Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
de : Pierre Deruelle
dimanche 25 novembre 2012 - 12h10 - Signaler aux modérateurs
53 commentaires

Bon, c’en est assez. Moi ça me fait peine. Beaucoup trop de contre-vérités sont énoncées quotidiennement sur l’affaire d’Aéroport Grand-Ouest, appelé vulgairement #NDDL par les supporters de la bande de squatteurs basanés polygames crypto-anarchistes néo-staliniens qui ne se lavent même pas tous les jours. Il est peut-être temps de prendre UN PEU de hauteur, de dépassionner le débat, et de ramener UN PEU de sérieux sur ce sujet de haute voltige.

JPEG - 24.5 ko

Un peu d’histoire(s)

Le site de Notre-Dame-Des-Landes fut choisi en 1967 (selon les normes européennes environnementales et de préservation de la biodiversité qui devaient à l’époque déjà probablement être les mêmes qu’aujourd’hui) par le Service technique des bases aériennes, puis validé en 1970 par le Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire pour remplacer le “déjà” actuel aéroport de “Nantes Atlantique” notamment pour y développer le fret, et aussi un peu pour pouvoir accueillir fièrement le tout nouveau Concorde. Mais si, vous savez, cet avion qui a eu un petit souci le 25 juillet 2000, tuant 113 personnes, et qui ressemblait à un burn-out de cigogne sous extasy avec une paire de Ray-Ban.

S’il semble aujourd’hui – mais je m’avance un peu peut-être – que le projet n’accueillera finalement pas le Concorde, dès mai 1967, les autochtones du crû les plus civilisés pouvaient déchiffrer dans la presse locale avec leurs quelques rudiments de langue française que “La métropole Nantes-Saint Nazaire pourrait devenir le Rotterdam aérien de l’Europe par la création d’un aéroport international de fret au nord de la Loire”. Les hommes politiques et leurs experts avaient parlé. Et tout le monde sait ça, ils tiennent toujours leurs promesses.

En 1971, une vague histoire de choc pétrolier mit semble-t-il un peu de sable d’embargo de pays arabes de l’OPEP dans le moteur du projet de nouvel Aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. Enfin, comme ces problèmes de pétrole sont définitivement derrière nous, ne vous inquiétez pas, l’histoire peut reprendre son cours.

Après ces quelques années de trafic stagnant, dans les années 80 la CCI qui gérait Nantes Atlantique posa la question totalement saugrenue de construire une nouvelle piste perpendiculaire à l’existante, qui eu permis aux avions de ne plus survoler Nantes. C’était sans compter sur l’avis du Conseil général de l’époque qui considéra qu’importaient peu trajectoires rectilignes, sens des vents dominants, et beaucoup moins de nuisances sonores sur la population : “Faisons au plus simple, de toutes façons, après, il y aura Notre Dame des Landes”.

La solution retenue par les experts fut donc de prolonger la piste existante, très mal orientée selon les pilotes et par voie de conséquence selon les riverains qui ne comprennent décidément rien aux expertises des experts agrées par des hommes politiques experts dans l’art d’agréer les experts des expertises.

Les même experts de prévisions de trafic de l’époque annonçaient donc entre 5 et 9 millions de passagers pour l’an 2000, et comme vous l’avez compris puisqu’ils ne se trompent jamais, l’aéroport de Nantes Atlantique en accueille aujourd’hui 3,2 millions par an.

Heureusement, en 2000, sous le gouvernement Jospin, parce qu’on peut être de gauche et moderne, le projet ressortit enfin des cartons.

Mieux qu’un aéroport de fret, un aéroport international ! Il remplacerait partiellement l’existant restant en fonctionnement pour la société Airbus, qui heureusement pour les riverains ne fait jamais décoller d’avion. Quel rêve merveilleux pour les hommes politiques locaux de s’imaginer accueillir à bras fiscaux ouverts les hommes d’affaires du monde entier apportant la croissance et la mondialisation dans leurs valises en descendant de gros aéronefs sur deux pistes neuves ! Et quel argumentaire économique merveilleux pour un programme de réélection à un mandat local ! Faire décoller et atterrir des avions c’est un peu magique non, vous ne trouvez-pas ?

L’actuel aéroport de Nantes Atlantique .

La France compte plus de 156 aéroports, contre 44 en Allemagne et 43 en Grande-Bretagne. S’il faut bien qu’on les batte sur quelque chose, c’est fait.

L’aéroport actuel de Nantes-Atlantique s’étend sur 320 hectares. Sa piste mesure 2.900 mètres par 45 mètres, et a été bétonnée en 1939, parce que l’herbe, c’est quand même plus pratique pour jouer au golf que pour faire atterrir mamie qui rentre des Seychelles. Cette piste permettrait d’absorber 35 avions par heure, même s’il n’y en a que 10 à 12 actuellement, mais c’est un argument de gauchiste en tongs pas rasé.

Le décret n° 2001-705 du 31/07/2001 a inscrit l’aéroport de Nantes Atlantique parmi ceux sur lesquels l’Autorité de Contrôle des Nuisances Sonores Aéroportuaires (ACNUSA) a des compétences élargies (10 aéroports en France). Traduction : il casse les oreilles à 42 000 personnes, mais comme le nouvel aéroport va arriver, on ne va surtout pas construire une nouvelle piste orientée correctement, ni même régler les questions de gestion du trafic aérien.

Forcément, il a toujours un collectif de crypto-anarchistes pilotes de lignes doutant de la pertinence du projet de Notre-Dame-des-Landes pour affirmer que “30 % des avions qui survolent le centre-ville pourraient l’éviter en passant par le sud de l’agglomération”. Comment croire Thierry Masson, cet officier-pilote de ligne de 50 ans basé à Nantes qui a tout du conspirationniste notoire quand il déclare : “Deux tiers du trafic transitent par le sud-est de l’agglomération. J’aimerais bien savoir pourquoi, en arrivant de Limoges, de Poitiers ou de Bordeaux, il faut faire un détour par le nord-est de l’agglomération et survoler le centre de Nantes

Par sa superficie, Nantes-Atlantique a déjà la dimension d’un aéroport international.

En 2011, pour 60 800 mouvements (les décollages/atterrissages sont un peu les pompes/abdos du contrôleur aérien) l’aéroport à reçu 3,2 millions de passagers.

Sa surface est plus grande que celle de l’aéroport de Londres-Gatwick, qui, par comparaison, assure 280 000 mouvements par an et reçoit 31 millions de passagers, et quasi-égale à celle de l’aéroport de San Diego, en Californie (USA) qui voit passer annuellement 223 000 mouvements et achemine 17 millions de passagers. L’aéroport de Genève, qui ne possède qu’une seule piste, accueille 10 millions de passagers par an, 170 000 mouvements d’avions, et occupe 340 hectares.

En fait, ce qui sature un aéroport ce n’est pas le nombre de passagers mais bien évidemment le nombre de décollages/atterrissages, et sur ce point Nantes Atlantique est passé de 54 858 mouvement en 2007 à 60 800 mouvements en 2011. En suivant cette courbe, Nantes Atlantique devrait atteindre les 200 000 mouvements en 2750 après la troisième apocalypse, quand Nantes sera devenue la capitale du monde.

Du coup, Nantes-Atlantique a reçu le trophée ERA Award 2011-2012 du meilleur aéroport européen, ce qui est donc une excellente raison pour en construire un nouveau.

Cerise on the cup-cake, il y a donc une usine Airbus en bordure de la piste de Nantes-Atlantique qui emploie 2300 salariés à la fabrication notamment des radômes (extrémités avant des avions) et des caissons centraux de voilure de toute la gamme Airbus, pièces qui partent pour assemblage à bord du Beluga, l’avion-cargo d’Airbus. Que se passera-t-il pour Airbus si Nantes-Atlantique ferme ? Airbus ne va quand-même pas délocaliser sa production ? La piste sera donc privatisée pour son bénéfice ? A moins – idée lumineuse – qu’on refile l’un des aéroports européens les mieux notés aux bons soins de Vinci, qui saura bien en faire quelqu’usage rentable : les bâtiments de l’aéroport seront peut-être transformés en skate-park, en agence Pôle-Emploi, ou en crèche pour les futurs pilotes de ligne.

“Un aéroport qui réponde aux défis de notre temps”

[Jean-Marc Ayrault]

Suite à une enquête publique conclue fin 2006, la Commission d’enquête remit en avril 2007 un rapport au préfet de la région Pays de la Loire.

C’est monsieur Bernard Boucault qui était le préfet en poste à l’époque à la préfecture de la région Pays de la Loire. Il avait à peine eu le temps de lire le rapport et de reconnaître le projet d’utilité publique qu’il fut nommé en juin 2007 directeur de l’ENA, jusqu’à 30 mai 2012 où il fut nommé au poste de préfet de police de Paris. Comme quoi même faire les grandes écoles n’empêche pas de finir au poste.

C’est monsieur Bernard Hagelsteen qui lui succèda le 20 juin 2007 au poste de préfet de la région Pays de la Loire et préfet de la Loire-Atlantique. Une carrière à talonnettes que celle de monsieur Bernard Hagelsteen : en 1984 il devint secrétaire général de la préfecture des Hauts-de-Seine, puis obtint entre 1989 et 1992 le poste de directeur de la police générale à la préfecture de police de Paris, et plus récemment celui de secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance. Proche collaborateur du ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy, Bernard Hagelsteen avait eu pour tâche de préparer et de défendre la loi sur la prévention de la délinquance, promulguée en mars 2007.

Un mois après l’élection de Nicolas, Sarkozy, il était donc nommé au poste de préfet de la région Pays de la Loire et préfet de la Loire-Atlantique, et héritait donc du dossier du décret d’utilité publique de l’aéroport.

Ce fameux décret d’utilité publique est finalement publié le 10 février 2008, suite à une enquête publique dans laquelle 80 % des contributions faites aux sept enquêteurs étaient opposées au projet. Mais comme on arrête pas le progrès, l’enquête s’est quand même avérée positive pour déclarer une DUP même si sur les sept enquêteurs qui ont fait le travail, deux ont abandonné leur position avant la fin de la commission d’enquête.

Et puisque la mode était à un truc médiatique appelé Grenelle de l’environnement, le décret comportait la réserve que cet aéroport soit de haute qualité environnementale (norme HQE).

Contesté par la suite devant le Conseil d’Etat, ce décret sera confirmé en 2009 et en 2010.

L’esprit mal tourné pourra s’indigner de ce que la présidente de la section des travaux publics au Conseil d’Etat fut Madame Marie Dominique Monfraix, épouse du préfet Bernard Hagelsteen en charge du décret en question, alors qu’il s’agit bien évidemment du fruit du hasard. Un hasard qui valait bien que Madame Monfraix-Hagelsteen fut élevée au grade de Commandeur de la Légion d’honneur le 13 Juillet 2009, ce qui n’a strictement rien à voir, nous ne salirons pas ici la mémoire une femme irréprochable, décédée depuis.

Le hasard total également si son époux désormais veuf monsieur Bernard Hagelsteen a pris sa retraite le 1er décembre 2011 pour devenir non pas conseiller à la Cour des comptes comme il l’avait annoncé initialement, mais conseiller auprès du DG de Vinci Autoroutes, puis responsable des péages pour ASF, filiale de Vinci. Vinci en charge du projet du nouvel aéroport. Tout ne peut pas être dramatique, le hasard fait parfois bien les choses, n’en déplaise à la loi dite de pantouflage concernant les représentants de l’état.

Les scénarios d’optimisation de l’aéroport existant de Nantes-Atlantique n’ont pas été posés, les solutions alternatives n’ont pas été étudiées : aucun intérêt, puisqu’on fait l’aéroport Grand-Ouest de NDDL. Quand au Grenelle de l’environnement, qui préconisait l’étude de solutions alternatives pour les projets à fort impact environnemental, c’est de toute façon aujourd’hui un truc complètement dépassé, d’ailleurs on en parle même plus à la télévision. J’en ai discuté avec un lobbyste du bétonnage pas cher, on vous jure mordicus que la norme HQE ça sert à rien.

Alors certains viendront braire que la vraie motivation pour ce projet en 2000 a été de faciliter une opération de rénovation urbaine importante dont une partie se situait dans le périmètre des nuisances sonores de l’actuel aéroport. Et vont s’imaginer que pour ne pas s’embarrasser de contraintes d’insonorisation trop fortes, on préfère se débarrasser de l’aéroport et en construire un nouveau.

Et pourquoi pas aussi fantasmer sur les soit-disant appétits économiques des soit-disant lobbies du BTP, tout ça parce que les Président et Directeur général de VINCI ont pu faire ensemble quelques voyages au Cambodge avec monsieur Thierry Mariani.

Écoutez plutôt Jean-Marc Ayrault, un homme qui a eu une vision prophétique de la magnificence de Nantes et lui souhaite “un aéroport qui réponde aux défis de notre temps”. Mais si, vous savez, Jean-Marc Ayrault, l’homme qui a réussi à rendre François Fillon charismatique : ancien maire PS de Nantes depuis 1989, ancien député, ancien président du groupe socialiste, il est aujourd’hui conseiller municipal de Nantes, conseiller communautaire de Nantes Métropole (qui participe au financement du projet) , et accessoirement semble-t-il 1er ministre.

Nantes-sur-Ayrault la sublime, nouvelle capitale française : Pensez-donc, avec 1 650 hectares cet aéroport de Notre Dame des Landes sera donc plus grand que celui de Roissy Charles de Gaulle qui accueille, lui, sur 1 400 hectares, 540 000 mouvements d’avions et 55 millions de passagers par an. Si avec ça Nantes-sur-Ayrault ne devient pas Nantes-sur-Ayrault-la-magnifique …

Veni, Vidi, Vinci

Donc, le 30 décembre 2010, Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des transports, a paraphé le contrat de concession du nouvel aéroport Grand-Ouest. Signé par la société concessionnaire des aéroports du Grand Ouest, filiale de VINCI Concessions (85 %), en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes (10%) et Entreprise de Travaux Publics de l’Ouest (ETPO – CIFE) (5 %), il est entré en vigueur le 1er janvier 2011.

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Vinci a obtenu la reprise de l’exploitation des aéroports de Nantes-Atlantique et de Saint-Nazaire Montoir, en plus de la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance du nouvel aéroport du Grand Ouest Notre-Dame des Landes pour une durée de 55 ans.

Ce projet ultra-moderne déposé par Vinci présente deux pistes de 2.700 et 2.900 mètres : trop courtes pour y faire atterrir des A 380, mais comme les gros porteurs ne sont pas trop à la mode, on s’en dénoyaute la cerise. Puisqu’on vous dit que c’est ultra-moderne. Faut suivre un peu.

Deux pistes pour 4 millions de passagers. Une bande de sauvages autochtones qui vit là-bas, l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes) soutient qu’il n’existe aucune règle européenne allant dans ce sens. Peut-être, mais qu’est-ce qui leur dit que demain on ne va pas construire 8 pistes supplémentaires à Roissy, avec 60 millions de passagers sur 4 pistes ? Le bon sens n’est pas toujours près de chez vous, vous diront les experts.

Le projet devrait coûter 561 millions d’euros (aucun budget de dépassement n’a été prévu vu que ça n’arrive jamais sur des gros chantiers), ce qui heureusement en période de crise est une somme tout à fait modeste parfaitement employée. Ce n’est pas comme si avec 561 millions d’euros on pouvait créer des logements, financer des projets écologiques, faire de la recherche… Une paille donc, mais dans l’oeil.

La répartition de l’enveloppe globale s’établit comme suit :

  • Vinci apporte autour de 310 M€ des 441 M€ évalués pour la réalisation de la plateforme aéroportuaire qui se répartit comme tel :

- 100 millions d’euros c’est le résultat du bénéfice fait sur Nantes Atlantique entre 2010 et 2017 (sic !)

 100 millions d’euros empruntés sur les marchés financiers cautionnés par les collectivités locales, noir sur blanc dans le cahier des charges (re-sic !)

 100 millions d’euros des actionnaires de Vinci avec un rendement annuel de 12 % imposé.(re-re-sic !)

  • L’Etat (130,5 M€) et les collectivités publiques (115,5 M€) se sont engagés sur une contribution publique totale de 246 M€, financement partagé au travers d’un syndicat mixte comprenant :

- Les Conseils régionaux des Pays de la Loire (40,4 M€) et de Bretagne (28,9 M€),

 Le Conseil général de Loire-Atlantique (23,1 M€)

 Nantes Métropole (17,9 M€)

 La communauté d’agglomération de Saint-Nazaire (2,9 M€) et celle de La Baule-presqu’île de Guérande (2,3 M€)

On rappellera tout de même que lors du débat public de 2002-2003, le baril de pétrole (brent) était entre 30 et 40 dollars. Aujourd’hui c’est plutôt autour de 100 dollars le baril, mais ça n’a évidemment aucune sorte d’importance.

Cinq enquêtes publiques se sont déroulées du 21 juin au 7 août 2012. Quelque 400 contributions ont été déposées ou envoyées aux commissaires enquêteurs, et certains viendront chicaner sur “la précipitation à organiser l’enquête pendant l’été, avant l’entrée en application de la réforme des enquêtes publiques, ce qui a permis à l’Etat d’organiser la procédure conformément à l’ancienne règle, alors que la nouvelle aurait permis une instruction plus longue”.

Il y aura bien des pisse-froid pour venir arguer également que les centaines d’hectares requis pour le nouvel aéroport sont des zones humides, en tête de deux bassins versants, que leur artificialisation est contraire aux dispositions du SDAGE Loire Bretagne.
Que normalement ce projet ne peut satisfaire aux exigences de la loi sur l’eau, mais heureusement l’Etat et Vinci proposent une solution, dite loi-du-contournement-de-la-loi, qui permettrait de passer outre : le concessionnaire Vinci-Aéroport du Grand Ouest aurait recourt à des « unités de compensation zones humides » calculées selon des coefficients de 0,25 à 2 pour évaluer l’intensité de la réponse compensatoire des mesures.

Bon ok, c’est un peu violer la loi française et la directive européenne cadre sur l’eau, parce que normalement une zone humide détruite doit être compensée par deux hectares construits sur le même bassin versant, or ici toute la zone du projet et ses alentours sont classés en zones humides. D’accord, il n’est pas donc pas possible de compenser, l’approche retenue par AGO en termes de fonctionnalités n’est pas viable, mais bon puisqu’on vous dit que tout ça c’est pour le développement économique. L’état a bien le droit de contredire ses propres directives, sans compter qu’en 2012, on s’en fout de l’eau, après tout.

Les indemnités proposées aux propriétaires qui sont priés de dégager illico de la zone avant l’arrivée des pelleteuses sont de 16 centimes par m². Quand on sait que l’un d’eux a par exemple acheté son terrain 24 centimes par m² en 1977, ça laisse rêveur.

Il paraîtrait aussi que le marché des émissions de CO², qui renchérit le coût de l’aviation, a été omis dans les études. Comme ces trucs de CO² sont encore de lubies de baba-cools avec des fleurs sur leurs sandales en cuir, on en tiendra évidemment pas compte.

D’autres empêcheurs de bétonner en rond viendront pérorer que la concurrence du TGV n’a pas été prise en compte. Mais qui prend encore le TGV entre Nantes et Paris de nos jours ?
Et comme si la nouvelle liaison TGV Rennes-Paris prévue pour 2020-2025 allait inciter beaucoup de Rennais à prendre l’avion à Paris plutôt qu’à Notre-Dame-des-Landes. N’importe quoi.

D’autres encore vous expliquerons que la construction du tram/train depuis Nantes, estimée à 150 millions d’euros, n’est pas prise en compte dans le projet, alors que ses effets sont inclus dans le calcul de bénéfices pour la société Vinci. C’est juste parce qu’ils ne savent pas anticiper sur les bénéfices que réalise le privé à partir des investissements des deniers publics. En attendant, vous viendrez à l’aéroport en voiture et vous paierez le parking, à Vinci bien sûr, qui a obtenu le passage dans le projet de 7 000 à 11 000 places de parking tandis que les pistes ont été revues à la baisse faute de moyens.

En terme d’emploi, de drôles de sbires contestent l’étude estimant que 1000 emplois sont crées par million de passagers tout ça parce qu’elle se base sur les statistiques des trois grands hubs internationaux qui comptent également le fret, alors qu’en France, pour les aéroport régionaux la norme est de 256 emplois par million de passagers. Les gens sont vraiment tatillons quand il s’agit de leur boulot, s’en devient pénible.

A contrario, l’étude de Déclaration d’Utilité Publique nous explique – c’est un ravissement sans égal quand on fait de la politique – que l’aéroport Grand-Ouest de Notre-Dame-des-landes rapportera entre 600 et 700 millions d’euros à la collectivité. N’en déplaise à l’étude du cabinet CE-Delft de 2011.

D’ailleurs qui s’intéresse à l’avis d’un cabinet hollandais, organisme indépendant de recherche et de conseil spécialisé dans les solutions innovantes aux questions environnementale, qui alerte sur les risques d’un déficit entre 90 millions et 600 millions d’euros selon les scénarios, et auteur il y a quelques années d’un rapport ayant contribué à l’abandon de l’extension de l’aéroport d’Heathrow à Londres ? Surtout quand il conclue que l’optimisation de Nantes-Atlantique apparaît plus génératrice de richesses pour la France que la construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Franchement, on s’en fout un peu, qui va aller tenir compte de ça, sérieusement ?

Certainement pas Vinci, qui nous propose un monde merveilleux à Notre-Dame des landes :

De 4 millions de passagers à la mise en service, le trafic (actuellement 3,2 millions par an à Nantes-Atlantique) passera à “9 millions de passagers par an d’ici 2065” (ils sont aussi fins démographes). C’est promis. Vinci réduira aussi “la consommation d’énergie par 3 par passager”. Vinci utilisera des “techniques de construction innovantes pour l’ensemble du chantier”. Vinci aura un “bilan carbone positif sur la durée du projet en intégrant la construction”. Vinci est tellement balèze qu’à l’extérieur, “les jardins diffuseront les parfums spécifiques des essences locales” (si si, c’est dans le projet). Comment ne pas être émerveillé par l’odeur de la nature en patch ? Encore un peu de forcing et les agriculteurs du coin pourront même peut-être négocier des horaires de diffusion des odeurs de bouse de vache, ça leur rappellera le bon vieux temps.

Libérer des terrains de l’aéroport Nantes-Atlantique, dans cette partie sud-ouest de l’agglomération répond surtout à une logique d’aménagement global (en fait l’aéroport nous emmerde un peu dans nos projets) : “Selon l’Insee”, répète le commandeur Jean-Marc Ayrault, “Nantes accueillera 150 000 habitants supplémentaires d’ici 2030”. En urbanisme, on appelle ça régler le problème par le vide. En politique et nombre de voix, on appelle ça régler le problème par le plein.

Et qui vient d’obtenir la concession de cinq aéroports de l’Ouest, et aura le droit de construire de nouveaux quartiers sur les terrains libérés par l’ancien aéroport de Nantes Atlantique ?
Vinci, bien sûr. (Vous aviez deviné ? vous avez gagné le droit de financer le projet NDDL).

Décidément, nos politiques sont des génies, mais les gens de chez Vinci, ils sont vraiment trop forts.

PS : On me dit que sur place, le dialogue bat son plein, emmené par un Manuel Valls grand amateur de débats démocratiques. Vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles, en comptant les avions.

Ressources :

http://www.pierrederuelle.com/notre...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
25 novembre 2012 - 16h28 - Posté par arnold

APRÈS LA RÉPRESSION.....

..... la commission funéraire.....vieille recette de la réaction....

Le gouvernement des sociaux-libéraux : PS-EELV a dans un premier temps, attendri la bête par les matraques des gendarmes, maintenant le "dialogue". Le coup du flic méchant et du gentil qui offre la cigarette après les baffes.

Que feraient les réactionnaires PS-EELV sans gendarmes ni CRS ? Là, on est loin de l’Aigle de Bonelli et de l’anémone de Dugenou !

Finalement dans ce magma de gauche Hollande ne reconnait pas ses petits :

Au FDG, le PC est pour, le PG est contre, le PS et EELV sont pour.

Bon, à partir de 2014, tous ces idéologues voteront ensemble utilement, dans un élan républicain à tous les deuxièmes tours de toutes les prochaines élections, les uns pour les autres.......après s’être étripés idéologiquement aux premiers !

Finalement, ils ne s’entendent que pour les élections et la soupe qui va avec

Conclusion : l’idéologie ainsi pratiquée est à gerber !

Heureusement que l’UMP, pure et dure, avec ses cautionneurs-moraux-repris de justice, ses futurs FN et centristes, ses deux leaders se sacrifiant pour la France, est là pour tenir à bout de bras la morale politique républicaine.



Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
25 novembre 2012 - 17h31 - Posté par arnold

Anonymous France rentre dans le bataille :

http://www.youtube.com/watch?v=ZYjW...



Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
25 novembre 2012 - 20h45 - Posté par JdesP

A l’attention du PS,

Le PS, c’est l’autre face de la Bourgeoisie : merci le clergyman Jospin, l’affreux Rocard , l’ancien "Chabaniste" Delors, le sinistre Valls, DSK sans commentaire rejoint par Sarkozy dans les "conférences" jackpot, Lamy de l’OMC, Attali, l’Attila de la Finance expliquée aux nuls, Mitterrand l’ancien ministre de Pétain, Hollande le menteur élégant et j’en passe, avec "votre Europe" vous avez créé une nouvelle façon de faire de la politique, à l’Américaine, comme les démocrates et les Républicains, il ne vous manque plus qu’à créer avec un FBI à la Française, une "Garde Nationale" avec chars et mitrailleuses pour écraser la Gauche.
Les MTV ( menteurs, tricheurs voleurs ) sont les deux faces de la même pièce de monnaie, bleue d’un côté, comme l’UMP rose de l’autre comme le PS : UMPS.
Nous sommes plus nombreux qu’on ne le pense à être contre NDDL, "notre village" à nous ce n’est pas le monde, comme vous le dites mesdames et messieurs les priviégiés qui respirez couramment le bon air marin des Maldives.
C’est nous qui respirons votre merde et subissons vos destructions à votre profit et à celui de vos puissants amis. Et en plus vous nous prenez pour des cons.
Notre vie est ici, vous nous la polluez et vous nous la volez : au lieu de développer la solidarité vous continuez l’égoïsme, les divisions, l’intoxication des esprits, la manipulation des masses, le cynisme comme les Droites et bientôt grâce à vous nous hériterons d’un nouveau fascisme.
Ceci dit merci pour ce dossier argumenté.


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
26 novembre 2012 - 10h16 - Posté par RICHARD PALAO

Question de quelqu un qui a du mal a prendre une position sur le sujet ( hormis de condamner la repression qui n a jamais rien règlée ) et qui dans ce fatras d infos contradictoires et les clivages politiques à l intérieur même des partis cherche à s ’informer :

si le projet de construction d un nouvel aéroport venait à aboutir , qu ’ adviendra t-il de l ancien et notamment des terrains ?

MERCI



Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
26 novembre 2012 - 11h15 - Posté par

qu ’ adviendra t-il de l ancien et notamment des terrains

urbanisation (logements, commerces...)


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
26 novembre 2012 - 13h47 - Posté par Paco NPA

Il semble, à vérifier, que ces terrains entreraient dans le cadre d’un projet régional d’urbanisation et serait confié à... Vinci...


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
26 novembre 2012 - 14h50 - Posté par RICHARD PALAO

une des raisons pour lesquelles j ai du mal à adopter une position tranchée c’ est justement que la maintien de l’ancien aéroport pose également des problèmes environnementaux , et c ’est d ailleurs là dessus que surfent AYRAULT et ceux qui le soutiennent pour construire ND des LANDES .

J’ai des bons copains à NANTES , pas des béni oui oui genre FDG , et ils me disent que la population de l ’aglomération NANTAISE est largement favorable au " déménagement" de l aéroport de NANTES , tant ils en ont marre des polutions diverses causées par cet aéroport : nuisances sonores et pollution de l air de plus en plus importante à cause de l’augmentation du trafic aérien , problème de circulation aux alentours de l ’aéroport etc ...

IL y a également la bataille des chiffres : le minIStère des transports , la chambre de commerce , les compagnies aériennes , les pilotes de lignes , affirment que l’ actuel aéroport est saturé et qu ’il est nécessaire ou d en construire un autre ou d ’agrandir l’ actuel ( les pilotes) ce qui agraveraient la situation des riverains ...
Les opposants contestent ces chiffres et affirment qu’ il y a déja trop d ’aéroport en FRANCE et mettent également en avant des problèmes environnementaux ( les problèmes actuels des riverains seraient exportés ailleurs) la disparition de terres agricoles ( avec un bémol plusieurs agriculteurs ont déclaré avoir saisi l opportunité de toucher des subventions et de se débarasser de terres peu rentables )

tout celà fait que pour l instant je n arrive pas à me déterminer , je n’ai que deux certitudes :

la région NANTAISE a besoin d ’un aéroport et sa construction , son emplacement doivent être l objet d’une véritable concertation avec tous les concernés , tous les problèmes doivent être examinés y compris les problèmes environnementaux des actuels riverains et des futurs riverains .

La repression est inaceptable , mais est elle étonnante de la part d un gouvernement socialiste qui par le passé a réprimé les grèves notamment celle des mineurs ...

Il me semble qu’il faudrait également débattre d ’un problème soulevé avec juste raison par LL , et pour lequel je n ai pas non plus de réponse actuellement

LL indique que l ’aéroport de ND des landes va être financé par de l’argent public et va enrichir VINCI , hélas il s ’agit d ’une situation que l’on trouve partout en FRANCE , TOUTES LES CONSTRUCTIONS D’ hopitaux , écoles collèges lycées , ponts , routes , autoroutes , ligne TVG , équipements publics etc ...sont confié à des grands groupes privés comme VINCI ....et pour cause il n’existe plus d’ établissement publics capables techniquement et matériellement de réaliser de grands travaux .

Alors que faire ? quelle position adopter ? Doit on se battre comme le font les opposants à ND des landes pour l ’arrêt immédiat voire l’annulation de tous les grands travaux en cours ?

Pas sûr que nous soyons compris par les travailleurs des entreprises du type VINCI et par les trois millions de chômeurs ...

Une possible solution serait que les régions , l’ état avec le ministère de l’équipement crée leurs propres entreprises publiques , mais cela ne se fera pas d un coup de baguette magique et ne se fera certainement pas pendant le quinquenat socialiste .

j’ avoue que je "butte" sur ce problème et que je n arrive donc pas à en faire un argument contre la construction de ND des LANDES , la poursuite du débat sur ce sujet me semble donc intéressante .


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
26 novembre 2012 - 20h52 - Posté par Copas

LL indique que l ’aéroport de ND des landes va être financé par de l’argent public et va enrichir VINCI , hélas il s ’agit d ’une situation que l’on trouve partout en FRANCE , TOUTES LES CONSTRUCTIONS D’ hopitaux , écoles collèges lycées , ponts , routes , autoroutes , ligne TVG , équipements publics etc ...sont confié à des grands groupes privés comme VINCI ....et pour cause il n’existe plus d’ établissement publics capables techniquement et matériellement de réaliser de grands travaux .

Il y a quand même des différences de taille ...

Sur la question de l’aéroport, filer la maitrise d’œuvre à Vinci était loin d’être obligé, l’état ayant largement encore les compétences d’être maitre d’œuvre.

Il est bon que notre ami nous rappelle que des hôpitaux sont construits sur le même principe, mais faut-il rappeler le cout gigantesque pour le bien public de filer gestion et maitrise d’œuvre, les fameux contrats privé-publics qui ont été une catastrophe financière pour les hôpitaux anglais et dont la mode juteuse importée (les anglais parlent de crème fraiche) a aboutit à des catastrophes retentissantes comme la catastrophe retentissante du Centre hospitalier sud-francilien ?

Vinci ne fait pas que construire, il a maitrise d’œuvre, bénéficie de la police du capital pour se saisir et faire ce qu’il veut ou presque des terres, mais il en obtient également la gestion.


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 00h25 - Posté par RICHARD PALAO

COPAS tu réponds à coté de la question que j ai posée , je parle de la construction de l aéroport et de tous les grands travaux effectués en FRANCE avec de l argent public :

l état , les collectivités locales et territoriales ont -ils les moyens matériels et techniques pour effectuer de tels travaux ? LA REPONSE EST NON

la question posée est l état doit il se donner les moyens et se doter d entreprises publiques ?

pour moi , c est OUI , mais cela ne se fera pas d un coup de baguette magique , il faut un rapport de force pour imposer une telle nationalisation et ce n est pas être défaitiste de dire que ce rapport de force n existe pas .

Alors je trouve que c est se donner bonne conscience que de poser le problème de VINCI alors que l on sait parfaitement que si ce n est pas VINCI ce sera una autre grand groupe qui sera choisi , ce genre d arguements ne me semble pas être de nature à emporter l adhésion des hésitants , je préfère de beaucoup les arguments écologiques et économiques .


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 08h09 - Posté par Copas

l état , les collectivités locales et territoriales ont -ils les moyens matériels et techniques pour effectuer de tels travaux ? LA REPONSE EST NON

Ah, un projet local ?

Ce n’est pas le cas.

C’est un projet inter-ministériel, dans le cadre des partenariats privé-public, avec mise en concurrence par un ministère afin de filer le financement, la construction, la gestion, l’exploitation des aéroports de la région en attendant celle de ce nouvel aéroport.

Un projet local ?

Le 30 juillet 2010, à l’issue de la phase d’analyse des offres, le ministre de l’Ecologie et du Développement durable a désigné le concessionnaire pressenti pour la reprise des aéroports de Loire-Atlantique et la réalisation de la nouvelle plateforme de Notre-Dame-des-Landes ; il s’agit du groupement conduit par Vinci.

Une fois mis au point, le contrat de concession a été signé le 30 décembre par le secrétaire d’Etat chargé des Transports après :

approbation par décret du 29 décembre de la convention passée entre l’Etat et la société concessionnaire Aéroports du Grand Ouest pour la concession des aérodromes de Notre-Dame-des-Landes, Nantes-Atlantique et Saint-Nazaire – Montoir et du cahier des charges annexé ;
avis favorable du Conseil d’Etat dans sa séance du 21 décembre.

et on continue car totu ça est une leçon de choses, même pour les petites lignes, c’est bien 3 aéroports refilés + une immense privatisation :

La mise en place opérationnelle de la concession aéroportuaire est effective depuis le 1er janvier 2011. L’opérateur retenu a en charge l’ensemble Nantes Atlantique (jusqu’au transfert), « Saint-Nazaire – Montoir » et « Notre-Dame-des-Landes » dans le cadre de la société dédiée Aéroports du Grand Ouest (AGO), composée de Vinci Concessions/Vinci Airports, la CCI de Nantes et Saint-Nazaire et ETPO-CIFE. Cet ensemble constitue la première concession aéroportuaire à capitaux privés en France.

Concernant la nouvelle plateforme de Notre-Dame-des-Landes, le concessionnaire a en charge :

la conception détaillée et la construction de l’aéroport ;
la mise en place des mesures d’accompagnement associées ;
l’exploitation aéroportuaire pendant une durée de 55 ans.

L’emprise dont le concessionnaire a la responsabilité comporte deux entités :

la zone aéroportuaire comportant les pistes, l’ensemble des installations aéroportuaires et leurs abords,
les secteurs dits à protéger : ceux-ci ne seront pas nécessaires à l’activité aéroportuaire mais leur aménagement et leur gestion seront de la responsabilité du concessionnaire. Ces derniers comportent :
- le secteur nord-est de l’emprise déclarée d’utilité publique ;
- les terrains, au sud, enclavés entre la zone aéroportuaire et la desserte routière, difficilement exploitables par les agriculteurs, et qui pourront contribuer à la mise en œuvre de mesures d’accompagnement.

Un chef d’œuvre...

L’état est à la manœuvre pour refiler à un nouvel ogre privé sur le terrain de l’aviation, les collectivités locales sont là pour mettre un peu de blé dans l’affaire.

Dire que l’état n’a pas les moyens et les compétences de s’en occuper est à se tordre de rire en comparant avec un groupe industriel qui n’avait pas d’expérience comparable en la matière.

La seule utilité est d’engraisser un trust et de flatter les égos de Ayrault et sa bande... Le 1er ministre et maintenant Hollande, se comportant comme des employés de Vinci, mettant au service du groupe des moyens hors norme de répression.

Dernière chose, depuis longtemps il est demandé qu’une piste orientée différemment pour éviter une pollution sonore soit faite sur l’aéroport existant, pour un cout light .

Pour le reste, l’aéroport existant est sous-utilisé, en faire un bien plus grand ne ressort pas d’une grande rationalité, par contre c’est bien conçu pour faire tomber du fric dans l’escarcelle du groupe de BTP.


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 11h22 - Posté par RICHARD PALAO

une fois de plus COPAS tu veux tellement me contredire que tu lis trop vite ce que ja i écrit , je parle de L ETAT et pas seulement des collectivités locales et à aucun moment je dis que le projet de NDDl est un projet loCAL ;

de plus tu consofnds un peu tout , maitre d oeuvre ( personne ou entité qui est chargé de la CONDUITE des travaux ) le maitre d ouvrage ( le commanditaire soit l état une collectivté territoriale ) et le constructeur ...


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 11h44 - Posté par RICHARD PALAO

COPAS tu déformes tout ce que j écris , je dis que l état n a pas actuellement les moyens matériels et techniques pour CONSTRUIRE un aéroport ou un ouvrage de ce type ...avec tes affirmations tu dois bien faire marrer les fonctionnaires de l équipement qui ne dispose même pas du matériel pour déblayer les routes lorsqu il tombe 5 cm de neige ...tu n as jamais entendu parler du démantèlement des services publics ?

Peux tu m indiquer un seul ouvrage important dont l état pourrait assurer seul et en totalité la construction et me préciser les catégories de fonctionnaires , les services et les entreprises d état qui pourrait être mobilisées pour assurer cette construction .


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 13h01 - Posté par Roberto Ferrario

je dis que l état n a pas actuellement les moyens matériels et techniques pour CONSTRUIRE un aéroport ou un ouvrage de ce type

Faux, oui l’état a le moyens soit technique que financier, un exemple ? voila :

" La guerre en Afghanistan coûte 1,3 million par jour aux contribuables français

En 2009, le coût annuel des opérations est de 450 millions d’euros, ce qui représente près de la moitié des 870 millions d’euros consacrés aux forces françaises hors de la métropole. En 2010, celui-ci est estimé à 470 millions d’euros, soit 54 % des 867 millions d’euros consacrés aux opérations extérieures (OPEX)."

Et donc vu que les militaire vont se retirer et le coût du projet de l’aéroport s’élève à 556 M€ HT la maitrise et le financement directe de l’état est possible, mais faut pas dévier les problèmes, le gouvernement a la capacité de gérer cet construction soi au niveau logistique que financière le à démontré tous le temps, mais les vrai problèmes sont ailleurs et sont multiple, dans cet projet on a un transfère d’argent publique dans des caisses prive, un déplacement de population avec une prédominance a la culture dominant et un désastre écologique... etc etc

Mais en plus tu veux dire que l’entreprise "Aéroports de Paris" (ADP) a déposé le bilan ????? Pourtant cet ancienne Société Publique ne en 1945 a construit les aéroport en France, mais bien sur qui l’a privatisé le 22 juillet 2005 ? Le gouvernement de Dominique de Villepin qui privatise aussi le réseau autoroutière la même année, et qui on retrouve comme gerant... surprise... le géants du BTP, VINCI...

La boucle est boucle, et aujourd’hui tu pense que on doit accepter que le gouvernement Socialiste/Vert avec le soutien externe du FDG continu a donner des cadeaux a ce même capitaliste ???

Si on doit nationaliser on doit commencer par reprendre la société "Aéroports de Paris" crée après la guerre et laisser tranquille la population de Notre Damme des Landes...

Lire cet article tres intéressant : Autoroutes : la rente de Vinci sera-t-elle prolongée ? ici : http://www.marianne.net/Autoroutes-...

Et encore Richard ce ne pas Copas que déclaré "Cet ensemble constitue la première concession aéroportuaire à capitaux privés en France." mais le "Syndicat mixte d’études de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes"

Ici : http://aeroport-grandouest.fr/prosp...

et ici : http://aeroport-grandouest.fr/avanc...

et donc n’est pas Copas mais le même "syndicat" qui le précise :

"La mise en place opérationnelle de la concession aéroportuaire est effective depuis le 1er janvier 2011. L’opérateur retenu a en charge l’ensemble Nantes-Atlantique (jusqu’au transfert), « Saint-Nazaire-Montoir » et « Notre-Dame-des-Landes » dans le cadre de société dédiée Aéroports du Grand Ouest (Vinci Concessions/Vinci Airports). Cet ensemble constitue la première concession aéroportuaire à capitaux privés en France.

"


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 16h26 - Posté par RICHARD PALAO

ROBERTO , je me suis engagé à ne plus écrire sur ce sujet , mais je n avais pas lu cette contribution que je ne peux pas laisser passer sans réponse car elle ne reflète pas ce que j ai écrit

En préambule est -il possible de te placer dans la FRANCE telle qu’elle est et non pas telle que l on voudrait qu’elle soit ? ENCORE UNE FOIS JE SUIS POUR LA NATIONALISATION ( plus exactement pour l appropriation collective autogéree) DES GRANDS GROUPES DE BTP , mais dans l attente que nous ayons réunis les forces nécessaires pour renverser le système que fait-on ? on dit STOP a la construction de tous les grands ouvrages parce que faute d entreprise publique ce sont des grands groupes qui vont les faire et donc s enrichir ?
Si c est celà il faut le dire et l assumer car hélas il peut encore s écouler quelques décennies avant que nous soyons en mesure d imposer les nationalisations et dire celà ce n est pas accepter la domination des ces groupes , rien n empêche de continuer de les combattre .

Mais revenons à nos moutons , je te mets au défi de trouver une seule phrase de moi ou je dis que la FRANCE n a pas les moyens FINANCIERS pour construire cet aéroport ou d autres grands ouvrages , j ai dit que la FRANCE n a plus les moyens MATERIELS et TECHNIQUES de les réaliser puisqu’ elle a détruit ses services publics pour que justement ses moyens financiers soient versées à des grands groupes privées .

Ta comparaison avec l engagement de la FRANCE en AFGHANISTAN est donc totalement à côté de la plaque , construire un aéroport ou faire la guerre, ce n’ est tout de même pas la même chose ;

OUI la FRANCE a les moyens financiers pour réaliser des grands travaux

NON elle n a plus les moyens techniques et matériels pour construire des grands ouvrages , puisque les services publiques ont été volontairement détruits pour livrer ces grands travaux aux requins du BTP

NON la FRANCE n a pas les moyens financiers de faire la guerre en AFGHANISTAN mais elle les a trouvé en faisant des choix désastreux notamment en faisant des coupes sombres dans les budgets sociaux

OUI la FRANCE a les moyens matériels et techniques pour envoyer 1500 soldats en AFGHANISTAN , puisqu’elle a l armée qui elle contrairement au service public dispose encore de moyens financiers suffisant ( 2 ème poste budgétaire de l état )

voila , est ce que cette foi -ci j ai été suffisemment clair pour que ma position ne soit pas déformée , même si ce qui est le droit de tout un chacun , on n est pas d accord avec elle

promis , juré c est la dernière fois que j interviens même si tu me réponds


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 09h37 - Posté par

l état , les collectivités locales et territoriales ont -ils les moyens matériels et techniques pour effectuer de tels travaux ? LA REPONSE EST NON

La question n’est pas d’effectuer les travaux, de tourner le ciment et d’empiler les moellons, il s’agit d’être maître d’oeuvre.

Et pour les collèges et lycées, par exemple, les collectivités ont totalement les moyens techniques d’être maître d’oeuvre... puisque de fait elles le sont.
Après, pour poser le placoplâtre, bien sûr ce ne sont pas les conseillers régionaux ni les services techniques qui s’en chargent, il y a appel d’offre auprès du privé.

Dans les PPP, les collectivités délèguent tout au privé, y-compris ce qui est de leur ressort et dans leur compétence. C’est simplement de l’idéologie libérale.

Chico


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 11h27 - Posté par RICHARD PALAO

CHICO , même réponse qu’ à COPAS tu confonds un peu tout , le maitre d oeuvre ne construit RIEN , c est la personne ou l entité chargé de la CONDUITE DES travaux , le maitre d ouvrage , c est le commanditaire ( l état ou une collectivité locale ) puis vient le constructeur qui peut parfois être également et simultanément le maitre d oeuvre ...
Comme moi je ne te prends pas pour un con , j espère que tu ne penses pas que construire un aéroport consiste à poser des cloisons de placo !!!


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 12h01 - Posté par Roberto Ferrario

tu n as jamais entendu parler du démantèlement des services publics ?

MMMM.... la Richard tu vais très loin... primo inutile de me dire que je transforme tes commentaires... je regarde se que tu a écrit simplement...

Donc tu veux nous faire comprendre qui faut totalement abandonner l’idée et la lutte pour défendre le service publique et prend et accepter la chose comme les différents gouvernement nous l’impose, comme une donne indiscutable...

"Les service publique est démantelé, donc la solution logique et réaliste c’est le prive" ????????

Mais la tu parle et tu propose des solution comme les capitalistes... tu est ou la ??? avec nous ou contre nous, tu déclare d’être avec les travailleurs et tu colporte l’idéologie capitaliste ???? NON pas toi ... tu nous viens pas a nous proposer "l’alter-capitalisme" tant aime a Colonel Fabien... ;-))))


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 13h46 - Posté par RICHARD PALAO

ROBERTO tu me reproches de trop intervenir sur BC puis tu me provoques pour m inciter à répondre ce que je ne ferais pas il suffit de relire mes contributions ou je déclare être pour la NATIONALISATION des grands groupe du BTP pour prouver que contrairement à ce que tu dis ( limite de l insulte ) que je ne soutiens pas les grands groupes capitalistes ...


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
26 novembre 2012 - 22h25 - Posté par

Pas sûr que nous soyons compris par les travailleurs des entreprises du type VINCI et par les trois millions de chômeurs ...

Ben tu vois Richard j’ai zéro état d’âme de ce point de vue.

Je leur propose deux choses aux camarades prolétaires (qui pour la plupart n’ont rien à carrer de ce qui se passe autour d’eux et nous enverraient bien aux pelotes :)) soit la collectivisation de leur entreprise, soit si elle est trop néfaste pour l’humanité, la fermeture/formation/reconversion. Voilà

Faut pas compter sur moi pour laisser les usines Dassault ouvertes à fabriquer des putain de saloperies d’armement sous prétexte que "ça crée des emplois".

Mais Vinci, on peut nationaliser :-D pas de problème !

Je ne suis pas ouvriériste et je ne l’ai jamais été.

LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
26 novembre 2012 - 22h56 - Posté par jaja

soit si elle est trop néfaste pour l’humanité, la fermeture/formation/reconversion. Voilà

+ 1

il me semble bon de rappeler que l’objectif du mouvement de l’émancipation sociale c’est de répondre aux BESOINS

sinon pour ceux qui ne savent pas à cote de l’actuel aeroport, il y a des milliers de travailleurs qui bossent pour Airbus qui a besoin de cet aeroport !!!!

alors je pose une question : à quand la délocalisation de cette usine qui empechera le mirifique avenir immobilier ?

là est la possible rencontre entre les opposants de NDDL et les travailleurs

pour finir le transport aérien a t il un avenir radieux devant l’écroulement de la production pétrolière à bon marché ?

le reveil risque d’être terrible , ouvrez les yeux !

l’émancipation sociale, c’est pas consommé comme un porc, comme un bourgeois ! , c’est permettre à tout le peuple de vivre dignement, sans exploitation de l’homme par l’homme.


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 00h10 - Posté par RICHARD PALAO

LL tu sais très bien que la question de la nationalisation de VINCI et de tous les grands groupes du BTP ne me pose aucun problème ...MAIS CETTE NATIONALISATION N EST PAS POUR DEMAIN

si on se place actuellement avec un gouvernement socialiste , si ce n est pas VINCI qui construit l ’aéroport de ND des LANDES ce sera un autre grand groupe privé puisqu’il n existe pas d entreprise publique alors je repose la question : QUE FAIT-ON ? doit on camper sur une position pure et dure et dire STOP a tous les grands travaux en cours et tant pis pour les travailleurs de ces groupes du BTP ? tu me dis que cela ne te pose pas d état d ’âme , a moi si , et pas seulement par sensiblerie mais également parce que politiquement cette position me parait doctrinaire et peu susceptible de rassembler ceux qui ont un travaille et ceux qui n ’en ont pas . En allant jusqu’au bout d un tel raisonnement il peut sembler inutile de lutter également pour que FLORANGE reste en activité puisque ARCELOR MITTAL appartient a l un des plus grandes fortunes mondiale , et que chaque pièce qui sort des fonderies va l enricihir encore davantage ...
je l ai déja écrit pour un autre sujet mais dans on pourrait aussi manifester en crier VIVE LE CHOMAGE , puisque comme l on dit MARX et ENGELS à propos du salaire issu du travail que ce salaire c est du capital ...

Tant que nous ne serons pas sous un régime communiste le travail créera du capital et servira à enrichir le capital , alors VINCI ou BOUYGUES , franchement j en ai rien à cirer .

C est pourquoi je ne pense pas que mettre le problème du constructeur de ND des landes au coeur du problème soit pertinent car même si c est la solution de l agrandissement de l actuel aéroport qui est retenue ce sera un grand groupe du BTP qui le fera et que partout en FRANCE ces mêmes groupes continueront à se voir confier des grands travaux .

pour l instant je reste donc sur ma faim quand aux réponses qui me sont apportées


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 00h36 - Posté par

Richard.

Je ne suis pas socialiste.

Je travaille à la déstabilisation et si possible à la destruction de ce système et de cet Etat.

Je n’ai pas à proposer de solution de soins palliatifs aux gangrènes que nous inflige le Capital, je ne suis pas Mère Térésa, ni Jean Luc Mélenchon

Je ne veux pas aménager, je veux détruire. Je ne suis pas gestionnaire de la société bourgeoise !

Mon (notre) "boulot" dans le système actuel c’est de le remplir de grains de sable dans tous les engrenages.

Pour que la nationalisation de Vinci devienne rapidement (le plus rapidement possible) non seulement une évidence mais une possibilité !

Donc de "réponse" dans le système actuel je n’ai point. Moi de ce système je n’en veux pas. Je ne suis là ni pour garde-chiourmer ni pour pouponner la classe ouvrière. Je ne crois pas d’ailleurs que ce soit ce qui nous soit demandé.

Notre Dame des Landes est justement un très bon exemple. On ne nous demande rien. Ils se démerdent !! Et je leur dis donc doublement bravo !! Ils nous APPRENNENT des choses ces fadas avec leurs cabanes !! Quel COURAGE et quelle endurance, purée !

J’assume cette position volontairement "non gestionnaire".

Je construirai des métros et des autoroutes quand on aura pris le pouvoir.

Dictature du prolétariat ou rien.

Voilà mon programme. Tout le reste c’est du réformisme.

A +

LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 10h04 - Posté par RICHARD PALAO

LL , détruire la société , je partage totalement ton point de vue , mais je diverge avec toi sur les moyens d y parvenir , je ne crois pas qu on y arrivera en disant , les travailleurs de VINCI je m en tape , qu ils demandent la nationalisation de leur boite , d accord pour considérer que des luttes comme celles de NDD est une épine dans le pied du système et que si elles se multipliaient cela pourraient ébranler les politicards à la solde des grands groupes industriels et peut-être aider à la "nationalisation" de certains de ces groupes , mais je crois qu’il faut ( essayer , pas y a qu a faut qu on ) tenir les deux bouts de la corde , les intérêts des travailleurs de VINCI , des paysans de NDDL , des riverains de l actuel aéroport sont convergeants ET JE SUIS DONC POUR LE TOUS ENSEMBLE .

Chere LL je comprends néanmoins ta réaction , tu es allé à NDDL , tu as vu ce qui se passait , la répression , tu as pu échanger avec les opposants , tu es donc et c est normal très remontée contre tous ces enfoirés qui pour tout dialogue ne connaissent que la violence et qui savent très bien uitliser la division , en jouant par exemple les habitants de NANTES qui subissent les nuisances de l actuel aéroport contre les opposants ...attention de ne pas tomber dans ce piège en privilégiant le point de vue des opposants et en ignorant celui des nantais

FRATERNELLEMENT


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 11h41 - Posté par Roberto Ferrario

Excuse moi Richard ça va être difficile de te répondre tellement la liste des choses que tu écrive est longue... et tu va voir que c’est énervant...

les intérêts des travailleurs de VINCI , des paysans de NDDL , des riverains de l actuel aéroport sont convergeants

Comme tu peux affirmer aussi tant des choses inventé, apparentement juste pour avoir raison... et uniquement juste pour l’avoir entendu de part de quelque ton amis... T’inquiète les "travailleurs" de Vinci ne vont pas chômer avec tous les chantier en cours, leur seul intérêt c’est d’avoir un salaire respectable et pas de misère, et de ne pas se faire virer de que proteste... tiens compte que le plus grand nombres des salaries qui travaille pour VINCI son des maçon embauche dans des milliers des boites de sous-traitance et paye au lance pierre, et si dans ces boites tu trouve du boulot au noir ou des embauches "polonaise" paye au salaire de chez eux... c’est ne pas une surprise... le milieu du bâtiment est connu pour çà, donc oui tu peux trouves des intérêts... mais seulement pour les actionnaires de VINCI...

attention de ne pas tomber dans ce piège en privilégiant le point de vue des opposants et en ignorant celui des nantais

Est que tu a connaissance des différent et nombreuse pétitions signé par le nantais contre le projet de l’aéroport ou on compte des dizaines des milliers des signatures ????? Même une pétition des syndicaliste contre le NDDL et un autre des différent partis politique et associations circule, pour information ;-)

 http://www.aeroport-nonmerci.fr/

 http://www.cyberacteurs.org/cyberac...

 http://www.cyberacteurs.org/cyberac...

 http://www.cyberacteurs.org/cyberac...

 http://www.petitionpublique.fr/Peti...

 http://acipa.free.fr/Petition/petit...

 http://www.avaaz.org/fr/petition/Ab...

Pour ton information une declaration du PCF de Vendée


Le PCF de Vendée pour un moratoire



L’exécutif départemental du PCF affirme qu’il était « présent à la manifestation ’anti-aéroport’, samedi 24, à Nantes ». Il « condamne avec la plus grande fermeté le recours à la force déployé par le gouvernement alors que la manifestation était forte de calme et de quiétude » et « les violences hors du commun sur le site de Notre-Dame-des-Landes ».

La « commission de dialogue » du Premier ministre ? « Une manoeuvre pour tenter de faire pression sur le mouvement en cours, à moins que ceci participe d’une tentative de ’sauver la face’ d’Europe Écologie Les Verts décidément en difficultés dans leur ’grand écart’ politicien », calcule le PCF vendéen.

Il indique, par ailleurs, avoir « pris note de la déclaration de Pierre Laurent qui fait part de son désaccord sur le partenariat public privé ». Il lui demande d’aller « jusqu’au bout de sa démarche et d’exiger un moratoire qui permette enfin de réexaminer ce dossier ».


En plus l’aéroport fait parti d’un projet bien plus complexe :

"L’aéroport s’inscrit dans l’aménagement du territoire de la métropole Nantes/ St Nazaire. Il existe beaucoup d’autres projets dans cette zone qui rencontre des oppositions comme le parc Mercoeur, les ponts de franchissement de la loire, le tram/train, les chronobus, les plans de parking et de circulations, le nouveau périphérique, le centre-ville pacifier, Nantes Capital Verte et tant d’autres..."

"Nantes, dans sa course au développement, a pour ambition de créer la métropole la plus étendue de France en faisant se rejoindre Nantes et Saint-Nazaire. Comme dans beaucoup d’autres villes, et à grands renforts d’événements tels que Nantes Estuaire ou Voyages à Nantes, il y a la volonté de conquérir des terres jusque là peu « attractives »."

"Leur but est d’y attirer certaines franges aisées de la population Nantaise afin d’amorcer l’urbanisation, le bétonnage et l’implantation d’une nouvelle culture. Ainsi tout le territoire se retrouverait compartimenté en espaces dédiés à une seule activité : pôle financier avec Euronantes, loisirs et créativité sur l’île de Nantes, banlieues et zones dortoirs dans certaines campagnes, agriculture parquée en Brière, etc..."

Extraits d’un article très intéressant a lire intégralement ici : http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

C’est vraiment a mourir de rigoler l’insistance des "certaine" a accuser qui s’oppose a cet aéroport d’être des "bobos", des "petit bourgeois", c’est exactement paradoxal, c’est l’inverse... c’est intrinsèquement avec cet projet que vont attirer une population des "bobos" qui vont habiter ces nouvelles habitations, avec justement "une nouvelle culture" bien loin donc des vrai intérêts des travailleurs ... pffffffffff


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 11h55 - Posté par RICHARD PALAO

ROBERTO , je ne pensais pas que les interventions sur BC étaient limitées , si elles le sont j arrête là mais avant je pense que tu peux reconnaitre que je n ai jamais dans une seule de mes interventions critiqué ceux qui luttent contre la construction de NDDL et qu en tout cas je ne les JAMAIS traité de bobos ou d ’autre amabilités de ce genre .

je respecte leur combat , je désapprouve la répression sauvage qu ils subissent je dis simplement que pour l instant je n arrive pas à prendre une position tranchée ...et j ’admire ceux qui arrivent à la faire en arrivant à respecter les intérets de ceux qui vivent à NDDL et ceux qui habitent à NANTES ;

je vais suivre tes conseils Ce sera mon dernier message sur ce sujet afin de ne pas encombrer BC


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 13h15 - Posté par Roberto Ferrario

Non les intervention ne sont pas limite, mais on demande que si on déclare quelque chose soi documente et pas rapporte par des phrase comme "un ami ma dit ca, l’autre ma affirme ca etc etc"

On ne demande même pas d’avoir des "position tranchée" mais ou moins de ne pas rapporter les declaration des différent gouvernement a propos des carence de l’état et l’obligation ou la seule solution de demander "l’aide" aux prives...

Bref bien que on est très ouvert au dialogue, a l’information et au débat même corsé on reste un site communiste dans le sens le plus large et le plus noble du terme, et on est plus un amplificateur des lutte contre le capital et ca societe que un amplificateur de la pensée dominant...

Au moins c’est ce que je pense ;-)


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 00h39 - Posté par

C est pourquoi je ne pense pas que mettre le problème du constructeur de ND des landes au coeur du problème soit pertinent car même si c est la solution de l agrandissement de l actuel aéroport qui est retenue ce sera un grand groupe du BTP qui le fera et que partout en FRANCE ces mêmes groupes continueront à se voir confier des grands travaux .

Je suis d’accord !! Il se trouve que là pour l’instant c’est Vinci. Si demain c’est Bouygue,s je TE JURE que je changerai le nom ;)

Bises ! A + LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 00h48 - Posté par

je l ai déja écrit pour un autre sujet mais dans on pourrait aussi manifester en crier VIVE LE CHOMAGE , puisque comme l on dit MARX et ENGELS à propos du salaire issu du travail que ce salaire c est du capital ...

Mais non tu sais bien que ça on ne peut pas.

On ne résout pas des difficultés théorico/pratiques réelles en faisant des caricatures ;)


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 09h40 - Posté par RICHARD PALAO

82 180 , je répondais à une caricature par une autre caricature


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
26 novembre 2012 - 22h36 - Posté par

Y’a rien qui empêche de combattre NDDL ET AUSSI de se creuser le cerveau pour régler le pb de l’aéroport actuel hein :-D c’est pas interdit.

Pas interdit non plus de pas filer la gamelle à Vinci ou à Bouygues de pas renter dans des saloperies type PPP

J’ai passé les 10 premières années de ma vie professionnelle d’avocate à faire du droit public, du droit de l’aménagement du droit des marchés, de l’urbanisme ,des contrats publics ,des collectivités territoriales, des PPP (avant d’en avoir ras le cul de ne pas mettre mon boulot en accord avec mes convictions tout ça pour des tunes).

Bref. Je connais un peu le problème.

Et le problème justement, pour le coup c’est la soumission aux contraintes Maastrichtiennes. NOTAMMENT CELLES DU BUDGET et du DEFICIT !!! C’est pour ça qu’entendre Mélenchon aujourd’hui être contre ce putain d’aéroport et voir que le PC lu iest pour, tu te dis, d’accord, tout est foutu quoi, tout est paumé on est gouvernés par des schizos, des charlatans et bref,n des malades et des salopards.

AU SECOURS.

LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 00h48 - Posté par RICHARD PALAO

lLL tu dis" y a rien qui empêche de combattre NDDL et aussi de se creuser le cerveau pour régler le problème de l aéroport actuel .."
tout à fait d accord avec toi mais il me semble que ce n est pas la position majoritaire des opposants qui ne veulent pas d aéroport du tout ...

Pour ma part et vu les chiffres de fréquentation de l actuel aéroport confirmé par ceux qui y travaillent , la présence d un aéroport DANS LA ReGION DE NANTES me sEMBLE indispensable sinon les clients utiliseront les aéroports de la région parisienne ce qui reviendra a déplacer les problèmes de pollution sonores et de l ’air chez les franciliens qui n en peuvent déja plus .

Le problème majeur posé est celui de l emplacement et ce problème ne peut se résoudre que si l état au lieu d envoyer les CRS , réouvre le dossier et accepte de reprendre tout à zéro en prenant en compte toutes les positions tous les arguements qu ils concernent l écologie , l économie , le financement etc ...

En cela j approuve ceux qui luttent à NDDL ET DEMANDENT CETTE RENEGOCIATION


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 11h46 - Posté par pilhaouer

Salut Richard

Pour ma part et vu les chiffres de fréquentation de l actuel aéroport confirmé par ceux qui y travaillent , la présence d un aéroport DANS LA ReGION DE NANTES me sEMBLE indispensable


C’est le nombre de mouvements qui est à considérer d’abord.

1. Il y a beaucoup d’aéroports dans "la région " de Nantes et sous-utilisés. Par exemple, Angers, à une-demi-heure de Nantes en TGV est à 15% de sa capacité.

2. Question fondamentale : transports collectifs pour tous ou pour une élite ?

3 . En nombre de mouvements (pas de passagers) le trafic de Nantes était en 2000 de 43 416, en 2008 de 38 200 en 2011 de 48 469.

Par comparaison Gatwick (une seule piste plus longue ) : 280 000 mouvements pour 35 millions de passagers (Nantes 3 millions et en 1973 les prévisionnistes donnaient 6n millions pour 2000)

4. Il est peu probable que l’actuel aéroport soit supprimé (utilisé par Airbus)

Pour limiter les nuisances, quid de la construction d’une piste perpendiculaire à la piste existante (bcp - couteux que le projet NDD )et donc permettant d’éviter les zones les plus urbanisées .

A quoi sert un aéroport ? :

D’abord aux voyageurs d’affaire (IPSOS enquête 2000) pour 60 %, (mâles 79%), ensuite vacances aux antilles ou ailleurs (Lipietz Mamère, Voynet y vont !), low cost avec Ryan Air et consorts et le reste c’est pour les classes sup’ .

La vidéo-conférence, c’est pas pour les chiens ! (et ça évite les palaces, les bouffes hors de prix et les escort-girls (boys) (suppression d’emplois ?)
(Mais il y a sans doute plein de saloperies qu’on hésite à évoquer devant une caméra !)

Tout ça pour dire qu’il faudra bien que ça change, qu’on va toujours plus vite pour faire de l’inutile et des conneries et oublier de vivre.

Ça ne veut pas dire qu’il faut casser les avions et retourner à la mobylette mais qu’il faut (comme tu le dis pour NDD) réfléchir et débattre, seulement quand le débat biaisé ne convainc pas, l’oligarchie préfère toujours la matraque.

Faut-il tout défendre au nom de l’emploi ?

La production d’armes ? Les centrales nucléaires d’Ukraine, du Japon et donc de France ? La production de farines animales, de produits amiantés, etc ...

A mon sens, non, pour deux raisons :

1. Lorsque dans la société capitaliste, on nous parle de préserver l’emploi, c’est une plaisanterie. Henri Krasucki disait, je crois, que le chômage, c’était la pire des violences qu’on puisse exercer sur les travailleurs, par conséquent, les classes dominantes n’ont pas de raison de s’en priver.

2. Une société juste ne considérerait pas la suppression d’activités nuisibles comme un problème, (par définition c’est une partie de la solution) dans la mesure ou elle assumerait totalement l’avenir des salariés concernés.

Et donc, ce qu’il faut être capable d’exiger, ce n’est pas toujours le maintien de l’emploi, mais la prise en charge complète et autant que nécessaire des salariés concernés comme un devoir impératif de la société.

(Et, quand j’entends des "syndicalistes" utiliser l’expression abominable de "PLAN SOCIAL", j’ en déduis que ce sont des ennemis de classe ou des crétins et c’est pareil !)


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 12h05 - Posté par Paco NPA

ca suffit les gauchistes !

La vérité éclate, voici ce qu’ose publier un site trotsko-gauchiste ennemi de l’emploi, des masses populaires et de la patrie du socialisme :

"Si Auxiette a des envies d’en découdre, il serait bien inspiré de renoncer à cet aéroport et de s’attaquer fortement aux grands patrons qui dans cette région n’ont guère le souci de développer l’emploi, la preuve par les filières de la métallurgie, de la construction navale, de l’automobile et de l’agroalimentaire. Y’a du boulot Président. « Mobilisez donc vos troupes », au sens propre comme au figuré, pour que soit menée en France une véritable politique industrielle, moderne, durable et planifiée.

Pour nous, l’industrie ne symbolise pas le passé. Le passé ce sont les super-équipements essentiellement destinés à mettre les populations et les territoires en concurrence entre eux."

Auxiette est le président PS de la région.

Le site démasqué est celui du... PCF Vendée. Il semble que le PCF 56 soit sur la même longueur d’onde.

Continuons.

Les bobos gauchistes à la solde du grand capital sont eux aussi démasqués.
Ils osent répondre à la machine répressive d’Etat par quelques actes violents qui justifient apriori et a posteriori l’intervention de la gendarmerie républicaine.
Ces bobos sont inspirés par les bobos mineurs asturiens qui en juin 2012 ont osé riposter à la police démocratique royaliste espagnole sous prétexte de défendre leur emploi !
le jugement rendu public (presse océan ce jour) éclaire sur la nature de classe des bobos et la gravité des provocations :

"Un agriculteur de 54 ans, domicilié à Ligné, interpellé samedi à Notre-Dame-des-Landes a été condamné ce lundi à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire.
Il est également interdit de séjour pendant deux ans sur les communes de Notre-Dame-des-Landes, Treillières, Vigneux-de-Bretagne et Grandchamps-des-Fontaines.
L’homme était présenté dans le cadre d’une comparution immédiate.
Samedi, alors que des heurts faisaient rage entre manifestants anti-aéroport et forces de l’ordre, l’agriculteur est interpellé pour avoir jeté deux bouteilles sur les escadrons de gendarmerie de Toulouse et Aubervilliers. La première s’est écrasée sur un arbre. La seconde juste derrière les gendarmes.
Placé en garde à vue, il a reconnu les faits et admis avoir "fait ce qu’il avait à faire pour défendre les agriculteurs expropriés."
Le procureur Jean-Marie Blin a dénoncé son geste mais également le fait qu’il se soit " associé à ces violentes actions."

Interdit de séjour en plus... Normal...
Des sources bien informés indiquent que le marxiste léniniste Valls compte l’extrader via un MAE... Normal.


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 14h15 - Posté par Luis

@ LL

C’est pire encore. Car le double jeu politicard, c’est pas seulement le PC, qui n’est ni mieux ni pire, mais tout autant le PG !
La différence, c’est que le PC vise les gamelles municipales, et que le PG vise Matignon et l’Elysée.
Dans la course au picotin, le Foin de Gôche est écartelé entre les réalistes et le mégalo...
JLM fait campagne contre l’austérité, mais le député de son parti, à l’Assemblée (le seul PG), Dolez, dont le site rappelle qu’il est co-fondateur du PG, s’est abstenu sur le budget d’austérité !
Les discours de tous ces politiciens, il est vrai depuis qu’ils en ont fait leur profession, ne trompent que ceux qui les croient.


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 16h59 - Posté par

nous sommes parfaitement d’accord (et je l’a idit ailleurs sous un autre article du même sujet)

LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 01h53 - Posté par pilhaouer

En complément :

Notre-Dame-des-Landes. Le futur aéroport inquiète la pointe bretonne

Avec une belle carte des aéroports bretons sous-utilisés : http://www.letelegramme.com/complem...

http://www.letelegramme.com/ig/gene...



Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 09h06 - Posté par pilhaouer

et aussi des cartes assez parlantes dans ce diaporama :

http://acipa.free.fr/Diaporama/Diap...


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 11h30 - Posté par RICHARD PALAO

d ’accord pour fermer les aéroports sous utilisés ( ce qui n est pas le cas de NANTES ) attention toutefois à ne pas faire passer " volontairement " des aérodromes pour des aéroports sous- utilisés .


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 11h55 - Posté par pilhaouer

d’accord pour fermer les aéroports sous utilisés

Euh ! C’est pas très différent de ce que disent Varin ou Mittal, ça !

Eh bien il y a tellement d’aéroports sous-utilsés en France et ailleurs (Espagne) que tu vas mettre beaucoup de monde au chôm’du !!!

La solution ne serait-elle pas plutôt d’essayer de répartir harmonieusement le trafic ?


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 13h32 - Posté par Roberto Ferrario

La solution ne serait-elle pas plutôt d’essayer de répartir harmonieusement le trafic ?

Hehe c’est exactement se que parle un article d’un "fameux" quotidien "gauchiste" et "bobo" le Telegrame" a lire ici qui pose un sacre problème et que casse la pense unique, pour une foi....

Cet nouveau aéroport peux théoriquement créer des nouveaux emplois mais vais a très court terme les priver ailleurs, avec la concurrence qui va crée avec les autres aéroports de la région et l’aspiration des usagers des trains...


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 14h50 - Posté par Paco NPA

Les grands amis de l’emploi sont bien sur pour l’Ayroport d’Hollande.

En plus, ils demeurent marxistes : ils ont bien compris la loi de la concentration du capital pour tenter, vainement, de rétablir le taux de profit.

Face à la baisse tendancielle de ce taux : concentration, élimination des canards boiteux (et des salariés qui travaillent dans les canards), augmentation du taux de plus-value (précariat, salaires en berne, baisse des charges sociales...).

Ce que Hollande, son zayrau et son Valls botté appellent la loi de l’offre... Opposé à celle de la demande.

"Contacté par francetv info, son président, Jean-François Gendron, durcit le ton contre une "minorité d’activistes, brutaux d’une façon générale" et "quelques agriculteurs. (...) Et quand les écologistes rappellent qu’il y a trop d’aéroports en France, je suis d’accord ! Il faut concentrer leur nombre sur de grands équipements dignes de ce nom." Le Medef de Loire-Atlantique a également toujours déclaré son attachement au projet. "

Gendron est le président de la CCI (chambre du commerce et de l’industrie) des pays de Loire.

Naturellement, ce sont les "activistes" qui sont brutaux...
Pas le MEDEF (soutien aussi de l’Ayroport), ni la soldatesque déployée par Valls...

Au fait, si on prend la masse financière prévue pour l’Ayroport et qu’on retire le coût de la construction d’une nouvelle piste orientée correctement sur l’actuel aéroport (permettant de faire face à une éventuelle augmentation du trafic et réglant une bonne partie des nuisances sonores) ça fait combien de logements sociaux, écoles, centres de santé et km de transports en commun ?


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 16h24 - Posté par Luis

Bonne question, car c’est là qu’on a besoin d’emplois !
La réponse est ici :
http://acipa.free.fr/Diaporama/Diap...


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 17h02 - Posté par

Au fait, si on prend la masse financière prévue pour l’Ayroport et qu’on retire le coût de la construction d’une nouvelle piste orientée correctement sur l’actuel aéroport (permettant de faire face à une éventuelle augmentation du trafic et réglant une bonne partie des nuisances sonores) ça fait combien de logements sociaux, écoles, centres de santé et km de transports en commun ?

Putain Paco t’es relou avec tes questions de gauchiste !!

Merde à la fin !

Tu sais bien que cet argent là obtenu en partie par financement bancaire de PPP et compagnie on n’en verra pas la couleur s’il s’agit d’en faire autre chose qu’une monstrueuse machine à sucer de la subvention publique par tous les bouts... !!!

Des crèches et des transports non mais pis quoi encore ? Ca va pas ta tête hein....

LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 19h35 - Posté par Paco NPA

Pardon LL, je croyais que les travailleurs et les 99% souhaitaient un logement décent, des écoles correctes pour leurs enfants, des crèches pour leurs petit(e)s, des transports en commun convenables...

J’ai eu un réflexe de bobo...

J’ignorais que les masses aspiraient, en fait à passer leur temps à faire des aller-retours Nantes/Paris en avion... D’où la nécessité de construire Ayrport n°one.

Le capitalisme est contradictoire avec une société de satisfaction des besoins sociaux... C’est bien ton propos ? Tout aussi gauchiste que moi...

Tu rêves ! Faut attendre des décennies... C’est Richard qui l’a dit...


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 20h41 - Posté par

Mais qu’ils crèvent TOUS bordel !

Les bonnes femmes à la maison - plus besoin de crèches. Les malades à la maison - plus besoin d’hôpitaux. Les gosses à l’usine - plus besoin d’écoles.

Tu vois, finalement, c’est FACILE.

"En avant en avant en avant pour le grand bond en arrière" comme disait Béranger....

(Tu crois que c’est avec tes idées à la con que Dassault, Lagardère et tous les autres du 1 %, vont se remplir les poches ? Tu vois pas qu’ils patinent dans la semoule, là, les capitalos, en pleine crise de surproduction ? Plus de débouchés, plus de ventes --- à moins de se faire sur-subventionner par le public, ou de baisser les prix ou de détruire de la valeur ou de rogner sur le travail ....ou....de faire tout ça à la fois, soyons fous... finalement, une BONNE GUERRE, je vais te dire moi, ça va tout recaler mon cher Paco...dans quelques semaines on n’en parlera même plus .....)

A + Gauchisse,

 ;)

LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 22h41 - Posté par Paco NPA

Chère LL,

Tu as bien raison pour les femmes, là est leur place. Sauf que le capitalisme l’applique déjà ces mesures là où sa crise est la plus avancée. Par exemple dans l’Etat espagnol. Retour au foyer...

Pour compenser les "coupes" dans les budgets sociaux (petite enfance, soins aux proches malades et/ou âgés et dépendants...) et vu le taux de chômage...
Les femmes à leur place "naturelle".

Voir article d’Esther Vivas (je sais encore une trotsko-féministo-gauchiste...)

http://www.europe-solidaire.org/spi...

La contradiction entre le CAC 1% et les autres (nous) ? La seule nouveauté est que la crise atteint une telle ampleur que nos besoins sociaux deviennent une question vitale et que la moindre exigence heurte de plein fouet les intérêts de la bourgeoisie. Ils patinent... Certes... A nous de les enfoncer en opposant nos besoins et droits (à un toit, à un emploi, à une école publique, à un service public de la petite enfance...)

Et c’est pour cela, mon cher Richard, que la question par exemple de nationalisations (sans indemnités, ni rachat sous contrôle et/ou gestion ouvriers et de la population) ne relève pas d’un programme "maximum" pour dans des décennies mais devient une exigence immédiate compréhensible par une bonne partie des 99%. Ce que la culture trotskyste appelle une revendication de transition.
Une revendication qui n’est pas "révolutionnaire" en soi mais qui dans une situation donnée peut être portée par le mouvement réel et pose de fait la question du renversement du capitalisme.

Bon LL (et Richard par ricochet, avec chambrage...), tout cela est bien sérieux.

Heureusement, il nous reste les loisirs. Je ne parle pas de cinéma de quartier et autres maisons de la culture pour bobo. Mais des vrais loisirs.
Si LL en est d’accord, je propose d’emmener nos proches avec R. et les siens, aux abords d’un aéroport pour admirer, tous les dimanches, envols et atterrissages des zavions (avec un eu de chance, il y aura des B52).
Ca c’est des loisirs prolétariens !

Vu que ça chauffe dans les commentaires, afin de calmer le jeu, à 00h.
Communions en chantant, visage tourné vers le Kremlin, admirant le développement impétieux des forces productives (qui bien sur sont "neutres" et indépendantes du mode de production dans lequel elles s’inscrivent...)

Paroles :

La pègre on en est,
La chienlit aussi
Des éléments parfait’ment incontrôlés,
Des indésirables
Des autres enragés
Et quelques milliers d’ groupuscules isolés.

Nous sommes tous des dissous en puissance
Nous sommes tous des Juifs et des Allemands
Nous sommes tous des dissous en puissance
Nous sommes tous des Juifs allemands !

Nous sommes des gauchistes,
Des aventuristes
Marxistes léninistes guévaristes ou trotskystes,
nous sommes des anars
Nous en avons marre
De voir vos flicards quadriller nos boulevards.

Nous sommes tous des dissous en puissance...

C’est dans vos prisons,
C’est dans vos Beaujon
Que nous écrirons nos plus belles chansons,
Vous n’avez rien vu,
Vous n’y avez pas cru
Vous l’aurez voulu, ça se passe dans la rue
Nous sommes beaucoup,
Nous sommes partout
Ce n’est qu’un début la lutte continue !


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 23h11 - Posté par Luis

Ca me rappelle une chanson...Mais qui a écrit et chanté ça ?
Mai 68 revient de plus en plus d’actualité...En tout cas, on se sent à la vieille.
Le ras-le-bol de la jeunesse, les réformistes qui tournent en rond, les flics partout, la justice nulle part, des orgas et des militants qui ne lâchent rien !
Bref le vieux monde triste, injuste, cruel, mais en plus aujourd’hui dans son agonie économique et écologique.


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
28 novembre 2012 - 07h22 - Posté par Cop
Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
28 novembre 2012 - 11h20 - Posté par A.C

Chère LL,

Tu as bien raison pour les femmes, là est leur place.

Aufoyer ?
Oui mais comme le préconisait LANDRU
Parce que moi, qui en aie eyu TROIS, de femmes, je dis que leur place , Mëme quand ellent BOSSENT....c’est de pas te gonfler quand tu rentres le soir !
Alors, auFOYER, d’accord.
mais...auFoyer Communal pour Hébergement , dè slors qu’avant de filer , z’ontbien repassé le linge, misla KRO au frigo avec un p’titr este de daube maison à réchauffer.
Tu me diras, ya le côté SEXE..
D’accord mais t’as toujours un voisin VRP ou un bobo islamogauchiste genre ROBERTO...qui est parti manifester à NANTES et qui laisse sa "bobonne" à dispodition d’un Collectivisme autogéré à faire vivre.
"Tous ensemble, tous ensemble", nom de DIEU
Fût ce les uns sur les autres.. !

Ne meremerciez pas de cet apport au débat..

A.C


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 21h22 - Posté par RICHARD PALAO

Dis camarade PACO ce n est pas parceque je me suis engagé auprès de ROBERTO à ne plus intervenir sur ce fil que tu dois en profiter pour me chambrer !!!

chambrage pour chambrage , puisque tu penses que la nationalisation de VINCI est imminente , tu ne pourrais pas m’indiquer le jour et l heure , que je ne rate pas le train (je ne veux pas être défaitiste et dire prendre l avion ) pour NOTRE DAME DES LANDES afin que nous puissions arroser çà avec LL , un pot entre un nèostal produtiviste et des gauchos plus quelques bobos çà devrait valoir la photo .

AMICALEMENT A TOI ET LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
28 novembre 2012 - 23h20 - Posté par

Putain de bordel de dieu mais c’est VRAIMENT la FIN DU MONDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

bises à tout le monde

(mention spéciale à la vanne de mon ami Alain sur "les femmes au foyer comme disait Landru" - j’ai trop ri :-D)

LL


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
29 novembre 2012 - 12h51 - Posté par Paco NPA

Pour Noël, AC et Richard ont gagné un voyage à Hambourg (Allemagne)...

Paco


Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps
27 novembre 2012 - 15h20 - Posté par pilhaouer

Tu as raison !
Sur la carte du Télégramme, il en manque... , par exemple Morlaix qu’ils ont confondu avec un aérodrome !

"Un aéroport est un aérodrome sur lequel il existe une activité commerciale, comme la vente de billets d’avion et l’ensemble des bâtiments et installations nécessaires au trafic aérien d’une ville ou d’une région... (Wiki) "

C’est très con comme définition parce qu’il y a des aéroports qui peuvent devenir des aérodromes ! ( ;-))

Inversement, s’il y a une piste en herbe et un hangar près de mon village, avec un carnet à souches et un Piper, je te fais un aéroport sans Vinci !





Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France et ses entreprises, fournisseurs officiels de la guerre au Yémen
dimanche 18 - 03h37
de : stef131
El votán Zapata
samedi 17 - 16h36
de : Georges Lapierre
Après NDDL : des ZAD partout ?
samedi 17 - 13h59
de : JO
Rennes : Deux enseignantes convoquées au rectorat pour avoir organisé une sortie scolaire à La Maison de la Grève
samedi 17 - 11h44
1 commentaire
TROIS OPTIONS POUR L’EUROPE !
vendredi 16 - 23h05
de : LE BRIS RENE
LE VRAI SCANDALE DES GAZ DE SCHISTE
vendredi 16 - 19h12
de : Ernest London
LE ROI NE MARCHE PLUS IL VOLE....
vendredi 16 - 18h56
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Ivry, Vendredi 16 février dès 19h jusqu’à 23h Nuit de la liberté : Free Salah Hamouri
vendredi 16 - 17h50
de : Roberto Ferrario
Potere al Popolo, ou l’optimisme de la volonté
vendredi 16 - 14h48
de : Marco Cesario via FR
Pouvoir d’achat : les Français déçus par Macron
vendredi 16 - 14h42
de : Grégoire Normand
1 commentaire
Samedi 24, une grande manifestation en solidarité avec nos amis Kurdes à Paris
vendredi 16 - 14h35
Solidarité avec la ville d’Afrin et les territoires kurdes du nord de la Syrie (video)
vendredi 16 - 11h56
de : Roberto Ferrario
Départ de la mutuelle uMen : tout ça pour ça ?
vendredi 16 - 10h44
de : Tagazog
UN RAZ-DE-MAREE DE LA MISERE : selon le Secours Populaire
vendredi 16 - 10h40
de : JO
Amazon veut équiper ses salariés de bracelets électroniques
vendredi 16 - 10h27
Michelin, exemplaire pour Emmanuel Macron, suspend les contreparties de son plan de départs volontaires
vendredi 16 - 09h36
1 commentaire
Vidéo 3’ - Pôle emploi, contrôle tes offres au lieu de cliquer les chômeurs
vendredi 16 - 06h49
de : CGT chômeurs rebelles du Morbihan
Pour Muriel Pénicaud, "le burn-out n’est pas une maladie professionnelle"
jeudi 15 - 14h31
de : Tiphaine Thuillier
1 commentaire
LE MONDE DIPLOMATIQUE N°767
jeudi 15 - 13h34
de : Ernest London
LE MYTHE DE L’IMMIGRATION MASSIVE
jeudi 15 - 13h11
de : Nemo3637
Gérald Darmanin visé par une nouvelle plainte : le trouble envahit l’hémicycle
jeudi 15 - 11h48
de : Louise Bodet
1 commentaire
Le Saint Empire économique allemand
jeudi 15 - 10h29
La vie en transit / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 15 - 09h23
de : Hdm
2 commentaires
L’avocat de Trump a versé 130.000 dollars de sa poche à une actrice de films pornographiques
mercredi 14 - 10h29
2 commentaires
Israël : la police recommande la mise en examen de Benyamin Netanyahu
mercredi 14 - 09h49
de : Guilhem Delteil
La gauche peut-elle être complice des religions ?
mercredi 14 - 09h19
de : Paul Ariès et Yvon Quiniou
CHRONIQUE DE LA GUERRE CIVILE
mardi 13 - 19h25
de : Ernest London
Cent dix-sept travailleurs sans-papiers lancent la première d’une série de grèves contre le projet de loi Collomb
mardi 13 - 15h47
Castorama et Brico-Dépot : plus de 400 suppressions de postes, dont 63 au siège de Templemars
mardi 13 - 14h56
de : Jeanne Blanquart
GOODYEAR ENCORE DES SALARIÉS SACRIFIES POUR LE PLAISIR DES ACTIONNAIRES ...
mardi 13 - 13h20
de : Mickael Wamen
Soirée Solidarité Afrin et territoires kurdes nord Syrie, 14 fevrier 2018 à Ivry sur Seine
mardi 13 - 11h35
de : Roberto Ferrario
Un sujet sur le Vénézuela...sur Le Média-tv (video)
lundi 12 - 22h37
de : Lazo
1 commentaire
Produit du trafic de drogue : Le pouvoir l’incorpore au calcul du PIB.
lundi 12 - 16h51
de : JO
LA SILICOLONISATION DU MONDE
lundi 12 - 14h38
de : Ernest London
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 - 12h27
de : Jean-marc B via RF
Mobilisation le 15 février : Halte au hold-up de Macron sur l’assurance chômage
lundi 12 - 10h58
de : CGT chômeurs rebelles du Morbihan
1 commentaire
dictature économique et terreur militaire
dimanche 11 - 22h43
de : LE BRIS RENE
TERRORISME D’ETAT D’ISRAËL : Le génocide, lâche et assassin se poursuit !
dimanche 11 - 11h49
de : JO
Ministres exemplaires : Alors viol ou pas viol ?
dimanche 11 - 09h46
de : irae
L’IMPOSSIBLE NEUTRALITÉ - Autobiographie d’un historien et militant
samedi 10 - 20h09
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction. Francis Picabia
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite
Bonne année 2018 !!! Soutenez Bellaciao !!! :-)
mardi 2 janvier
de Bellaciao
https://bellaciao.org/souscription (transaction sécurisée) Bellaciao souhaite une bonne année 2018 à toutes celles et tous ceux qui luttent contre le capitalisme et qui se battent pour leur dignité et leur émancipation. Bonne santé, vive la liberté, vive l’amour et vive le communisme ! La lutte continue, on les aura ! Soutenez Bellaciao :) Le serveur et la bande passante coûtent cher, nous ne bénéficions d’aucun financement public, mais exclusivement de financements (...)
Lire la suite
Ça n’arrête pas !
mardi 26 décembre
de Jean-Luc Mélenchon
Et toc ! J’avais prévu mon coup. Mon post du lendemain de Noël est prêt. Mes amis Jean-François et Antoine le publient aussitôt. Que l’adversaire se le dise : nous ne dormons jamais que d’un œil. Voici donc des lignes qui vagabondent sur des sujets de la semaine passée. Je n’en rajoute pas. Je me suis fait reprocher à l’Assemblée nationale d’annoncer des désastres comme si je les souhaitais. À mon invitation à nous rendre maîtres de nos destins, on (...)
Lire la suite