Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
La solidarité doit se développer sans délai avec les travailleurs et la population de Guyane
lundi 27 mars
de Info’Com-CGT
Le mouvement de toute une population est méprisé par un Premier Ministre finissant qui prend, en guise de réponse, les accents du colonialiste qui parle effectifs de police et gendarmerie contre les travailleurs grévistes. Bernard Cazeneuve reste buté sur une délégation ministérielle aux vagues intentions qui pourrait annoncer une violente répression. Ce département français d’Amérique, voisin du Brésil, de 245 000 habitants pour 83 846 km2, est passé du statut de colonie (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
de : Solidaires industrie
lundi 11 février 2013 - 21h53 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Solidaires industrie

Ces derniers jours, par l’intermédiaire de plusieurs ministres, le gouvernement a multiplié les déclarations contre les salarié-e-s et les chômeurs/ses. En lançant un « avertissement aux ouvriers en colère », le ministre de l’intérieur estime qu’il « n’y a pas de place pour la colère ».

Après les déclarations du ministre du redressement productif voici quelques mois sur des intérêts communs hypothétiques entre salarié-e-s et un patronat - réunis autour du patriotisme -, l’accord national pour l’emploi constituant une régression sociale, l’état s’en prend maintenant aux ouvriers/ouvrières en les menaçant directement. On aurait apprécié, sans illusion aucune, que le gouvernement hausse le ton avec la même virulence face au patronat, qui supprime des centaines de milliers d’emplois dans l’industrie, et vote en urgence des droits nouveaux pour les salarié-e-s. Au lieu de ça, il se lance dans une provocation sans nom, laissant clairement entendre que ce sont les salarié-e-s qui cassent l’outil de travail, alors que c’est bien le patronat.

L’union syndicale Solidaires Industrie tient à réaffirmer son soutien à toutes les équipes syndicales Sud-Solidaires, mais aussi aux autres syndicats qui luttent contre les suppressions d’emplois, pour une autre organisation du travail ou pour la redistribution des richesses. La colère des ouvriers n’est rien comparée à la violence patronale, économique et sociale vécue par des millions de salarié-e-s et de chômeurs/ses. L’Union syndicale Solidaires Industrie n’acceptera aucun recours à la force publique contre le mouvement social, ni aucune répression ou criminalisation du mouvement syndical, et ceci quelque soit l’intensité du rapport de force imposé par les salarié-e-s.

Le « dialogue social » n’a aucun intérêt pour négocier des reculs : que le gouvernement le comprenne une bonne fois pour toutes et entende les revendications portées, notamment lors du prochain rassemblement du 12 février 2013 devant le siège de GoodYear à Rueil, où nous serons présent-e-s aux côtés notamment de Sud Chimie.

Paris, le 11 février 2013

Contacts :

Laurent Lacoste, relations presse : 06.67.01.72.37

Julien Gonthier, coordinateur national Solidaires Industrie : 06.70.37.23.96

http://www.solidaires-industrie.org/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
12 février 2013 - 09h15 - Posté par Joannès

Pour le patronat qui provoque la colère et la violence OK. "tout le monde il est bon tout le monde il est gentil" Les mauvais rien que les travailleurs qui refusent à se soumettre ! Pour quand le retour à l’esclavage pour autant qu’il ne soit déjà pas en place à travers les boulots au rabais et le chantage du patronat : je dicte mes conditions ou vous rejoignez le défilé des charrettes des condamnés à l’exclusion sociale ? Il m’est d’avis que les organisations de travailleurs qui se prêtent à ce jeu patronal ne doivent pas avoir beaucoup de chômeurs et de précaires dans leurs rangs ! La Solidarité raison d’existence d’un Syndicat n’existe plus pour elles, l’égoïsme règnant dans cette société a réussi pour l’instant, à gangrèner une partie minoritaire de la population. Les mensonges et mutisme des médias surtout audios-visuels à la solde du régime capitaliste ont fait leur oeuvre !!!



La violence nʼest pas là où le gouvernement la dénonce !
12 février 2013 - 20h25 - Posté par Cassiopée

La pauvreté en Occident a été vue comme une déviance, un être paresseux et fainéant et donc immoral dans son être. Cette mentalité qui a succédé à la piété du moyen-âge, existe encore de nos jours avec les assistés ou des personnes qui sont en difficulté "à cause" d’une non-volonté de travail.

Ce type de mentalité est urbaine, elle n’est pas liée aux sociétés traditionnelles qui travaillaient 20 heures par semaine loin d’une surproduction d’heures au travail de nos jours. Le chômage de masse provient des campagnes qui ont vu leurs possibilités de travailler se réduire si durement qu’ils ont été dans l’obligation d’aller vers les villes pour survivre, ce qui est loin de l’idée fausse d’une possibilité de pouvoir travailler et avoir des revenus. La Révolution agricole a poussé des centaines de milliers d’individus à émigrer vers les villes pour avoir accès à des revenus. En Occident, on se souciait très peu des personnes qui ont basculé dans la pauvreté et qui ont très vite été étiqueter comme déviant par le travail et paresseux alors qu’ils n’avaient aucune possibilité de pouvoir travailler et qu’aucun grands propriétaires terriens n’ont cédé des revenus pour la gestion des campagnes et la répartition du travail.

Puis, ses populations appauvries considérées comme des personnes qui ne voulaient pas travailler sont arrivés sur le marché de l’emploi urbain, avec une redistribution des salaires très faible, ce qui ne pouvait qu’entretenir la pauvreté dans les périphéries des villes. Le travail n’était pas rentable dans le temps avec des salaires de misère, ce qui n’a pas permis une amélioration du niveau de vie des populations qui ont émigré vers les villes. Les bidonvilles et les quartiers pauvres se sont très vite développer et aucun investissement dans un premier temps n’a eu lieu pour améliorer ses conditions sociales, pas d’implication publique ni dans les revenus distribués. Les personnes qui stagnent dans ce type de pauvreté sont encore vus comme immoraux ou paresseux, alors que leurs conditions sociales sont exploités pour réaliser pour faire de profits.

Il y a eu des phénomènes de surproduction alimentaire ou industriel, mais comme les prix étaient trop élevés par rapport aux revenus distribués, la masse de consommateur potentiel (et élevé) qui représentait une grande part d’individus à pouvoir consommer n’y avait pas accès.






Appel du collectif des étudiants de Paris 3 pour le premier tour social
mercredi 29 - 02h44
SUPPRESSION DU BUDGET FEDERAL CULTURE AUX ETATS-UNIS : SOLIDARITE AVEC LES TRAVAILLEURS DE LA CULTURE AMERICAINS
mercredi 29 - 02h13
de : Cgt Spectacle
NON à la répression syndicale ! Mercredi 29 mars 2017 à 12h30
mercredi 29 - 02h03
de : CGT, SUD et FO Cheminots
La première boulangerie occupée par le pouvoir populaire à Caracas
mercredi 29 - 00h59
Cahiers Les utopiques - Le SITE
mercredi 29 - 00h45
de : Les Utopiques
Encore un mort à la suite d’une intervention de la police
mardi 28 - 23h56
de : MRAP
guyane générale !
mardi 28 - 21h48
de : hdm
Excédé par les casseroles, Fillon ne donnera plus les détails de ses déplacements
mardi 28 - 17h30
Présidentielles et Palestine : quand le courage politique vient de Richard Ferrand, proche d’Emmanuel Macron.
mardi 28 - 14h51
de : Mohammed Sidoum
1 commentaire
Pékin exige « toute la lumière » sur la mort d’un ressortissant chinois tué par la police à Paris
mardi 28 - 14h24
de : Julia Pascual
1 commentaire
En tapant sur Mélenchon, Hamon "veut regagner le cœur de cible de l’électorat socialiste"
mardi 28 - 11h59
de : Bruno Rieth
1 commentaire
ÉLOGE DE L’OISIVETÉ
lundi 27 - 19h39
de : Ernest London
Aujourd’hui pour le FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France (video)
lundi 27 - 18h28
de : WWF-France
Je soutiens Hamon : se rallier à Mélenchon est le seul moyen de gagner !
lundi 27 - 18h01
de : Le Bruit du Vent
Jean-Luc Mélenchon l’homme qui peut compliquer la vie d’Emmanuel Macron
lundi 27 - 17h58
Marine Le Pen pose en selfie avec un député homophobe et antisémite
lundi 27 - 17h31
Comment Benoît Hamon a rompu le pacte de non-agression avec Jean-Luc Mélenchon
lundi 27 - 17h16
de : Romain Herreros
1 commentaire
La solidarité doit se développer sans délai avec les travailleurs et la population de Guyane
lundi 27 - 16h39
de : Info’Com-CGT
Présidentielle 2017 : et si Mélenchon passait lui aussi devant Fillon...
lundi 27 - 16h18
de : Maurice Szafran
La Guyane ? Une île, pour Emmanuel Macron (video)
lundi 27 - 16h07
Pétition : Benoit Hamon doit retirer sa candidature, et se rallier à la France Insoumise
lundi 27 - 15h47
de : Jean Marie MOREL
Faisons gagner notre mouvement : rejoignez les groupes d’appui !
lundi 27 - 15h42
Trailers de « Un pont pour Pluton » et « Jusqu’à nous enterrer dans la mer », deux nouveaux films issus de la Révolution Bolivarienne au Venezuela
lundi 27 - 15h36
de : Thierry Deronne
USA : la jeunesse juive se révolte contre le lobby israélien (Vidéos)
lundi 27 - 15h27
de : CAPJPO-EuroPalestine
23 avril et/ou 7 mai : faire une procuration avec la France Insoumise
lundi 27 - 15h21
MERCI BEAU COUP Mr HAMON
lundi 27 - 15h13
de : François Joël (Franek)
Rassemblement contre le licenciement de Gaël Quirante mardi 28 mars 2017 à 9h (video)
lundi 27 - 14h34
de : Sudposte Hauts de Seine
1 commentaire
L’escroquerie des socialistes en marche
lundi 27 - 14h21
de : Citoyen Spartacus
MÉLENCHON - Dimanche 26 mars 2017 meeting à Rennes - #JLMRennes (La vidéo complete)
lundi 27 - 13h59
de : Jean-Luc Mélenchon
LA PETITE RÉPUBLIQUE DES HERBEAUX ou la révolution des violettes
lundi 27 - 13h01
de : Ernest London
Avec Flo, çà décoiffe !
lundi 27 - 10h03
de : LE BRIS RENE
LINKY - ENEDIS a fait pression sur le dircab de Nicolas Dupont-Aignan
lundi 27 - 09h49
SOUTIEN du P.R.C.F. à l’insurrection démocratique des travailleurs et des citoyens de Guyane – 25 mars 2017
lundi 27 - 06h35
de : Jo Hernandez
Benoît Hamon ne sait pas s’il a voté la réforme de la prescription en matière pénale
dimanche 26 - 14h42
de : Julien Chabrout
Tenir compte du passé pour assurer l’avenir !
samedi 25 - 21h42
de : LE BRIS RENE
Guyane : les syndicats vote la grève générale à partir de lundi 27/03/2017
samedi 25 - 19h09
de : SVPat
Jean-Luc Mélenchon et la CGT bloquent un McDonald’s à Paris
samedi 25 - 16h41
1 commentaire
EN MARCHE VERS LE MUR !"
samedi 25 - 10h21
de : Martine
Sondage ,dynamique indéniable de Jean-Luc Mélenchon
samedi 25 - 09h47
2 commentaires
UN AUTRE FUTUR POUR LE KURDISTAN ?
samedi 25 - 08h58
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La mort, ce n’est pas plus communiquer, c’est ne plus être compris. Pier Paolo Pasolini
Faites un don
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Aujourd’hui pour le FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France (video)
lundi 27 mars
de WWF-France
🐼 #PandaLive : RDV à 18h aujourd’hui pour le #FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France. Transition énergétique, pollution, mobilité durable, agriculture bio, perte de biodiversité… Le candidat de la France insoumise répondra à vos questions en direct. Envoyez vos questions à pandalive Ugy wwf.fr ou postez-les dans les commentaires. (...)
Lire la suite
La solidarité doit se développer sans délai avec les travailleurs et la population de Guyane
lundi 27 mars
de Info’Com-CGT
Le mouvement de toute une population est méprisé par un Premier Ministre finissant qui prend, en guise de réponse, les accents du colonialiste qui parle effectifs de police et gendarmerie contre les travailleurs grévistes. Bernard Cazeneuve reste buté sur une délégation ministérielle aux vagues intentions qui pourrait annoncer une violente répression. Ce département français d’Amérique, voisin du Brésil, de 245 000 habitants pour 83 846 km2, est passé du statut de colonie (...)
Lire la suite
MÉLENCHON - Dimanche 26 mars 2017 meeting à Rennes - #JLMRennes (La vidéo complete)
lundi 27 mars
de Jean-Luc Mélenchon
Le dimanche 26 mars 2017, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Rennes devant 10 000 personnes. Il a expliqué comment le programme de la France insoumise, « L’Avenir en commun », répondait aux problèmes du pays concernant l’effondrement de l’État et des services publics, en insistant en particulier sur le cas de la Guyane. Il a également présenté les propositions de la France insoumise concernant la fin de l’évasion fiscale et l’augmentation des salaires. (...)
Lire la suite
Débat "quel avenir pour le travail" - Mardi 28 mars à 19h - Ivry sur Seine
vendredi 24 mars
de PCF Ivry
Ce n’est pas la courbe du chômage qui s’inverse, c’est celle du progrès dans l’Histoire du progrès de l’humanité ! Durant 200 ans, les luttes sociales et les gains successifs de productivité ont permis de produire plus, en travaillant moins : loi des 8h en 1919, congés payés suite au Front Populaire, 35h... Aujourd’hui, dans la bouche des libéraux, la numérisation est devenue une menace pour le travail. Elle risquerait de "détruire des emplois", "faire (...)
Lire la suite
Mélenchon : esprit de campagne, spécial Luttes Sociales (vidéo)
vendredi 24 mars
de Collectif Bellaciao
1 commentaire
Vendredi 24 mars émission Esprit de campagne spécial Luttes sociales. Participez en posant vos questions dans le chat Youtube et sur Twitter avec le hashtag #LuttesSociales. Partagez !
Lire la suite
23.03.2017 Révolte en Guyane, villes paralysées, écoles fermées, desserte aérienne perturbée (6 videos et 10 photos)
jeudi 23 mars
de Collectif Bellaciao
Depuis le jeudi 16 mars, la Guyane est à l’heure d’une mobilisation sociale portée par des socioprofessionnels, des salariés grévistes et des collectifs de citoyens revendiquant » « l’intérêt général du pays Guyane ». Des barrages sont érigés dans plusieurs communes à Kourou, Cayenne, Saint-Laurent… Suivez notre live ! ici Rémire-Montjoly, Montsinéry-Tonnégrande et Macouria annoncent à leur tour la fermeture de leurs écoles. Des files se forment dans les stations (...)
Lire la suite
Appel de syndicalistes à soutenir Jean-Luc Mélenchon
jeudi 23 mars
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/aux-camara... La séquence électorale qui verra se succéder les élections présidentielles et législatives en 2017 revêt une importance inédite pour le monde du travail. Les scénarios annoncés évoquent la probabilité d’un face à face au deuxième tour entre une droite ultra réactionnaire et l’extrême droite. Nous sommes conscients de ce que cela signifie en termes de régression des droits et garanties collectives, de (...)
Lire la suite