Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
de : Solidaires industrie
lundi 11 février 2013 - 21h53 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Solidaires industrie

Ces derniers jours, par l’intermédiaire de plusieurs ministres, le gouvernement a multiplié les déclarations contre les salarié-e-s et les chômeurs/ses. En lançant un « avertissement aux ouvriers en colère », le ministre de l’intérieur estime qu’il « n’y a pas de place pour la colère ».

Après les déclarations du ministre du redressement productif voici quelques mois sur des intérêts communs hypothétiques entre salarié-e-s et un patronat - réunis autour du patriotisme -, l’accord national pour l’emploi constituant une régression sociale, l’état s’en prend maintenant aux ouvriers/ouvrières en les menaçant directement. On aurait apprécié, sans illusion aucune, que le gouvernement hausse le ton avec la même virulence face au patronat, qui supprime des centaines de milliers d’emplois dans l’industrie, et vote en urgence des droits nouveaux pour les salarié-e-s. Au lieu de ça, il se lance dans une provocation sans nom, laissant clairement entendre que ce sont les salarié-e-s qui cassent l’outil de travail, alors que c’est bien le patronat.

L’union syndicale Solidaires Industrie tient à réaffirmer son soutien à toutes les équipes syndicales Sud-Solidaires, mais aussi aux autres syndicats qui luttent contre les suppressions d’emplois, pour une autre organisation du travail ou pour la redistribution des richesses. La colère des ouvriers n’est rien comparée à la violence patronale, économique et sociale vécue par des millions de salarié-e-s et de chômeurs/ses. L’Union syndicale Solidaires Industrie n’acceptera aucun recours à la force publique contre le mouvement social, ni aucune répression ou criminalisation du mouvement syndical, et ceci quelque soit l’intensité du rapport de force imposé par les salarié-e-s.

Le « dialogue social » n’a aucun intérêt pour négocier des reculs : que le gouvernement le comprenne une bonne fois pour toutes et entende les revendications portées, notamment lors du prochain rassemblement du 12 février 2013 devant le siège de GoodYear à Rueil, où nous serons présent-e-s aux côtés notamment de Sud Chimie.

Paris, le 11 février 2013

Contacts :

Laurent Lacoste, relations presse : 06.67.01.72.37

Julien Gonthier, coordinateur national Solidaires Industrie : 06.70.37.23.96

http://www.solidaires-industrie.org/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
12 février 2013 - 09h15 - Posté par Joannès

Pour le patronat qui provoque la colère et la violence OK. "tout le monde il est bon tout le monde il est gentil" Les mauvais rien que les travailleurs qui refusent à se soumettre ! Pour quand le retour à l’esclavage pour autant qu’il ne soit déjà pas en place à travers les boulots au rabais et le chantage du patronat : je dicte mes conditions ou vous rejoignez le défilé des charrettes des condamnés à l’exclusion sociale ? Il m’est d’avis que les organisations de travailleurs qui se prêtent à ce jeu patronal ne doivent pas avoir beaucoup de chômeurs et de précaires dans leurs rangs ! La Solidarité raison d’existence d’un Syndicat n’existe plus pour elles, l’égoïsme règnant dans cette société a réussi pour l’instant, à gangrèner une partie minoritaire de la population. Les mensonges et mutisme des médias surtout audios-visuels à la solde du régime capitaliste ont fait leur oeuvre !!!



La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
12 février 2013 - 20h25 - Posté par Cassiopée

La pauvreté en Occident a été vue comme une déviance, un être paresseux et fainéant et donc immoral dans son être. Cette mentalité qui a succédé à la piété du moyen-âge, existe encore de nos jours avec les assistés ou des personnes qui sont en difficulté "à cause" d’une non-volonté de travail.

Ce type de mentalité est urbaine, elle n’est pas liée aux sociétés traditionnelles qui travaillaient 20 heures par semaine loin d’une surproduction d’heures au travail de nos jours. Le chômage de masse provient des campagnes qui ont vu leurs possibilités de travailler se réduire si durement qu’ils ont été dans l’obligation d’aller vers les villes pour survivre, ce qui est loin de l’idée fausse d’une possibilité de pouvoir travailler et avoir des revenus. La Révolution agricole a poussé des centaines de milliers d’individus à émigrer vers les villes pour avoir accès à des revenus. En Occident, on se souciait très peu des personnes qui ont basculé dans la pauvreté et qui ont très vite été étiqueter comme déviant par le travail et paresseux alors qu’ils n’avaient aucune possibilité de pouvoir travailler et qu’aucun grands propriétaires terriens n’ont cédé des revenus pour la gestion des campagnes et la répartition du travail.

Puis, ses populations appauvries considérées comme des personnes qui ne voulaient pas travailler sont arrivés sur le marché de l’emploi urbain, avec une redistribution des salaires très faible, ce qui ne pouvait qu’entretenir la pauvreté dans les périphéries des villes. Le travail n’était pas rentable dans le temps avec des salaires de misère, ce qui n’a pas permis une amélioration du niveau de vie des populations qui ont émigré vers les villes. Les bidonvilles et les quartiers pauvres se sont très vite développer et aucun investissement dans un premier temps n’a eu lieu pour améliorer ses conditions sociales, pas d’implication publique ni dans les revenus distribués. Les personnes qui stagnent dans ce type de pauvreté sont encore vus comme immoraux ou paresseux, alors que leurs conditions sociales sont exploités pour réaliser pour faire de profits.

Il y a eu des phénomènes de surproduction alimentaire ou industriel, mais comme les prix étaient trop élevés par rapport aux revenus distribués, la masse de consommateur potentiel (et élevé) qui représentait une grande part d’individus à pouvoir consommer n’y avait pas accès.






EMMAÜS : 10 ème jour de grève de la faim pour un compagnon
samedi 18 - 09h37
de : Georges
Les députés LREM... interdits de collaborer avec leurs alliés à l’Assemblée
vendredi 17 - 14h20
de : Étienne Girard
1 commentaire
Chiffres du chômage de l’Insee au troisième trimestre 2017. Non au chômage remplacé par la précarité
vendredi 17 - 14h18
de : CGT
18 NOVEMBRE : UNE OCCASION INÉDITE DE FAIRE CONVERGER TOUTES LES LUTTES LORS DE LA MARCHE NATIONALE SUR L’ÉLYSÉE
vendredi 17 - 11h45
de : Front Social
1 commentaire
Le vilain secret de la libération de Raqqa : Une vidéo de 7 minutes glaçante (video)
vendredi 17 - 11h40
de : Audrey Duperron
Les réponses de Mélenchon aux questions fouille-merde de l’Express
vendredi 17 - 11h19
de : Pierrick Tillet
1 commentaire
Une répression syndicale "jamais vue" au ministère du Travail, selon des syndicats
vendredi 17 - 11h06
Un journaliste de “C à vous” écarté de la visite présidentielle après ses questions aux Insoumis (videos)
vendredi 17 - 09h25
de : M. F.
1 commentaire
Nov 15 La culture victime des options ultralibérales du gouvernement
vendredi 17 - 08h43
Pourquoi l’élection d’une députée LREM a été invalidée
vendredi 17 - 08h35
de : Olivier Pérou
SAISONS - Nouvelles de la ZAD
vendredi 17 - 07h26
de : Ernest London
LE SILENCE DES BLAIREAUX
vendredi 17 - 00h08
de : irae
Mobilisation contre les ordonnances : le miracle n’a pas eu lieu
jeudi 16 - 21h04
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
A propos de Charlie-Hebdo.
jeudi 16 - 16h46
de : L’iena rabbioso
Chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice
jeudi 16 - 16h28
de : C’est quoi la différence entre chirurgie esthétique et réparatrice
LES BLANCS CONTRE LES ROUGES / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 16 - 12h00
de : Hdm
1 commentaire
TOUS A L’ELYSEE SAMEDI 18 !!! (video)
jeudi 16 - 11h07
de : Mat76
La jeune Russie des Soviets, paradis de l’écologie ?
jeudi 16 - 10h46
de : Paul Ariès
Poissy : mobilisation pour soutenir les élus CGT accusés de séquestration
jeudi 16 - 09h03
Macron est un fléau ! Le 16 on manifeste tous ensemble, le 17 on continue et le 18 novembre on marche sur l’Elysée
jeudi 16 - 08h49
"ENCORE UNE GRÈVE ? " EH OUI, ENCORE !
jeudi 16 - 08h44
de : Théo Roumier
#RDLS46 : MAJORITÉ SEXUELLE, CLIMAT, LAÏCITÉ, LAFARGE, NUCLÉAIRE, INVESTISSEMENTS, LIBAN (Video)
jeudi 16 - 08h38
de : JEAN-LUC MÉLENCHON
Soutenu par la CGT, un salarié de la CGT attaque la direction de la CGT aux prud’hommes
jeudi 16 - 08h26
de : Vincent Vantighem
KOBANE CALLING
jeudi 16 - 07h46
de : Ernest London
RETRAITES : Le Sénat supprime la hausse de la CSG !
mercredi 15 - 17h54
de : JO
Lyon, un laboratoire permanent de l’extrême droite en France
mercredi 15 - 16h26
La France d’Emmanuel Macron capitule devant les paradis fiscaux et pire, elle les imite
mercredi 15 - 13h26
de : Alain Deneault
1 commentaire
L’incroyable fuite organisée de djihadistes avant la chute de Raqqa
mercredi 15 - 12h49
de : Yohan Blavignat
Une centaine de "marcheurs" vont quitter le mouvement vendredi, à la veille du congrès
mercredi 15 - 08h48
4 commentaires
Jeudi 16 novembre 2017 à 11h à Versailles, solidarité avec les 9 militants CGT de PSA Poissy !
mercredi 15 - 07h55
MAIN BASSE SUR LA TERRE – Land grabbing et nouveau colonialisme
mercredi 15 - 07h36
de : Ernest London
MARCHE NATIONALE DU 18 NOVEMBRE : CREER LA SURPRISE
mardi 14 - 23h46
de : LD
Emplois aidés : une mobilisation pour l’instant dispersée…
mardi 14 - 21h26
de : Eve76
ASSISES OUTRE MER : UNE NOUVELLE ESCROQUERIE
mardi 14 - 19h24
de : UNION GENERALE DES TRAVAILLEURS DE GUADELOUPE
Communiqué de l’UCR-CGT : Vers une baisse générale des pensions ?
mardi 14 - 18h00
de : JO
Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage du 13 novembre
mardi 14 - 13h40
de : Michael Dias
3 commentaires
Réaction aux déclarations des autorités israéliennes
mardi 14 - 12h52
de : Groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale
1 commentaire
MACRON VISE UNE DEFAITE DURABLE DU PEUPLE FRANCAIS, COMME THATCHER AVEC LES GREVISTES MINEURS ANGLAIS !
mardi 14 - 11h21
de : Brigitte pascall
4 commentaires
Appel des organisations de jeunesse : Non à la sélection à l’entrée de l’université !
mardi 14 - 09h40
ÉLISE LUCET HARCELÉE… L’INFORMATION EST UN DANGER POUR MACRON
mardi 14 - 09h04
de : Info’Com-CGT

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'utopie cest la réalité de demain. Victor Hugo
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite