Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
201043426 IP
227206777 pages
(depuis le 10/02/2002)
150 connectés

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Venezuela : l’apocalypse tant espérée n’aura pas lieu
de : Thierry Deronne
jeudi 14 novembre 2013 - 08h56 - Signaler aux modérateurs

Les hausses continues du salaire et du pouvoir d’achat au Venezuela, conjuguées à l’explosion démographique urbaine – des milliers de familles populaires enménageant dans les logements construits par le gouvernement – ont fait exploser la consommation. Comme la production nationale n’a pas crû assez vite pour répondre à la demande, les intermédiaires privés en profitent pour gonfler les prix de biens importés à moindres frais… grâce au dollar préférentiel que leur accorde l’État – et l’opposition pour tenter de retourner la population contre le gouvernement (variante du scénario chilien qui avait préludé au renversement de Salvador Allende).

Un kiosque à Caracas, novembre 2013 : “pillage pour de la nourriture” “malgré le bond des achats publics, la pénurie continue”, “l’essence au compte-goutte”… Comme au Chili en 1973, la plupart des médias vénézuéliens et internationaux tentent de susciter la panique en inventant des pénuries, en dénonçant le vide de pouvoir, etc..

Un kiosque à Caracas, novembre 2013 : “pillage pour de la nourriture” “malgré le bond des achats publics, la pénurie continue”, “l’essence au compte-goutte”… Comme au Chili en 1973, la plupart des médias vénézuéliens, relayés par les médias internationaux, tentent de susciter la panique en annonçant ou en inventant des pénuries.

La grande différence est qu’au Venezuela l’offre reste très abondante, les pénuries relatives – on trouve la plupart des aliments dans les magasins – et que le gouvernement Maduro puise dans la crise téléguidée par le secteur privé et ses alliés colombiens et états-uniens “un moyen d’accélérer la révolution”. Pour pallier les besoins de certains produits, le président bolivarien a obtenu l’appui immédiat de ses partenaires du MERCOSUR tels que le Brésil. Avec l’appui de la population, le gouvernement inspecte et le cas échéant prend le contrôle des entreprises privées et des chaînes commerciales qui ont augmenté artificiellement les prix ou accaparé des produits.

pablo-electrnica-indepabis_copia

Caracas, 9 novembre 2013. Inspection du magasin d’électronique et d’audio-visuel Pablo Electronica, à la suite d’augmentation injustifiée des prix (de 400 à 2000 %).

Caracas, 9 novembre 2013. Affluence populaire pour acheter des biens électrodomestiques de la chaîne Daka (Caracas, Punto Fijo, Barquisimeto et Valencia) où le gouvernement vient de ramener les prix à la normale. Deux gérants ont été arrêtés pour avoir multiplié sans justification (de 200 à 600 %) le prix de ces biens importés.

Caracas, 9 novembre 2013. Affluence populaire pour acheter des biens électrodomestiques de la chaîne Daka (Caracas, Punto Fijo, Barquisimeto et Valencia) que le gouvernement vient d’occuper. Daka surfacturait jusqu’à 1000 % ses produits après avoir obtenu plus de 400 millions de dollars publics de 2004 à 2012 pour importer ces biens à bas prix. Deux gérants ont été arrêtés. D’autres inspections sont en cours et les entreprises en infraction devront rembourser aux clients la différence.

Parallèlement, le gouvernement investit dans l’appareil productif national et crée de nouveaux “Centros de Distribución Directa”. Le président Maduro rappelle que rien ne pourra empêcher la naissance du “nouveau”. Notamment la construction de l’économie communale qui permettra aux organisations sociales de prendre les rènes d’une économie auto-centrée, libérée de l’importation spéculative, et plus en phase avec les besoins profonds de la population.

Pour mieux comprendre où en est l’économie vénézuélienne après quatorze ans de révolution, nous publions l’analyse de l’économiste états-unien Mark Weisbrot, codirecteur du Center for Economic and Policy Research (Washington), parue dans le quotidien britannique The Guardian, le 7 novembre 2013.

T.D.

Le Venezuela dispose de suffisamment de réserves et de gains du commerce extérieur pour faire tout ce qu’il veut.”

eljorp_markweisb

Mark Weisbrot, Codirecteur du CEPR, Washington.

Depuis plus de dix ans, ceux qui s’opposent au gouvernement du Venezuela – parmi lesquels il faut désormais inclure presque tous les médias qui comptent en Occident – nous expliquent que l’économie vénézuélienne va imploser. Comme les communistes qui dans les années 30 annonçaient la crise finale du capitalisme, ils voient l’économie vénézuélienne s’effondrer au prochain tournant. Quelle frustration, dès lors, de ne constater que deux récessions : celle causée par le lock-out pétrolier (décembre 2002-mai 2003) et celle liée à la récession mondiale (2009 et première moitié de 2010). Malgré ces deux récessions la performance économique sur dix ans – le gouvernement a pris le contrôle de la compagnie nationale du pétrole en 2003 – se révèle finalement très bonne, avec en moyenne une croissance annuelle du revenu réel par personne de 2.7 %, une pauvreté réduite de plus de 50%, et de grandes avancées pour la majorité en termes d’emploi, d’accès aux soins de santé, aux allocations de retraite et à l’éducation. Entre septembre 2012 et septembre 2013, 166.625 personnes ont trouvé un emploi et 321.432 personnes sont passées de l’économie informelle à formelle. Le chômage pourrait s’établir à 4 % en 2014, selon l’INE.

Actuellement le Venezuela affronte des problèmes économiques qui réchauffent les coeurs de ses ennemis. On lit tous les jours des mauvaises nouvelles (les informations occidentales sur le Venezuela sont presque exclusivement négatives, comme à la suite d’un décret) : les prix à la consommation ont bondi de 49 % l’an dernier ; le dollar se vend au marché oir à sept fois le taux officiel ; il y a des pénuries de produits tels que le lait ou le papier hygiénique ; l’économie est en perte de vitesse, et les réserves de la Banque Centrale sont en baisse. Ceux qui pleurent depuis si longtemps vont-ils enfin voir leur rêve devenir réalité ?

Probablement pas. S’il faut suivre l’analyse de l’opposition et des médias internationaux, le Venezuela serait pris dans une spirale d’inflation-dévaluation, la hausse des prix saperait la confiance interne dans l’économie et la devise, provoquant une fuite des capitaux et l’explosion du prix du dollar parallèle : ce qui, toujours selon cette thèse, renforcerait l’inflation, comme le fait la création de monnaie par le gouvernement. Et les contrôles de prix par le gouvernement, les nationalisations, et d’autres interventions auraient causé des dommages et des problèmes structurels qui vont hâter la débâcle économique. L’hyper-inflation, la croissance de la dette extérieure, et la crise de la balance des paiements auront bientôt raison de cette expérience économique – tel est en tout cas le grand espoir et l’objet des prières quotidiennes.

Mais comment un gouvernement qui dispose de plus de 90 milliards de dollars en revenus pétroliers peut-il en arriver à une crise de la balance des paiements ? Eh bien, la réponse est qu’il ne peut pas, et qu’il ne le fera pas. En 2012 le Venezuela a tiré 93,6 milliards de dollars de la vente du pétrole alors que le total des importations – à leur plus hauts niveaux – était de 59,3 milliards. Les comptes courants ont connu un surplus de près de 11 milliards soit 2,9 % du PIB. Le paiement des intérêts de la dette publique externe, qui est la mesure fondamentale de l’endettement, ne concernait que 3,7 milliards. Ce gouvernement n’est pas près de tomber à court de dollars. L’analyse de la Bank of America sur le Venezuela du mois dernier l’a reconnu, en concluant que l’achat des Bons du gouvernement vénézuélien était une bonne affaire.

La Banque Centrale du Venezuela dispose de 21,7 milliards de dollars en réserves auxquels les économistes de l’opposition estiment qu’il faut ajouter 15 milliards répartis dans d’autres agences gouvernementales, soit un total de 36,7 milliards de dollars. L’usage est de considérer comme suffisantes des réserves qui peuvent couvrir trois mois d’importations ; celles du Venezuela couvrent au moins huit mois et probablement davantage. Et le pays a les moyens d’emprunter davantage sur le plan international.

Le fait que la plupart des réserves de la Banque Centrale soient en or peut faire problème mais l’or peut être vendu même si cela représente moins de cash que celui du Trésor états-unien. Il serait farfelu de croire que le gouvernement vénézuélien préfère une crise de sa balance des paiements à la vente de son or.

L’hyper-inflation n’est elle aussi qu’une hypothèse lointaine. Sur les deux premières années de la reprise économique qui a débuté en juin 2010, l’inflation a baissé, tandis que la croissance économique a grimpé à 5,7 % en 2012. Ceci montre que l’économie du Venezuela – malgré ses problèmes – est tout à fait capable de conjuguer prospérité avec baisse de l’inflation.

Ce qui a réellement poussé l’inflation, il y a près d’un an, fut la réduction de l’octroi de dollars pour le marché extérieur. Ceux-ci ont été réduits de moitié en octubre 2012 et pratiquement éliminés en février 2013. De sorte que beaucoup d’importateurs ont dû acheter davantage de dollars au marché noir. C’est de là qu’est venu le pic d’inflation. La dévaluation de février a également contribué en partie à l’inflation, mais dans une moindre mesure.

L’inflation a grimpé à un taux de 6,2 % en mai pour redescendre à 3,0 % en août lorsque le gouvernement a réinjecté des dollars dans le marché. Elle est remontée à 4,4 % en septembre mais le gouvernement a depuis lors augmenté l’octroi de dollars et a annoncé des plans d’importation d’aliments et d’autres biens, ce qui va probablement faire pression sur les prix à la baisse.

Bien sûr, le Venezuela fait face à de graves problèmes économiques. Rien à voir cependant avec ceux que subissent entre autres la Grèce (qui entre dans sa sixième année de récession) ou l’Espagne, piégée par des accords dont les objectifs macro-économiques entrent en conflit avec la reprise économique. Le Venezuela dispose de suffisamment de réserves et de gains du commerce extérieur pour faire tout ce qu’il veut, y compris pour dégonfler le marché noir du dollar et éliminer la plupart des pénuries. Ces problèmes peuvent être résolus rapidement par des mesures politiques.

Le Venezuela – comme la plupart des économies dans le monde – connaît aussi des problèmes structurels à long terme tels que la surdépendance du pétrole, l’infrastructure inadaptée et une capacité administrative limitée. Mais ces facteurs ne sont pas la cause de sa situation actuelle.

Pendant ce temps le taux de pauvreté a été ramené à 20 % l’an dernier. C’est certainement le plus important recul de la pauvreté pour les Amériques en 2012, et l’un des plus – sinon le plus – importants au monde. Ces chiffres sont disponibles sur le site de la Banque Mondiale mais presque aucun journaliste n’a entrepris le difficile voyage à travers le cyber-espace pour les trouver et pour les publier. Demandez-leur pourquoi.

Mark Weisbrot

Source : The Guardian (UK), 7 novembre 2013.

Traduction : Thierry Deronne

URL de cet article : http://bit.ly/1hvG1Vf



Imprimer cet article





Le MNLA a allumé les projecteurs sur le Sahel
samedi 28 - 17h07
de : MNLA
Vous êtes de gauche ? Votez raciste, votez socialiste
samedi 28 - 11h29
4 commentaires
Rififi à la fédération de la santé CGT
samedi 28 - 08h41
de : Michel Noblecourt via Arnold
16 commentaires
Appel à la solidarité financière des grévistes de TFN
samedi 28 - 08h39
de : CGT FP 75
Qu’entend-t-on pas fascisme ?
samedi 28 - 07h17
de : dzeff
4 commentaires
MORY DUCROS TRANSPORTS puis MORY GLOBAL puis FERMETURE !
vendredi 27 - 16h47
de : ETELLIN
2 commentaires
sécurité routière où la machine à cash des radars
vendredi 27 - 08h58
8 commentaires
Mobilisation générale en Guadeloupe
vendredi 27 - 08h53
de : Jean-Pierre Anselme
2 commentaires
L’abstention est politique...mobilisons-la comme un puissant déconstructeur des opérations politiciennes...
vendredi 27 - 02h46
de : antoine (Montpellier)
11 commentaires
[Vidéo]"Vétérante" - O.P.A rend hommage aux victimes de crimes policiers
vendredi 27 - 02h08
de : O.P.A
1 commentaire
Tunisie - Procès de 4 activistes
vendredi 27 - 02h00
de : O.P.A
Après le premier tour des élections départementales...
jeudi 26 - 14h11
de : Tendance Claire du NPA
2 commentaires
Débâcle du PS
jeudi 26 - 09h20
de : Aspaar
3 commentaires
Leïla Shahid :« Forcer Israël à respecter le droit international : c’est urgent »
jeudi 26 - 06h28
de : l’Humanité
3 commentaires
Le blogueur palestinien Waleed Al-Husseini, revient sur son parcours, de l’emprisonnement à l’exil, dans son livre
mercredi 25 - 20h24
RACISME ORDINAIRE EN GUADELOUPE
mercredi 25 - 19h40
de : Liyannaj Kont Pwofitasyon (LKP)
1 commentaire
Montpellier Nord. Samedi 28 mars... (pique) nique Décathlon !
mercredi 25 - 13h28
de : antoine (Montpellier)
1 commentaire
LE RACISME DANS LES FAITS
mercredi 25 - 13h01
de : Robert SAE
3 commentaires
L’empire est dépassé et accepte sa défaite !
mercredi 25 - 12h24
de : F Sharifi
CRASH : La maintenance aéro dans tous ses maux ! (par le syndicat d’Air France ALTER)
mercredi 25 - 11h52
1 commentaire
VINCI ET L’ESCLAVAGE MODERNE !
mercredi 25 - 11h32
de : LE BRIS RENE
1 commentaire
RELAXES MAX
mercredi 25 - 09h27
de : jean 1
2 commentaires
Editions lumpen
mercredi 25 - 08h46
de : dzeff
Le Président de la Commission des Lois est au-dessus des lois !
mercredi 25 - 08h44
de : DANJOU
Crash Airbus - attention les yeux et les oreilles
mercredi 25 - 00h34
3 commentaires
2ème tour des élections départementales:le MRAP Appelle à faire obstacle au Front National
mardi 24 - 23h22
Collectif laïque : Contre les thèses multiculturalistes et le détournement raciste de la laïcité
mardi 24 - 23h21
de : Communiqué de presse du Collectif laïque, dont fait partie l’UFAL
4 commentaires
Loi renseignement : tous surveillés !
mardi 24 - 23h18
de : Communiqué de l’Observatoire des libertés et du numérique (OLN)
1 commentaire
La phobie de la chevelure féminine dans le catholicisme et l’islam
mardi 24 - 18h55
2 commentaires
La direction du Snes doit cesser de prendre les enseignants pour des demeurés !
mardi 24 - 18h39
de : CPM
5 commentaires
non, non et non !
mardi 24 - 16h34
de : hdm
BNP Paribas et "changements de destination" à Rome
mardi 24 - 14h50
de : InformationGuerrilla
2 commentaires
Résultat du 1er tour des départementales 2015 : Le refus de la mascarade en tête
mardi 24 - 12h43
de : arthur
1 commentaire
LINKY - le mouchard électrique arrive en Normandie en 2015
mardi 24 - 11h37
4 commentaires
Le régime social des travailleurs indépendants (les "petits commerçants) est dans la tourmente
mardi 24 - 10h47
6 commentaires
Relancer la consommation ou mettre fin à la crise ?
mardi 24 - 09h44
de : ROCML
7 commentaires
Le roi d’Espagne reçu par Anne Hidalgo va rendre hommage aux républicains espagnols !
lundi 23 - 21h52
de : ASEREF
4 commentaires
Assia Djebar au panthéon des auteurs universels
lundi 23 - 19h57
de : BOUMEDIENE ABED
FRANCFORT, DESTROIKA : FÊTE EMEUTIERE, REVERS CERTAIN POUR LA POLICE
lundi 23 - 18h37
de : réseaux communistes libertaire autonomes (reseauxcla.wordpress.com)
1 commentaire
FPLP : Les résultats des élections sionistes reflètent simplement la nature raciste de l’état
lundi 23 - 17h18
de : FPLP

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La mort, ce n’est pas plus communiquer, c’est ne plus être compris. Pier Paolo Pasolini
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
dimanche 8 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
de Roberto Ferrarlo A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Au Brésil, une juge fédérale demande l’expulsion de Cesare Battisti
jeudi 5 mars
de Nicolas Bourcier
2 commentaires
Une juge fédérale a ordonné l’expulsion de l’ancien militant italien d’extrême gauche et écrivain Cesare Battisti, condamné pour meurtres dans son pays. Cette sentence remet en question une décision de la Cour suprême qui avait rejeté une première demande d’extradition en juin 2010. Il s’agit « d’un étranger en situation irrégulière au Brésil et qui, en tant que criminel condamné dans son pays pour meurtre, n’a pas le droit de rester » au Brésil, a (...)
Lire la suite
Podemos contre la Révolution bolivarienne au Venezuela ?
mercredi 25 février
de Nico Maury
15 commentaires
Plusieurs dirigeants de Podemos ont pris position, ces derniers jours, contre le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela. Ils reprochent à Nicolas Maduro d’avoir fait arrêter le Maire de Caracas, Antonio Ledezma, suite à la tentative de coup d’Etat déjoué ces dernier jours - article et traduction Nico Maury. Tania González, députée européenne de Podemos, lors d’une conférence de presse (que l’on peut retrouver ici)a condamné l’arrestation du (...)
Lire la suite
Pierre Gosnat : les obsèques, se dérouleront samedi 31 janvier
jeudi 29 janvier
de Roberto Ferrario
4 commentaires
Décès de Pierre Gosnat le 25 Janvier 2015 Pierre Gosnat, maire PCF d’Ivry-sur-Seine et président de la Communauté d’agglomération Seine Amont, est décédé dans la nuit du 24 au 25 janvier à l’âge de 66 ans. Atteint d’un cancer qu’il avait annoncé dès la fin 2013, l’ancien député avait réduit son activité politique depuis le mois d’octobre afin de lutter contre la maladie. Pierre Gosnat, fils de Georges Gosnat, ancien sous-secrétaire d’Etat à (...)
Lire la suite
Egypte : Shaima al-Sabbagh… On ne se tait pas ! Impossible ! (videos et photos)
dimanche 25 janvier
de Chiheb Boughedir via F.R.
1 commentaire
A quoi ça peut tenir le destin d’un peuple ! Silence, on tue ! Avec Sissi c’est silence, on verrouille et on massacre son peuple dans un silence quasi général. Je ne parle pas, en l’occurrence, des seuls pays occidentaux, si pressés d’intervenir en Libye, mais de tous les États qui ne mouftent miette sur le drame qui s’y déroule, alors que pour la Libye ces mêmes états avaient voté en faveur de la résolution de l’ONU qui avait conduit à (...)
Lire la suite
Pierre Gosnat : Ivry est en deuil
dimanche 25 janvier
de via Roberto Ferrario
2 commentaires
Au terme d’un long combat contre la maladie, Pierre Gosnat s’est éteint brusquement le 25 janvier 2015. Notre peine est immense. Nos premières pensées sont pour Alice, son épouse, pour ses enfants et toute sa famille à qui nous adressons nos plus sincères condoléances. La disparition de Pierre est aussi une grande perte pour notre ville et ses habitants tant il aura consacré toute sa vie à leur service. Très jeune, il s’est engagé dans la poursuite des combats menés (...)
Lire la suite
Antonio Gramsci (22 janvier 1891 - 27 avril 1937) La révolution contre "Le Capital" (videos)
jeudi 22 janvier
de Roberto Ferrario
5 commentaires
Le dossier de Gramsci ici : http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph... Dans un article écrit avant son emprisonnement et intitulé « La Révolution contre le Capital », Gramsci affirmait que la Révolution russe en Russie invalidait l’idée que la révolution socialiste ne pouvait se faire avant le développement total des forces capitalistes de production. Cela renvoyait à cette conception par Gramsci du marxisme comme une philosophie non-déterministe. Gramsci insistait sur le fait (...)
Lire la suite