Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
197059135 IP
222964125 pages
(depuis le 10/02/2002)
213 connectés

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Paris, 26 juin, soirée de soutien à Cesare Battisti et aux réfugiés italiens
de : Comité de soutien parisien
vendredi 25 juin 2004 - 17h47 - Signaler aux modérateurs

Avant le délibéré de la Cour d’Appel qui sera rendu le 30 juin à 14h au Palais de Justice de Paris, le « Comité de soutien parisien à Cesare Battisti » et des élus parisiens organisent, sous le haut patronage de la Ligue des droits de l’Homme, une soirée nationale de soutien à Cesare Battisti et aux réfugiés italiens, pour la défense d’un homme et de la République.

SOUTIEN À CESARE BATTISTI ET AUX RÉFUGIÉS ITALIENS

En paroles et en musiques

Samedi 26 juin 2004 de 18h30 à 22h30

Au Théâtre de l’Oeuvre, 55 rue de Clichy, 75009 Paris

Ouverture des portes à 18h00 - Entrée gratuite

POUR LA DÉFENSE D’UN HOMME ET DE LA RÉPUBLIQUE

sous le haut patronage de

La Ligue des droits de l’Homme

et de

France-Libertés fondation Danièle Mitterrand

Jacques Bravo

maire du 9e arrondissement de Paris

accueille

Antonio Scarsella

maire de la ville natale

de Cesare Battisti

avec

LIO, LOLA LAFON, SAPHO, FRANCOIS TUSQUES, LAURENT CIRADE, ZANIBONI, DOMINIQUE GRANGE, LA CORDE RAIDE (non clos…)

et :

Jean-Claude Amara (porte-parole de "Droits Devant !!"), Ariane Ascaride (comédienne), Jacques Audiard (cinéaste), Edouard Baer (comédien, réalisateur), Jean-Jacques Beineix (cinéaste), Guy Bedos (comédien), Daniel Bensaïd (philosophe, écrivain), Pierre Bernasconi (conseiller regional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, PC), Olivier Besancenot (LCR), Enki Bilal (dessinateur), Jane Birkin (chanteuse), Jacques Bobe (député de Charente, UMP), Jacques Bonnaffé (comédien), Nicole Borvo (sénateur, PC), Michel Boujut (critique de cinéma), Jacques Boudet (comédien), Jacques Boutault (maire du 2e ardt de Paris, Verts), José Bové, Jacques Bravo (maire du 9e ardt de Paris, PS), Claude Chabrol (cinéaste), Patrice Chéreau (metteur en scène), Laurent Cirade (musicien), La Corde Raide (musiciens), Régine Deforges (écrivain), Benoît Delépine (animateur Canal +), Julien Dray (porte-parole du PS), Jean-Claude Dreyfus (comédien), Emilie Deleuze (cinéaste), Droits Devant !! (association), Anny Duperey (comédienne), Annie Ernaux (écrivain), Jean-Baptiste Eyraud (porte-parole de l’association Droit au Logement), Jean Ferrat (chanteur), Thomas Fersen (musicien), Suzanne Flon (comédienne), Jean-Louis Foulquier (Francofolies de La Rochelle), Fédération des Associations des Solidarités avec les Travailleurs Immigrés (FASTI), France-Libertés Fondation Danièle Mitterrand, Dan Franck (écrivain), Yves Frémion (conseiller régional, Verts), Monseigneur Jacques Gaillot (évêque de Parténia), Bernard Giraudeau (comédien), Robert Guédiguian (cinéaste), François Guérif (éditeur), Bernard-Henri Lévy (philosophe), Jacques Higelin (chanteur), Bernard Giraudeau (comédien), Dominique Grange (chanteuse), Adeline Hazan (secrétaire nationale du PS, députée européenne), Daniel Jacoby (avocat, président d’honneur de la Fédération Internationale des Ligues des droits de L’Homme), Professeur Albert Jacquard (généticien), Frédéric Jardin (cinéaste), Juliette (chanteuse), Pénélope Komitès (adjointe au maire de Paris, Verts), Alain Krivine (LCR), Alain Lance (directeur de la Maison des Ecrivains), Lola Lafon (chanteuse), Claudy Lebreton (président du Conseil général des Côtes d’Armor (PS) et de l’Association des Départements de France - ADF), Justine Lévy (écrivain), Maître Henri Leclerc (avocat, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme), Ligue des droits de L’Homme (LDH), Lio (chanteuse), Joëlle Losfeld (éditrice), Noël Mamère (Verts), Pierre Mansat (adjoint au maire de Paris, PC), Laure Marsac (comédienne), Patrick Mille (comédien), Miou Miou (comédienne), Gérard Maro (directeur du Théâtre de lOeuvre), Gérard Mordillat (réalisateur, écrivain), Georges Moustaki (chanteur), Daniel Pennac (écrivain), Daniel Picouly (écrivain), Christian Picquet (LCR), Ernest Pignon-Ernest (peintre), Jerôme Prieur (écrivain, cinéaste), Madeleine Rebérioux (historienne, présidente d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme), Jacques Remiller (député de l’Isère, UMP), Denis Robert (écrivain), Sapho (chanteuse), Grégoire Simon (Têtes Raides, musicien), Yves Simon (chanteur), Philippe Sollers (écrivain, journaliste), Syndicat de la magistrature, Jacques Tardi (dessinateur), Michel Tubiana (président de la Ligue des droits de l’Homme, vice-résident de la Fédération Internationale des Ligues des droits de l’Homme), François Tusques (musicien), Roseline Vachetta (LCR), Fred Vargas (écrivain), Vladimir Velickovic (peintre), Marion Vernoux (cinéaste), Pierre Vidal-Naquet (historien), Christian Vincent (cinéaste), Dominique Voynet (Verts), Willhem (dessinateur), Zaniboni (chanteuse)

POUR LA DÉFENSE D’UN HOMME ET DE LA RÉPUBLIQUE

Sans que les Français en soient informés, le gouvernement se prépare à commettre un acte d’une gravité exceptionnelle. Cet acte menace la vie d’un homme, la dignité de notre pays et l’un des fondements de notre République. Il appartient aux citoyens français de les sauver avant qu’il ne soit trop tard.

Il y a dix-neuf ans, par la voix de son Président François Mitterrand, la France donnait sa parole d’accueillir et de ne pas extrader les anciens militants rescapés de la crise italienne des années 1970. Cet engagement solennel fut avalisé par neuf gouvernements successifs, de gauche comme de droite.

Parce qu’il avait confiance en cette promesse de notre pays, Cesare Battisti se présenta, il y a treize ans, aux portes de la France. Il était l’un de ces milliers de jeunes Italiens que la situation des années 70 avait lancés dans l’affrontement : dans un combat où des centaines de formations d’extrême gauche armée s’opposèrent au gouvernement, dont les services secrets alliés à l’extrême droite perpétraient de multiples attentats à la bombe.

Comme bien d’autres, Cesare Battisti fut jugé en son absence selon les "lois spéciales" de l’Italie d’alors, lois qu’Amnesty International et la Fédération Internationale des Ligues des droits de l’Homme (144 organisations à travers le monde) condamnèrent sans relâche, et encore aujourd’hui, de même que les tortures qui les accompagnèrent, concluant que "les autorités italiennes avaient violé tous les accords européens et internationaux sur des procès équitables".

Sur le modèle médiéval, cette justice d’exception avait ressuscité la figure du « repenti », c’est-à-dire un accusé qui négociait sa liberté en échange de dénonciations. Et c’est sur les seules « paroles » confuses et variables d’un tel repenti que Cesare Battisti fut condamné sans preuve à la perpétuité, comme tant d’autres, après une instruction durant laquelle treize cas de torture furent avoués.

En mai 1991, son dossier fut examiné par la justice française qui le déclara non extradable, par deux arrêts. Sous la protection de notre pays, il put alors y commencer cette « seconde vie » souhaitée par François Mitterrand.

Cette décision de justice de 1991 est définitive. Le droit de toutes les nations démocratiques interdit en effet de juger par deux fois la même chose en l’absence d’un fait nouveau. Il interdit aussi d’emprisonner un homme, jugé en son absence, sans recours à un nouveau procès. En vertu de ces deux règles fondamentales, Cesare Battisti est juridiquement non extradable.

Tels sont les principes intangibles de notre justice, si bien que passer outre constituerait un fait exceptionnel, mettant en péril la sûreté de notre édifice républicain.

Tel est l’engagement de la parole de notre pays, qu’on ne saurait renier sans y perdre l’honneur.

Mais tel ne fut pas l’avis de notre gouvernement et de notre ministre de la Justice, Dominique Perben : lorsque le gouvernement italien de Silvio Berlusconi réclama soudainement ses anciens réfugiés, un quart de siècle après les faits et pour des motifs de simple stratégie électorale, notre gouvernement osa accepter cet arrangement, se rendant coupable de trahison éthique et juridique. Dominique Perben, négligeant les règles de justice dont il est le ministre, promit à son homologue italien une première livraison d’une quinzaine d’hommes et de femmes. Et c’est à sa demande que, ce mercredi 30 juin, la même Cour d’Appel de Paris devra une seconde fois juger le même homme, sur le même dossier.

Mensonges d’Etat et désinformation massive ont cherché à abuser les Français sur les véritables enjeux de l’affaire Battisti. Mais les mensonges ne durent jamais sous le regard de l’Histoire : si l’extradition devait être prononcée le 30 juin, si la volonté du pouvoir parvenait à se substituer à la force de la Justice, l’Histoire saura que, ce jour, la France reniera son droit et sa parole. Cela, cette blessure faite à la démocratie et à la vie d’un homme, il est encore possible de l’empêcher. Ce combat strictement républicain et citoyen, il est encore possible de le gagner : en refusant que Dominique Perben ne brise notre Droit en négociant des vies humaines, en refusant que notre gouvernement ne reprenne sa parole donnée.

Avec la Ligue des droits de l’Homme, avec France-Libertés, avec des élus, PS, Verts, PC, UMP, LCR, des dizaines de milliers de personnes se sont déjà levées pour s’opposer à la dérive humaine et judiciaire qui menace notre pays. Avec eux nous luttons, le samedi 26 juin, pour la justice, pour l’honneur, et pour la vie d’un homme. Ce sont les mots de l’espoir républicain, les mots de l’humanité que nous devons défendre, toujours.

LA RÉPUBLIQUE FRANCAISE

DOIT RESPECTER

SON DROIT ET SA PAROLE

PROGRAMME DU 26 JUIN 2004

CONCERT ET RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN A CESARE BATTISTI

18h00 : ouverture des portes accueil presse, accueil personnalités signataires, accueil librairie

Par ordre alphabétique

(et non par ordre d’apparition sur scène) :

Discours (ou textes) de :

Jean-Claude AMARA (Droits Devant)

Jacques BOBE (député UMP)

Pénélope KOMITES (adjointe au maire de Paris, Verts)

Jacques BRAVO (maire du 9e ardt, PS)

Jean-Jacques de FELICE (avocat)

François GUERIF (éditeur)

Henri LECLERC (avocat)

Erri DE LUCA (écrivain)

Pierre MANSAT (adjoint au maire de Paris, PC)

Abbé PIERRE

Jacques REMILLER(député UMP)

Philippe SOLLERS (écrivain)

Irène TERREL (avocate)

Michel TUBIANA (président de la Ligue des droits de l’Homme)

Fred VARGAS (écrivain)

Pierre VIDAL-NAQUET (historien)

Antonio SCARSELLA (maire de la ville natale de Cesare Battisti)

Interventions musicales de :

Laurent CIRADELA

CORDE RAIDE

Dominique GRANGE

LIO

LOLA LAFON

SAPHO

François TUSQUES

ZANIBONI

Et sous réserve de disponibilité :

LES GARÇONS BOUCHERS

Georges MOUSTAKI

PLACEBO

Avec les comédiens :

Guy BEDOS

Jacques BONNAFFE

Jacques BOUDET

MIOU MIOU

http://www.vialibre5.com/dates.htm

25.06.2004
Collectif Bellaciao



Imprimer cet article





une ancienne "une" de Charlie qui aurait pu sortir demain
mardi 27 - 17h39
Les revenus des enseignants bientôt tributaires de leur cote d’amor chez les chefaillons
mardi 27 - 17h17
de : FU
tribune de rue 89
mardi 27 - 14h54
2 commentaires
La crise existe-t-elle vraiment ? N’est-elle par le cache de l’inavouable bonheur réel
mardi 27 - 12h36
de : Ocséna, contre le système-ENA
2 commentaires
La déchéance de la nationalité française : affaire Ahmed S.
mardi 27 - 10h23
de : Fayçal Megherbi
Auschwitz : comprendre où conduit la négation de l’humanité
mardi 27 - 07h03
de : F Sharifi
3 commentaires
Lisez le Monde !!
mardi 27 - 06h41
de : Aspaar
2 commentaires
La mort de Francky, haïtien, lors d’un banal controle de police
mardi 27 - 02h49
de : ASSOKA
Une batucada militante à Grenoble
mardi 27 - 01h10
de : Combatucada
revolucionarios
lundi 26 - 22h39
de : hdm
Ne plus se prosterner devant la religion capitaliste après JC (Je suis ou pas Charlie)
lundi 26 - 20h40
de : Yann Bourhis
2 commentaires
70e anniversaire de la libération des camps
lundi 26 - 20h28
de : Le MRAP
Analyse des initiateurs du texte"DEFENDONSla CGT"
lundi 26 - 19h50
de : Alain Chancogne
4 commentaires
Ouverture du procès Bettencourt
lundi 26 - 19h27
2 commentaires
Kurdistan : Victoire historique des YPG (Unités de Défense du Peuple) à Kobané
lundi 26 - 18h12
de : Secours Rouge
4 commentaires
Athènes va avoir besoin de notre mobilisation
lundi 26 - 17h53
de : LE BRIS RENE
8 commentaires
CGT : lettre au CCN de la région métallurgie Nord/Pas de Calais
lundi 26 - 17h33
de : Cyril LAZARO
SYRIZA, UNE BRÈCHE DANS L’EUROPE NÉOLIBÉRALE !
lundi 26 - 17h15
de : Stathi Kouvelakis
1 commentaire
MINE de rien...
lundi 26 - 17h04
de : SNIPER
Non aux récupérateurs fascistes de l’Agence Info libre dans les réunions pro Syriza
lundi 26 - 13h04
de : Alerta Antifascista
5 commentaires
Sans (trop de) commentaires
lundi 26 - 12h00
de : V13
1 commentaire
Quand Marcela Iacub... ...quitte le registre des boutons de braguettes.
lundi 26 - 11h56
de : arthur
1 commentaire
Comment dit-on BELLACIAO en Grec ? (videos)
lundi 26 - 11h25
de : Claude Deloume
3 commentaires
"Je suis GREC"et "je suis COMMUNISTE"
lundi 26 - 10h37
de : Alain Chancogne
41 commentaires
Face à 15 000 licenciement...une pétition
lundi 26 - 10h36
de : arthur
2 commentaires
Pegida, Lucide, Identitaires, même combat
lundi 26 - 09h51
de : La Horde
Je suis Syriza ! - Amitié entre les peuples
lundi 26 - 09h44
de : AELP
Eric Brunet sur BFM : révoltant analyse sur le résultat de Syriza
lundi 26 - 00h27
de : Roberto Ferrario
9 commentaires
Je suis grec, je suis grecque !!!
dimanche 25 - 22h31
de : via F.R.
7 commentaires
Code pénal en Alsace-Moselle, Guyane, Mayotte : pas Charlie non plus...
dimanche 25 - 22h27
de : Marianne Lamiral
1 commentaire
La victoire de Syriza est une bonne nouvelle pour tous les peuples d’Europe !
dimanche 25 - 22h20
de : Arnaud MOUILLARD
Article de mediapart : Syriza et Podemos
dimanche 25 - 18h06
Vive syriza ! vive le peuple grec
dimanche 25 - 17h58
de : star
13 commentaires
Egypte : Shaima al-Sabbagh ….On ne se tait pas ! Impossible ! (videos et photos)
dimanche 25 - 15h56
de : Chiheb Boughedir via F.R.
CGT : la position de Jean Lévy, pour un congrès en 2015
dimanche 25 - 14h10
de : Cyril LAZARO
3 commentaires
Lille : une figure d’extrême droite soupçonnée de trafic d’armes
dimanche 25 - 13h33
Pour Christine Lagarde, le roi Abdallah "était un grand défenseur des femmes" (video)
dimanche 25 - 13h29
5 commentaires
Pierre Gosnat : Ivry est en deuil
dimanche 25 - 12h55
de : via Roberto Ferrario
2 commentaires
VERS LA VI è REPUBLIQUE
dimanche 25 - 11h17
de : GRAUX Allain
1 commentaire
Chasse aux sorcières : prof qui « n’a pas respecté la minute de silence », suspendu
dimanche 25 - 11h09
de : chb
6 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n’existe pas d’activité humaine dont on puisse exclure tout-à-fait l’intervention intellectuelle, il n’est pas possible de séparer l’homo faber de l’homo sapiens. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Antonio Gramsci (22 janvier 1891 - 27 avril 1937) La révolution contre "Le Capital" (videos)
jeudi 22 janvier
de Roberto Ferrario
5 commentaires
Le dossier de Gramsci ici : http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph... Dans un article écrit avant son emprisonnement et intitulé « La Révolution contre le Capital », Gramsci affirmait que la Révolution russe en Russie invalidait l’idée que la révolution socialiste ne pouvait se faire avant le développement total des forces capitalistes de production. Cela renvoyait à cette conception par Gramsci du marxisme comme une philosophie non-déterministe. Gramsci insistait sur le fait (...)
Lire la suite
Vladimir Ilitch Lénine 8 novembre 1917 – 21 janvier 1924
mercredi 21 janvier
de Roberto Ferrario
4 commentaires
Le « testament » de Lénine. 24 décembre 1922  : «  Le point essentiel dans le problème de la cohésion, c’est l’existence de membres du Comité central tels que Staline et Trotski. (…) Le camarade Staline, devenu secrétaire général, a concentré entre ses mains un pouvoir illimité, et je ne suis pas sûr qu’il puisse toujours s’en servir avec assez de circonspection. D’autre part, le camarade Trotski, comme l’a déjà montré sa lutte (...)
Lire la suite
L’arrivée du cercueil de Charb (sur les notes de l’Internationale) au hall Saint-Martin à Pontoise (videos)
vendredi 16 janvier
de Roberto Ferrario
13 commentaires
Charb, dessinateur et patron de Charlie Hebdo, est enterré ce vendredi matin au hall Saint-Martin à Pontoise dans le Val-d’Oise d’où il était originaire. C’est dans un calme absolu que le cercueil s’est engouffré dans la salle. Des poings étaient levés dans l’assistance en signe d’hommage au caricaturiste, qui avait pour habitude de faire ce signe dans les interviews pour montrer la résistance du journal aux critiques. La désinformation et (...)
Lire la suite
Tignous : l’hommage de Christophe Alévêque "Bella Ciao" (video)
jeudi 15 janvier
de Roberto Ferrario
19 commentaires
S’exprimant lors de l’hommage à Tignous, à l’Hôtel de ville de Montreuil, son ami Christophe Alévêque a lancé "aujourd’hui nous avons un genou à terre. Mais l’essentiel c’est de ne pas avoir les deux. On ne sait jamais on pourrait se mettre à prier", avant d’entonner "Bella Ciao", le chant des communistes italiens. La désinformation et l’ignorance volontaire de BFM n’a pas de limite sur leur page écrive : "Bella Ciao", le chant des (...)
Lire la suite
Blankass "Bella Ciao" - Hommage à Tignous (video)
jeudi 15 janvier
Guillaume Ledoux et Cédric Milard reprennent "Bella Ciao" "Ils ont réussi nos frères. Ils l’ont payé de leur vie, mais ils ont réussi à faire ce qu’ils ont toujours voulu : Réunir le monde entier au-delà de la haine. Merci les frangins. MERCI." Guillaume.
Lire la suite
Message aux ennemis de la liberté d’expression (video)
vendredi 9 janvier
de Anonymous
Le 7 janvier 2015, la liberté d’expression a subit un assaut inhumain. Des terroristes ont fait irruption dans les locaux de ce journal et ont abattu froidement plusieurs dessinateurs et journalistes ainsi que deux policiers. Les assassins sont toujours en fuite. Ecoeurés, choqués, nous ne pouvons tomber à terre. Il est de notre devoir de réagir. Nous tenons tout d’abord à exprimer nos condoléances aux familles des victimes de cet acte lâche et abject. Nous sommes tous (...)
Lire la suite
(videos) Horreur à « Charlie Hebdo » : 12 morts, dont Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré, Bernard Maris...
mercredi 7 janvier
50 commentaires
La fusillade à Charlie Hebdo a fait 12 morts, dont deux policiers, 4 blessés graves et au moins 20 blessés supplémentaires. Selon nos informations, le journaliste et dessinateur Charb, directeur de la publication, ainsi que les dessinateurs Cabu, Wolinski et Tignous ont été tués. Selon Le Figaro, Wolinski serait aussi décédé. François Hollande a évoqué sur place un "attentat terroriste". "Nous punirons les agresseurs", a déclaré le chef de l’État. Selon nos informations, il y avait (...)
Lire la suite