Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le Venezuela est devenu le troisième pays d’Amérique Latine pour le nombre de lecteurs de livres
de : Jesse Chacón
lundi 7 mai 2012 - 12h45 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
On vient d’apprendre par une étude menée sur la base d’un échantillon de 8.652 personnes de plus de 13 ans un peu partout dans le pays, que 50,2% des vénézuélien(ne)s lisent des livres et que 82,2% lisent l’une ou l’autre publication – revues, textes scolaires, journaux, pages d’internet ou documents digitaux.

Ces résultats placent le Venezuela au-dessus du Brésil, de la Colombie, du Pérou et du Mexique, et traduisent une augmentation de 4% par rapport à 2006 et ses 46% de lecteurs .

Selon cette étude du comportement des lecteurs, de l’accès au livre et à la lecture développée par le Centre National du Livre à travers l’Équipe de Conseil Goya (formée par des statisticiens et des psychologues), le Venezuela devient le troisième pays qui lit le plus de livres en Amérique Latine.

Si l’on compare ces chiffres avec les données du Centre Régional pour le Soutien du Livre en Amérique Latine et Caraïbe (CERLAC), le Venezuela passe devant des pays dotés d’une forte industrie éditoriale, où le pourcentage de lecteurs se trouve en dessous du nôtre : le Brésil avec 46%, la Colombie avec 45%, le Pérou avec 35% et le Mexique avec 20%. Occupent les première et deuxième places en Amérique Latine l’Argentine (55%) et le Chili (51%). Pour le monde ibéro-américain, l’Espagne est en tête avec 61%.

Graphique : croissance du nombre de Libraires du Sud au Venezuela (2000-2008). Ces librairies généralistes offrent à bas prix des titres en tout genre et pour tous les âges, l’accent étant mis sur la littérature nationale et latinoa-américaine. Site : http://libreriasdelsur.gob.ve/nuevositio/

L’étude du comportement du lecteur réalisé par le CENAL (Centre National du Livre) apporte des conclusions intéressantes dans le contexte de transformation culturelle que vit la société vénézuélienne :

- Les femmes lisent plus que les hommes. Elles représentent 55,6% de la population lectrice, pour 44,4% de lecteurs masculins.

- Les jeunes forment le peloton de tête avec 21%, suivis par le groupe des personnes de 45 à 59 ans (20,3%).

- Les couches sociales les plus pauvres sont celles qui concentrent le plus haut pourcentage de lecteurs. Sur le tableau mesurant les strates sociales de haut en bas (1 pour la plus haute et 5 pour la plus basse), la strate numéro 4 réunit 38% des lecteurs.

- 18,2% des personnes interrogées disent avoir reçu des livres offerts par l’État.

- 81,3% des bénéficiaires de ces dons de livres gratuits par l’État disent les avoir lus.

- 71,2 % considèrent que l’État remplit sa fonction de promouvoir l’habitude de lire.

- 32,3% des personnes interrogées ont répondu qu’elles lisaient plus qu’il y a trois ans.

- Lire occupe le quart du temps libre.

- Les personnes interrogées expliquent que lire n’est pas un geste utilitaire, mais un plaisir.

On sait que l’usage du livre et de l’écriture font partie des formes par lesquelles les sociétés établissent les cartes du savoir, du pouvoir et de la reproduction symbolique et culturelle. Dans notre société vénézuélienne, le livre est devenu un objet culturel dominant pour faire circuler le savoir et la connaissance, alors qu’il était utilisé auparavant comme dispositif de discrimination et d’exclusion.

Le livre et la lecture durant le cycle du pouvoir “puntofijiste(1) représentait un signe de pouvoir des élites , un dispositif auquel n’accédaient que les élites. On ne peut sous-estimer l’impact sur les logiques de connaissance et de reproduction culturelle qu’a eu le fait que notre population connaisse la télévision avant le livre. Pas plus qu’on ne peut ignorer le projet social de la bourgeoisie vénézuélienne et les taux élevés d’analphabétisme qui existaient dans notre société.

La révolution bolivarienne est arrivée pour redistribuer les lieux de pouvoir, pour garantir le pouvoir du peuple. Un lieu fondamental du pouvoir populaire est la connaissance. C’est pourquoi la révolution instaure un processus de bataille culturelle dans laquelle l’alphabétisation s’accompagne d’un processus croissant de scolarisation, tout en créant parallèlement les structures nécessaires pour garantir à la population l’accès au livre comme dispositif culturel et pour qu’il puisse jouer son rôle transformateur.

La création et le renforcement d’instruments stratégiques comme les maisons d’édition et la fondation de l’Imprimerie Nationale de la Culture, ont été accompagnés d’un vigoureux processus de création de canaux de distribution et de liens directs avec les populations : c’est dans cette direction que se sont renforcés les processus de promotion de la lecture, des Fêtes du Livre et des Librairies du Sud.

Les Librairies du Sud ont cherché à dépasser le rôle de simples espaces de vente de livres pour devenir des centres culturels destinés à démocratiser l’accès au livre. La révolution bolivarienne a triplé le nombre de ces Librairies en portant leur nombre de 16 en l’an 2000 à 51 en 2008.

Quelque chose de fondamental a changé au Venezuela dans la façon de comprendre la culture. Aujourd’hui nous sommes loin de penser la culture comme le bon plaisir des élites ou sous la pure acception des Beaux Arts. Nous voyons à présent la culture comme l’ensemble de toutes les expressions matérielles et symboliques de la personnalité et de la conscience du peuple en révolution et comme un projet nouveau d’identité nationale multiculturelle.

Aujourd’hui notre population élève son capital culturel et symbolique, en pariant sur la construction de l’”homme nouveau” comme levier de la réalisation d’une nouvelle société socialiste.

(1) NDT : le “puntofijisme” est un pacte signé en 1958 à Punto Fijo entre deux partis dominants (social-chrétien et social-démocrate) pour occuper en alternance le gouvernement et l´État sans en modifier les structures.

Jesse Chacón

Directeur de la Fondation GIS XXI

www.gisxxi.org

Source (en espagnol :) http://www.gisxxi.org/articulos/venezuela-tercer-pais-de-america-latina-con-mas-lectores-de-libros-jesse-chacon-gisxxi/

Traduction : Thierry Deronne, pour www.venezuelainfos.wordpress.com

http://venezuelainfos.wordpress.com...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le Venezuela est devenu le troisième pays d’Amérique Latine pour le nombre de lecteurs de livres
9 mai 2012 - 11h25

comment ...comment ... le terrible dictateur H.Chavez ,le "macaque "

comme disent de lui les yankés a obtenu se score alors qu’avant sa venue a la tête

du gouvernement 8O% de la population Vénézuelienne ne savait ni lire ni écrire

longue vie a toi amigo Chavez , que Dieu te protège , les opprimés de la Terre

ont besoin de toi



Le Venezuela est devenu le troisième pays d’Amérique Latine pour le nombre de lecteurs de livres
9 mai 2012 - 19h35

tiens ...tiens ... on est long pour les commentaires , parbleu ,nondediou ,

faut pas encenser une victoire du savoir , de la culture ,dans la franchouille qui

fabrique du MOUGEONS






Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire
Le patriarcat compris comme dynamique sociale
lundi 25 - 01h23
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Toujours contre la prostitution et le viol ici ou ailleurs avec Zéromacho - Christian Delarue
dimanche 24 - 12h07
de : Christian Delarue
3 commentaires
L’ANARCHIE - Théories et pratiques libertaires
dimanche 24 - 11h37
de : Ernest London
Pigeons.
samedi 23 - 20h40
de : L’iena rabbioso
Réforme des retraites : « les carrières gruyère des femmes vont se payer cash »
samedi 23 - 10h57

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Plus l'histoire d'un pays est ancienne, plus nombreuses et pesantes sont ces couches stratifiées de paresseux et de parasites qui vivent du «patrimoine des ancêtres», de ces retraités de l'histoire économique. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite