totale et active ? A moins de fermer les yeux.

Attendre encore le grand soir ou le réveil du parti, pour refuser l’intolérable et la morgue des mafieux ? Battons-nous jusqu’au bout et chaque fois pour chaque (j’allais dire injustice, mais c’est ridicule, il n’y a pas de justice dans un ordre injuste) saloperie, et nous aiderons tous les autres et surtout les plus jeunes que nos syndicats laissent massacrer dans la rue aujourd’hui dans le silence de l’ordre fascisant.
Parce qu’à force de prétendre civiliser les prétendus sauvages, nous laissons nos terres en jachère. Rien qu’un exemple frais (pardon de faire le Sarkozy) : en passant la caisse du supermarché tout à l’heure, je souhaite bonne fin de journée à la jeune fille, qui me dit en confiance, que c’est dur et fatigant le boulot de caissière. Vous ne faites jamais grève vous, lui dis-je pour la taquiner. Elle me répond qu’ils n’ont pas le droit. Devant mon air étonné elle rajoute : sinon on est viré. On n’a pas de syndicat, finit-elle, dans un souffle en regardant avec inquiétude si aucun cheffaillon ne traînait par là. Et vous attendez que ce soit le Père Noël qui vous l’apporte ? Pensais-je sans le dire bien sûr, en constatant encore et encore le désert que vingt ans de pratiques syndicales ont laissé.

Et que l’on ne me dise pas que ce n’était pas possible, au moins à une époque, j’ai l’expérience du sabotage syndical de luttes fortes où l’encartement ou l’intérêt supérieur compte plus que la victoire et les conditions de travail. Qu’il faille rappeler « au passage que notre but final à nous aussi, communistes, "normalement", au delà de la fin du capitalisme, ça doit être la disparition de l’Etat, la fin des flics et des députés » souligne l’étendue du désastre et de la morgue des directions syndicales et partidaires perdues dans leurs stratégies des sommets.
Alors oui, il est plus que « possible que nous les soi disants "révolutionnaires professionnels" ou "amateurs de révolution" , enfin, nous , les communistes (je veux dire, tout les communistes) nous passions complètement "à côté" », non de Villiers-le-Bel, mais de nous-mêmes.

Sans façons



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R)
1er décembre 2007 - 20h42 - Posté par

Trés vrai :

"Alors que nous, dans ce monde qui s’assombrit à nouveau des verts uniformes (mais avaient-ils vraiment disparus pendant que nous nous occupions de nos « patrimoines », misérables mais pourtant mérités), que faisons-nous de nos morts, nous : accidents du travail, décès prématurés, maladies professionnelles, violence au travail, et de nos vie de morts vivants, de chasse aux militants dans les entreprises, de vies sacrifiées ?"

et j’ajouterais, que faisons nous de ceux à la casse :

http://www.bellaciao.org/fr/article...
http://www.bellaciao.org/fr/article...

le 8 décembre, manifestation des chômeurs .....qui y sera ?


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R)
2 décembre 2007 - 11h07 - Posté par

Sans façons :bravo et merci tu dis ce que tout homme devrait dire.
hier avec des camarades j’ai distribué des tracts appelant à une réunion sur le "nouveau tce"
sur le parking d’un super marché.
le directeur est venu nous demander de partir.:la propriété privée empéchant la simple information ,la moindre démocratie !

on est resté : c’était du bluff

mais qu’un directeur se permette cette acte de dictateur est complétement courant et banalisé.

et si il avait appele ses complices les flics on aurait tres bien pu finir au poste.

j’ai eu envie de lui faire la tête au carré,et cette envie est tres saine,tres juste.
toute un monde d’homme est victime de ces DRH ,de ces flics que certains ici defendent encore parceque il y en a 1% de moins ordure.

quand nous serons plus fort ,plus nombreux c’est bien les flics qui seront nos bourreaux.

des millions de humains en france sont sous le seuil de la pauvreté et c’est pas fini et ça empire et les directions syndicales négocient ENCORE des reculs sociaux .

et des elus pensent encore qu’ils sont un rempart contre la barbarie déja installée,et font des pieds et des mains pour se représenter .
un communiste organise la révolte légitime et ne cherche pas à sauver des sieges en s’alliant des le premier tour avec ceux qui sont responsable de ce désastre social .

comment à coté du neccessaire et indispensable retour à un partage des richesses radicalement au profit des travailleurs,comment laisser en place et donner une prime à cette couche ignoble de patrons,drh, flics qui saboteront TOUT ce qu’il pourront ..
si la révolution ,car c’est bien de cela qu’il s’agit pour en finir avec la barbarie capitaliste,ne double pas d’une sanction contre ceux qui sont responsables ,j’ai bien peur qu’on aille encore une fois vers la défaite .

Damien


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
1er décembre 2007 - 14h31

Et oui, ma vieille, c’est encore toi qui a raison.

Varenne L



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
1er décembre 2007 - 15h17

Va à la pêche,la louve,ça va te calmer....tu vois des révolutionnaires où il n’y a que des voyous...Viens donc faire un petit tour en banlieue,tu verras que la violence frappe d’abord les petites gens,les gosses,confrontés CHAQUE JOUR aux petits caïds et trafiquants...Ouvre les yeux au lieu de montrer ta "rage"..De toute façon,moi militant communiste,celui qui brûle les livres ou les écoles du peuple...ça me rappelle quelque chose que je préfère oublier...Alors,va à la pêche..et si tu as des enfants un jour,éloigne-les de ces petits gars que tu aimes tant,il risque de leur arriver quelques bricoles,si tu vois ce que je veux dire...Et si tu ne veux pas aller à la pêche,viens habiter en banlieue,tu comprendras vite l’excellent travail de nos municipalités communistes que tes copains veulent détruire...



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
1er décembre 2007 - 15h58

Eh,la louve,que pense Mama Galledou,brûlée au 3ème degré sur 60% de son corps,de la rage de tes copains ?Ces petits gars ont un tel courage "révolutionnaire" qu’ils ne s’attaquent exclusivement qu’aux magasins,écoles,bibliothèques,lieux publics de leurs villes et aussi aux voitures de leurs voisins,ouvriers ,employés ou chômeurs...Jamais il ne leur viendrait à l’idée de rentrer dans un parti,un syndicat ou toute autre association pour changer les choses,comme je l’ai fait à 20 ans en rentrant au Parti et à la CGT !!
La louve,pense à Mamma Galedou,un tout petit peu seulement !!



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
1er décembre 2007 - 17h09 - Posté par

Faut pas tout mélanger...

ecoute en détail toutes ces paroles et tu verras que tu ne parles pas de la même chose...

D’autres clips actifs et militants, hip hop punk etc par chez moi, n’hésite pas à venir faire un tour, écouter, regarder et puis discuter..

http://kprodukt.blogspot.com


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
1er décembre 2007 - 17h14 - Posté par

Oulalalalalala - dis donc toi, t’es un peu nerveux(se) non ?

C’est quoi qui te met dans cette état ? C’est la fin qui approche ?!

C’est sûr avec nos résultas on a de quoi paniquer -mais faut garder ton calme "camarade".

Interdiction de réfléchir les camarades ! Z’avé compris ?!

la louve, tu les fais trop chier - je suis mort de rire !

Si on pouvait la cloner cette fille, on fait 15% dans 5 ans !

merde alors

Dolly - brebis galeuse

Ps : Et mama galédou, tu crois que ça la fait rêver de se voir récupérer par des gens comme toi ? Fous lui la paix, et défends tes idées tout seul. D’où tu viens toi d’abord, le "courageux-zanonyme" - facile de se planquer pour l’insulter -elle tout le monde la connaît et sait qui c’est.

Toi.... bof bof


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
1er décembre 2007 - 17h46 - Posté par

Bonjour

Peux tu me faire deux colonnes stp ?

Dans une tu mets tout les "malheureux accidents" qui arrivent aux petits bourges bien proprets (enfin, façon de parler) de Neuilly ou de Boulogne et dans l’autre, tout les "malheureux accidents" qui arrivent à Omar, Toufik, Sofian etc etc.

Et ensuite, on compte.

Et on reparle.

On reparlera aussi de Malik Oussekine, du jeune Comorien qui avait été tué en "légitime défense" par deux balles dans le dos par les cops etc.

Ok ?

Si ma mémoire est bonne, ta gauche, qui se croit si propre sur elle, que tu crois si bien sous tous rapports, elle a été au pouvoir en France pendant 20 ans non ?

Et ben moi j’attends toujours que mes parents, algériens, aient le droit de voter aux municipales par exemple. C’était une promesse de la gauche.
La fin des banlieues ghetto aussi. C’était une promesse de la gauche. LA fin des tours et des barres. J’ai 41 ans aujourd’hui et j’attends toujours les mesures anti discrimination que la gauche nous avait promises en 86.

Et quand j’entends un mec aussi bourge que Delanoe m’expliquer qu’il va refaire des tours pour faire du logement social (alors que tous les beaux ensemble architecturaux dans Paris sont vendus à BNP Paribas, Cogedim etc pour faire des bureaux ou du logement de luxe) et bien ça me donne envie de lui dégueuler sur ses Weston.

Alors tu vas me dire quoi ? que les communistes c’est pas la gauche te que vous avez jamais gouverné avec tout ces pourris ? Et en plus vous allez continuer alors ça va.

Parenthèse (pour prévenir tes sautes de venin...) : Fabien, Simon, Paula etc, de Neuilly, du 8ème ou d’ailleurs, ils ne font pourtant pas "moins " de conneries ou de saloperies que les autres. Voire même ils en feraient autant ou plus. J’ai eu le plaisir de les fréquenter à l’école parce que mes parents se sont saignés pour que surtout je fasse des études et que je vive pas la même merde que la leur.

Mais c’est sûr que quand tu es fils ou fille de notable, ça se passe mieux pour tes fesses que quand t’es fils ou fille de M . Larbi aux Tarterêts et que t’as la gueule un peu trop bronzée.

Alors garde ta morale.

Je dis pas que "la louve" a raison sur tout, mais toi t’as carrément tort sur toute la ligne et tu es autiste comme 90 % des politiques de ce pays. droite et gauche même combat à nos yeux : promesses, mensonges, promesses, mensonges...

Yasmina Bezazig - complètement dégoûtée de la politique comme 90 % des gens de son "origine".


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
1er décembre 2007 - 18h50 - Posté par

Droite et Gauche : tous pareils tous pourris ? Je ne suis pas persuadé que ce soit totalement exact...

Cela dit, la seule "Gauche" passée au pouvoir fut celle du PS... donc des SocDem : on voit ce que ça a donné partout ailleurs.

En revanche, la "Gauche" n’a jamais fait la chasse aux étrangers comme la Droite au pouvoir le fait actuellement, n’a jamais proposé des lois ouvertement xenophobes, n’a jamais tenu des propos à la limite du racisme (on se rappelle du "bruit et l’odeur", et plus récemment du "honnêtes et propres" qu’Hortefeux oppose aux sans-papiers).

Cet amalgame du "tous pourris" fait le lit de l’extrême-droite, qui d’ailleurs, fut un temps, avait pour slogan "mains propres et tête haute".

Toutefois, et c’est là où je rejoins la plupart des intervenants "touchés" par les paroles de la Louve, la gauche dite "radicale", dont fait normalement partie le PCF, doit absolument se remettre en question, et comprendre que les émeutes dans les banlieues ne sont pas un phénomène lié à la voyoucratie pointée du doigt par Tsarkozy, mais bien un symptôme du profond mal-être des gens qui y vivent.

Passer à côté de cela, c’est passer à côté de la Pauperisation galopante qui suit les traces du Capitalisme & de l’Ultralibéralisme comme leur ombre.

G.B.


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
1er décembre 2007 - 18h16 - Posté par

83_187 je crois que vous n’avez pas compris ce qu’explique La Louve, relisez mieux...

G.B.


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE - Monsieur R...)
2 décembre 2007 - 00h01 - Posté par

83***187 la Louve ne donne pas raison aux" casseurs ",au contraire elle pense qu’ils se trompent de cible.

LA LOUVE EXPLIQUE COMMENT CES JEUNES EN SONT ARRIVES LÀ,POUQUOI CELA ETAIT PREVISIBLE,ALORS QUE PERSONNE N’A RIEN FAIT !!!

Apprends à lire d’abord et polémique ensuite.

OUI LA LOUVE PENSE,comme tout le monde ou presque sur ce site, à Mamma GALEDOU et cela lui fait mal autant qu’à nous tous et ,en même temps,elle pense aux deux adolescents mort sur la moto à Villiers Le Bel.

Ces problèmes sont liés , c’est le problème de ces jeunes que tout le monde et notamment les politiques ignorent totalement.Comme ils ne sont pas entendus ils montent le son à leur façon,c’est aussi simple que ça.

Bien sûr ils se gourent quant ils brûlent des voitures d’ouvriers , cassent des magasins etc.. MAIS ils n’ont aucun autre moyen à leur portée.

Pour eux le problème est clair :tout faire péter pour avoir un léger espoir d’être entendus ou crever comme des bêtes.A leur place,que ferais-tu ?

François Pellarin


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE...)
1er décembre 2007 - 18h54

La pauvreté nous lie au désoeuvrement , sans argent et sans avenir....que faire quand on vit au jour le jour pour s’en sortir ? au moins qq copains qui galèrent aussi ! et comment s’interesser à autre chose et participer à quoi quand on à l’habitude de ne rien dire .De toutes façons qui ça interesse vraiment ?

Rien de nouveau sous le soleil.....le droit de vivre normalement c’est quoi ???

Les VOYOUS sont ceux qui nous maintiennent dans cette situation et qui réussissent à faire croire le contraire...ce sont les Détonnateurs ! mais pas dans leurs quartiers Sécurisés !

La Révolution est la révolte ensemble , les jeunes en ont bien conscience et se laissent de moins en moins berner !

Les Partis Politiques sont minimisés et détournés bien souvent par ceux que ça gênent et qui ont les moyens de défendre leurs privilèges sur notre dos !



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE...)
1er décembre 2007 - 23h50 - Posté par

y faut y aller, et écouter , tous derrière "la louve", courageusement...Vivez-y donc, bobos !

Bon sang, le piège facho se compose d’ elliakilf déployée massivement juste après que 4 souyov aient rendu le "service" attendu par YZOKRAS !

YZOKRAS rêve d’instits dictant à nos chères petites têtes blondes des "lettres de respect de Noel" à l’intention de "nos soldats déployés dans le vaste monde hostile"...Mais son rêve sera écourté, à en croire l’évolution rapide des sondages : "attachez vos ceintures, nous allons commencer à descendre" !


LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE...)
1er décembre 2007 - 21h25

Les prisons sont bâties avec les pierres de la Loi, les bordels avec les briques de la Religion.
Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu’imaginé.
Une même loi pour le lion et pour le boeuf, c’est l’oppression.
L’homme s’est lui-même enfermé jusqu’à ne plus rien voir qu’à travers les fissures étroites de sa caverne." PLATON "
[ William Blake ] poète !
les livres libère de la servitude ! les mots engendre des guérisons et aussi les destructions !
le livre la source de tous les espoirs et aussi la source de tous les désespoirs !
le seul livre c’es le temps présent et son acte vivant !
brûler ; tuée, violé, et un acte du passé construire donné partagé et un acte du future !
sans "argents ni comptant" sans passion ni rétribution !
la terre tourne depuis longtemps n’a pas attendu que l’ont n’y soi ! plutôt que de nous tapés sur la tronche partageons le peut que nous ayons dans la poche ! a qui la volonté .... ?



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE...)
2 décembre 2007 - 05h19

Louve, tu vois juste.

Le respect, oui, la jeunesse a besoin de respect et de morale. Comme toi, comme moi.

Elle a aussi besoin de fric, pour survivre (on oublie trop que les jeunes de moins de 25 ans n’ont pas droit au RMI, beaucoup vivent avec RIEN) et pour se "sentir vivre", comme toi, comme moi.

Mamie Rose



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE...)
2 décembre 2007 - 11h46

oui la Rage existe0.Elle ne s’appelle pas Révolution mais elle le deviendra.
poourqu’oi quand les "flics" roulant a 40 km heures défoncent une moto et deux vies en devenir.
avez vous déjà vu des flics roulant à 40 km heures avec leurs ceintures attachées ? ,

Je serai né dans ces conditions de vie je deviendrai terroriste à faire péter les murs gris dégueullasses qui seraient mon seul horizon...

la gauche de droite,PS ,en tête condamne fermement ces actes et demandes l’emploi de la foçrce et des mesures nouvelles de désenclavement !! Il faut soigner son électoret des beaux quartiers.
le PC comme d’ab est le cul entre deux chaises.

Alors, dementons Sarko le "rolex man" et montrons lui que le pouvoir peut être dans la rue

"El pueblo unido jamas sera vencido"

Gilles ELUERD



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS… (vidéos : Arkana - NTM - RAGE...)
3 décembre 2007 - 11h59

Texte plaisant, mais quand tu parle de "morale", je trouve le terme de responsabilité plus juste.

Je m’explique.

Lors de sa dernière intervention ortévienne, notre président nous expliquait les choses en ces termes : "Ces actes sont incompréhensible (tirs sur les policiers, émeutes "guérillas urbaines") et ne relèvent pas de la crise sociale. Il n’y a pas à comprendre, il faut punir, car chercher à comprendre ce qui ne l’est pas reviendrait à expliquer l’inexplacable, et peut-être, à gauche, justifier l’injustifiable".

Très beau syllogisme s’il en est, force est de constater qu’il peut massivement marcher.

Cela fonctionne d’autant mieux que la révolte et dans ces excès les plus absurdes (car il faut dire qu’incendier une bibliothèque ces vraiment trop con ! Comme caillasser les médecins d’urgence ou les pompiers) ne trouve pas de traduction organisée.

Alors quelles sont les responsabilités ? Pour faire simple, je reprendrais les déclartions d’un père de famille sallement controlé par la police que j’ai entendu à la radio : "Il m’est difficle d’expliquer à mes enfants de se tenir correctement lorsque les représentants de la lois m’avilissent devant eux, mais la seule chose que je peux leur dire, c’est que de voter pour quelqu’un (mairie) leurs ouvrent tout autant de droits que les autres à assister aux réunions du conseil municipal ou à interpeller les élus."

Je crois que la responsabilité des élus et des poltiques se retoruve là aussi : on est plus fort à plusieurs que dispersés et oui c’est plus intelligent d’être dans une force organisée pour aboutir dans des revendications collectives. Truisme.

Alors oui je comprend la révolte, et non c’est pas tous pourris, tous pareils (politique). Laisser faire cela permettra à l’histoire de se répetter sans fin car on a aussi les élus qu’on mérite.

Expliquer ce que Sarkozy ne veut pas, et offrir des perspectives c’est aussi de notre responsabilité.

C’était déjà vrai en 88 !

Ntm et assassin 1988

ben



LA RAGE ET LA REVOLUTION : LA JEUNESSE N’ATTENDRA PLUS
14 décembre 2007 - 09h28

Ce n’est pas seulement "cette jeunesse-là" et pas seulement depuis 25 ans que l’assassinat est permanent en occident. La logique du profit, de l’exploitation du monde et des humains qui le peuplent se développe sur le terreau de l’angoisse et de l’insuffisance des êtres dès lors qu’ils se croient "libres", bêtement libres, c’est-à-dire capables de trouver seuls et sans passé le chemin de leur autonomie. C’est le résultat de cette illusion, véhiculée par 150 années de constructions idéologiques pré et post-industrielles, qui fait imploser notre système.

Keny Arkana le dit d’ailleurs très bien, d’une autre manière quand elle a "la rage que ne soit plus mis au jour tant de grands savoirs ancestraux" et qu’elle qualifie la rage du peuple de "mondiale et spirituelle".

Pour autant, il est encore plus illusoire qu’aucun d’entre nous, bourgeois ou voyou, riche ou pauvre, profiteur ou exclu, se réfugie derrière un quelconque droit à la rage, une quelconque circonstance atténuante de situation ou de naissance pour justifier sa violence envers soi ou les autres. Parce que cette rage-là, c’est dans tous les cas ou presque, encore le désir d’en croquer – je veux dire de croquer de cette malfaisance qu’on appelle le consumérisme, la croissance, le développement (qu’il soit “durable” ou non).

La seule révolution, c’est d’essayer de bâtir autre chose, si ce n’est dans la joie, si ce n’est dans l’amour, au moins dans l’écoute et la patience, là où l’on est, pour et avec ceux qui y vivent, soi-même compris.
C’est un très long et très difficile ouvrage, assurément. On peut même au passage applaudir à quelques jolis feux de joie, quelques barricades, quelques saines rages. On peut. Mais que ce ne soit surtout pas sans voir que ces rages, ces barricades, ces incendies sont autre chose qu’une nouvelle régression.

Serge Rivron






Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
1 commentaire
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La culture, ce n'est pas ce qui reste quand on a tout oublié, mais au contraire, ce qui reste à connaître quand on ne vous a rien enseigné. Jean Vilar
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite