Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Douceurs policières (qui font mentir leur ministre les vilains) (4 videos)
lundi 28 janvier
de Irae
2 commentaires
Et après langlois essaiera de nous faire pleurer sur leur sort.
Lire la suite, commenter l'article...

Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
de : Daniel Mermet
mercredi 29 septembre 2004 - 20h32 - Signaler aux modérateurs
20 commentaires

de Daniel Mermet

« Rentrant de reportage, je suis à la fois stupéfait et bouleversé de découvrir qu’en mon absence des tracts me mettant violemment en cause ont été affichés dans les ascenseurs de France Inter.

Avec "un discours digne des patrons les plus brutaux", j’aurais en juin dernier, signifié à Thierry Scharf et Claire Hauter, reporters permanents de l’émission, que leur contrat "ne serait pas renouvelé à la rentrée".

Je n’ai jamais tenu de tels propos et je défie mes accusateurs d’apporter l’ombre d’une preuve. Cette diffamation est indigne.

Je tiens donc à rétablir les faits.

Il est absolument scandaleux et mensonger d’affirmer que j’aurais mis un terme au contrat de Claire Hauter et de Thierry Scharf en juin dernier. Je n’en ai jamais eu l’intention et je n’en ai pas le pouvoir. Je n’ai envers les collaborateurs de l’émission qu’un rôle réduit au cadre imposé par France Inter, étant moi-même payé au cachet selon un contrat (CDD) renouvelable, comme d’ailleurs toute l’équipe de l’émission.

A France Inter, un "budget de pige" est affecté à chacune des émissions des programmes. C’est sur ce budget que les collaborateurs occasionnels et les reporters de "Là-bas" ont longtemps été rémunérés au cachet, au gré des prestations. C’est contre cette situation aléatoire et fragilisante que j’ai bataillé auprès de la direction de France Inter pour obtenir des contrats annuels pour les reporters. Chacun en a été témoin et il est tout à fait malveillant aujourd’hui de m’accuser de précariser quiconque !

Depuis trois ans nous fonctionnons de cette manière. Thierry Scharf ayant un contrat d’environ [...] (1) Euros mensuel pour fournir la matière de quatre reportages en moyenne par mois. Le contrat de Claire Hauter s’élevant à [...] (1) Euros par mois pour fournir trois reportages en moyenne mensuellement.

Fin juin dernier, nous avons ensemble fait le bilan de la saison. D’abord pour nous féliciter de la qualité des reportages, mais... mais pas de la quantité ! Nous étions loin du compte. Sur les dix mois de la saison Thierry Scharf avait fourni environ 25 reportages (au lieu de 40) et Claire 23 reportages (au lieu de 30). Encore une fois, j’insiste, ces reportages ont été de très grande qualité mais loin de pouvoir nourrir cet ogre quotidien qui s’appelle "Là-bas", 22 numéros chaque mois, 220 émissions chaque année...

Il ne s’agit pas d’un conflit opposant un gros vilain chef à d’innocentes victimes précarisées, mais tout simplement d’un budget insuffisant. La cause de cette crise est là, et nulle par ailleurs. Et c’est à la direction de France Inter d’y mettre un terme.

En attendant, en juin , j’ai proposé aux reporters :
 Soit de concevoir des reportages moins lourds afin de rester dans l’enveloppe imposée dans le cadre du contrat de grille
 Soit de revenir au rythme des piges en relevant le montant de celle-ci. Sans aboutir à une conclusion nous avons préparé le déménagement et chacun est parti en vacances.

Jamais je n’ai parlé de "fonctionnarisation" ou "de manque de rendement". Il est indigne de me prêter de tels propos. Il est mensonger d’affirmer qu’un "changement de contrat a été imposé autoritairement". Je le répète, nous n’avons pris aucune décision, nous promettant de nous rappeler dans l’été pour faire le point.

A la mi-juillet j’ai appelé Thierry Scharf pour discuter des sujets de la rentrée. D’emblée Thierry m’a annoncé sa décision d’arrêter le reportage radio et de s’orienter vers le documentaire en image. Depuis dix ans, à plusieurs reprises Thierry a quitté "Là-bas" tantôt pour le reportage télé, tantôt pour se lancer dans le documentaire de fiction. Chaque fois il est revenu frapper à la porte de "Là-bas" et la porte lui était ouverte. Aussi pour en avoir le cœur net, je l’ai rappelé quelques jours plus tard. Il m’a confirmé sa décision, sans rancune, il avait fait son choix. Il tentait par ailleurs d’obtenir de la direction de France Inter des piges dans des émissions, des chroniques ou des interventions qui lui laisseraient le temps de s’investir dans la voie fixée.

Quant à Claire, sans aucune nouvelle durant l’été mais comptant sur elle pour septembre, elle m’apprit brièvement cinq jours avant la rentrée, qu’elle ne reprenait pas, venant de s’engager avec [...] (1) sur l’écriture d’un scénario (tiré d’ailleurs d’une émission de "Là-bas").

C’est donc bien Thierry et Claire qui ont pris la décision eux-mêmes de suspendre leur collaboration avec l’émission et non le contraire !

Ces deux départs ont rendu la rentrée difficile. Affectivement d’abord, on s’en doute et professionnellement ensuite. Les bons reporters radio de magazine ne courent pas les rues...

Toute l’équipe de "Là-bas" a été surprise et indignée par ce tract. Des voix s’élèvent pour dire que ce règlement de compte ne s’attaque pas aux vrais problèmes : la précarité des pigistes permanents et des journalistes des programmes non reconnus et qualifiés de "collaborateurs spécialisés", ainsi que l’insuffisance des budgets qui conduit à un appauvrissement du contenu comme de la forme des émissions. Autant de thèmes pour l’action de tous et de l’action syndicale en particulier.

Le 13 septembre, en partant en reportage, j’étais à mille lieux d’imaginer qu’en mon absence sans la moindre enquête, sans daigner m’interroger, une chasse à cour syndicale allait me prendre pour gibier à partir d’ affabulations rancunières dont les raisons je l’avoue, m’échappent entièrement. Parricide symbolique ? Amours enfouies ? Comment comprendre ces attaques fratricides qui ne font que réjouir le camp des maîtres ?

J’avoue ma très profonde tristesse.

Daniel Mermet, 26 septembre 2004.

Je suis bien sûr à la disposition de tous pour trouver une issue à cette crise

daniel.mermet@radiofrance.com. »

(1) : partie concernant la vie personnelle des personnes impliquées, volontairement non reproduite par le site LBSJS.

http://lbsjs.free.fr/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 00h11

Je trouve la défense de Mermet plutôt convaincante, non ?



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 04h59 - Posté par

Il faudrait entendre la version de Thierry Scharf et Claire Hauter


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
4 octobre 2004 - 22h47 - Posté par

Bonsoir,

Claire et Thierry se sont exprimés sur le site de Lbsjs : http://lbsjs.free.fr/index.html

Hésioné.


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 05h04

Question à Mermet : Pourquoi le forum de LBSJS a-t-il été interrompu depuis le début de l’année ?



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 23h57 - Posté par

Salut,

Moi, je le sais, puisque je suis le webmestre de ce fameux site ! En gros, pour aller très vite, et sans rentrer dans les détails, j’ai eu le choix entre "filtrer" (selon ses termes) les messages, ou fermer le forum ; Quant à ceux qui pensent qu’il s’agit d’une énième tentative de destabilisation (de ma part ?), pensez-vous vraiment que j’aurais consacré beaucoup de temps, d’énergie, etc... à la mise en place de ce site, si c’était dans le but de desservir cette émission ? Je pose la question ; non, je ne fais pas partie du méchant grand capital...

Ricar, webmestre du site LBSJS.


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
4 octobre 2004 - 22h34 - Posté par

Bonsoir,

Je déplore la fermeture du forum : C’était le passeport des Là-basien(ne)s. Penses-tu pouvoir le rétablir bientôt ? (non filtré, sinon ce serait… fort de café !)

Hésioné.


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
5 octobre 2004 - 20h49 - Posté par

Salut Hésioné ;o)

Moi aussi je déplore la fermeture de ce forum ; pour l’instant, il faut attendre que la tempête passe ; après, on verra... mais ça me semble difficile !

Amitiés,

Ricar.


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 08h41

N’y aurait-il pas une entreprise sordide et crapuleuse de déstabilisation de Mermet qui fait une émission qui dérange ? Ne pouvant l’attaquer ni sur ses compétences, ni sur le fond, on le déconsidère aux yeux de celles et ceux qui aujourd’hui sont ses auditeurs-trices. Procédé hélas très classique.

Nelson



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
1er octobre 2004 - 14h58 - Posté par

Il faudrait employer le passé. J’ai suivi avec passion LBSJS pendant une bonne dizaine d’années. Maintenant je suis agacé par les trop nombreuses rediffusions et les délayages. Mermet ne semble plus s’intéresser qu’aux voyages lointains, ce qui lui permet de tirer sa flemme pendant un bon mois. Heureusement, à la même heure il existe une excellente émission réalisée par une transfuge de LBSJS, dont elle a conservé l’esprit premier. Il s’agit de Sonia K. (Je ne suis pas sûr de l’orthographe)


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
4 octobre 2004 - 20h30 - Posté par

Sur quelle radio cette émission est-elle diffusée ?

Garance


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
5 octobre 2004 - 06h09 - Posté par

France Culture : 17h 30 : Les pieds sur terre par Sonia Kronlund


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
12 octobre 2004 - 16h03 - Posté par

sonia k. est trés loin de valoir la bas si j’y suis franchement,même si ce n’est pas une mauvaise emission.
En tout cas je prie pour que ces querelles de chapelles ne finisent pas par avoir raison de LBSJS.
C’est a peu prés le dernier oasis dans le desert de Raffarin


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
5 octobre 2004 - 14h52 - Posté par

France Culture : 17h 30 : Les pieds sur terre par Sonia Kronlund


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
4 octobre 2004 - 22h05

Daniel,

J’ai beaucoup hésité à t’écrire, partagée entre l’envie de te dire ce que je pensais et la crainte de "donner du grain à moudre" à ceux qui rêvent de casser Là-bas.

Le litige qui t’oppose à Thierry et Claire me semblait incompréhensible, mais tu as fourni dans ta réponse "pourquoi tant d’amour" des éléments objectifs de réflexion. Après traduction de quelques phrases langue de bois (je les ai notées "…") en langage clair, l’affaire semble plus simple. Ouf !

Daniel, tu es un génial Mermet, mais tu es également un responsable d’émission de France-Inter comme un autre : Tu dois à ce titre produire X émissions par saison conformément au (sacro-saint !) contrat d’objectifs et te caler dans un budget d’Y euros.

Lorsque tu fais le bilan de la saison avec tes collaborateurs en juin, tu leur reproches un manque de reportages (-7 pour Claire, -15 pour Thierry) et, en guise de solution, tu leur proposes deux merdes :
 soit bâcler ("écourter") leurs reportages et tu pourras ainsi produire tes X émissions,
 soit être rémunéré précaire (à la pige "relevée") et tu pourras alors te caler dans ton budget d’Y euros.

Autrement dit Claire et Thierry avaient le choix entre la hache ou la corde. Je comprends qu’ils aient décidé de se barrer (de "suspendre leur collaboration") Je comprends aussi leur réaction de révolte et de tristesse : Là-bas, c’est plus une aventure qu’une émission ordinaire.

Dans ta réponse, tu soulignes qu’il faut s’attaquer aux vrais problèmes, notamment à la précarité des pigistes permanents, à l’insuffisance des budgets. Le problème c’est que tu intègres, apparemment sans état d’âme, ce système que tu dénonces par ailleurs. Peut-être n’as-tu pas le choix ? Dans ce cas, aie le courage d’assumer. A défaut d’admettre le principe, je peux te comprendre : Il en va de l’existence même de Là-bas. Mais non, tu déplaces le problème sur un plan quasi psychanalytique-œdipien ("pourquoi tant d’amour", "parricide symbolique", "amours enfouies") La ficelle est trop grosse, je considère que tu insultes notre intelligence.

Les Là-basien(ne)s sont tristes.

Hésioné



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
17 octobre 2004 - 00h10

Après l’"affaire" Joelle Levert, qui accusait Daniel Mermet de harcèlement moral, ça commence
à faire beaucoup... Alors soit Daniel Mermet a raison contre ses collaborateurs, qui sont tous
vendus au grand capital, soit il est légitime de se poser des questions. C’est la deuxième justification embarrassée de Daniel Mermet que je lis et je la trouve aussi peu convaincante que la première. Simplement, la première fois, il y avait le bénéfice du doute. Là...



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
6 mars 2006 - 16h18 - Posté par

...sauf que.
Cela fait maintenant 18 mois que cette "affaire" a eu lieu et qu’on n’a plus rien à se mettre sous la dent concernant la supposée attitude arrogante et autoritaire de Daniel Mermet. Giv Anquetil, Antoine Chao et François Ruffin ont l’air de bien tolérer la bête. Et, sauf erreur de ma part, pas un seul faux pas dans les émissions.
Des nouvelles quelqu’un ?
ugosup


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
10 avril 2006 - 10h28 - Posté par

De toute facon, Mermet est en situation de monopole. Nul aujourd’hui ne parvient à faire aussi bien que lui sur ce créneau (Il est vai aussi qu’on imagine mal des directeurs de chaines inspirés au point de multiplier ce genre d’émissions) et tant qu’il en sera ainsi des Mermet aux petits pieds essaieront autant qu’ils le peuvent de lui nuire...Toto


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2006 - 20h47 - Posté par

A ugosup :
Tu as de drôles de manières d’aborder le problême :
 "Cela fait maintenant 18 mois que cette "affaire" a eu lieu et qu’on n’a plus rien à se mettre sous la dent concernant la supposée attitude arrogante et autoritaire de Daniel Mermet." : à bon, il faudra des scandales permanents ?! A moins que le temps ne diminue la gravité des faits (qui sont, au cas où tu en doutes encore, bel et bien avérés) ?
 "Giv Anquetil, Antoine Chao et François Ruffin ont l’air de bien tolérer la bête" : ouais, mais ce n’est pas facile. Et quand on travaille à France-Inter, on ne crache pas trop dans la soupe (les places sont chères). La passion fait le reste ; et puis ils ne se sont pas fait virés ou rétrogradés, eux !
 "Et, sauf erreur de ma part, pas un seul faux pas dans les émissions" : ben oui, il ne va pas faire l’affreux à l’antenne tout de même ! :-)
Lillo


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
15 janvier 2007 - 09h10 - Posté par

Cher Lillo
Je prends acte de ton bénéfice du doute à la version Scharf/Hauter. Cela fait maintenant 28 mois et toujours rien. Le temps n’atténue rien, inutile d’inventer des paralogismes qui ne ressortent pas de mon texte, mais je me serais attendu à d’autres affaires... et non ! Je pense qu’asséner "les faits sont bel et bien avérés" est une affirmation gratuite. Pour ma part, le bénéfice du doute reste à l’accusé. Quant à ceux qui collaborent toujours à "Là-bas si j’y suis", j’ai du mal à m’imaginer une telle schizophrénie chez plusieurs d’entre eux entre les dénonciations quotidiennes à l’ordre néolibéral et la soumission à un tel fauve patronal.
Bien à vous tous.
ugosup


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
28 novembre 2008 - 17h13 - Posté par

va faire un tour du coté de la manip agip prop mao et dérivée, tu risque d’etre surpris...





Gilets jaunes...comme Nuit Debout...
mardi 19 - 08h11
de : sisi
Bellachiotte,merdia islamo-fasciste...
mardi 19 - 08h05
de : hubu
Quand les lapins auront leurs historiens..
mardi 19 - 06h52
de : curtillat
droit de grève remis en cause en Suède
lundi 18 - 19h59
de : CNT-Relations médias
2 commentaires
Urgence Humanitaire à GAZA ! Pour ne pas confondre Religion et Tyrannie !
lundi 18 - 16h38
de : JO
Alain Finkielkaut le maoïste.
lundi 18 - 16h22
de : L’iena rabbioso
5 commentaires
Discours à l’oiseau
lundi 18 - 12h08
de : Alina Reyes
Pierre Perret sur les gilets jaunes : "ce mouvement ne doit pas s’arreter, la misere est patiente"
dimanche 17 - 22h06
de : nazairien
LE MOUVEMENT NE S’ESSOUFFLE PAS macron tu vas dégager !
dimanche 17 - 19h27
de : luttes invisibles
2 commentaires
antisémitisme racisme pour les nuls
dimanche 17 - 19h02
de : UJFP
1 commentaire
Espagne. Des élections au péril d’un procès politique !
dimanche 17 - 16h24
de : Antoine (Montpellier)
2 commentaires
DÉPASSER LES GILETS JAUNES
dimanche 17 - 14h31
de : Lukas Stella
HAÏTI : Le monde change, le neuf tarde à naître, les monstres n’effraient plus ?
dimanche 17 - 12h08
de : JO
Tricastin, on a la liste de ceux qui font les c...
dimanche 17 - 12h04
de : Fuku blog et nuc savoie via JYP
Video Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
dimanche 17 - 11h34
de : michel midi
Gouvernement : gilets jaunes ou pas, le cap reste libéral
dimanche 17 - 10h14
1 commentaire
ISRAËL : encore et toujours en cours, Génocide de GAZA !
vendredi 15 - 18h11
de : JO
2 commentaires
Engin de chantier ou transpalette devant le Ministère ? De quoi être perplexe !
vendredi 15 - 17h19
de : JO
Un petit débat / C’est l’heure de l’mettre
vendredi 15 - 16h48
de : Hdm
La Havane : Il est urgent de stopper l’aventure militaire impérialiste contre le Venezuela
vendredi 15 - 15h48
de : nazairien
1 commentaire
« Malheur à nous si nous n’avons pas la force d’être tout à fait libres, une demi-liberté nous ramène nécessairement au
vendredi 15 - 06h52
de : JODEZ
Le parlement européen condamne l’usage des armes de guerre.
jeudi 14 - 19h51
de : JO
La couardise de griveaux mise à jour
jeudi 14 - 18h56
de : jean 1
Mairie de Paris : les lobbies, c’est pas fini !
jeudi 14 - 09h58
Deux ans ferme requis contre Christophe Dettinger : François Boulo réagit sur RT France
mercredi 13 - 23h41
de : nazairien
7 commentaires
La macronie à la recherche de son point G
mercredi 13 - 22h37
de : Alina Reyes
2 commentaires
Les élites sont des dieux, les Gilets Jaunes et les gueux sont des inutiles !
mercredi 13 - 20h13
de : Claude JANVIER
2 commentaires
Christophe Dettinger ex-boxeur Gilet Jaunes en jugement (extrait)
mercredi 13 - 19h30
de : JO
Terrifiant, Laurent Alexandre, un chirurgien-urologue, fondateur de "doctissimo" et transhumaniste, dans ses délires
mercredi 13 - 16h39
de : nazairien
3 commentaires
Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
mercredi 13 - 12h39
1 commentaire
GILETS JAUNES ACTE XIV
mercredi 13 - 12h22
de : JO
ON LACHE RIEN dédicace Aux gilets jaunes. Pierot
mardi 12 - 16h45
de : nazairien
3 commentaires
Les objectifs des contre-réformes libérales du gouvernement Macron-Philippe
mardi 12 - 11h14
de : Allain Graux
Fête du livre de Noir et Rouge le samedi 16 juin février 2019
mardi 12 - 10h13
de : frank
« LES IDEES S’AMELIORENT. LE SENS DES MOTS Y PARTICIPE »
lundi 11 - 22h03
SYRIE : Il parait que la coalition de l’OTAN ne frappe que des djiadistes ?
lundi 11 - 21h49
de : JO
Les chiens sont lâchés contre Juan Branco
lundi 11 - 21h11
de : curtillat
3 commentaires
Gilets jaunes : les 133 enquêtes de l’IGPN peuvent-elles conduire à des sanctions ?
lundi 11 - 17h57
VENEZUELA : Comment le coup d’Etat a été déjoué, révélations !
lundi 11 - 17h50
de : JO
1 commentaire
EVASION FISCALE : Un fléau qu’une étude Britannique chiffre à 825 milliards !
lundi 11 - 17h33
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La culture, ce n'est pas ce qui reste quand on a tout oublié, mais au contraire, ce qui reste à connaître quand on ne vous a rien enseigné. Jean Vilar
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite