Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
de : Solidaires industrie
lundi 11 février 2013 - 21h53 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Solidaires industrie

Ces derniers jours, par l’intermédiaire de plusieurs ministres, le gouvernement a multiplié les déclarations contre les salarié-e-s et les chômeurs/ses. En lançant un « avertissement aux ouvriers en colère », le ministre de l’intérieur estime qu’il « n’y a pas de place pour la colère ».

Après les déclarations du ministre du redressement productif voici quelques mois sur des intérêts communs hypothétiques entre salarié-e-s et un patronat - réunis autour du patriotisme -, l’accord national pour l’emploi constituant une régression sociale, l’état s’en prend maintenant aux ouvriers/ouvrières en les menaçant directement. On aurait apprécié, sans illusion aucune, que le gouvernement hausse le ton avec la même virulence face au patronat, qui supprime des centaines de milliers d’emplois dans l’industrie, et vote en urgence des droits nouveaux pour les salarié-e-s. Au lieu de ça, il se lance dans une provocation sans nom, laissant clairement entendre que ce sont les salarié-e-s qui cassent l’outil de travail, alors que c’est bien le patronat.

L’union syndicale Solidaires Industrie tient à réaffirmer son soutien à toutes les équipes syndicales Sud-Solidaires, mais aussi aux autres syndicats qui luttent contre les suppressions d’emplois, pour une autre organisation du travail ou pour la redistribution des richesses. La colère des ouvriers n’est rien comparée à la violence patronale, économique et sociale vécue par des millions de salarié-e-s et de chômeurs/ses. L’Union syndicale Solidaires Industrie n’acceptera aucun recours à la force publique contre le mouvement social, ni aucune répression ou criminalisation du mouvement syndical, et ceci quelque soit l’intensité du rapport de force imposé par les salarié-e-s.

Le « dialogue social » n’a aucun intérêt pour négocier des reculs : que le gouvernement le comprenne une bonne fois pour toutes et entende les revendications portées, notamment lors du prochain rassemblement du 12 février 2013 devant le siège de GoodYear à Rueil, où nous serons présent-e-s aux côtés notamment de Sud Chimie.

Paris, le 11 février 2013

Contacts :

Laurent Lacoste, relations presse : 06.67.01.72.37

Julien Gonthier, coordinateur national Solidaires Industrie : 06.70.37.23.96

http://www.solidaires-industrie.org/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
12 février 2013 - 09h15 - Posté par Joannès

Pour le patronat qui provoque la colère et la violence OK. "tout le monde il est bon tout le monde il est gentil" Les mauvais rien que les travailleurs qui refusent à se soumettre ! Pour quand le retour à l’esclavage pour autant qu’il ne soit déjà pas en place à travers les boulots au rabais et le chantage du patronat : je dicte mes conditions ou vous rejoignez le défilé des charrettes des condamnés à l’exclusion sociale ? Il m’est d’avis que les organisations de travailleurs qui se prêtent à ce jeu patronal ne doivent pas avoir beaucoup de chômeurs et de précaires dans leurs rangs ! La Solidarité raison d’existence d’un Syndicat n’existe plus pour elles, l’égoïsme règnant dans cette société a réussi pour l’instant, à gangrèner une partie minoritaire de la population. Les mensonges et mutisme des médias surtout audios-visuels à la solde du régime capitaliste ont fait leur oeuvre !!!



La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
12 février 2013 - 20h25 - Posté par Cassiopée

La pauvreté en Occident a été vue comme une déviance, un être paresseux et fainéant et donc immoral dans son être. Cette mentalité qui a succédé à la piété du moyen-âge, existe encore de nos jours avec les assistés ou des personnes qui sont en difficulté "à cause" d’une non-volonté de travail.

Ce type de mentalité est urbaine, elle n’est pas liée aux sociétés traditionnelles qui travaillaient 20 heures par semaine loin d’une surproduction d’heures au travail de nos jours. Le chômage de masse provient des campagnes qui ont vu leurs possibilités de travailler se réduire si durement qu’ils ont été dans l’obligation d’aller vers les villes pour survivre, ce qui est loin de l’idée fausse d’une possibilité de pouvoir travailler et avoir des revenus. La Révolution agricole a poussé des centaines de milliers d’individus à émigrer vers les villes pour avoir accès à des revenus. En Occident, on se souciait très peu des personnes qui ont basculé dans la pauvreté et qui ont très vite été étiqueter comme déviant par le travail et paresseux alors qu’ils n’avaient aucune possibilité de pouvoir travailler et qu’aucun grands propriétaires terriens n’ont cédé des revenus pour la gestion des campagnes et la répartition du travail.

Puis, ses populations appauvries considérées comme des personnes qui ne voulaient pas travailler sont arrivés sur le marché de l’emploi urbain, avec une redistribution des salaires très faible, ce qui ne pouvait qu’entretenir la pauvreté dans les périphéries des villes. Le travail n’était pas rentable dans le temps avec des salaires de misère, ce qui n’a pas permis une amélioration du niveau de vie des populations qui ont émigré vers les villes. Les bidonvilles et les quartiers pauvres se sont très vite développer et aucun investissement dans un premier temps n’a eu lieu pour améliorer ses conditions sociales, pas d’implication publique ni dans les revenus distribués. Les personnes qui stagnent dans ce type de pauvreté sont encore vus comme immoraux ou paresseux, alors que leurs conditions sociales sont exploités pour réaliser pour faire de profits.

Il y a eu des phénomènes de surproduction alimentaire ou industriel, mais comme les prix étaient trop élevés par rapport aux revenus distribués, la masse de consommateur potentiel (et élevé) qui représentait une grande part d’individus à pouvoir consommer n’y avait pas accès.






Appel de la Coordination Nationale Étudiante des 21 et 22 avril 2018
mercredi 25 - 01h00
de : COORDINATION NATIONALE ÉTUDIANTE
Le taux de grévistes ce mardi a augmenté !!!
mercredi 25 - 00h51
Filialisation du fret SNCF : la CGT bloque le site de Geodis au Port de Gennevilliers et à Saint-Jean-de-Védas (video)
mercredi 25 - 00h35
Paris : cheminots et étudiants envahissent la gare du Nord et la gare de l’Est (videos et photos)
mercredi 25 - 00h01
La CGT Energies 33 coupe le courant à la gare Saint-Jean à Bordeaux
mardi 24 - 21h52
400 "petits cheminots" ont envahi le siège social du fret SNCF (video)
mardi 24 - 21h42
de : l’Humanité
Le PCF au rassemblement du 5 mai : Face à Macron, nous sommes de toutes les mobilisations
mardi 24 - 20h38
de : PCF
NICARAGUA : La droite putschiste dans ses oeuvres partout où elle a perdu le pouvoir !
mardi 24 - 18h10
de : JO
textes libertaires
mardi 24 - 13h42
de : jean 1
ÉLOGE DE LA POLITIQUE
mardi 24 - 12h38
de : Ernest London
Débordements fascistes au Col de l’Échelle près de Briançon : la prime à la récidive du ministre Gérard Collomb !
mardi 24 - 11h20
de : MRAP
1 commentaire
YEMEN : Les massacres se poursuivent à l’indifférence de l’OTAN !
mardi 24 - 10h28
de : JO
Débat édifiant sur le risque d’esclavage moderne ou LREM refuse des amendements de gauche (video)
mardi 24 - 10h15
de : Uliss
En finir avec les luttes défensives
mardi 24 - 00h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
Supprimer le quotient familial dans sa forme actuelle : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron...
lundi 23 - 22h18
de : Albert
MSF confirme : Israel utilise des munitions dévastatrices
lundi 23 - 19h28
de : CAPJPO-EuroPalestine
NOTRE AME DES LANDES : un texte en soutien écrit par Alain Damasio écrivain de SF
lundi 23 - 16h01
de : jean 1
Que serais-je si j’étais Juif ?
lundi 23 - 15h36
de : L’iena rabbioso
Frappes en Syrie, mensonge d’etat ? Couacs dans les tirs !!!
lundi 23 - 15h32
1 commentaire
On a marché sur la gueule de la frontière (video)
lundi 23 - 15h00
de : La Canarde
1 commentaire
google : Blocage agressif et violent afin de fabriquer votre consentement !
lundi 23 - 11h43
de : André
Appel pour un Plan B écolo et social pour l’éducation
lundi 23 - 11h31
de : Christian Laval, Samy Johsua, Laurent Paillard, Paul Ariès
1 commentaire
Les “relations” d’Assaël Adary, patron du cabinet chargé par les médias de compter les manifestants (video)
lundi 23 - 10h16
de : Pierrick Tillet
1 commentaire
Pour une charte universelle économique
dimanche 22 - 22h35
de : LE BRIS RENE
Réforme des institutions : un projet à minima d’Emmanuel Macron...
dimanche 22 - 19h04
de : Albert
Groupe fasciste et police côte à côte au col de l’échelle.
dimanche 22 - 16h36
de : jean 1
Le travail tue : un salarié des TCL meurt électrocuté
dimanche 22 - 16h24
de : jean 1
De la Justice, du Droit en France et dans ses anciennes colonies
dimanche 22 - 15h39
de : Nemo3637
Force ouvrière : un congrès qui s’annonce houleux
dimanche 22 - 09h31
3 commentaires
Garantir le maintien du pouvoir d’achat : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron…
samedi 21 - 23h02
de : Albert
Quand la DILCRAH combat la pédagogie de l’antiracisme
samedi 21 - 21h21
de : UJFP
Peuple-classe 99 % en lutte de Rennes en jonction le 19 avril.
samedi 21 - 18h19
de : Christian DELARUE
CRACK CAPITALISM - 33 thèses contre le capital
samedi 21 - 10h18
de : Ernest London
La lutte et la solidarité grandissent avec les cheminots à Puyoo comme ailleurs !
samedi 21 - 08h42
de : Sémard
"Malheur au pays dont le prince est un enfant"
vendredi 20 - 20h12
de : Deeplo
Crime de lèse majesté
vendredi 20 - 17h23
de : irae
1 commentaire
CFDT et FO pas de 1er mai unitaire
vendredi 20 - 14h14
2 commentaires
Frédéric Lordon : et voilà le sens du pari du 5 mai
vendredi 20 - 11h43
5 commentaires
Tolbiac évacué par la police à 5 heures du matin !!! (videos et photos)
vendredi 20 - 07h45
1 commentaire
Usager.e.s et grévistes, nous avons les mêmes intérêts :
 la défense d’un service public de qualité au service du public
vendredi 20 - 07h07
de : via Ch DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. Blaise Pascal
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite
Pour la création d’un Conseil de déontologie du journalisme en France. Allez jusqu’à 200 000 !!!
dimanche 11 mars
de Roberto Ferrario
Signez ici : https://www.change.org/p/pour-la-cr... Les médias et la presse jouent un rôle majeur dans la vie démocratique d’un pays. Mais ils ont aussi le pouvoir de façonner le débat public. Ce pouvoir peut donner lieu à des abus. D’autant plus qu’ils dépendent de 9 milliardaires pour 90% d’entre eux et du gouvernement pour le service public. L’émission politique de France 2 du 30 novembre 2017 dont j’étais l’invité est un modèle du genre. (...)
Lire la suite
Solidarité avec les cheminots !!!
lundi 5 mars
de Roberto Ferrario
En juin 2016 les cheminots grévistes de Versailles ont reçu un chèque de 15 000 € de la part de quatre organisations membres de la CGT. ;-) En preparation de la greve, on doit se préparer à faire la même chose de maintenant... ;-)
Lire la suite
Élections en Italie : une droite honteuse, un rayon d’espoir à gauche
mercredi 28 février
de Marc Botenga via RF
Attentat néonazi, corruption, mafia… Sur fond d’une crise inouïe, l’Italie s’approche des élections parlementaires du 4 mars prochain. Alors que la social-démocratie assume son virage ultra-libéral, la droite recycle Berlusconi et s’en prend aux étrangers. À gauche, un nouvel acteur essaie de remettre les pendules à l’heure : ce sont les partis traditionnels, et non les migrants, qui sont responsables du chômage et de la précarité. Un attentat, une droite (...)
Lire la suite
Italie : Pourquoi voter pour Potere al popolo !
mercredi 28 février
de Chiara Carratù via RF
Potere al popolo ! est né lors de l’assemblée du 18 novembre en réponse à la crise de la gauche radicale, qui risquait encore une fois de disparaître des bulletins de vote, entraînée dans des alliances avec des forces ambiguës par rapport à leurs relations avec le PD (le parcours du Brancaccio, puis la convergence en grande partie avec Liberi et Uguali), ou présente avec des propositions politiques de faibles impact sur les secteurs d’avant-garde de la classe ouvrière. Voilà (...)
Lire la suite
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite