Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Strasbourg : Vaira Vike-Freiburga, docteur Honoris Causa ?
de : Groupe Thomas ELEK
dimanche 10 mars 2013 - 21h01 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Quelle cause honorable peut suffisamment dissimuler la passivité de Mme la Présidente Vaira VIKE-FREIBURGA face à la résurgence du Fascisme en Lettonie ?

Au nom du respect de la mémoire des martyrs de l’Université de Strasbourg déplacée, victimes de la rafle du 25 novembre 1943 à Clermont-Ferrand, Alain Béretz, président de l’Université de Strasbourg doit renoncer à remettre le titre de docteur honoris causa à Mme VIKE-FREIBURGA.


Le 25 mars prochain le Président de l’Université de Strasbourg remettra à trois personnalités les insignes honorifiques de Docteur honoris causa. Ce titre prestigieux représente la plus haute forme de reconnaissance que peut adresser la communauté académique et universitaire à une personnalité renommée.

Mme Vaira VIKE–FREIBURGA, l’une des trois personnalités nominées pour cette année 2013, a exercé le mandat de Présidente de la Lettonie de 1999 à 2007, fonction loin d’être uniquement honorifique et protocolaire en Lettonie puisque le chef d’Etat nomme le président-ministre qui est ensuite chargé de constituer le gouvernement.

JPEG - 679.5 ko
Mme VIKE-FREIBERGA, au centre.

Personne politique de centre droit, relativement populaire, elle fut portée à la tête de l’Etat par le jeu de compromis parlementaires entre la droite et la gauche social-démocrate qui voyaient en elle une personnalité de consensus pouvant recueillir l’assentiment de la majorité des députés du parlement letton (la Saema) divisé.

Dans le descriptif fourni par l’Université de Strasbourg on ne lit cependant que cette courte et surprenante biographie : « Rapatriée (sic !) en 1998, elle est élue présidente de Lettonie en 1999 et réélue en 2003 et joue un rôle primordial dans l’accession de son pays à l’Union européenne et à l’OTAN » ce qui, bien évidement, est bien trop vague et léger pour pouvoir cerner les mérites réels et supposés de Mme VIKE-FREIBERGA.

Le lecteur devra savoir que Mme VIKE-FREIBERGA est décorée de la Médaille Truman-Reagan de la Liberté décernée par la fondation-mémorial des victimes du Communisme ( http://www.vvf.lv/news/309-vaira-vike-freiberga-to-receive-vocmf-truman-reagan-medal-of-freedom) et membre d’honneur de la fondation Chirac ( http://www.fondationchirac.eu/fondation/comite-d-honneur ) .

« le meilleur moyen de lutter contre le fascisme, ce n’est pas de le renforcer en lui donnant satisfaction », René MAUBLANC, in Le Pacifisme et les Intellectuels, Comité Mondial Contre la Guerre et le Fascisme, 1936.

Mme VIKE –FREIBERGA a joué un rôle majeur dans l’entreprise de réhabilitation des combattants lettons engagés volontairement dans les sinistres divisions Waffen-SS de Lettonie qui semèrent la mort en Biélorussie et en Russie. Ce rôle est subtil et idéologique car il relève d’une volonté de masquer, voire de distordre la réalité historique en tentant vainement d’établir une équation, aujourd’hui banalisée dans de nombreux pays ex-socialistes où le spectre de l’hydre au ventre fécond recommence sa matérialisation : nazisme = communisme.

C’est tout le sens de la préface des actes d’un colloque historique officiel tenu en 2005 ( http://www.president.lv/images/modu... ) dont il est précisé que les travaux doivent contribuer à forger une vision européenne commune de l’avenir qui s’appuie sur une compréhension commune des évènements du passé : « As a new member state of the European Union and the NATO Alliance, Latvia is eager to foster a stronger sense of Pan-European brotherhood. This will only be possible if the people of Europe hold a common vision of the future, based on common, overriding values and a common understanding of past events”.

Cette « compréhension commune du passé » nécessite donc un formatage dogmatique de la recherche historique, c’est-à-dire une recherche historique contemporaine sous forte influence idéologique ( http://defendinghistory.com/roland-binet-red-brown-is-a-historical-aberration/24682 ).

Dans l’entreprise de révisionnisme historique qui parcourt la Lettonie depuis quelques années bien peu de cas est fait de cette frange importante de lettons, pour beaucoup juifs, qui optèrent, dès la prise du pouvoir de Karlis ULMANIS (le Fuhrer letton, Tautas Vadonis) en 1934, pour un rapprochement « salvateur » avec le voisin soviétique en raison d’un climat hostile produit par la politique de léttonisation du pouvoir militaire (Sergeï PANOV, http://mots.revues.org/4973#text).

Tous les lettons ne furent donc pas des collaborateurs, plus de cent mille combattirent dans les rangs de l’armée rouge : mais cette vérité là Mme VIKE-FREIBURGA préfère la contourner pour justifier sa quête d’une démocratie européenne libérale qui permet aujourd’hui aux néonazis de parader, et réprime les rassemblements antifascistes, comme ce fut le cas pendant ses deux mandatures en Lettonie, avant et après l’accession à l’Union européenne et l’intégration à l’OTAN.

Cette entreprise de réhabilitation engagée avant son accession au pouvoir par de nombreux cercles d’intellectuels principalement issus de la diaspora lettone, n’a eu de cesse de se poursuivre depuis 1991, année de l’indépendance du pays suite à l’effondrement de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques, jusqu’à nos jours.

On peut certes mentionner à sa décharge qu’elle a su répondre aux pressions insistantes d’Israel et de la Russie en 2000 en supprimant du calendrier officiel la célébration de la « journée de la Légion » instituée en 1998, le 16 mars, pour commémorer une victoire des divisions Waffen-SS lettones sur l’armée rouge en 1943. Malgré cela, rien de décisif ne fut initié par Mme VIKE-FREIBERGA pour réduire au silence, par la force du pouvoir d’Etat dont elle était détentrice, les organisations nazies d’anciens combattants lettons .

JPEG - 32.7 ko
La marche des vétérans SS, Riga, 2009

Ces derniers, dûment pensionnés par l’Etat et la République Fédérale d’Allemagne ( http://www.spiegel.de/international/spiegel/world-war-ii-rewriting-latvian-history-a-353803.html) pour leur états de service passés organisèrent pendant les deux mandatures de la présidente, à Riga mais aussi dans d’autres villes du pays, de vastes rassemblements de vétérans SS, agrégeant une faune de jeunes supporters de l’idéologie nazie, tout cela avec l’autorisation de tribunaux administratifs complaisants.

JPEG - 135.7 ko
Cortège de vétérans SS à Riga

un exemple de protestation du Centre Simon Wiesenthal :

“December 3, 2001

WIESENTHAL CENTER URGES LATVIA TO PROSECUTE LOCAL NAZI COLLABORATORS AND CANCEL REHABILITATIONS GRANTED TO CONVICTED HOLOCAUST PERPETRATORS

The Simon Wiesenthal Center today called upon the Latvian government to initiate the investigation and prosecution of Latvian Nazi war criminals and to cancel the rehabilitations (and financial benefits) granted during the past decade to Holocaust perpetrators convicted by Soviet courts. In an op-ed piece published today in Diena, Latvias largest daily newspaper, the Centers Israel director Dr. Efraim Zuroff points out that in more than ten years of independence Latvia has hereto not initiated the investigation, let alone prosecution, of a single Latvian Nazi war criminal, while at the same time much effort has been invested by the judiciary in bringing Communist criminals to justice. Zuroffs article was specifically published today, the date of the beginning of the mass liquidation of the Riga Ghetto, to coincide with the dedication of a monument at Bikernieki Forest, a site of the mass murder of Latvian Jews and Jews deported to Riga from Germany, Austria and the Protectorate. According to Zuroff, Latvias ability to confront its bloody Holocaust past and the large-scale participation of Latvians in Holocaust atrocities committed in Latvia and outside its borders will be severely compromised if there is no serious effort to prosecute those Latvians who participated in these crimes. Zuroff also urged the government to cancel the pardons it had granted to at least forty one persons convicted of Holocaust crimes by the Soviet courts and to take away the financial benefits granted to these individuals, among them former members of the infamous Arajs Kommando, which played an active role in the mass murder of Latvian and Belarussian Jews.”

Pendant les deux mandatures de Mme VIKE-FREIBURGA, le Centre Simon Wiesenthal n’a eu de cesse de protester contre la participation de membres du gouvernement ou de députés de la Saema à des cérémonies d’hommage aux combattants des légions Waffen-SS lettones, comme la consécration officielle en septembre 2003 d’un cimetière dédié aux morts des divisions Waffen-SS lettones, cérémonie lors de laquelle la ministre de la Culture représentait officiellement les intérêts de l’Etat Letton ( http://www.wiesenthal.com ) .

De quoi l’action ou plutôt l’inaction de Mme VIKE-FREIBERGA est-elle le nom si ce n’est d’une volonté obstinée de revanche sur une Histoire qui ne peut être falsifiée ( http://defendinghistory.com/32817/32817 ) ?

Mme VIKE-FEIBERGA n’a pas voulu mettre un terme à cette entreprise nauséabonde, elle l’a alimenté. Et aujourd’hui, nombre de citoyens lettons exigent l’interdiction pure et simple des célébrations du 16 mars (http://www.petitions24.com/stop_the_16_march_marches_and_latvians_revising_history)

“In politics as in life, there is little as eloquent as facts. Frequently the facts speak for themselves, even when the responsible persons keep silent. Seven years have passed since the Jewish Community initiated vain attempts to get the approval for establishing a memorial for the Holocaust victims in Bauska, and for all these years this proposal has been declined. At the same time a very provocative and disreputable idea of the monument “To Defenders Against the Second Soviet Occupation” has received full support from the local authorities, and without any problems overcome all bureaucracy “Arkady SUHARENKO, Chairman of the Latvian Council of Jewish Communities, 20/09/2012 ( http://defendinghistory.com/latvian-jewish-communities-send-protest-letter-to-nations-president-over-opening-of-new-monument-glorifying-the-waffen-ss/41836 )

Ce texte en anglais est un extrait de la lettre désabusée d’un représentant de la communauté juive de Lettonie, Arkady SUHARENKO, adressée à M. Andris BERZINS, Président actuel de la Lettonie. Il y fait état des difficultés insurmontables que rencontrent les rescapés de la Shoah de la ville de Bauska (située au Sud de Riga) pour obtenir l’aval des autorités publiques locales pour l’érection d’un mémorial au martyre des juifs de la région. La lettre fait, par ailleurs, état de l’érection d’un monument à la gloire des bataillons disciplinaires de la Waffen-SS lettone présentés en « défenseurs héroïques du territoire Letton », un monument controversé aux assassins de centaines de citoyens lettons qui fut inauguré en grande pompe par les autorités locales en Septembre 2012 avec une garde d’honneur militaire ( http://english.ruvr.ru/2012_09_17/Monument-to-Waffen-SS-Latvian-Legion-unveiled-in-Latvia ).

JPEG - 118.6 ko
Bauska, inauguration officielle d’un monument à la gloire des unités disciplinaires de la Waffen SS lettone

Il y est fait aussi mention des interventions répétées de la communauté juive auprès des présidents Lettons précédents, dont Mme VIKE-FREIBURGA, afin d’obtenir leur intercession pour mettre fin aux chicaneries (http://defendinghistory.com/wp-content/uploads/2012/09/Efforts-to-thwart-monument-for-Jews-of-Bauska-in-Latvia-Sept-2012.pdf ) administratives afin que ce mémorial aux victimes de la Shoah de Bauska ne soit plus un projet mais une réalité.

A ce jour, force est de constater que Mme VIKE-FREIBERGA n’a pas eu une influence déterminante sur ce qui aurait pu être une véritable « Honoris Causa » dans un contexte national caractérisé par le ressentiment, l’animosité et la revanche. D’ailleurs, que dire des propos (chaîne de télévision LVT) de son successeur Andris BERZINS qui s’est exprimé comme suit face aux critiques répétées à l’encontre de la complaisance des autorités pour ces manifestations de vétérans SS : « il est idiot de penser que les Waffen SS étaient des criminels, ils méritent le respect  » ( http://en.rian.ru/world/20120503/173192052.html ).

Rappelons ici que le Tribunal de Nuremberg de 1945/46 déclara organisations criminelles la totalité des organisations de la Schutzstaffel (SS), dont les membres prêtaient serment de fidélité à Adolf Hitler.

Ce courrier de l’ambassadeur de Lettonie à Londres à une activiste de l’interdiction des célébrations de la journée du 16 mars est particulièrement édifiant : http://defendinghistory.com/wp-content/uploads/2012/03/Latvian-ambassadors-letter-to-Monica-Lowenberg-1-March-2012.pdf.

On ne peut exonérer Mme VIKE-FREIBERGA d’une part de responsabilité dans la situation que connait la Lettonie aujourd’hui avec la résurgence de mouvements d’extrême droite antisémites particulièrement virulents ( http://www.coe.int/t/dghl/monitoring/ecri/Country-by-country/Latvia/LVA-CbC-IV-2012-003-ENG.pdf ) .

Il apparait évident que rien de très honorable ne peut justifier l’octroi d’une distinction aussi prestigieuse d’une Université marquée par le souvenir du combat du résistant Marc BLOCH et inscrite dans la tradition de l’humanisme rhénan.

Marc BLOCH, dans un article de revue clandestine parue en avril 1944, avant son assassinat par la Gestapo de Lyon , accusa : « Le jour viendra…et peut être bientôt où il sera possible de faire la lumière sur les intrigues menées chez nous de 1933 à 1939 en faveur de l’Axe Rome-Berlin pour lui livrer la domination de l’Europe en détruisant de nos propres mains tout l’édifice de nos alliances ».

JPEG - 75.1 ko
Plaque de Commération des victimes du nazisme de l’Université de Strasbourg

C’est cela l’esprit de Marc BLOCH, Monsieur Alain BERETZ : la quête de la Vérité.

Saurez-vous vous en rappeler lorsque vous décorerez Mme VIKE-FREIBERGA, à quelques enjambées de la plaque commémorant le martyre de ces nombreux membres de l’Université que vous présidez, tous tombés sous le joug hitlérien ?

Il est encore temps d’agir.

Fait à Strasbourg, le 10 mars 2013.

Groupe Thomas ELEK.




Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Strasbourg : Vaira Vike-Freiburga, docteur Honoris Causa ?
11 mars 2013 - 20h04 - Posté par yo !

chers amis,
savez-vous que dans leur majorité les élus cgt, cfdt et fsu on approuvé cette proposition en CA de l’université de Strasbourg ?
çà en dit long sur la conscience politique des syndicalistes universitaires...



Strasbourg : Vaira Vike-Freiburga, docteur Honoris Causa ?
12 mars 2013 - 14h15

c’est faux !!!



Strasbourg : Vaira Vike-Freiburga, docteur Honoris Causa ?
12 mars 2013 - 20h15

Peu importe, qui peut bien se soucier, a priori, à la proposition d’une sombre personnalité, de surcroit issue d’un micro-Etat dont tout le monde se fiche...
Il me semble que comme dans tout CA un vote ’pour’ est un vote ’par défaut’, à moins d’être un fin connaîsseur des pays baltes...who gives a fuck ?
ne blâmons pas les élus syndicaux débordés qui ont mieux à faire...






"Malheur au pays dont le prince est un enfant"
vendredi 20 - 20h12
de : Deeplo
Crime de lèse majesté
vendredi 20 - 17h23
de : irae
1 commentaire
CFDT et FO pas de 1er mai unitaire
vendredi 20 - 14h14
2 commentaires
Frédéric Lordon : et voilà le sens du pari du 5 mai
vendredi 20 - 11h43
3 commentaires
Tolbiac évacué par la police à 5 heures du matin !!! (videos et photos)
vendredi 20 - 07h45
1 commentaire
Usager.e.s et grévistes, nous avons les mêmes intérêts :
 la défense d’un service public de qualité au service du public
vendredi 20 - 07h07
de : via Ch DELARUE
Fonctionnaire(s) et syndicalisme : Pour faire société.
jeudi 19 - 22h01
de : Christian DELARUE
L’insoupçonnable profondeur de la déroute / C’est l’heure de l’mettre - Radio
jeudi 19 - 20h07
de : HDM
Notre-Dame-des-Landes : "Le gouvernement est animé par une idéologie individualiste et capitaliste
jeudi 19 - 18h55
de : jean 1
1 commentaire
Etat espagnol : ¡ Ay Podemos !
jeudi 19 - 16h40
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
info technique concernant le service mail de la poste
jeudi 19 - 16h17
de : info technique
1 commentaire
Grève SNCF : « C’est plus fort qu’en 2014 et 2016, mais moins dynamique. »
jeudi 19 - 08h38
La CGT Mines Energie appelle à la grève à partir de ce jeudi et jusqu’au 28 juin
mercredi 18 - 16h00
Grève : la CGT-RATP dépose un préavis pour jeudi et vendredi
mercredi 18 - 15h34
de : CGT-RATP
Sciences Po Paris à son tour occupée par des étudiants (video)
mercredi 18 - 14h51
2 commentaires
Comme dirait Ruffin un bol d’air...belge (video)
mercredi 18 - 13h26
de : irae
3 commentaires
SNCF : les grèves commencent à peser sur la croissance française
mercredi 18 - 11h15
3 commentaires
Merci Nicolas Hulot, les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l’Etat...
mercredi 18 - 11h01
4 commentaires
JUSTICE DE CLASSE
mercredi 18 - 09h59
1 commentaire
Ce Roi d’Espagne qui fait la leçon démocratique ! Et la République, bordel !
mardi 17 - 15h16
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Survie : il faut virer Macron par ordonnances populaires !
mardi 17 - 14h14
de : Author : Pierrick Tillet
3 commentaires
19 avril, 1er et 22 mai : printemps larvé ou explosion sociale ?
mardi 17 - 09h20
PLUS MACRON PASSE A LA TÉLÉ, MOINS IL CONVAINC
lundi 16 - 23h07
de : Luttesinvisibles
François Ruffin - On n’est pas couché 14 avril 2018 (video)
lundi 16 - 22h50
Assemblée générale - Rennes 2
lundi 16 - 21h48
Macron... non... non... non... (video)
lundi 16 - 21h44
Les mensonges sanglants de M. Macron
lundi 16 - 21h27
de : Hervé Kempf
3 commentaires
Emmanuel Macron connaît ses classiques (video)
lundi 16 - 21h20
LE 19 AVRIL, C’EST EN GRÈVE POUR REMPLIR LES RUES !
lundi 16 - 18h55
de : Info’Com-CGT
Pierre Laurent : nous pensons qu’une marche du 5 mai réussie est une marche qui additionnerait toutes les forces
lundi 16 - 15h14
de : Pierre Laurent
3 commentaires
Marie-George Buffet : 5 mai pour faire la fête à Macron, belle initiative de François Ruffin
lundi 16 - 14h21
de : Marie-George Buffet
4 commentaires
(videos et photos) Manifestation nationale inter-luttes du 14 avril à Montpellier : 2500 personnes dans les rues, centre-ville retourné, 50 interpellés, une quarantaine de gardes à vue
lundi 16 - 13h55
de : jean 1
PLUS DE 2 HEURES, TOUT CELA, POUR RIEN OU SI PEU !
lundi 16 - 12h29
de : Serge Cercelletti
1 commentaire
Olivier Faure soutient les frappes en Syrie avec Benoît Hamon !!!
lundi 16 - 11h25
3 commentaires
Université de Tolbiac : point de convergence entre cheminots et étudiants (video)
lundi 16 - 09h57
de : Frédéric Dayan
Orange : Préavis de grève national pour le 19 avril 2018
lundi 16 - 09h46
de : CGT FAPT
Communiqué de l’UD CGT 44 suite à la manifestation du 14 avril
lundi 16 - 09h40
de : UD CGT 44
RÈGNE MACRON… GÉNÉRATION SACRIFIÉE !
lundi 16 - 09h31
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
Il faut choisir : être dominé ou organisé pour le bien commun !
dimanche 15 - 19h15
de : LE BRIS RENE
1 commentaire
(Video) 14 avril 2018 à Marseille, la France Insoumise et la CGT s’unissent contre Macron
dimanche 15 - 17h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. Gandhi
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite
Pour la création d’un Conseil de déontologie du journalisme en France. Allez jusqu’à 200 000 !!!
dimanche 11 mars
de Roberto Ferrario
Signez ici : https://www.change.org/p/pour-la-cr... Les médias et la presse jouent un rôle majeur dans la vie démocratique d’un pays. Mais ils ont aussi le pouvoir de façonner le débat public. Ce pouvoir peut donner lieu à des abus. D’autant plus qu’ils dépendent de 9 milliardaires pour 90% d’entre eux et du gouvernement pour le service public. L’émission politique de France 2 du 30 novembre 2017 dont j’étais l’invité est un modèle du genre. (...)
Lire la suite
Solidarité avec les cheminots !!!
lundi 5 mars
de Roberto Ferrario
En juin 2016 les cheminots grévistes de Versailles ont reçu un chèque de 15 000 € de la part de quatre organisations membres de la CGT. ;-) En preparation de la greve, on doit se préparer à faire la même chose de maintenant... ;-)
Lire la suite
Élections en Italie : une droite honteuse, un rayon d’espoir à gauche
mercredi 28 février
de Marc Botenga via RF
Attentat néonazi, corruption, mafia… Sur fond d’une crise inouïe, l’Italie s’approche des élections parlementaires du 4 mars prochain. Alors que la social-démocratie assume son virage ultra-libéral, la droite recycle Berlusconi et s’en prend aux étrangers. À gauche, un nouvel acteur essaie de remettre les pendules à l’heure : ce sont les partis traditionnels, et non les migrants, qui sont responsables du chômage et de la précarité. Un attentat, une droite (...)
Lire la suite
Italie : Pourquoi voter pour Potere al popolo !
mercredi 28 février
de Chiara Carratù via RF
Potere al popolo ! est né lors de l’assemblée du 18 novembre en réponse à la crise de la gauche radicale, qui risquait encore une fois de disparaître des bulletins de vote, entraînée dans des alliances avec des forces ambiguës par rapport à leurs relations avec le PD (le parcours du Brancaccio, puis la convergence en grande partie avec Liberi et Uguali), ou présente avec des propositions politiques de faibles impact sur les secteurs d’avant-garde de la classe ouvrière. Voilà (...)
Lire la suite
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite