Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Maudits Bleus
de : red1917
samedi 30 juillet 2011 - 15h29 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 155.3 ko
Il vaut mieux regarder le soleil quand y s’couche
En effet, sinon nos yeux piquent après.

En juillet 1995, On a vécu la grande paranoïa des attentats artisanaux algériens qui ont provoqués plusieurs dizaines de morts, et donné le signal pour la surenchère sécuritaire UMP qu’on subit toujours maintenant.

Le 25 juillet 1995, vers 17 heures. La bouteille de gaz remplie de clous explose dans un wagon de la ligne B du RER, à la station Saint-Michel, faisant 8 morts et plus de 100 blessés.

Plusieurs ont suivi. Au 20eme siècle Ben Laden s’écrivait GIA en France. Un peu avant les USA, le téléspectateur français a connu les joies de la chasse à l’homme à l’heure du prime-time.

Un grand show médiatique (avec déjà TF1 comme fer de lance) a transformé progressivement un drame humain (ces malheureux travailleurs qui revenaient dans leurs banlieues après le boulot) en guerre interne contre le nouvel ennemi ; l’islamiste infiltré.

Ce jour là vers cette heure j’étais dans le RER C qui se dirigeait vers l’interconnexion avec St-Michel. Ma rame s’est arrêtée à Javel pour cause « d’incident voyageur grave », c’est pour cela que je me souviens de cette date non pas comme un titre dans le journal mais comme un jour dans ma vie.

Le lendemain, comme tout couillon, au lieu de m’interroger sur le danger de la propagation de la religion musulmane, je me suis dis : « Putain le bol, à 5 stations près j’étais mort ! ».

Couillon !

Le seul souvenir qui me reste, c’est la balade à pied de Javel à St Michel, avec tous les autres naufragés du RER C, qui se disaient, comme moi, encore un qui s’est jeté sous la rame.

Je n’ai jamais relié l’islam a la pulsion de mort, ni hier ni ce jour là ni maintenant.

Cela allait finir par la mise à mort scénarisée de Khaled Kelkal le 29 septembre 95, désigné ennemi publique numéro 1, mise à mort légale attendue et saluée comme le châtiment juste d’un crime injustifiable, un crime venant d’Algérie, crime suprême.

Moi je ne voyais pas des héros du GIGN qui rétablissaient l’ordre pacifique chiraquien dans notre douce France, je voyais seulement un jeune idiot qui avait bousillé la vie de ses semblables, certainement téléguidé par des ordures intouchables, au nom de quoi déjà ?

Au nom de la guerre civile qui avait lieu en Algérie, et qui avait déjà tué des centaines (ou milliers ?) d’algériens, tous aussi innocents et impuissants que les banlieusards du RER C, et ne comprenant pas non plus ces enjeux politiques qui autorisaient le meurtre, qu’il soit légal UMP, FLN ou révolutionnaire islamiste.

J’ai raté d’un quart d’heure en gros une bombe destinée à se venger d’un régime algérien, qui a été mis au pouvoir à la suite d’une guerre gagnée contre la France, et à laquelle mon père avait participé comme appelé du contingent. Mais je risquais rien car j’étais sur la partie C du RER qui passait à St Michel (en fait). Même en « presque rescapé d’un attentat », je ne fais pas sérieux.

L’automne suivant, le nombre de flics et militaires au mètre carré a dramatiquement augmenté dans les stations de métro comme chatelet-les-halles, rendant le trafic à l’heure de pointe encore plus pénible que d’habitude.

TF1 disait qu’on était rassuré de tout ce cirque. Connerie.

D’ailleurs, à voir comment ces types en kaki nous regardaient, je me demandais si on n’étaient pas tous un peu coupables dans cette histoire d’attentat.

En tout cas, je n’ai jamais vu un usager aller discuter pour se marrer avec un de ces mecs qui avaient son machin (famas ?) en bandoulière.

En effet, le sens de l’humour d’un militaire décroit proportionnellement à la concentration de ses congénères dans un lieu fermé.

On a comprit une chose, en automne 95 : Fini de rire, la droite allait reprendre tout çà en main, avec de l’ordre, de la discipline, et en triant le bon arabe encarté à l’UMP du mauvais musulman qui ne dis pas « bonjour maîtresse » à Valérie Pécresse.

Je crois qu’on a payé très cher le droit de ne pas mourir planté de clous à cause d’une bouteille de gaz de camping.

J’ai bien peur pour les norvégiens qu’ils apprennent à connaître aussi le bruit des bottes à clous.

A partir de cette date, c’est le début de la tolérance zéro pour tout et n’importe quoi. L’humour a cessé d’être de gauche et on a été obligé d’oublier la gentillesse brutale de Coluche, remplacée par la vulgarité polie de Bigard.

La traîtrise aussi a changé de camp. Besson a mis le costume de Sarkozy, avec en plus une tronche de cake.

Mais le temps passe, et maintenant Google a remplacé la télécommande de la télé, mais avec le même résultat : on tombe toujours sur du TF1 ou assimilé en première position. Les terroristes sont blonds désormais, mais ils veulent toujours la même chose. Que les petits s’écrasent devant leurs idées.

Sinon ils écrasent, ils égalisent selon leur idée de l’égalité : la normalisation. Quelqu’un de chez-nous est-il capable de cela ?, tremble le bourgeois de souche … Comble du racisme petit bourgeois ! Ne même pas pouvoir envisager que la monstruosité soit possible parmi les siens.

Évidemment, c’est possible, l’OAS ça te dit rien ? Le Ku Klux Klan ? Les catholiques français qui font péter un cinéma qui passe la dernière tentation du christ ? Taper sur les plus faibles, c’est pas une idée tombée du nid, tu sais.

Un pauvre type est abattu par un flic qui lui tire dans le dos à la sortie d’un supermarché où il avait emprunter un truc, au nom de la loi sacrée de la propriété privée.

Dans cette échelle de valeur, quelle est la peine prévue pour un tueur à répétition qui assassine au hasard des inconnus dans une foule ?

Devra-t-il boire les larmes des familles ?

Ce norvégien au regard bleu glacial, avec cette intelligence perverse qui l’a poussé à pondre un pavé de 1500 pages, dont il savait qu’un bataillon de fonctionnaires seraient ensuite obligés d’en lire chaque ligne pour trouver une trace de logique dans son raisonnement, pense avoir transformé la réalité avec un acte produit par sa logique interne.

Si nous obéissions à la logique pour agir, nous nous enfermerions à vie dans un caisson à oxygène pour retarder l’échéance de notre mort.

La quasi totalité de nos actes sont illogiques.

Laissons la logique à Monsieur Boole, elle est efficace notamment pour tisser des vêtements très rapidement.

Le cerveau du tueur est rempli de barbelés.

Alors il souhaite que le monde entier, dans un état martial permanent, vive cerné de murs hérissés de barbelés, afin de se protéger des assauts furieux d’individus comme lui.

Et il voudrait être exemplaire !

Mais pour qui il se prend, ce nain blond ? Pour un pied qui écrase des fourmis ? Mais Monsieur, une fourmi rouge est plus intelligente qu’un pied, l’avez-vous seulement compris lorsque vous fomentiez patiemment votre attentat ?

Par ailleurs, il n’est sans doute même pas néo-nazi. Je ne me souviens pas qu’Hitler ait jamais fait l’apologie de l’action directe individuelle dans Mein Kampf, il voulait que cela soit fait en meute. Je parierais plutôt que c’est un amateur de ces séries américaines débiles, où tout se règle à coup de fusils mitrailleurs et d’explosions spectaculaires.

Sympathisant fasciste, sans doute, sa passion pour l’uniforme et l’appartenance à des ordres secrets est un signe. Qu’il ait été éjecté d’un parti nationaliste ne signifie pas forcément qu’il était trop raciste pour ce parti, mais qu’il avait compris que le temps serait long avant d’avoir le droit de tuer, de pouvoir recevoir l’ordre de tuer, ce Graal fasciste. Pourquoi tuer ce qui est étrange à notre culture, alors que la génétique montre que la monoculture est un suicide au sens écologique du terme.

La vie, c’est la diversité et le tumulte furieux qui nous dépasse. Les fascistes détestent ce qui dépasse, comme le bonheur, la folie furieuse d’aimer. Ils croient que le bonheur n’est accessible qu’à une poignée d’élus sur-humains, isolés sur une île idéale. C’est pour ça qu’ils sont anti-communistes. Car nous, nous souhaitons des ponts entre les îles pour cherche le bonheur ailleurs.

Le bonheur existe-t-il ? Je n’ai pas de réponse à cette bonne question, camarades.

Mais écoutez le paradoxe de ZENON :

PDF - 116.3 ko
Petit cours de math : zenon et son paradoxe, analyse marxiste
L’idée est que la révolution est possible si on accepte d’être une partie invisible mais active.

Le pauvre Achille ne rattrape pas la tortue, car il n’est pas communiste, encore moins anar. Il refuse que l’infini petit soit aussi l’infiniment grand. En se bornant à définir l’espace comme des quantités insécables, on bute sur la carapace blindée de la tortue. Alors le bonheur, on ne sait pas s’il existe, mais rien ne nous empêche de le chercher collectivement. Dans tous les cas, c’est pas en restant derrière le capitalisme qu’on progressera.

AOUT, cinq lettres tous les ans. Absence. Oubli. Usager. Torpeur. Ceux qui sont contents en août, c’est les maudits bleus. Ceux du genre qui donnent des notes aux banques. Il faut savoir que chez ces gens là, on ne voyage pas, monsieur, on norme. Tout doit être normal, la dette, le PIB, le capitalisme, le chômage, la misère, la guerre. Quand quelque chose dépasse, par exemple une mèche de cheveux grecque, alors là le bleu se fâche et il punit. Il aplatit , et comme en août tout est plat, il est content le bleu, on s’écrase, ou alors paf quelque chose nous tombe sur la gueule. Les embouteillages sont normaux, comme la pollution des mers, comme les villes abandonnées aux pauvres, comme la guerre de l’autre côté de la mer, sauf que c’est les vacances, et donc on se couche et on regarde google dans le sable. On est normé. Dans les temps heureux, les normalisateurs auraient voulus des arbres qui dépassent pas, des fleurs qui fleurissent selon des critères algébriques, des animaux sans griffes et des singes qui savent porter une cravate. On les aurait attaché avec une corde le temps qu’ils se calment. Faites pas les cons, apprentis poseurs de bombes, les châteaux de sables aiment sincèrement leur patrie et prient l’ange Gabriel tous les matins avant de danser le cha-cha-cha. Ne donnez pas l’idée au bleus de sécuriser les quelques mètres carrés qui nous restent pour pas devenir définitivement dingues.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Maudits Bleus
3 août 2011 - 13h00 - Posté par Fuer

Beau, pas mal.



Maudits Bleus
16 août 2011 - 06h48 - Posté par Nicolas

Qu’est-ce que vous vouliez dire en fait ?






Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
9 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
5 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite