Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les mythes économiques


de : Patrick MIGNARD
jeudi 10 juin 2004 - 00h32 - Signaler aux modérateurs

de Patrick MIGNARD

Au Moyen Age, lorsqu’on voulait justifier et faire accepter leur situation à celles et ceux qui étaient les victimes du système politique et économique dominant, on leur expliquait deux choses. La première c’est que c’était la « volonté de Dieu ». La seconde c’est que « dans une vie future, après la mort, ils atteindraient la félicité et ce, en proportion de leur humilité et de leur obéissance ici bas » ; et ça a marché pendant quelques siècles. Aujourd’hui, Dieu et le Paradis ne sont plus au hit parade des croyances il a fallu trouver autre chose.

DE LA VOLONTE DE DIEU AU GENIE DE L’HOMME

Le « Siècle de Lumières » à largement laïcisé l’activité des hommes, et par voie de conséquence les systèmes économiques et politiques qui depuis ont vu le jour. Dieu n’est plus le socle essentiel sur lequel se fonde l’édifice social, politique et économique, il n’est plus qu’un sous produit de l’angoisse métaphysique qui tourmente chaque être humain qui n’a pas pris la mesure de la dimension de son génie. La « révolution marchande » qui a, peu à peu, (du 12e au 18e siècle) miné le substrat idéologique du Moyen Age à remplacé la crainte de Dieu, par le stress des affaires. Le commerçant, quand il se lève le matin n’est pas obsédé par Dieu ou le Diable, mais par la réussite ou la faillite de son commerce. La « révolution industrielle » a parachevé cette oeuvre. Désormais le mot d’ordre n’est plus le Paradis, mais le Progrès et dans le cas où lon garde tout de même (sait-on jamais !) le premier, l’un ne pouvant aller sans l’autre.

Ainsi du milieu du 19e siècle jusqu’à loin dans le 20e, le Progrès a été de toutes les aventures idéologiques humaines même l’Eglise, pourtant si réticente, et on le comprend, a été obligée de se mettre à la page.

Reprenant la même rhétorique, mais cette fois en plus laïque, les nouveaux prêtres de l’économie de marché ont réussi à convaincre la multitude que leur génération sacrifiée, par le travail, servirait aux générations suivantes. C’est le même discours que le système soviétique a d’ailleurs servi à ses exploités on connaît la suite. Le Paradis n’était désormais plus au Ciel (surtout qu’avec la naissance de l’aviation, le doute s’installait), mais dans le Futur affirmation moins risquée.

Progrès scientifique, progrès économique et progrès social constituaient le triumvirat de la réussite et du bonheur. En douter était comme au Moyen Age douter de l’existence de Dieu une sorte de pensée hérétique.

Pourtant au bout de quelques années le doute s’est installé. La condition ouvrière, la colonisation, les guerres entre pays riches, le chômage, la misère ont miné la confiance du peuple pourtant compensée par les progrès spectaculaires dans la communication, les transports, la médecine. Mais le bonheur est-il un équilibre entre la douleur et la jouissance ?

Aujourd’hui, avec le recul de l’Histoire le doute n’est plus permis, du moins pour les plus lucides : le génie de l’homme, dont le progrès technique est une manifestation, n’a pas rendu l’humanité, plus heureuse, plus juste, plus harmonieuse. Laccroissement incessant des inégalités et la destruction massive de l’environnement fait croire même au contraire. Alors ?

Alors, on a tout simplement inventé de nouveau mythes.

LES NOUVEAUX MYTHES

La particularité de ces nouveaux mythes est d’être plus modestes, moins voyants et, disons le mot, plus pédagogiques, en ce sens qu’ils justifient, plus qu’ils n’exaltent, qu’ils se placent plus dans le système qu’ils ne le transcendent.

Le « fordisme », (du nom de Ford, le constructeur automobile) pur produit de lindustrie américaine en pleine croissance qui avec la plus grande assurance affirme au début du 20e siècle que le système économique, dont il est le chantre, apportera prospérité et bonheur universel il donne à voir aux sceptiques son propre fonctionnement : en augmentant le salaire de ses ouvriers, il leur permet d’acheter ses propres voitures. Ca a marché un temps mais on n’a pas pu en tirer une règle générale l’Histoire l’a montré. (Nous reviendrons sur ce paradoxe dans un autre article).

Ainsi en est-il de la « participation » qui a pour faculté de briser la barrière entre les possesseurs du capital et celles et ceux qui nont que leur force de travail pour vivre, pratique qui va du simple « intéressement » à la production, jusqu’à la possession de parts du capital (actions) par les salariés. Expérience mainte fois répétée dans les pays développés, mais elle non plus n’est cependant pas venue à bout des contradictions d’un système essentiellement basé sur le calcul économique et l’instrumentalisation des individus. Quand s’est inéluctablement développée la mondialisation marchande, quand la concurrence acharnée entre vieux pays développés au riche passé social et les jeunes pays aux coûts de production ridiculement bas est devenu essentielle, quand les salaires ont pu être comparés au niveau mondial, les « apparences » ont volé en éclats, et la participation, au même titre que les « acquis sociaux », autre mythe, ont disparus, ou tendent à disparaître.

Le « développement durable » : c’est le mythe à la mode aujourdhui en passe de supplanter celui de « la croissance » (sur lequel nous reviendrons dans un autre article), censé allier les exigences et les contraintes de la production marchande avec le respect de l’environnement. Devant le désastre écologique provoqué par la course aux matières premières, au gaspillage affolant de l’énergie, au déchaînement sans limite de la production de nuisances, alliée à une course effrénée à la baisse des coûts de production, il a fallu apaiser les craintes montantes d’une population qui, a trop consommer, craint de mourir étouffée par ses propres déchets. Le docte discours économique va donc concilier ce qui est parfaitement irréconciliable : le calcul marchand et l’équilibre de la nature, car les gestionnaires du système ont compris que la vérité est incomparablement moins importante que ce à quoi les gens croient, ou soient prêt à croire, pourvu que leurs intérêts immédiats sont préservés.

La « modernité », vieux mythe ravalé, qui a lintérêt déchapper à des explications économiques qui savèrent finalement erronées (voir les précédent mythes). La modernité n’a pas à se démontrer ou à se justifier elle s’impose. Mais attention, la modernité ne porte que sur l’apparence, pas sur l’essentiel : par exemple il est « moderne » de virer des salariés en surnombre, de supprimer le salaire minimum, ou de liquider le service public, mais il est épouvantablement incorrect de remettre en question l’appropriation privée du profit qui est pourtant une pratique qui n’a rien de très moderne puisque datant, dans le système, du 19e siècle. La aussi, concernant la modernité, tout est sur les apparences, le clinquant, le pseudo novateur et autre « miroir aux alouettes ». On ne dira plus « patrons », mais « entrepreneur », on ne dira plus « chômeur », mais « demandeur d’emploi » ou « bénéficiaire de plan social », on ne dira plus salarié, mais opérateur. Le chic étant dailleurs de remplacer le français par l’anglais qui comme chacun sait est une langue tout ce qu’il y a de moderne.

Le système marchand a produit, et produit, des mythes qui permettent de faire accepter à tout un chacun une réalité quil ne comprend pas mais qu’il sent plus ou moins hostile. Servies par des moyens de communications d’une puissance sans égal dans l’histoire humaine, s’imposent des images totalement fabriquées par des spécialistes politiques de la mystification.



Imprimer cet article





Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite