Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Acteal, 10 ans de lutte contre l’impunité


de : Acteal
mercredi 26 décembre 2007 - 10h57 - Signaler aux modérateurs

Acteal, 25 décembre 2007

Décembre 1997, un groupe paramilitaire, dénommé « Mascara Roja », entraîné, financé et armé par l’armée Mexicaine et la sécurité publique pénètre dans le campement de « Los Naranjos » municipe de Chenalho, Chiapas, assassinant 45 habitants, membres de l’organisation civile « Las Abejas » et en blessant 26 autres. Ceci devant une patrouille de la police d’état, située à 200 mètres de là et qui n interviendra à aucun moment. La majorité des victimes sont des enfants et des femmes, dont 4 enceintes, les autres, des vieillards.

Ce massacre présenté par Ernesto Zedillo, président du Mexique alors en exercice, comme « monstrueux et devant appeler les sanctions les plus dures. » est pourtant monté et orchestré comme prétexte idéal au renforcement militaire dans la région. De plus il cadre tout à fait avec la stratégie d attaque et de désorganisation systématique de la société civile, créant la tension suivant des motifs politiques, religieux ou sociaux jusqu’à provoquer l’affrontement dans ce cas, afin de couper les zapatistes de leurs soutiens. Dans cette logique, bientôt connue sous le nom de « guerre de basse intensité », Las Abejas constituent une cible privilégiée en tant qu organisation indigène Tzotzil, pacifiste dont les revendications en matière de terres, éducation et santé sont très proches de celles des zapatistes.

Aujourd hui, dix ans après. Bien que certains des responsables matériels du massacre aient étés condamnés et que le gouverneur du Chiapas de l époque, Julio César Ruiz Terro, ainsi que le ministre de l intérieur d alors (secretario de gobernacion), Emilio Chayffete Chemor aient étés destitués de leurs fonctions ; il est notable qu aucun des responsables intellectuels n ont étés poursuivis ni condamnés. Ernesto Zedillo lui-même est actuellement professeur de l université de Yale en matière de processus de globalisation. Dans ce climat d impunité totale la militarisation croissante du pays et la réactivation de groupes paramilitaires restent les réponses privilégiées à la tension sociale et aux revendications des peuples en lutte.

En guise d exemples récents il est possible de citer l intégration, par Felipe Calderon actuel président du Mexique, de dix mille membres de l armée de terre et de la marine à la police fédérale préventive. Cette unité anti-émeute s est illustrée l an dernier, tant à Atenco qu à Oaxaca, comme un instrument de répression particulièrement efficace. Une réforme récente prévoit également une capacité d intervention policière plus étendue avec la possibilité d intervenir dans n importe quel domicile sans mandat dès lors qu il existe une « présomption de danger imminent à la sécurité des personnes ».

C est dans ce contexte que « Las Abejas », à l occasion de la commémoration du dixième anniversaire du massacre, ont organisé les « premières rencontres nationales et internationales contre l impunité » du 20 au 22 décembre. Ceci dans le cadre de la campagne « Acteal contra la impunidad 10 y 15 » (références aux nombre d années écoulées depuis le massacre et la création de l organisation). Ces rencontres regroupèrent près de 220 personnes de 14 états du Mexique, 13 pays et un total de 53 organisations différentes (Sipaz, Fray Bartolomé, ainsi que de nombreux collectifs de soutien internationaux.).

Plusieurs intervenants animèrent la première journée avec des présentations de divers aspects de la situation actuelle. Edgar Cortes, membre du réseau de défense des droits de l homme « todos los derechos para todos » a présenté une analyse générale de la réalité nationale, soulignant par exemple les graves atteintes aux droits humains et les violations de procédures pénales dont se rendent fréquemment coupables de nombreux policiers en exercice. Ou encore signalant les investigations ouvertes par la cour suprême de justice sur les cas d’Atenco et Oaxaca et qui continuent, par leur nécessité, de démontrer l inutilité des structures judiciaires ordinaires. D’autres, comme l’anthropologue Guadalupe Morfin ou encore Itzel Silva du centre des droits de l’homme « Fray Bartolome de Las Casas » présentèrent respectivement : l’état de la justice dans les cas d assassinat de femmes à Ciudad Juarez, et le processus juridique actuel dans le cas d’Acteal.

La deuxième journée quant à elle s est articulée autour de la tenue de plusieurs tables de travail autour de sujets clés comme les nouvelles formes de justice, ou il s agissait ici d’étudier des formes autonomes de justice a développer, ou encore quelles méthodes de lutte contre l’impunité ou enfin les droits des femmes dans les cas de violence et agressions faites aux femmes. Suite à ces séances de travail, les participants se sont réunis en groupes de travail par région afin de recouper les informations et les affiner en fonction des réalités, et des acteurs présents dans chaque zone du Mexique. Un groupe de participants internationaux fut également en séance de travail, parallèlement a ces réunions afin de déterminer quelles nouvelles formes d’action et de soutien étaient envisageables sur les différents thèmes et dans l’accompagnement de l action de « Las Abejas ». Toutes les activités de cette journée se déroulèrent en présence de monseigneur samuel Ruiz, évêque de San-Cristobal de Las Casas et théoricien de la théologie de la libération. Auteur en 1975 d’un livre intitulé « théologie biblique de la libération » qui présente Jésus comme un prophète révolutionnaire, et artisan infatigable du processus d’auto organisation des communautés Mayas.

L’assemblée plénière établit ensuite les accords des rencontres, qui en premier lieu prévoient le renforcement du partage d’informations et d une manière générale la communication entre les diverses organisations et associations civiles du pays conçues comme un lien de première nécessité entre le cadre légal et son exercice réel. De plus, il est également question de parvenir à un accord de principe sur l’action politique des organisations afin de leur offrir une réelle capacité d’intervention politique au niveau national. La préoccupation principale reste donc de construire une unité réelle dans le travail de « recherche de la paix et de la justice » qui fut plusieurs fois affirmé comme l’objectif principal de « Las Abejas ». Au niveau international, les organisations présentes se sont engagées à diffuser l’information tant dans leurs pays respectifs qu’au sein d’un réseau de diffusion à venir. Ou encore dans le cas de l’organisation « paix et diversité-Australie » à soutenir l’amélioration e l’amplification de la participation des femmes en « travaillant pour assurer la reconnaissance et le respect de leurs droits ». La participation principale de ces prochains mois s’exprimera au travers d’une campagne internationale initiée par le centre « Fray Bartolomé de Las Casas » consistant à l’envoi de courriers de toutes organisations et individu-es participant-e-s afin de réclamer le départ d’Ernesto Zedillo de l’université de Yale et la reconnaissance de son rôle dans la planification du massacre d’Acteal, de la même façon fut décidé la rédaction d’une carte envoyée cette fois à la commission inter-Américaine des droits de l’homme et réclamant la reconnaissance de la responsabilité intellectuelle de tout les planificateurs du massacre.

C’est le même dynamisme qui anime aujourd’hui « Las Abejas » dans leur recherche de justice que celui qui depuis le massacre à permis à l’organisation de développer de nombreuses initiatives économiques, sociales et de communication allant toutes dans le sens de la construction de leur autonomie. Citons par exemple la création en 1999 de la coopérative de café « Maya Vinic », en 2001 celle de la coopérative de textiles « Maya ansetik », en 2003 les débuts d’émission de radio Chanulpom et en 2005 la création d’un groupe de vidéastes tzotziles dont l’un d’eux, José Alfredo Jimenez Perez présenta durant la commémoration sa dernière production : « Acteal 10 ans d’impunité et combien de plus ? » retraçant les événements en donnant la parole aux survivants du massacre, à l’heure ou le gouvernement continue de maintenir la théorie selon laquelle il y eut bataille et non massacre, occultant les responsabilités et insultant les survivants.

Pour plus d’informations sur « Las Abejas », les initiatives de soutien et la campagne internationale : Centro de derechos humanos « Fray Bartolomé de Las Casas » www.fraybar.org.mx SIPAZ : Service internacional pour la paix www.sipaz.org E-mail : chiapas@sipaz.org Las Abejas : acteal.blogspot.com



Imprimer cet article





Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - 12/09/20
vendredi 4 - 17h40
de : Jean Clément
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - SAMEDI 12 SEP
vendredi 4 - 17h37
de : Jean Clément
Mali : Dans quel but s’y maintient l’Armée Française ?
vendredi 4 - 17h29
de : joclaude
Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 . Christian DELARUE
vendredi 4 - 17h14
de : Christian.Delarue
3 commentaires
Etats-Unis : Daniel Prude asphyxié par des policiers dans l’Etat de New York (video, photos)
vendredi 4 - 10h58

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite