Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
La solidarité doit se développer sans délai avec les travailleurs et la population de Guyane
lundi 27 mars
de Info’Com-CGT
Le mouvement de toute une population est méprisé par un Premier Ministre finissant qui prend, en guise de réponse, les accents du colonialiste qui parle effectifs de police et gendarmerie contre les travailleurs grévistes. Bernard Cazeneuve reste buté sur une délégation ministérielle aux vagues intentions qui pourrait annoncer une violente répression. Ce département français d’Amérique, voisin du Brésil, de 245 000 habitants pour 83 846 km2, est passé du statut de colonie (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Notre conscience est en miettes ! Réagissez !
de : Schaff Jacques
mercredi 15 mai 2013 - 10h00 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Vingt ans de secret d’État, Vingt ans de secret défense, Vingt ans de silence complice, ça suffit ! Notre conscience est en miettes : vingt ans ça suffit !

Bientôt vingt ans que le troisième génocide des Tutsi du Rwanda a été perpétré. Des enfants, des femmes, des innocents ont été broyés, déchiquetés, violés, humiliés, réduits à des objets, machetés, torturés, abandonnés seuls à une mort de douleur sans nom, sans témoins, sans pleurs, sans aides, pire que des chiens, des cafards, dans le silence d’au bout des ténèbres…

Et quel silence assourdissant ! Quel non-dit si pudique et partagé par la communauté nationale ! Cet ensemble d’hommes et de femmes fiers pourtant de leurs valeurs, celles de 89, celle de la République, cette République qui la première considéra les hommes et les femmes libres et égaux devant la loi, devant les autres, devant le ciel.

Et pourtant, en cette dix-neuvième commémoration du génocide des Tutsi du Rwanda, nous étions bien seuls, nous les Français, nous qui ne pouvons-nous résoudre à oublier, à passer sous silence, à faire comme si de rien n’était, à refuser de nous exclure de toute responsabilité. Oui, nous sommes quelques-uns, citoyens français de base, qui savons (quel horrible savoir) que nous avons collectivement un « génocide sur la conscience ». Nous avons élu des dirigeants qui en notre nom ont joué (quel horrible jeu) aux apprentis sorciers, au cœur de ces ténèbres rwandaises, qu’ils croyaient connaître, du haut de leur intelligence d’énarques et d’hommes d’État. Ils prétendaient mener une politique savante, habile, supposée servir nos intérêts nationaux, et celle-ci a abouti, quel horrible résultat, à « la mort, la mort, la mort toujours recommencée » d’un million d’hommes, de femmes, d’enfants, de nourrissons, de vieillards, sans défense, d’innocents devant « dieu » qui se taisait, devant nous qui nous taisions. Les médias, les télés, le journal dit de référence Le Monde, les intellectuels, les partis politiques de gauche de droite du centre, l’Union sacrée de la real politik : tous taisaient l’infâme, faisant croire que le bourreau était la victime, que le génocidaire était notre frère, que les alliés des génocidaires étaient des humanitaires, que ce n’était là qu’un massacre parmi d’autres sur cette pauvre terre, et que, toute bonne conscience dehors (quelle horrible conscience) nous n’avions rien pu faire !

Quoi ? Rien pu faire, rien pu faire, nous qui étions les meilleurs alliés des génocidaires, qui avions formé leur armée, leurs milices, leur stratégie de la « guerre (dite) révolutionnaire », rien pu faire pour empêcher l’innommable, l’indicible crime, la négation même de toute humanité !

Et bien nous, les quelques Français de base, qui assistions, bien seuls, à la dix neuvième commémoration du génocide des Tutsi du Rwanda, le 7 avril dernier, sur cette place en chantier, oui, vous avez bien lu, en chantier, devant ce mur de la paix, nous entendons encore le silence des enfants qu’on égorgeait pour nos intérêts, oui nous les quelques Français de base qui entendrons dès lors ce silence jusqu’à notre mort, parce que c’est notre raison d’être de citoyen, de citoyen du monde, notre raison d’être d’humain qu’on a assassiné ici, au Rwanda, d’avril à juillet 1994, en notre nom.

Ah oui ! nous les entendons aussi ces sarcasmes infâmes de ceux qui nous traitent de « droitdel’hommistes », de doux rêveurs de l’humanitarisme, les Védrines, les Péans, qui nous accusent d’être manipulés par les victimes, dupes du méchant qui sommeillerait sous le masque du sacrifié. Mais ceux-là qui voudraient exterminer une seconde fois l’exterminé en refusant la nécessaire reconnaissance du crime, ceux-là sont nos ennemis. Et nos ennemis, on s’en charge. Par contre, protégez-nous de nos amis, ceux qui parmi les hommes et les femmes qui ont place sur la scène publique, sur les plateaux de télé, sur les affiches, dans les journaux, dans les Assemblées, ont à un moment ou à un autre, depuis le génocide des Tutsi du Rwanda de 1994, dit un mot, prononcé une parole, signé une pétition, rédigé une déclaration qui allait, même de façon infinitésimale, vers cette reconnaissance, indispensable à notre honneur.

Car ces amis-là, ils parlent un jour puis se taisent toujours. Quoi, comment peut-on commencer à entendre le cri des génocidés de 1994 et retourner au silence sous prétexte que ce cri est inaudible, inaudible car trop effrayant pour notre image nationale. Que deviennent alors tous les autres combats politiques, si ce cri-là n’est pas entendu ?

Oui, Monsieur Noël Mamère, député de la Gironde, Monsieur Patrick Braouezec, député de Seine-Saint-Denis, Madame Eva Joly et Messieurs José Bové, Daniel Cohn-Bendit députés européens, vous aussi les militants de la gauche de la gauche, nos « amis », nous ne vous entendons pas, nous ne vous entendons plus. Savez-vous qu’en 2012 François Holande , en campagne électorale, fait promettre par son représentant la construction d’un monument commémoratif du génocide des Tutsi à Paris, et fait envoyer une gerbe de fleurs. En 2013, et maintenant élu, plus de gerbes, un chantier sur la place du mur de la paix où devait se dérouler la 19e commémoration, et un silence assourdissant.

Ce silence est également le vôtre. Et nous n’entendons que lui.

Nous, simples citoyens, nous les traumatisés du génocide des Tutsi du Rwanda car nous avons élu ceux qui en ont été les complices, car nous n’avons pas entendu la voix de Jean Carbonare, président de Survie, qui l’annonçait au vingt heures de Bruno Mazure un an auparavant, qui n’avons pas pu l’empêcher, nous qui après le crime avons fini par comprendre qu’il avait été perpétré avec la complicité de la France, nous vous demandons, à vous, élus du peuple français, de venir au-devant de la scène, et de dire, haut et fort, et à intelligible voix :

« Vingt ans, ça suffit ! »

Il ne s’agit pas de « réparation ». On ne répare pas la mort d’un être cher. On ne répare pas les souffrances du corps et de l’âme. On ne répare pas un génocide qui est la négation même de l’humanité. Il s’agit simplement de reconnaître l’autre, sa mort, sa souffrance immense, de reconnaître notre irréparable faute, notre irréparable non-assistance à personne en danger, de reconnaître la complicité de nos dirigeants - donc notre complicité car nos dirigeants sont nous-même –, à qui nous avons confié notre souveraineté et que nous aurions dû contrôler, empêcher de commettre en notre nom l’irréparable. Il convient, parce que c’est le sens profond du mot de citoyen, de parler haut et clair, de demander haut et clair, devant tous les Français, que justice soit faite, à la mémoire des Tutsi du Rwanda. Il convient d’exiger une véritable Commission d’enquête parlementaire qui ira jusqu’au bout de la vérité. Il convient d’exiger la levée du secret défense, car nous n’avons rien à défendre face au million d’innocents martyrisés, ils sont morts et ne reviendront plus nous menacer, nous n’avons rien à défendre si ce n’est notre honneur et notre honneur c’est la vérité. Il convient d’exiger que tous ceux qui ont été directement complices du meurtre soient jugés et sanctionnés pourqu’enfin surgisse la vérité. Et pour que le crime ne paye plus.

Rejoignez le collectif http://rwanda20anscasuffit.org/le-collectif-rwanda-20-ans-ca,001.html



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Notre conscience est en miettes ! Réagissez !
19 juillet 2013 - 13h09

Uun livre document a lire impérativement : MIRACULEE ,dans l’enfer

du génocide Rwandais ,elle trouve la lumière : l’auteur : Immaculée

ILIBAGIZA (Editions j’ai lu 2007 )

voir page 172 -173 -174 trois pages sur l’ONU édifiant , plus loin page 202 -203 -204 soldats français :opération Turquoise ,plus
qu’édifiant ,ce livre témoignage que je garde précieusement ,et fait que : j’ai honte de nos hommes politiques ,honte d’être
FRANCAISE ,honte de ma Patrie des Droits de l’homme , égalité -fraternité , solidarité






Appel du collectif des étudiants de Paris 3 pour le premier tour social
mercredi 29 - 02h44
SUPPRESSION DU BUDGET FEDERAL CULTURE AUX ETATS-UNIS : SOLIDARITE AVEC LES TRAVAILLEURS DE LA CULTURE AMERICAINS
mercredi 29 - 02h13
de : Cgt Spectacle
NON à la répression syndicale ! Mercredi 29 mars 2017 à 12h30
mercredi 29 - 02h03
de : CGT, SUD et FO Cheminots
La première boulangerie occupée par le pouvoir populaire à Caracas
mercredi 29 - 00h59
Cahiers Les utopiques - Le SITE
mercredi 29 - 00h45
de : Les Utopiques
Encore un mort à la suite d’une intervention de la police
mardi 28 - 23h56
de : MRAP
guyane générale !
mardi 28 - 21h48
de : hdm
Excédé par les casseroles, Fillon ne donnera plus les détails de ses déplacements
mardi 28 - 17h30
Présidentielles et Palestine : quand le courage politique vient de Richard Ferrand, proche d’Emmanuel Macron.
mardi 28 - 14h51
de : Mohammed Sidoum
1 commentaire
Pékin exige « toute la lumière » sur la mort d’un ressortissant chinois tué par la police à Paris
mardi 28 - 14h24
de : Julia Pascual
1 commentaire
En tapant sur Mélenchon, Hamon "veut regagner le cœur de cible de l’électorat socialiste"
mardi 28 - 11h59
de : Bruno Rieth
1 commentaire
ÉLOGE DE L’OISIVETÉ
lundi 27 - 19h39
de : Ernest London
Aujourd’hui pour le FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France (video)
lundi 27 - 18h28
de : WWF-France
Je soutiens Hamon : se rallier à Mélenchon est le seul moyen de gagner !
lundi 27 - 18h01
de : Le Bruit du Vent
Jean-Luc Mélenchon l’homme qui peut compliquer la vie d’Emmanuel Macron
lundi 27 - 17h58
Marine Le Pen pose en selfie avec un député homophobe et antisémite
lundi 27 - 17h31
Comment Benoît Hamon a rompu le pacte de non-agression avec Jean-Luc Mélenchon
lundi 27 - 17h16
de : Romain Herreros
1 commentaire
La solidarité doit se développer sans délai avec les travailleurs et la population de Guyane
lundi 27 - 16h39
de : Info’Com-CGT
Présidentielle 2017 : et si Mélenchon passait lui aussi devant Fillon...
lundi 27 - 16h18
de : Maurice Szafran
La Guyane ? Une île, pour Emmanuel Macron (video)
lundi 27 - 16h07
Pétition : Benoit Hamon doit retirer sa candidature, et se rallier à la France Insoumise
lundi 27 - 15h47
de : Jean Marie MOREL
Faisons gagner notre mouvement : rejoignez les groupes d’appui !
lundi 27 - 15h42
Trailers de « Un pont pour Pluton » et « Jusqu’à nous enterrer dans la mer », deux nouveaux films issus de la Révolution Bolivarienne au Venezuela
lundi 27 - 15h36
de : Thierry Deronne
USA : la jeunesse juive se révolte contre le lobby israélien (Vidéos)
lundi 27 - 15h27
de : CAPJPO-EuroPalestine
23 avril et/ou 7 mai : faire une procuration avec la France Insoumise
lundi 27 - 15h21
MERCI BEAU COUP Mr HAMON
lundi 27 - 15h13
de : François Joël (Franek)
Rassemblement contre le licenciement de Gaël Quirante mardi 28 mars 2017 à 9h (video)
lundi 27 - 14h34
de : Sudposte Hauts de Seine
1 commentaire
L’escroquerie des socialistes en marche
lundi 27 - 14h21
de : Citoyen Spartacus
MÉLENCHON - Dimanche 26 mars 2017 meeting à Rennes - #JLMRennes (La vidéo complete)
lundi 27 - 13h59
de : Jean-Luc Mélenchon
LA PETITE RÉPUBLIQUE DES HERBEAUX ou la révolution des violettes
lundi 27 - 13h01
de : Ernest London
Avec Flo, çà décoiffe !
lundi 27 - 10h03
de : LE BRIS RENE
LINKY - ENEDIS a fait pression sur le dircab de Nicolas Dupont-Aignan
lundi 27 - 09h49
SOUTIEN du P.R.C.F. à l’insurrection démocratique des travailleurs et des citoyens de Guyane – 25 mars 2017
lundi 27 - 06h35
de : Jo Hernandez
Benoît Hamon ne sait pas s’il a voté la réforme de la prescription en matière pénale
dimanche 26 - 14h42
de : Julien Chabrout
Tenir compte du passé pour assurer l’avenir !
samedi 25 - 21h42
de : LE BRIS RENE
Guyane : les syndicats vote la grève générale à partir de lundi 27/03/2017
samedi 25 - 19h09
de : SVPat
Jean-Luc Mélenchon et la CGT bloquent un McDonald’s à Paris
samedi 25 - 16h41
1 commentaire
EN MARCHE VERS LE MUR !"
samedi 25 - 10h21
de : Martine
Sondage ,dynamique indéniable de Jean-Luc Mélenchon
samedi 25 - 09h47
2 commentaires
UN AUTRE FUTUR POUR LE KURDISTAN ?
samedi 25 - 08h58
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. John Fitzgerald Kennedy
Faites un don
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Aujourd’hui pour le FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France (video)
lundi 27 mars
de WWF-France
🐼 #PandaLive : RDV à 18h aujourd’hui pour le #FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France. Transition énergétique, pollution, mobilité durable, agriculture bio, perte de biodiversité… Le candidat de la France insoumise répondra à vos questions en direct. Envoyez vos questions à pandalive Ugy wwf.fr ou postez-les dans les commentaires. (...)
Lire la suite
La solidarité doit se développer sans délai avec les travailleurs et la population de Guyane
lundi 27 mars
de Info’Com-CGT
Le mouvement de toute une population est méprisé par un Premier Ministre finissant qui prend, en guise de réponse, les accents du colonialiste qui parle effectifs de police et gendarmerie contre les travailleurs grévistes. Bernard Cazeneuve reste buté sur une délégation ministérielle aux vagues intentions qui pourrait annoncer une violente répression. Ce département français d’Amérique, voisin du Brésil, de 245 000 habitants pour 83 846 km2, est passé du statut de colonie (...)
Lire la suite
MÉLENCHON - Dimanche 26 mars 2017 meeting à Rennes - #JLMRennes (La vidéo complete)
lundi 27 mars
de Jean-Luc Mélenchon
Le dimanche 26 mars 2017, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Rennes devant 10 000 personnes. Il a expliqué comment le programme de la France insoumise, « L’Avenir en commun », répondait aux problèmes du pays concernant l’effondrement de l’État et des services publics, en insistant en particulier sur le cas de la Guyane. Il a également présenté les propositions de la France insoumise concernant la fin de l’évasion fiscale et l’augmentation des salaires. (...)
Lire la suite
Débat "quel avenir pour le travail" - Mardi 28 mars à 19h - Ivry sur Seine
vendredi 24 mars
de PCF Ivry
Ce n’est pas la courbe du chômage qui s’inverse, c’est celle du progrès dans l’Histoire du progrès de l’humanité ! Durant 200 ans, les luttes sociales et les gains successifs de productivité ont permis de produire plus, en travaillant moins : loi des 8h en 1919, congés payés suite au Front Populaire, 35h... Aujourd’hui, dans la bouche des libéraux, la numérisation est devenue une menace pour le travail. Elle risquerait de "détruire des emplois", "faire (...)
Lire la suite
Mélenchon : esprit de campagne, spécial Luttes Sociales (vidéo)
vendredi 24 mars
de Collectif Bellaciao
1 commentaire
Vendredi 24 mars émission Esprit de campagne spécial Luttes sociales. Participez en posant vos questions dans le chat Youtube et sur Twitter avec le hashtag #LuttesSociales. Partagez !
Lire la suite
23.03.2017 Révolte en Guyane, villes paralysées, écoles fermées, desserte aérienne perturbée (6 videos et 10 photos)
jeudi 23 mars
de Collectif Bellaciao
Depuis le jeudi 16 mars, la Guyane est à l’heure d’une mobilisation sociale portée par des socioprofessionnels, des salariés grévistes et des collectifs de citoyens revendiquant » « l’intérêt général du pays Guyane ». Des barrages sont érigés dans plusieurs communes à Kourou, Cayenne, Saint-Laurent… Suivez notre live ! ici Rémire-Montjoly, Montsinéry-Tonnégrande et Macouria annoncent à leur tour la fermeture de leurs écoles. Des files se forment dans les stations (...)
Lire la suite
Appel de syndicalistes à soutenir Jean-Luc Mélenchon
jeudi 23 mars
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/aux-camara... La séquence électorale qui verra se succéder les élections présidentielles et législatives en 2017 revêt une importance inédite pour le monde du travail. Les scénarios annoncés évoquent la probabilité d’un face à face au deuxième tour entre une droite ultra réactionnaire et l’extrême droite. Nous sommes conscients de ce que cela signifie en termes de régression des droits et garanties collectives, de (...)
Lire la suite