Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
de : Tunis, 28 avril 2008.
samedi 15 janvier 2011 - 22h56 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Tunis (Tunisie) - Lundi 28 avril 2008.

Dîner d’État offert par M. Zine el-Abidine BEN ALI, président de la République tunisienne.

ALLOCUTION DE M. LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NICOLAS SARKOZY :

"Monsieur le Président de la République,

Signataire des grandes conventions des Nations unies, votre pays s’est engagé dans la promotion des droits universels et des libertés fondamentales, en respectant — et, Monsieur le Président de la République, j’y suis très sensible parce que c’est une question qui m’a toujours passionné — un moratoire strict sur la peine capitale, à laquelle naturellement j’ai toujours été opposé à titre personnel. Aujourd’hui, l’espace des libertés progresse.

Ce sont des signaux encourageants que je veux saluer et qui font écho à ce que disait déjà feu le président Bourguiba lorsqu’il confiait : « Je suis réaliste. Être réaliste, c’est préférer une réforme modeste, qui en permet une autre, à un miracle impossible. » Je sais d’où vous venez, Monsieur le Président de la République, d’où vient la Tunisie et la Tunisie peut se comparer sans rougir à tant d’autres pays.

Ces signaux, ces réformes s’inscrivent sur un chemin, étroit et difficile, mais essentiel, celui de la liberté et du respect des individus sans lesquels un pays n’est pas un grand pays.

Ce chemin, aucun pays ne peut prétendre l’avoir entièrement parcouru et personne ne peut se poser en censeur. Je viens d’un continent dont l’histoire, y compris l’histoire récente, recèle des tragédies abominables et je ne vois pas au nom de quoi je me permettrais, dans un pays où je suis venu en ami et qui me reçoit en ami, de m’ériger en donneur de leçons. J’ai pleinement confiance dans votre volonté de voir continuer à élargir l’espace des libertés en Tunisie. Nous en avons parlé vous et moi.

Je veux dire pour terminer ma conviction que sur la base de la relation de confiance qui existe entre la Tunisie et la France à laquelle je suis très attaché, nous pouvons bâtir ensemble un avenir meilleur. C’est l’enseignement que nous devons conserver d’un Tunisien illustre, le poète latin d’origine berbère TÉRENCE, qui avait coutume de dire : « Je suis un Homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger. »

Un avenir meilleur pour nos enfants, qui passe par le règlement des conflits au Proche-Orient. Il ne faut pas que l’espoir retombe ; je l’ai dit à mes amis israéliens : la sécurité d’Israël passe par l’arrêt complet de la colonisation (être un ami, c’est dire ce que l’on pense) ; cela passe aussi par la création d’un État palestinien moderne et viable ; cela passe également par la sécurité garantie à l’État d’Israël. Je n’ai pas deux discours, un discours à Paris et un autre discours dans d’autres capitales.

Je veux aussi et enfin rendre hommage, Monsieur le Président de la République, à votre lutte déterminée contre le terrorisme, qui est le véritable ennemi de la démocratie. Et croyez bien que pour la France, la lutte contre le terrorisme engagée ici, c’est important. Car qui peut croire que, si demain, après-demain, un régime de type taliban s’installait dans l’un de vos pays, au Nord de l’Afrique, l’Europe et la France pourraient considérer qu’elles sont en sécurité ? Et j’appelle chacun à réfléchir à cela. C’est bien la raison pour laquelle je souhaite que l’énergie du futur, le nucléaire, des pays comme le vôtre puissiez y accéder parce que, grâce à l’énergie du futur, on aura le développement et la croissance donc la misère reculera.

Vous savez parfaitement que les terroristes se nourrissent de la misère et de l’exploitation des peuples et c’est par le savoir et par la croissance qu’on luttera contre les terroristes. Je sais aussi qu’on ne combat pas les terroristes (j’ai été ministre de l’Intérieur) avec les méthodes des terroristes et c’est pourquoi je suis si attaché à la coopération entre nos services.

La France est fière d’être le premier partenaire de la Tunisie dans tous les domaines. Soyez convaincu, Monsieur le Président de la République, qu’elle entend rester résolument aux côtés de la Tunisie pour vous aider à poursuivre l’œuvre de modernisation et de développement qui est la vôtre. Et je mesure bien ce que cela peut représenter comme effort dans un pays comme le vôtre que de tirer toute la société vers le développement, vers le savoir et vers le respect des individus. La relation entre nos deux pays est faite de confiance, de respect, d’estime et d’amitié. Elle est tournée vers l’avenir.

C’est fort de cette conviction, Monsieur le Président de la République que je veux lever mon verre à votre bonheur personnel, au bonheur de votre famille, si cruellement endeuillée il y a peu de temps, lever mon verre au bonheur de votre peuple et de la Tunisie et vous dire, Monsieur le Président de la République, au nom de la délégation que je conduis et, si elle le permet, au nom de mon épouse, combien nous avons été sensibles à la chaleur de votre accueil.

Mesdames et Messieurs, vive la Tunisie ! Vive la France ! Vive l’amitié entre les peuples tunisien et français !"

Nicolas Sarkozy.

http://www.elysee.fr/president/les-...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
16 janvier 2011 - 00h51

à quoi ça sert cet article ?



Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
16 janvier 2011 - 01h09 - Posté par

a quoi ça sert de vivre avec des oeilleres ?


Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
16 janvier 2011 - 01h13 - Posté par guetteur des rues

C’est désespérant ce constat d’apolitisme , on a véritablement le sentiment d’avoir milité 45 ans pour rien . VOICI , GALA ET AUTRES ont gagné la partie quoi !

Tout cette énergie est tellement contre productive ....

Qu’est ce qu’on s’en fout des occupations de Sarkosy and Co , vraiment ?

Désolé mais je ne vois pas d’autre réaction possible !



Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
16 janvier 2011 - 08h12 - Posté par libre dissidence

Tout d’abord ce qui serait au mieux sympa c’est que chacun des intervenants prennent le temps de s’attribuer un pseudo ou même un surnom parce suivre les commentaires avec juste une adresse Ip c’est vite chiant.

En plus faire un commentaire ’’informatif’’ en reprenant l’intégralité d’un article pondu et imprimé ailleurs, je n’en voit pas l’intérêt !
Si vous et votre conscience avait une opinion personnelle, publiez la cela est intéressant, mais reprendre la ’’revue de presse’’ des derniers articles = aucun intérêts !

Qui ne savait pas que Sarkozy ; léchait des bottes ; et même que bien d’autres le font encore ;

La Tunisie = Gaz+Textile+Ressource de pêche+Main d’oeuvre peu onéreuse et corvéable ...

Bien d’autres pays correspondent à ces critères, et se font volontiers traiter d’amis par la France et autres Pays ’’démocrates’’ !

Prenons pour suivre l’actualité récente les exemples de la Chine, démocratie exemplaire où les droits des travailleurs et les salaires sont à la mesure des contrats passés par le biais de Mr Sarkozy (répresentator imperius) et mis en colonne comptable par des Entreprises Européennes ; soucieuses de maintien de l’emploi et des impositions douloureuses dans leurs Pays ...

Libre dissidence .



Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
16 janvier 2011 - 10h38 - Posté par Alain Chancogne

D’ailleurs si la bourgeoisie des pays dits "démocratiques" comme la France de Tarnac , les USA de Guantanamo et peine de mort, la Grande Bretagne ou Boby sands et les mineurs ont su profiter du bouclier humain dela mère thatcher, si la Russie des Eltsine et Poutine , les dirigeants israéliens dont Tsaha nettoie la Palestine de ses salauds de squatters palestiniens , bref si le Monde cIvilisé, ou la satisfaction des besoins des Populations passe avant toute autee considération..se mettaient à boycotter des dictateurs, des pantins , des fils de pute , y aurait plus foule de visiteurs à recevoir à l’Elysée..

Cette façon de s’en prendre à de pseudo complicitésse veut d’un atisarkosysme primaire.

Et ne mesure pas que cela semblerait faire croire que la "Gauche" française et internationale, elle, avait tellement vu Ben Ali comme un danger.."majeur" qu’elle l’aurait mis " à l’index".. ?!

Non..Comme avec avec dautres Chefs d’Etats du Maghreb..les élites . ont toujours été , (saufle vilain Sarko).exemplaires....

On peut pas savoir quand on dirige l’internationale Socialiste que Ben Ali c’était un dictateur. !

Il avait déclaré s’opposer à l’islamisation, merde, si ça ne vaut pas un Visa pour ’amitiésmultiples.. !

Saddam aussi a lutté contre les mollahs..

Donc il fut"notre" ami" des années durant..

Les seuls dangereux antislamiques, c’était les dirigeants afghans ..qui notamment en 78-79s’en prenaient aux talibans....

Au point d’appelr le armées étrangères d’occupation (L’ex URSS) à leur secours..

Comme si une armée étrangère avait à se méêer des affaires étrangères de pays indépendants !

Est ce que vous imaginez des troupes US ou de l’otan dans des pays comme l’Irak, l’afghanistan , .la Palestine ?

Ou irions nous !?

Honte donc à Sarkosy de ces dernières années.., .et lui seul. !

LES DICTATEURS sont à éliminer..DES qu’ils risquent bloquer les rapports néo colonialistes !

si vous ne comprenez rien à la realpolitik..regardez Télé FOOT..

AC


Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
16 janvier 2011 - 11h28 - Posté par

ce qui serait au mieux sympa c’est que chacun des intervenants prennent le temps de s’attribuer un pseudo

on fait comme on veut :)

En plus faire un commentaire ’’informatif’’ en reprenant l’intégralité d’un article pondu et imprimé ailleurs,

c’est où ça, quel commentaire ??


Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
17 janvier 2011 - 07h57 - Posté par libre dissidence

A/ J’ai dit ’’ Sympa ’’ pas obligé !

B/ date de l’article 2008 !

Mais enfin prenez le temps de lire surtout quand vous faites semblant de ne pas voir le lien en complément de cet article

Si il y a un lien c’est que cela a déjà été publié, sinon il y aurait une contribution personnelle !

Quand au fait que j’insinuerai que Ben Ali a été viré pour garantir la pérennité de certains contrats, j’insiste ...

Où donc pouvez vous développer des normes financières et économiques ailleurs que dans un pays où les Islamistes non que peu ou pas d’influences, les syndicalistes manifestement absents, les partis ouvriers inexistants et où les travailleurs pensent tout d’abord à manger avant de contester !

Ah réponse subsidiaire : (bientôt) en France !

Qui vient de ’’récupérer’’ le pouvoir : celui que la constitution Tunisienne avait prévu !

Pour rappel cette Constitution a été mise ne place par Ben Ali ...

De temps en temps il est utile et nécessaire de penser par soit même, plutôt que de réciter les ’’mantras’’ de la Révolution sociale internationale.
En ce moment la Tunisie s’est révoltée, le chef de l’Etat est en fuite, nous ne sommes sûr que de cela !

Seul l’avenir nous dira jusqu’à quel point cette révolte a été et restera ’’sociale’’ ; mais quand l’on constate le déroulé des évènements qui suivent, une date me vient à l’esprit :1789 pour nous et bien d’autres le raté historique !

Remplacer un dictateur, un despote, ou un tyran par des politiques et des personnalités issus de cette même dictature où est le bien pour le peuple !

Libre dissidence.


Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
17 janvier 2011 - 08h01 - Posté par

de toutes façons t’as toujours raison...


Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
17 janvier 2011 - 08h29 - Posté par libre dissidence

Je ne pense pas avoir toujours raison, mais j’aimerai surtout que l’on me dise où et quand j’ai tort !

Au fait depuis ce matin : les Usa aurait contribué et aidé à la chute de Ben Ali !

Libre dissidence .


Un document historique : quand Sarkozy léchait les bottes du dictateur Ben Ali.
16 janvier 2011 - 14h19

cet article est utile.Tous ce qui est information est utile, la politique de l’autruche n’a jamais rien rapportée, ceux qui croient que cet article sert rien n’on rien à faire dans l’opposition......
la liberté de l’ ip esd libre, est ce un futur programme ?






G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
3 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires
Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité
jeudi 1er - 21h34
de : nazairien
3 commentaires
Jean-Luc Mélenchon : Sur le décès de STEVE
jeudi 1er - 20h46
De l’Internet et du Pain.
mercredi 31 - 22h06
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
L’humanité-classe à Hendaye contre le G7 et le capitalocène !
mercredi 31 - 20h11
de : Christian DELARUE
Les "Gilets Jaunes" en Juillet, sur le "Tour" et ailleurs (reportage photos, blog Médiapart)
mercredi 31 - 18h35
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Abolissez les douanes et soutenez le libre-échange : alors, dans tous les domaines de l'économie, nos ouvriers seront ramenés au niveau de serfs et de pouilleux, comme en Europe. Abraham Lincoln 19eme
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite